29/04/2015

L'ÎLE CARREMENT PERDUE - Tome 2.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.Dessin : Luc Cromheecke - Scénario: Sti

Sortie : 29/04/2015

Editions Kramiek

48 pages – Cartonné

Humour.

 

Résumé (de l’éditeur): Une guerre ouverte entre canards et grenouilles, des Irlandais assoiffés de…bière, des requins, des zombies, et une bien plus terrible menace : des LAPINS !!! Le bar du capitaine est ouvert et c’est happy hour sur les fous rires ! Prenez place à bord.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

 

«L’île carrément perdue n’est définitivement plus déserte dans ce nouveau tome des aventures de notre naufragé et du terrible capitaine MacIntosh!»

 

 

 

Mon avis : L’humour déjanté qui part dans tous les sens, j’adore. Encore plus quand il y une dose de poésie et du « no sense ». Avec «L’île carrément perdue », je suis servi. Sti, le scénariste français du nord de la France, et Luc Cromheecke, le dessinateur belge anversois, s’en donnent à cœur joie pour nous faire rire, multiplier les clins d’œil, raconter des histoires sans queue ni tête mais franchement drôles. Parfois, je me dis : « où vont-ils chercher tout cela ? ». Par rapport au tome 1, la machine continue sa mission de « dézygomatisation » systématique. Impossible de ne pas rire à gorge déployée devant certaines réparties, certaines scènes qui deviendront mémorables. Pourquoi changer un « modus operandi » qui a déjà fait ses preuves ? Si vous n’avez pas lu le premier tome, vous êtes déjà passé à côté d’un sacré bon album de BD d’humour. Reste à vous rattraper en achetant les deux albums ! Demandez cependant avant à votre médecin qu’il vous fasse un « check up » pour éviter la crise cardiaque qui vous guette car le choc risque d’être rude…

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

L’album est constitué d’histoires courtes de 2 à 6 pages qui ont été publiées dans le magazine de Spirou. L’album commence par une histoire courte en quatre planches intitulée « canardmageddon ». On rentre directement dans le vif du sujet car les grenouilles partent en guerre contre les canards qui squattent leur étang.Ca ne peut plus durer ! Vous verrez que Jean de la Fontaine va en prendre pour son grade, il est qualifié de « gros mytho » ! Les Irlandais ne resteront pas en reste, eux qui aiment trop la dive bouteille et qui veulent devenir chef à la place du chef ! Mais dans leur fuite, le lecteur va découvrir l’origine de la statue de la liberté…Je vous passe l’histoire de la vigie d’un bateau qui a la maladie d’Alzheimer et qui crie « Terre » alors que le bateau s’est échoué sur la plage de l’île depuis 3 jours. Il y a des références aussi aux collègues Raoul Cauvin ou André Franquin et dans la foulée s’attaque au mythique Charles Darwin. Tout un programme ! Je vous laisse découvrir. Tout est du même acabit tout au long de l’album.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

Luc Cromheecke a un dessin d’humour très expressif tant au niveau des figures que des attitudes de ses personnages. Les animaux le sont tout autant. Ils ont du coup tous les tics des humains et c’est très drôle. Même les Schtroumpfs dérapent sous son crayon.

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

Reste la dernière histoire de l’album qui fait fantasmer pas mal de monde dans le landerneau de la BD. Luc Cromheecke va –t-il laisser tomber la série et laisser Sti s’occuper seul du scénario et du dessin ? Ce serait dommage de séparer un tel tandem car le dessin de Cromheecke est un plus, beaucoup plus expressif. Au niveau du scénario aussi, même si celui-ci est crédité entièrement à Sti, Luc Cromheecke est le moteur de l’esprit déjanté, la synthèse d’un humour particulier qui mélange l’humour francophone à l’humour anglo-saxon avec une pincée d’humour flamand  et cette gouaille caractéristique. C’est vrai que la dernière case est dessinée par Sti mais rassurez-vous, Capitol mène l’enquête. Je contacte l’ami Luc de ce pas…

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

Bref, pour être court, ne pas lire cet album peut nuire gravement à votre santé !

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la chronique du tome 1 sur Samba BD : ICI.

Liens vers l’interview de Luc Cromheecke sur Samba BD (2014) : ICI.

 

 

Capitol.

 

Avis très important:

Et oui! Capitol a mené l'enquête en contactant directement Luc Cromheecke qui est mort de rire!

"haha! J'ai lu ça aussi sur Planete BD, c'est très rigolo. C'était juste une blague."

Puis il me dit qu'il a un super nouveau projet "Top secret" avec Sti. Les premières planches vont paraître dans Spirou en juin/juillet 2015.

"La série va être quelque chose de vraiment super spécial".

Je connais le titre aussi mais je ne vous le dirai pas, c'est top secret...

 

Capitol.

 

L'île carrément perdue, Cromheecke, Sti, Kramiek, 8/10, humour, 04/2015.

 

10/04/2015

BENOÎT BRISEFER - Tome 14: Sur les traces du gorille blanc.

Benoît Brisefer, Peyo, Garray, Culliford, Parthoens, Le Lombard, 8/10, aventure, humour, 04/2015.benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.Dessin : Pascal Garray – D’après l’œuvre de Peyo

Scénario: Luc Parthoens & Thierry Culliford

Sortie : 10/04/2015

Editions Le Lombard

56 pages – Cartonné

Aventure, humour.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Ce bon vieux M. Dussiflard, l’unique et toujours serviable taximan de Vivejoie-la-Grande, est l’heureux gagnant d’un safari pour deux en Afrique. Pour l’accompagner, son choix s’est porté sur Benoît Brisefer, son meilleur ami. Celui-ci se réjouit de partir à la découverte de la faune équatoriale et, qui sait ?, à la rencontre du mythique gorille blanc.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

 

«Il faut être prêt à tout ! L’aventure est à ce prix ! »

 

 

Mon avis : « Après onze ans d’absence dans les librairies et quatre mois après la sortie du film Les taxis rouges, long métrage adapté de sa première BD, Benoît Brisefer fait une réapparition qui promet d’être très remarquée. » Le décor est planté ! Même si le film n’a pas été un grand succès, la réimpression du premier tome de la série est une réussite en librairie et la sortie de cette nouvelle aventure de Benoît Brisefer tombe à point pour relancer la vente de l’ensemble des albums de la série. La priorité du Studio Peyo est bien évidemment les Schtroumpfs qui cartonnent partout dans le monde et qui est de loin sa première source de revenus. Benoît Brisefer est plutôt une pause, un plaisir que se font les auteurs dans le rythme effréné du Studio Peyo. C’est bien de temps en temps de ne pas avoir la tête dans le guidon !

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Ce 14e album est totalement inédit mais reste dans la tradition de la série. Le petit garçon à la force herculéenne, avec son béret et son écharpe bleue, reste l’autre grande création de Peyo. Même s’il n’évolue pas beaucoup (il n’a pas encore de téléphone portable), il reste très actuel et proche des préoccupations quotidiennes. Nous retrouvons Benoît Brisefer en Afrique où il va rencontrer le gorille blanc, le plus mythique des grands primates de la forêt africaine. Mais il va être confronté aussi au braconnage, à l’instabilité politique et ses dérives.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Le dessin est de Pascal Garray qui travaille depuis 1990 au studio Peyo. Outre les Schtroumpfs, il a dessiné à ce jour 7 albums de cette série de Benoit Brisefer. Autant le dire de suite, le lecteur trouvera un dessin parfait. L’Afrique est très bien synthétisée. Les personnages et les animaux sont très bien rendus. Vraiment très plaisant à regarder et à lire.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Le scénario est de Luc Parthoens et de Thierry Culliford, le fils de Peyo. Ils collaborent sur les scénarios depuis de très longues années. On retrouve des personnages déjà connus comme le taximen, Monsieur Dussiflard, mais aussi Tonton Placide, fraîchement engagé comme garde du corps du Président du Mulundi. On découvre aussi de nouveaux personnages comme le guide Monsieur Mbili,  un nouveau petit copain de Benoît qui s’appelle Biloulou,  l’ombrageux premier ministre Matata, le gentil Président du Mulundi avec sa toque léopard digne de Mobutu, l’étonnant  sorcier du village, accessoirement le papy de Biloulou. Autant de personnages bien typés qui amènent cette touche d’humour bon enfant qui caractérise la série. En plus, il y a quelques répliques bien senties dont certaines m’ont fait penser à Tintin au Congo (il faut connaître ses classiques!). La scène de la visite de Benoît et Biloulou chez le sorcier vaut son pesant d’or. Quand Benoît Brisefer s’étonne de voir qu’il y a la télé dans la case du sorcier, le petit Biloulou lui répond : « évidemment, tu nous prends pour des sauvages ?! ». Lorsqu’ils demandent au sorcier de raconter sa rencontre avec le gorille blanc, celui-ci répond : « Ahaaa !! Ton ami est quelqu’un d’intelligent ! Ça change pour un petit blanc ! ». La réponse du berger à la bergère !

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.

 

Pour synthétiser, c’est un album très réussi dans l’optique de la série, destiné à un large public avec une bonne dose d’humour et ce qui ne gâche rien une sensibilisation intelligente à des problèmes endémiques du continent africain : le braconnage qui met en péril la survie de la faune locale, l’instabilité politique et l’insécurité qui en découle. Très bon album que j’ai beaucoup apprécié !  

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez Le Lombard: ICI.

 

Capitol.

 

benoît brisefer,peyo,garray,culliford,parthoens,le lombard,810,aventure,humour,042015.