19/08/2017

Le vol du concorde

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviationle vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviationGilles Durance - Tome 3

Scénario et dessin : Callixte
Editeur : Paquet
Collection : Cockpit
48 pages – cartonné
Parution : 07 juin 2017
Aventures - aviation

Présentation de l'éditeur :

Le SDECE a découvert que des agents Russes ont infiltré l'usine toulousaine du constructeur Sud-Aviation depuis plusieurs années. S'engage alors une véritable course au premier vol et à la désinformation.
Se faisant passer pour des ingénieurs en aéronautique, Gilles Durance et son équipe infiltrent le centre d'essais de Zhukovsky, près de Moscou. Détournant les soupçons de l'agent du GRU (service de renseignement de l'armée rouge) Tania Swarova chargée de le surveiller, Gilles convainc les Russes d'utiliser les plans d'une version abandonnée de l'aile du Concorde...

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviation

Mon avis :

A la lecture du résumé apéritif de l'éditeur, vous aurez compris que cette nouvelle aventure de Gilles Durance et ses comparses va vous plonger dans les plus alambiquées intrigues d'espionnage de la Guerre Froide. Malgré les efforts de l'auteur pour nous fournir toutes les clés de compréhension du contexte historique, on finit par s'y perdre un peu. Quoiqu'il en soit, c'est à un rythme trépidant que les péripéties de cette aventure se déroulent. Et ce n'est pas fini car l'album suivant, Ailes de sang, augure d'une suite plus violente et plus sombre. 

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviation

Avec sa ligne claire au charme suranné bien maîtrisé, sa documentation exceptionnelle, son souci méticuleux du détail, Callixte va séduire les amateurs de BD d'aviation à coup sûr. Il se dégage une forme d'attraction quasi-magique de ces scènes aériennes époustoufflantes et de ces décors soignés. A condition d'accepter de lire un récit qui revisite ses classiques avec bonheur tout en fournissant un travail graphique minutieux, vous ne pouvez que vous laisser entrainer que par le plaisir de l'oeil et de la lecture.

le vol du concorde,gilles durance,tome 3,paquet,cockpit,07 juin 2017,aventures,aviation

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

jour j,yana,kordey,duval,pécau,delcourt,510,historique,032017

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

05/08/2017

Pandora #3

cov.jpgcov2.jpg36 histoires courtes originales (dont 9 histoires en noir et blanc supplémentaires)

Une quarantaine d’auteurs : dessinateurs et scénaristes de tous les horizons culturels et géographiques

Des noms prestigieux, des débutants, des moins connus

Éditeur : Casterman

264 pages – broché

Parution : 07 juin 2017

 

Présentation :

Un cocktail de genres et de styles

La nouvelle revue 100% bande dessinée, 100% fiction, 100% inédit.

La revue Pandora présente des récits autonomes, des "short stories", et des nouvelles sous forme de bandes dessinées mais aussi de quelques textes littéraires illustrés.
Ouvrir Pandora est une expérience de lecture incomparable : la preuve par l’exemple que la bande dessinée conserve un immense potentiel de séduction et que l’imagination peut apporter une autre vision du monde.
Tous les sujets peuvent être abordés, tous les genres revisités, tous les styles inventés sans aucune thématique imposée. La créativité et le plaisir sont prioritaires.
Pandora s’adresse à tous les lecteurs, qu’ils soient des lecteurs de romans et de bande dessinée ou des spectateurs de films et de séries télé.
La diversité des talents publiés dans Pandora – diversité géographique, narrative et artistique – donne à la revue la dimension d’un panorama extrêmement complet du meilleur de la créativité de la bande dessinée en 2017 !

1.jpg

Mon avis :

Cette troisième livraison de la revue Pandora se présente sous la forme tête-bêche à deux couvertures avec une partie consacrée au strict noir et blanc.

 

Question menu, c’est copieux et tout bon !

En guise d’ouverture, quatre pages de Corto Maltese, signées Canales et Pellejero. Tout en aquarelles, ce mini-récit ultra-condensé, tout comme la couverture très plaisante à l'oeil, donne un bel aperçu de l’ambiance de l’album à paraître en septembre, Equatoria.

4.jpg

Pour la suite, on retrouve des habitués des deux numéros précédents (Jean-Christophe Menu, Killofer, Alfred, Jean-Claude Götting, Johan De Moor, Art Spiegelman, …) et quelques nouveaux (Migueanxo Prado, Tom Tirabosco, Julien Neel, Xavier Mussat, …). Tous font preuve d’un talent remarquable qui laisse place à la découverte, à la surprise et à la virtuosité graphique.

2.jpg

Il y en a pour tous les goûts et tous les styles, ce qui est parfois déroutant pour le lecteur. Le choix étant très large, la revue n’a pas d’identité précise si ce n’est celle de l’éclectisme et de la qualité narrative. Le contenu, très varié, donne un bel aperçu des tendances contemporaines et artistiques de la BD, ce qui en soi relève d’un travail éditorial exigeant et heureux dans le contexte actuel.

 

 

       

Album_R_sf_txt_65px.jpg

       

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

 

22/07/2017

Les nouvelles aventures de Sibylline

cov (2).jpg2.jpgTome 1 - Le secret de Mélanie Chardon

Scénario : François Corteggiani

Dessin : Netch

Editeur : Casterman

Parution : 07 juin 2017

32 pages – cartonné

Jeunesse

Présentation de l'éditeur :

Un matin venteux, Taboum, reçoit en plein museau une affiche sur laquelle on voit le portrait d'une horrible sorcière avec la mention "Recherche Mélanie Chardon, sorcière patentée ! 50 noisettes de récompense" ! Alors que Taboum reste scotché, le regard fixe devant l'affreuse apparition, et que Sibylline a peine à comprendre ce qui lui arrive, une étrange roulotte pénètre dans le bosquet joyeux. Elle est conduite par un certain docteur Typhus et tirée par un chat pelé aux yeux jaunes, répondant au doux nom d'Ekzéma. Typhus est chasseur de sorcières et il traque Mélanie Chardon depuis une éternité. Il explique qu'elle a un immense pouvoir de séduction et que même son image irradie. Sûr que Sibylline ne va pas laisser Taboum sous le charme...

5.jpg

Mon avis :

Cet album est le fruit d’un travail de passionnés de l’oeuvre de Raymond Macherot, mais plus qu’un hommage nostalgique. Le respect est total tant au niveau graphique qu’à l’esprit et l’ambiance des histoires antérieures. Le ton un peu noir teinté de fantastique s’agrémente de références humoristiques qui émaillent le récit. Un pur produit franco-belge qu’on pourrait croire daté des années 60 tant la fidélité au style est parfaite. A cet égard, la première planche est un condensé habile et une mise en situation très réussie : les longs récitatifs et les petits détails cachés dans les cases nous (re)plongent dans cette ambiance unique de l’univers zoomorphe du Bosquet Joyeux.

1.jpg

Ma secrétaire des chroniques des albums jeunesse, Tatiana (9 ans), à bien apprécié l’histoire. Il m’a fallu un peu de temps et de patience pour lui donner toutes les clés sémantiques et lexicales des textes et pour décoder les références et citations. Nous avons donc eu l'occasion de beaucoup apprendre ensemble. Comme par exemple le magnifique poème de José Maria de Heredia :

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

Voilà un album plus subtil qu’il n’y paraît de prime abord.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy et Tatiana

18/07/2017

L'été en pente douce

cov.jpg3.jpgScénario : Pierre Pelot

Dessin : Jean-Christophe Chauzy

Editeur : Fluide Glacial

112 pages – cartonné

Parution : 07 juin 2017

Polar érotico-psychologique à la française

 

Présentation de l’éditeur :

30 ans après sa sortie en salles, Jean-Christophe Chauzy et Pierre Pelot revisitent L'Été en pente douce, chef-d'oeuvre à l'atmosphère moite et sensuelle.

Fane hérite d'une maison dans un petit village de province lors d'un été caniculaire.
Il hérite également d'une ancestrale querelle de voisinage. La présence de Lilas, magnifique sotte et récente compagne de Fane, aggravera convoitise, jalousie et haine jusqu'au final dramatique et inattendu.

2.jpg


Roman de Pierre Pelot écrit en 1980, L'Été en pente douce est devenu culte grâce au film éponyme (avec Pauline Lafont, inoubliable, Jean-Pierre Bacri et Jacques Villeret) qui fêtera au printemps les 30 ans de sa sortie.

Pierre Pelot s'est prêté au jeu de la réécriture pour cette superbe adaptation dessinée à l'aquarelle par Chauzy.

4.jpg

Mon avis :

Sexe, bêtise et violence : le cocktail d’un été forcément caniculaire dans une France tellement profonde et vintage qu’elle en finit par ressembler aux ambiances d’un western psychologique où un Dylan Stark de temps plus modernes viendrait faire des (ré)apparitions. De tout bons ingrédients pour une recette parfaite et de saison. Même le nom de l’éditeur semble participer à cette transmutation de la littérature populaire, du cinéma et de la BD pour cet album torride et rafraichissant.

 

1.jpg

Les personnages ont été quelque peu modifiés et la fin de l'histoire, revue et corrigée. Point focal du récit, Lilas, passée de blonde à brune, apporte sa surdose de sexualité trouble et irrésistible. Fane est ici défiguré, mais sa trogne n’a rien à envier à celles des autres protagonistes. Le travail à l’aquarelle de Chauzy colle au scénario comme un caramel mou à son emballage resté sur le siège arrière d’une deuche en plein été.

5.jpg

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

28/06/2017

Nailbiter

cov.jpg1.jpgTome 3 – L’odeur du sang

Scénario : Joshua Williamson

Dessinateur : Mike Henderson

Editeur : Glénat comics

128 pages -  cartonné

Parution : 07 juin 2017

Polar – angoisse -épouvante – horreur

 

Présentation de l’éditeur :

Le diable passe à table !

Buckaroo, Oregon. Alors qu’il enquête sur la disparition de son meilleur ami, l’agent Nicolas Finch de la NSA fait équipe avec le diable en personne : Edward Nailbiter, tueur psychopathe réputé pour dévorer les ongles de ses victimes. Ensemble, ils découvrent que cette affaire a sans doute un lien avec le fait que cette petite bourgade paumée des États-Unis a vu naître 16 des pires serial killer de l’Histoire. La clé de cette morbide énigme se cache-t-elle dans l’esprit malade de Nailbiter ?

Nailbiter se confesse dans ce nouvel arc ! Alors que le voile se lève sur les mystères qui entourent Buckaroo, l’horreur se fait de plus en plus pesante… Aurez-vous le courage de venir à bout de ce thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l’horreur de SE7EN ?

5.jpg

Mon avis :

Ce troisième volume d’une série, qui en comptera six au total, reprend les épisodes 11 à 15 parus en magazines aux States en 2015. Il faut impérativement avoir lu les tomes précédents pour comprendre l’histoire. Au menu : une scène de torture, un interrogatoire violent, la suite de l’exploration des galeries souterraines, une populace vengeresse, un individu avec une longue robe noire et un masque de bouc, des scènes gore. Autant le dire tout de suite, le lecteur amateur de thriller horrifique sera une fois de plus ravi et scotché à ce récit particulièrement addictif.

2.jpg

Petit bonus en fin d’album : la double page composée de 40 petites cases de la même taille, qui narre en parallèle le massacre de l’apiculteur et la scène au cours de laquelle Finch torture Warren, est expliquée en détails. Williamson y livre sa méthode de travail et son sens aigu du découpage (si je puis dire !). On y sent la parfaite concertation entre les deux auteurs et leur talent pour faire vivre un thriller bien angoissant qui tient ses promesses.

4.jpg

A suivre ….

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

22/06/2017

Le lendemain du monde

cov.jpg1.jpgScénario : Olivier Cotte

Dessin : Xavier Coste

Editeur : Casterman

152 pages – cartonné

Parution : 07 juin 2017

Anticipation

 

Présentation de l’éditeur :

Le monde a bien changé. La civilisation est revenue à l’âge de la vapeur. Suite à un bug planétaire, tous les appareils électriques ont été infectés, y compris les indispensables implants neuronaux. Qui en est l’instigateur ? Un cyber pirate mégalomane ? Un groupe de terroristes ? Un État voyou ? Les pistes qui mènent à l’origine de cette attaque informatique convergent au fin fond d’une jungle épaisse et reculée. Tout a été tenté, en vain, pour atteindre et réduire à néant le lieu en question. En dernier recours l’armée envoie un vétéran, vierge de tout implant, mener à bien une opération « à l’ancienne ». Son nom : James Graham Keran. Sa mission va se révéler bien plus compliquée que prévu…

3.jpg

Mon avis :

Tout de suite, ce sont le roman Au cœur des ténèbres et le film Apocalypse now qui surgissent comme références dans l’esprit du lecteur. En effet, la base du scénario, la lente remontée d’un fleuve par un tueur qui a accepté une mission suicide pour affronter et éradiquer la source du mal, constitue un voyage intime et envoutant à la manière de Conrad ou de Coppola. Ce récit que l’on pourrait qualifier d’ésotérique est aussi une variation philosophique sur divers sujets comme l’art, la musique, la place de l’humanité, …

4.jpg

Le dessin, magnifique, proche de la peinture, s’épanouit dans des cases pleines pages ou dans de longues suites de planches oniriques. L’aquarelle donne cet aspect irréel à certaines scènes contemplatives.

5.jpg

Par contre, les dérives verbales et les côtés obscurs de l’intrigue font de Le lendemain du monde une œuvre forte, mais cependant difficile à interpréter. A bon lecteur, salut !

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

17/06/2017

Bâtard

cov.jpg1.jpgScénario et dessin : Max de Radiguès

Editeur : Casterman

192 pages – broché

Parution : 07 juin 2017

Thriller

 

Présentation de l’éditeur :

May et son fils Eugène tracent la route, le coffre de leur voiture rempli de sacs de billets de banque. Ils viennent juste de participer à un " coup " exceptionnel : 52 hold-ups simultanés à la même heure, dans la même ville. La police n'a rien pu faire !

Commence alors la cavale musclée d'un surprenant duo de braqueurs.

2.jpg

Mon avis :

Entre avril 2014 et janvier 2016, Max de Radiguès a auto-publié un fanzine baptisé Bâtard, en version papier et sur son blog, www.maxderadigues.com. Le petit album au format 15x19cm, mais bien épais, contient les 16 épisodes d’un thriller qui se lit d’une traite : pas de pause, pas d’ennui, juste le plaisir de tourner les pages. L’essentiel du récit est d’abord de nous raconter une cavale aussi tendue que classique, c’est un polar américain, mais aussi de développer les relations bien tourmentées entre les différents protagonistes.

4.jpg

Le dessin, très simple et très fluide, au trait fin, donne du rythme et de la nervosité à ce road-trip jalonné de découvertes et de rencontres.

Une belle aventure pleine de bruit de de fureur !

6.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy