04/10/2016

Le Quiz officiel de Dragon Ball!

1540-1.jpgAuteur : Akira Toriyama

Éditeur : Glénat

190 pages

Genre : Quiz

Sortie : le 6 juillet 2016

 

 

Avis de l'éditeur :

Vous vous sentez incollable sur Dragon Ball ? Vous êtes simplement curieux de voir ce dont vous vous souvenez de cette saga mythique ? Dans ce cas, plongez-vous dans le Dragon Ball Quiz avec près de 600 questions sur l'univers de Son Goku et ses amis, depuis la naissance du héros jusqu'à ses morts, en passant par les Dragon Balls, les adversaires et même Jaco the Galactic Patrolman ! Pour le fanboy qui voudrait se tester, ou pour la bande d'amis rassemblés, ce quiz book vous révélera les mystères de la saga et peut même vous poser de véritables colles !

 

Mon avis :

190 pages de défis, de tortures d'esprit, où même le plus affuté adepte de Dragon Ball, pourrait à maintes reprises boire la tasse. Autant l'annoncer, il s'agit ici d'un recueil très poussé sur l’œuvre culte de Monsieur Toriyama.

Tout fan de Dragon Ball se doit de posséder cet album, de manière à connaitre son niveau...actuel, afin de s'améliorer.

Allez-vous atteindre le stade saiyan... pas sûr, dû moins pas de suite, n'oubliez pas que Goku et Vegeta ont mis du sacré temps avant d'y parvenir.

Tentez le coup, mettez vous à l'épreuve, mais sachez que même si vous vous retrouvez à manger la poussière, il vous sera permis de vous relever.

- Avec quelle technique le roi démon Piccolo, à pleine puissance, a-t-il détruit le King Castle?

- Quand les Pilaf-machines numéros 1 et 3 s'assemblent, en quel type de transformation passent-elles?

- Quelle nom de technique utilise Mister Satan contre C-18?

- Hormis Oolong, quel personnage porte le nom d'un thé chinois?

...

Sur ce, bonne chasse à chacun et à chacune, et tentez de démontrer vos aptitudes infaillibles, et devenez incollable sur Dragon Ball!

Dragon-Ball-Z-Extreme-Budoten.jpg

Coq de Combat

 

07/09/2016

Ajin - tome 6

Ajin T6.jpgScénario : Tsuina Miura

Dessin : Gamon Sakurai

Éditeur : Glénat manga

194 pages

date de sortie : juillet 2016

 

 

 

Le leader terroriste Sato, fort d’un nombre accru de sympathisants, poursuit sa série d’assassinats. Prêt à tout pour le vaincre, Kei décide de faire front commun avec Tosaki, le chef du comité de gestion des ajin. La situation du jeune immortel prend alors une toute nouvelle tournure. Face à un ennemi de plus en plus violent, l’union fera-t-elle la force ?

ajin,miura,gamon sakurai,glénat manga,fantastique,immortalité,710,072016

 

Déjà couronnée de succès au Japon avec des chiffres de vente à faire pâlir d'envie n'importe quel éditeur de BD franco/belge, Ajin s'est vue récompensée lors de la Japan Expo 2016 à Paris en obtenant les prix de la meilleure nouvelle série et du meilleur Seinen. Ne lisant pas suffisamment de manga, je ne saurai dire si les prix sont mérités, mais en tout cas je peux affirmer sans retenue qu'ils ne sont sûrement pas volés tant la qualité de la série est égale d'un volume à l'autre.

A chaque nouvel épisode, l'auteur arrive à créer un effet de surprise permettant de garder attentif son lectorat. Ce sixième opus ne déroge pas à la règle même s'il est totalement dénué d'action à l'inverse de l'explosif tome 5. Le calme après la tempête et sans doute avant également.

Cette alliance contre nature passée entre Kei et Tosaki pour lutter contre Sato nécessite de sérieux préparatifs et les invite à une pause forcée avant les combats à venir. C'est aussi à nouveau le temps des questionnements pour Kei à propos de sa condition.

C'est le temps aussi d'une pause scénaristique durant laquelle l'auteur développe des personnages secondaires comme la jeune Izumi Shimomura et Kai qui se trouve en prison pour avoir aidé son ami Ajin au début de la série.

Enfin, cette pause se termine avec l'apparition d'un nouveau personnage qui à n'en pas douter devrait avoir un rôle important pour la suite.

 

Dans ce 6ème tome, l'auteur réussi la gageure de maintenir la pression dans son récit en apportant des éclaircissements, (notamment concernant les fameux IBM - Invisible Black Matter - ces entités propres à chaque Ajin source de leur force et de leur pouvoir), et de nouvelles pistes, ceci sans la moindre scène d'action.

 

Comme les personnages, le lecteur s'est ici bien reposé et doit s'attendre à une suite des plus mouvementée !

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

 

ajin t6_pl.jpg

 

 

29/08/2016

Arbos Anima T01.

arbos-anima-1-glenat.jpgArbos anima 3.PNGAuteur : Kachou Hashimoto.
Éditeur : Glénat Manga.
196 pages.
Sortie : 6 juillet 2016.
Genre : Shônen.




Résumé :

Noah a le pouvoir de «lire» les souvenirs des végétaux à travers leurs racines. Ce don présente cependant un danger : s'il est tiré de sa transe, l'esprit reste prisonnier des racines et meurt. Mais lui et Rudyard, un ex-pirate devenu garde du corps, ont une mission importante : retrouver un lys unique en son genre en Europe!


Mon avis :

Peu importe la scénographie ou le critérium diamétralement désaxé de ses protagonistes, Arbos Anima est une lecture qui cherche à apporter de la désaltération tant bien que mal. On se noie dans ce Cosmos pas si inaccoutumé que ça, au découpage maigrement farfelu où s'agglutine emballement, austérité et avarice. Car en ce bas-lieu du 19ème siècle, le marché de l'orchidée est en pleine crue, spécialement en Europe. Ce qui persuade de nombreux hommes et femmes rapiats à se précipiter dans une «ruée éperdue» vers cette plante.

Avec un coup de pinceau translucide et filtré, sans pour autant chicaner sur des broutilles, et les clashs persistants entre les interlocuteurs, ce manga s'acharne à complaire à tout prix. Toujours est-il que ce volet initial renferme tout de même maintes indigences, non moins que le dénuement de fluidité et le fait qu'on ait de temps à autre un peu de mal à colleter le lien entre certaines scènes ; ou encore, la lenteur de l'histoire à se mettre en route. Le second volet paraîtra déjà le cinq novembre. Rondement, une mécanique classique autour - cette fois - d'une odyssée écologique.

arbos_anima_1-2-0e979.jpg


a06-3e788fc.gifGénéral 

Le manga Arbos Anima débarque, chez Glénat!

Mister Med.

01/08/2016

Btooom T18

1507-1.jpgPlancheA_239264.jpgAuteur : Junya Inoue

Éditeur : Glénat

194 pages

Sortie : le 6 juillet 2016

Genre : Survival

 

Avis de l'éditeur :

 

Face à Oda qui a rompu les liens du passé afin de faire cavalier seul, Okita fait preuve d'une féroce volonté d'indépendance. Reste que la manière dont se termine la relation qui unissait les deux amis est pour le moins inattendue.Seulement, une nouvelle bataille sur le point d'éclater sur l'île : les organisateurs introduisent dans le jeu une nouvelle arme et son utilisateur. Le prochain colis reviendra à celui ou celle qui écrasera ce nouvel ennemi…
 
Mon avis :
 
Oda, l'ancien pote de Ryota joue depuis le début des hostilités cavalier seul. On en apprend davantage sur son passé et les raisons qui le poussent à agir ainsi. Tenant prisonnière Yoko, à l'aide d'une simple laisse, il se voit malencontreusement obligé à l'abandonner suite à un engin volant, style drone qui mitraille de partout.
Ce drone est manipulé à distance par une femme, couvert de tatouages et de piercings, et qui n'est entre autres que "la number one" classée mondiale au jeu Btooom. Cette dernière n'a qu'une pensée en tête : affronter et éliminer Ryota, l'un des meilleurs au monde également, mais dont elle n'est jamais parvenue à éliminer en mode virtuel.
 
Tandis qu'à l'extérieur de l’île, les organisateurs tentent de récupérer des données ultra-confidentielles les concernant, un journaliste met sa vie en péril, afin de dévoiler au grand jour, les dérives politicos -économiques directement liées avec la conjoncture du jeu de la mort se déroulant pour le moment.
 
Toujours aussi convainquant, on ne s'ennuie pas du à cette constante action dynamitée. Un réel uppercut de sensations fortes qui place indéniablement Btooom sur le podium des survivals. Action, rebondissements, qualité graphique, oeuvre soignée de la série par l'éditeur Glénat, narration fluide et constante, que demander de plus...franchement, on passe un agréablement moment de lecture.

a08-3e78906.gif

 
Coq de combat

btooom.jpg

 

26/07/2016

Love X Dilemma Tome 1 & 2

love x dilemma.jpglove x dilemma t2.jpglove x dilemma t1.jpgAuteure : Kei Sasuga.
Editeur : Delcourt /Tonkam.
Sortie : 6 juillet 2016.
192 pages.
Genre : Shonen.

 

 

Le résumé.
Natsuo, lycéen, est secrètement amoureux de Hina, pétillante prof d’anglais qui a beaucoup de succès. Lors d’une soirée, il va rencontrer Rui, une fille peu sociable avec laquelle il va coucher. Peu de temps après, son père lui annonce qu’il va se remarier avec une femme ayant deux filles… qui ne sont autre que Rui et Hina ! Sa vie va devenir un véritable enfer…

« Vu que tout le monde me vanne depuis ce matin.Je m'efforce à essayer de me recoiffer... »

Mon avis.

love-x-dilema-3-delcourt-tonkam.jpgLove X Dilemma ( Domestic na Kanojo au Japon) est l'un des titres phares du Weekly Shônen Magazine . 500,000 exemplaires se sont déjà écoulés au pays du soleil levant( 9 tomes pour le moment) . Il existe même un un film interactif disponible avec les personnages de cette série .
Son auteure, Keiko Sasaki de son vrai nom, avait déjà publié en 2009 Ge Good Ending ( 16 volumes quand même) et un one shot Medecine en 2013.
Love X Dilemma est avant tout une comédie romantique ...pour garçon rajoute le service de presse .Pour les filles aussi dirait Sambette .Sinon, le X dans le titre est vraiment exagéré , on y trouve effectivement une touche d'érotisme mais c'est surtout pour mettre le brave Natsuo dans des situations gênantes et embarrassantes pour lui . C'est marrant comme manga .On s'attache aussi très vites aux protagonistes ( tous!) et on a vraiment envie de les suivre et de connaître leurs prochaines péripéties . En plus, ils ont des caractéristiques psychologiques inintéressantes : Hina est alcoolique, Rui est taciturne , Momo ne compte plus ses petits amis et Natsuo a une coupe de cheveux d'enfer !;-)
Vous mixez tout ça avec un dessin de bonne facture et expressif et vous obtenez une série attrayante. On s'amuse et c'est distrayant , les âmes romantiques apprécieront .
Seul petit bémol, les couvertures ...mon dieu que c'est sirupeux et bêtement globuleux , digne d'un poisson devant son prédateur. Dommage car l'intérieur est nettement plus fun !

kashiwabara_momo_by_king91om-d90su8h.png

 

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gifGlobal .

Samba.

21/07/2016

Hunt - le jeu du loup-garou T1

hunt-1-soleil.jpghunt-1-ext-1.jpgScénariste : Ryo Kawakami

Dessinateur : Koudo

Éditeur : Soleil manga

160 pages

Sortie : le 6 juillet 2016

Genre : Survival - Seinen

 

Avis de l'éditeur :

Un soir, Airi Nishina, en deuxième année de lycée, se fait enlever. À son réveil, elle se retrouve enfermée dans une étrange pièce souterraine en compagnies dautres élèves, à qui lon annonce quils vont devoir participer au jeu du loup-garou quils le veuillent ou non. Ce jeu est une lutte à mort entre les « loups-garous » et les villageois. Pour ceux qui ne respectent pas les règles imposées, une mort atroce. Peur et frissons sont au rendez-vous dans ce jeu mortel ! 

Mon avis :

Tout démarre où un petit groupe de jeunes gens se réveillent dans une pièce, en arc de cercle. D'un parlophone, une voix stridente leur dicte les règles d'une partie à laquelle ils ne peuvent s'y soustraire. D'une part, les villageois, de l'autre, des loups-garous. Les cartes distribuées au hasard, se trouvent en dessous de chaque chaise des participants. Personne ne peut s'y soustraire...sinon une mort immédiate pour les mauvais élèves qui tentent d'abdiquer.

Le but consiste à démasquer les différents loups-garous des villageois en un temps imparti. Chaque journée de duels éliminera d'office des participants. Le gain pour les victorieux tourne autour 100 millions de yens(équivalent à 740000 euros) Il faut impérativement éliminer tous les participants d'une catégorie : soit les loups-garous, soit les villageois. La partie est lancée!

Constat immédiat est de remarquer la énième série qui évolue autour d'un jeu de la mort. Le plus connu demeure King's Game aux éditions Ki-oon, et ses nombreux dérivés toujours en cours (King's Game Extrême) Un véritable phénomène le domaine du survival au travers d'un jeu. Les huis clos demeurent les plus risqués, tout est de connaitre la valeur de la série sur la distance. Plus le terrain de jeu est large (comme pour Btooom aux éditions Glénat), plus on a de possibilité à étendre ses extensions.

Le scénario mis en place par Ryo Kawakami est adroitement tourné. Malheureusement , ses protagonistes manquent de finesse, voir de clairvoyance. Stressés ou abrutis par la sentence du concept de ce jeu mortel, ils tentent malgré eux d'y voir clair, mais le lecteur n'est pas dupe, contrairement aux protagonistes.

Le dessin de Koudo, quant à lui, ne déplace pas non plus des roches. Presque invisible, son crayonné manque de richesse et d'encrage.

Un premier volume qui se lit, sans plus.

a05-3e788c9.gif

 

PlancheA_284120.jpg

Coq de combat