12/10/2017

Shadow Banking T4 : Hedge Fund Blues

61Xn7RlavIL__SY346_.jpgPlancheA_310922.jpgScénaristes : Eric Corbeyran & Sylvain Lacaze

Dessinateur : Eric Chabbert

Éditeur : Glénat

Genre : Finances - Politiques

Sortie le 13 septembre 2017

 

Avis de l'éditeur :

 

Après leurs mésaventures en Grèce, Maureen et Mathieu sont plus que jamais décidés à faire éclater le scandale au grand jour : le monde doit savoir qu’une crise financière globalisée et organisée s’annonce. Mais à quel prix ? Cette vérité a déjà coûté la vie de leur ami grec Alecos et de la sœur de Skull, le hacker qui les a aidés à décrypter la clé USB contenant ces informations. À la fois traqués par la police et les tueurs à gage de leurs adversaires, Maureen et Mathieu pourraient bien être les prochains sur la liste.

Mon avis :

Ce quatrième opus de la série démarre avec le personnage de Skull (Mr Honstam), poursuivi par deux hommes de main de l'organisation de l'ombre qui cherche à le neutraliser. Sa pauvre sœur s'est faite assassinée, guise de représailles de s'être mêlé à une affaire qu'il aurait été préférable d'éviter. Suite au suicide du président d'ECB, des informations secrètes ont été révélées, tandis que D'Orval toujours dans la nature est recherché par plusieurs organisations dont notamment les polices internationales.

Skull qui a décrypté une clé contenant des informations terrifiantes pour la finance et l'économie mondiale se rend à la brigade financière de Francfort, déclinant la culpabilité de son ami D'Orval, pion d'une mise en scène, d'après ses dires.

Malgré une trame qui tente d'être fluide et efficace, le résultat de cet album est bien maigre en qualité. Certes, la première page de l'ouvrage mentionne trois termes que l'on espère voir développer durant le récit ( Hedge Fund, Banque centrale chinoise et Renminbi (devise chinoise), ce n'est que durant les quelques dernières pages que l'on sent ces informations éclore. Les différents protagonistes voyagent d'un bout à l'autre de la planète, et rencontrent de manière trop évidente leurs contacts, les effets de surprise sont téléphonés.

 

Côté dessin, même constat : classique de bout en bout. Pas spécialement décevant, mais on ne décolle pas réellement non plus. Notons que Chabbert parvient néanmoins a voir juste côté regards des protagonistes, ceux-ci sont nets et perçants.

La fin du tome lance une phrase qui espérons-le dise vrai pour la suite : "La menace actuellement invisible ne le sera pas longtemps et écrasera tout sur son passage"... Car pour le moment, on ne voit pas vraiment ces faits s'accomplir!

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

shadow banking,corbeyran,lacaze,glénat,510,finances,092017

 

shadow banking,corbeyran,lacaze,glénat,510,finances,092017

 

shadow banking,corbeyran,lacaze,glénat,510,finances,092017

Coq de Combat

 

 

09/10/2017

La légende du héros chasseur d'aigles - livre 1 - la loyauté des armes et du sang

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017Scénario : Jin Yong
Dessin : Li Zhiqing
Éditeur : Urban China
410 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : manhua, arts martiaux

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Dans la Chine du XIIe siècle, deux braves amis sont assassinés par des envahisseurs. Afin de les venger, leurs fils respectifs décident de se former aux arts martiaux. Mais si l’un choisi la voie de la droiture et de la justice, l’autre est fasciné par le pouvoir et la puissance… Vengeance, amours, trahison, loyauté, amitié : tous les ingrédients d’une grande épopée sont réunis dans ce récit initiatique, pour le plus grand plaisir du lecteur.

Jin Yong, né en 1924, est considéré comme le maître incontesté du wuxia, roman d’arts martiaux lu avec passion en Chine. La Légende du héros chasseur d’aigles fait partie de ses plus grands chefs-d’œuvre.

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

 

Mon avis

Au XII siècle, la Chine est divisée entre la dynastie des Jin et celle des Song du Sud. Ces deux dynasties rivales doivent cependant s'allier pour faire face aux invasions barbares des Mongols. Cette alliance tournera court et les Jin finiront par dominer les Song en s'emparant de leur territoires. C'est dans ce contexte, et las des batailles incessantes, que deux frères d'armes – Guo et Yang – ont fuit leur terre natale pour vivre paisiblement auprès de leurs épouses enceintes. La paix, il la trouveront mais de manière définitive, puisque l'envahisseur leur tombe finalement dessus et les assassine. Les femmes s'en sortent et donnent chacune naissance à un fils. Tous deux se mettent rapidement à la pratique intensive des arts martiaux avec pour seul but de venger leurs pères.

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

Voilà un bon gros pavé de 400 pages pour ouvrir cette grande fresque épique, adaptation du roman éponyme de Jin Yong considéré comme un maitre du genre en Chine. Le genre, c'est celui du récit initiatique baigné d'arts martiaux dans une Chine médiévale violente et cruelle.

Mêlant le contexte historique médiéval Chinois, compliqué à aborder pour nous autres occidentaux, aux destinées des personnages fictifs s'étalant sur plusieurs générations, le récit n'est pas d'un abord des plus aisé. Le récit est très dense et le foisonnement des personnages et des évènements complique encore la compréhension. J'avoue avoir souvent décroché de l'histoire pour finalement n'admirer que les dessins de Li Zhiqing ! D'un réalisme et d'une précision remarquables ses mises en scènes dynamiques et pleines de détails donnent envie malgré tout de tourner les pages.

Malheureusement, le dessin ne fait pas tout et, à moins d'être un passionné d'arts martiaux et d'Histoire médiévale chinoise, la lecture tourne vite à l'ennui et à la répétition : bastons, poursuites, trahisons, pleurs,  ... tournent en boucle. Le scénario est dense, riche et plein de promesses, mais il est aussi confus et l'on a souvent du mal a saisir les liens entre les différentes séquences.

 

Mis à part le dessin magnifique, cette légende ne m'a pas franchement convaincu, mais peut-être est-ce parce que je ne suis pas assez féru d'arts martiaux ...

 

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

 

le tome 2 est disponible en librairie depuis le 6 octobre

la légende du héros chasseur d'aigles, Li zhiqing, jin yong, urban china, légende, arts martiaux, chine médiévale, saga, fresque, 4/10, 09/2017

03/10/2017

le photographe de Mauthausen

le photographe de mauthausen, rubio, colombo, le lombard,le photographe de mauthausen, rubio, colombo, le lombard,Scénario : Salva Rubio
Dessin : Pedro J. Colombo
Éditeur : Le Lombard
102 pages
Date de sortie :  29 septembre 2017
Genre : Historique, documentaire

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Comme beaucoup de ses camarades déportés dans le camp de Mauthausen, Francisco Boix ne pensait qu'à survivre à ce cauchemar éveillé. Mais lorsqu'il croise le chemin du commandant Ricken, esthète nazi des plus pervers, qui prend plaisir à photographier l'horreur, le jeune homme comprend qu'il tient là un témoignage unique. A condition de parvenir à faire sortir les photos du camp...
L'histoire vraie d'un témoin à charge du procès de Nuremberg, et de son combat pour la vérité et le souvenir.

 

 

Mon avis

On croit toujours tout savoir sur la seconde guerre mondiale et notamment sur l'horreur des camps de concentration. Mais l'Histoire est faite d'une myriade de petites histoires, de tranches de vies, de faits héroïques et d'une multitude de drames que la postérité n'a pas retenu et plus ou moins laissé tombé dans l'oubli. Aucuns des faits de la seconde guerre mondiale ne doit s'oublier, particulièrement la barbarie nazie.

Cet album contribue au devoir de mémoire en exposant l'action folle et héroïque de Francisco Boix, personnage qui a vraiment existé. Oui, tout ce qui est raconté dans cet album est vrai, ou presque. Seuls les personnages secondaires sont inventés pour faciliter la narration.

Espagnol Républicain ayant fui le régime Franquiste, Francisco Boix, comme nombre de ses compatriotes s'est retrouvé prisonnier dans le camp du Vernet dans l'Ariège. Pour échapper à l'horreur du camp d'internement, le seul moyen était de s'engager "volontairement" dans les compagnies de travailleurs étrangers. Nous sommes alors en 1941 et ce n'est pas dans les intentions du régime de Vichy de venir en aide aux réfugiés Espagnols. Francisco part donc dans les Vosges où il sera fait prisonnier par les Allemands et envoyé dans le camp de Mauthausen en Autriche. Son statu de photographe lui offre une place au service d'identification chargé de photographier tous les prisonniers, toutes les morts suspectes (sic) mais aussi de développer les photos personnelles des soldats. C'est là que le SS Paul Ricken lui accordera sa confiance et en fera son assistant personnel pour exécuter sa morbide passion de photographier les cadavres de ses victimes. Toute l'abomination nazie est consignée en photo, en 5 exemplaires. Un pour le camp, et les autres pour les différentes archives du régime nazi. La situation de Francisco est vue d'un très bon œil par le QG communiste clandestin du camp. Voilà en effet une occasion unique de conserver un témoignage des crimes commis par les SS. Francisco, aidé au début par d'autres républicains espagnols puis finalement tout seul, réussira à faire sortir du camp des milliers de photos qui serviront plus tard de témoignage à charge au procès de Nuremberg.

Malheureusement, ce témoignage n'aura pas la portée attendue par Francisco. Les rares photos qui sont présentées lors du procès servent davantage comme pièce à conviction apportée au dossier qu'a révéler l'horreur du projet nazi.

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

Voilà une BD documentaire hors du commun, dont l'histoire glace d'effroi comme a chaque fois qu'on lit des choses sur cette période, et nous fait sentir tout petit devant les épreuves subies par les prisonniers et particulièrement Francisco Boix.

Le dessin réaliste aux couleurs sombres rend bien compte de cette folie, notamment en reproduisant quelques photos volées au commandant SS Ricken.

En plus de la BD qui explique déjà très en détails les faits, l'album est constitué d'un gros dossier historique reprenant tous les faits depuis la fuite de la guerre civile Espagnole jusqu’à la mort de Boix en 1951. Illustré par de nombreuses photos et dessins, ce dossier approfondit le sujet en expliquant en autre le fonctionnement du camp, la libération, l'après-guerre et le retour impossible des espagnols républicains dans leur pays. On y apprend par exemple que ces derniers, après avoir survécu à l'enfer, deviennent victimes de la folie politicienne. Celle des Alliés qui ne feront pas tomber Franco, rendant impossible tout retour au pays, et celle de Staline qui condamnait à mort tous les communistes qui n'étaient pas morts dans les camps, les considérant soit comme des traitres, soit comme des espions. Les républicains qui se réfugièrent en URSS, furent quasiment tous envoyés au Goulag et les survivants de Mauthausen exclus du parti communiste ...

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

Cet album est un vrai documentaire riche d'enseignements qui s'ajoute aux nombreux ouvrages indispensables au devoir de mémoire.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

29/09/2017

Une aventure des spectaculaires T2 la divine amante.

une aventure des spectaculaires t2.jpgla dinie mante.jpgDessin : Arnaud Poitevin
Scénario : Regis Hautière.
Éditeur : rue de Sèvres.
Sortie : septembre 2017
60 pages.
Genre : comédie.

 

 

Résumé.
Sarah Bernhardt est la reine du tout Paris, l'étoile des théâtres. Mais une ombre inquiétante plane : Sarah a reçu plusieurs lettres de menaces. Après divers « accidents », plus de doute possible, quelqu'un veut attenter à sa vie ! Elle prend la route accompagnée de sa troupe de fidèles, direction Belle-Île. Et c'est à son fidèle ami Pipolet, accompagné de nos inénarrables Spectaculaires, qu'elle confie le soin de l'enquête et de sa sécurité.

sarah-theodora-nadar.jpg


« Évidemment ! Je ne peux quand même pas m’aventurer en province sans un bon médecin et un peu de compagnie.»

William_Downey_(1829-18_),_Sarah-Benhardt.jpg

 

Mon avis.


Oyez oyez, Gentes Dames et Nobles Damoiseaux !

Voici venu le temps des rires et des chants, le temps des incroyables, des ébouriffants, des abracadabrants, des invraisemblables, des formidables Spectaculaires.
On applaudit d’une manière tonitruante ce 2e tome mettant en avant , la divine, l’impératrice du théâtre, le monstre sacré, la voix d’or, la graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaande Saraaaaaaaaaaaaaaah Bernhardt ! Clap clap clap , bravo , bis , quel talent , magnifique, encore , je suis toute émuse, grandiose !
Figurez-vous qu’on en veut à la vie de cette grande actrice ! Horreur, quelle ignominie, quel goujat, à mort l’assassin, direction la Veuve Clicquot ??? C’est vrai qu’elle nous les casse la vieille Céline, mais ça va aller morte-couille !
Pour protéger notre diva, une équipe de choc, les spectres lunaires... euh les pectoraux d’air, mais enfin, les spectaculaires… une sorte de troupe de la panthère rose adepte de Peter Sellers.
Vous l’avez compris, c’est pittoresque comme BD, un rien suranné. Euh ça veut dire quoi ça, aller sur un âne ? Mais non, qui appartient au futur, enfin je crois ou alors c’est l’inverse.
Bon, on va demander à Hercule Poirot de résoudre ce mystère, cette énigme, ce logogriphe, cette quadrature du cercle, pour savoir qui pourra diluer cette menthe à l’eau... cette amante à Coo…cette mante à croc. Veuillez me tamponner, me pardonner pour ce lapsus.
Vous n’avez rien compris, retenez simplement que c’est divertissant, amusant, réjouissant, délassant comme BD.

Verso_310113.jpg




Sambarlipopette.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

22/09/2017

Infinity 8 - tome 5 - le jour de l'apocalypse

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017Scénario : Lewis Trondheim ; Davy Mourier
Dessin : Lorenzo de Felici
Éditeur : Rue de Sèvres
96 pages
Date de sortie :  13 septembre 2017
Genre : science-fiction, humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Tous aux abris : une horde de zombies décime les passagers de l’Infinity ! Non seulement leur morsure est contagieuse, mais l’arme expérimentale qui les a créés a touché la nécropole et l’a transformée en une inépuisable armée de morts vivants ! Ann Ninurta, élue du capitaine pour cette nouvelle boucle temporelle, échappera-t-elle au coup de dent fatal ? Modèle de droiture et jeune mère célibataire ne boudant pas les rencontres masculines, elle pourrait bien être la première agente à découvrir l’origine du cimetière… Choisira-t-elle sa fille ou sa mission ?

 

" - Tu es amphibie, toi ?

- Non, non, pas du tout. Je m'appelle Mason.

- Euh ... Tu fais de l'humour ?

- Non ... du karaté et des arts martiaux. "

 

 

Mon avis

Vous vous souvenez de ce film avec Bill Muray, Un Jour sans fin, où chaque jour se déroule exactement comme la veille. Infinity 8 pourrait être le pendant BD version space opéra de ce film devenu mythique. Sauf que, si chaque reboot d'Infinity 8 nous ramène au postulat de départ, rien ne se passe ensuite de la même façon et ce pour notre plus grande joie. Nous avons à chaque fois droit à une nouvelle héroïne et une nouvelle situation plus ou moins loufoque, absurde, débile, et dans tous les cas à l'humour potache et pulp totalement assumé, fond de commerce de cette série unique en son genre.

Donc, dans ce 5ème redémarrage, la nécropole gigantesque est toujours là et personne n'a encore réussi à débloquer le vaisseau de cet amas inextricable de tombes et mausolées. On ne doute pas qu'Ann Ninurta y parvienne. Quoique, vu le titre de l'album et le concept de la série, si, finalement on doute ! Après avoir eu affaire à des groupes de psychopathes nécrophages, de néo-nazis, de secte politico-religieuse voilà que nos naufragés de l'espace sont confrontés à une horde de zombies ... le vaisseau est plus que jamais en danger.

Ce cinquième opus, réalisé par Davy Mourier et Lorenzo de Felici, est encore plus déjanté que les autres. Curieusement, le scénario et le niveau de lecture est beaucoup plus binaire que dans les tomes précédents. On a un brin d'explication dans les bonus : ce tome est le premier de la série à avoir été scénarisé. On sent bien que les auteurs se sont défoulés sans retenue et qu'ils ont tiré jusqu'au bout sur la ficelle du concept reboot. C'est du on/off, il y a les méchants zombies, la gentille agente et sa mignonne petite fille et les bras cassés débiles de l'équipe de sécurité. Pas de messages sous-jacent, ça dézingue à tout va dans un rythme effréné de la première à la dernière page. Et franchement, ça a beau être hyper simpliste, on prend un vrai plaisir à lire cette histoire absurde.

Bien entendu, la mission va échouer et une réinitialisation sera nécessaire. Sauf que, quand même, on à droit à un début de semblant d'explication sur le pourquoi du comment de ce que fout cette nécropole en plein milieu de nulle part.

De quoi nous allécher pour le sixième reboot ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

 

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

 

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

 

les autres tomes de la série

infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017infinity 8, trondheim, de felici, mourier, rue de sèvres, science-fiction, space-opera, humour, 6/10, 09/2017

20/09/2017

Olympus Mons T02 : Opération Mainbrace.

olympus mons.jpgolympus mons t2.jpgScénario : Christopher Bec
Dessin : Stephano Raffaele.
Editeur : Soleil.
48 pages.
Sortie : 6 septembre 2017
Genre : science-fiction.

 

 

Le résumé.
Sur Mars et sur Terre, on cherche à comprendre les anomalies qui semblent être d’origine extra-terrestres. Il en va de l’avenir de notre planète.

« Trois semaines que je n’ai plus parlé à personne, sinon à l’œil de cette caméra qui me filme. »

Olympus_Mons_3.jpg

 

Mon avis.

Si vous avez aimé le tome 1, ce 2e opus ne devrait pas poser de problème. C’est du Bec (Prométhée et Carthago) pur jus qui aime distiller son intrigue sur de nombreuses pistes. En 12 pages, on passe des vikings à la planète Mars en passant par la Russie de 1927, 1937 à l’état de New-England. C’est une sorte de journal télévisé des mystères du monde qui nous est proposé. Il ne manque plus que César, Charlemagne ou Kim Jong Un pour parfaire le tableau. On nous cache tout, on nous dit rien ! Le grand complot est bien là ! 

Coté graphisme, c’est toujours du tout bon sauf ce côté froid, aseptisé pour les émotions qui passent difficilement mais le scénario laisse-il la place à l’émotion ?

olympus mons,raffaele,bec,soleil,science-fiction,092017

 olympus mons,raffaele,bec,soleil,science-fiction,092017

 

 

 

 

 

Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif



14/09/2017

Le chevalier Brayard

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017Scénario : Zidrou
Dessin : Francis Porcel
Éditeur : Dargaud
78 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : humour, aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le seigneur Brayard s'en revient de croisade, accompagné du jeune moine Rignomer. Sur leur chemin, ils croisent la route d'une adolescente, la princesse Hadiyatallah, qui se révèle être une otage en fuite. Brayard n'hésite pas un seul instant : il décide d'escorter la princesse en Orient pour la rendre à son père en échange d'une rançon, et entraîne Rignomer dans l'aventure. C'est le début d'un voyage qui s'annonce particulièrement rocambolesque...

 

"- En revenant de Jérusalem, Lem ! Lem ! ...

- Par les saints tympans de la cathédrale de Chartres, noble chevalier Brayard ! Cela fait 783 lieues que vous braillez cette rengaine ! "

 

Mon avis

Que les chastes oreilles et délicates mirettes s'éloignent de cet album bercé par les comptines paillardes du seigneur Brayard ! En voilà un qui porte bien son nom et qui ne manquera pas de vous faire esquisser un petit sourire grivois lorsqu'il pousse la chansonnette.

"Sur les berges de la Charente, Rente ! Rente ! Elle m'offrira sa ... "

C'est un bien drôle d'équipage qui s'en revient de Jérusalem ! Un chevalier fatigué des combats et content de rentrer au bercail, un moinillon qui rapporte de belles reliques de la sainte patronne de son ordre, et une belle princesse arabe qui pourrait bien rapporter une belle rançon.

"A Montmoreau Saint Cybard, Bard ! Bard ! Elle empoignera mon ..."

Ça tombe bien, le père de la ravissante est prêt à payer pour retrouver sa fille. Ça tombe doublement bien, parce que "le chevalier Brayard aime l'aventure, Ture ! Ture ! Bien plus que la ... " et que le quotidien l'ennui vite (surtout sa femme en fait !).

Bref, les voilà repartis sur les chemins d'Orient affrontant 1000 et un dangers, toujours bercés par les grivoiseries du sieur Brayard.

 

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

 

Scénariste et dialoguiste hors pair, Zidrou semble vraiment à l'aise dans tous les domaines ! Que ce soit dans ses séries jeunesses et humoristiques (l'élève Ducobu, Boule à Zéro, sac à puces...) ou ses récits plus adultes (l'adoption, les beaux étés, Bouffon, Folies Bergères....) il trouve toujours le ton juste et les bonnes recettes pour faire marrer le lecteur ou faire vibrer sa corde sensible. Ici, il fait un peu des deux et nous invite à toucher du bout des doigts l'époque des croisades en nous livrant une bonne farce faite de grosses ficelles, de délicieuses caricatures et de quelques moments d'émotion. On rit quasiment à chaque page de toutes ces situations rocambolesques, on bataille avec eux contre les bandits de grand chemin et les traitres en tous genre, on chantonne avec le chevalier, et dans tous les cas on s'attache à ce trio improbable qui jusqu'au bout nous réserve de drôles de surprises.

Coté dessin, c'est Francis Porcel qui accompagne pour la troisième fois Zidrou. Après Les Folies Bergères et Bouffon, on le découvre ici dans un registre encore diffèrent. Usant d'un style proche de la caricature mais non dénué d'un certaine finesse, il rend une copie en parfaite osmose avec la comédie.

Cette aventure moyenâgeuse est un régal de drôlerie !

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

 

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017

 

le chevalier brayard, porcel, Zidrou, dargaud, humour, chevalier, croisades, moyen-âge, 8/10, 09/2017