19/05/2010

Chiara Rosenberg, la double vie d'une dominatrice.

chiarachiararosenbergladoublevied_unedominatrice0_plaAuteurs : Baldazzini et Pes.
Editeur : Delcourt.


Sado
Côté pile, Chiara Rosenberg subit les outrages de son mari juif. Elle est maso. Côté face, elle domine son amant catholique. Elle est sado. Petit à petit, elle s'aventure dans une passion dévorante avec son jeune photographe, tandis qu'elle se soumet docilement, mais avec ennui, aux jeux de son mari. Au final, l'amant obéissant se révélera aliéné et l'impétueux mari finira par douter de sa fidélité.

Maso.
Cet album est en fait le bouquet final de Chiara Rosenberg .Pour cette dernière version chez Delcourt, on lui a rajouté la technicolor. Je dois l’avouer, ce n’est pas trop mon truc les BD érotiques mais comme le dessin me plaisait avec sa touche « old school  comics », j’ai tenté une pénétration dans ce genre. L’auteur au début de l’album nous demande de saisir le sens profond de cette histoire. Ah bon, il y avait une histoire ? Non, sérieusement, on attend de ce genre de BD d’émoustiller un peu nos sens, là à part avoir titillé mon ennui, j’ai rien vu d’autre. En plus la fin du tome semble bouclée avec des restes  .Bref, insipide, inodore mais quand même pas indolore vu le SM omniprésent .A bon entendeur salut.
surprises.smileysmiley.com.4
On en parle sur le forum.

Album à gagner en s'inscrivant au forum.


chiara2

29/04/2010

Mandalay .T3:Invasions.

Mandalay3MandalayAuteurs : Thirault ,Guice et Perkins.
Editeur : Les humanoïdes associés.
Temps de lecture : 29 min

La guerre.
Les Japonais ont envahi la Thaïlande puis se sont lancés à la conquête de la Birmanie à partir de Rangoon. La XVe armée du général Iida remonte rapidement vers le nord du pays, et prend Mandalay, forçant l'armée anglaise à une retraite humiliante et meurtrière. Les Japonais sont aidés dans leur conquête par les maquisards que dirige Alex Waters, dont Leng déchaîne les pouvoirs, créant terreur et dévastations. Pour l'avoir combattu dans la jungle, Lance Waters a compris que son jumeau n'est pas l'otage des nationalistes, mais leur guide sanguinaire. Lance fait partie d'une troupe commando d'élite et les hommes de sa division font le << sale >> boulot en incendiant les puits de pétrole de Yenangyaung que convoitaient les Japonais, puis en restant en arrière pour couvrir la retraite de l'armée anglaise et des civils (Indiens pour la plupart) qui tentent de gagner les Indes. C'est la seule issue, car la route de la Chine est déjà coupée : elle est contrôlée par Leng et Alex. C'est paradoxalement au coeur de ce conflit inhumain que l'humanité des protagonistes va se révéler.

Bizarre.
Drôle de truc que ce tome 3 de Mandalay .
Vous y retrouverez une succession de scènes de guerre  sans grand intérêt  pour le lecteur. Malgré la boucherie des combats, je suis resté assez détaché du récit sans jamais y éprouver le moindre sentiment d’émotion. En plus le coté fantastique qui aurait pu relever l’originalité du récit est quasiment absent de ce tome.  Rajoutez-y quelques problèmes à bien suivre l’histoire à cause de la difficulté de reconnaitre les personnages, et nous voilà devant une BD où il faut s’accrocher pour poursuivre l’aventure. Mandalay , Mayday mayday.

surprises.smileysmiley.com.4

Mandalay 3

05/02/2010

Bushido,T1:Les derniers seigneurs.

Bushido1bushido01_plaAuteurs;Koeniguer et Escamilla.
Editeur:Paquet.
Temps de lecture :20 min.

La bonne réponse.
John Masanori, tueur de la Mafia italo-américaine aux allures de play-boy, apprend qu’il est condamné par un cancer. Ses jours sont désormais comptés.
John veut alors changer de vie, quitter les USA, et retourner au Japon où il est né, métis d’un GI américain et d’une japonaise. John se remémore son passé d’orphelin, élevé par un prêtre qui l’a ramené aux USA.

Hijo de Puta.
Écoutez, bonnes gens, la cruelle
Et douloureuse histoire du frère John
Qui fut l'incarnation du mal
Et que ceci serve d'exemple
A tous ceux que le diable écarte de la BD idéale

Tagada, tagada, voilà le Bushido
Tagada, tagada, voilà le John
C'était un tueur
Tagada, tagada, y a plus personne .

surprises.smileysmiley.com.4

22/01/2010

Arctica T3,Le passager de la préhistoire.

Arctica3ArcticaAuteurs : Pecqueur et Kovacevic.
Editeur : Delcourt (série B)

Entre les rafales.
L’épiderme du vieillard est en fait recouvert d'une mystérieuse substance rouge qui contient des nanos-médicaments inconnus ! Faut-il en déduire que les hommes préhistoriques avaient des connaissances médicales plus avancées que les nôtres ?
Heureusement que le ridicule ne tue pas.
J’ai fait mes comptes : 3 grosses bagarres, 5 pétarades, 3 explosions, 5 morts+2 en partance pour le cercueil, 11 paires de fesses, 5 dialogues GSM. Vous intercalez entre ces « coups d’éclat » des dialogues dont la niaiserie atteint des sommets et vous obtenez le summum de la série B.  Franchement, c’est affligeant de lire ce genre de BD .Je peux encore admettre que le public cible est un lectorat d’ado (ils doivent certainement bien aimer ce style et l’emballage) mais le lecteur chevronné doit impérativement passer son chemin sinon il terminera à visionner des «  Walker, Texas Ranger » sur AB3 en estimant que c’est de la haute culture.
J’ai l’impression aussi que sous le couvert du divertissement, on nous fait avaler n’importe quoi même des couleuvres.
surprises.smileysmiley.com.4

On en parle sur le forum.

Arctica3.1

07/01/2010

Kaamelott.Perceval et le dragon d'Airain.

Kaamelott4Planche_bd_13099_KAAMELOTTAuteurs :Astier et Dupré
Editeur :Casterman.
Durée de lecture : 30 min.

La chasse.
Le terrible Dragon d'Airain s'est réveillé ! N'écoutant que son courage, le Chevalier Lancelot se lance au galop vers le village menacé pour terrasser le monstre. C'est compter sans l'intervention du Chevalier Perceval, bien décidé à s'acquitter lui-même de cette Quête, second par son furet de guerre.

Avis à la populace.
Franchement, ce genre de bêtise vous fait  réellement marrer ? Personnellement, j’ai trouvé ça très lourd voir même saoulant tellement ces idioties se répètent. Visiblement la connerie fait vendre mais ne me demandez pas d’adhérer à ce rabaissement vers le bas et à cet hulour. En plus, le dessin n’apporte pas les effets comiques qu’on l’on espérer dans une BD de ce genre.
Un album à réserver aux pignoufs appréciant la série TV et uniquement ceux là.
surprises.smileysmiley.com.4

On en parle sur le forum.

KAAMELOTT

22/12/2009

Hammerfall,T4:Ceux qui savent.

Hammerfall4Hammerfall4.1Auteurs :Talijancic et Runberg.
Editeur : Dupuis
Durée de lecture : Tome 3 :25 min et tome 4 :33min.

La dernière scène.
Le narrateur de cette saga, Alcuin, émissaire de Charlemagne dans les territoires du nord, s'apprête à en conter le dernier chapitre. Harald et Henrik traquent Grimnir, le roi des Skanes, tombé dans une démence mortelle depuis la mort de son scalde si précieux. A leurs côtés une alliée s'est déclarée : Freyja, déesse aux yeux doux, celle que le combat n'effraie pas. Les guerriers seront sans aucune pitié. Bjorn le beau et sa troupe de mercenaires arrivent en vue de leur but : le repaire d'Ulf le blanc, à qui ils doivent reprendre la relique chrétienne promise à Charlemagne. La bataille ne pourra avoir d'autre issue que la victoire ou la mort. Un monde ancien cède la place à un ordre nouveau. Charlemagne veut asseoir son pouvoir et celui de Rome. Mais quand les dieux s'affrontent, la morale des hommes entre-t-elle en jeu ?
Mon chaos.
Mon intérêt pour cette BD a vraiment sombré au fil des tomes et c’est avec bonheur que j’ai clôturé ce tome 4 pour en être quitte. L’ennui principal pour moi vient de ce mélange détonnant entre la mythologie Viking et la réalité historique. Cette mixtion fait perdre toute sa crédibilité à ce récit. En plus, ce n’est qu’une succession de combats sanglants proche de la boucherie. Un joli cortège d’horreur sans consistance que seuls des lecteurs lobotomisés pourraient y trouver un sens ou de l’intérêt.  La fin n’arrange vraiment rien, elle est expédiée en quelques pages comme si c’était un résumé d’un album qui aurait été zappé. Coté dessin, toujours de grosse difficulté pour reconnaitre les personnages et ces incessantes coupures qui perdent un peu plus le lecteur déjà proche de l’abandon.
Voilà, vous êtes de ceux qui savent que le chaos est  bien vivant dans cette série.
surprises.smileysmiley.com.4


Hammerfall2

20/09/2009

Keltos, Le corbeau des batailles.

keltoskeltos1Auteurs : Pecau-Kordey-o’Grady
Editeur : Delcourt.

Le celte attaque.
380 av. JC, sur les hauteurs de Massalia, un guerrier celte semble fuir sa destiné... Entre invasions, quête et magie, l'équipe de L'histoire secrète s'empare du plus haut fait d'armes celte (la destruction de Delphes) en la mêlant aux prémices de la légende arthurienne.

Mon bâillement.
Quand je commence à utiliser la technique de la lecture en oblique pour arriver au bout d’un tome, c’est un signe qui ne trompe pas sur mon attrait pour cette BD.Ca confirme en tout cas mon scepticisme pour les œuvres de ce duo d’auteurs .J’ai en effet jamais accroché non plus  à l’histoire secrète et stoppé nette au tome 2 la série Empire.
Le coup de massue m’a été porté avec la scène finale où seule une souris pourrait y retrouver ses jeunes tellement elle est confuse et brouillonne. Les dialogues sont  également au diapason du dessin, sans aucune saveur  et confirme l’ennui ressenti tout au long de cette triste BD.
Voilà, allez voir ailleurs, par exemple dans le sondage du meilleur album du mois pour trouver de la qualité.

surprises.smileysmiley.com.4

keltos11

16/07/2009

Climax ,T3 et 4.

Climax03_87234Climax04_87235Auteurs :Brahy ,Corbeyran et Braquelaire.
Editeur : Dargaud.
Supposition.
On a voulu empêcher l’agence Imago Mundi d’observer de trop près la région de Gakona, Alaska. Il faut dire qu’on y trouve des pipelines, des aurores boréales artificielles et des orques échouées par bancs entiers, provoquant une véritable catastrophe écologique. Les coupables sont tout désignés : le groupe pétrolier Eggo ou l’US Army. Et que font de véritables scientifiques lorsqu’ils sont confrontés à un problème qu’ils ne comprennent pas ? Ils vont sur le terrain, ils font des analyses et tirent les conclusions qui s’imposent ! À condition d’être encore en vie, bien sûr…
Mon brainstorming.
A la lecture de ce tome 3 et 4 de Climax, je comprends mieux pourquoi j’ai arrêté la série mère « Imago » Mundi » .C’est tout simplement ennuyant. J’admets bien volontiers  que les sujets abordés dans cette BD sont d’actualité et reposent sur des bases scientifiques solides, que les manipulations militaires et financières sont justement décriés mais il n’y a rien à faire, c’est assommant comme série. Quand vous achetez une BD, le plus souvent c’est pour vous évader  et pas pour vous torturer avec des échanges de point de vue à n’en plus finir sur de vagues hypothèses. En plus, on arrive à nous répéter 2 à 3 fois la même information ou alors c’est des échanges d’amabilité au téléphone. Bref, ça manque cruellement de rythme .Le dessin est de bonne facture, le seul hic, c’est qu’il n’apporte pas un plus car montrer les ¾ du temps des personnages qui discutent, ce n’est pas très folichon. On en arrive même à nous montrer une partie de billard. Imaginez-vous, il faut être au comble de l’ennui pour regarder une partie de billard non ? Allez, encore une couche, il faut aussi le trouver le dessin sous les phylactères !
Si vous aimez les blablas interminables, cette BD est pour vous, les autres fuyez !
surprises.smileysmiley.com.4

climax4

20/05/2009

Succubes, Camilla.

Succubes01_86223succubesP2_86223Auteurs :Mosdi et Paturaud.
Editeur : Soleil (évidemment)
.
Machinations mais où ça ?
Paris sous le règne de la Terreur et de Robespierre. 8 novembre 1793, Manon Roland, une figure de la Révolution française, meurt sous le couperet de la guillotine, quelques jours après l’humaniste Olympe de Gouges. Avec elles, les espoirs des Filles de Lilith s’éteignent une fois encore dans la plus terrible injustice !
Rue du Faubourg Saint-honoré́, Camilla attend, son amant, le tyrannique et mystique Robespierre, dans ses appartements. L’une des plus redoutables machinations de notre Histoire vient de s’enclencher, selon un plan vengeur qui n’épargnera rien ni personne !

Au secours !!!(de Samba).
La pochette est aguicheuse et  l’intérieur soigné mais le tout s’avère un bel attrape-nigaud. Déjà, vous vous faites avoir pour les suites qui seront dessinées par d’autres auteurs. On lance un pari que la qualité du trait sera en dessous de Paturaud(qui mérite  des élonges). Deux, encore une BD ésotérique, on frôle l’overdose là. C’est Boonen et Gasquet qui doivent booster le marché à mon avis. Trois, on nous sert des élucubrations mystico-religieuses sans aucun intérêt. D’ailleurs, à la fin de l’album, on se demande où est la machination et l’action des succubes. Je place cette BD comme une des pires que j’ai lue car on se fout royalement du lecteur en le trompant. Franchement je ne félicite pas Soleil. Enfin, l’avertissement y est, c’est dans la collection « secret du Vatican ».Désolé si vous n’avez pas encore compris qu’on a fait le tour avec ce genre d’histoires.
Dire que sur le sondage pour la meilleure BD d’avril, deux votes pour ce "chef d'oeuvre".. Deux qui ont visiblement succombé mais je les invite vivement à aller se faire soigner car là c’est grave.
surprises.smileysmiley.com.4

 

 

 

Samba.

Mon avis :(de Capitol).
Houlà ! Terrain miné ! Samba vient de descendre en flamme ce premier tome d’une nouvelle série en écrivant, je cite : « un bel attrape-nigaud » « Je place cette BD comme une des pires que j’ai lue car on se fout royalement du lecteur en le trompant ». Samba continue en parlant des deux personnes qui ont voté pour cet album au sondage  de la meilleure BD d’avril : «Je les invite vivement  à aller se faire soigner car là c’est grave… ».
Bon, bien il me reste à aller me faire soigner alors ! Allo ? Le sanatorium ? Nous avons un cas dangereux à traiter, il y a urgence, c’est prioritaire, alerte rouge, je vous l’envoie…
Dois-je faire mon mea culpa ou me faire l’avocat du Diable ? Vite appelons Maître Verges pour défendre une BD aguicheuse et imbuvable…Mais pas besoin de l’avocat des causes désespérées, Super Capitol va voler à la rescousse de la belle Camilla, succubes à la plastique (trop) généreuse…
Tout d’abord, ce qui m’a poussé à acheter cette Bd (oui, je l’ai acheté, moi !), c’est le dessin qui est somptueux…J’avais lu quelques planches sur un site internet et cela m’avait bien plu. Je suis passé à l’achat… Rien à redire, c’est du grand Art. Je découvre ainsi un dessinateur que je ne connaissais pas…C’est une très bonne surprise…Quand à spéculer sur la qualité des prochains tomes, faut oser faire des plans sur la comète. Madame Samba, voyante extralucide…Attendons d’abord de voir le tome deux pour se faire une idée définitive sur la série…
Venons-en au scénario, cible principale de notre webmaster préféré (et oui, je ne suis pas encore rendu…).Une fois de plus, je ne suis pas d’accord avec l’avis de Samba. Il n’aime pas l’ésotérique…C’est son droit mais est-ce une raison pour rejeter à tout jamais ce qui sort de près ou de loin dans ce style de BD ? « On frôle l’overdose, là ». Samba frôle l’overdose en effet, abreuvé de toute part, accro à sa dose de BD mensuelle, dévorant jusqu’à l’écœurement tout et n’importe quoi…Samba, mets-toi à la diète…Voilà qu’il nous fait une BDdite aigüe ! C’est du surmenage, Samba…Prends huit jours de vacances, ne vas plus perdre ton temps dans les dédicaces, profite des trois prochains jours de beau temps pour faire ton jardin…J’ai bien aimé le scénario…Eh oui ! L’époque de la terreur est très bien rendue et documentée. Vient se greffer sur le scénario la touche ésotérique des succubes…On aime ou on n’aime pas…mais cela reste un style bien déterminé avec ses codes et ses fondamentaux  comme il en existe dans le polar, l’aventure, l’érotique,…A la fin du premier tome, j’ai envie de lire la suite et la lecture m’a bien plus. J’ai passé un bon moment…Encore une fois, je pense qu’il est trop tôt pour se faire une idée définitive sur le scénario, nous ne sommes qu’au tome 1 ! Mon avis vaut ce qu’il vaut…Un avis parmi tant d’autres qui ne vaut rien de plus, rien de moins…Mais ne soyons pas des Ayatollahs de la BD…Ceci dit, Succubes fait polémique sur ton bloc…N’est-ce pas déjà le but recherché…Ouvrir la discussion et les échanges. Les lecteurs se feront une idée eux même et l’avenir nous dira si cette BD trouvera son public. J’estime en tout cas que cet album ne mérite pas d’être porté aux gémonies. Ce n’est pas un chef d’œuvre mais c’est un bel album de bonne tenue qui ne dépareille pas, loin de là, dans la production BD du mois d’Avril 2009…
surprises.smileysmiley.com.7

Capitol.

On en parle sur le forum ICI.

Succubes

23/04/2009

La légende de la mort, livre2.

LegendeDeLaMortLa2_27022009_150122AlblegendeDeLaMortLa2_27022009_150122Auteurs :Babonneau et Quaresma.
Editeur : Soleil (Celtic)
.

L’ankou d’après Anatole Le Braz.
Une multitude de témoignages, de confidences et de récits recueillis en Armor et en Argoat. C’est un fidèle miroir de la sensibilité des Bretons qui se reconnaissent toujours dans La Légende de la Mort, et ne sont pas terrorisés par l'ombre de l'Ankou (la représentation de la mort) sur le peuple des Anaon (âmes) et pour qui les Kannerezed Noz (lavandières de la nuit) ont gardé leur pouvoir enchanteur.
 
Meneumeneu meneumeneu.
La belle pochette annonce la couleur, il s’agit de bondieuseries à la sauce bretonne découpées en 3 nouvelles. J’y ai cherché un chouya de frisson mais  j’y ai trouvé que de gentilles chroniques moralisatrices pour le  salut des âmes. J’aurais aimé « une mort » avec un peu plus de tranchant, style grande faucheuse. Le dessin et les couleurs sont par contre une réussite malgré que les personnages ressemblent plus à des Korrigans qu’à des humains.
Sinon, le principe de plusieurs nouvelles dans une BD, je n’y crois pas. Difficile d’y mettre de l’âme en si peu de pages. Ce concept est pour moi à bannir pour une BD au format habituel.
surprises.smileysmiley.com.4

legendeDeLaMortLa2