13/07/2017

Travis T12 : Les tueurs de fer

sans-titre.pngPlancheA_303387.jpgScénariste : Fred Duval

Dessinateur : Christophe Quet

Éditeur : Delcourt Série B

Genre : Science-Fiction

Sortie : le 26 avril 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

 

Alors que les puissantes armées des narcotrafiquants étaient sur le point de prendre le contrôle total du Mexique, Vlad Nyrki parvient à retrouver son plus vieil ami mystérieusement disparu dans cette zone de guerre civile. Il y découvre alors Travis, réfugié dans la jungle du Chiapas chez les enfants de Marcos et engagé aux côtés des rebelles zapatistes pour le partage des terres mexicaines.

 

Mon avis :

Les Narcos contrôlent d'une main de fer tout le Yucatan. Seuls quelques résistants, les derniers enfants de Marcos tentent l'impossible. Travis et les siens sont poursuivis par le cartel de Merida et celui de l'Obsidienne, suite à une alliance d'intérêts communs.

 Afin que l'ONU puisse intervenir en leurs faveurs, il est impératif à Travis de prouver la complicité des Narcos dont le but est de détruire l'humanité à l'aide d'une intelligence artificielle.

Remontant les rivières du Rio Usumacinta, ils auront fort affaire face aux cyborgs, de sérieuses machines de guerre programmées pour anéantir les humains.

Ça canarde à tout va - on se sent aspiré par ce déluge de détonations, de combats terrestres et aériens.

Plutôt réalistes, d'ailleurs comme scènes de guerre, on se rapproche d'un film d'anticipation, et les protagonistes y vont bon train.

Les fans de Carmen Mc Callum auront certainement les mêmes ressentis, pareilles émotions, on se retrouve en situations semblables à un Call of Duty, ou l'honneur, la justice et la quête personnalisée est grandement valorisée.

Graphiquement, les décors sont sacrément mis en valeur, démonstration du talent de Christophe Quet, dont l'ambition consiste à nous en mettre plein la vue.

L'album est visuellement réussi, contenant peu de scènes de pénombre, davantage porté sur une qualité expressive de luminosité dont les couleurs lumineuses de Pierre Schelle rayonnent.

Notons également un clin d’œil au personnage de Machette (Dany Trejo) qui fera le bonheur de certains lecteurs.

Ceux qui souhaitent accentuer leurs connaissances sur cet univers, sachez que 4 séries parallèles existent :

 

- Carmen Mc Callum - Code Mc Callum - Carmen + Travis  - Travis Karamatronics

 

9782756080765_p_3.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

travis,quet,duva,delcourt,710,science-fiction,042017

Coq de Combat

 

 

 

 

 

07/07/2017

Les trois grognards - tome 2 - suite Autrichienne

les trois grognards t2.jpgles trois grognards t2_pl.jpgScénario : Régis Hautière
Dessin : Fred Salsedo
Éditeur : Casterman
64 pages
Date de sortie :  3 mai 2017
Genre : aventure, humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Pour le meilleur et pour l'Empire !

Honoré Dimanche a du souci à se faire. Manipulé par un mystérieux personnage, il a accepté de servir les intérêts d'un groupe de conjurés antibonapartistes.
Mais sa tâche est singulièrement compliquée par la présence encombrante de deux de ses compagnons d'armes : Denez Kemeneur et Félicien Pépinet. Une aventure pleine de rebondissements, inspirée de faits historiques, par le scénariste de La Guerre des Lulus.

 

 

Mon avis

Les campagnes Napoléoniennes revisitées à la sauce humoristique par Régis Hautière et Fred Salsedo. Les trois anti-héros de la grande armée que le hasard, ou la bonne fortune, a réunis continuent leur bonhomme de chemin dans cette deuxième aventure qui les mènent en Autriche. Rien ne devrait les réunir, ou plutôt, tout devrait les séparer et pourtant ils sont quasiment tout le temps fourrés ensemble. Honoré poursuit sa mission d'espion au service de forces anti napoléoniennes, Célestin, le téméraire et candide novice enquille les boulettes et met régulièrement en échec les plans d'Honoré, et la brute épaisse Kemeneur, un peu ahurie mais bien utile dans les coups tordus qui ne manquent pas ...

L'humour décalé qui est censé animer cette série manquait cruellement de punch dans le premier tome. Sans atteindre des sommets d'hilarité, c'est mieux dans le deuxième et l'on commence à être pris d'affection pour ce trio de bras cassé que tout oppose et qui nous arrache quand même quelques bonnes poilades.

A lire pour passer un bon moment de détente.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les trois grognards,hautière,salsedo,casterman,aventure,histoire,napoléon,humour,grande armée,052017

 

les trois grognards,hautière,salsedo,casterman,aventure,histoire,napoléon,humour,grande armée,052017

 

les trois grognards,hautière,salsedo,casterman,aventure,histoire,napoléon,humour,grande armée,052017

 

Le tome 1

les trois grognards,hautière,salsedo,casterman,aventure,histoire,napoléon,humour,grande armée,052017

29/06/2017

Infinity 8 - tome 4 - Guérilla symbolique

infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10Scénario : Lewis Trondheim ; Kris
Dessin : Martin Trystram
Éditeur : Rue de Sèvres
90 pages
Date de sortie :  mai 2017
Genre : science-fiction

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Cinq ans d’infiltration fichus en l’air d’un seul coup de fil ! Quand le Capitaine de l’Infinity convoque Patty Stardust au risque de griller sa couverture, l’agente est furieuse : sa mission au sein d’un groupuscule politique chéri des réseaux était sur le point d’aboutir ! Tout ça pour explorer une mystérieuse nécropole géante dont trois reboots successifs n’ont pas suffi à déterminer les origines… Et si c’était l’occasion pour le gourou d’offrir aux médias leurs audiences les plus folles ? Mais à quoi mène la course à l’audimat quand le nombre de followers compte plus qu’une vie ?

 

infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10

 

Mon avis

Nouvelle enquête sur la mystérieuse nécropole qui bloque l'infinty 8 dans son voyage interstellaire. C'est la délicieuse Patty Zimmer/Stardust qui, à son grand dam, est chargée d'investiguer au milieu des débris spatiaux. Elle est furieuse la Patty, parce que depuis 5 ans elle est en mission d'infiltration d'un groupuscule politico sectaire dirigé par une espèce de gourou hippie, roi du happening et financée par un milliardaire magnat des médias.

Les médias, les réseaux sociaux, le buzz, les sectes, la révolution artistique, sont au cœur de ce quatrième reboot de l'Infinity 8, dans une explosion d'imagerie pulp, kitsh et rock'n roll. Les références aux années sex, drugs & rock'n roll sont légions, allant du nom propre de l'héroïne et sa coupe affro faisant penser aux Jakson 5, jusqu'aux guests stars du club des 27 (les artistes morts à 27 ans comme Jimi Hendrix, Jim Morrison, Kurt Cobain, Janis Joplin ...).

Lewis Trondheim s'adjoint les services de Kris qui apporte sa petite touche personnelle en nous balançant une bonne petite révolution psychédélique servant de base à une réflexion sur les dérives de surpuissants médias et réseaux sociaux dont le but principal n'est plus d'informer mais de faire du profit ou de satisfaire les égos de pseudos stars.

On ne sait toujours pas le pourquoi du comment de cette nécropole géante, mais qu'importe ! Nous n'en sommes qu'a la moitié de la série et Lewis Trondheim réserve sans doute cette information pour la fin.

C'est Martin Trystram qui assure le dessin. Il répond parfaitement au cahier des charges et apporte le ton kitsch et coloré propre à la série tout en proposant un style différent de ce que l'on voit dans les tomes précédents.

A mi-chemin de cette série concept, on peut dire que le pari est réussi. Le fil rouge tient le coup et tous les auteurs qui ont participé à l'aventure ont su y mettre leur touche personnelle avec habileté.

Une série à suivre si vous aimez les récits décalés et un brin déjantés capables aussi d'apporter un fond de réflexion.

 

Loubrun

 

 infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10

 

infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10

 

infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10

 

Les autres tomes

infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10infinity 8, trondheim, kris, trystram, rue de sèvres, science-fiction, space opera, 05/2017, 7/10

22/06/2017

Peacemaker T17

610isZcUGmL__SX358_BO1,204,203,200_.jpgPlancheA_298434.jpgAuteur : Ryouji Minagawa

Éditeur : Glénat

210 pages

Sortie : le 15 février 2017

Genre : Western futuriste

 

Avis de l'éditeur :

 Pour la finale du Guns of Domination d'Emperor Garden, Hope va devoir affronter tout d'abord Nicola, qu'il considère comme sa propre chair, avant de se mesurer A Cole, son frère. Quelle sera la conclusion de ces duels extraordinaires ?

 

Mon avis :

 Le Gunsdomination avance bon train : Hyman affronte le Dieu du tir, parvenant à lui décocher une balle judicieusement bien placée. Insuffisant néanmoins, son adversaire ne resplendit plus de la même manière, la légende invincible prend un sacré coup dans les gencives.

 Vient ensuite le tour de Steve Bucket, ce mercenaire féroce, rapide et talentueux. Un duel sanguinolent s'ensuit, sous les acclamations d'une foule en délire.

Est-ce que le Dieu du tir parviendra à tenir la distance, jusqu'à épuiser et tuer tous ses adversaires avant d'affronter son réel ennemi : Hope, son frère de sang!

Voici la conclusion de PeaceMaker, la série western-apocalyptique dans laquelle les meilleurs tireurs d'élite s'affrontent. Mais PeaceMaker relate également une histoire familiale, des frères qui s'entre-déchirent, une quête de salut et forcément un combat final les opposant.

 Pour affronter un démon, il faut parfois en devenir un soi-même. C'est le triste parcours d'un frère qui tente de contrecarrer les plans diaboliques de son ennemi, frère de sang, qui plus est. Le désir de toute-puissance, le Graal d'être considéré comme le meilleur dans son domaine, voilà des arguments à maintes fois abordés dans des mangas.

 Graphiquement, les plans défilent comme des arrêts sur image, marque de fabrique des westerns traditionnels. Les visages sont moroses et crispés, notant la situation délicate du concept.

Les protagonistes jouent leur vie en permanence sans se soucier d'un quelconque futur, ce qui donne un aspect réaliste au scénario.

PeaceMaker n'est certes pas un chef-d’œuvre, mais mérite amplement que l'on s'y attarde. 17 tomes, pas un de plus pour un western bien plus crédible et concluant que Green Blood.

 

images1BTNM111.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

peacemaker,ryouji minagawa,glénat,710,western,022017

Coq de Combat

 

 

02/06/2017

Espace vital - tome 2 -

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017Scénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Fabrice Meddour
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : thriller, fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Des prisonniers de l’étrange hôtel hors du temps et de l’espace, il n’en demeure que trois : Nathan, Helen et Garth. Du moins, le pensaient-ils... Car un nouveau « naufragé » ne tarde pas à faire son apparition, aux côtés du cadavre de Hans. Visiblement, en plus des pièges que renferme ce lieu hostile, un autre danger les menace : l’un d’entre eux est un tueur en série ! S’agit-il du nouveau venu, Harlan ? Ou du taciturne Garth dont ils se méfient depuis le début ? Même si les survivants ignorent toujours les raisons de leur présence ici et les règles de ce jeu pervers, ils ne sont pas dupes quant à son dénouement. À la fin, il n’en restera qu’un.

 

 

"t'as compris comme moi, je suppose, ce qui se passait ici..."

 

Mon avis

Des 6 à s'être retrouvé échoués dans ce manoir étrange entouré d'un champ de force empêchant toute fuite, ils ne sont à présent plus que 3. Enfin ... normalement. Une chose semble sûre, c'est qu'il ne doit en rester qu'un. Dans ce deuxième tome qui arrive très vite après le premier sorti en février de cette année, LF Bollée nous offre son lot de rebondissements et de révélations, qu'il est évidemment impossible de dévoiler ici au risque de ruiner l'intérêt de la lecture. Si, quand même, je peux vous dire qu'on en sait un peu plus sur le passé des survivants, que ce passé fout un peu la trouille et que je n'aimerais pas être enfermé dans ce foutu manoir avec eux ! Enfin, juste pour susciter l'envie et attiser un chouillat la curiosité, il n'y a qu'une question à se poser : pourquoi ne doit-il en rester qu'un ??

Ambiance toujours aussi glauque et oppressante pour cet étrange thriller fantastique dont on se demande bien quelle en sera l'issue. On saura tout dans l'ultime tome qui, espérons-le, devrait paraitre avant la fin de l'année.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

 

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

 

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

 

le tome 1

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

31/05/2017

Les chevaliers d'Héliopolis T1 : Nigredo, l’œuvre au noir.

les chevaliers d'héliopolis.jpgPlancheA_302885.jpgScénario : Jodorowsky
Dessin : Jérémy.
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie : 17 mai 2017.
Genre : euhhh truc ésotérique, historico-fantastique !

 


 
Le résumé editeur.
Fin du XVIIIe siècle. Dans un monastère au Nord de l’Espagne se dissimule le temple sacré des Chevaliers d’Héliopolis : une assemblée d’alchimistes immortels et coupés du monde. Alors que le disciple Dix-sept s’apprête à compléter sa formation et à intégrer l’ordre, son maitre Fulcanelli dévoile aux autres chevaliers le terrible secret de ses origines. Dix-Sept est en réalité le fils caché de Louis XVI et de Marie-Antoinette : le roi de France Louis XVII ! Héritier de cette destinée, le jeune homme va-t-il réclamer le trône qui lui est dû ou rester dans l’ombre, fidèle aux préceptes millénaires de l’Alchimie ?

heliopolis.PNG

 

« Je te le dis,ce sont des parasites, pas des rois ».

Mon avis.
Après Jean Dufaux et son Barracuda, Jérémy s’associe avec un autre grand de la BD Alejandro Jodorowsky. L'univers semble tout aussi tordu qu'avec les pirates. C'est du Jodo pur jus. On revisite l'histoire avec la mort de Louis XVII ou celle de Marat, on y rajoute de sexe, du sang, des larmes et aussi un peu de folie et vous obtenez un scénario qui part dans tous les sens. Donc si vous êtes fan de style Jodo , pas de soucis, par contre si vous aimez les récits réalistes, passez votre chemin !
Surtout que voir un ours qui parle, ça peu surprendre. Je me suis aussi demandé à quoi carbure cette bande d'alchimistes immortels avec leurs rites obscurs ou avec leurs quêtes initiatiques ?
Je pense qu'il ne faut pas trop se poser de question et se laisser porter par les seins de la boulangère.
Une boulangère qui entre parenthèses change souvent de physionomie, seul petit bémol au dessin de Jérémy. Un trait toujours aussi racé et d'une élégance rare accompagné d'un excellente colorisation (Felideus).
Voilà, c'est beau, c'est chaud, c'est étonnant mais c'est surtout un album d'introduction, on attend de mieux connaître « 17 » pour partager pleinement ses aventures méta-physiques.


Les chevaliers d'Héliopolis sont prévus en 3 tomes .

Verso_302885.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

Sambatruc.

Inscrivez-vous à la newsletter.


30/05/2017

Libertalia - tome 1 - Le triomphe ou la mort

libertalia, Grella, Miel, Pigière, casterman, pirates, aventure, politique, société, 04/2017, 7/10libertalia, Grella, Miel, Pigière, casterman, pirates, aventure, politique, société, 04/2017, 7/10Scénario : Rudi Miel, Fabienne Pigière
Dessin : Paolo Grella
Éditeur : Casterman
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : aventures, pirates

 

 

 

Résumé

1697, Olivier Misson se fait présenter au comte de Saint-Jean par sa fiancée pour que cet homme d'influence l'appuie pour un poste au ministère. L'affaire tourne mal, car Misson découvre, horrifié, que le comte se livre à l'esclavagisme malgré l'interdiction dans la France métropolitaine, et s'apprête à assasssiner 5 de ses esclaves qui avaient tenté de fuir. Saint-Jean cherche à impliquer Misson dans son activité criminelle, mais ce dernier, tout noble qu'il est, n'en est pas moins libertaire dans l'âme et mène une expédition pour libérer les esclaves de Monsieur de Saint-Jean. A la suite de cette expédition, Misson est obligé de fuir le pays, croyant avoir tué le comte. Il s'embarque alors sur un navire en tant que sous-officier. Son tempérament libertaire se révèlera à plein, et sa rencontre avec un prêtre italien partageant les mêmes idées et menant les mêmes combats pour défendre les opprimés, le mènera à Madagascar ou il créera une cité libre : Libertalia, la cité de toutes les utopies.

 

 

 "- Les esclaves sont une vraie rente. Mais c'est aussi une source d'ennuis. Ces hommes ont tenté à trois reprises de s'évader."

 

Mon avis

Réalité ou fiction ? Nul ne le sait, pas même les auteurs qui en profitent pour s'engouffrer dans la brêche du doute pour nous concocter cette histoire où se mêlent piraterie, politique, humanisme et chronique du XVIIIème siècle.

Dans une note en préambule, les auteurs nous font part d'une Histoire générale des plus fameux pyrates publiée en 1726 et signée d'un certain Captain Johnson. En fait, l'auteur de cette histoire ne serait autre que Daniel Defoe, l'auteur de Robinson Crusoe. Des personnages évoqués dans la BD, Misson, le prêtre Carracioli et le capitaine Tew, seul le dernier aurait eu une existence avérée, les deux autres demeurant encore à ce jour une énigme. Alors, réalité ou fiction ? Peu importe en fait, car voilà exactement le type de matériel qui permet à un scénariste de laisser libre court à son imagination. La base est donc solide pour faire une histoire au souffle épique ancrée sur des bribes de faits historiques.

Malheureusement, le souffle aventureux a du mal à entrer dans cet album. La faute sans doute à une narration trop rapide et trop hachée entre les différentes scènes d'action, ainsi qu'a un dessin et une mise en couleur un peu vieillotte, donnant des planches pas très attirantes.

Ceci étant, on sent bien que les auteurs posent dans ce premier tome les bases de leur récit pour en définir les limites historiques afin de mieux ouvrir les portes de la fiction dans les volumes à venir. On sent aussi tout le potentiel de cette nouvelle série porteuse de thèmes multiples – l'humanisme, les lumières, le racisme, l'idéal, la lutte contre toute forme d'oppression – et animée par des personnages au tempérament affirmé, tiraillés entre ombres et lumières.

Cette série a cet avantage pour elle de présenter la piraterie sous un angle assez réaliste : celui de la violence omniprésente, compagne quotidienne des acteurs de cette utopie, révélant que le combat des idées passe fatalement par l'épée.

Un premier tome qui souffre d'une narration un peu confuse et d'un dessin réaliste aux allures trop vieillottes, mais qui reste prometteur malgré tout, par son approche originale et sans manichéisme du sujet abordé.

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

libertalia, Grella, Miel, Pigière, casterman, pirates, aventure, politique, société, 04/2017, 7/10

 

libertalia, Grella, Miel, Pigière, casterman, pirates, aventure, politique, société, 04/2017, 7/10

 

libertalia, Grella, Miel, Pigière, casterman, pirates, aventure, politique, société, 04/2017, 7/10

29/05/2017

Dragon Ball Super - Les guerriers de l'univers 6 - T1

51OFkEFLg+L__SX318_BO1,204,203,200_.jpgScénariste : Akira Toriyama

Dessinateur : Toyotaro

Éditeur : Glénat

192 pages

Genre : Arts Martiaux

Sortie : le 5 avril 2017

 

Avis de l'éditeur :

 

Les mois ont passé depuis le terrible affrontement entre Goku et Majin Boo... Mais après une période de paix, une nouvelle menace s abat encore sur la Terre !! Et cette fois, les ennemis viennent de l univers 6 ... Qu est-ce que ça signifie ?!
Voici enfin la suite tant attendue et totalement inédite de Dragon Ball, sur une idée originale d Akira Toriyama lui-même !!

 

Mon avis :


Dragon Ball Super se déroule quelques temps après la victoire de Goku, aidé des terriens contre l'infâme Boo. Le cours d'une vie paisible reprend le dessus jusqu'à l'arrivée du Dieu de la Destruction : "Beerus", accompagné du mystérieux "Whis", dont les pouvoirs semblent sans limite.

Le poisson oracle les informe d'un super saiyan divin, niveau absolu (à ce jour) pour un saiyan.

Pour atteindre ce stade, 6 saiyans doivent se rassembler et unir leurs énergies. Goku tient le rythme et la distance, mais on ressent la confiance qu'affiche Beerus dans ce combat.

 Le trait de Toyatoro est plus que correct. Fort proche de celui de Toriyama grâce à une foule de détails et un rythme soutenu.

Notons que de nombreux passages manquent à l'appel par rapport aux épisodes de l'animé. Le duel Goku en version super saiyan divin se résume à quelques cases, refroidissant nettement l'ambiance.

Quoi qu'il en soit, on apprécie ce manga en attendant déjà impatiemment la suite.

 

7a1cbc436f3979e106a55fc788ce0f55_large.jpg

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

dragon ball super,toyotaro,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

Coq de Combat

Marc Marquez, l'histoire d'un rêve

marc marquez.jpgmarc marquez_pl.jpgScénario : Isidro Sanchez
Dessin : Belén Ortega
Éditeur : Paquet
160 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : biographie

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Avec cinq titres mondiaux à seulement vingt-trois ans, Marc Marquez a révolutionné le sport motocycliste et enregistré de multiples records, tout en restant simple et spontané.
Pour la première fois en bande dessinée, nous allons découvrir la trajectoire du charismatique pilote de Cervera, depuis que ses parents lui ont offert sa première moto à essence à seulement quatre ans, jusqu'à son premier titre mondial en Moto GP.
L’histoire vraie et fascinante, racontée par ses propres protagonistes, d’un rêve réalisé au prix de nombreux sacrifices, de passion et de dépassement de soi-même.
L'album contient une préface de Ramon Marquez, le grand-père de Marc, ainsi qu'une annexe avec toutes ses motos et résultats.

 

 

"la tête et les gaz"

 

 

Mon avis

Alors que la Formule 1 a eu droit à ses heures de gloire et se cherche aujourd'hui un nouveau souffle pour reconquérir son public, le sport motocycliste gagne chaque année en popularité grâce entre autre à des pilotes hyper talentueux dont le plus emblématique est sans aucun doute Valentino Rossi, et ce depuis 20 ans. Considéré comme le meilleur pilote de tous les temps, homme de tous les records (9 titres de champion du monde dont 7 en catégorie reine 500 cm3 et MotoGP), Rossi a largement contribué à rendre ce sport populaire et surtout, à faire émerger d'autres talents tout aussi exceptionnels.

C'est le cas de Marc Marquez, qui n'était encore qu'un gamin lorsque son idole Rossi recevait sa première couronne mondiale. Il n'était qu'un gamin animé d'une passion exclusive et compétiteur né, avec en tête l'envie de gagner le championnat du monde de vitesse dans toutes les catégories. Ce qu'il a fait, après s'être fait remarqué dans les championnats de Catalogne et d'Espagne de 12 à 14 ans et avoir intégré le championnat du monde à 15 ans. Il était alors loin de se douter que son principal rival serait son idole de jeunesse.

marc marquez l'histoire d'un rêve, ortega, sanchez, paquet, biographie, sport, moto, motogp, 04/2017,7/10

Il reçu sa première moto à l'âge de 4 ans et commença très rapidement à faire des compétions et à gagner à la sueur de son front. Car le talent est une chose, mais on n'atteint pas les plus hauts sommets sans travail ni sans persévérance et patience. Et ça, Marc Marquez l'a compris très tôt, composant avec son petit gabarit qui l'obligeait à lester ses motos pour atteindre le poids requis, composant aussi à ses débuts avec des motos peu compétitives, chutant à de nombreuses reprises, acceptant les blessures le privant de courses capitales, ... il a appris le métier patiemment, transformant les contraintes en force et faisant de lui un pilote au style "tout en glisse" très particulier. Marc Marquez a quasiment réinventé le pilotage de la moto de vitesse.

marc marquez l'histoire d'un rêve, ortega, sanchez, paquet, biographie, sport, moto, motogp, 04/2017,7/10

Pilote hors normes sur la piste, il l'est incontestablement. Mais il l'est aussi dans les paddocks. Contrairement aux apparences, ce sport est un sport d'équipe. Pour faire tourner cette mécanique high tech et rendre optimum les 240 chevaux sur toutes les pistes, le pilote n'est rien sans les ingénieurs, motoristes et autres spécialistes en télémétrie et pneumatiques. De même, une équipe peut être composée des meilleurs ingénieurs du monde, elle n'est rien sans un pilote capable de remonter le plus précisément possible ses sensations sur la piste en vue d'améliorer les performances et la fiabilité. Là aussi Marc Marquez excelle en la matière et a surpris tout son entourage dès son plus jeune âge avec sa capacité à restituer avec une précision inouïe ses sensations sur la piste et vis à vis des motos qu'il pilotait. C'est ce qui en fait un pilote d'exception. Travailleur acharné, compétiteur obstiné, on comprend mieux pourquoi il a fait de la fourmi son animal fétiche et pourquoi son grand-père dit de lui dans la préface : "dans les veines de ce garçon, il n'y a pas de sang, il y a de l'essence !"

marc marquez l'histoire d'un rêve, ortega, sanchez, paquet, biographie, sport, moto, motogp, 04/2017,7/10

Par une narration chronologique allant de ses premiers tours de roues en vélo, puis en moto cross, jusqu'à son premier titre en MotoGP en 2013, à l'âge de 20 ans, vous saurez tout sur l'ascension fulgurante de ce génie des circuits qui est en train d'exploser tous les records. A 23 ans seulement, la liste de ses records, détaillée en fin d'ouvrage, tient sur une page.

Pour le dessin, l'auteure espagnole Belén Ortega nous offre des planches de facture plutôt classique avec des scènes de courses d'un réalisme bluffant et d'une précision chirurgicale pour ce qui est de la représentation des motos. A se demander si elle n'a pas travaillé sur des photos.

marc marquez l'histoire d'un rêve,ortega,sanchez,paquet,biographie,sport,moto,motogp,042017,710

Racontée avec beaucoup de dynamisme, cette bio est vraiment intéressante et très bien faite, même si elle est très flatteuse et occulte un comportement sur la piste parfois à la limite vis à vis de ses concurrents directs.

Clairement ciblé pour les motards, cet album peut plaire à tout amateur de sport mécanique, et pourquoi pas mêmes aux néophytes curieux de découvrir cet univers de la moto de vitesse.

Enfin, j'invite les amateurs de F1 en mal de spectacle, à se pencher d'un peu plus près sur les MotoGP, qui, à chaque course offre son lot de sensations fortes, de suspense et de spectacle garanti.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

marc marquez l'histoire d'un rêve, ortega, sanchez, paquet, biographie, sport, moto, motogp, 04/2017,7/10

 

marc marquez l'histoire d'un rêve, ortega, sanchez, paquet, biographie, sport, moto, motogp, 04/2017,7/10

 

marc marquez l'histoire d'un rêve, ortega, sanchez, paquet, biographie, sport, moto, motogp, 04/2017,7/10

 

et pour compléter cette bonne BD, quelques vidéos :

 

 

 

 


 

27/05/2017

Dragon Ball Z - 7ème partie : le réveil de Majin Boo 5

Couv_301640.jpgPlancheA_301640.jpgAnimé Comics de la série télé

Histoire originale d'Akira Toriyama

Éditée par Jump Comics

Éditeur : Glénat - Édition française

Sortie : le 5 avril 2017

Genre : Arts Martiaux

Avis de l'éditeur :

 

Ayant tous deux dépassé le stade du Super Saïyen, Goku et Végéta s'affrontent. Seulement, l'énergie qu'ils ont déployée a provoqué le réveil de Majin Boo bien plus tôt que prévu ! Et cet ennemi est si terrifiant qu'il se débarrasse de Dabra, le roi des enfers, en une fraction de seconde !! Face à lui, Gohan et Kaio Shin sont à l'agonie… Bien décidé à mettre un terme à ce désastre, Végéta s'interpose. Sera-t-il de taille pour tenir tête à Majin Boo ?!

 
Mon avis
 
Trop tard! L'inévitable s'est donc produit! Majin Boo fait irruption hors de son cocon. Tandis que Vegeta et Goku s'affrontent, Gohan tente désespérément de détruire l’œuf contenant le monstre, rien n'y fait!
 
Profitant de l'aubaine pour affronter ce nouvel adversaire, Vegeta use de sa ruse envers Goku, le laissant fortement blessé.
La fougue et l’orgueil du prince Vegeta le conduisent une fois encore dans une situation on ne peut plus délicate.
 
Puisque Goku, de par le passé, s'est sacrifié à maintes reprises pour le sort de l'humanité, Vegeta entrevoit le même destin.
Mais son sacrifice suffira-t-il pour vaincre le terrible Boo?
 

10.png

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

dragon ball z,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

 

dragon ball z,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

 

dragon ball z,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

Coq de Combat