19/07/2017

Le Troisième Gédéon T2

sans-titre.pngPlancheA_305699.jpgAuteur : Taro Nogizaka

Éditeur : Glénat

Manga Seinen

208 pages - Historique

Sortie : le 7 juin 2017

 

 Avis de l'éditeur :

 

Pour rentrer auprès de sa fille, Gédéon est prêt à subir les pires tortures. Et pour venir au secours de celui-ci, Georges est prêt à défier la famille royale elle-même. Mais le passé qui lie ces deux hommes recèle encore de nombreux secrets. Pour Georges, qui a renoncé à être aimé, Gédéon est un être à part, un autre lui-même qui vit une vie qu'il ne connaîtra jamais…

 

Mon avis :

Quelle maîtrise! C'est tout bonnement jouissif de constater l'aisance et la fluidité avec lesquelles Taro Nogizaka démontre l'étendue de son talent!

D'un point de vue scénaristique, non seulement nous avons droit à une trame ô combien prenante, mais à d'incessants retournements de situations totalement fascinants.

Finalement, certains nobles pourraient provenir de la plèbe dés leur naissance, et vice versa...afin de leur donner une chance de salut, pour métamorphoser une France en décomposition.

Gédéon Aymé et le Duc de Loire ont chacun un passé qui dépasse le simple fait d'amitié, l'un a été recueilli orphelin, l'autre issu de famille noble, mais qu'en serait-il si les rôles venaient à s'inverser?!

Ce second tome révèle le potentiel déjà présent dés le début de série, tout comme pour La Tour Fantôme, on ne peut qu'être totalement aspiré d'intérêt par un tel phénomène.

D'un point de vue graphique, peu à redire, si ce n'est un encrage épais mettant en relief des protagonistes tâchés de violence, de colère et de fourberie, ainsi qu'un découpage altérant entre scènes figées et gros plans.

Tout simplement brillant, l'une des séries phares du catalogue mangas de chez Glénat.

 

Nogizaka%20-%20Le%203ème%20Gédéon%2001%20-%20Illustration%2004.JPG

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le troisième gédéon,taro nogizaka,glénat,910,historique,062017

Coq de Combat

 

08/07/2017

Samurai T11 : le Sabre et le Lotus

51J9LomG+bL__SX357_BO1,204,203,200_.jpg01.jpgScénariste : Jean-François Di Giorgio

Dessinatrice : Christina Mormile

Éditeur : Soleil

48 pages - sabre et épée

Sortie : le 7 juin 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

 

La vie de Takeo va être bouleversée. Il rencontre la belle Sekiyo, son amour de jeunesse. Mise en confiance par leur histoire commune, elle lui demande de l'aider à retrouver Kozaemon, son fiancé, disparu depuis peu. Takeo, en souvenir d'une romance passée, accepte et se lance à la recherche de l'être cher. Takeo ne réalise pas encore combien sa vie va bientôt être bouleversée...

Mon avis :

 3 lignées majeures de clans se déchirent le territoire : les Abe; les Haji et les Kusakabe.

Jiro Kusakabe, l'un des plus influents shogun du pays mariait son fils à la princesse Omi.

Les festivités allaient bon train, jusqu'à ce que des tueurs du clan Haji tentèrent d'assassiner la princesse. Fort heureusement, la fine lame de Takeo ne tremble pas face à l'adversité et réduit l'ennemi en bouillie.

Du coup, son excellence Jiro Kusakabe permet au samurai de travailler pour lui, en lui proposant le poste de maitre d'armes.

Cherchant à marier son fils quoi qu'il advienne, il informe Takeo d'un conclave des familles nobles, rien ne doit bouleverser l'équilibre des 3 familles.

Sa mission consiste à exterminer ces ninjas, déjà prêts à renouveller des offensives.

Travaillant en solitaire, il abandonnera temporairement sa bien-aimée, Sayuri. Cette dernière, méfiante qu'il s'agisse d'une autre femme le prend en filature jusqu'à ce que tous deux soient pris en tenaille par des ninjas...

La série Samurai s'impose comme une des meilleures séries du genre, du moins par des auteurs de chez nous.

Fidèle en tous points au style "sabre et épées", on retrouve les éléments qui contribuent à la réussite de cette saga :

Palanquins, geishas, duels sanguinaires, clans cherchant à gagner la moindre parcelle de territoire, saké, lotus, divinités bouddhiques...

Jean-François Di Giorgio relate une époque qui fascine notre mode de vide occidental. Proche du cinéma nippon, on ressent son influence tirée des maîtres du genre tels que Akira Kurosawa (Ran, les 7 samouraïs...); Takashi Miike ( Hara-Kiri...); ou encore proche d'un cinéma HK comme Tsui Hark, pour ne citer que lui.

Quant à Christina Mormile, on ne peut que longuement s’attarder sur ses dessins, tout simplement magistraux!

Quelle artiste de prestige! C'est bien simple, chacune de ses planches sont synonymes de pur chefs-d’œuvre!

Elle peint la misère et le crime avec une telle présence, donnant à ces situations délicates une âme à part. Une poésie extrême proche de la quintessence.

Et ses protagonistes rayonnent qu'ils soient du côté de la justice ou non. Petit clin d’œil pour ses geishas (qui d'après Takeo semblent être de bas étage mais qui donnent plus qu'envie...)

 

La saga Samurai est un Must dans son genre! A lire, à conseiller et à collectionner!

 

10.jpg

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

samurai,mormile,di giorgio,soleil,910,sabre et épée,062017

 

samurai,mormile,di giorgio,soleil,910,sabre et épée,062017

 

samurai,mormile,di giorgio,soleil,910,sabre et épée,062017

Coq de Combat

 

13/06/2017

Lazarus -tome 5 - génocide programmé

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017Scénario : Greg Rucka
Dessin : Michael Lark
Éditeur : Glénat comics
124 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : thriller, anticipation

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

 

Quinze familles contrôlent le monde. Ça fait quatorze de trop.

 

Alors qu’elle a pris le contrôle de la Famille depuis la maladie de son père, Johanna Carlyle cherche à contre-attaquer Hock en Amérique du Nord. Il lui manque son arme la plus redoutable, sa sœur, le Lazare de sa famille : Forever. Mais il existe une autre Forever Carlyle. Elle a onze ans et a été fabriquée pour remplacer l’ancien modèle. Elle n’est pas encore prête. Pire encore, le secret sur son existence a été compromis. Le Lazare Sonja Bittner sait et compte bien remédier au problème. Un génocide est programmé...

 

 

 

"Puis informez le général Valeri que nous avons retiré le premier Lazare et que l'invasion alliée de l'Europe peut commencer"

 

 

Mon avis

Ce thriller d'anticipation sorti de l'imagination de Greg Rucka et de Michael Lark est toujours, au bout de 5 volumes, aussi passionnant, éprouvant, bluffant et anxiogène.

L'arme ultime de la famille Carlyle, le lazare Forever, est sérieusement amoché et momentanément hors d'état de nuire à quiconque. Le problème c'est que la guerre est totale entre les différentes familles, et il est inenvisageable pour les Carlyle de se passer de Forever. Elle sera retapée, c'est sûr, mais en combien de temps ?

Ce cinquième opus un peu moins enlevé que les précédents n'en demeure pas moins fascinant par son lot de révélations sur les personnages notamment. Le bras armé, qui semblait indestructible grâce à une technologie bio-médicale avancée, se révèle faillible et en proie au doute. Des révélations sur ses origines en sont la cause et pourraient bien à l'avenir bouleverser la donne dans la guerre de pouvoir que se livrent les familles. Les cartes pourraient également être rebattues au sein même de la famille Carlyle grâce, où à cause de Johanna qui assure l'intérim de son père et prend des décisions pour le moins surprenantes. Mais avec Greg Rucka aux manettes, on ne sait jamais jusqu'à quel niveau de manipulation il peut mener ses personnages. Je pense que l'on n'est pas au bout de nos surprises et que l'on peut s'attendre à de multiples rebondissements à venir. Le suspens et la tension restent entiers, et les secrets révélés sur Forever ne font que renforcer la curiosité du lecteur et l'envie de poursuivre cette intrigue au plus vite.

Un des meilleurs thriller d'anticipation du moment, animé par une intrigue complexe et fascinante par sa dimension politico-sociale digne des plus belles œuvres anticipation.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

 

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

 

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

 

les autres tomes

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

30/03/2017

amour, passion et CX diesel - Intégrale

amour passion et cx diesel.jpgamour passion et cx diesel_pl.jpgScénario : Fabcaro
Dessin : James
Éditeur : Fluide Glacial
287 pages
Date de sortie :  15 février 2017
Genre : humour

 

 

Présentation de l'éditeur

Quand Cynthia a annoncé que Harold, son mari, était souffrant, le sujet de la succession a aussitôt agité leurs quatre enfants et conjoints, Brandon (et son épouse Jessifer), Bill, Pamela (et son mari Tony), et Jean-Mortens. Et notamment la question qui brûle toutes les lèvres : qui va hériter de la CX diesel que tous convoitent ? À partir de ce pré-supposé, Fabcaro (Les Nouvelles Aventures de Gai-Luron, Zaï Zaï Zaï Zaï...) et James (Dans mon open space, À la folie, Comme un lundi, Hipster than ever...) s'en donnent à coeur joie : alliances, retournements de situations, émotions, coups bas ...

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

Mon avis

Éteignez la télé, et bannissez a tout jamais de vos programmes favoris Sitcoms et autres soap opéra inter-minables qui racontent les affres et déconvenues de familles improbables. Finis aussi les rires en boites ponctuant les saynètes de ses séries sketch et kitsch qui auront fait rire (ou pleurer) des générations.

Fabcarro est passé dans le coin et vous garanti au volant d'une bonne vieille CX Diesel, de francs et revigorants éclats de rire, des vrais, qui vous appartiennent et que vous partagerez forcément avec votre entourage.

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

Il faut dire que la famille Gonzalès dont il est question ici, vaut son pesant d'or au royaume de la beaufitude, de l'absurde et de la crétinerie. Les personnages sont tous magnifiquement plantés et il n'y en a pas un pour rattraper l'autre : Cynthia, la mère idiote qui ne comprend rien à rien ; Brandon, patron abruti et égocentrique d'une boîte de nuit d'un autre âge ; sa femme Jessifer, nymphomane à ses heures ; Bill, prétentieux inculte ; Pamela, un brin égoïste et son mari Tony, crétin alcoolique et chômeur mythomane. Et puis il y a Jean-Mortens, franchement moins con que les autres, métisse homosexuel qui à l'air d'être dans cette famille comme un chien dans un jeu de quilles. Sa situation sera sujette à des gags désopilants et affligeants devant les réactions des siens, plus bêtes que méchantes, lors de son coming out et lors de sa quête d'identité. Enfin Harold, le père, point de convergence de toutes les attentions, dont on se demande finalement s'il a vraiment Alzheimer tant c'est le seul à avoir de temps en temps des propos censés. Ce qui ne l'empêche pas, ceci étant, de lancer aussi quelques vacheries bien placées. Bref, nous avons là un bel aréopage d'abrutis à côté des quels les Bidochons font figure d'érudits.

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

Fabcarro est un brillant conteur et il met en scène tout ce petit monde comme s'il mettait en scène une pièce de théâtre, où s'il réalisait une série télé. Le titre est d'ailleurs suffisamment évocateur pour comprendre de quoi il retourne. Construit comme les séries télé, avec plusieurs fils conducteurs sur lesquels la caméra se pose tour à tour, Fabcarro met en scène la vie courante et les relations familiales en créant plusieurs petites intrigues autour du principal sujet : l'héritage de la CX.

Ainsi, derrière la façade de ces gags en 6 cases d'un humour débridé aux dialogues finement ciselés et délicieusement acerbes, se terminant systématiquement par une chute ou le non-sens est la règle absolue, se cachent des sujets sensibles et réels comme les relations de famille, l'adoption, le rapport à l'argent, la chirurgie esthétique, le racisme, l'homosexualité, le machisme, la maladie, l'alcoolisme, le chômage, la dépression, et j'en passe des graves et des cocasses…

Cette famille insupportable dans son univers (im)pitoyable, James réussit à nous la rendre sympathique en dessinant des personnages anthropomorphes. Ce style, combiné à des couleurs douces et chaleureuses, apporte une forme de tendresse dans la violence qui anime les protagonistes. Et puis cela permet de rester dans l'humour décalé sans tomber dans le mépris. La simplicité du dessin et la mise en scène épurée sont totalement au service du texte. Faisant l'économie de décors, les personnages occupent tout l'espace et sont représentés en pied avec juste deux ou trois accessoires afin de «toujours mettre en avant les dialogues ciselés écrits par Fabrice» comme le fait remarquer James dans le making-of qui termine cette intégrale.

Amour, passion & CX diesel, c'est la série qui vous fera aimer les Sitcoms et Citroën ! Ou pas ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

17/03/2017

LaoWai T1-La guerre de l’opium.

lao wai.jpg02.jpgScénario : Alcante et LF Bollée.
Dessin : Xavier Besse.
Éditeur : Glénat.
48 pages.
Sortie : 4 janvier 2017
Genre : aventure historique.

 

 

 

Le résumé éditeur.
1859. L’Empereur Napoléon III et le royaume d’Angleterre préparent une nouvelle campagne contre la Chine. François Montagne et Jacques Jardin, soldats et amis de longue date, veulent à tout prix en faire partie. Mais les places sont chères. Seuls les meilleurs seront choisis... Deux mois plus tard, après une sélection et un entrainement draconiens, ils embarquent finalement pour l’Empire du milieu. 

«Ah oui ! Vous ne vous seriez pas plutôt aéré les couilles ? Vous êtes la honte de l’armée française, soldat Montagne ! »

 

Mon avis.

Je vous propose comme guise de chronique, un résumé de la conversation que j’ai eue avec Didier Swysen (Alcante) et Xavier Besse lors de la foire du livre de Bruxelles 2017.

La genèse de cette BD prend forme lors d’un voyage en Chine d’Alcante en 2011. Entre la grande muraille et la cité interdite, il entend parler de la présence de soldats français lors de la 2e guerre de l’opium. Assurément une partie méconnue de notre histoire et un sujet en or pour une aventure historique romancée. Ensuite, une partie de ping pong scénaristique s’engage avec Alcante et LFB. L’un s’occupe des consonnes et l’autre des voyelles. Plus sérieusement, le scénario prend forme et il ne reste plus qu’à trouver un dessinateur. Glénat leur présente donc Xavier Besse, sinologue de formation et passionné de la Chine. Bref, on ne pouvait rêver mieux pour illustrer avec justesse l’esthétisme chinois. Lors de mon interview, il m’a avoué avoir eu des difficultés, non pas à faire des fresques grandioses (voir page 21), mais à dessiner des scènes d’amour. Car notre héros, le soldat Montagne, est un fameux coureur de jupons. Par contre, c’est avec envie qu’il a réalisé les grands palais chinois, les paysages grandioses, l’univers marin etc.
Il s’est aussi renseigné auprès des spécialistes (la collection Osprey) pour trouver les uniformes adéquats à cette épopée. Bref, ici on ne triche pas avec les faits historiques et l’authenticité est de mise. Seule la partie avec le soldat Montagne est romancée.
3 tomes sont prévus et le second album devrait sortie en janvier prochain.
La suite va se révéler explosive car la partie diplomatique s’achève et va faire place à une guerre ouverte entre les différentes puissances.
J’en profite aussi pour demander à Didier S son actualité.
Ars Magna dont une intégrale vient de sortir. Starfuckers chez Kennes 39282640.2.jpget enfin avec Gihef et Perger , le 1er tome d’une nouvelle série concept ,Dark Muséum chez Delcourt dont le tome 1 American Gothic vient de sortir.
Je vous invite aussi à rejoindre la page Facebook de LaoWai pour avoir les dernières infos ICI.

En tout cas, une série qui commence excellemment, un pan d’histoire méconnu accompagné d’aventures hautes en couleur, j’ai adoré .

 

lao wai planche.PNG

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a08-3e78906.gif

Samba

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : laowai, alcante, besse, bollee, guerre, histoire, 012017, 910, glénat |  Facebook | |

20/02/2017

Berserk T38 - Par Kentaro Miura

Berserk.pngBerserk 38.jpgAuteur : Kentaro Miura

Éditeur : Glénat

212 pages

Sortie : le 18 janvier 2017

Genre : Heroic Fantasy

 

 

Avis de l'éditeur :

Rickert et Erika arrivent à Falconia, la cité où règne Griffith. Pendant ce temps, Guts et son équipage atteignent enfin l île des elfes...

 

Mon avis :


De la patience, il en nécessite un maximum concernant le temps d'attente entre deux albums de Berserk. Lorsqu'on sait que le précédent tome datait de mi 2014... 2 ans et demi qui paraissent interminables aux yeux des nombreux adeptes de l'une des séries les plus prometteuses de tous les temps.

Créé par Kentaro Miura, la série Berserk atteindra prochainement ses 3 décennies d'existence. Disons, que les premiers volumes connaissaient une publication plus vivace, ce qui laisse un énorme point d'interrogation quant à la conclusion de la série.

L'univers de Berserk affiche des membranes multiples, variant selon l'évolution de la série. Bien qu'atteignant son 38ème opus, on se demande quand arrivera son dénouement, et si d'ailleurs, nous pourrons un jour lire sa finalité.

Ceci dit, depuis plusieurs tomes déjà, Kentaro Miura embarque le lecteur, contre toute attente, vers des contrées insolites de son univers. Son échiquier semble sans fin. Systématiquement, à chaque fois que l'on se braque sur une situation, un lieu, ou un moment clé, il possède ce don pour nous propulser ailleurs, un ailleurs fort lointain, comparable aux ailes du faucon, la troupe de Guts ou encore ce personnage emblématique qu'incarne Griffith.

 

Mélange de styles absolus, la série se démarque par une avalanche d'éléments, qui une fois superposés ou alignés les uns à la suite des autres, mettent en scène une fiction hors normes!

Notons entre autres la magie, l'univers médiéval, la sorcellerie, les champs de bataille, l'inceste, le viol, la religion, les désirs sexuels, la violence, la pureté, la rédemption ainsi qu'un immense combat du "bien" et du "mal" émergent en permanence à la lecture de Berserk.

Côté protagonistes, une flopée d'individus se remarquent : des démons, des païens, des esclaves, des fermiers, des princesses, des filles de joie, mais nous retiendrons essentiellement 3 héros : Guts, chevalier noir, charismatique, borgne, guerrier fou, fougueux, à la lame surdimensionnée, capable de foudroyer n'importe quel ennemi. Casca, faisant partie de la troupe des Faucons, amnésique depuis son viol ainsi que Griffith, comparable à un messager libérateur de paix, mais totalement affamé de puissance et de gloire.

 

berserk,kentaro miura,glénat,910,heroic fantasy,012017

Graphiquement, difficile de faire mieux! La touche graphique de Kentaro Miura excelle dans bien des domaines. Il s’illustre brillamment et cela depuis les premiers volumes.

Œuvre d'art à parts entières, chaque plan, chaque recoin est affiné dans la perfection même. L'ambiance noirâtre du sujet s'acclimate à l'unisson avec son contexte. Récit et graphisme se marient aisément.

Les couvertures et la qualité du papier ressortent également. Le seul bémol de ce tome (hormis son délai d'attente impensable) consiste à la quasi absence de Guts. On ne suit l'évolution de notre héros que sur quelques pages. Faudra encore attendre pour le contempler en pleine action. Espérons que cela se produise avant 2020!

 berserk,kentaro miura,glénat,910,heroic fantasy,012017

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

berserk,kentaro miura,glénat,910,heroic fantasy,012017

 

berserk,kentaro miura,glénat,910,heroic fantasy,012017

 

berserk,kentaro miura,glénat,910,heroic fantasy,012017

 

Coq de Combat

 

05/01/2017

Universal war two - tome 3 - l'exode

universal war two, bajram,casterman, science-fiction, 11/2016universal war two, bajram,casterman, science-fiction, 11/2016Scénario et dessin : Denis Bajram

Éditeur : Casterman

48 pages

date de sortie : novembre 2016

genre : science-fiction

 

 

 

Présentation de l'éditeur

La première Guerre Universelle a été apocalyptique, manquant d'anéantir l'humanité. La paix à peine revenue, un effrayant et insondable ennemi frappe de nouveau le système solaire ainsi que l'idyllique Canaan. Les plus sages des humains ne savent plus que faire à part fuir. Seul la jeune Théa croit encore que la civilisation fondée par Kalish peut être sauvée. Quitte à devoir affronter les plus grands mystères de l'univers.

 

" Je crains de comprendre : vous traitez de "Kalish" tous les crétins caractériels ?" 

 

Mon avis

 

Bajram serait-il encore plus fort que Dark Vador dans Star Wars ? Après avoir pulvérisé la planète Terre, le voilà qui raye du système le Soleil, Mars, Titan, puis toutes les planètes sur lesquelles l'espèce humaine s'est installée. Canaan va-t-elle en réchapper ?

Le brave Kalish qui a voyagé dans le passé pour refonder une civilisation pacifique sur Canaan afin d'éviter les guerres, est ramené contre son gré dans le présent pour trouver une solution. Mais de solution, il n'en a pas, et n'a pas l'intention d'en trouver, consterné qu'il est de constater qu'il a été érigé en idole et est quasiment vénéré comme un dieu. Il se prend en pleine face l'échec de son projet et assiste impuissant à la disparition de toute forme de civilisation. S'il ne peut contrer ces phénomènes de destruction, il finit néanmoins par en comprendre les raisons.

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016

Œuvre majeure de la SF, Universal War 2 continue de nous faire voyager dans le continuum espace-temps, après l'époustouflant premier cycle devenu culte. Pas toujours facile à suivre, on en demeure pas moins littéralement subjugué par la grandeur, la majesté et la richesse scénaristique de l’œuvre créée par Denis Bajram.

Il accentue dans ce troisième opus les dimensions philosophiques et métaphysiques sous-jacentes dans tout le récit depuis le tome 1 du premier cycle. Comme le noir profond des Wormhole qui aspirent les planètes et des mystérieux triangles qui les englobent, le ton de ce tome 3 est d'un pessimisme noir qui nous glace d'effroi. L'humanité n'est-elle vraiment capable que de destruction, la conduisant à une sanction ultime et fatale conduite par des forces extraterrestres aussi puissantes que mystérieuses ?

Dans des décors toujours aussi somptueux et inventifs, Denis Bajram fait évoluer des personnages accessibles, crédibles et terriblement humains dans tout ce qu'ils ont de meilleur et de plus détestable. Les dialogues sont d'ailleurs souvent très crus et directs. Du coup, l'histoire n'est ni rébarbative ni hermétique malgré un scénario assez complexe. Je recommande quand même de se replonger dans les deux premiers tomes avant d'attaquer celui-ci.

Ce troisième tome est une merveille graphique au scénario qui laisse la part belle au mystère et aux questions dont les fans vont attendre les réponses avec fébrilité dans les trois tomes à venir.

 

Loubrun

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016,910

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016,910

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016,910

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016

 

 

 

 

 

 

 

les tomes 1 et 2

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016 universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi La Guerre Éternelle (intégrale reprenant les 3 tomes) et Libre à jamais (3 tomes)

 

universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016universal war two,bajram,casterman,science-fiction,112016

15/11/2016

Histoires du Vendée Globe

histoires du Vendée Globe, chenet, Garreta, dargaud, voile, vendée globe, mer, 9/10, 10/2016histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016Scénario : Alexandre Chenet et les skippers

Dessin : Renaud Garreta

Éditeur : Dargaud

115 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : aventure, témoignages, documentaire

 

 

Présentation de l'éditeur

Le Vendée Globe, qualifié d'Everest des mers, raconté par celles et ceux qui le vivent. Pendant plus de trois ans, Alexandre Chenet et Renaud Garreta sont allés à la rencontre de skippers partis à l'assaut de ce tour du monde mythique. En mer, au cœur de la course, entre navigation et incidents techniques, choix stratégiques et engagement humain, ils nous emmènent dans cette régate planétaire.

Avec la participation de Michel DESJOYEAUX, François GABART, Armel LE CLÉAC'H, Vincent  RIOU, Jean LE CAM, Jérémie BEYOU, Yann ELIÈS, Samantha DAVIES, Arnaud  BOISSIÈRES, Tanguy DE LAMOTTE et Roland JOURDAIN.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

"Les mers du Sud c'est un grand et puissant tapis roulant qui tourne autour de la terre"

Samantha Davies

 

 

Mon avis

À chaque sport sa légende, son mythe, son Graal. Que ce soit un sportif, une équipe ou un évènement, pas un n'échappe à la règle. En voile, de nombreux marins ont fait la légende, y sont rentrés, parfois en y laissant leur peau. Les sports de voile ont ceci de particulier que les hommes ne font pas que s'affronter les uns contre les autres, mais doivent faire face avant tout aux éléments naturels hostiles que sont les océans et le vent. En voile comme en alpinisme, le haut niveau a pour terrain de jeu la planète entière. L'homme y joue et cherche de façon un peu illusoire à la dompter.

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

Le Vendée Globe, c'est l'Everest des mers. C'est la course à la voile la plus difficile. Un tour du monde, seul, sans assistance et sans escale ; la traversée des océans Atlantique, Indien et Pacifique.

Cette course est mythique parce qu'elle est difficile et qu'elle nous semble, à nous autres communs des mortels, tout simplement impossible. Elle est mythique parce que tous les marins qui partent ne franchiront pas la ligne d'arrivée, contraints à l'abandon, voire pire. Des 138 marins qui ont pris le départ depuis la première édition en 1989, seuls 71 ont réussi à couper la ligne d'arrivée. Elle est mythique parce qu'elle est belle, parce que c'est une aventure à la fois technologique et humaine et parce que l'homme s'y expose avec ses contradictions, mélange d'orgueil et d'humilité.

 

"Je n'ai eu en tête que la compétition et j'en ai oublié la navigation, les éléments. Un oubli et un aveuglement qui ont été à deux doigts de me coûter la vie"

Yann Eliès

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Aujourd'hui, cela fait 9 jours que 29 skippers ont pris le large pour la huitième édition de cette course folle. Laissons-les à leurs réglages de voile, à leurs schémas tactiques, analyses météo et revenons sur les éditions précédentes à travers ces Histoires du Vendée Globe que nous racontent Alexandre Chenet et 11 marins qui ont accepté de nous livrer une part de leur aventure dans une mise en images sublime de Renaud Garreta.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Du départ des Sables-d’Olonne jusqu'à l'arrivée trois mois plus tard, les skippers narrateurs nous font partager leurs expériences, leurs ressentis, leur rapport à la mer ou à la solitude. Peu importe si le néophyte n'y entend rien au jargon des marins et se perd entre les winch, safran, gennaker tangons, bôme et outrigger. Il ressentira malgré tout la force tranquille et étonnante qui se dégage de chaque témoignage et sera tour à tour, touché, curieux, ému, ou saisi d'effroi en s'invitant à bord de ces bateaux majestueux et si fragiles dans les mers du sud. Le lecteur a droit à un panel assez varié de la vie à bord : choix stratégiques souvent cornéliens ; casse matériel et réparation de fortune ; blessures physiques parfois graves qui obligent à l'abandon tout en sachant que les secours mettront plusieurs jours à venir ; météo effrayante dans le grand sud ; crainte perpétuelle de heurter des objets, des baleines ou des icebergs ; questions stupides de certains journalistes ("j'aimerais connaitre votre temps estimé de survie si vous tombez à l'eau ?"). Que ce soit sous l'angle le plus intime ou le plus technique, tous les lecteurs y trouveront leur compte.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Renaud Garreta donne vie à ces témoignages avec un dessin flirtant entre hyper-réalisme et expressionnisme pour les pages illustrant les récits des skippers. Pas facile de transposer la majesté de ces bêtes de course de 18 mètres de long et 30 mètres de haut dans des petites cases de bande dessinée. Ce tour de force est réussi grâce à un découpage habile alternant grandes et petites cases, les faisant parfois se chevaucher et n'hésitant pas à sortir du cadre pour dynamiser les scènes. Tout paraît en mouvement et le lecteur ressent sans problème la grandeur et la puissance des éléments. Qu'elle soit en furie ou qu'elle reflète paisiblement les rayons du soleil couchant, la mer est toujours belle et envoûtante. Et c'est pour ça aussi que les marins entreprennent cette course dingue.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Le Vendée Globe, ce sont des histoires passionnantes  de femmes et d'hommes réunies ici dans un livre sublime où bande dessinée et récit se croisent subtilement. Aventure et émotions assurées au creux de chaque vague.

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

 

 

21/10/2016

Là où vont les fourmis.

là où vont les fourmis.jpglà où vont les fourmis t.jpgScénario : Frank Le Gall
Dessin : Michel Plessix
Éditeur: Casterman.
62 pages.
Sortie:14 septembre 2016.
Genre:Jeunesse.

Le résumé.
Où vont-elles, ces processions de fourmis qui sillonnent inlassablement le sable du désert ? Vers quelle mystérieuse destination ? C'est à cela que songe le jeune Saïd, en négligeant de garder le troupeau de son terrible grand-père.

En les suivant un jour, accompagné de la prodigieuse chèvre parlante Zakia, Saïd va triompher des djinns, des sortilèges et des enchantements, découvrir l'amour et finalement trouver un grand-père, un vrai.

alb_208654_edito fourmis-57d034a79c43b.jpg

 

Notre avis.

En passant cette belle BD à Gaëlle (11 ans), je me suis demandé si elle capterait le charme et la magie de ce titre.
Déjà la couverture attire, le dessin vivant et très expressif titille lui avec bonheur notre imaginaire.
Un beau voyage au pays des 1001 nuits vous attend, on est à des années lumières de notre monde moderne actuel hyper connecté et pressé, que ça fait du bien !
On savoure les dialogues entre un petit garçon et la pétillante chèvre parlante Zakia. On s’attache très vite à ce duo insolite.
Et notre Gaëlle dans tout ça puisqu’il s’agit essentiellement d’un titre jeunesse (mais les grands peuvent aussi la lire sans modération) ? Eh bien, elle a .. adoré et ça c’est un avis qui compte !
Comme quoi, une histoire d’amitié dans un univers singulier sans violence réussit brillamment son challenge de conquérir les cœurs.

là où vont les fourmis t1.jpg

 

a08-3e78906.gifScénario 

a08-3e78906.gifDessin 

a09-3e78912.gifGlobal 

Samba+Gaëlle.

19/10/2016

Shangri-la

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016Scénario et dessin : Mathieu Bablet

Éditeur : Ankama

220 pages

date de sortie : septembre 2016

genre : science-fiction

 

 

 

Dans un futur lointain, la Terre est devenue inhabitable pour cause de pollution irréversible et ce qui reste de l'humanité s'est réfugié dans une station spatiale loin de la planète bleue. La vie à bord de ce vaisseau gigantesque est entièrement régie par la société Tianzhu. Tout lui appartient, à commencer par le vaisseau. Tout le monde travaille pour Tianzhu et tous les biens de consommation sont produit par Tianzhu. Dans un monde où les religions n'existent plus, cette multinationale se pose comme le dieu du matérialisme et du confort, à qui presque tous vouent un culte quasi aveugle. C'est le cas de Scott, bon ouvrier de Tianzhu qui se laisse guider comme tout le monde par les propagandes publicitaires omniprésentes "Acheter, Aimer, Jeter, Acheter" ; "Travailler, Dormir, Travailler" ; "Faire un crédit, Acheter, Rembourser" ... et vit dans une forme d'aliénation consentie.

Dans ce contexte de "société parfaite", les hommes veulent repousser leurs propres limites en mettant en place un programme visant à créer la vie à partir de rien sur Shangri-La, une des régions les plus hospitalières de Titan.

Un groupe rebelle mené par le frère de Scott refuse ce totalitarisme ultra-consumériste et voit clair dans le jeu des dirigeants de Tianzhu. Les rebelles, que Scott a rejoint, finiront par faire une découverte incroyable qui ne fera que renforcer leurs convictions et mènera fatalement au chaos...

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Premier titre de science-fiction du label 619 des éditions Ankama, Shangri-la est une fresque de plus de 200 pages réalisée par Mathieu Bablet (La belle mort ; Adrastée). Une fois n'est pas coutume, je vous annonce d'entrée le prix de l'ouvrage : 19,90 €. Vous avez bien lu et il n'y a pas d'erreur de frappe. Une BD à moins de 20 euros, avec une belle couverture, un dos toilé du plus bel effet et une impression sur un papier de qualité, ça ne court pas les librairies et ça vaut le coup d'être signalé. Et vous n'allez pas me contredire, mais un bel écrin qui tape dans l’œil, ça titille la curiosité. Alors comme mon libraire fait bien son boulot et me connait bien, je suis sorti de la librairie avec ce petit pavé sous le bras.

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Pour le contenu, ça commence très fort avec une introduction aux décors majestueux qui nous donnent le ton de ce qui va suivre graphiquement. On en prend plein les yeux et si l'on prend le temps de s'attarder sur les planches, on ne peut qu'admirer le trait incroyablement minutieux de Mathieu Bablet et la multitude de détails qui animent les cases. Les intérieurs du vaisseau spatial sont d'une crédibilité bluffante à tel point qu'on a l'impression d'évoluer dans des univers connus comme des couloirs de métro ou des centres commerciaux ultra modernes. Le réalisme est poussé à l'extrême avec un foisonnement de petits détails qui rendent les scènes vivantes et animées conférant à l'histoire cohérence et réalisme. Le choix des couleurs est très bien vu aussi. Ocre, bleu, jaune, kaki, gris, Mathieu Bablet réussi à faire entrer un peu de couleurs dans ce vaisseau ou le soleil n'entre jamais, en jouant avec des palettes aux tons monochromes répondant chacune à une ambiance précise.

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Seul bémol au niveau graphique : les personnages. A part deux ou trois personnages centraux, ils se ressemblent tous, ont le visage plat et peu expressif et ont parfois un sérieux problème de proportions. L'auteur est conscient de cette faiblesse : "Si j’adore dessiner les décors, les personnages me donnent plus de mal. Leur visage est ma bête noire, je peine à leur donner des traits différents. ".

 

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Côté histoire, l'auteur ne révolutionne pas le genre mais dresse de manière très cohérente une fable assez effrayante mettant en relief les dérives d'une société cédant aux sirènes de l'ultra consumérisme. Les thématiques sont multiples : complot, dictature consumériste, manipulations génétiques, esclavage, minorités, addiction aux technologies, pouvoir, politique, racisme, dérives scientifiques, autant de thèmes qui s'imbriquent subtilement les uns avec les autres et qui façonnent un récit d'une grande intelligence, même si l'attaque à peine dissimulée contre la marque à la pomme peut paraitre un peu lourde et redondante.

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016

Les œuvres de science-fiction et d'anticipation ont cette faculté de nous renvoyer notre propre image, et plus généralement de nous mettre face aux errements et aux dérives de la société.

Ce space-opéra ne déroge pas à la règle en posant des questions et des problématiques pertinentes et surtout très actuelles. Les parallèles entre les évènements de cette fiction et notre société sont saisissants. Ainsi, le rapport de l'homme à la technologie et à la science, ce qu'il peut et veut en faire, ce qu'il en fait finalement ; le pouvoir et la propagande, la manipulation des masses ; le rapport à la différence et comment un pouvoir en place peut utiliser une minorité (ici représentée par les Animoïdes, métissage animaux/humains) pour arriver à ses fins ; et finalement - et c'est peut-être là la thématique principale -, le pouvoir de dire non et de refuser l'asservissement à toute forme de dictature quelles qu'en soient les conséquences.

Les auteurs de science-fiction et d'anticipation ont souvent un pouvoir de prédiction étonnant. Les hommes politiques seraient bien inspirés d'en lire davantage, ce qui pourrait éviter pas mal de conneries ...

 

En attendant, je vois un bel avenir ainsi qu'une bonne place dans les incontournables de la SF pour cette histoire maitrisée de bout en bout et offrant différents niveaux de lecture.

Amateurs de Science-fiction : Achetez, Lisez, Relisez ...

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

 

shangri-la,bablet,ankama,science-fiction,pouvoir,consumérisme,génétique,910,102016