22/02/2017

Les pirates de Barataria - tome 10 - Galveston

les pirates de barataria, galveston, bourgne, bonnet, glénat, pirates, histoire, états-unis, napoléon, mexique, aventure, aventures maritimes, 01/2017, 7/10les pirates de barataria, galveston, bourgne, bonnet, glénat, pirates, histoire, états-unis, napoléon, mexique, aventure, aventures maritimes, 01/2017, 7/10Scénario : Marc Bourgne
Dessin : Franck Bonnet
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  janvier 2017
Genre : aventures maritimes, Histoire

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Golfe du Mexique, avril 1818. Artémis et Dominique You coulent des jours heureux sur L’Abeille, le navire qu’ils ont racheté après la bataille de la Nouvelle-Orléans. En mer, ils rencontrent le général français Charles Lallemand ainsi que leur vieil ami Roustam, venus fonder une colonie française au Texas. Ils leur suggèrent de se rendre à Galveston, une base navale établie en soutien aux révolutionnaires mexicains et dont le nouveau commandant n’est autre que Jean Lafitte. Cela tombe bien, car la véritable mission du mamelouk de Napoléon est toute autre. Après la défaite de Waterloo, il cherche l’appui d’Artémis et du pirate de Barataria pour monter une expédition sur l’île de Sainte-Hélène... Son but : délivrer l’Empereur !

 

 

les pirates de barataria,galveston,bourgne,bonnet,glénat,pirates,histoire,états-unis,napoléon,mexique,aventure,aventures maritimes,012017,710

 

 

Mon avis

Voilà un nouveau cycle pour cette grande fresque navale, historique et romanesque débutée par Marc Bourgne et Franck Bonnet en 2009. La quatrième de couverture nous annonce ce quatrième cycle sur trois volumes, ce qui réjouira d'avance tous les fans de la série tant Marc Bourgne ne manque pas d'imagination pour faire durer l'aventure. Il n'en manque pas non plus pour mélanger adroitement les faits historiques et la fiction. A l'instar de nombreux romanciers avant lui, et pas des moindres (Alexandre Dumas, Walter Scott ...), le voilà qui s'amuse avec l'Histoire et la période de captivité de Napoléon sur l'île de Sainte Hélène. Cette période a donné lieu à des tas de mythes et légendes notamment concernant des projets d'évasion, dont l'un aurait été élaboré par le maire de la Nouvelle-Orléans en Lousianne ...

Marc Bourgne apporte donc sa contribution à tous ces mythes dans une histoire pleine d'aventure et de rebondissements comme il sait si bien les écrire. Il a su trouver une idée intéressante et pleine de promesses pour renvoyer en mer tous ses personnages, et redonner un souffle aventureux à son récit. Comme nous le montre brillamment la couverture, ce nouveau cycle sent vraiment bon les embruns et Franck Bonnet, dont le talent n'est plus a démontrer en matière de scènes maritimes, nous gratifie de quelques scènes d'anthologie dans lesquelles il prend plaisir à maltraiter les navires dans des tempêtes ou des combats navals.

Voilà une série qui depuis 10 tomes ne s'essouffle pas et mélange savamment grande aventure et grande histoire au service d'une fiction très réaliste.

 

 Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les pirates de barataria,galveston,bourgne,bonnet,glénat,pirates,histoire,états-unis,napoléon,mexique,aventure,aventures maritimes,012017,710

 

les pirates de barataria,galveston,bourgne,bonnet,glénat,pirates,histoire,états-unis,napoléon,mexique,aventure,aventures maritimes,012017,710

 

les pirates de barataria,galveston,bourgne,bonnet,glénat,pirates,histoire,états-unis,napoléon,mexique,aventure,aventures maritimes,012017,710

 

 

 

 

 

 

 


 

20/02/2017

Groenland vertigo

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017Scénario : Hervé Tanquerelle
Dessin : Hervé Tanquerelle
Éditeur : Casterman
100 pages
Date de sortie :  janvier 2017
Genre : aventure, humour

 

 

 

Résumé

En pleine crise de déprime due à un manque chronique d’inspiration, Georges, auteur de BD, reçoit un mail qui va lui donner un sérieux coup de fouet. Magnus Keller est capitaine d'un voilier et lui propose de se joindre à l'équipage pour une expédition au Groenland. Le but du voyage est d'accompagner l'artiste performer Ulrich Kloster qui veut faire une installation spectaculaire pour dénoncer l'exploitation destructrice des compagnies pétrolières. Georges s'embarque dans l'aventure et se retrouve entouré d'un artiste parano, de scientifiques, et de l'écrivain Jørn Freuchen qui revient sur les traces d'un précédent voyage. L'aventure sera plus cocasse qu'épique et sera surtout une belle source d'inspiration pour Georges.

 

 

Mon avis

Hervé Tanquerelle et Gwen de Bonneval avaient adapté les textes de l'écrivain et aventurier Danois Jørn Riel aux Éditions Sarbacane dans la série "...et autres racontars". En 2011, entouré de l'écrivain, de scientifiques et d'artistes de renom, Hervé s'embarque pour trois semaines d'expédition pour découvrir et rendre compte des réalités actuelles du Groenland. Cette aventure l'inspirera pour cet album. Mais, d'un projet initial de reportage BD ou de récit autobiographique, il se dirige finalement vers une fiction fortement inspirée de son expérience. Entouré de Danois, alors qu'il ne parle pas la langue et très mal l'anglais, il s'est vite rendu compte qu'il ne pourrait rester qu'à la surface des choses et n'aurait pas assez de matière pour un récit autobiographique pertinent. Ce n'est que trois ans plus tard qu'il a vu cette expérience sous un autre angle, grâce à la complicité de ses amis Gwen de Bonneval et Brüno, et qu'il a pu la raconter sous le prisme de la fiction, ou de l'autofiction.

 

groenland vertigo,tanquerelle,casterman,hommage,hergé,jorn riel,aventure,expédition,810,012017

 

On est frappé d'emblée par l'héritage revendiqué d'Hergé qui transpire dès les premières pages. Les analogies avec Tintin sont légions, particulièrement avec l'album l'étoile mystérieuse, mais pas que : l'expédition arctique, le nom du bateau qui est un homonyme à une lettre près, le personnage de l'artiste performer renfrogné et parano qui fait penser à Carreidas dans vol 714 pour Sydney, l'écrivain qui a des airs du capitaine Haddock et un petit penchant pour la bouteille ... et j'en passe, jusque dans la typo utilisée, identique à celle que l'on trouve dans les Tintin. Même le dessin, s'il n'est pas franchement ligne claire pure (seuls les personnages sont encrés et les couleurs sont faites visiblement au lavis) s'en inspire fortement et cherche à s'en approcher.

 

Le tout est rudement convaincant et on se laisse agréablement mener dans cette aventure farfelue ou rien ne se passe comme prévu et qui au passage distille un petit message écolo contre les lobbies pétroliers.

Voilà un album savoureux sur lequel les amoureux de Tintin s'amuseront des nombreux clins d’œil que Tanquerelle a semés dans son histoire.

 

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

 

 

 

 

 

 

 


 

11/02/2017

Tintin au pays des Soviets

001.jpg2.jpgDessin et scénario : Hergé

Editeur : Casterman

144 pages - cartonné

Parution : 11 janvier 2017

Mythologie de la bande dessinée

 

 

 « Je vous assure que je ne comprendrai jamais le succès de Tintin. »

Cette déclaration d’Hergé faite à Numa Sadoul reste plus que jamais d’actualité. Plus de 30 ans après sa mort et 40 ans après le dernier album achevé, malgré les controverses autour de la gestion de son héritage, Hergé reste un artiste consacré par la critique, le public et les investisseurs. Même les plus réfractaires à son œuvre ont bien dû lire au moins quelques albums. La notoriété de Tintin est autant incontestable que rarissime. Ce mois de janvier aura connu une controverse de plus : fallait-il coloriser ce vieil album ? N’était-ce pas trahir les volontés de son créateur ? Les deux camps (Hugues Dayez/Etienne Pollet) se sont affrontés, arguments et documents à l’appui. Résultat de ce match passionnant et érudit : avantage à Pollet et à l’éditeur Casterman.

002.jpg

Personnellement, je trouve le résultat de cette mise en couleurs très pertinent et très réussi.

003.jpg

Au-delà de la thématique naïve de ce premier des trois albums-reportages, cette œuvre de jeunesse affiche bien sûr un style encore non-maîtrisé. Les décors réduits au minimum, la représentation simpliste des costumes et des uniformes, le manque d’exotisme, l’indigence du scénario (Tintin court d’une aventure à une autre sans répit) et le peu de réalisme en ont fait un cas à part. Là est pourtant tout le charme de la nostalgie. On y sent l’œuvre en gestation et certaines cases sont déjà des petits bijoux du sens du mouvement dont Hergé fera sa marque de fabrique. La limpidité du style, la précision du détail et le souci documentaire viendront par la suite.

Les couleurs apportent ici un surcroît de lisibilité à cette première aventure en renforçant la netteté du graphisme. En 1930, son jeune auteur de 21 ans ne se doutait pas qu’il venait de créer un nouveau mythe universel. Cet album rend hommage à un génie, certes controversé, du 9ème art.

1.jpg

 

 

 

 

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

 

Franquin, idees noires, humour noir, noir et blanc, fluide glacial

Skippy

08/02/2017

Stern - tome 2 - la cité des sauvages

stern, maffre, dargaud, western, croque-mort, aventure, 01/2017, 7/10stern, maffre, dargaud, western, croque-mort, aventure, 01/2017, 7/10Scénario : Frédéric Maffre
Dessin : Julien Maffre
Éditeur : Dargaud
74 pages
Date de sortie : janvier 2017
Genre : western

 

 

 

Résumé

Le placide et taciturne croque-mort est confronté dans cette deuxième aventure à une terrible déconvenue. Véritable addict de la lecture, le voilà privé de matière première parce que le fournisseur du "general store" local a fait faillite. Plus aucun bouquin à se mettre sous la dent ! C'est le drame, et les addicts ou anciens addicts au tabac ne me démentiront pas : quand on est en manque, on est prêt a tout pour satisfaire son vice. Le moyen pour Elijah, c'est d'aller dans la grosse ville de Kansas city. Sauf qu'Elijah semble avoir de bonnes raisons pour ne pas y aller. Il ira quand même, finalement c'est pas le bout du monde une journée de cheval, et puis c'est juste pour une journée. Sauf que ... il arrive trop tard, la librairie ferme sous son nez et ne rouvrira que le lendemain. L'attente jusqu'au lendemain va être mouvementée et il n'évitera pas les rencontres qu'il voulait justement éviter.

 

"Trois cents saloons dans cette ville et évidemment je tombe sur toi. Merci Kansas city."

 

Mon avis

Eljah Stern est en passe de devenir le plus attachant des anti-héros de l'ouest. Après une première aventure très réussie dans laquelle les frères Maffre ont posé les bases d'un western où se réunissent à merveille à la fois classicisme et nouveauté, ils récidivent ici en conservant ce qui a fait le succès du premier tome et y apportent encore son lot d'originalité, faisant de ce western une œuvre du genre un peu décalée.

A contre courant des grands westerns traditionnels où l'aventure et les histoires compliquées sont de mise, ici il y a une histoire simplissime qui porte un personnage principal dans une grande ville de l'ouest, à la rencontre de personnages tous plus ou moins barrés, donnant lieu à des situations souvent cocasses. Parce que même si ça castagne pas mal, l'humour est bien présent dans ce tome, tant dans les dialogues que dans les situations à rebondissements que subit Elijah. Au passage, les frères Maffre nous révèlent quelques maigres détails du passé de Stern : il est marié, et il a fréquenté des types peu recommandables.

 

stern,maffre,dargaud,western,croque-mort,aventure,012017,710

 

Julien Maffre au dessin est aussi à l'aise dans les décors urbains que dans les villages poussiéreux et les grandes plaines. Ses personnages aux traits semi-realistes ont des vrais trognes dignes de celles qui peuplent les westerns spaghetti des années 60, et pourtant on n'a pas le sentiment de tomber dans une surenchère caricaturale. Tout aussi habile à mettre en scène des épisodes mouvementés que des périodes de calme, ses planches sont toutes agréables à l’œil.

Dans un registre différent, ce deuxième tome est aussi bon que le premier et ce croque-mort tient la dragée haute à son homologue Jonas Crow de la série Undertaker.

A noter que la pagination sur ce tome est augmentée de 12 pages, ce qui permet aux auteurs de prendre leur temps pour raconter ce qu'ils ont à raconter, et de nous livrer un récit dynamique ponctué de temps forts en action et d'autres plus contemplatifs, le tout dans un parfait équilibre.

Et maintenant, je suis bon pour agrandir l'espace western de ma bibliothèque ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

stern,maffre,dargaud,western,croque-mort,aventure,012017,710

 

stern,maffre,dargaud,western,croque-mort,aventure,012017,710

 

stern,maffre,dargaud,western,croque-mort,aventure,012017,710

 

 Le tome 1

stern,maffre,dargaud,western,croque-mort,aventure,012017,710

 

 

 

 

 

 

 A lire aussi : Undertaker


 

28/01/2017

Le couvent des damnées T1

 

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.Auteure : Minoru Takeyoshi
Éditeur : Glénat
224
pages
Date de sortie : janvier 2017
Genre : Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Hérétique et incorruptible !

Au XVIe siècle, dans le Saint-Empire romain, l’inquisition condamnait de nombreux innocents au bûcher. Privée de sa famille, Ella se retrouve envoyée dans un couvent qui rééduque “les filles de sorcières”. Tortures et miracles viendront-ils à bout de la flamme de vengeance qui brûle en elle ?
 
Encensé par Hiromu Arakawa (Fullmetal Alchemist) ou Makoto Yukimura (Vinland Saga), cette première œuvre d’une jeune auteure brille par sa fougue. À l’heure où les héros deviennent chétifs et nonchalants, on a indéniablement envie de suivre cette héroïne forte et indépendante qui n’hésite pas à se salir les mains pour défendre ses idéaux et protéger les siens.

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

Mon avis :

Époque médiévale, inquisition, sorcières, couvents diaboliques ? Il n'en fallait pas plus pour titiller ma curiosité envers ce manga d'une jeune mangaka déjà encensée par de grands noms tels que l'auteur du célèbre « fullmetal alchemist », Hiromu Arakawa qui déclare être prêt à la suivre jusqu'au bout !

Et je dois dire que... moi aussi !

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

Ella n'est pas ce genre d'héroïne qui se renforce avec la multitude d'embûches sur son chemin. Non ! Elle est forte de caractère, c'est inné. Un peu comme les « bonnes copines » dans d'autres mangas qui sont des modèles pour les héroïnes frêles et délicates. Ces seconds rôles qu'on remarque, mais à qui on ne donne pas d'importance à sa juste valeur.

Mais Minoru Takeyoshi l'a fait en mettant en avant Ella, jeune fille vendue par ses parents biologiques car elle leur faisait peur, puis recueillie par une « sage femme » de l'époque qui hélas fut condamnée pour sorcellerie.

Là où d'autres « filles de sorcières » se seraient laissé pendre avec leur mère, Ella pense, réagit, réfléchit à comment rendre justice à cette mère adoptive qui n'avait commis, pour seul crime, que celui de connaître les plantes médicinales.

Avec un dessin très expressif comme j'aime et un décor moyenâgeux, je ne pouvais qu'espérer que « Le couvent des damnées » rencontre mes espérances.

Et il l'a fait ! Ce manga est riche de détails, tant graphiques qu'historiques, une bonne dose de tortures à toutes les sauces et des personnages extrêmement charismatiques, ce qui laisse présager une suite tout aussi haletante entre Ella l'enfant rebelle et le reste du monde dit « bien pensant ».

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

Alors, pour reprendre les paroles de l'archéologue du début de manga : qui représente cette vierge de fer (outil de torture : sorte de sarcophage aux traits de la sainte vierge dont l'intérieur est recouvert de pointes acérées pour donner la mort à celle qui y sera enfermée) borgne et loin de ressembler à Sainte Marie ?

J'ai hâte de le découvrir au fil des prochains tomes !

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

 

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

 

Le couvent des damnées T1, Minoru Takeyoshi, Glénat, Seinen, historique, sorcellerie, aventure, intrigue.

ShayHlyn

 

11/01/2017

Shi T1 : Au commencement était la colère.

shi.jpgshi t1.jpgDessin : José Homs
Scénario : Zidrou
Editeur : Dargaud
Sortie : 20 janvier 2017.
62 pages.
Genre : aventure, polar.

 

 

Résumé éditeur (court sinon trop de spoilers).
Pour cacher un scandale qui pourrait nuire à la prestigieuse Exposition universelle, le cadavre d'un nourrisson est enterré dans les jardins du lieu qui accueille cet événement.

« Le soleil, dit-on, ne se couche jamais deux fois sur le même chagrin ».

Mon avis.

Voilà bien une nouveauté qui attire tout de suite l’attention. Une couverture attrayante et surtout un nom au scénario : Zidrou. On remarque aussi le dessin soigné de Homs, il arrive parfaitement à créer un univers envoûtant et intrigant en plus d’une dynamique explosive.
On commence avec une bonne dose de cynisme capitaliste pour vite plonger dans un univers victorien. On se demande bien quel est le rapport entre ces deux histoires. La version officielle nous est donnée en fin d’album mais elle est par nature celle du vainqueur. L’histoire ne fait pas dans la demi-mesure, ni dans la dentelle (enfin si pour l’apparat de nos demoiselles) et aime choquer son auditoire. On se demande aussi à quoi carburent certains personnages. Ils sont vraiment « étonnants et délurés » pour leur époque. J’ai donc eu un peu de mal à y croire mais cet album est avant tout un grand divertissement.
Une fois l’album clos, on a envie de savourer la vengeance à venir, car il y aura inévitablement des représailles douces ou féroces.

shi zidrou homs.PNG

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

 

Samba.

01/12/2016

Hyver 1709 - Livre II

hyver 1709 T2.jpghyver 1709 T2.PNGScénario : Nathalie Sergeef et Philippe Xavier

Dessin : Philippe Xavier

Éditeur : Glénat

56 pages

date de sortie : 19 octobre 2016

genre : aventure historique

 

 

Présentation de l'éditeur

Alors que la dernière guerre de Louis XIV s’éternise, la France doit survivre au Grand Hiver qui la frappe. Le gel tue, la famine menace. Le grain nourrissant les peuples et les armées devient plus précieux et convoité que l’or. Bravant le froid meurtrier et les mauvaises rencontres, l’aventurier Loys Rohan se lance dans une course contre la montre afin d’empêcher l’ennemi de se saisir d’une cargaison de blé providentielle pour le Royaume. L’affrontement s’annonce sans merci…

Nathalie Sergeef et Philippe Xavier concluent leur diptyque sur les routes mortellement enneigées de France, entre histoire, aventure et récit de capes et d’épées.

 

hyver 1709, sergeef, xavier, glénat, chagnaud, histoire, grand hiver, 1709, famine, aventure, 6/10

 

Mon avis

Le temps d'un prologue, nous retrouvons les deux amis Guillaume et Rohan chercheurs d'or au Brésil un avant le Grand Hiver meurtrier de 1709. Cinq pages baignées de chaleur et de soleil racontant très rapidement le passé et les liens des deux compères. Cinq pages pour vous réchauffer la couenne avant de sombrer dans les ambiances terriblement glaciales que nous présentent Philippe Xavier et Jean-jacques Chagnaud. Ce dernier est un des meilleurs coloristes en activité et il trouve ici les tonalités justes pour retranscrire le froid extrême qui sévit. On est dans des teintes tirant plus vers le gris que le bleu, souvent utilisé pour représenter les paysages de neige. On ressent alors clairement la souffrance des hommes, des bêtes et de la nature toute entière où tout est figé. Le dessin est sublime, sans doute le meilleur que j'ai vu cette année dans le style classique.

Côté scénario, la veine aventureuse bat son plein et les scénaristes ne se privent pas de mettre des bâtons dans les roues du personnage principal. Le blé étant plus précieux que l'or, ce pauvre Rohan à non seulement beaucoup de monde à ses trousses, mais il poursuit maintenant deux objectifs : récupérer le stock de blé et venger son ami mort de façon atroce. L'intrigue se complexifie donc, mêlant plusieurs factions poursuivant le même but mais pour des motifs différents, à un contexte politique compliqué où le Royaume très affaibli par la guerre va devoir faire face à une terrible famine due au froid.

J'ai eu le sentiment à la lecture de ce deuxième volet que les auteurs, à vouloir trop en dire, s'étaient un peu noyés dans le scénario, ne sachant plus trop s'il fallait privilégier la veine Historique ou la fiction. Du coup les deux ressorts ont un peu de mal à cohabiter et les enjeux politiques liés à la famine et à cette fameuse cargaison de blé, bien que rapidement évoqués, ne sont pas tellement perceptibles. Une intrigue un peu plus simple aurait sans doute permis une meilleure osmose entre réalité historique et aventure romanesque.

On passe néanmoins un bon moment de lecture et, pourvu que l'on aborde ce diptyque sous l'angle exclusif de l'aventure, on appréciera les très belles planches de Philippe Xavier.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

A lire le tome 1

hyver 1709, sergeef, xavier, glénat, chagnaud, histoire, grand hiver, 1709, famine, aventure, 6/10

 

 

16/11/2016

Les cinq de Cambridge - tome 2 - 54 Broadway

les cinq de cambridge, lemaire, neuray, casterman, espionnage,histoire, aventure, les cinq de cambridge, lemaire, neuray, casterman, espionnage,histoire, aventure, Scénario : Valérie Lemaire

Dessin : Olivier Neuray

Éditeur : Casterman

48 pages

date de sortie : septembre 2016

genre : espionnage, Histoire, aventure

 

 

Présentation de l'éditeur

Tandis que le fascisme est à son apogée et plonge le monde dans la guerre, les Cinq de Cambridge se déploient en ordre de bataille. Traquer l'information pour abattre l'ennemi est leur devise, la victoire de la révolution mondiale leur credo. Leur arme? Infiltrer les hautes sphères de l'État et du renseignement britanniques pour mener l'Union soviétique au triomphe.
Quitte à payer le prix fort: s'oublier eux-mêmes, sacrifier des hommes, pactiser avec le diable !

 

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

 

Mon avis

Les cinq espions anglais animés par l'idéal communiste continuent la mise en place de leur stratégie en se mettant définitivement au service de l'URSS. La guerre approchant, ces esprits brillants deviennent des atouts majeurs dans la stratégie à long terme que met en place Staline. L'infiltration est parfaite. Quand l'un se trouve journaliste en Espagne et proche des sphères Franquistes, les autres réussissent à rentrer au MI6 ou dans la diplomatie britannique et infiltrer les ambassades. Leur plan et leurs idées semblent inébranlables. Mais en matière d'espionnage rien n'est écrit dans le marbre, et le pacte de non agression que Soviétiques et Allemands signent, bouscule les certitudes des jeunes espions, sans pour autant remettre totalement en cause leur engagement.

 

Ce deuxième tome est tout autant palpitant que le premier et nous plonge dans un documentaire historique riche en détails. En télévision, on appellerait ça un docu-fiction. La narration est un énorme flashback entrecoupé de quelques scènes se déroulant au présent où l'on voit l'ancien espion Blunt raconter les évènements à John et Kolia, descendants des personnages impliqués dans l'affaire des Cosaques renvoyés en Union Soviétique en 1945. (lire les Cosaques d'Hitler des mêmes auteurs).

Valérie Lemaire ne cherche pas à simplifier la véritable histoire des cinq de Cambridge et nous livre donc une intrigue qu'il n'est pas toujours aisé de suivre. Néanmoins, elle réussit ce tour de force de ne jamais nous faire perdre pied et de nous faire comprendre parfaitement toutes les manœuvres et rouages mis en place sur ce grand échiquier de la Seconde Guerre mondiale.

Le beau dessin de style classique au trait légèrement appuyé d'Olivier Neuray donne à cette histoire complexe une lisibilité très claire. Les amateurs de ce style apprécieront le soin particulier apporté aux décors et aux détails qui procurent du crédit à chaque image.

Suite attendue avec impatience dans le troisième et dernier tome.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

voir aussi

 

les cinq de Cambridge T1 les cosaques d'Hitler

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

07/11/2016

Tiago Solan

cov.jpg6.jpgTome 1 : Rançon d'état

Scénario : Nathalie Sergeef

Dessin : Fabio Pezzi

Editeur : Glénat

Collection : Grafica

Parution : 12 octobre 2016

48 pages – cartonné

Aventures

 

Présentation :

Le sable sera leur linceul...

5.jpg

Des vallées afghanes au Sahel, les prises d'otages enrichissent chefs de guerre et émirs djihadistes. Tiago Solan, tireur d’élite vétéran, est engagé comme mercenaire par la séduisante et impétueuse Ophelia Conti. Cette jeune et fortunée veuve italienne lui confie une mission audacieuse et périlleuse : s’emparer d’une rançon de plusieurs millions d’euros destinée à de dangereux terroristes, au cœur du désert libyen. Son véritable but : se venger des meurtriers de son mari... En la mémoire d’un époux, au nom d'un frère d'armes, Ophelia et Tiago ont chacun leurs raisons de faire payer les bénéficiaires de ce business juteux et sanglant.

4.jpg

Après le western australien Down Under, Nathalie Sergeef et Fabio Pezzi nous plongent dans un thriller géopolitique tendu et bourré d’adrénaline, porté par un héros charismatique dans la plus pure tradition de la BD d’aventure contemporaine.

1.jpg

Mon avis :

Le scénario mise sur le récit d’une vengeance qui vise un certain Zimmer. Il fait voyager le lecteur en Afghanistan, en Lybie, au Mali, au Maroc, en France et au Botswana dans des situations parfois périlleuses. Le décor est planté, la problématique développée et les personnages présentés. C’est bien construit au niveau de la forme narrative. Mais pour un récit qui se veut réaliste, je serai plus critique sur le fond : des dialogues parfois consternants relevant des clichés les plus éculés et des situations géopolitiques parfois caricaturales : l’arrestation par le commando de mercenaires de quelques pauvres braconniers mal armés au Botswana, par exemple.

2.jpg

Le dessin réaliste est parfaitement adapté. Si les paysages sont somptueux, les scènes de combats m’ont semblé un peu maladroites et les physionomies des personnages parfois peu convaincantes.

3.jpg

S’agissant d’un premier tome de mise en place, on peut espérer mieux pour la suite.

 

http://img98.xooimage.com/files/f/9/f/a06-3e788fc.gif     Dessin

     Scénario

http://img98.xooimage.com/files/f/9/f/a06-3e788fc.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Glénat : ICI

 

Skippy.

Le remarquable et stupéfiant monsieur Léotard.

le remarquable_stupefiant_leotard_.jpgle remarquable et stupéfiant monsieur Léotard..jpgAuteurs : Eddie Campbell et Dan Best.
Éditeur : çà et là.
Sortie : octobre 2016
130 pages
Genre : aventures pittoresques.

 


Le résumé
Le très athlétique Jules Léotard, né en 1838 et mort en 1870, est l’inventeur du trapèze volant et plus particulièrement de la voltige entre deux trapèzes. Il portait le maillot collant inventé pour ses besoins, nommé depuis le « léotard  » et utilisé par les hommes en gymnastique artistique. Bien qu’il donne son nom à la bande dessinée d’Eddie Campbell et Dan Best, Jules Léotard meurt dès la page treize du récit suite à un accident de voltige. Entre alors en scène son jeune neveu, Étienne, 

« C’est l’originalité ou la mort ! »

Mon avis.
Ah ça pour être original, singulier, excentrique, ce récit l’est assurément.
L’auteur de From Hell, Eddie Campbell, multi récompensé à travers le monde, nous livre là une histoire étonnante, inouïe, bizarre, insolite, stupéfiante, étourdissante qui passe en revue tous les faits marquants, tragiques de la fin du 19e siècle au début de 20e. Summum de loufoquerie philosophique, l’épisode « sommeil » qui restera dans les mémoires. Bien que rien n’advienne quand on embarque sur le Titanic, on se dit que nos héros sont quand même mal embarqués.
Bref, attendez-vous à du rocambolesque, à de la folie douce, à du non-sens.
Le dessin à l’aquarelle éthérique est dans la même veine. Parfois les cases s’entremêlent, se chevauchent avec des personnages qui aiment sortir du cadre légal. Je vous conseille fortement de tourner le bouton « cartésien » vers le off car rien n’est normal dans cette BD.
On ne peut que féliciter les éditions çà et là de nous offrir ce petit bijou avec cette traduction dont l’original était sorti en 2008.

monsieur Leotard.jpg

 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario

a08-3e78906.gifGlobal 

Samba.