22/10/2017

Les chroniques courtes #145 : Crueler than dead T2,Splatoon T1, Die & Retry T.2

Couv_311139.jpgPlancheA_311139.jpgCrueler than dead T2

Scénario : Tsukasa Saimura
Dessin : Kozo Saimura
Éditeur : Glénat
224 pages
Date de sortie :  23/08/2017
Genre : action

 

Le Tokyo dôme devient un repère pour gens malades où se propagent infections et bactéries en tout genre. Les auteurs soulignent les disproportions sociales entre privilégiés et laissés pour compte. C’est le côté sympa du récit…ni plus, ni moins.

Autant l’annoncer de suite, Crueler than Dead ne vaut pas grand-chose, c’est entièrement réchauffé, n’apportant absolument rien de neuf sur l’univers des zombies. Même la qualité graphique lasse au bout de quelques pages (manque de finition des personnages – répétitions du découpage – sans aucune originalité) Pour une série en seulement deux tomes, on aurait pu s’attendre (surtout avec un tel titre) a du lourd… Car la seule cruauté de cet ouvrage… c’est de s’enliser en le lisant. A éviter !

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

chroniques courtes #145, Crueler than dead T2, Tsukasa Saimura, Kozo Saimura, Glénat, action

 

chroniques courtes #145, Crueler than dead T2, Tsukasa Saimura, Kozo Saimura, Glénat, action

 

chroniques courtes #145, Crueler than dead T2, Tsukasa Saimura, Kozo Saimura, Glénat, action

Coq de Combat.
_______________________________________________________________

Splatoon T1
chroniques courtes #145,crueler than dead t2,tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,actionchroniques courtes #145,crueler than dead t2,tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,actionAuteur : Hinodeya
Editeur : Soleil.
Sortie : octobre 2017.
Genre : Shonen.


Ce n’est pas la première fois ni la dernière fois que la rédaction de SambaBD reçoit des services de presse (des SP dans notre jargon) non demandés. Je me suis quand même posé la question à qui j’allais donner ce manga en pensant lui faire un sale coup, le pauvre ! Vu le sujet, une adaptation d’un jeu en ligne à succès, je ne voyais que mon filleul(Manao) de 10 ans pour me digérer une telle étrangeté. Car oui des êtres mi-hommes mi- calamars qui jouent à une sorte de paintball, je trouve ça bizarre. Et oh miracle, Manao connaissait déjà le concept (décidément, on devient des vieux cons !). Je commence la lecture avec lui comme c’est son premier manga, il faut bien lui expliquer le sens de lecture et je me dis que tout ça ne vole pas très haut, lui trouve ça sympa cette bande de loosers qui essayent de gagner un grand tournoi avec des attaques spéciales (perso j’ai rien compris à ses passages). Par contre, pour une histoire qui parle de recolorer ton nouvel appartement, un manga en noir et blanc, ce n’est vraiment pas idéal !
Je suppose que ce manga essaye de surfer sur le succès du jeu. Comme on dit : l’opportuniste fait le larron !

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a01-3e7889f.gif

 

a04-3e788e4.gif

 

a02-3e788b1.gif



Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

_______________________________________________________

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil mangatsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil mangaScénario : Abe Masayuki
Dessin : Jun Miura
Éditeur : Delcourt / Tonkam
224
pages
Date de sortie : 20/09/2017
Genre : shônen, aventure, heroic-fantasy

 

Kail, dans son armure de dragon, est de retour 4 ans dans le passé avec sa troupe de futurs héros. Une seconde chance pour changer le futur qui ne s'annonce pas glorieux. Un manga assez banal aux dessins grossiers, sans le moindre souci du détail – à moins que ça m'aie échappé... par contre, impossible de passer outre les techniques de combats, leurs noms et leurs descriptions. Ce qui rend le manga un peu pénible. Sans compter l'aspect « déjà vu » de ce genre d'aventure. Avis aux amateurs uniquement donc... par contre, les romans m'intriguent du coup (car oui, cette série de manga est une adaptation d'une saga héroic-fantasy)

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga

 

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga

 

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga

 

Quand on lit Samba parlant de faire une sale blague à un chroniqueur en lui refilant un livre non demandé, il devait penser à moi avec ce manga ci, parce que franchement... même si je sais que les jeunes hommes adolescents sont le public cible, faut quand même aimer pour lire Die and Retry. 

 

ShayHlyn.

_______________________________________________________________

Hate - Chroniques de la Haine

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga,die & retry,abe masayuki,jun miura,delcourt,onkam,shonen,heroic-fantasy,aventure, hate, Adrian Smith, chroniques de la hainetsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga,die & retry,abe masayuki,jun miura,delcourt,onkam,shonen,heroic-fantasy,aventure, hate, Adrian Smith, chroniques de la haineScénario & Dessins : Adrian Smith
Dépot légal : 05/2017
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-02272-6
NB Pages : 280





tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga,die & retry,abe masayuki,jun miura,delcourt,onkam,shonen,heroic-fantasy,aventure, hate, Adrian Smith, chroniques de la haineRésumé éditeur :
Dans un monde où le soleil gèle et la lune brûle, où les forts dévorent les faibles, un héros improbable va se lever pour affranchir Mère Nature de ses chaînes. Son chemin se trouve dans l’ombre. Ses ennemis sont légion. Son destin est celui d'un libérateur, et sa haine va tout ravager !

Un roman graphique de dark fantasy ? Quasi muet ? 280 pages ? En noir et blanc ? Écrit et dessiné par un illustrateur ?

On peut dire que la démarche est « couillu le caribou » et qu’Adrian Smith (plus connu pour ses illustrations chez Games Workshop) s’en sort avec les honneurs.

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga,die & retry,abe masayuki,jun miura,delcourt,onkam,shonen,heroic-fantasy,aventure, hate, Adrian Smith, chroniques de la haine

 

tsukasa saimura,kozo saimura,glénat,crueler than dead,action;hinodeya,splatoon,soleil manga,die & retry,abe masayuki,jun miura,delcourt,onkam,shonen,heroic-fantasy,aventure, hate, Adrian Smith, chroniques de la haineVisuellement si on est client du style du ‘sieur le pari est réussi, c’est très dark, immersif et contemplatif. Les planches s’enchaînent avec plaisir et on est portés par les visuels et l’univers. Bon, pour l’histoire c’est rudimentaire au possible, mais je ne pense pas que le but recherché soit de nous livrer la meilleure histoire jamais lue. A feuilleter avant d’acheter, la note dépendra de votre amour ou non pour les dessins.


JaXoM

17/10/2017

Corto Maltese - tome 14 - Equatoria

corto maltese t14.jpgcorto maltese t14_pl.jpgScénario : Juan Diaz Canalès
Dessin : Ruben Pellejero
Éditeur : Casterman
76 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1911, entre Venise et les jungles d'Afrique équatoriale, Corto recherche le « miroir du prêtre Jean », un mystérieux objet rapporté des croisades. Sur sa route, il croise trois jeunes femmes aux destins étrangement complémentaires : Aïda, journaliste entreprenante, Ferida, exploratrice en quête de son père disparu, et Afra, ancienne esclave.

 

"- Je ne vois aucun intérêt à devenir un héros de papier!

- Pauvre Corto ! Comme si on pouvait choisir ... "

 

 

Mon avis

Juan Diaz Canalès et Ruben Pellejero remettent le couvert deux ans après la reprise des aventures de Corto Maltese et leur beau premier album Sous le soleil de Minuit.

S'attaquer à ce mythe de la BD et prendre la succession d'Hugo Pratt n'est pas une chose facile tant le personnage de Corto est devenu une icône même au delà du monde de la BD. Le succès du premier album des deux auteurs Espagnols montre qu'ils ont abordé avec une grande intelligence ce défi éditorial. On peut aussi toutefois relativiser ce succès en le mettant sur le compte de la curiosité. Bah oui ! Un nouveau Corto écrit et dessiné 20 ans après la mort de Pratt, forcément ça suscite la curiosité. On pourrait donc penser que ce premier tome a bénéficié d'un engouement hors norme dû au statut particulier de Corto et de Pratt dans l'univers de la BD.

C'est donc sur le deuxième tome de la reprise – le quatorzième de la série – que l'on va commencer à pouvoir juger du succès ou non de la poursuite des aventures de Corto Maltese par le duo espagnol.

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

Prenant le parti dès le départ de la continuité du style originel de la série, autant dans la narration que dans les histoires racontées et dans le graphisme, l'éditeur et les auteurs n'ont pas forcément choisi la voie la plus facile.

Pourtant, avec ce volume ils transforment l'essai de fort belle manière en apportant leur patte personnelle tout en mettant encore un peu plus leurs pas dans ceux du Maître. Dans ce récit d'aventures nonchalantes (il n'y a pas de grandes scènes d'actions ni de grand souffle épique, juste un héros flegmatique qui va où le porte son aventure) on retrouve le ton des premiers albums de la série, notamment La ballade de la mer salée ou Les Ethiopiques.

Il y a de l'aventure bien sûr, mais aussi de la poésie, une once de fantastique et de mystique, des drames humains, quelques bastons avec coups de feu, le tout sur une toile de fond historique puisque Corto Maltese se retrouve ici au centre de tous les trafics du colonialisme et de l'esclavagisme et qu'il va croiser la route d'éminents personnages tels que le jeune politicien Winston Churchill, le trafiquant Henry de Monfreid, ou encore l'esclavagiste Tippo Tip.

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

Comme toujours Corto a son idée en tête : la quête d'un trésor improbable (pour Corto la quête est plus importante que le trésor). Quête qui le mène de Venise à Zanzibar et sur le lac Victoria en passant par l’Égypte après avoir frôlé son île natale de Malte. Et Comme souvent, ses plans seront modifiés, contrariés, et il se retrouvera mêlé à des histoires qui à priori ne le concerne pas.

Aventurier, séducteur, pirate, trafiquant, Corto peut tout être tant que c'est lui qui décide de se laisser porter par un vent de liberté qu'il chéri plus que tout.

 

Cet album est une réussite, dans la veine des plus beaux albums de Pratt. Il y aura bien des esprits chagrins pour n'y voir là qu'une bonne mais pâle copie cherchant à appliquer soigneusement une recette ou a suivre un cahier des charges, comme dans la reprise de Blake et Mortimer. Un cahier des charges, il n'y en a pas, comme le révèle le directeur éditorial de Casterman Benoit Mouchart dans le tout nouveau numéro des Cahiers de la BD : "Ni l'ayant droit ni Casterman n'a souhaité imposer un style graphique ou une chronologie dans laquelle l'action doit se dérouler." J'y vois moi en effet un des plus beaux hommages qui soit, en continuant à faire vivre ce héros de papier en l'intégrant de plain pied dans l'univers créé par Hugo Pratt et dont on finit par se demander s'il n'est pas finalement fait aussi d'un peu de chair et de sang.

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

Ruben Pellejero, qui était déjà bon sur l'album précédent, donne l'impression ici de se glisser dans la peau de Pratt. On n'est pas dans la copie du style – il suffit pour s'en convaincre d'ouvrir en parallèle les premiers albums de Pratt – mais plus dans la reproduction et la réinterprétation d'une ambiance. Il y a bien sûr des attitudes du marin ou des profils qui donnent une impression de "à la manière de", mais à y regarder de près et notamment dans les décors, on s'aperçoit que Pellejero fait bien du Pellejero et ne cherche pas à imiter Pratt. Cet habile mélange de précision et d'épure donne aux planches de Ruben Pellejero une puissance évocatrice assez proche de ce que l'on ressent à la lecture des planches d'Hugo Pratt.

Les puristes préfèreront sûrement la version noir et blanc qui délivre encore plus de force. Ceci étant, la version colorisée ne démérite pas. Les couleurs sont douces, chaleureuses et lumineuses et ne mangent jamais le trait permettant d'en apprécier quand même la puissance évocatrice.

Voilà donc une relance de série très réussie et dont je risque d'attendre avec frénésie chaque nouveau tome.

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

la version noir et blanc

corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017corto maltese,canales,pellejero,pratt,casterman,aventure,venise,zanzibar,égypte,henry de monfreid,churchill,colonialisme,esclavagisme,910,092017

 

 

 

 

 

 

 

 

09/10/2017

Medicis T.3/5

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intriguesMedicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intriguesDe l'or à la croix

Scénario : Olivier PERU
Dessin : Lucio LEONI & Emanuela NEGRIN
Éditeur : Soleil
74 pages
Date de sortie : 23/08/2017
Genre : Histoire, intrigues, Renaissance, aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Une fresque violente et passionnée, mêlant histoire de l’art, guerre, amitiés, amour et trahison. Oubliez les livres d’histoire, écoutez la voix de Florence, revivez l’épopée de ceux qui l’ont écrite... la saga des Médicis.

Pierre de Médicis qui gouverne Florence, ne voit pas venir le danger que représente

 le moine Savonarole, visionnaire pour les uns, fou pour les autres, il tente de chasser les Médicis de Toscane. Depuis Rome, les Borgia veulent la mainmise sur l’Église mais ils ne sont pas les seuls arbitres de ce conflit... L'esprit le plus vif de ce siècle semble bien décidé à prendre part au destin de sa patrie : Nicolas Machiavel.

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Mon avis :

 

L'histoire de Florence continue tandis que les Médicis ne se ressemblent pas. Après « Cosme l'ancien » et « Laurent le Magnifique », c'est au tour de Jules de prendre la tête d'affiche, à défaut de prendre la tête de la glorieuse famille. Ce qui explique peut-être pourquoi l'aventure de cet ouvrage part un peu dans tous les sens, en suivant un peu tout le monde. C'est qu'il y en a du beau monde dans ce tome 3 ! Quatre Medicis, le pape Borgia et ses célèbres enfants – principalement César – et Nicolas Machiavel. Sans oublier le prédicateur à la voix d'or, dont on a déjà pu lire la verve dans le précédent tome et dont le rôle sera encore plus important : Savonarole.

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Encore et toujours, je loue le génie de Peru quant à faire parler la célèbre ville de Florence. Quelle belle narratrice que celle-là, sachant allier les mots pour en devenir une délectation. Savourant chaque phrase, chaque paragraphe tandis qu'en phylactères, les jurons de Jean de Medicis fleurent bon le naturel. Les textes sont vivants, animés ; les complots sont sournois comme nous pouvions l'espérer de Machiavel et des Borgia.

 

À croire que Monsieur Peru a lu ma précédente chronique : « [...] face au moine Dominicain Savonarole, le jeune Nicolas Machiavel. L'un fervent catholique à la langue venimeuse envers les Médicis et l'autre, philosophe à l'esprit cynique. Aaaah que j'aimerais des BD qui parlent de tous ces gens (Monsieur Olivier Peru si vous me lisez...). »

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Car ce tome 3 met en valeur chaque intervenant majeur, à défaut de pouvoir mettre l'accent sur Jules. Pourquoi ? Simplement parce qu'il n'est qu'une pièce dans le grand échiquier qui se joue sous nos yeux demandeurs. De fines stratégies en trahisons sévèrement punies : encore du bonheur à la lecture, de même pour les dessins qui sont nettement plus attrayants que dans le précédent tome : « la plume de Eduard Torrents n'est, à mon sens, pas assez détaillée, pas suffisamment précise... dès lors, certains visages sont déformés. On ignore si certains rient ou pleurent... c'est dommage. ». Au contraire de leur homologue, Leoni et Negrin rendent leurs personnages expressifs de sorte que les gros plans sont un régal tandis que les quelques scènes d'actions ressemblent plus à des fresques immobiles et intemporelles.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

 

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

 

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Une narration envoûtante accompagnée d'un style graphique proche de celui de Giovanni Lorusso (Medicis T.1) qui laissent espérer que la prochaine collaboration pour le tome 4 sera encore meilleure.

 

Affaire à suivre,

ShayHlyn.

26/09/2017

Les ailes du singe - tome 2 - Hollywoodland

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017Scénario : Etienne Willem
Dessin : Etienne Willem
Éditeur : Paquet
48 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : aventure, animalier

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Ancien pilote de l’Escadrille Lafayette, Harry Faulkner se retrouve engagé comme cascadeur aérien par Hollywood…Il découvre rapidement que la cité des anges abrite également quelques démons, comme la belle et sulfureuse Clara Palmer.
Et voici notre pilote entrainé dans le scénario macabre d'un film noir, prouvant, une fois de plus, que la réalité est au-delà de la fiction. Une plongée au cœur du Hollywood des années 30, de ses starlettes mais aussi de ses intrigues, dont certaines pourraient changer la face du monde.

 

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

Mon avis

Révélé au grand public avec la série Héroïc médiévale animalière en 4 tomes L'épée d'Ardennois, Étienne Willem continue dans la voie des personnages anthropomorphiques dans la série Les Ailes du Singe. Polar se situant dans les années 30 aux États-Unis et dans le milieu de l'aviation, cette série met en scène un ancien pilote d'avion devenu cascadeur qui se trouve mêlé à des affaires qui le dépassent vite. On est là en pleine BD d'aventure et d'action, au scénario simple et très efficace dont la prétention n'est autre que de divertir. Mission accomplie donc pour ce cascadeur un brin hâbleur qui se retrouve ici dans une sombre histoire d'espionnage sous les strass et paillettes du Hollywood des années 30. Politique, cinéma, prohibition, personnages hauts en couleur comme Howard Hughes, Douglas Fairbanks, ou Cecil B. DeMille, les ingrédients sont réunis pour faire un bon polar. On y ajoute un excellent dessin animalier dans lequel on sent l'influence qu'a eu l'animation sur son auteur, des dialogues percutant et sonnant justes, et on a là une BD très agréable à lire.

Je suis toujours stupéfait de voir dans les séries animalières avec quelle justesse les dessinateurs arrivent à trouver les animaux qui interprètent le mieux les personnages. Il n'y a pas de fausse note. Le tueur un peu débonnaire figuré par un tapir, Douglas Fairbanks représenté par un gros félin, Howard Hughes par un chien aux traits secs et tendus ... des rôles de figurants aux rôles principaux, pas un personnage n'est négligé et ils sont tous réussis. 

Du grand art assurément, du même niveau que Guarnido dans Blacksad, et justement récompensé en août 2017 par le Grand prix du festival Wallonie BD.

Après un tome 1 en demi teinte quant au scénario, voici un tome qui, je pense, devrait installer confortablement la série. Ça ne serait que justice pour un auteur si talentueux, aux nombreux projets avortés, comme en témoigne l'art book d’Étienne Willem que vous je présenterai prochainement.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 le tome 1 et l'art book

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

15/09/2017

Sonora - Tome 1 – La Vengeance

Sonora, Jean-Pierre Pécau, Benoît Dellac, Delcourt, Aventure, Historique, western, vengeanceSonora, Jean-Pierre Pécau, Benoît Dellac, Delcourt, Aventure, Historique, western, vengeanceScénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Benoît Dellac
Éditeur : Delcourt
56 pages
Date de sortie : 07 juin 2017 
Genre : Aventure, Historique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Sonora, Jean-Pierre Pécau, Benoît Dellac, Delcourt, Aventure, Historique, western, vengeanceRésumé de l’éditeur : À la fin du XIXe siècle, de nombreux Français s’exilent en Californie pour bâtir un nouvel idéal après la Révolution de 1848. Mais la réalité va vite les rattraper… Pécau et Dellac nous entraînent aux côtés d’un héros en quête d’or et de vengeance.

1851.Maximilien Bonnot débarque, avec d’autres aventuriers attirés par la fièvre du métal jaune, à San Juan del Sur, port de la côte pacifique, dernière étape avant San Francisco. Voilà 3 ans que la ruée vers les champs aurifères a commencé, mais Max lui ne cherche pas d’or. Héros torturé par son passé, et notamment par ce qu’il a vécu pendant la Révolution de 1848, il n’a plus qu’un seul but : se venger.

 

Mon avis

Pan ! Pan ! Le nouveau Pécau est arrivé !

Objectivement, cette nouvelle série semble avoir tout pour plaire. Le pitch, un homme qui va au bout du monde pour accomplir sa vengeance et tuer les responsables de l’assassinat de son frère, est d’une simplicité absolue mais toujours aussi efficace. Le scénario qui en découle est beaucoup plus subtil. Entre des flashbacks explicatifs, des personnages abjects, une franc-maçonnerie diasporisée (et un néoSambalogisme ! Un ! Euh, deux, en fait…), une prostituée de luxe, atomique mais prisonnière, des trahisons et une violence omniprésente, il y a de quoi faire.

Dans ce premier tome, Pécau met en place le cadre de la série tout en entrant dans le vif du sujet avec de l’action et des rebondissements. Il prend le temps de développer ses personnages, notamment son héros, Maximilien, mais également l’horrible général, tout en ouvrant quelques portes avec d’autres (Miss Lola et Tortillard) pour les tomes à venir. Et ça marche. Malgré la simplicité du sujet, on accroche facilement et on veut savoir ce qui va arriver leur arriver. Pari réussi pour les auteurs.

sonora,jean-pierre pécau,benoît dellac,delcourt,aventure,historique,western,vengeance

Côté graphique, le dessin possède également les qualités requises pour illustrer cette histoire. Les tons choisis, les cadrages (Dellac aime le « penché ») et, d’une manière plus générale, la plupart des détails sont très bien travaillés, participant ainsi à la mise en place d’une ambiance western glauque et violente à souhait. Bon, vous allez dire que je cherche la petite bête, mais, malgré ses qualités, je tique un peu sur certaines cases. Des proportions, des positions, des mouvements, certains détails, me semblent parfois un peu légers comparés au reste. D’autant que l’impression générale reste très bonne. Autre point négatif, mais c’est pareil, c’est une question de principe chez moi, je ne comprends pas et je trouve ça toujours un peu limite quand la couverture est illustrée par un autre dessinateur que celui qui officie sur la BD elle-même, ce qui est malheureusement le cas ici… Je dois être vieux jeu…

sonora,jean-pierre pécau,benoît dellac,delcourt,aventure,historique,western,vengeance

Quoiqu’il en soit, nous sommes en présence du très bon premier tome d’une série pleine d’avenir. On attend le deuxième avec gourmandise.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

sonora,jean-pierre pécau,benoît dellac,delcourt,aventure,historique,western,vengeance

 

sonora,jean-pierre pécau,benoît dellac,delcourt,aventure,historique,western,vengeance

 

sonora,jean-pierre pécau,benoît dellac,delcourt,aventure,historique,western,vengeance

Odradek

 

 

09/09/2017

Street Fighting Cat T.1&2

Street Figthing Cat, P NAKATEMA, Doki Doki, Shônen, aventure, chatsStreet Figthing Cat, P NAKATEMA, Doki Doki, Shônen, aventure, chatsScénario : SP NAKATEMA
Dessin : SP NAKATEMA
Éditeur : Doki Doki
Date de sortie : 05/07/2017
Genre : shônen, aventure, chats

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les chats passent en mode badass !    

La nuit, quand les humains s'endorment, les chats prennent possession des rues et des toits et passent en mode badass ! Poussés par leurs instincts ancestraux, les chefs de bande défendent ou agrandissent leur territoire à coups de griffes et de crocs pour écarter les plus retors des chats de poubelle ! Suite à une rencontre inattendue, Hige, un matou errant tombé tout en bas de l'échelle sociale féline, se retrouve entraîné dans le tourbillon des rivalités entre les clans qui règnent sur les différents quartiers. 

Ne manquez pas cette délirante série de bastons de chats qui feraient passer un yakuza pour une fillette !

Street Figthing Cat, P NAKATEMA, Doki Doki, Shônen, aventure, chats

Mon avis

Je savais déjà qu'avec les chats, il fallait s'attendre à tout – surtout en manga – mais là... j'avoue que j'ai été surprise du résultat. On est loin de la jolie petite Chi qui découvre la vie ; Kuro s'en écartait déjà pas mal en voyant la vie plus crûment, mais alors là : accrochez vous à vos coussinets, n'ayez pas peur de perdre un œil ou deux face à des dessins parfois franchement moches – surtout quand y a de la morve qui coule du nez de certains chats morts de trouille... c'est dégueulasse – et savourer une nouvelle version de la guerre des gangs entre yakuza façon gros chat mastard et empire félin à la griffe aiguisée comme des lames de rasoir.

 

Parler de chats des rues vous fait penser au vieux classique des « entrechats » ? Rien à voir ! Ici, ça cogne dur, ici : c'est la loi de la rue, des chefs de gangs qui se hissent au sommet de la hiérarchie à coup de griffes et de crocs. Gare aux chats qui viendraient piquer dans une poubelle sans l'autorisation des chefs de bandes. C'est que c'est territoriales ces bêtes là...

 

Nous l'apprenons ''aux dépends'' de Nobunaga, un énorme chat domestique qui se retrouve dans la rue et de son nouvel ami, le larbin de service, le moins que rien dans le monde félin : Hige, rebaptisé Hideyoshi par ce nouvel ami aussi gros qu'il est fort ! Car, contre toutes attentes, cet ancien chat domestique, habitué à se la couler douce, s'avère être le « sauveur » que Hige attend depuis des lustres. Nobunaga pourrait bien être LE CHAT qui lui permettra de quitter le bas de l'échelle pour faire partie de l'élite... à condition qu'il respecte les bonnes résolutions qu'il ne cesse de se faire et en affrontant les autres chats. C'est pas gagné... mais c'est un combo franchement sympa qui nous donne une autre vision de la vie féline, loin du dicton qui veut que « la nuit, tous les chats sont gris ».

Street Figthing Cat, SP NAKATEMA, Doki Doki, Shônen, aventure, chats

Définitivement pour un public jeune et masculin, à mon sens : « Street Fighting Cat » n'a rien à envier à des Naruto, One Piece, etc. Cela reste mon avis, mais en tout cas : je me suis bien marrée. Entre l'un qui est un froussard fini mais qui connait le quartier comme sa poche et l'autre qui ne craint rien, ni personne : je me suis surprise à vouloir suivre les aventures de ce duo atypique. Petit bémol donc pour le dessin qui est caricatural, voire idiot par moment. Aucun charme façon Chi ici, mais en même temps : on parle bastons et lois du plus fort alors franchement, une belle frimousse et des gentils miaw... non merci ! On est plus proche du chat sauvage que du chaton domestique.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

7_10.png

Avis aux amateurs de bastons, d'humour décalé et... de chats : dépêchez vous de faire partie du fanclub Chat-pristi

ShayHlyn.

 

05/09/2017

Michel Ange T.1

Michel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventureMichel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventureLe banquet des damnés, d'après l’œuvre de Didier Convard.

Scénario : Éric Adam
Dessin : Thibault De Rochebrune
Éditeur : Glénat
48
pages
Date de sortie : 31/05/2017
Genre : adaptation, BD ésotérique, intrigue, aventure.

 

Présentation de l'éditeur :

Sous la beauté de l'Art, les secrets de l'Histoire

Milan, 1508. Un matin d'avril, la tête d'un architecte récemment installé en ville est retrouvée dans le baptistère de Saint-Ambroise. Chargé d'enquêter sur cette affaire, le prévôt Vittore, pourtant connu dans toute l'Italie pour sa brillante intelligence, est bien en peine d'en démêler les fils. Rien dans ce meurtre n'est ordinaire. Ni l'attitude de l'évêque de Milan, qui semble redouter le pire des cataclysmes, ni l'arrivée subite du célèbre Michelangelo, qui a dû pour cela abandonner la fresque qu'il est en train de peindre à Rome, dans la chapelle de Sixte. Mais le plus troublant demeure ce plat d'argent où reposait la tête tranchée, et sur lequel sont grossièrement gravés ces trois mots : VENIT IUSTITIAE SOL – Le Soleil de Justice a brillé.

Après Vinci, Didier Convard nous surprend une nouvelle fois avec ce thriller historique formant une évocation saisissante de la Renaissance italienne, période de bouillonnement artistique, politique et religieux. Un diptyque dessiné de main de maître par le trait réaliste et élégant de Thibaud de Rochebrune.

Michel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventure

Mon avis :

 

Quand j'ai commencé à lire « Michel-Ange », j'ai immédiatement songé aux enquêtes de Guillaume de Basquerville dans « le nom de la Rose ». Cet homme barbu avec son jeune acolyte, dévoilant des mystères, des intrigues complexes, des énigmes... alors quelle ne fut ma surprise en ouvrant les précédents tomes « Vinci » (1 et 2 également paru chez Glénat) et découvrir le portrait fidèle de Sean Connery en la personne d'un abbé, témoin d'une bien étrange aventure.

 

C'est ainsi que je me suis prise d'intérêt pour le prévôt Vittore, héros de cette saga actuellement en 4 tomes (Vinci T.1 et 2, « Le voleur de visage » et Michel-Ange T.1 et 2, « Le banquet des damnés ») et de son bras droit Menanzzo.

 

Dans ce premier volet de « Michel-Ange » : un peu d'histoire. Avant de retrouver les personnages qui ont mené l'enquête dans Vinci, place à la légende de Salomé. Cette belle femme qui demanda qu'on lui offre la tête de Jean-Baptiste sur un plateau d'argent. Pour ensuite retrouver l'artiste incontestable, Michel-Ange, en plein ouvrage à Milan, ville où exerce notre héros Vittore.

 

Pourquoi parler de Salomé ? Simplement parce que son désir d'avoir une tête sur un plateau s'est vu exaucé en l'an de grâce 1508 à Milan ! Certes ce n'était plus Jean Baptiste, mais la comparaison étant facile à faire... elle fut faite. Tous les éléments furent donc réunis : un peu de légende, un artiste de renom, notre duo d'enquêteurs et une énigme pas piquée des vers.

Michel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventure

Un régal ! (sans faire de jeu de mots avec le sous-titre...)

 

Dommage que le dessin soit un peu fade, tant dans les traits des personnages qui semblent de temps à autre figés (même quand le Prévôt se tord de douleurs des suites d'une maladie) que dans la couleur qui, pour le dire comme cela me vient à l'esprit, ressemble à des dessins d’antan, aux teintes limitées par les connaissances de l'époque, le tout imprimé sur du papier glacé. C'est donc un peu dommage... Heureusement donc que cet ouvrage se lit surtout pour l'aventure en elle-même et la curiosité croissante de découvrir ce qui mêle le grand Michel-Ange à cette sombre affaire ?!

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Michel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventure

 

Michel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventure

 

Michel Ange, Didier Convard, Eric Adam, Thibault De Rochebrune, Glénat, adaptation, bd ésotérique, intrigue, aventure

Mais comme on dit « affaire à suivre ». Le dénouement est proche et franchement, malgré le dessin qui laisse à désirer par moments, je peux vous assurer que je suis prête à lire les aventures du prévôt Vittore dans autant d'histoires qu'il y a de grands maîtres venus exercés à Milan !

ShayHlyn.

18/08/2017

Le chasseur de rêves - tome 2 - haro sur le tigronimbus !

le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017Scénario : Martin Desbat
Dessin : Martin Desbat
Éditeur : Sarbacane
48 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : jeunesse, humour, aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le chasseur et son fidèle Sancho reprennent du service et fourbissent leurs armes. Cette fois, leur traque les mène aux confins du monde des rêves… En bateau, en armure ou en ballon, ils se lancent de nouveaux défis à la hauteur de leurs utopies : traquer le Kraken dans les glaces des pôles, chevaucher un Tigronimbus sous les cieux éthérés, piéger des idées noires et autres créatures imaginaires…

 

le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017

 

 

Mon avis

Voilà une BD jeunesse où règnent en maitres l'absurde, le loufoque, l'aventure et la poésie. Martin Desbat a imaginé un héros qui n'a qu'une idée en tête, celle d'accrocher de nouveaux trophées à son mur. Rien ne l'arrête dans sa quête improbable de trophées toujours plus saugrenus et insolites les uns que les autres : poulpes géants, tigronimbus et autres nuages aux formes évocatrices, et même de tout petits microbes pour chasser un rhume.

Sous ses airs absurdes, cette série ne prend pas les enfants pour des imbéciles. Bourrée de références et de clins d’œil littéraires, la drôlerie l'emporte à toute les pages et ravira petits et grands pour une balade dans un univers merveilleux pour les uns et un retour en enfance apaisant pour les autres.

En passant joyeusement à la moulinette Alice au pays des merveille, Moby Dick, Philémon, Pinocchio ou encore Don Quichotte, l'auteur à créé un univers empreint de poésie fantastique dans lequel les personnages n'ont pour seul moteur que la fantaisie. Les trouvailles et ressorts humoristiques sont bien vus et font mouche à tous les coups. On se plait alors à suivre ces doux dingues dans leurs pérégrinations et à voyager avec eux dans des univers parallèles où le rationnel n'a vraiment pas sa place.

Vous cherchez une BD jeunesse drôle, pleine de fraicheur et surtout laissant une grande place à l'imaginaire (j'ai l'impression que ça se fait de plus en plus rare de nos jours) ? Alors suivez vite les aventures incroyables de ce curieux chasseur et de son fidèle serviteur Sancho.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017

 

le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017

 

le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017

 

le tome 1

le chasseur de rêves, Desbat, Sarbacane, jeunesse, aventure, 6/10, 06/2017

27/07/2017

999 à l'aube de rien du tout. T1/2

999 à l'aube de rien du tout, Claude Daubercies, Denis-Pierre Filippi, Marco Bianchini, Glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique. 999 à l'aube de rien du tout, Claude Daubercies, Denis-Pierre Filippi, Marco Bianchini, Glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique. Scénario : Denis-Pierre Filippi, d'après le roman de Claude Daubercies
Dessin : Marco Bianchini
Éditeur : Glénat
48
pages
Date de sortie : 07/06/2017
Genre : adaptation, historique, aventure, initiatique.

 

 

Présentation de l'éditeur

Changement de vie pour un changement de millénaire

An 999, à l'aube de rien du tout. Trois enfants vivent près d'une abbaye. Il y a Sylvain qui est l'ami des arbres, Séretta dont on a tous été amoureux à 12 ans et enfin Titène, qui nage très bien et très longtemps sous l'eau, ce qui est normal, puisqu' il a des ouïes à la place des oreilles. Mais lorsque ce dernier recueille un chat agonisant au bord de la rivière, le destin des trois orphelins bascule. Capable de communiquer avec eux par la pensée, Turolde, le félin philosophe, les conduira pour un voyage vers la liberté, à travers un Moyen Âge crasseux où les ecclésiastes constituent le pire danger pour une bande d'enfants vagabonds...

À la veille de l’an 1000, Denis-Pierre Filippi et Marco Bianchini nous plongent dans la quête initiatique de trois jeunes héros à la découverte de l’amour, de la beauté du monde et de la folie des hommes. Une fable truculente et poétique à la langue riche, vivante et belle, adaptée du roman éponyme de Claude Daubercies.

999 à l'aube de rien du tout, Claude Daubercies, Denis-Pierre Filippi, Marco Bianchini, Glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.



Mon avis

 

Je dis souvent qu'une bonne BD inspirée d'un roman peut donner envie de lire celui-ci. « 999 à l'aube de rien du tout » est de celle-là. Je ne connaissais absolument pas le roman initiatique « Crève matin » ou « 999, à l'aube de rien du tout » de Claude Daubercies, mais maintenant je « crève » d'envie de le lire grâce à l'adaptation faite par Denis-Pierre Filippi et Marco Bianchini.

 

Guidés par un chat philosophe, Turolde, qui semble pouvoir traverser les âges : trois enfants entament un périlleux voyage vers la mer. Nés de parents non catholiques et orphelins de surcroît : ils sont des « moins que rien », j'ai presque envie de dire « des riens du tout ». Ils sont là, dans ce Moyen-Âge crasseux et dominé par la religion, à trimer comme des bêtes de somme pour des croûtons de pain, ne pouvant compter que sur eux-mêmes.

 

Pire encore lorsqu'ils se révoltent à la suite de la découverte d'une relique. Ayant causé un trouble sans précédent en place publique : ils sont pourchassés tels de grands criminels. Eux : des enfants innocents. Mais dans leur malheur, ils ont rencontré ce chat savant, ce chat capable de parler avec eux... ce chat qui a décidé d'aller là, en l'an 999 alors qu'au départ, il voulait assister à l'assassinat de Thomas Becket prévu 171 ans plus tard.

999 à l'aube de rien du tout, Claude Daubercies, Denis-Pierre Filippi, Marco Bianchini, Glénat, adaptation, historique, aventure, initiatique.

Cette BD, comme le roman éponyme, est une preuve en images de la folie des hommes. Ces croyances excessives, bernées par des reliques que personnes ne pourra jamais déterminer l'authenticité (du moins, je ne crois pas...). Des riches ecclésiastes prêchant la vertu et qui ne sont pas en mesure de se montrer généreux envers les plus pauvres ; des mots d'enfants qui sont pris comme des armes mortelles ; une jeunesse désabusée face à ce monde obscur et pourtant tellement réel.

 

Une noirceur mise en avant par un dessin précis. Un univers glauque, inquiétant et mystérieux illuminé par les visages innocents des trois enfants, héros de cette histoire. Et ce chat, comme nous autres lecteurs, témoins de cette déchéance. Acteur même, en devenant le guide éclairé de ses trois enfants qui ne connaissent que le labeur pour une maigre pitance.

 

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

9_10.png

Une superbe découverte dont j'ai hâte de lire la suite.

ShayHlyn.

24/07/2017

Brocéliande T.1/7

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.La fontaine de Barenton

Scénario : Olivier PERU
Dessin : Bertrand BENOIT
Éditeur : Soleil
48
pages
Date de sortie : 07/06/2017
Genre : Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

 

Présentation de l'éditeur

Nouvelle série dans la collection Soleil Celtic ! 7 histoires liées au petit peuple au sein de la mythique forêt de Broceliande.

Des Korrigans ont enfin trouvé le moyen d’obliger Orignace à leur écrire une histoire. Ils veulent que le Teuz invente un conte dans lequel eux auraient un beau rôle, mais

 Orignace est en panne d’inspiration. Et alors qu’il cherche des idées dans la forêt de Brocéliande, il assiste aux débuts de la passion entre Merlin et Viviane. L’enchanteur fait tout ce qui est en son pouvoir pour séduire la future dame du Lac et n’hésite pas à user de ses sorts les plus puissants... Rien ne l’arrête.
Cela fait bien les affaires du Teuz, lui qui cherchait de l’inspiration va être servi ! Seul problème, les Korrigans ne sont habituellement pas friands d’histoires d’amour.

 

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

Mon avis

Nous retrouvons le célèbre scénariste Olivier PERU dans une nouvelle série toute aussi prometteuse que les précédentes – notamment « Elfes » et « Médicis » pour ne citer que ceux que j'ai lu. Cette fois ci, accompagné par un collaborateur de longue date, Bertrand BENOIT, PERU s’attelle à donner vie aux célèbres légendes de Brocéliande, la forêt du petit peuple.

 

Voici qui n'est pas une mince affaire quand on sait combien les légendes arthuriennes ont été citées, récitées, modifiées, adaptées, ... Mais PERU l'a fait ! Et ô joie, ô bonheur : il l'a même bien fait en prenant des sites existants tels que le château de Comper et la célèbre forêt de Brocéliande en Bretagne – terres de légendes si vous l'ignorez – pour camper son histoire. En effet, on attribue à ce château la naissance de Viviane, héroïne de ce premier tome « La fontaine de Barenton » (Je vous invite d'ailleurs à faire des recherches sur ces différents noms de lieux et de personnages... n'oubliez pas « Wiki est notre ami »).

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

Aborder le sujet de Viviane était véritablement un défi tant sa légende varie. C'est donc en se basant sur la version de Jean Markale, améliorée pour l'occasion – car la version d'origine installait le château de cristal non pas dans la fontaine mais dans les douves du château de Comper – que PERU entame le récit sous les traits d'un autre écrivain : Orignace, un lutin.

 

Nous découvrons donc la naissance d'un amour entre Viviane et Merlin. Comment de « simple » fille de châtelain, la jeune femme est devenue élève du grand enchanteur, puis la dame du lac. Mais plutôt que de se contenter de ce « résumé », Olivier PERU nous gratifie de son talent d'auteur en élargissant le nombre de protagonistes. Ainsi nous rencontrons Orignace qui est menacé par un duo de korrigans prêts à le tuer s'il n'écrit pas une histoire faisant d'eux des héros.

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

En panne d'inspiration, Orignace va tomber par hasard sur le couple en devenir et ce sont donc eux qui deviendront célèbres grâce à cette légende agrémentée d'une chasse au cerf blanc, d'un guet-apens et autres mésaventures fantastiques.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

 

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

 

Brocéliande, Olivier PERU, Bertrand BENOIT, Soleil, Aventure, légende arthurienne, mythologie celtique, fantastique.

Un bien bel ouvrage pour débuter cette série en 7 tomes, traitant chacun d'une légende. Le dessin de Bertrand BENOIT n'étant pas en reste. Quelques cafouillages de-ci, de-là, mais dans l'ensemble, c'est un Merlin dans la force de l'âge qui se dessine sous nos yeux, charmant – et charmeur, une Viviane resplendissante et indépendante ainsi que des décors fidèles à la réalité, mais également à l'imaginaire de ce monde merveilleux empli de créatures improbables.

 

ShayHlyn.