16/02/2018

Le singe jaune

1.jpg2.jpgScénario : Barly Baruti et Christophe Cassiau-Haurie

Dessin et couleurs : Barly Baruti

Editions : Glénat

112 pages – cartonné

Parution : 17 janvier 2018

Aventures

Présentation :

Une découverte improbable. Un trésor introuvable.

Bruxelles, fin des années 1990. Une nouvelle défraie la chronique : on aurait découvert une toute nouvelle espèce de primate en Afrique centrale, le « singe jaune à gorge rouge » ! Paulette Blackman, célèbre journaliste belge d’investigation, est sollicitée pour tirer au clair cette affaire susceptible de bousculer le monde scientifique. En se rendant dans la zone de recherche, située au cœur d’une région à risque où sévissent encore des milices rebelles, elle va découvrir que cette incroyable découverte cache un trésor lié à la douloureuse histoire coloniale du Congo...

Les auteurs de Madame Livingstone nous embarquent dans une nouvelle aventure exotique et enlevée digne d’À la poursuite du diamant vert !

3.jpg

Mon avis :

Les ingrédients d’un bon récit d’aventures sont tous réunis dans cet album. Des personnages attachants, des décors épiques, une course au trésor frénétique, le tout assaisonné de traces du passé colonial et des ambiguïtés contemporaines de la RDC. Le parcours au cœur des ténèbres se fait dans la violence et la trahison. Le scénario, assez dense, garde une trame linéaire à effet addictif. Le lecteur tourne les pages avec plaisir sur le rythme nerveux et mouvementé des péripéties. Mais ce que je retiens de cet album, c’est surtout le dessin et les couleurs de Baruti. Son travail colle à la perfection à ce type de récit. Le Congo, c’est son histoire et son pays. Il était vraiment le bon choix pour cette longue aventure graphique. Si son style se rapproche un peu de celui de Hermann, c’est son côté BD congolaise qui me paraît le plus représentatif et le plus pertinent pour le sujet. Certaines cases et planches sont de toute beauté, pas seulement celles de la forêt, mais aussi certaines vues de Bruxelles. En fin d'album, quelques pages d'études et recherches viennent préciser des points de contexte importants comme, par exemple, la ségrégation des métis dans Ruanda-Urundi colonial. Thème essentiel pour le scénario.

4.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

Skippy
le singe jaune,cassiau-haurie,barluti,glénat,17 janvier 2018,aventures

15/02/2018

Les pirates de Barataria - tome 11 - Sainte-Hélène

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018Scénario : Marc Bourgne
Dessin : Franck Bonnet
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  janvier 2018
Genre : aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1820, la Nouvelle-Orléans. Artémis et les siens finalisent les préparatifs de leur plan pour libérer Napoléon de sa prison de Sainte-Hélène. Par souci d’efficacité, deux solutions et deux navires sont sélectionnés : You mènera un débarquement clandestin de nuit sur L’Abeille, tandis qu’Artémis s’infiltrera cachée dans une cargaison de coton à l’intérieur du Fireband. Cargaison qui ne tarde pas à prendre feu, quelques jours seulement après leur départ. Artémis a du mal à croire à la thèse de la combustion spontanée... Y aurait-il un traître parmi eux ?

 

"ah ! ah !  Tafia toujou di la vérité !"

 

 

Mon avis

Ça y est ! Voilà enfin nos pirates de Barataria qui ont repris la mer. La phase action du plan d'évasion de Napoléon échafaudé dans le tome précédent est ici mise en œuvre. Je vais ménager le suspens et ne rien dévoiler de ce plan. Mais je peux vous assurer que les haubans sont tendus comme des strings et que les trinquettes, perroquets, grands-voiles, bonnettes et autres focs, sont gonflés de ce souffle épique qui transforme un récit en grande aventure. De l'aventure, il y en a à toutes les pages, sur terre comme sur mer. Sur mer, les amateurs se réjouiront des manœuvres exécutées et superbement mises en scène par Franck Bonnet, comme il le fait depuis le début. Sur terre, on se réjouit des situations aux quelles sont confrontés les protagonistes, qui ne sont pas sans rappeler certaines scènes de grands films d'aventure et de guerre des années 60.

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018

Ruses, trahisons, rebondissements, action, tout est réuni pour que cet album s'avale d'une traite. Cerise sur le gâteau, Marc Bourgne qui sur ce triptyque joue avec l'Histoire, réussi une belle pirouette pour retomber sur ses pattes de manière habile et crédible.

Il me tarde de voir la conclusion de ce triptyque !

 

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018

 

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018

 

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018

 

le cycle 4

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autres tomes de la série

les pirates de barataria,bourgne,bonnet,glénat,aventures,aventure,mer,napoléon,aventures maritimes,810,012018

09/02/2018

Il s'appelait Ptirou

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de SpirouIl s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de SpirouScénario : Yves Sente
Dessin : Laurent Verron
Éditeur : Dupuis
80 pages
Date de sortie : 24 novembre 2017 
Genre : Aventures

 

 

 

Présentation de l'éditeur

C’est une surprenante et dramatique histoire que celle qui fut contée le soir de ce Noël 1959, dans une demeure de la banlieue de Charleroi. Réunis auprès de leur oncle Paul, trois enfants impatients réclament un récit, lequel sera inspiré d'un épisode vieux de presque trente ans...

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou


La Grande Dépression fait rage à cette époque malmenée : tensions sociales, grèves et conflits sont le lot quotidien des entreprises industrielles. Celle de Henri de Sainteloi, grand patron de la Compagnie Générale Transatlantique, ne fait pas exception à la règle. Poussé par ses actionnaires à renégocier les frais de locations des quais, Monsieur de Sainteloi doit se rendre à New York et en profite pour y emmener sa fille unique, Juliette, ravissante enfant atteinte d'une grave insuffisance cardiaque. À des kilomètres de Paris, sur les rives pluvieuses de la Seine, le cirque Marcolini est en deuil : Madly, sa trapéziste vedette, est victime d'un tragique accident qui force Ptirou, son fils, à quitter les saltimbanques pour tenter sa chance en Amérique, là où dit-on tout est possible à qui poursuit ses rêves. Sur le paquebot en partance pour le Nouveau Continent, voici l'histoire d'une improbable rencontre, d'une aventure bouleversante.

 

Mon avis

Comme le dit Yves Sente en parlant de son compère Laurent Verron, il « représente […] ce qui sortirait d’un entonnoir si on y avait pressé Roba, Franquin, Morris et quelques autres. Un véritable concentré d’école des grands de Marcinelle. » Et c’est bien la première chose qui frappe dans cette magnifique BD : le DESSIN. Le dessin est non seulement sublime, mais les couleurs sont elles aussi exceptionnelles. Ça fait tellement de bien ! Je dis ça parce qu’avec toutes ces BDs aux couleurs froides et autres ciels en dégradés numériques (quand ce n’est pas directement en photos de nuages !) qui sortent ces temps-ci, je dois vous avouer que je perds parfois espoir quant à l’avenir du dessin de BD franco-belge… Bref, c’est vraiment très très beau et nos yeux se régalent de ce dessin aux frontières de la caricature et du réaliste, mais toujours parfaitement en accord avec le propos. Les cadrages, les mouvements, les visages, les expressions des visages, les moindres détails et, je me répète, les couleurs, la matière, tout cela concoure à nous enchanter à chaque page.

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou

Et puis, comme un bonheur ne vient jamais seul, le scénario se hisse à la hauteur du dessin. Mêlant subtilement fiction et réalité en s’inspirant d'un jeune homme ayant véritablement existé. Il s'agit d'un mousse du paquebot Île de France, dans les années 20, qui a lui-même inspiré Rob Vel pour créer le personnage de Spirou. Tout ceci est raconté dans le livre La véritable histoire de Spirou de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault. Ainsi, nous avons le droit à un « Spirou » SANS Spirou. Cela permet d’éviter l’écueil habituel (en tout cas celui que je reproche à bon nombre d’auteurs reprenant Spirou) qui consiste à parsemer les « Spirou de » de tout un tas de références plus ou moins évidentes et plus ou moins (surtout moins…) bien senties. Ici, pas de Pacôme, Zorglub, Maire de Champignac en Cambrousse, Marsupilami ou autres dinosaures ! Attention, j’adore l’univers de Spirou et Fantasio, là n’est pas le propos…

il s'appelait ptirou,dupuis,laurent verron,yves sente,aventures,paquebot,1929,origines de spirou

Nous sommes en 1929, en pleine crise économique mondiale et le jeune Ptirou, né du très mauvais côté de la barrière sociale, va juste mettre tout le monde d’accord sur les valeurs de courage et de justice qu’il incarne. Son idylle avec la fille d’un grand patron repose sur un schéma scénaristique qui a fait ses preuves à travers les âges mais qui, quand c’est bien fait, fonctionne toujours.

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou

La pirouette scénaristique de fin qui nous fait en quelque sorte rejoindre le réel est également très bien vue.

Bref, je n’en démords pas, c’est un coup de cœur absolu ! Un très grand bravo aux auteurs !

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou

 

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou

 

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou

 

Odradek

 

il s'appelait ptirou,dupuis,laurent verron,yves sente,aventures,paquebot,1929,origines de spirou

01/02/2018

Le voile noir

1.jpg2.jpgScénario : Dodo

Dessin : Cha

Editeur : Casterman

48 pages – relié

Parution : 17 janvier 2018

Aventure – humour - terrorisme

 

Présentation :

Les aventures de Gina et Tante Alice en Syrakie !

Pauline a disparu !
Pire, elle est "partie en Syrakie pour rejoindre ces crétins du Grand Khalifat"...
Gina, accompagnée de l'extravagante tante Alice, remonte la piste de la jeune convertie jusqu'à la lisière des combats...

Un cocktail détonnant mêlant aventure et humour au cœur de l'actualité.

3.jpg

Mon avis :

Le sujet traité dans cet album est grave, sensible et brûlant d’actualité. Les auteures ont fait le choix d’essayer de le dédramatiser par l’humour. Elles ont peut-être eu une bonne idée et leur démarche, pleine de bonnes intentions, reste louable, mais le résultat peine à convaincre. L’utilisation de jeux de mots pour les noms de lieux ou de personnes ne m’a pas paru pertinent, certains personnages se résument à des caricatures parfois grotesques et les péripéties restent tout simplement invraisemblables, à la limite du ridicule. L’album se lit pourtant avec plaisir si on se contente d’un simple divertissement.

4.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Skippy

 

12/01/2018

Katanga T2 : Diplomatie

katanga t2.jpgkatanga tome 2.jpgScénario : Fabien Nury.
Dessin : Sylvain Vallée.
Éditeur : Dargaud.
Sortie : 17 novembre 2017.
Genre : Guerre, espionnage.

 

 

 

Le résumé éditeur.

En 1960, après 80 ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo proclame son indépendance ; moins de deux semaines après, la riche province minière du Katanga fait sécession. Le Congo et le Katanga entrent immédiatement en guerre, pour la domination des territoires miniers. De nombreux massacres et exodes de civils s'ensuivent. L'ONU impose alors sa médiation et l'envoi de Casques Bleus sur place... Dans le même temps, une horde d'affreux mercenaires sont recrutés et envoyés au Katanga, pour libérer les exploitations minières occupées... Et un domestique noir, Charlie, tord le cou du destin en mettant la main sur un trésor inestimable, 30 millions de dollars de diamants... ce qui fait de lui le noir le plus recherché du Katanga.


« Vous savez ce que vaut ce genre de poste : prise directe avec le pouvoir, permis de voler perpétuel…le Graal, pour un homme de l’ombre ».

Verso_312662.jpg

 

Mon avis.
Si en te baignant, tu as échappé au crocodile, prends garde au léopard sur la berge. Voilà bien un proverbe africain qui résume bien ce tome 2 de Katanga. Une histoire qui allie dégustation de cigare avec une action tonitruante. Les dialogues sont toujours aussi savoureux et colorés et on apprend vite qu’on ne peut pas prendre un hippopotame avec un hameçon. Enfin peut être avec des chaussettes si vous avez pensé à prendre tous vos pétards avec vous. C’est aussi terriblement violent mais grâce au dessin à tendance caricaturale de Sylvain Vallée, toutes ces tueries se passent comme une joyeuse réunion tupperware. La force de cette série, c’est qu’on sent qu’il y a de l’acteur derrière toutes ces crapules au cynisme assumé. Des gueules qui parfois oublient certaines lois africaines comme quiconque taquine un nid de guêpe doit savoir courir ou traverse la rivière avant de te moquer du crocodile. On y rencontre aussi des femmes aux allures de gazelle, mais elles tomberont fatalement en face d’hommes-lions.
Il ne reste plus que l’ultime tome 3 pour clôturer cette série. J’entends déjà des soupirs mais sachez lecteurs comestibles que tout à une fin, sauf la banane qui en a deux.

Verso_315564.jpg

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Les autres tomes de Katanga ICI

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a08-3e78906.gif

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : katanga, nury, vallee, dargaud, aventures |  Facebook | |

11/12/2017

Jhen

1.jpg2 (2).jpgTome 16 - La peste

Scénario : Jean-Luc Cornette et Jerry Frissen

Dessin : Paul Teng

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Sortie : 15 novembre 2017

Aventures médiévales

Présentation :

Jhen est appelé à Trani pour réparer la somptueuse cathédrale San Nicola di Pellegrino. Accompagné de Venceslas, le tailleur de pierres, il y retrouve son vieil ami Raphaël, déjà à l'ouvrage dans l'édifice. Le chantier est immense, rien ne doit entraver la réparation du campanile que la riche famille Saverio finance pour la gloire de Dieu. Mais un mal insidieux gagne peu à peu la ville et ses habitants. Si Jhen est habile architecte, il ne peut réparer les rancœurs du passé. Bientôt, c'est toute la ville qui, guettée par la folie, menace de s'effondrer.

4.jpg

Mon avis :

En parfaite continuité avec le tome précédent, le scénario de cette 16ème aventure de Jhen ramène le héros- architecte vers l’Italie pour une intrigue qui traite deux sujets sensibles : l’épidémie (la peste) et la maladie sociale (l’antisémitisme). C’est donc un Moyen-Age âpre et cruel qui sert de toile de fond à ce récit violent qui se lit en retenant son souffle.

5.jpg

Au dessin, Paul Teng a conservé son style personnel, celui de l’album précédent. Une orientation graphique un peu différente par rapport aux premiers albums de la série, mais une vision très pertinente de son univers. Il travaille toujours de manière classique en utilisant les planches au format traditionnel A3, les plumes, les pinceaux et l’encre de Chine. Très à l’aise dans les scènes de combat, méticuleux pour les costumes et décors d’époque, il reste une référence pour la bande-dessinée historique.

6.jpg

La série a (re)trouvé son rythme et on attend le retour de Jhen en terre de France pour le prochain épisode.
 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

 

10/11/2017

Les chemins de Compostelle

1.jpg2.jpgTome 4 – Le vampire de Bretagne

Scénario et dessin : Servais

Editeur : Dupuis

80 pages – cartonné

Parution : 13 octobre 2017

Thriller ésotérique - aventures

Présentation :

Des flèches de Notre-Dame aux souterrains de Doué-la-Fontaine, en passant par la cathédrale de Chartres et le château de Gilles de Rais, c’est le premier circuit d’un mystère sanglant qui se boucle dans ce quatrième volume.

Quand le passé se fait obstacle à l’avenir, il faut l’innocence de l’amour pour continuer d’avancer sans se retourner.

Et si le Vampire de Bretagne n’était pas celui qu’on croyait ?

5.jpg

Mon avis :

Plusieurs pistes narratives sont entremêlées dans cette série : celle du thriller policier, celle du pèlerinage vers Saint Jacques et celle de l’exploration symbolique de monuments et de lieux chargés d’histoire.

3.jpg

Le scénario se déploie avec une lenteur calculée pour offrir au lecteur une passionnante et détaillée vision de plusieurs régions de France. Il y a bien évidemment un petit côté guide touristique et ésotérique dans ce récit, un désir de partager une sensibilité patrimoniale, mais il faut l’accepter et jouer le jeu pour jouir pleinement du plaisir de la lecture. L’aspect littéraire n’est pas négligé, ce qui permet de (re)découvrir au passage un roman historique de Michel Tournier, « Gilles et Jeanne ».  

4.jpg

Le dessin de Servais, toujours aussi plaisant que charmant, est particulièrement bien servi par les magnifiques couleurs de Guy Raives.

Un bel album « classique »!


 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

20/10/2017

Aquarica

cov (2).jpg1.jpgTome 1/2 - Roodhaven

Scénario : François Schuiten et Benoit Sokal

Dessin : Benoit Sokal

Editeur : Rue de Sèvres

76 pages – cartonné

Parution : 11 octobre 2017

Aventures maritimes et fantastiques

 

Présentation de l’éditeur :

Roodhaven, 1930. Ce tranquille port vit de la pêche à la baleine depuis des générations, cultivant la mémoire de ses disparus en mer.
Un jour, échoue sur le sable une créature fantastique, un crabe gigantesque, comme tout droit sorti de l’imagination d’un ivrogne. Le village s’inquiète et vocifère, d’autant plus que des débris d’un bateau naufragé sont entremêlés aux chairs du crustacé.
L’affaire fait grand bruit dans le monde scientifique, attirant le jeune chercheur John Greyford sur les lieux. Fasciné, il se pose en défenseur de la créature, au nom de la science.
Encore loin de se douter où cette aventure le mènera, il découvre qu’une jeune fille a voyagé à bord de la bête, comme venue d’un autre monde. Elle s’appelle Aquarica, et ne tarde pas à désigner John Greyford pour l’aider à sauver son peuple.

3.jpg

Mon avis :

Ce sont deux vieux complices, mais aussi deux auteurs mythiques de la bande dessinée, que j’ai eu l’occasion de rencontrer ce mardi 17 novembre. Pendant quelques minutes passionnantes, assis dans les sous-sols de la librairie Brüsel (Eh oui !), je les ai écoutés développer leurs visions respectives de cet étonnant album, fable écologique et fantastique, réalisé à quatre mains. Leur projet date d’une douzaine d’années et devait, en principe, déboucher sur un film, voire un jeu vidéo. Le matériel préparatoire (écrits, crayonnés, story-board, ...) s’accumulant au fil du temps, il leur a paru opportun d’en faire un album, même si d’autres possibilités médiatiques restent possibles. Cela donne un récit au scénario habile, nourri de nombreuses références littéraires et au découpage narratif parfaitement maîtrisé. Le dessin de Benoit Sokal, identifiable au premier coup d’œil, donnent à découvrir un panel de trognes diverses et de belles  ambiances, sombres ou lumineuses selon les contextes.Une impression de fluidité à la lecture fait que les pages semblent se tourner quasi d’elles-mêmes. Aucun ennui, aucun temps mort ! 

aquarica,tome 01,roodhaven,schuiten,sokal,rue de sèvres,octobre 2017,aventures,fantastique

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

Skippy

 

16/10/2017

Largo Winch - Tome 21 - L'Etoile du matin

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymouslargo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymousScénario : Eric Giacometti
Dessin : Philippe Francq
Éditeur : Dupuis
48 pages
Date de sortie : 06 octobre 2017
Genre : Aventures

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les valeurs du Dow Jones chutent de manière spectaculaire. Le groupe Winch est accusé d’avoir manipulé les cours. Qui se cache derrière cette machination ? Qui sont les véritables maîtres de la finance ?

 

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

 

Mon avis

On ne me l’aurait pas dit, je ne l’aurais pas deviné… D’ailleurs, on ne me l’a pas dit ! Largo Winch a (de nouveau) perdu son père. En effet, en arrivant à la sympathique (et bien pourvue en éclairs au chocolat et autre délicieux petits fours) soirée de lancement de ce 21ème tome des aventures du « milliardaire au grand cœur », je remarquai sur le visuel de la couverture affichée un peu partout que le nom de Van Hamme avait été remplacé par celui de Giacometti, Éric de son prénom. Contrairement au premier épisode : « L’Héritier » où Nério Winch mourrait en laissant Largo orphelin, multi-milliardairement riche certes, mais orphelin tout de même, cette fois-ci, son deuxième papa, Philippe Francq (son excellent dessinateur) lui en a trouvé un nouveau, et un très bon, qui plus est. Il s’agit d’un auteur de romans policiers à succès qui fut, accessoirement, journaliste économique pour Le Parisien.

Résultat : On ne me l’aurait pas dit… Je ne l’aurais pas deviné…

La transition - toujours plus délicate quand on change un scénariste que lorsqu’il s’agit d’un nouveau dessinateur - se fait donc tout en douceur. Enfin, c’est du Largo Winch, en douceur certes, mais avec de l’action.

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

Sans être « fan » de cette série (je n’aime pas trop ce terme, à part si l’on me parle des Beatles ou du Liverpool Football Club), je l’apprécie énormément et je dois avouer que la façon dont est traité ce nouveau tome est un réel soulagement.

D’abord, comme le rappellent les deux (nouveaux) compères au fil des interviews, il fallait poursuivre et clôturer l’aventure précédente (le diptyque Chassé-croisé et 20 secondes) scénarisée par Jean Van Hamme et qui se terminait sur un « à suivre » un poil inquiétant. Aussitôt dit… Ce nouvel épisode débute donc quelques mois après les évènements de Londres et l’on y retrouve Largo et Simon en train d’essayer de débusquer celui qui se cachait derrière l’attentat manqué contre la tour londonienne du Groupe W. Voilà pour le début.

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

Ensuite, on peut dire que Giacometti a bien bossé son sujet. Car oui, tous les éléments d’un bon Largo son présents sans pour autant être hors de propos. En effet, il n’est pas rare de voir des auteurs reprendre une série à succès et se perdre en hommages et autres clins-d ’œil à l’auteur précédent. Giacometti évite cet écueil tout en disséminant les ingrédients auxquels nous sommes habitués : Les amis, Simon et Freddy, les jolies (sublimes et sexy) femmes qui en veulent à Largo, le Big Board du Groupe W, les flashbacks avec Nério Winch, un orientalisme assumé, un contexte réaliste (forum économique et Anonymous), de l’action (des meurtres gratuits ou pas, des avions qui arrivent à point), la banque de Vaduz (la fameuse Zukunft Ansalt), des trahisons et, last but not least, un bon cliffhanger final… Le tout parfaitement intégré à un scénario très bien documenté (saint-Van-Hamme n’est pas loin !) faisant la part belle à l’Economie et la Finance en allant fouiller du côté du Trading Haute Fréquence, des ordinateurs et autres algorithmes qui prennent toujours plus de place dans nos vies.

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

Côté graphisme, que dire ? Que Philippe Francq est un orfèvre de la Bande Dessinée, que chacune de ses planches est un trésor d’harmonie, que son trait est précis, ses cadrages millimétrés et que ses compositions frôlent la perfection ? Mais bon, vous le saviez déjà, non ? Les couleurs sont également à tomber. Bien que traitées numériquement, elles gardent un aspect « BD » tout en renforçant le côté réaliste du trait de Francq. C’est d’autant plus appréciable qu’aujourd’hui, nombre de bandes dessinées (je ne citerai pas de noms…) qui paraissent sont colorisées (et même dessinées) à la va-vite, faisant regretter le bon vieux temps des aplats de Tintin ou d’Astérix…

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

Bref, si vous aimez Largo Winch, il est plus que probable que, comme moi, non seulement vous appréciez ce tome 21, mais qu’en plus, il vous rassure sur l’avenir de la série. Bienvenue monsieur Giacometti !

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

 

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

 

largo winch,l'étoile du matin,eric giacometti,philippe francq,aventures,dark dinance,anonymous

 

29/09/2017

Wayward

cov (2).jpg1.jpgTome 2 – Les liens qui unissent

Scénario : Jim Zub

Dessin : Steve Cummings

Editeur : Glénat comics

160 pages – cartonné

Parution : 13 septembre 2017

Genre : Aventures - Fantastique

Présentation :

Le destin d’un pays tout entier, ça fait beaucoup quand on est ado.

Trois mois ont passé depuis la mort de la mère de Rori et la destruction de leur appartement de Tokyo. Ayane et Nikaido sont livrés à eux-mêmes tandis que Rori et Shirai sont toujours portés disparus. Et voici qu’une nouvelle lycéenne aux super-pouvoirs, Ohara, fait son apparition ! Qui est-elle et quel sera son rôle dans la bataille contre les Yokai, ces créatures démoniaques qui menacent de détruire le Japon pour toujours ?

Découvrez le deuxième arc de cette série d’action fantastique signée Jim Zub et Steve Cummings, puisant dans le meilleur du manga, du comics et de la série TV pour ados. Wayward, c’est Buffy contre les vampires au pays du soleil levant !

3.jpg

Mon avis :

Le tome 1 de cette série nous avait séduit par son audace thématique, réactiver le folklore des anciennes légendes japonaises sur le mode comics à l’américaine et le réinjecter dans un univers contemporain, mais surtout par son traitement graphique particulièrement soigné. On peut dire que le tome 2 poursuit sur cet élan quoique sur un ton beaucoup plus ouvertement fantastique. Ce qui me laisse cependant un peu perplexe, c’est le côté manichéen de l’affrontement entre deux camps bien (re)tranchés. Un groupe de « super-héros-ados » se prépare à affronter des êtres menaçants et dangereux, puis c’est parti pour quelques moments de bravoure épiques. Il faut vraiment accepter de se plonger sans réserve dans cette atmosphère très particulière pour apprécier pleinement ce type de récit. Un intéressant et copieux dossier-bonus en fin d’album vient aider le lecteur à s’y retrouver et le motiver pour la suite.

4.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy