14/08/2017

Le jour où elle a pris son envol.

le jour où elle a pris son envol.jpgle jour ou.PNGScénario : Beka.
Dessin : Marko
Éditeur : Bamboo
Sortie : 23 août 2017
72 pages.
Genre : philosophie.


Le résumé.
Depuis sa rencontre avec Antoine, le sage-épicier, Clémentine a changé pas mal de choses dans sa vie. Mais elle n’a toujours pas trouvé ce qu’elle cherchait : le bonheur et l’apaisement.

« Toutes les décisions comportent un risque...et une possibilité d'être plus heureux. »

Mon avis.

Le jour où elle a pris son envol est donc la suite du jour où le bus était reparti sans elle. Mais ce tome peut se lire individuellement sans trop de soucis. Donc notre Clémentine prend son envol et explose son empreinte écologique vu qu'elle traverse quasiment la moitié du globe. Mais bon, c'est pour la bonne cause, c’est pour entrevoir tous les chemins de la vie possibles qui s'offrent à elle. Une fell-good BD aux accents très optimismes qui fera certainement plaisir aux jeunes femmes. Les autres trouveront tout ça assez bavard et très utopiste surtout d'un point vue pécuniaire( on aurait pu appeler ce tome le jour où elle a explosé son compte en banque) et des obligations sociétales et familiales. Mais bon, quand on est une jeune cadre dynamique sans enfant , rien ne semble impossible. Qui ne rêve pas de visiter notre monde de façon authentique et avoir un petit boulot sympa ?
Bref, une BD toute jolie (tout comme le trait de Marko), positive, magique et spirituelle mais qui m'a laissé au bord de la route avec une sensation d’enfoncer des portes ouvertes.

le jour.PNG

 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

  a07-3e78901.gif  

a06-3e788fc.gif

03/08/2017

Jack cool 1966- quelques jours avant Jésus-gris

jack cool 1966, manini, mangin, bamboo, grand angle, musique, hippies, drogues, LSD, road trip, merry pranksters, satanisme, polar, 06/2017, 7/10jack cool 1966, manini, mangin, bamboo, grand angle, musique, hippies, drogues, LSD, road trip, merry pranksters, satanisme, polar, 06/2017, 7/10Scénario : Jack Manini
Dessin : Olivier Mangin
Éditeur : Bamboo
56 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : aventure, road trip psychédélique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Californie 1966. Il est apparu tel un fantôme dans la communauté des « Merry Pranksters ». Comme il était sale et maigre, ils l’ont surnommé Jésus Gris. Il va les entrainer sur la route au volant d’un bus psychédélique.
Jayne Mansfield, actrice et grande prêtresse de l’église de Satan, charge le détective Jack Cool de retrouver sa fille. L’enquête le mène jusqu’au fameux bus …

 

"On va s'injecter une bonne dose de présent... tous synchros avec la grande harmonique de l'univers..."

 

Mon avis

Grisaille, neige, bureau austère dans l'usine Cadillac à Detroit ... les premières pages sont à l'opposé de la couverture chatoyante aux effluves psychédéliques. On voit un homme seul, l'air triste et perdu, au téléphone avec sa femme Lucille. Cet homme qui vient de mentir à sa femme fait annuler tous ses rendez-vous et quitte son bureau pour ne plus jamais y revenir. Entre alors en scène le détective Jack Cool qui est chargé par Lucille de retrouver son mari. Il retrouvera vite la trace du disparu, affublé du nom de Jésus-Gris, au sein d'un mouvement hippie, les Merry Pranksters. L'enquête de Jack Cool le mènera également dans les milieux satanistes et sur les pas de Jayne Mansfield dont la fille a disparue.

Jack Manini nous propose avec ce polar à double enquête une immersion totale dans les milieux hippies des années 60 sous forme de road-trip sur-alimenté au LSD. En ce milieu des sixties cette substance chimique n'est pas encore illégale et est largement consommée par les adeptes de la liberté totale, du rejet de toute forme d'autorité et surtout de la société de surconsommation. Flirtant entre thriller et chronique sociale, Jack Manini mélange subtilement le vrai et le faux et nous fait découvrir l'univers très coloré de la beat generation, notamment les Merry Pranksters de Ken Kesey qui ont vraiment existé et traversé les Etats-Unis à bord d'un bus aux couleurs psychédéliques, tout en vantant les bienfaits du LSD.

jack cool 1966,manini,mangin,bamboo,grand angle,musique,hippies,drogues,lsd,road trip,merry pranksters,satanisme,polar,062017,710

 

Le rythme n'est pas des plus endiablé mais l'intrigue naissante dans ce premier volume reste intrigante. On ne sait que peu de choses de Jésus-Gris si ce n'est qu'il a traversé la guerre du Vietnam et en est revenu avec un traumatisme qu'on espère connaitre dans le second tome. Idem concernant l'enquête dans les milieux satanistes, des jalons sont posés et l'on peut supposer que la suite sera beaucoup moins colorée.

Empreint d'une sobriété de bon aloi, le dessin d'Olivier Mangin est parfait dans toutes les situations et toutes les ambiances. Il ne cède pas à la facilité du décorum psychédélique trop bariolé et se permet juste quelques ondulations de cases lorsque les personnages sont sous l'emprise des acides. C'est clair, crédible et agréable à l’œil.

jack cool 1966,manini,mangin,bamboo,grand angle,musique,hippies,drogues,lsd,road trip,merry pranksters,satanisme,polar,062017,710

On est habitué dans la collection Grand Angle aux petits suppléments en fin de volume. Aussi avons-nous droit ici à quelques compléments d'information sur les Merry Pranksters et l'histoire du LSD. Instructif. Il manque juste quelques buvards de démo :-)

Suite et fin de cet étonnant voyage dans le tome 2.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

jack cool 1966,manini,mangin,bamboo,grand angle,musique,hippies,drogues,lsd,road trip,merry pranksters,satanisme,polar,062017,710

 

jack cool 1966,manini,mangin,bamboo,grand angle,musique,hippies,drogues,lsd,road trip,merry pranksters,satanisme,polar,062017,710

 

jack cool 1966,manini,mangin,bamboo,grand angle,musique,hippies,drogues,lsd,road trip,merry pranksters,satanisme,polar,062017,710

 

jack cool 1966, manini, mangin, bamboo, grand angle, musique, hippies, drogues, LSD, road trip, merry pranksters, satanisme, polar, 06/2017, 7/10

 

Un peu de musique pour accompagner cette belle lecture

09/07/2017

Les chroniques courtes (137): Chaussette, le blog de Nina, dresseuses de monstres T.1&2

Chaussette
chaussette.jpgchaussette t1.jpgDessin : Anne Montel.
Scénario : Loïc Clément.
Éditeur : Delcourt.
Sortie : 18 avril 2017.
32 pages.
Genre : Jeunesse.


Chaussette (trouée ?), une vieille dame, et son chien Dagobert qui a mis son pantalon à l’envers sont inséparables. Merlin, leur petit voisin, les connait bien et les observe (pas bien !) arpenter chaque jour la petite ville suivant un parcours bien établi.
Un très joli récit que Gaëlle (12 ans) a bien apprécié qui nous parle du temps qui passe et de l’absence des êtres chers. Un album que les enfants de 8 à 10 ans pourront relire plusieurs fois vu la poésie qui émane de ce récit.
Petit anecdote, Dogobert, apparait dans le Voleur de Souhaits sous le trait de Bertrand Gatignol en page 5 et on retrouve Félix et Héloïse (les héros du voleur de souhaits) dans Chaussette page 19.
Un album trop mignon qu’on recommande chaudement chez Samba BD.
Gaëlle +Samba.


a08-3e78906.gif

___________________________________________________________
Le blog de Nina

le blog de nina.jpgla blog de nina t1.jpgDessin : Grégoire Mabire
Scénario : BéKa
Editeur : Bamboo.
62 pages.
Sortie : 31mai 2017
Genre : jeunesse

 

 

En passant cette BD à Gaëlle (12 ans), je savais que ce titre allait toucher son cœur. Déjà, le dessin attrayant et coloré accompagné d’imageries du web serait facilement adopté. Mais quid de l’histoire ? On suit la jeune Nina quittant la ville pour la compagne où tout est affreusement « vert ». Comme elle a du mal à se faire de nouveaux copains et copines, elle décide de créer un blog pour communiquer avec ses anciens amis de la ville.
Cet album sera donc plutôt destiné aux filles à partir de 10 ans. Elles y trouveront de la romance très fleur bleue, de la tendresse, de l’humour et une belle histoire. Le seul défaut que Gaëlle a trouvé « c’est trop courttttttttttttttttttttttttttttttttttttt !!!!! ». C’est vous dire comment elle a dévoré ce blog de Nina.

a09-3e78912.gif



Gaëlle et Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

___________________________________________________________
le blog de nina,chaussette,beka,bamboo,delcourt,clement,montel,mabire,jeunesse, dresseuses de monstres, Shimazaki Mujirushi, Komikku, jeunesse, fantastique, aventurele blog de nina,chaussette,beka,bamboo,delcourt,clement,montel,mabire,jeunesse, dresseuses de monstres, Shimazaki Mujirushi, Komikku, jeunesse, fantastique, aventureDresseuses de Monstres T.1 & T.2 (série complète)

Scénario : Shimazaki Mujirushi
Dessin : Shimazaki Mujirushi
Éditeur : Komikku
Date de sortie :  06/07/2017
Genre : Fantastique, aventure, jeunesse.

 

 

Tout est dit dans le titre : nous allons voir des dresseuses, en d'autres termes des jeunes collégiennes qui étudient pour devenir dresseuses de... et bien oui, évidemment : des monstres ! Appelés aussi Kaiju (termes japonais pour dire « monstre »). Ces derniers sont apparus sur Terre on ne sait trop comment, et toujours aussi mystérieusement : il s'est avéré que seules certaines jeunes filles étaient capables de les calmer, voire de les maîtriser grâce à leur chant. Gentil petit manga, mais euh : 2 tomes ? C'est tout ? Même si ce n'est pas le manga du siècle, ça fait léger...

 

ShayHlyn.

le blog de nina,chaussette,beka,bamboo,delcourt,clement,montel,mabire,jeunesse, dresseuses de monstres, Shimazaki Mujirushi, Komikku, jeunesse, fantastique, aventure

05/07/2017

Mon opéra rock. Une troupe en route vers le succès

monOperaRock.jpgmonOpera-Rock-2.jpgAuteur : Leslie Plée.
Éditeur : Delcourt.
112 pages.
Sortie : 3 mai 2017.
Genre : Humour.





Résumé :

Chaque semaine, une nouvelle comédie musicale voit le jour. On retrouve ainsi Régine dans le rôle de la reine d’Angleterre, des prêtres du Vatican qui décident de percer le secret de la jeunesse éternelle de Madonna ; on entre dans les coulisses de la création de spectacles les plus fous et absurdes les uns que les autres : une parodie et un hommage aux meilleures (et aux pires) comédies musicales.


Mon avis :

Mais quelle bonne idée d'avoir réalisé une BD parodique sur les comédies musicales ! Malgré un dessin dont la nigauderie et l'aisance ne sont franchement pas assez mis en valeur, le scénario est bien fichu, avec une troupe mirifique dont le nom est les "Nouveaux Serge Lama". Ce nom, ils ne vont pas le garder indéfiniment mais je n'en écris pas plus à ce sujet pour ne pas spoiler le récit. Les "Nouveaux Serge Lama" sont composés de trois personnes : un chorégraphe risque-tout, une metteuse en scène moderniste et un producteur utopiste. Vraisemblablement, ce trio n'est jamais dépourvu d'idées. Qui pourrait imaginer Philippe Risoli en vedette d'un biopic sur Jean-François Copé sous la forme d'un opéra rock, le groupe Manau déguisé en astronaute pour un spectacle sur les années 60 ou encore Kendji Girac hanté par le soi-disant fantôme de Jacques Brel ?! Cela semble tiré par les cheveux et pourtant, voilà ce qui a jailli du cerveau de Leslie Plée. À savoir que chaque spectacle est ponctué par une critique drôlette, quelquefois rédigée par l'auteure elle-même. Dommage qu'il ne s'agisse que d'un one-shot. Le prochain album de Madame Plée devrait avoir au moins le même niveau humoristique. Bref, un fourniment d'opéras-comiques atypiques insatiables de public.

monOpera-Rock-3.jpg


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.gif

 

a04-3e788e4.gif

 

a06-3e788fc.gif

Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : plée, mon opéra rock, bamboo, humour, 052017 |  Facebook | |

30/06/2017

Les maitres de White Plain - tome 1 - liens de haine

Les maitres de white plain T1.jpgLes maitres de white plain T1_pl.jpgScénario : Edouard Chevais-Deighton
Dessin : Antoine Giner-Belmonte
Éditeur : Bamboo
56 pages
Date de sortie :  17 mai 2017
Genre : western, histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1839, Henri Berthier, propriétaire de la plantation de White Plain, est sur le point d’être père. Mais alors que son épouse Sally vient d’accoucher, un coup de feu retentit. Treize années plus tard, Charles, l’enfant né ce soir-là est devenu le parfait représentant de sa classe : frondeur et arrogant. Quand il découvre l’étroite relation que sa mère entretient avec un jeune esclave du même âge que lui, son sang ne fait qu’un tour. Des liens de haine se tissent entre les deux adolescents, liens qui vont irrémédiablement les enchaîner l’un à l’autre.

 

" Cessez de croire ceux qui vous promettent une vie meilleure dans le Nord, ils vous mentent ! "

 

Mon avis

A l'aune de la guerre de Sécession, la Louisiane de cette moitié du 19ème siècle est en train de vivre les prémices de la fin d'une époque, celle de l'esclavagisme qui a fait la fortune des propriétaires terriens et le malheur de millions de noirs se tuant à la tache dans les plantations ou sous les coups de fouets des contremaitres cruels, pervers et criminels.

Édouard Chevais-Deighton nous livre une chronique sociale solidement ancrée sur une base historique et nous invite dans l'intimité d'une riche famille qui se déchire, comme se déchirera l’Amérique quelques années plus tard. C'est le conflit entre abolitionnistes et esclavagistes qui s'annonce ici, à l'échelle de la cellule familiale. Une mère trop proche d'un enfant noir, suscitant la jalousie et la haine de son propre fils, un père faussement autoritaire à la réputation salie et méprisé par ses pairs, un fils en manque d'affection qui cherche qui n'aspire qu'a prendre la place du père et qui est prêt à payer le prix le plus fort pour y parvenir, des esclaves fouettés, pendus, violés ... tous les ingrédients sont là pour faire de ce récit une grande aventure mélangeant saga familiale, document historique et chronique sociale.

 

Dommage qu' une narration un peu brouillonne et expéditive quant à la chronologie du récit empêche ce dernier de vraiment décoller. Le lecteur en manque de repères s'essouffle dans une lecture qui devient vite poussive. Prévu en deux tomes, le récit peut être sauvé dans le prochain volume sous réserve de quelques surprises scénaristiques. Les clés de l'intrigue ne sont pas dévoilées mais on a déjà une petite idée de la forme qu'elles pourraient prendre.

Le dessin est à la hauteur du scénario. Intéressant et prometteur pour les décors et les ambiances, mais quelque peu maladroit pour les personnages et leurs expressions. C'est là le premier album d'Antoine Giner-Belmonte qui doit à Christian Rossi son entrée en BD. La filiation artistique est perceptible et l'on sent un potentiel intéressant dans ce dessin réaliste même s'il reste encore un long chemin à parcourir pour que l'élève atteigne le niveau du maitre.

Un diptyque non dénué d'intérêt mais qui démarre en demi-teinte et dont le deuxième tome devra être un cran au dessus pour séduire définitivement le lecteur..

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les maitres de whiteplain,chevais-deighton,giner-belmonte,bamboo,western,histoire,ségrégation,racisme,052017

 

les maitres de whiteplain,chevais-deighton,giner-belmonte,bamboo,western,histoire,ségrégation,racisme,052017

 

les maitres de whiteplain,chevais-deighton,giner-belmonte,bamboo,western,histoire,ségrégation,racisme,052017

 

26/06/2017

Tizombi - tome 1 - toujours affamé

tizombi, cazenove, william, bamboo, humour, zombie, 4/10, 05/2017tizombi, cazenove, william, bamboo, humour, zombie, 4/10, 05/2017Scénario : Christophe Cazenove
Dessin : William
Éditeur : Bamboo
46 pages
Date de sortie :  31 mai 2017
Genre : humour

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Même s’il est le plus mignon de tous, Tizombi n’en reste pas moins un zombie à l’appétit insatiable. Véritable trou sans fond, il dévore, avale, gobe et croque tout ce qui passe à portée de sa dentition acérée. Tout, sauf la jeune Margotik qui écrit un livre sur lui : elle est fascinée par celui qui reste le seul zombie à être né zombie !!!

 

 

"- Raconte ma vie en poésie, P'tit steak. Note mes pensées et réflexions ... et je te promet que personnes ici ne te bouffera."

 

 

Mon avis

Jeune ado au look gothique, en rébellion contre ses parents (normal, d'abord elle est ado, et ensuite, ses parents passent leur temps à s'engueuler), Margotik cherche son havre de paix. C'est dans un cimetière qu'elle trouvera refuge et se sentira bien. Elle y fait la rencontre d'étranges créatures mortes vivantes avec qui elle accroche vite : Fat Al, Tékaté et Tizombi. Ce dernier est particulier, c'est le seul Zombie à être né Zombie et il a un appétit plus que vorace. Les trois compères sont pris d'affection pour Margotik qu'ils affublent du délicat surnom de P'tit steak. Charmant.

C'est Cazenove qui tire les ficelles de ces drôles de loustics sur une idée d'origine de William (les sisters).

Malgré quelques clins d’œil sympathiques aux séries et films de zombies, ainsi qu'une référence inévitable à Walking dead, la sauce à vraiment du mal à prendre, à tel point que je ne crois pas avoir ri une seule fois. Tout au plus ai-je souris une ou deux fois.

Bref, c'est de l'humour à la Cazenove, il y a des amateurs vu le nombre d'albums qu'il vend, mais moi je ne suis pas franchement un mordu.

Un bon point quand même pour le dessin limpide de William et la belle mise en couleur d'Elodie Jacquemoire qui donne cette ambiance juste ce qu'il faut de lugubre sans trop verser dans le registre sinistre et gore. Mais quand même, ce Tizombi n'est pas à mettre entre toutes les mains et est plutôt réservé aux ados et adultes.

A noter qu'il existe une version luxe dans un grand format avec 18 pages inédites de recherches graphiques.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

tizombi, cazenove, william, bamboo, humour, zombie, 4/10, 05/2017

 

tizombi, cazenove, william, bamboo, humour, zombie, 4/10, 05/2017

 

tizombi, cazenove, william, bamboo, humour, zombie, 4/10, 05/2017

 

Le plus marrant finalement, c'est le dossier de presse ...

tizombi,cazenove,william,bamboo,humour,zombie,410,052017

25/06/2017

Chroniques courtes (135) Ali Baba et les 40 voleurs, Les enfants de Midvalley T 2,Les Foot Maniacs T.15, Le couvent des damnées T.3

Ali Baba et les 40 voleurs

Couv_304963.jpgScénario : Richard Di Martino
Dessin : Richard Di Martino
Éditeur : Bamboo (collection Pouss'de Bamboo)
30 pages
Date de sortie :  31 mai 2017
Genre : livre d'apprentissage pour tout petits

 

 

Voici un bel album pour tous les parents responsables qui ne se débarrassent pas de leurs enfants en leur collant une tablette dans les mains ! (et j'en connais...) . Richard Di Martino nous livre ici l'histoire d'Ali Baba en images, suivie de 6 pages ludiques pour apprendre aux enfants à dessiner les personnages, enfin le conte des Mille et une nuits en texte pour que les heureux parents fassent la lecture aux petits avant de s'endormir.

JR

  

Album_R_sf_txt_65px.jpg

______________________________________________________________________________________

Les enfants de Midvalley - 2 Les deux montres

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martinoScénario : Benoît Broyart
Dessin : Romuald Reutimann
Éditeur : Kramiek
46 pages
Date de sortie : 24 mai 2017 
Genre : Aventures

 

 

Voici enfin le second album des aventures de Milan et Rosa, les deux enfants qui avaient dérobé une montre magique au mystérieux Monsieur Paul ! Les enfants sont revenus de la grande ville chez leur mère mais, dans l'ombre, Evan, le fils de M Paul, les surveille pour récupérer son bien... Aidés du petit John, nos deux héros devront faire face à ce nouveau danger et essayer de se débarrasser de Evan en l'envoyant dans le passé (comme ils ont fait avec son père). Mais John voudrait bien aussi retrouver sa mère décédée... une histoire au suspense bien mené dont nous attendons le dénouement dans le troisième et dernier tome.

JR 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

______________________________________________________________________________________

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimannali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimannDessin : Saive.
Scénario : Jenfèvre, Sulpice et Cazenove.
Éditeur : Bamboo.
48 pages.
Sortie : 10 mai 2017.
Genre : Humour, football.




Michel Dubut, fils du président du club et joueur titulaire de l'équipe, prend les rênes de l'autre équipe de la ville, persuadé qu'il pourra facilement obtenir de meilleurs résultats que son père ! Est-il possible d'être encore moins performant que les plus mauvais du classement ? Il semblerait qu'à ce jeu-là, les Dubut père et fils soient incontestablement les champions du monde !

Comme s'ils n'avaient pas eu assez d'ennuis comme ça, voilà qu'il y a des frictions entre le père et le fils Dubut. Et ce, au détriment de la matriarche, elle qui avait déjà du mal à gérer ces deux phénomènes de tout sauf du ballon rond, ou bien à leur façon (rires). Michel va donc devoir se mettre dans la peau d'un entraîneur mais la question ne sera pas de savoir s'il pourra faire mieux que son père, ce sera plutôt de savoir à quel point fera-t-il pire que lui ?! L'Olympic Losèye sera le chantier plus en déconstruction qu'en construction que devra se coltiner M.D. avec des joueurs aussi pitoyables, si pas pires, que le F.C. Palajoy.

Le quinzième volume de cette série nous montre premièrement, que la visite de Michel "Flatini" (re-rires) dans le précédant opus n'aura servi à rien car désespérée. En effet, c'est pas demain la veille qu'un qatari rachètera des clubs de loser. Deuxièmement, que le quatuor Jenfèvre - Sulpice - Cazenove - Saive est imperceptiblement plus fonctionnel que précédemment, ça transparaît dans le scénario. Or, ce n'est pas assez pour que ma note générale augmente. Peut-être faudra-t-il attendre le prochain volet. En tout cas, pour que cette saga ne devienne pas banale, évitons la barre transversale.

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimann


Mister Med.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

a07-3e78901.gif

______________________________________________________________________________________

Le couvent des Damnées T.3

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimann,footmaniacs,saive,bamboo,cazenove,sulpice,jenfèvre,le couvent des damnées,takeyoshi minoru,glénat,seinen,histoire,aventure,religionali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimann,footmaniacs,saive,bamboo,cazenove,sulpice,jenfèvre,le couvent des damnées,takeyoshi minoru,glénat,seinen,histoire,aventure,religionDessin : Takeyoshi Minoru
Scénario : Takeyoshi Minoru
Éditeur : Glénat
192 pages.
Sortie : 07/06/2017.
Genre : Seinen, Histoire, Religion, Aventure

 

 

Comme toujours, un régal à lire et à regarder. Dans ce troisième volume du « Couvent des damnées », Ella et ses camarades vont découvrir – à leur corps défendant – qu'elles ne sont pas au bout de leurs surprises. Alors qu'il s'avère déjà difficile, voire impossible, de résister pendant les trois années que dure l'apprentissage ou de fuir dès que possible hors de cet Enfer, l'étau se resserre. Non contentes de devoir travailler comme des bêtes de somme chaque jour que Dieu fait : chaque novice, tout au long de son apprentissage au couvent, va subir 12 défis servant à bouleverser sa foi. Tels le chemin de croix de Jésus... Pendant ce temps, la grande prêtresse tente par tous les moyens d'obtenir l'accès aux archives du Vatican pour augmenter encore son savoir et sa position au sein de l'Église Catholique, en ce milieu du XVIe Siècle.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimann,footmaniacs,saive,bamboo,cazenove,sulpice,jenfèvre, Le couvent des damnées, Takeyoshi Minoru, Glénat, Seinen, Histoire, aventure, religion

 

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimann,footmaniacs,saive,bamboo,cazenove,sulpice,jenfèvre, Le couvent des damnées, Takeyoshi Minoru, Glénat, Seinen, Histoire, aventure, religion

 

ali baba,contes pour enfants,bamboo édition,apprendre le dessin aux petits,richard di martino,les enfants de midvalley,kramiek,aventures,benoît broyart,romuald reutimann,footmaniacs,saive,bamboo,cazenove,sulpice,jenfèvre, Le couvent des damnées, Takeyoshi Minoru, Glénat, Seinen, Histoire, aventure, religion

Affaire à suivre.

ShayHlyn.

 ______________________________________________________________________________________

 

23/06/2017

Le train des orphelins - tome 8 - Adieux

train des orphelins T8.jpgtrain des orphelins T8_pl.jpgScénario : Philippe Charlot
Dessin : Xavier Fourquemin
Éditeur : Bamboo
48 pages
Date de sortie :  10 mai 2017
Genre : western, Histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les femmes du train prennent le pouvoir.

Lisa a été élue maire de Cowpoke Canyon par acclamation. Elle désigne la veuve Goswell comme shérif. Au grand désespoir du petit Joey, Lisa se laisse courtiser par le beau Lee, venu construire la maison des orphelins. Mais Lee imagine déjà Lisa en épouse soumise. C’est bien mal la connaître !

Soixante-dix ans plus tard, le vieux Joey a pris la route du Connemara, à la rencontre de la petite Louisa. Il est accompagné par la lumineuse Aileen, dont il continue à douter de l’existence réelle. Devant la situation préoccupante de Louisa, Joey voit un signe envoyé par Lisa et un sens à donner à son histoire.

 

 

"La maison des orphelins qu'elle appelle ça ! C'est bien une idée de femmede gaspiller de l'argent la dedans!"

 

 

Mon avis

Terminus pour ce train qui nous a fait voyager un peu dans le temps et croiser des personnages vraiment attachants. Comme je le disais dans ma chronique du tome 7, le ton de ce dernier cycle est moins enlevé et moins enjoué qu'au début de la série. C'est normal, et surtout très cohérent sur le plan du scénario puisque sur ces huit albums, les personnages ont évolué, grandi et vieilli. Le récit est toujours divisé en deux : d'un côté le petit Joey facétieux et plein d'entrain évoluant aux côtés de la généreuse Lisa et de l'impétueuse Mme Goswel, et d'un autre côté le vieux Joey, seul avec sa mélancolie et ses souvenirs. Ces passages Irlandais contrastent à tout point de vue avec la jeunesse de Joey dans la poussière et la chaleur de Cowpoke Canyon. Le temps ne semble pas se dérouler à la même vitesse, mais qu'importe, puisque Joey a trouvé dans ce pays pluvieux et verdoyant de quoi lui redonner le sourire et la joie de vivre. Comme quand il était petit.

Très belle fin pour cette série d'aventure dont les auteurs ont su maintenir une qualité égale durant huit albums. Qualité que l'on doit à cette belle galerie de personnages attachants et hauts en couleur, aux dialogues enlevés et percutants, à ce savant équilibre entre humour et émotion, à ce dessin semi-réaliste efficace tant dans les mises en scène que dans l'expression des personnages, et à ce sens de la narration qui fait que chaque album nous offre de vrais moment d'évasion.

A l'issu de cet ultime tome, souhaitons un bon repos à Joey, ainsi qu'a ses auteurs. Mais pas trop longtemps hein, parce que si vous avez en tête d'autres belles histoires comme ça, ne trainez pas trop pour nous les faire lire :-)

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.png

 

a08-3e78906.png

 

a08-3e78906.png

 

 Les autres tomes de la série

le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710

 le train des orphelins T7.jpg

18/06/2017

Les chroniques courtes (134): Trump de A à Z, Le livre noir, Vertical T18,Môeuh ! T.1

trump de A à Z.jpgtrump de A à Z r.jpgScénario : Hervé Bourhis, Collectif
Dessin : Hervé Bourhis, Collectif
Editeur: Casterman.
Sortie: 24 mai 2017.
Genre:Humour.

 

 

Un seul organisme de sondage sur 19 pensait que le clown de la TV milliardaire irait au bureau ovale.
Mais qui est donc cet énergumène ? Hervé Bourhis se lance sur tous les sujets« alphabétiquement » de cet individu Anti système, en passant par Ivanka, mais aussi Golden shower. Quand on dresse le portrait de l’impertinent 45ème président, il faut quelques potes dessinateurs pour saisir l’ensemble des bêtises et une dose d’impertinence pour décrire ce blondinet couleur Marilyn adorant les fesses et la gaudriole. 
Un divertissement pour le lecteur sensible à la politique, à l’actualité et qui possède une longue vue au second degré avec un doigt de cynisme.
Sympa avec des sujets sérieux évoqués comme le KKK ou la vision de la vieille Europe, le programme de santé de son prédécesseur… Lisez le donc avant qu’il ne soit démis. J’arrête d’en parler sinon Washington va twitter : « Samba BD je ne vous envoie pas Ivanka mais des agents de la CIA ».
Robsy

a06-3e788fc.gif

trump de A à Zdr.jpg

____________________________________________

 Le Livre Noir

trump de a à z,bourhis,humour,politique,castermantrump de a à z,bourhis,humour,politique,castermanAuteur: Lefred-Thouron.
Editeur: Fluide glacial.
Sortie:17 mai 2017.
Genre: Humour noir?

 

 

 

En regardant la couverture,on pourrait penser à un manuel occulte, mais le nom de l’éditeur rassure Fluide Glacial : cela va délirer…
Tout est parti d’un poisson d’avril (dans la revue du même nom) qui annonçait la sortie d’un album du dessinateur de presse engagé Lefred –Thouron. Les messages arrivant à la rédaction à ce sujet, il a été décidé de donner vie à cette blague.
C’est plus proche du travail d’artiste conceptuel que de la BD. Si Delphine Boel (respect) dit blabla en boucle, l’auteur c’est noir noir, on est en mode catalogue d’une exposition.
Une page noire et sur l’autre un cadre noir avec des variantes de tailles ou de polices de caractères pour en tirer un gag. Le point faible c’est que l’humour est souvent décalé (ou absent) et c’est difficile d’apprécier le travail qui est derrière.
Un concept un peu délirant comme ce double code barre sur la quatrième page pour troubler le vendeur. On est loin des « idées noires », mais pour offrir à votre beau-frère que vous soupçonnez d’avoir crevé vos pneus la nuit (donc dans le noir) c’est le cadeau idéal.
La démarche artistique c’est bien, mais parfois un peu inutile.

a02-3e788b1.gif

Robsy.

______________________________________

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farcetrump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farceAuteur : Shinichi Ishizuka.
Éditeur : Glénat Manga.
212 pages.
Sortie : 19 avril 2017.
Genre : Seinen.





Népal, Amérique du Nord et du Sud, Europe... Sanpo Shimazaki a conquis les plus hauts sommets du monde. Il connaît les techniques d'alpinisme, la splendeur des montagnes, mais aussi les tragédies qui s'y produisent. De retour dans les Alpes japonaises qui l'on vu naître, il croise la route de victimes, souvent impliquées dans d'horribles accidents.

Sanpo Shimazaki a été chef d'une équipe de secouristes aux États-Unis. Une fois au Népal, il a rencontré par hasard une expédition pour l'Everest menée par son ami de toujours : Oscar. Il a fait une partie de la route avec ce groupe dont il avait autrefois secouru un des membres, Sosuke Oda, prisonnier d'une crevasse dans les montagnes du Japon.

Ce manga m'a automatiquement fait penser au film Cliffhanger de Renny Harlin, avec "l'éminent" Sylvester Stallone. À la différence, c'est qu'il y a plus de personnes prisonnières dans des précipices, aucun crash d'avion et aucune prise d'otage. Cela étant dit, ce dix-huitième volet ne manque ni d'action, ni de suspense et Sanpo est un individu ahurissant puisqu'il tient bon là où tout le monde lâche prise ! En effet, c'est un demi-dieu avéré qui, EN PLUS, ne manque pas d'humour et de grivoiserie là où il est presque difficile d'en avoir. Pourtant, il ne se drogue pas (rires).

Hélas, seules les quatre dernière pages nous honorent d'un dessin en couleur. Quant aux autres, elles sont certes animées de résurrections mais les visages des protagonistes ravagés par des rafales enneigées sont inexpressifs. Laconiquement, à l'approche de l'été, cette lecture ne fera pas grimper le mercure mais plutôt baisser la température.

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce


Mister Med.

a06-3e788fc.gif

 

 

_________________________________________________

 

Môeuh ! T.1

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce,vertical,ishizuka,glénat mangatrump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce,vertical,ishizuka,glénat mangaDessin : Thijs Wilms.
Scénario : Wil Raymakers.
Éditeur : Bamboo.
48 pages.
Sortie : 29 mars 2017.
Genre : Humour, jeunesse.




Bienvenue dans le parc animalier le plus délirant de la BD ! Son propriétaire, un bœuf en salopette, a fort à faire avec toute une ménagerie qu'il doit gérer sans ménagement. Car de la girafe à la tortue, du kangourou au gorille, les animaux sont prêts à toutes les facéties pour une franche rigolade.

J'ai trois choses à écrire à propos de l'humour de cet album : efficace, intelligent, universel. Connaissez-vous « Le Cri de l'Autruche » ou bien « Le Fond du Bocal » de Nicolas Poupon ? J'ai la nette impression que les deux hommes à qui on doit cette réalisation s'en sont inspirés ainsi que des tôliers comme Gary Larson et Walt Disney. En fait, les deux néerlandais Wilms et Raymakers en sont les méritoires héritiers. Vous cherchez les bulles ? Vous n'en trouverez pas. Les scénettes n'en ont nullement besoin sinon, ce ne serait pas aussi délassant. Le dessinateur nous a déroulé un dessin très suggestif qui accentue bien les cambrures des bestioles. Il y a juste un moment où la répétition s'incruste mais après, c'est reparti pour un humour bien calibré. Ceci pour la modique somme de 3 € ! Un prix de lancement formellement dû à la durée de la crise. Les trois tomes suivants sont déjà en vente (le n°2 est aussi à 3 €) et le cinquième sera "dévorable" à compter du 28 juin 2017. Minh De Van disait "pour être heureux, inspire-toi de la conduite des animaux". Mais pour s'amuser un peu, imagine ce que ce bœuf peut faire dans cet impayable zoo !

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce,vertical,ishizuka,glénat manga,moeuh!,wilms,raymakers,bamboo


Mister Med.

a07-3e78901.gif

__________________________________________

16/06/2017

Bleu pétrole

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017Scénario : Gwenola Morizur
Dessin : Fanny Montgermont
Éditeur : Bamboo
87 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : drame, histoire, société

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le combat d’un homme pour que les pollueurs soient les payeurs.

16 mars 1978 : le pétrolier Amoco Cadiz s’échoue sur les rochers de Portsall, dans le Finistère. 220 000 tonnes de pétrole brut sont déversées sur près de 400 kilomètres de côtes bretonnes, provoquant l’une des plus grandes marées noires du siècle. Léon, le maire de la petite commune, décide de poursuivre les responsables et engage la lutte contre la firme propriétaire du chargement de l’Amoco, jusqu’aux procès aux États-Unis qui durera quatorze ans. À ses côtés, sa fille Bleu vit de plein fouet la catastrophe et s’en fait le témoin. Elle nous livre ses souvenirs : leur vie de famille et les liens qui les unissent. L’espoir. La persévérance. Bleu Pétrole est leur histoire.

 

"Juste cette immense carcasse flottante et ses plaintes de métal, lancinantes ..."

 

 

Mon avis

Le naufrage de l'Amoco Cadiz et la marée noire qui en a découlé est aujourd'hui encore considéré comme l'une des pires marées noires de l'histoire. C'est aussi la catastrophe qui aura fait "bouger les choses". Après le drame, les sémaphores de l'Aber Wrach et Molène furent modernisés et notamment équipés de radars, le système de prise en charge des navires en détresse fut entièrement repensé et amélioré, la lutte contre les pavillons de complaisance fut plus active, tout comme la chasse aux navires en mauvais état. Ce naufrage aura également fait bougé les choses au plan juridique, grâce à l'obstination du maire de la petite commune de Ploudalmézeau sur les rochers de laquelle le pétrolier s'est fracassé en ce sombre 16 mars 1978. Ce petit paysan Breton du Finistère qui aura mené un combat 14 ans durant contre les gigantesques compagnies pétrolières en mettant en place des structures et en fédérant les élus, a posé les fondations du principe du "pollueur / payeur" et permis l'existence d'organismes tels que Vigipol, qui, à défaut de pouvoir empêcher les catastrophes de se produire, offre les moyens d'y faire face et de mener des actions en justice efficaces contre les pollueurs.

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

J'avais 10 ans à l'époque de la catastrophe et je me souviens parfaitement de l'émotion qu'avait suscité alors ce drame. Mon monde a changé de couleur ce jour là, quand j'ai vu pour la première fois des images d'oiseaux figés dans des postures affreuses, et quand j'ai compris que ce pétrole qui servait à nous emmener tous les étés sur les côtes bretonnes, pouvait aussi tuer. Pendant des années après, et loin du lieu du drame sur les plages des côtes d'Armor et d'île et Vilaine, on tombait souvent en creusant des trous dans le sable sur des boulettes de "goudron", comme on disait à l'époque. Comme nous le rappelle en préambule Gwénola Morizur, la scénariste et petite fille d'Alphonse Arzel, le maire du village, "n'importe quel Breton peut vous dire où il se trouvait et ce qu'il faisait le jour du naufrage de l'Amoco Cadiz".

Gwénola Morizur ne nous raconte pas l'histoire de ce naufrage, mais l'histoire de sa famille qui a vécu de près le drame et qui est devenu l'acteur principal de la gestion de cette catastrophe. Pour son récit elle change les noms et se permet quelques toutes petites libertés sur son histoire familiale faisant là une fiction basée sur une solide documentation. Elle nous raconte avec simplicité et sensibilité l'ascension politique de son grand-père, le soutien indéfectible de sa famille dans sa lutte difficile contre l'ogre pétrolier, et c'est avec beaucoup d'admiration mêlé de respect que l'on suit l'intimité de cette famille solide et unie.

Cet album est une magnifique chronique sociale, ode à la famille, ode à la lutte pour la justice, ode à la défense de l'environnement, ode à l’opiniâtreté et allégorie de David contre Goliath.

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

Le dessin de Fanny Montgermont, aux teintes aquarelles douces, renforce le réalisme du récit et rend parfaitement les atmosphères et les ambiances. Je suis tombé en arrêt devant la double page effroyablement envoûtante du naufrage, ou l'on voit le tanker brisé en deux, le château arrière arc-bouté contre les déferlantes tandis que la partie avant se laisse caresser par les vagues s'échouant sur le pont, laissant l'eau filer tranquillement d'un bord à l'autre. Et pendant que le blanc des écumes attire l’œil, le noir visqueux se répand inéluctablement des entrailles du monstre de fer et mange peu à peu le vert émeraude de la mer. Une double page à la beauté terrifiante où l'on a l'impression d'assister, impuissant, à la fin d'un monde et qui finit par vous faire monter les larmes aux yeux.

Bleu pétrole est à lire pour se souvenir, pour voir le chemin parcouru depuis ce drame, et pour honorer la mémoire d'Alphonse Arzel.

 

Loubrun

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

17 mars 1978