19/05/2017

Les maitres saintiers - tome 3 - bénie entre toutes les femmes, 1884

les maitres saintiers T3.jpgles maitres saintiers T3_pl.jpgScénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Serge Fino
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : Histoire, saga familiale, ésotérisme

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Printemps 1884. David, fils cadet des Rochebrune et héritier de la fonderie familiale de Châtellerault, monte à Paris pour rencontrer M. Bizot dans le cadre d’un projet hors-norme. Pour célébrer le centenaire de leur indépendance, les États-Unis ont commandé au génie français une gigantesque cloche de 200 tonnes et de plus de 6 mètres de haut : la plus grande du monde ! Impressionné par l’ampleur de la tâche, David ignore à quel point cette mission particulière va changer son destin à tout jamais...

 

"- De quoi tu parles ?

 

- Du carnet secret de ta famille ! J'ai tout déchiffré et j'ai tout compris !"

 

Mon avis

 

Nous voilà rendu à la fin du XIXè siècle et l'ont peut dire beaucoup d'eau à déjà coulé sous les ponts de cette saga familiale. Laurent Frédéric Bollée s'est inspiré de sa propre famille, dont certains de ses ancêtres étaient fondeurs de cloches, pour nous raconter cette intrigue familiale sur fond d'artisanat. Les deux premiers tomes étaient assez prometteurs mais n'ont visiblement pas rencontré le succès escompté puisque de 7 tomes prévus, la série se voit ramenée à 4 tomes. Ceci explique sans doute l'accélération du rythme de la narration et la multiplication des petites intrigues.

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Dans ma chronique du tome 1, j'avais exprimé une petite inquiétude quant à la tournure trop ésotérique que risquait de prendre le scénario. Inquiétude qui se confirme dans ce troisième tome où l'héritier de la maison Rochebrune consacre plus de temps à résoudre une improbable énigme contenue dans le carnet de ses aïeux plutôt que de faire tourner la boite (d'ailleurs, cette énigme est bien rapidement résolue). La petite pointe de mystère entretenue dans les deux premiers tomes se transforme donc ici en grosse ficelle qui se délite bien vite quand on tire dessus. C'est d'autant plus dommage qu'il y a un potentiel dans ce scénario dans lequel LF Bollée a la bonne idée de faire se croiser Bartholdi, Jules Verne, le Tsar de Russie, de mettre en scène la statue de la liberté et une petite page de l'Histoire qui lie la France et les États-Unis. Plutôt qu'une orientation ésotérique, une petite uchronie aurait été plus sympathique et aurait peut-être séduit un plus large public.

Reste le magnifique dessin de Serge Fino, tout en finesse et en détails, dont les planches sont un ravissement, particulièrement dans les ambiances sombres et pluvieuses.

Allez, on prend quand même rendez-vous pour l'ultime tome, parce que celui-ci se termine sur un bon petit cliffhanger des familles !

Loubrun

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Les autres tomes

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

21/03/2017

Espace vital - volume 1

espace vital, bollée laurent-frederic, LF Bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, 02/2017, espace vital, bollée laurent-frederic, LF Bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, 02/2017, Scénario : LF Bollée
Dessin : Fabrice Meddour
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  22 février 2017
Genre : fantastique, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur
Cela commence par une sensation étrange : Garth Sneebs, 43 ans, se réveille dans un lit et une chambre qui ne sont pas les siens. Machinalement, il se lève, se rase, s’habille et rejoint un salon où cinq inconnus l’attendent. Ils parlent la même langue, mais sont tellement différents... Aucun point commun a priori, si ce n’est de s’être tous réveillés dans cet hôtel mystérieux, sans explication. Comment sont-ils arrivés là, dans ce lieu qui semble hors du temps et de l’espace ? De quel jeu pervers sont-ils les victimes ?

"ne serait-ce pas la couleur qu'aperçoivent tous ceux qui sont en train de mourir ? Vous savez, le long couloir et la lumière au bout..."

 

Mon avis

Si vous vous êtes déjà réveillé un matin sans trop savoir ou vous êtes, c'est que que vous avez soit pris une sérieuse cuite la veille, soit pris un coup un peu trop fort sur la tête parce que vous ronfliez trop, ou alors ce sont les prémices d'Alzheimer qui vous guettent. A moins que vous ne soyez devenu malgré vous le héros d'une aventure écrite par Laurent Frédéric Bollée ou Stephen King !

Dans un huis-clos intriguant à défaut d'être totalement angoissant, l'auteur plonge ses protagonistes dans une espèce de prison qui, derrière ses allures de prison dorée se révèle être un piège mortel. Pourquoi sont-ils là, enfermé dans ce château étrange ? Ni eux, ni nous pauvre lecteur, ne le savons. Tout au plus avons-nous droit à des bribes du passé des prisonniers, mais les indices restent maigres. Donc, les 6 reclus s'interrogent, se découvrent, se révèlent, se disputent, se méfient... et forcément discutent beaucoup, notamment sur la mort et l'au delà. Une chose est sûre, entre les ravitaillements qui apparaissent comme par enchantement tous les matins, les trous béants qui se forment inopinément, les planchers qui vibrent, et le mur invisible qui entoure tout ça, ce manoir à l'air d'être animé par de puissantes forces très énigmatiques, voire obscures !

Vous l'aurez compris, nous ne saurons rien dans ce premier tome et le mystère reste entier. Évidemment, le cliffhanger final invite obligatoirement à poursuivre l'aventure dans le deuxième tome annoncé pour avril. Ça va, l'attente ne sera pas trop longue.

Fabrice Meddour installe une ambiance assez pesante sans avoir recours à de grands effets. Il multiplie gros plans et plans serrés et donne à ses personnages un spectre d'expressions allant de l'interrogation à la terreur en passant par la colère, l'angoisse, l'incompréhension. C'est plutôt bien fait même si l'ensemble donne une impression un peu trop figée.

Affaire à suivre donc dans les deux prochains tomes pour savoir si cette bonne mise en bouche tiendra ses promesses. En attendant on ne peut s'empêcher de penser à de nombreuses références qui apparaissent dans cet album, comme les films Cube, Shining, Les Autres, et puis aussi les nombreux mangas survival.

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

espace vital,bollée laurent-frederic,lf bollée,meddour,glénat,fantastique,angoisse,huis clos,022017

 

espace vital,bollée laurent-frederic,lf bollée,meddour,glénat,fantastique,angoisse,huis clos,022017

 

espace vital,bollée laurent-frederic,lf bollée,meddour,glénat,fantastique,angoisse,huis clos,022017

 

 

 

 
 

14/10/2011

Chez Laurent F.Bollée.

Amis du sport automobile et de la BD, LFB vous attend sur son blog.
Un vrai blog, avec ses passions et ses interrogations .Je lui demanderais bien une pette interview si j’avais lu un long destin de sang …bizarre que je suis passé à coté de ce titre d’ailleurs car j’apprécie le dessin de Bédouel et le thème de cet album…bon il n’est pas trop tard pour se rattraper …c’est quand même symptomatique que le lecteur est enseveli sous les nouveautés et qu’on n’arrive pas à digérer toute cette masse.
Pour le lien, j’apprécie ce genre de blog car il représente bien mieux l’identité de l’auteur  qui ne se résume pas à quelques illustrations.
Sinon, GP de Belgique, Vettel à la frite …..Bonjour les clichés !!!!

Couv T1_T2.jpg

UN LONG DESTIN DE SANG - Acte 2

Couv_125701.jpgPlancheA_125701.jpgDessin : Bédouel Fabien 

Scénario : Bollée Laurent-Frédéric

Editions 12 bis

Sortie : 21/04/2011

Prix conseillé : 13,50 € 

Genre : Histoire/enquête

 

Résumé (de l’éditeur: Dimanche 31 mars 1918. Le jour se lève sur un Paris bombardé par un canon allemand à longue portée.Et en ce jour de Pâques, c'est un drame humain qui se noue puisque l'on sait qu'il y aura un mort, et un seul, à la fin de la journée... De qui s'agira-t-il ? De Hélène Brion, l'institutrice pacifiste surveillée par les Renseignements
Généraux ? De Gaston Beauchamp, jeune soldat permissionnaire qui a appartenu à un régiment délibérément mis à l'écart quelques mois plus tôt, soi-disant décimé par les gaz allemands ? De Philippe Gautier, ce journaliste militaire en passe de publier un scoop sur ce que cette sordide histoire cache ? D'Étienne de la Vigne, jeune acteur qui rêve d'échapper à la mobilisation obligatoire ? Ou encore de son frère Jean-Yves, député de la Seine qui cache une double vie ? Tous ces personnages (et d'autres, tout aussi marquants) de cet Acte II convergent sans le savoir et sans forcément se connaître vers le Square du Temple, en plein cœur de Paris, où un nouvel obus allemand va tomber en début d'après-midi. Le voile se lèvera alors sur l'identité de la victime et la manière dont elle a succombé...

Mon avis : J’avais été conquis par le premier acte et le second a répondu totalement à mon attente. Dans une ambiance de fin de guerre, où tout le monde en a marre, où tout le monde soupçonne tout le monde de comploter contre l’état, où certains militaires pensent à camoufler leurs bourdes, leurs aveuglements injustifiables, où des voix commencent à se lever pour demander l’arrêt de la boucherie, pour demander des comptes, nous retrouvons les différents intervenants dont nous avons fait la connaissance dans la première partie. Un journaliste essaye de dévoiler au grand jour des pratiques inavouables couvertes par la raison d’Etat. C’est ce cheminement qui est raconté dans ce second tome et qui va se terminer par la découverte au grand public de ce terrible secret. C’est très bien mené au niveau du scénario de Laurent-Frédéric Bollée qui nous rend bien la vie menée à Paris en 1918 à l’arrière du front. Le dessin, sans être extraordinaire, loin de là, est très efficace dans un style qui lui est tout à fait particulier. L’album de la confirmation !Il n’y aura plus qu’à attendre l’intégrale pour l’année prochaine qui va se vendre comme des petits pains !...

 

 

Graphisme :   7,0/10

Scénario :     9,0/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

 

On en parle sur le Forum : ICI.