12/01/2017

Résultats des Samb'Or 2016

ban-SamborLingots.gif

 

 

Après 15 jours de votes et de batailles acharnées sur les réseaux sociaux pour défendre les couleurs des uns et des autres, les dés sont jetés et les petits lingots virtuels vont pouvoir être distribués.

Merci à tous les participants d'avoir joué le jeu. Il y a eu de nombreux votes, plus dans les catégories couverture et dessin que dans les autres, ce qui est logique puisque l'on peut y voter sans avoir forcément lu les albums.

Une fois de plus, les réseaux sociaux ont joué un rôle important dans l'attribution de ces récompenses. On voit que certains auteurs y sont très actifs.

Bravo aux vainqueurs bien sûr, mais bravo aussi à tous ceux qui ont figuré dans ces sélections de haut vol. Ils méritent tous un petit lingot d'honneur !

 

 

Samb'Or 2016 de la meilleure couverture

 

samb'or 2016, samb'or, meilleur dessin, meilleure couverture, meilleur album de l'année, meilleur scénario,

Confessions d'un enragé de Nicolas Otero - Glénat

samb'or 2016, samb'or, meilleur dessin, meilleure couverture, meilleur album de l'année, meilleur scénario,

Des couleurs vives qui attirent l’œil, un personnage anthropomorphe pour le moins intrigant avec sa tête de chat, un regard déterminé avec les yeux fixés sur un point précis. Cette couverture donne envie de savoir ce qu'il y a derrière ...

Bravo à Nicolas Otero pour cette belle couverture, et pour ce résultat qui doit beaucoup aux réseaux sociaux.

 

****

 

 Samb'Or 2016 du meilleur dessin

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero

Carlos Puerta pour Jules Verne et l'astrolabe d'Uranie - Ankama

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero

Un auteur qu'on aime beaucoup chez Samba BD ! Entre peinture et dessin, ses planches dégagent une force incroyable. Carlos Puerta est un auteur qui gagnerait à être plus reconnu.

A quelques voix près, on trouve en deuxième place Odrade avec son bel album Le chat qui n'aimait pas les croquettes et un dessin qui vaut le coup d’œil pour sa technique hors sentiers battus du crayon blanc sur papier noir.

 

 

****

 

 Samb'Or 2016 du meilleur scénario

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero, puerta, jules verne et l'astrolabe d'uranie,

 

Joël Callède pour Mitterrand Requiem - Le Lombard

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero, puerta, jules verne et l'astrolabe d'uranie,

Un très bel album qui nous montre un vieux Président au crépuscule de sa vie, faisant le bilan de sa vie politique. Réflexion, introspection et spiritualité sont au rendez-vous dans cet album où Joël Callède porte un regard sans concessions sur une personnalité politique hors norme, sujette autant à l'admiration qu'à la détestation.

En deuxième place à trois voix près, on trouve un très bel album aussi : Un maillot pour l'Algérie de Kris et Bertrand Galic, dessiné par Javi Rey. A découvrir cette fabuleuse histoire de la création de l'équipe de foot Algérienne en pleine guerre, où quand la politique et le sport se rejoignent.

 

****

 

 Samb'Or 2016 du meilleur Album

 

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero,puerta,jules verne et l'astrolabe d'uranie

 

The long and winding road de Christopher et Ruben Pellejero - Kennes Éditions

 

samb'or 2016,samb'or,meilleur dessin,meilleure couverture,meilleur album de l'année,meilleur scénario,confessions d'un enragé,otero,puerta,jules verne et l'astrolabe d'uranie

Un des coups de coeur de Samba Bd de cette année. The long and winding road est un road movie rempli d'émotions, d'humour et de rock'n roll. Christopher et Ruben Pellejero nous embarquent à bord d'un vieux combi VW sur les traces du mythique festival rock de l'île de white de 1970. A lire absolument en écoutant la bande son proposée à la fin. 

La deuxième place est prise par Pereira Prétend, adaptation en bande dessinée du roman de Antonio Tabucchi par Pierre-Henry Gomont.  Dans le Portugal des années 30 en pleine dictature Salazariste, Pereira prétend raconte la prise de conscience d’un homme confronté à la dictature. Ou quand un homme décide de se battre la plume au poing ! Devenue une œuvre emblématique de la résistance au totalitarisme et à la censure.

 

 

25/12/2016

Samb'or 2016 du meilleur scénario

sambor_scenario-4296fca.gif

 

Voter pour le meilleur scénario n'est pas une mince affaire !  A l'inverse du dessin, là il faut avoir lu l'album pour pouvoir voter.

A la rédaction, entre nos achats et les services presse, nous avons la chance de pouvoir lire énormément d'albums ce qui n'est évidemment pas le cas de tous.

Mais quand bien même vous n'auriez lu qu'un seul album de la sélection qu'on vous propose, rien ne vous empêche de voter pour cet album.

Voici donc les 10 albums sélectionnés.

 

cliquez sur les vignettes pour les agrandir

A coucher dehors

Aurélien Ducoudray

Bitch planet T1

Kelly Sue Deconnick

L'adoption

Zidrou

L'été diabolik

Thierry Smolderen

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

La loterie

Miles Hyman

Le Roy des Ribauds

Vincent Brugeas

Mitterrand requiem

Joël Callède

Morgane

Stéphane Fert et

Simon Kansara

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

 

Shangri-la

Mathieu Bablet

Un maillot pour l'Algérie

Bertrand Galic et Kris

 
 

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

samb'or 2016,samb'or,meilleur scenario,a coucher dehors,ducoudray,la loterie,hyman,bitch planet,deconnick,l'adoption,zidrou,le roy des ribauds,brugeas,l'été dibolik; smolderen,mitterrand requiem,callède,morgane,fert,kansara,shangri-la,bablet,un maillot pour l'algérie,kris,galic

 

 

 

 pour voter, remplissez le formulaire ci-dessous

 

 

03/07/2014

XIII MYSTERY - Tome 7: Betty Barnowsky.

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014Dessin : Sylvain Vallée  - Scénario : Callède

D’après la série XIII de Jean Van Hamme et William Vance

Editions Dargaud

Sortie 13/06/2014

56 pages

Prix conseillé : 11,90 €

ISBN : 9782505061236

Aventure, polar, thriller

 

Résumé (de l’éditeur) : Obligée de retourner dans l'enfer de la jungle du San Miguel en compagnie de Carrington, Betty tombe aux mains de SPADS déserteurs, restés fidèles à Mac Call. Dans cette nouvelle épreuve, Betty retrouve ses réflexes de femme d'action, mais doit aussi faire face à un enjeu bien plus dramatique, car elle cache au fond d'elle un lourd secret qui la lie pour toujours à... XIII !

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014

 

Mon avis : Retour sur la série spin-off de XIII. Fort décriée par certains, encensée par d’autres, je suis plutôt d’avis de dire que la qualité est parfois inégale d’un tome à l’autre. Il faut bien dire que le concept de la série est de reprendre un personnage de la série principale (autre que XIII) et d’approfondir sa vie, son œuvre pour donner un autre éclairage au personnage et éventuellement à la série. Certains personnages sont anecdotiques dans la saga et n’amène rien ou pas grand-chose. D’autres, par contre, sont beaucoup plus intéressants et amènent un éclairage différent à l’intrigue, à la problématique de XIII. C’est ici que l’on peut mesurer le talent des auteurs qui se lancent dans ce défi car cela reste un défi de se frotter aux personnages de Jean Van Hamme et William Vance et d’amener quelque chose d’inédit, de nouveau.

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014

 

Callède au scénario et  Sylvain Vallée (Il était une fois en France) se sont lancé sur la piste de Betty Barnowsky, qui n’est pas un personnage anecdotique de la série. L’action se passe après le tome 5 de la série XIII, intitulé « Rouge total », dans le premier cycle de XIII.

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014

 

On retrouve dans le récit quelques  personnages principaux de la série. Certains sont en arrière fond et suivent à distance. D’autres sont impliqués directement dans l’action. Carrington réussit à faire reprendre du service à Barnowsky dans le but de liquider les SPADS déserteurs qui se sont réfugiés dans la jungle du San Miguel. Mais pas de chance, ils vont se faire piéger et tomber entre les mains des fourbes. Ils vont passer un très mauvais moment qui est raconté dans cette histoire. Le lecteur va découvrir en même temps un secret personnel que garde pour elle Betty Barnowsky…

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014

 

Cet album nous vaut un vrai récit d’action où l’enfer vert est très bien rendu. Avec des personnages bien typés, où les salauds sont de vrais salauds, les rebondissements sont légions, la mécanique est fine et bien huilée. Je dois dire que je me suis vraiment bien amusé à lire ce 7eme tome et que je le recommande à la lecture. En plus, les couleurs de Marie Marquebreucq (quel talent !) sont extraordinaires et rendent bien l’ambiance de la jungle et de l’action qui ne manque pas tout au long des planches de Vallée.

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014

 

Bref, le duo Vallée-Callède s’en sort avec les honneurs. Epatant !

 

Dessin :             8,5/10

Scénario :          8,5/10

Moyenne :          8,5/10

 

Capitol

 

XIII mystery, Vallée, Callède, Van Hamme, Vance, Dargaud, 06/2014

 

24/02/2013

Les petites chroniques (1).

Une nouvelle rubrique, des chroniques courtes qui vont droit au but .



L’appel des origines T3.

Appel des origines (L')3.jpgAppel des origines (L')3f.jpgNous voilà arrivé au bout du voyage d’ Anna avec cet ultime tome 3. Les auteurs nous proposent pour ce final une sorte de safari qui sent bon la grande aventure des premiers explorateurs du continent noir. C’est d’ailleurs la grande force de ce tome, le dessin de Séjourné qui rend hommage à cette Afrique belle et sauvage. J’ai aussi aimé la fin qui est bien pensée. Au final, une série très honorable donc mais ma lecture a aussi manqué d’empathie pour les personnages d’où ma cote qui pourrait sembler sévère.


Ma note : 6.5/10


Samba


 ********************************

 

Rue des chiens marins.

ed.jpg0.jpgSurprenant, voilà bien le qualificatif  qui me vient à l’esprit après cette  lecture. Le début commence un peu comme la série Das Boot , on embarque à bord d’un U-boot  , on coule, on navigue, on s’ennuie ,le tout dessiné dans un style semi-réaliste…..Pour échapper à l’absurdité de cette guerre , Josef  s’invente  un confident imaginaire, un phoque loufoque. Il lui raconte sa jeunesse, son amour pour Emma la juive. A la fin, je me suis quand même demandé où Michel Constant (Mauro Caldi) voulait en venir. C’est assez perturbant cette absurdité qui s’étale jusqu’à la dernière page.


Ma note : 6/10


Samba.

 

 

 ********************************

 

Bad Ass Tome 1
 
Bad Ass1.jpgBad Ass1f.jpgBad Ass inaugure le nouveau label « Comics Fabric » de Delcourt qui a pour mission de publier du comics « made in France ».


Jack Parks est un ado looser super acnéique et donc souffre-douleur de ses contemporains. Il est nul en tout, rate tout ce qu’il entreprend, et comble du comble il est hyper désagréable avec son entourage. A la suite d’un accident, il va devenir Dead End, un super méchant sans réel super pouvoir si ce n’est de semer terreur et chaos à chacun de ses passages et de réussir tous ses coups sans en prendre un seul. Tout ça pour se venger de ses anciens bourreaux.


Le récit mené à un train d’enfer est rythmé par moult explosions, cascades et tueries en tout genre, parsemé de quelques scènes un peu gores. Le dessin est vif et dynamique avec des couleurs vives, le découpage quasi cinématographique, mais la mayonnaise a du mal à prendre.


Malgré les quelques clins d’œil distillés de-ci de-là à certains super héros bien connus, je ne suis pas sûr que les férus de comics adhérent à cette histoire. Et je ne suis pas sûr non plus que les autres aient envie d’aller plus loin. Hommage, imitation ou parodie des comics US, chacun se fera son opinion. Pour ma part, j’avais trouvé la bande annonce assez prometteuse, mais au final je trouve cette parodie potache assez grotesque.
 
Ma note 5/10


Loubrun

 

 ********************************

Spider-Man (Marvel France 3e série) Hors Série - Spider-men


l'appel des origines,l appel des origines,sejourné,bad ass,rue des chiens marins,hanna,bessadi,constant,le lombard,vents d'ouest,delcourt,callède,marvel,comics,super heros,wolverine,deadpool,spiderman,spider-man hors serie,marvel universel'appel des origines,l appel des origines,sejourné,bad ass,rue des chiens marins,hanna,bessadi,constant,le lombard,vents d'ouest,delcourt,callède,marvel,comics,super heros,wolverine,deadpool,spiderman,spider-man hors serie,marvel universeComme vous devez le savoir cette année fête les 50 ans du tisseur ! On bouffe du Spider-man à toutes les sauces mais le nouveau Spider-man nors-serie : SPIDER-MEN sort du lot ! 

D'abord le scénario de Brian M. Bendis est bon : Spider-man se retrouve dans l'univers Ultimate où sont "double" plus jeune est mort et remplacé par un jeune noir Miles Morales ( très bonne idée aussi - pour ceux qui suivent la série ultimate ), le dessin de Sara Pichelli est superbe et très réaliste et.... j'avoue que j'ai eu les larmes aux yeux quand notre Spidey rencontre sa tante, une Gwen plus jeune, une MJ plus timide........... cela m'a rappelé les années où j'ai lu tout le parcours de Peter Parker, c'est émouvant pour moi.


Les clins d'oeil sont fameux, par exemple lorsque le Nick Fury Ultimate ( black au visage de Samuel Jackson ) demande à Peter s'il y a un Nick Fury dans sa dimension, celui ci répond : " oui et il est blanc" ce à quoi le Fury Ultimate répond : " dommage pour vous" ! Trop fun !


Ma note : 8/10


JR5902


 ********************************

 

Marvel Universe (Marvel France 2e série) Tome 5 La guerre des identités

l'appel des origines,l appel des origines,sejourné,bad ass,rue des chiens marins,hanna,bessadi,constant,le lombard,vents d'ouest,delcourt,callède,marvel,comics,super heros,wolverine,deadpool,spiderman,spider-man hors serie,marvel universel'appel des origines,l appel des origines,sejourné,bad ass,rue des chiens marins,hanna,bessadi,constant,le lombard,vents d'ouest,delcourt,callède,marvel,comics,super heros,wolverine,deadpool,spiderman,spider-man hors serie,marvel universeJ'ai lu le nouveau MARVEL UNIVERSE N°5 avec une histoire complète de Spider-man, assez banale et longue à lire ! Je n'y ai pas adhéré. Par contre la deuxième histoire, un one shot intitulé: LE LEURRE, met en scène Wolverine et l'inénarrable Deadpool.


L'histoire : un robot Shiarr perdu arrive sur terre, sa mission : détruire Jean Grey, le Phénix noir ! Mais elle est déjà morte ! Donc il tue tout ce qui bouge en la cherchant en vain. Wolverine a l'idée de le détruire en se servant de Deadpool comme appât et ce dernier, déguisé en Jean Grey et "too much"! je me suis bien marré. J'adore Deadpool !


Ma note : 6/10 à cause de l'histoire principale qui est banale.


JR5902

07/08/2012

« Karma Salsa » tome 1/3

Karma salsa1.jpgKarma salsa1p.jpg

 édité chez Dargaud, scénario : Callède & Charlot, dessin : Campoy (2012).
 

 



Résumé :

 

Ange est un ancien guerrier qui sort enfin de sa cage des Caraïbes.
Vingt années qu’il attend sa liberté ce cher « ange », soi-disant pour avoir buté un flic !...
Mais est-ce pour retrouver les gants et les flingues à la sortie ? Non, car Ange est devenu accro à la méditation, plus au pognon ni à l’alcool, ni même aux filles...
Reste qu’un magot est caché quelque part et les anciennes connaissances sont bien décidées à mettre la main dessus ! Bouddha pourra-t-il alors l’aider à se défendre, sans devoir pour cela faire gicler le sang ?
Pas sûr.
Surtout qu’une fille ayant ses yeux est « protégée » par un beau salaud, qui lui n’a rien d’un moine lévitant.
 

Mon avis :
 

Un album avec dessus le nom de Callède suscite toujours mon intérêt, alors j’ai lu ce premier album sans trop hésiter. J’avoue être déçu au final, même si dans le cadre du simple divertissement des masses, ça fonctionne.
 

Le dessin est superbe et c’est bien pour lui en définitive que j’ai lu cet album. Fred Campoy a un trait qu’on dirait taillé au sabre, ça gicle, ça éclate, ça en fout plein les yeux et les couleurs de Sutter donnent envie de dépaysement total tant on se croirait à Cuba, avec « havanes et p’tites créoles » (comme dirait l’un des protagonistes) !
 

Là où le bât blesse, c’est dans le manque d’originalité du récit. Jamais je n’ai été surpris. Pas même par la personnalité atypique du héros. Suis-je blasé à ce point ? Certes, les dialogues sont bien écrits et parfois assez drôles, même si empreints d’une certaine vulgarité chère aux nostalgiques de Scarface (merci P. Charlot), mais que de gros clichés dans cet album !
De plus il se lit très rapidement, voire trop (46 pages sur un rythme endiablé, mêlant musique noire - Charlot est d’ailleurs musicien - et bien sûr Salsa).
 

Une demi-déception donc, par rapport à la créativité d’une série comme Haute sécurité, abordant le même thème des prisons.
 

Comme Callède est en charge de l’histoire et Charlot des dialogues, j’imagine que la suite va davantage « surprendre », mais en ce qui me concerne autant l’emprunter quand je n’aurai que çà à lire.
Pour un même prix j’aurais aimé l’histoire bouclée et dans un plus petit format... Mais faut bien se payer des vacances j’imagine... euh, aux Caraïbes les vacances ?
 

Ma note :
 

Dessin : 8/10
Scénario : 7/10
Originalité du récit : 6/10
 

Soit : 7/10
 

Avant tout un très bon dessin et des dialogues savoureux, voilà ce que j’en retiens.

Nicolas.

Karma salsa1v.jpg

Écrit par Samba | Commentaires (5) | Tags : karma salsa, dargaud, callède, charlot, campy, 710 |  Facebook | |

29/04/2012

SKIPPER - Tome 1: Somalia.

Couv_160594.jpgPlancheA_160594.jpgDessin : Lenaerts - Scénario : Callède

Découpage et dialogue : Gihef

Editions Dupuis

Sortie : 06/04/2012

56 pages

Prix conseillé : 12,00 €

ISBN : 9782800147246

Aventure

 

Résumé (de l’éditeur: Damien Renaud, un brillant reporter indépendant, a disparu au large de la Somalie alors qu'il enquêtait sur la piraterie maritime. Sur les conseils d'un ami commun, sa femme Noémie fait appel à Ewann Kerrien, un ancien skipper de haut niveau qui végète dans les paradisiaques îles grecques, entre convoyage de touristes et soirées arrosées à l'ouzo. Sa demande est simple : elle veut qu'il l'accompagne dans une des régions les plus dangereuses du monde, pour retrouver un journaliste disparu depuis des semaines et pour lequel aucune rançon n'a été réclamée ! Peut-être l'occasion pour Erwann, le marin à la dérive, de sortir la tête de l'eau

 

 

111931.JPG

 

Mon avis : Une nouvelle série débute chez Dupuis. Elle s’appelle « Skipper » et est dotée pour ce premier tome d’une magnifique couverture qui évoque pour moi le voyage, le rêve, le milieu maritime, la nature, la mer…D’où mon achat… Il s’agit en réalité d’une enquête à la recherche d’un journaliste disparu en Somalie. Ce journaliste enquêtait sur les pirates qui sévissent sur les mers dans la corne de l’Afrique pour rançonner les touristes mais aussi les armateurs. On en a beaucoup parlé dans les médias ces derniers mois.

L’intérieur est hélas moins exaltant. Cet album m’a quelque peu déçu alors qu’on avait tous les éléments pour faire un fantastique scénario. Outre l’intrigue, je m’attendais à des développements sur le thème de la piraterie, celle-ci est à peine effleurée. Un thème accessoire va prendre l’avant plan et polluer le scénario...Les auteurs ont donc raté une occasion unique de faire un récit sur un thème captivant et important tant au niveau de la géopolitique que du monde maritime.

112016.JPG

 

A contrario, le scénariste a picoré à gauche et à droite dans différents thèmes annexes pour faire une histoire sans aucune profondeur mais où il joue sur la corde sensible (pollution des mers, multinationales, ONG,…). De plus, Le bateau à voile est le moyen de locomotion d’Ewann Kerrien, un ancien navigateur connu dans les courses à la voile. Mais rien de plus! Je m’attendais à ce qu’on raconte de façon un peu plus crédible et plus didactique la navigation en elle-même. Il faut rapidement déchanter.

Ayant quelques milliers de miles à mon compteur en tant que navigateur amateur, je peux vous dire que certaines cases de cet album montrent que les auteurs n’y connaissent pas grand-chose à la voile. J’aurais préféré un peu plus de précision à ce sujet.

111620.JPG

Quand on parle d’un vent « force 5 » et que le dessinateur dessine une mer presque d’huile, je me pose des questions…A force 5, il y a quand même déjà de belles vagues.

Quand le skipper montre une carte qui ressemble plus à un atlas scolaire qu’à une carte marine détaillée, je me dis que ce gars n’est pas trop sérieux…

111750.JPG

Quand je vois que le voilier remonte le canal de Suez à la voile, que ces même voiles sont « tribord armure », des voiles bien pleines, alors qu’un porte-container, chargé et haut comme un immeuble de dix étages, se trouve juste sur bâbord et lui coupe le vent,…Là, je rigole… De plus, dans ce genre d’endroit délicat, la marine commerciale a la priorité. Le voilier doit rester « manoeuvrant », le moteur en marche, et éventuellement avec la grande voile hissée pour stabiliser le bateau…Le skipper doit pouvoir laisser la place aux gros bateaux de commerce. Bref, j’estime qu’il ne faut pas connaître la mer pour dessiner des inepties pareilles…Pas très crédible !

Copie de 111750.JPG

Oui, vous allez dire, cher lecteur, que Capitol est un puriste ! Mais, cela fait franchement tâche et cela me choque. Si je suis équipier sur un tel bateau, je quitte le bord dès le premier port venu…Au fou !

En conclusion, il s’agit d’un livre plein de bonnes intentions mais il loupe complètement sa cible. Pourtant, l’idée de base est excellente mais la réalisation n’est pas à la hauteur des attentes. Espérons que le prochain tome rectifiera le tir. Ce n’est pas le Titanic, pas encore…

Cela se laisse lire mais il ne faut pas être trop regardant…

 

Graphisme :   7,0/10

Scénario :     4,0/10

Moyenne :     5,5/10

 

Capitol.

114910.JPG

06/03/2012

L’appel des origines T2:Nairobi.

Appel des origines (L')2.jpgAppel des origines (L')2p.jpgAuteurs: Callède,Séjourné et Verney.
Editeur : vents d’ouest.
Sortie : 01/2012

Kenya.
La vie d'Anna a radicalement changé : exit la petite serveuse de Harlem, place à la belle comédienne sur le pont d'un paquebot à destination de l'Afrique ! L'amour infini qu'elle ressent pour Simon, son rôle de vedette de cinéma, les discussions passionnantes avec le professeur Bradley : Anna est emportée dans un tourbillon de sensations nouvelles et exaltantes. Elle se laisse surtout bercer par l'espoir immense de retrouver son père, tandis que les autres membres de l'expédition découvrent des images d'un autre genre de père : l'un des premiers hommes de l'humanité… Mais ce retour aux origines ne sera pas sans blessures.

Tout en noir ?
pl-45-APPEL-yh,kj024.jpgAutant l’écrire noir sur blanc, l’appel des origines nous plonge à une époque où on broyait facilement du noir sur les couleurs des individus. En 1920, on était vite sur une liste noire simplement pour une pigmentation différente de la race « dominante ». Cet effet «  bête noire » est admirablement rendu dans cette série qui est avant tout un carnet de voyage admirablement retranscrit par Gaël Séjourné. Un dessin éclatant pour ses couleurs chaudes d’une Afrique sauvage et envoutante mais aussi chaleureux par son effet «  crayonné ». Dommage l’académisme un peu trop poussé pour la mise en page.
Sinon, le rythme est assez lent presque à l’africaine si j’osais, on mise essentiellement sur les états d’âmes de l’héroïne en oubliant un peu d’y mettre les petits trépignements d’usage qui donneraient à l’ensemble un peu plus de force. Heureusement que les lions se réveillent en fin d’album.
Par contre, je suis assez d’humeur noire en voyant le prix, 15 Euro (voilà le cap est franchit allégrement par un vilain mouton noir qui vient de l’ouest comme le vent). Avec une somme pareille, je dis « vive le marché noir ! ».
Scénario : 7/10.
Dessin : 8.5/10.
surprises.smileysmiley.com.7.3.gifGlobal



On en parle sur le forum.

pl-45-APPEL-752x1024.jpg



Inscrivez-vous à la newsletter.

10/10/2011

Damocles : Perfect Child

Damoclès3.jpgDamoclès3p.jpgAuteurs : Henriet et Callède
Editeur : Dupuis
Sortie : 02/2011

Le prix du danger.
Garde du corps professionnelle, Ely Braxton sait en principe mettre ses émotions de côté. Mais entre sa tristesse face à l'état de Walt, son mentor, plongé dans le coma, ses doutes grandissant sur les pratiques de l'agence Damoclès, leur employeur à tous les deux, et son intense sentiment de solitude, elle commence à perdre pied. Et ce n’est pas sa nouvelle mission qui va l'aider à garder la tête hors de l'eau... Désignée pour assurer la protection de la fondatrice de la société "Perfect child", Ely se retrouve une nouvelle fois dans un monde où tout s'achète, pourvu qu’on y mette le prix.

En progression.
J’avais été un peu déçu par les deux premiers tomes. Je n’y trouvais pas la touche « Callède » qui aime jouer avec les états d’âme de ses personnages.
Pour ce tome 3, barre à 180°, fini le léger et bonjour les sentiments. Vous allez me prendre pour un sadique car c’est quand notre héroïne devient « bordeline » que je commence à l’apprécier .Elle m’a fait penser à Jessica Blandy par moment .Si sûre d’elle mais tellement fragile aussi .Bref ça devient intéressant et j’espère que les auteurs continueront sur cette voie….et svp amis lecteurs emboitez le pas saint milliard.
Coté dessin, j’ai bien aimé le cadrage très dynamique de ce tome. En plus, Henriet a réussi à donner à son second rôle (Eva Troy)  une dimension peu commune. Au cinéma, on dirait qu’elle a éclipsé la vedette. Sinon, toujours un dessin très élégant, réaliste accompagné de couleurs assez éclatantes. C’est même parfois trop « propre » vis-à-vis de l’humeur noire d’Ely.
Bref, il y a du mieux, reste à rendre l’intrigue principale un chouia plus captivante.
Dessin 8/10
Scénario 7/10
7-17b0.gifGlobal.



On en parle sur le forum.

Damoclès4.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

09/03/2011

L’appel des origines tome 1 : Harlem

Appel des origines (L')1.jpgAppel des origines (L')1p.jpgAuteurs : Callède et Séjourné
Editeur : Vents d’ouest
Sortie : 02/2011

Résumé :
Début du 20ème siècle, les années vingt, Anna la jolie métisse vit à Harlem, le quartier noir, principal vivier de la culture afro-américaine, à New York. Elle y vit avec son oncle Benny, sa tante Viviane et sa grand-mère, non loin de leur restaurant réputé qui fait leur fierté, au rythme du jazz, de la soul music et de l’alcool de contrefaçon qui fait fureur en cette période de prohibition. Pourtant, depuis toujours, Anna se sent perdue entre deux cultures, deux couleurs… Même si ses amis d’enfance et sa famille d’adoption se montrent très protecteurs vis-à-vis d’elle (parfois trop !), la jolie jeune femme subit le racisme des deux côtés. La convoitise, aussi.
Au hasard d’une promenade rituelle avec sa grand-mère, elle découvrira cependant ses véritables origines, ainsi que le secret bien gardé que ses proches pensaient ne jamais devoir déterrer… Le début d’un voyage vers un autre continent, le début d’une nouvelle vie, loin de l’insouciance, mais aussi plus près de l’amour !
 
Mon avis :
Deuxième collaboration après Tatanka, pour Callède et Séjourné, et surtout un genre dans lequel je ne les attendais pas ! Eh bien, ils s’en sortent plutôt pas mal !
Bien sûr, ce premier tome pose les bases d’une intrigue pour l’heure assez classique (voire un peu « déjà vue »), mais la justesse des faits historiques, l’attention particulière portée aux personnages (comme toujours chez Callède) et le dessin tout en rondeur de Séjourné, ajoutent énormément à l’ensemble ! Pour le dessin, ce dernier s’est vraiment surpassé, faisant revivre Harlem comme si vous y étiez ! A un moment, c’est une chanteuse de blues célèbre (Ethel Waters) qui fait son apparition, ses textes planant sur les habitants comme sur le lecteur, émerveillés par tant de poésie ! A un autre, c’est un homme d’affaires, un taxidermiste renommé ou encore un autre groupe, jadis très connu... Le récit est véritablement ancré dans son époque, un petit lexique en fin d’album nous invitant d’ailleurs à nous cultiver davantage sur celle-ci !
Pour le second tome, j’espère néanmoins un peu plus d’originalité et de suspense. La fin du tome 1 laisse présager d’une suite en ce sens. Sinon, l’histoire est intéressante, bien rythmée, le lecteur suit avec envie. Un bon album, dans la lignée de ceux de la collection « Air libre » chez Dupuis.
 

Ma note : 7/10 
Nicolas.
On en parle sur le forum..

Appel des origines (L')1v.jpg

 

07/03/2011

La comptine d'Halloween.

Comptine d'Halloween3.jpgComptine d'Halloween3p.jpgAuteurs : Denys et Callède
Editeur : Delcourt
Sortie : 2000 à 2002 (3 tomes)

Résumé :
Betsy Mahorn, une actrice américaine de seconde zone, se rend dans son Montana natal afin d’assister aux obsèques de sa mère. Ce retour aux sources la confronte à un passé qu’elle tentait jusque-là d’exorciser : en jouant dans des films où l’héroïne finit le plus souvent déshabillée, écorchée... Des rôles de victimes, pour ne pas changer.
Bien loin de Los Angeles donc, bien loin de cette audition pour laquelle on l’attend - une chance inespérée de décrocher enfin un rôle différent ! -, Betsy finit par échouer le long d’une route perdue, en proie à des rêves étranges qui prennent la forme de cauchemars réels... Elle aura bientôt un accident de voiture et se réveillera à Creeper Creek, une petite bourgade jusque-là tranquille, à l’image de son cinéma de quartier peu fréquenté, qui passe en boucle les vieilles séries b. Un endroit où tout le monde se connaît depuis des années mais où bien peu sont ceux à voir la vérité : depuis l’arrivée de cette étrangère, des meurtres sont commis. Et si elle avait décidé une bonne fois d’en finir avec son passé ?... En finir lors de la fête des morts, le cadre idéal pour un bon film d’horreur, son dernier ?... Et si tous se trompaient, croyant tout savoir sur son voisin de pallier ? Pas si tranquille, Creeper Creek…
 

Mon avis :
Petite plongée dans le passé pour la première série connue de Callède ! « La comptine d’halloween » est une trilogie que j’affectionne beaucoup. Pourtant l’histoire n’est pas très originale, très classique même, mais Callède développe ses personnages fort adroitement, il les rend crédibles et surtout très attachants. On a envie de les suivre jusqu’au bout ! Betsy en est le plus bel exemple : elle est touchante, fragile, beaucoup ont envie de l’écouter ou de la protéger (et même plus), mais elle peut aussi se révéler sombre, froide, voire incontrôlable… Bien sûr, tous les codes d’un bon film d’horreur sont ici présents, mais dans une bd (comme parfois au cinéma d’ailleurs), c’est rare de les voir aussi bien respectés. On sent l’hommage respectueux à chaque page. Ce peut être l’ambiance du ciné, si superbement rendue par Denys, ou l’impression d’étouffement qui émane des bois avoisinants, tout, dans cette série, est prétexte à vous faire frémir, à vous faire revenir devant un bon film comme on savait les faire autrefois : avec trois fois rien !
Le dessin convient parfaitement au récit et les encrages de Denys sont toujours superbes. Il le fera encore avec plus de force lors de sa seconde série, toujours scénarisée par Callède : « Dans la nuit ». Mais avec des couleurs plus ternes, convenant mieux à cette dernière, plus tourmentée…
Je ne développerai pas plus. Ayant relu cette série une bonne dizaine de fois, mon plaisir demeure intact et je la conseille à tous, même ceux qui n’aiment pas trop se faire peur ! Un classique, tout simplement.
Et maintenant, j’attends sa prochaine création à Callède, mais là c’est un registre différent, plus proche de la grande aventure : « L’appel des origines » !... J
Ma note globale pour « Comptine »
8-17b1.gif

 

 

Nicolas.

On en parle sur le forum.

 

comptine.jpeg