11/01/2018

Le pays des purs

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10Scénario : Sarah Caron ; Hubert Maury
Dessin : Hubert Maury
Éditeur : La boîte à bulles
176 pages
Date de sortie :  mai 2017
Genre : roman graphique, reportage

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le 27 décembre 2007, la ville de Rawalpindi, au Pakistan, est la proie de violentes émeutes, suite à l’assassinat de Benazir Bhutto, principale opposante au régime en place.
Dans la foule, Sarah Caron, photographe française, saisit avec son appareil les moindres détails de la scène. Mais très vite, la jeune femme est repérée et se retrouve poursuivie, craignant pour sa vie.
Un mois plus tôt, Sarah rencontrait Benazir Bhutto afin de réaliser une série de portraits commandée par le magazine Time. Une entrevue difficilement décrochée et qui, par un pur hasard, survenait le jour même de l’assignation à résidence de l’opposante. Une aubaine pour Sarah : pendant 4 jours, elle se retrouvait aux premières loges de l’actualité ! De jour, elle mitraillait les lieux, de nuit, elle transférait ses clichés.
En immersion totale et au gré des commandes, la jeune femme passe cette année-là du monde de l’élite pakistanaise à celui des talibans, avec l’aide d’un fier guerrier pachtoune. Son objectif est une arme dont elle se sert pour frapper les esprits et franchir les frontières, qu’elles soient physiques ou culturelles, et ce malgré le danger des lieux et des situations.

 

"Tout est question d'arrangements politiques... Avec Musharraf... Avec mon ancienne complice Benazir Bhutto... A propos, j'ai appris qu'elle allait organiser un dernier meeting dans quelques jours à Rawalpindi. Intéressant ... Mais dangereux ! Qu'en penseront mes amis Talibans ?"

 

Mon avis

Sarah Caron est photo-reportrice et parcourt le monde pour les plus grands magazines français et étrangers. C'est lors d'une mission au Pakistan en 2007 qu'elle rencontre le dessinateur Hubert Maury, alors en poste à l'ambassade de France. Sarah revient du Pakistan avec de quoi publier un livre de photos, Pakistan, Land of the pure et avec une expérience forte et très marquante puisqu'elle s'est retrouvée au cœur du chaos lors de l'assassinat de Bénazir Bhutto. Elle en a fait un récit intime, Le Pakistan à vif, qui a inspiré cet album "Le pays des purs" à Hubert Maury.

Hubert Maury nous plonge en immersion totale dans cet État islamiste de 193 millions d'âmes plus grand que la France et la Belgique réunis. C'est avec une narration très rythmée et qui donne parfois l'impression d'être légèrement et peut-être volontairement chaotique, à l'image de la situation du pays en 2007, qu'il nous met sur les pas de Sarah dont on suit les aventures et mésaventures comme on suivrait celles d'une héroïne de BD dans une fiction. On est pourtant bien loin d'une fiction, les 14 pages de photos légendées ouvrant le livre sont là pour nous le rappeler.

le pays des purs,caron,maury,la boite à bulles,pakistan,documentaire,reportage,benzir bhutto,052017,810

Le sujet du photoreportage, tout comme celui de ce livre, n'est pas de faire une analyse de la situation géopolitique des lieux, mais bien de montrer les faits et d'être si possible au cœur des évènement et au plus près de ceux qui les font. Ainsi, l'on suit la photographe toujours en quête, non pas du scoop (ça c'est plutôt l'affaire des rédactions occidentales), mais des images au plus près de la vérité. Toutes ses rencontres, de Benazir Buttho au Mollah islamiste en passant par les chauffeurs de taxi, intermédiaires et facilitateurs, permettent de mieux appréhender la complexité de ce pays à la culture si différente de la nôtre.

En juxtaposant les anecdotes (la quête de sous-vêtements suite à la perte des bagages à l'aéroport ; le besoin constant d'une connexion internet pour transférer les photos ...) à des situations graves, dramatiques ou terrifiantes (poursuite par une foule enragée après l'assassinat ; rencontre avec une jeune fille mariée de force à 12 ans puis répudiée ; incursion dans un village transformée en usine d'armement et tombée aux mains des talibans ; ...), le récit est mis à hauteur d'homme et permet de prendre la mesure de tous ces faits qui paraissent parfois surréalistes. Comme l'est cette rencontre avec un guerrier Pachtoune qui cite Victor Hugo et prend pour modèle Napoléon.

le pays des purs,caron,maury,la boite à bulles,pakistan,documentaire,reportage,benzir bhutto,052017,810

Ce sont eux les héros de ce récit et ils nous font comprendre, avec un coup de pouce de l'auteur, le sens de ce titre énigmatique pour une contrée où règnent violence et conflits depuis des décennies. Pakistan signifie Pays des purs en ourdou, la langue officielle du pays. Les purs, ce sont ces guerriers Pachtounes qui vivent avec le chaos, armes à la main protégeant village, maison, famille avec cet espoir toujours chevillé au corps et une certitude inébranlable que la paix reviendra un jour. Sarah Caron en a rencontré un, et l'on devine que c'est peut-être la rencontre qui l'aura le plus marquée.

 

Le dessin léger de Hubert Maury contraste avec la tension permanente du récit. A mi-chemin entre le semi-réalisme et la caricature, les traits sont posés avec précision et beaucoup d'expressivité. Ce style confère aussi au récit un ton volontairement épique et le sort du registre des documentaires didactiques au ton trop dramatique, et permet de prendre un peu de distance avec la réalité des faits. Comme le fait Sarah avec ses photos, Hubert montre les faits le plus simplement possible. L'alternance entre bichromie et noir et blanc profond crée un jeu subtile entre ombre et lumière mettant en évidence les nombreux contrastes de ce pays.

 

le pays des purs,caron,maury,la boite à bulles,pakistan,documentaire,reportage,benzir bhutto,052017,810

 

Le Pays des purs, je vous en recommande vivement la lecture, car c'est le genre de livre qui aide à comprendre des évènements qui souvent nous échappent, noyés que nous sommes par des flots d'informations sélectionnées souvent superficielles.

C'est aussi un bel hommage rendu aux journalistes, ceux qui vont au front chercher l'info, en permanence pris en tenaille entre la tension du terrain et la pression exercée par leurs rédactions.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10

 

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10

 

le pays des purs, caron, maury, la boite à bulles, pakistan, documentaire, reportage, benzir bhutto, 05/2017, 8/10

 

 

 

 

Le site de Sarah Caron