11/11/2016

India Dreams

cov.jpgcov 2.jpgTome 9 – Le regard du vieux singe

Tome 10 – Le joyau de la couronne

Auteurs : Maryse et Jean-François Charles

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Parution : 02 novembre 2016

Aventures exotiques

Présentation :

Ce que l'Inde apporte à ceux qui la cherche.

Les Indes, fin du XIXe.

L'inspecteur Pimlicott a retrouvé la trace de Percy, accusée d'un meurtre horrible commis à Londres deux ans plus tôt. Profitant d'une permission, le lieutenant Mac Oliffe se rend dans le désert de Thar, à la recherche de son compagnon d'armes, le capitaine Redfields porté disparu après l'attaque du fort Nawdar. Alors que la mousson dévaste la région de Calcutta, le professeur Sybellius entreprend un voyage initiatique dans l'Inde sacrée.

Ainsi chacun suit son destin sous le regard du vieux singe.

Chacun trouve sa destinée dans cet album (tome 9) clôturant le deuxième cycle d'India Dreams.

1.jpg

Un art book (tome 10) prolonge la série à travers le récit de Percy Law et les carnets de Reginald Sybellius.

Un Artbook qui synthétise en dessins et en textes cette nouvelle grande aventure clôturée par le tome 9 (cycle de 4 albums), ainsi que les raisons de ce nouveau cycle, plus proche de l’esprit de La Route des Indes de Forster, adapté au cinéma par David Lean.

2.jpg

Mon avis :

Série solide et bien documentée, la fin du second cycle d’India Dreams confirme la maîtrise d’un scénario construit sur le modèle des pièces d’un puzzle qui se mettent en place petit à petit. Chère aux amateurs d’exotisme aventureux et historique, la série n’a jamais faibli en qualité. La lecture des deux beaux albums parus simultanément est un véritable régal pour les yeux et l’esprit. La délicatesse de la colorisation traduit toute la passion des auteurs pour les Indes et leur vision poétique de ce monde empreint parfois de douloureuse nostalgie.

4.jpg

Réflexion sur le sens de l’histoire et de l’action, recherche d’une vie enfin apaisée, cette fin de cycle laisse le lecteur sur une poignante conclusion.

On a du mal à refermer les livres, en se disant que c’est fini et qu’il faut quitter ce monde aux aspects magiques et tragiques, ces paysages grandiloquents, ces personnages si attachants. On se dit que ce fut un réel plaisir de partager ces émotions avec des auteurs dont la qualité et la sincérité du travail forcent l’admiration.

5.jpg

    Dessin

   Scénario

    Moyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.

 

02/12/2014

Expo Vente J-F Charles.

charles-affiche-web-02.jpg

Capture.JPG

Écrit par Samba dans Actualité | Commentaires (0) | Tags : charles, expo |  Facebook | |

31/01/2014

India Dreams Tome 8 Le Souffle de Kali

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britanniqueIndia dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britanniqueScénario : Charles, Maryse Charles, Jean-François
Dessin & Couleurs : Charles, Jean-François
Dépôt légal : 11/2013  
Editeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-06370-9
Planches : 46

 

C’est toujours avec grand plaisir que je continue de lire la série de Maryse et Jean-François CHARLES : India Dreams. Cette série nous plonge au cœur de l’Inde, à la fin du XIXe siècle, du temps où ce pays était une colonie Britannique.

 

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britanniqueDans ce 8e tome, Le souffle de Kali, nous continuons de suivre les destinées de plusieurs protagonistes, le juge Arthur Byle et son épouse Cybill, le capitaine Redfield, le sergent-major Gangootri, Percy Law, le professeur Sybellius et Abe.  L’action ou plutôt les actions vont se dérouler dans plusieurs villes ou lieux de l’Inde : Calcutta, Agra, le Rajastham …. Maryse et Jean-François CHARLES profitent de ces différents lieux pour nous éclairer sur la culture Indienne. Jean-François CHARLES lui nous comble de bonheur avec ses magnifiques illustrations en couleur directe qui sont absolument splendides !!!!  C’est un vrai bonheur pour les yeux !

 

Différents dangers guettent nos protagonistes.  La mort, la guerre, la souffrance … sont au rendez-vous dans ce 8e tome d’India Dreams.  Cependant, malgré ces coups durs le souffle de Kali n’est pas une bande dessinée sombre et triste.  Les couleurs de Jean-François CHARLES viennent sublimer tout cela et nous envoûter de bien belle manière !!! De nombreux rebondissements parsèment cette aventure et nous sommes tenus en haleine jusqu’à la dernière case.

 

En refermant ce tome 8, je n’avais qu’une envie connaitre la suite !!! C’est plutôt bon signe.

 

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britannique

 

Ma note : 8/10

 

Revedefer

 

 

 

******************************

 

Les Éditions Casterman et SambaBD sont heureux de vous faire gagner un exemplaire du Souffle de Kali.

 

 

India dreams,casterman,inde,calcutta,charles,112013,0810,agra,rajasthan,colonie,britannique

 

 

Pour ce faire il vous suffit de laisser un commentaire sur cette chronique. Le gagnant sera tiré au sort.

 

Le concours est ouvert jusqu’au dimanche 16 février 2014 à minuit.

24/10/2013

Africa dreams T3 : Ce bon monsieur Stanley.

Africa Dreams3.jpgAfrica Dreams3h.jpgDe Maryse et JF Charles ,Bihel.

Chez Casterman.

Sorti le 10/2013.

1903. 

Afin de recueillir les souvenirs et le témoignage de celui qui fut l'un des héros de la colonisation de l'Afrique, et notamment du Congo pour le compte du roi Léopold, un jeune reporter belge rend visite à Henry Morton Stanley dans son domaine du Surrey, où l'explorateur vieillissant, malade et presque infirme s'est retiré du monde. En veine de confidences, Stanley se remémore pour son visiteur la célèbre expédition de secours à Emin Pacha. Ses souvenirs sont enchanteurs, éblouis. Mais à mesure que le flash back se précise, la violence barbare du comportement de Stanley à l'égard des Africains se révèle dans toute son horreur sanglante. L'expédition Emin Pacha est restée célèbre parce qu'elle fut la dernière grande expédition privée du XIXe siècle au coeur de l'Afrique, mais aussi pour avoir été la plus meurtrière pour les populations qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin... 

 

Les chaines du Congo.

Cette série a comme grand mérite de dépoussiérer notre manière de voir le début du colonialisme belge au Congo. On devine que les époux Charles ont dû effectuer un grand travail de recherche pour coller au plus proche de la vérité .Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’à cette époque, l’humain ne valait pas tripette et encore moins si vous étiez un noir, là vous étiez carrément une sous race simplement bon comme esclave. On se dit qu’heureusement les mentalités ont évolué. Mais en êtes-vous si sûr ? Actuellement, sous le prétexte « économique », on continue à faire passer le profit avant l’humain non ? On a simplement remplacé les « nègres » par des enfants indiens ou asiatiques pour fabriquer nos précieux objets de consommation.

Je m’éloigne du sujet mais c’est pour vous montrer combien cette BD est intéressante et interpellante.  On constate tout comme aujourd’hui qu’il est facile de manipuler les consciences par de la fausse information ou des dessous de table. 

L’air de rien, Africa Dreams est un beau miroir sur nous même .Et visiblement, l’œuf n’est toujours pas assez pourri car j’ai vu récemment  un reportage sur Léopold II où encore aujourd’hui on occulte facilement son rôle dans ses abominations. Il n’y a vraiment  pas de quoi en être fier !

Coté dessin, Bihel nous offre toujours un beau voyage  en terres congolaises. Son style éthéré en aquarelle fait vraiment merveille.

Une série à lire assurément simplement pour réveiller notre passé et  pour éveiller notre pauvre conscience.

Un grand merci aux auteurs !

 

a08-3e78906.gifdessin.

a08-3e78906.gif Scénario

a08-3e78906.gifGlobal.

 

Samba.

On en parle sur le forum.

Africa Dreams3n.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter

05/10/2012

Pin up 42

Jean-Francois Charles.

pin up.jpg

Écrit par Samba dans Pin up time | Commentaires (2) | Tags : charles, pin up |  Facebook | |

INDIA DREAMS - Tome 7: Taj Mahal.

Couv_170845.jpgPlancheA_170845.jpgDessin : Jean-François Charles - Scénario: Jean-François et Maryse Charles

Editions Casterman

Collection Univers d’auteurs

Sortie : 29/08/2012

48 pages

Prix conseillé : 13,25 €

ISBN : 978203038042

Roman, aventures, Indes

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Fin du XIXe siècle. Arrivés en Inde depuis Londres, tous les protagonistes de ce nouveau cycle d’India Dreams se mettent peu à peu en place pour que se noue un nouveau drame… À Calcutta, le juge Arthur Byle, nommé à la Cour Suprême, a bien du mal à faire accepter à son épouse Cybill l’exotisme envahissant de leur nouveau cadre de vie. Au Rajasthan, affecté au 8e régiment de lanciers du Bengale, le jeune capitaine Redfield doit supporter l’hostilité déclarée de son officier supérieur, tout en se préparant à affronter la terrible communauté des sectateurs de Kâli, les étrangleurs thugs. Tandis que dans l’état d’Awadh, accompagné de ses jeunes protégés Percy et Abe, le professeur Sybellius, fraichement exclu des grandes écoles d’Angleterre pour érotomanie, déclame des vers à tue-tête du haut de sa monture éléphantesque, sur la piste entre Calcutta et Agra : « Entendez-vous le silence annonciateur des tempêtes sur terre comme dans le cœur des hommes… »

 

1209301721300001.JPG

Mon avis : Dans le tome précédent, nous avions découvert les différent personnages qui vont évoluer dans ce second cycle d’ « india dreams ». C’était une mise en place mais surtout vue de Londres et via le prisme d’une société anglaise fort rigide. Dans ce tome, nous suivons l’arrivée des protagonistes en Inde et la prise de contact  avec leur nouvel environnement. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils doivent faire leur place et parfois se battre contre une certaine hostilité ambiante. C’est surtout le cas du capitaine Redfield que l’état major envoie rapidement au casse-pipe pour s’en débarrasser. D’autre part, Mr Pimlicott continue son enquête dans l’East End de Londres…

1209301723510001.JPG

Il s’agit d’une solide série, bien documentée, crée par Maryse et Jean-François Charles. Le scénario est bien maîtrisé et on peut voir les pièces du puzzle se mettre en place petit à petit. On passe sans problème d’un personnage à l’autre et des indes à Londres. L’action est suivie en général sans grand flash-back. C’est donc une histoire et une narration fluide qui nous sont proposées.

1209301725540001.JPG

Au niveau du dessin, c’est dans la droite ligne de la production des derniers opus. Un graphisme et une colorisation sous contrôle et maîtrisés.

Je ne vais pas broder à l’envie, c’est d’un excellent niveau. Une magnifique série connue et reconnue par les amateurs d’exotisme et d’histoire.

 

Graphisme : 8,0/10

Scénario :   8,0/10

Moyenne :   8,0/10

 

Capitol.

1209301740160001.JPG

04/05/2012

Ella Mahé : T4 –La couleur des dieux.

Ella Mahé4.jpgElla Mahé4p.jpgAuteurs : Charles² et Simon.
Editeur : Glénat.
Sortie : 04/2012

Malédiction.
Ella Mahé, jeune restauratrice de manuscrits anciens, un peu rêveuse, un peu gaffeuse, pérégrine dans le désert en compagnie de Thomas Reilly, à la recherche de la couleur des dieux. Notre belle héroïne n'est pas insensible au charme du jeune homme, mais elle réalise que celui qu'elle prenait pour un égyptologue érudit s'est servi d'elle, et pire, qu'il lui a menti. Thomas Reilly n'est pas celui qu'il prétend être !

Une longue agonie…
Et paf, encore une nouvelle BD qui atteint les 15 euro. Je viens de lire que depuis 2006, le prix moyen d’une BD a augmenté de 20 % .Vu que le marché est en train de se casser la gueule, il est certain que les éditeurs vont encore monter leur prix pour compenser leur perte. Le 9e art ne sera bientôt plus un art populaire à ce rythme là. Au début, je me suis souvent demandé de quel droit je m’amusais à critiquer une œuvre mais vu le prix actuel d’une BD, il est plus que judicieux de bien faire son choix.
Je vous invite d’ailleurs à faire attention au nom du chroniqueur qui réalise un avis. A vous de voir si vous avez des affinités ou pas  avec sa chronique et de faire des choix en fonction.
Alors pour en revenir à Ella Mahé. On arrive à la fin du 1er cycle avec ce tome 4 (j’ai bien peur qu’on dilue encore la sauce par après). Le rythme de sortie a donc été respecté avec 4 albums en  un an. Les amoureux de l’Egypte ont certainement trouvé leur compte dans ces 4 histoires .Il n’empêche que j’ai trouvé cette fin assez conventionnelle voir « gentille ». Comme on dit pour ne pas vexer, c’est sympa. Pour le dessin, celui de JF Charles est hyper connu maintenant. Attention quand même à ne pas tomber dans  le syndrome «  Delitte »  en nous servant tout le temps les mêmes têtes. Pour Simon, impossible de ne pas voir la touche de Jacques Martin dans son trait. Vous avez dit rigide et statique comme des fresques égyptiennes…indéniablement.
Voilà, personnellement, je vous conseillerais plutôt de suivre les « dreams » des époux Charles que j’ai trouvés nettement plus percutants.
Scénario : 6/10
Dessins : 8/10 et 6/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gifGlobal.




Samba.
On en parle sur le forum.

ella mahé.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.


Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : ella mahé, charles, simon, glénat, 042012, 610, egypte, histoire |  Facebook | |

15/03/2012

Pin up 17

Jean François Charles.

jf charles.jpg

Écrit par Samba dans Pin up time | Commentaires (1) | Tags : pin up, charles |  Facebook | |

Africa dreams T2 :Dix volontaires sont arrivés enchainés.

Africa Dreams2.jpgAfrica Dreams2p.jpgAuteurs : Maryse et JF Charles et Bihel.
Editeur : Casterman.
Sortie :02/2012.

Pour du caoutchouc…
1897. Dans le port d’Anvers, on charge et on décharge les vapeurs qui « font le Congo ». Cargaisons d’ivoire et de caoutchouc d’un côté, d’armes et de chaines de l’autre… Car en dépit du nom officiel de cette lointaine possession africaine – E.I.C., pour Etat Indépendant du Congo –, c’est bien le Roi Léopold qui en est l’unique propriétaire légal. Et sa consigne est claire : rentabiliser au mieux et au plus vite cette immense colonie, quitte à y faire régner l’arbitraire le plus absolu. Loin des regards, un quasi esclavage est imposé aux populations locales, comme l’a constaté depuis sa récente arrivée au Kivu le jeune missionnaire Paul Delisle. En dépit des discours « civilisateurs », éducation et évangélisation ne sont décidément pas les priorités du tyran de Bruxelles.

Cannibalisme littéraire.

Ah nondjidiûuuu , je suis présentement autorisé à vous le dire, les relations privilégiées entre le Congo et la  Belgique , c’est terminé . Terminé l’esclavagisme, terminées les chaines, terminées les brimades, terminées les mutilations, terminés les morts pour votre roi hypocrite .Car moi messieurs de la race supérieure, j’ai lu avec intérêt Africa Dreams  qui devrait être une lecture obligatoire à toute votre nation Belgique .Un devoir pour bien prendre conscience de votre aveuglement pour sauver l’image d’un roi sans scrupule .Merci au journaliste anglais Morel d’avoir mis à jour cette ignominie. Merci aux époux Charles de nous  ouvrir les yeux, merci à Bihel de dessiner si bien notre beau pays. Et attention, je bouffe tout cru le premier qui critique cette BD car arriver à une si belle osmose entre le récit et le graphisme, c’est aussi magnifique que le diamant du Katanga. Je le classe d’ailleurs dans mes coups de cœur.
Désiré Samba.
Scénario :9/10
Dessin :9/10
surprises.smileysmiley.com.9.gif Global.



On en parle sur le forum.

Africa Dreams2v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

31/01/2011

Ella Mahé T2:Princesse des sables.

Ella Mahé2.jpgElla Mahé2p.jpgAuteurs : Les Charles et Carin
Editeur : Glénat.
Sortie : 01/2011

Tous les canaux mènent au Caire
Ella Mahé se remet doucement du départ de ce mufle de Thomas Reilly. Après avoir pérégriné quelques jours en touriste, il est temps pour elle de se souvenir qu'elle est en Égypte à l'invitation du musée du Caire. Son conservateur, séduit par l'expertise française en matière de restauration de manuscrits anciens, la prie de se rendre à Ismaïlia, la perle du canal de Suez, pour apporter ses bons soins à une réserve précieuse d’ouvrages. Sur la route qui relie Le Caire à Ismaïlia, Ella Mahé est fascinée par les paysages traversés, comme si elle y avait vécu…


Il faut que ça saute.
Par rapport au tome initial, je suis plutôt satisfait de ce tome 2. On commence par notre habituelle visite touristique de L’Egypte dessinée par JF-Charles. C’est toujours un plaisir pour les yeux  et on sent que les époux Charles ont été envoutés par L’Egypte. Ensuite c’est Victor Sackville Carin qui prend le contrôle avec la construction du canal de Suez. J’ai trouvé son travail très soigné. Quand on voit la minutie des décors  et la chaleur des couleurs, on est presque bluffé de voir un travail aussi réussi. Reste le gros problème de Carin, le coté très statique des personnages mais là, c’est presque une marque de fabrique. Sinon, comme la construction du canal de Suez m’est plus méconnue, j’ai lu cette partie avec intérêt .Il y a le coté découverte qui joue bien son rôle. Par contre sur le fond de l’histoire, on n’en sait pas spécialement plus sur la mystérieuse princesse aux yeux vairons. Je me demande même si elle n’est pas un prétexte pour nous inviter à visiter les hauts lieux historiques du pays des pharaons. Bref, une BD agréable, un peu gentillette très belle graphiquement mais dont on se demande où elle veut nous mener. Vers la révolution ?
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.

ella mahé1.PNG


Inscrivez-vous à la newsletter.