11/08/2017

Malouines, le ciel appartient aux faucons - Intégrale

malouines le ciel appartient aux faucons, barron, taborda, paquet, cockpit, aviation, guerre, histoires, ile malouines, iles falkland, intégrale, 05/2017malouines le ciel appartient aux faucons, barron, taborda, paquet, cockpit, aviation, guerre, histoires, ile malouines, iles falkland, intégrale, 05/2017Scénario : Nestor Barron
Dessin : Walther Taborda
Éditeur : Paquet
152 pages
Date de sortie :  mai 2017
Genre : Histoire, guerre, aviation

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Mai 1982. L'Argentine et le Royaume-Uni se disputent la souveraineté des Îles Malouines dans une guerre sans pitié. Dans cet enfer glacé, à 1000 kilomètres de leurs côtes, les Faucons - surnom des pilotes argentins - découvrent, pour la première fois de leur histoire, la guerre aérienne. À bord d'appareils obsolètes, manquant cruellement d'expérience et d'équipements, ils vont mener la vie dure à la flotte britannique, signant ainsi une des pages les plus héroïques de l'histoire de l'aviation.
Les récits sont inspirés de témoignages de pilotes argentins qui ont survécu à la guerre. 

 

"Ni la patrie, ni la gloire. Seulement la haine pour d'autres hommes qui ont aussi vu mourir leurs amis. En fin de compte, c'est ça la guerre ? Une grande mise en scène abstraite, stimulée par des centaines, des milliers de petites guerres individuelles ?"

 

 

Mon avis

L'Angleterre de Thatcher et l'Argentine alors sous le joug de la junte militaire se sont livrés au début des années 80 à l'une des dernières guerres de territoire du 20ème siècle. Petit bout de terre battant pavillon britannique au large de l'Argentine, les Falklands (où îles Malouines comme on dit chez nous puisque les premiers colons permanent des ces iles étaient malouins) furent donc l'objet durant 2 mois d'un conflit violent opposant David contre Goliath. Tout a démarré par l'invasion en avril 1982 de l'archipel par l'armée Argentine qui revendiquait de longue date cet archipel du bout du monde. Le gouvernement Britannique a réagit avec force en envoyant sa marine et son aviation embarquée afin de défendre son territoire. Si sur le plan technologique et militaire, les forces étaient assez inégales, sur le plan de la motivation et de la détermination, les Argentins étaient au dessus et se sont livrés à des combats héroïques causant des dégâts et des pertes humaines conséquentes à l'armée Anglaise.

malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017

Cette intégrale regroupe les 3 tomes parus de 2010 à 2014 écrits et dessinés par deux argentins qui racontent des épisodes du conflit essentiellement du point de vue de pilotes Argentins et inspiré des récits d'un ancien pilote, Pablo Carballo. L'action et les ressentiments anti britannique et anti argentin sont au cœur de ce récit qui nous donne une autre vision de ce conflit que celle nous pouvions avoir à l'époque, très pro Britannique. Il s'agit vraiment d'un récit guerrier décrivant les batailles aéro-navales de l'intérieur. Vous ne saurez rien dans cette histoire sur les origines du conflit, sa gestion politique dans les deux camps, les dommages collatéraux, ou les enseignements qui en ont été tiré.

Le dessin réaliste de Walther Taborda dans les scènes de combats est très efficace et semble bien documenté. Cette intégrale offre une belle séance de rattrapage aux amateurs de récits de guerre et d'aviation en particulier.

Je mets toutefois deux petits bémols sur la forme. En premier lieu, sur la couverture qui est la même que celle du tome 1. Pour une intégrale, ça aurait été sympa d'avoir un autre visuel. Et puis sur le mini bonus de 4 pages qui m'a laissé sur ma faim. J'aurais aimé quelque chose de plus conséquent avec un dossier historique apportant un angle de vue un peu plus large sur ce conflit.

 

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017

 

malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017

 

malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017

 

Je vous invite à lire ou relire les chroniques qu'avait fait notre regretté Capitol sur chacun des trois albums composant cette intégrale.

malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017malouines le ciel appartient aux faucons,barron,taborda,paquet,cockpit,aviation,guerre,histoires,ile malouines,iles falkland,intégrale,052017

07/10/2016

Ciel de guerre - tome 4 - Opération Torch

ciel de guerre,opération torch,pinard,daugier,paquet,cockpit,aviation,guerre,39-45,seconde guerre mondiale,510,082016.ciel de guerre,opération torch,pinard,daugier,paquet,cockpit,aviation,guerre,39-45,seconde guerre mondiale,510,082016.Scénario : Philippe Pinard

Dessin : Olivier Dauger

Éditeur : Paquet

48 pages

date de sortie : août 2016

genre : aviation, Histoire

 

 

 

A l’aube du 8 novembre 1942, les Anglos-Américains investissent les côtes d’Afrique du nord défendues par les forces vichystes : c’est l’Opération Torch. Etienne de Tournemire, aux commandes de son escadrille va vivre trois jours de combats intenses contre les Spitfire et Hurricane britanniques avant qu’un cessez-le-feu ne vienne y mettre un terme, au grand soulagement des deux parties.

De Gaulle prépare déjà l'avenir politique de la France et réussi, non sans peine, à ramener dans le droit chemin le camp des Vichystes. Pour imposer la France Libre au sein de la coalition alliée, l'armée de l'air est réorganisée. Elle relève des autorités américaines mais reste sous commandement Français. L'escadrille des Diables Rouges est donc reformée avec à sa tête Marceau. Mais la cohabitation des anciens frères ennemis ne sera pas des plus évidentes.

 

ciel de guerre,opération torch,pinard,daugier,paquet,cockpit,aviation,guerre,39-45,seconde guerre mondiale,510,082016.

 

Dernier opus de cette mini série racontant l'histoire de l'aviation française au début de la seconde guerre mondiale. Mêlant habilement petite et grande histoire, j'avais été conquis par les deux premiers tomes avant que mon enthousiasme ne retombe sur le tome 3. Ce quatrième opus est malheureusement du même acabit que son prédécesseur. Un ancrage Historique très bien en place mais une fiction qui ne prend pas et des personnages un peu trop fades et manquant sérieusement d'envergure, ce qui vous l'avouerez est un comble pour des aviateurs. Les rivalités et les tensions entre les groupes sont à peine perceptibles. Quelques regards de travers entre Vichystes et Gaullistes, et basta, on passe à autre chose. Ca fait un peu léger. Côté Histoire, la grande, rien à dire. Les enjeux sont posés avec clarté et la narration se veut efficace au point de faire de cet album un bon documentaire. Côté fiction, on est loin du compte. Il manque un vent aventureux et épique qui donnerait du sel à cette histoire et lui aurait permi de vraiment décoller.

 

ciel de guerre,opération torch,pinard,daugier,paquet,cockpit,aviation,guerre,39-45,seconde guerre mondiale,510,082016.

Au final, on appréciera les belles scènes aériennes, les avions bien dessinés, et le bon ancrage historique du scénario mais cela ne suffit malheureusement pas à placer cette série sur le haut du panier.

 

 a06-3e788fc.gif

 

Loubrun

21/07/2016

Catalina mon amour

cov.jpg2.jpgScénario et dessin : Callixte

Editeur : Paquet

Collection : Cockpit

48 pages – cartonné

Parution : 25 mai 2016

Aventures - aviation

Présentation :

Au cours de l'hiver 1967, un rapport de contamination est volé au CEP (Centre d'Expérimentation du Pacifique) par un espion Américain qui disparaît en mer, à bord d'un hydravion pris dans une tempête.  Les Services Secrets Français soupçonnent un leader indépendantiste Polynésien détenu en France depuis 1958 et deux diplomates notoirement sympathisants. 

Quelques mois plus tard, sous couvert de monter une filiale polynésienne de Durance Aviation (liaisons inter-îles et de vols touristiques), Gilles, son équipe de pilotes et leurs épouses, s'implantent à Papeete pour une mission de six mois : Effectuer une surveillance discrète des archipels environnant les îles de Mururoa et Fangataufa et évaluer toute menace à l'encontre de l'essai nucléaire "Canopus", prévu pour la fin du mois d'Août. Ils disposent pour cela d'un magnifique Catalina, hydravion idéal pour parcourir la zone.

1.jpg

Mon avis :

Après Le bombardier blanc, Callixte nous livre le deuxième opus des tribulations de son héros, Gilles Durance. Les nostalgiques des récits classiques d’aventures des année 60/70 style Tanguy et Laverdure (période Jijé au dessin) ou encore Buck Dany y trouveront sans doute leur compte, les allusions, citations et autre clins d’yeux émaillent le récit à leur intention. Tous les ingrédients (clichés ?) du genre étant ici recyclés : complots, enlèvements, duels de barbouzes, agents occultes défendant des confettis d’Empire, documents secrets volés, jolies filles un peu déshabillées, rivalités viriles… le tout saupoudré d’un peu de violence et de bons sentiments, on n’a pas le temps de s’ennuyer et le lecteur tourne les pages avec un plaisir nostalgique.

2.jpg

Le scénario, assez complexe au niveau du contexte géo-politique historique, met en scène un nombre important de personnages avec un côté sentimentalo-érotique amusant. La réalisation graphique est bluffante, les couleurs éclatantes. A ce niveau, Callixte se pose comme un des maîtres du revival d’une ligne claire qui convient parfaitement à ce type de production.

catalina mon amour,callixte,paquet,cockpit,25 mai 2016,aventures,aviation

La-dessus, m'en vais télécharger et regarder Les chevaliers du Ciel, moi !

 

   a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gif  Scénario

a07-3e78901.gif  Moyenne

 

Le site internet des Editions Paquet : ICI

 

Skippy.

13/07/2016

Le courrier de Casablanca T1:Christina.

courrier de casablanca.jpgcourrier de casablanca t1.jpgDessin : Philippe Tarral.
Scénario : Pascal Davoz.
Editeur: Paquet.
Sortie: 8 juin 2016.
48 pages.
Genre: Aviation, guerre.


Le résumé.
1918, l’armistice .Ernest de Galardon, homme d’affaires redoutable, monte une société d’aéropostale pour relier la France au continent africain. Il embauche plusieurs anciens pilotes de la Grande Guerre, des as français, belges et même allemands !
« Hélas, l’avenir appartient, je le crains, aux hommes politiques qui ne tiennent pas leurs promesses.»

courrier de casablanca page.jpg


Mon avis.
Mesdames et messieurs, bienvenue sur Paquet Airlines et plus spécialement sur sa ligne mythique « Cockpit » qui effectuera la liaison entre Casablanca et… on verra bien où notre vieux Breguet XIV nous mènera. Aux commandes, le commandant Tarral. Un pilote expérimenté pour notre cerf-volant de papier mais qui se fait rare et qui sait se montrer parfois surprenant dans sa construction des cases comme pour la page 17.On mettra ça sur le compte de l’exaltation pour une épopée extraordinaire concoctée par son copilote Pascal Davoz. .Sinon à part des personnages pas facilement reconnaissables surtout avec leur bonnet d’aviateur, les normes de sécurité pour une bonne lecture sont de mise . En tout bien tout honneur, on passe un bon moment .Le vol prend même une tournure héroïque et épique après le crash. Désolé, j’avais omis ce détail, on risque de ne pas arriver à destination. Vous prendrez bien un petit café avec du sucre avant de folles aventures. Préparez-vous car on ne fait pas de détail, on tire dans le tas, on réfléchit ensuite.
N’oubliez pas, bande de pedzouille, votre billet de retour pour clôturer ce diptyque.


Si vous avez aimez ce titre, je vous conseille fortement la série l’Or et le Sang.
a06-3e788fc.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario

a06-3e788fc.gifGlobal

Samba
Inscrivez-vous à la newsletter.

10/07/2016

Les chroniques courtes (102) - Poil de carotte - Nanny Mandy T1 - Stray Dog T2 - Abyss T3 - Lucio Perinotto Artbook 3

POIL DE CAROTTE

couv-poil-de-carotte-4fd555c.jpgScénario : Corbeyran
Dessin : Renaud Collard
Éditeur : Delcourt
48 pages
Genre : adaptation littéraire
(d'après Jules Renard)

 

C'est un bond dans l'enfance et les lectures d'élémentaire. Je me rappelle de ce Poil de Carotte en livre de poche qu'on avait plaint en fiche de lecture. 
En BD, cela paraît beaucoup plus glauque... les expressions de Poil de Carotte donnent froid dans le dos.
Ce Gavroche en galoches a bien souffert durant son enfance et Folcoche peut se targuer de n'être que la seconde marâtre de la littérature française.

poil-de-carotte-1-4fd555f.jpg

a06-3e788fc.gifma note

Planante

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NANNY MANDY - Tome 1 - Mathis et le grand trésor

nanny-mandy-couv-4fd55ea.jpgScénario : Joris Chamblain
Dessin : Pacotine
Éditeur : Kennes Éditions
56 pages
genre : jeunesse

 

 

Mandy est une nounou à moitié anglaise, alors elle profite des expressions faciles à comprendre et fort à propos. C'est une jeune fille tout à fait à l'aise dans son personnage quelque peu psychologue à ses heures et qui s'occupe fermement de Mathis comme personne.
C'est un personnage attachant que nous présentent les auteurs, une jeune fille bien sous tous rapports dans des histoires du quotidien qui se finissent évidemment bien.
Les BD jeunesses de Kennes sont décidément tout en douceur et "vie normale" qui laissent les super héros de coté et font une large place aux bons sentiments, à l'entraide sans tomber dans la mièvrerie.
Les dessins sont attirants, colorés, légers et acidulés, faciles à décrypter avec des personnages bien distincts. On se surprend à imaginer le second tome.

nanny-mandy-02-4fd55f1.jpg

nanny-mandy-01-4fd55fd.jpg



a07-3e78901.gifma note 

Planante

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

STRAY DOG - Tome 2

stray-dog-t2-couv_4fd7d05.jpgScénario et dessin : VanRah
Éditeur : Glénat manga
320 pages
parution : mars 2016
genre : dark fantasy

 

 

Toru a enfin retrouvé Aki, qu’il doit désormais protéger. Mais la tâche s’avère plus difficile que prévu : la fille de Senri déteste les Lycans et n’a pas l’intention de laisser l’un d’entre eux entrer dans sa vie aussi facilement.
Le mythe de la bête du Gévaudan mijoté à la sauce manga à la française. Si le premier volume ne m'avait pas franchement emballé, la lecture du deuxième a carrément été une torture pour moi. Dans la première partie, nous découvrons le caractère bien trempé de la fille de Senri et assistons aux pénibles et inintéressantes disputes entre elle et Toru. Ensuite vient l'action et une ambiance plus sombre où les deux protagonistes se trouvent plongés au coeur d'une sale histoire. C'est tout.
J'avoue ne pas avoir du tout accroché à ce manga qui est à mon sens réservé exclusivement aux spécialistes de la dark fantasy. Et pour finir, je ne comprend pas ce que fout ce manga dans la catégorie Seinen. Je pense qu'il y a là ratage de cible car sa place est davantage dans le rayon Shonen.

a02-3e788b1.gif

Loubrun

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ABYSS - Tome 3

abyss-t3-couv_4fd9f0a.jpgAuteur : Nagata Ryuhaku
Éditeur : Soleil Manga.
Sortie : 6 juillet 2016.
192 pages
Collection seinen.

 

 
La folle course à la survie continue dans l'abyss. De nouveaux dangers apparaissent comme des hommes-mouches. Heureusement pour nos survivants, les « triggers » sont bien utiles pour les sauver et puis il y a un train à prendre !
Bienvenue en enfer mes amis, visiblement le jeune mangaka aime jouer avec nos nerfs et nous servir des monstres de plus en plus difformes. Par contre, certaines scènes sont assez confuses comme les esprits des nos héros sous l'effet des belphégors. De petits indices sur ce monde commencent à pointer leur nez mais on est loin d'avoir trouvé la sortie.

a06-3e788fc.gifScénario

a06-3e788fc.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal.

Samba.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LUCIO PERINOTTO - Artbook 3

lucio-perinotto-couv4fdd1a3.jpgAuteur : Lucio Perinotto.
Éditeur : Paquet, collection cockpit.
Sortie : mai 2016
80 pages.

 

 

 

Distingué du titre de peintre de l’air par le ministère de la défense, Lucio Perinotto nous présente son 3e artbook sur l’aviation. Pour ce dernier opus, l’artiste s’est focalisé sur les « warbirds » de la 2e guerre mondiale. En plus des superbes illustrations, on a droit à quelques informations sur ces pur-sang des airs. On passe en revue des chasseurs célèbres comme le Spitfire, l’Hurricane, le Me 109 mais aussi des moins connus comme le Dewoitine 520. Bref les amateurs d’aviation et de beaux dessins seront ravis.
Cet artbook est  d’ailleurs une excellente idée de cadeau.

perinotto-4fdd1a5.jpg

Global.
a08-3e78906.gif

Sambanl’air.

 

28/05/2015

Ciel de guerre - tome 2 - Cocardes en flammes

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015Scénario : Philippe Pinard

Dessin : Olivier Dauger

Éditeur : Paquet

48 pages

date de sortie : avril 2015

genre : guerre, aviation, Histoire

 

 

 

 

Résumé

Juin 40, l’été du désastre pour la France. L’escadrille des « Diables Rouges » subit la débâcle générale et se replie en Afrique du nord. Mais l’armistice du 22 juin 1940 redistribue les cartes et dénoue les serments d’allégeance et d’amitié. Désormais chacun devra choisir ses couleurs : Vichy ou la France Libre !

 

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

 

L'originalité de cette série d'aviation tient dans l'angle d'attaque que les auteurs ont choisit de prendre pour nous raconter les batailles aéronautiques de ce début de seconde guerre mondiale. Cette période, catastrophique pour la France, est vécue en immersion au sein de l'aviation française. L'imagerie populaire est plus fournie en faits héroïques des aviations britanniques, américaines, allemandes et japonaises. Pourtant, la France ne fut pas en reste avec son escadrille des diables rouges, qui combattit avec fougue et panache un ennemi qui les surclassait en tous points.

Dans ce second volume, nous vivons donc en direct la débâcle de l'armée française vue du ciel. L'armée de l'air prend sa part de défaites et se voit contrainte d'effectuer dans la précipitation, retraites et replis jusqu'aux abords de la Loire dans un premier temps, puis dans un second temps jusqu'en Afrique du Nord.

On assistera ensuite à un second drame, gravé à jamais dans la mémoire militaire, celui de Mers el Kebir, où la flotte française fut bombardée par les Anglais afin d'éviter qu'elle ne tombe entre les mains des nazis. Les pilotes français doivent alors engager leurs Curtiss P-40 et H-75 contre leurs anciens alliés. Ce drame en fera naitre un autre. Alors que le régime de Vichy s'installe, les deux pilotes Tournemire et Marceau doivent faire des choix. Ceux-ci semblent divergeant, annonçant un duel fratricide entre les deux compagnons d'armes.

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

Dans Cocardes en flammes, Philippe Pinard et Olivier Dauger mêlent de façon subtile la petite et la grande Histoire. Bien que l'équilibre entre les deux soit parfait et  donne lieu à une intrigue divertissante et instructive, la tension dramatique de la situation de la France en juin 1940 se ressent assez peu. La série est prévue en 4 tomes, et au vu du final de celui-ci, on peut penser que la partie consacré à la petite histoire prendra, dans les prochains volumes, le dessus sur la grande.

 

Comme dans le premier tome, l'histoire est assez bavarde (un peu trop à mon gout) et offre son lot de détails techniques sur l'aviation de l'époque. Les amateurs apprécieront sûrement. Tout comme ils apprécieront les superbes scènes aériennes d'Olivier Dauger, redoutable d'efficacité avec sa ligne claire d'une limpidité absolue. A noter qu'il effectue lui même les couleurs, ce qui explique sans doute l'accord parfait avec son trait.

 

Au milieu des nombreuses séries de genre, Ciel de guerre se fait sa place doucement mais sûrement, et ce deuxième tome réussit à accrocher le lecteur.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

Curtiss H-75
 

ciel de guerre,dauger,pinard,paquet,cockpit,cocardes en flammes,histoire,guerre,39-45,débâcle,mers el kébir,aviation,curtiss,710,042015

Curtiss P-40
 Photos © Th. des ABBAYES, avec son aimable autorisation
 

 

Pour les amateurs d'avions et de belles photos, je vous recommande de faire un petit tour par ICI

 

 

25/03/2015

Typhoon T1/2

typhoon1pl01.jpgtyphoon1pl05.jpgDessinateur et scénariste : Christophe Gibelin.

Editeur : Paquet (collection cockpit)

Sortie : 25 mars 2015.

Genre : Aviation de guerre de 56 pages.

 


Le résumé.

 

En 1943, durant la seconde guerre mondiale, un pilote Belge - le baron Jean de Selys Longchamps - volant au sein de la RAF, alla, au cours d’une de ses missions, mitrailler l’immeuble occupé par la Gestapo en plein cœur de Bruxelles, y faisant plusieurs victimes. 

Selon certaines sources, non confirmées, la découverte parmi les cadavres en uniforme d’un homme n’appartenant pas à l’organisation nazie et plus tard identifié comme faisant partie d’un réseau de résistance provoqua le démantèlement de celui-ci et la mort de nombreux patriotes Belges. 

 

« Vous rêviez de voler sur le magnifique et merveilleux Spitfire ? Eh bien, c’est raté, messieurs ! »

typhoon-critique-4.jpg

 

Mon avis.

 

Ce diptyque prend son inspiration  d’une histoire vraie, le mitraillage du bureau de la Gestapo à Bruxelles par le baron De Selys à bord de son typhoon. Un exploit qui est resté dans les mémoires longtemps après la fin des hostilités. Christopher Gibelin, auteur des ailes de plomb-les lumières d’Amalou-le traque mémoire-le bateau feu, nous raconte le parcours de ce jeune pilote belge, sa fuite vers l’Angleterre, son instruction et ses débuts à la RAF. Une partie du récit est largement romancée mais on lit cette BD comme un bon reportage sur la vie des aviateurs de guerre à cette époque. J’ai aimé le coté « authentique », on est loin du pilote sans peur et sans reproche. Non, on assiste à ses doutes, à ses peurs et à son désir de se battre. Un autre point fort comme souvent dans cette collection cockpit, c’est la minutie des détails apporté aux appareils volants. J’ai aussi été impressionné par les cadrages « très cinéma » qui donnent réellement un plus à l’ensemble. Toujours dans les bons points, la colorisation aux tons pastel est une réussite. 

Du coté du moins bon car il faut toujours que je trouve quelque chose à redire, l’attitude des visages peu expressive et des postures parfois très statiques sont à noter.

Voilà, au final une bonne entame de diptyque qui n’attend plus qu’une seule chose, un bon piqué d’un typhoon frappant son ennemi !

a07-3e78901.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal 

typhoon-critique-3.jpg

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : gibelin, paquet, cockpit, typhoon, guerre, aviation, 710, 032015 |  Facebook | |

08/12/2014

GILLES DURANCE - Tome 1: Le bombardier blanc.

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014Dessin & scénario : Callixte

Editions Paquet

Collection cockpit

Sortie : 12/11/2014

48 pages – cartonné

Aventure, aviation.

 

Résumé (de l’éditeur) : Printemps 1967. Le gouvernement fédéral du Nigeria réagit à la sécession du Biafra en déclarant la guerre et organise un blocus. La situation se complique par l’intervention de pays étrangers dont les ventes d’armes alimentent le conflit. A la mort de l’industriel Marcel Castin, Gilles Durance hérite mystérieusement de l’école de pilotage dans laquelle il travaillait. En mettant de l’ordre dans les affaires de la compagnie, il découvre qu’une société de surveillance aérienne aux activités douteuses occupe l’un des hangars de l’aérodrome. Cette dernière y prépare en secret un bombardier RB26-Invader et lui confie la délicate mission de livrer le bombardier au Biafra pour le compte des services secrets français. Aux commandes de ce magnifique avion, Gilles et son équipe se lancent dans un périlleux voyage à travers l’ouest Africain qui les conduira au cœur d’un conflit armé. 

 

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014

 

« Tu parles ! Sous ton armure de preux chevalier, tu n’es qu’un accro à l’adrénaline qui s’ignore. »

 

Mon avis : Une nouvelle série débute dans la prestigieuse collection « cockpit » dirigée et supervisée par la star du dessin d’aviation, Romain Hugault. Le héros s’appelle Gilles Durance et j’ai l’impression que la série va rapidement s’étoffer. Au dessin et au scénario, le lecteur retrouvera Callixte qui n’est pas un inconnu. Il a dessiné « Eightball hunter » et a été co-dessinateur sur les derniers tomes des « Enquêtes autos de Margot » avec Olivier Marin, toujours chez Paquet.

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014

Son dessin est très moderne, ligne claire, bien fignolé, très épuré. Les personnages sont très bien rendus tant au niveau des attitudes corporelles que des expressions du visage. Les voitures et les avions sont superbement dessinés, y compris et surtout en situation. Il ne lésine pas sur les décors. Le découpage des planches est dynamique. Callixte fait aussi lui-même les couleurs et s’en tire plus que bien. Un style de dessin en fin de compte très agréable à regarder et qui donne envie de feuilleter et de lire l’album.

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014

Le scénario, quant à lui, est dans le plus pur style « aventure, services secrets ». Ajoutez-y de l’action, des avions (collection cockpit oblige), quelques jolies filles, un plan presque foireux et un personnage principal un peu crédule. Vous avez tous les éléments pour réaliser un bon album, sans grandes prétentions, mais délassant, qu’on lit en fin de soirée en toute quiétude. C’est un album « one shoot » avec une histoire complète. Je dois reconnaître cependant que le scénario est un peu tarabiscoté. A un certain moment, j’ai dû revenir en arrière pour bien comprendre toutes les ficelles du récit car les rebondissements et les intervenants sont nombreux. C’est un peu le lot, il faut bien le dire, de ces histoires d’espionnage, de services secrets. Callixte s’est inspiré de faits réels qu’il a mis à sa sauce, bien secondés par quelques pointures (voir l’avertissement en début d’album).

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014

Un grand mensuel français de BD en trois lettres a côté cet album dans la catégorie des « Bofs », se permettant au passage d’écrire en une phrase sa pensée sur l’album, à savoir : « Cet album volontiers machiste et va-t’en guerre réjouira les amateurs jusqu’au-boutistes de BD aéronautique, mais laissera les autres lecteurs sur leur faim ». Au revoir Buck Danny classic (classé Top ! dans le même magazine) et autres Tanguy et Laverdure…Ne parlons pas des réalisations de Romain Hugault dont le Angel Wings est un succès actuellement en librairie. Faut-il bannir pour autant les albums qui traitent d’une guerre que ce soit celle de ’40-45 ou du Biafra ? Ne peut-on pas dessiner quelques jolies filles au détour d’une case ? Cela n’a rien de révoltant, et cela reste très correct et prude par rapport à d’autres productions…C’est un avis parmi tant d’autres mais je pense qu’il est fort réducteur. Ce n’est pas parce qu’on fait une série « grand public » que c’est nécessairement de la merde en boite. D’autres livres, parfois présentés comme des chefs d’œuvre par certains, sont d’un ennui mortel à la lecture. Question de sensibilité ?  Je donne moi aussi un avis qui vaut bien un autre.

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014

Bref, pour moi, ce fut un bon moment de lecture, sans prise de tête. Que demander de plus ?

 

a07-3e78901.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

Lien vers le site de l’éditeur Paquet et la fiche du livre « Le bombardier blanc » : ICI.

 

Capitol.

 

Gilles Durance, le bombardier blanc, Callixte, Cockpit, Paquet, 11/2014

 

 

26/11/2014

MALOUINES, LE CIEL APPARTIENT AUX FAUCONS - Tome 3: Super-étendard.

Malouines, Taboda, Barron, Paquet, Cockpit, 07/2014Malouines, Taboda, Barron, Paquet, Cockpit, 07/2014Dessin : Walter Taborda - Scénario : Nestor Barron

Editions Paquet

Collection cockpit

Sortie : 02/07/2014

48 pages –cartonné

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782888904922

Histoire, Malouines, aviation.

 

Résumé (de l’éditeur) : 1982. L’Argentine et le Royaume-Uni se disputent la souveraineté des Îles Malouines dans une guerre sans pitié. Cette série retrace le destin de pilotes argentins, qui doivent affronter une aviation supérieure en nombre et en matériel. Le Super-Etendard, avion de conception et construction française, fut l’arme d’attaque des Argentins. Faisant usage de missiles Exocet, ils coulèrent deux navires de la flotte britannique : le HMS Sheffield et le bâtiment logistique Atlantic Conveyor.

 

Malouines, Taboda, Barron, Paquet, Cockpit, 07/2014

 

« Nous nous battons jusqu’au bout car nous croyons en notre combat. »

 

Mon avis : Revenons sur une série parue dans la collection Cockpit de chez Paquet consacrée à l’aviation. La série « Malouines » en quatre tomes est très intéressante car elle raconte une guerre peu conventionnelle qui s’est déroulée en 1982 entre l’Argentine et la Grande-Bretagne à propos de la souveraineté sur les iles Malouines (Falklands en anglais). Maggy Thatcher, la dame de fer, 1ere ministre de l’époque, avait défendu ses droits en ayant faire la guerre à des milliers de kilomètres de Londres. Cette série est remarquable car elle raconte la guerre vue du côté de l’aviation argentine, une aviation dont les connaisseurs ne donnaient pas beaucoup de chance de tirer son épingle du jeu. En effet, cette aviation était modeste et mal équipée. Le côté anglais du conflit est beaucoup mieux connu. Les pilotes argentins ont cependant fait preuve de bravoure et ont suscité auprès de leurs collègues britanniques du respect pour ce qu’ils ont accomplis avec du matériel dépassé et pas vraiment à la pointe de la technologie.

 

Malouines, Taboda, Barron, Paquet, Cockpit, 07/2014

 

Les coups d’éclats de ses pilotes argentins sont racontés dans cette série dessinée par Taborda et scénarisée par Barron. Cette série est pour moi une vraie découverte, un angle de vue novateur pour un conflit un peu oublié de nos jours. Le dessin de Taborda est excellent au niveau des avions et des combats. Les personnages et les postures ont un satisfecit même si parfois les visages sont parfois peu détaillés et pas toujours très expressifs. On se rend compte que les meilleures pages concernent les avions (qui volent) et que c’est ce que demande en priorité les lecteurs de la collection « Cockpit ». Le découpage des planches donne à l’action du punch alors que les couleurs donnent un plus aux scènes de combats aériens.

 Le scénario est la partie novatrice du travail. Il a demandé des recherches approfondies mais plus facile pour les auteurs vus qu’ils sont argentins. Dans ce tome, le scénariste nous explique comment les argentins ont réussi à configurer les missiles français exocets alors qu’ils n’avaient pas eu la formation adéquate pour les utiliser, les instructeurs français s’étant rapidement éclipsés lors de la déclaration de guerre entre les belligérants. On apprend également que leur fonctionnement relève aussi du coup de chance, de même pour les attaques réussies des super-étendards, plutôt dues à la déficience de la technologie anglaise  dans ce cas précis. Il n’empêche que quelques pilotes déterminés vont infliger de lourdes pertes à la flotte anglaise.

 

Malouines, Taboda, Barron, Paquet, Cockpit, 07/2014

 

Un quatrième album devrait nous conter la bataille vue par un pilote britannique pour compléter le tableau. A noter qu’un « cahier graphique », que j’appellerai plutôt un « cahier photographique » ponctue cet ouvrage intéressant. L’album est un peu sorti en catimini au début de l’été et mérite d’être mieux mis en lumière car la série fait preuve d’originalité et raconte l’histoire vraie des pilotes de chasse argentins.

 

a08-3e78906.gifScénario

a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gifMoyenne

 

Lien vers le site de Paquet : ICI.

 

Capitol

 

Malouines, Taboda, Barron, Paquet, Cockpit, 07/2014

Sur la photo: à gauche,le dessinateur Walther Taborda et à droite,le commandant Pablo Marcos Rafael Carballo dont les récits ont largement inspirés les auteurs.

Écrit par capitolbelgium dans Du haut du CAPITOL. | Commentaires (1) | Tags : malouines, taboda, barron, paquet, cockpit, 7.510, 072014 |  Facebook | |

02/07/2014

Ciel de guerre - T1 - les diables rouges

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de franceciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de franceScénario : Philippe Pinard

Dessin : Olivier Dauger

Editeur : Paquet

Collection : Cockpit

56 pages

date de sortie : 28 mai 2014

genre : Histoire, aviation, seconde guerre mondiale

 

 

10 mai 1940 : fin de la « drôle de guerre » et déclenchement brutal de la Blitzkrieg sur la France. Étienne de Tournemire est un jeune lieutenant tout juste breveté qui vient d’intégrer son escadrille les « Diables Rouges ». Contre toute attente, les blindés allemands ont réussi à traverser le massif des Ardennes, réputé pourtant infranchissable.

Les Panzer, soutenus par l’aviation, poursuivent leur attaque éclair et menacent de traverser la Meuse à hauteur de Sedan. C’est la bataille décisive. Si les Allemands remportent Sedan, il remportent la France ! Étienne de Tournemire et ses camarades se retrouvent au cœur du combat. Aux commandes de leur chasseur Curtiss surclassés en performance et en nombre par les appareils ennemis, ils vont tenter d’inverser le cours du destin. Alertes, patrouilles et accrochages en plein ciel se succèdent à un rythme infernal durant quatre jours d’un intense combat. Ces quatre jours décisifs que l’Histoire nommera « l’enfer de Sedan ».

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

Après la série Ciel en ruine dont l'action se déroulait à la fin de la guerre (5 tomes parus) le duo Pinard/Dauger nous propose une nouvelle visite aérienne de la seconde guerre mondiale, cette fois-ci en 1940. C'est la fin de cette drôle de guerre où les belligérants ne faisaient que s'écharper. En mai 1940, les choses sérieuses commencent avec la percée Allemande sur Sedan et la débâcle qui s'ensuivra du côté des Français.

Ciel de Guerre raconte le début de la bataille de France vu du côté de l'aviation française à travers les yeux d’un jeune pilote au sein de la fameuse escadrille de chasse « Les Diables Rouges ». Dans le registre "aventures aéronautiques de la seconde guerre mondiale", on est plus habitué à suivre les exploits des aviations Britannique, Américaine ou Japonaise que Française. Les Français n'ayant combattu qu'un peu plus d'un mois, ceci explique sans doute cela.

Bref, Philippe Pinard et Olivier Dauger s'attaquent à un sujet rarement traité en BD, et le font techniquement très bien. Ce premier tome nous met dans le bain aéronautique d'entrée de jeu où le jargon technique parsème les pages et les dialogues. Les amateurs et connaisseurs seront ravis, les béotiens auront parfois l'impression de lire un catalogue technique illustré.

Malgré cette abondance de technique, la narration reste efficace. Cependant l'histoire simpliste ne rentrera pas dans les annales des scenarii BD. Les personnages manquent d'ampleur et répondent un peu trop à des stéréotypes : le jeune pilote brillant qui se sort de toutes les poisses, les officiers arrogants et obséquieux ....

Toutefois les auteurs atteignent leur objectif en montrant que les français n'ont pas démérité pendant cette bataille. Ils ont fait ce qu'ils ont pu avec le peu de moyens dont ils disposaient, face à un adversaire surpuissant dans tous les domaines. Ils mettent en avant une armée faible, inefficace, au commandement déficient faisant preuve d'une grande naïveté stratégique. Ils nous montrent à quel point l'armée française était mal préparée et en retard techniquement sur les Allemands. "Trop peu, trop tard" ! Pas assez de matériel et des avancées technologiques qui arrivent trop tard ou qui n'auront jamais vu le jour.

 

ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france

 

Olivier Dauger, dans un style ligne claire, excelle dans les scènes de combats aériens, mais il donne plus de vie aux avions qu'aux personnages. C'est un défaut assez récurrent dans ce genre de BD : les machines sont mieux dessinées que les hommes.

Prévue en 4 volumes, cette série documentaire démarre plutôt bien, mais pour qu'elle prenne vraiment son envol, il serait souhaitable que personnages et fiction aient un peu plus d'envergure ...

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

 

La première édition est agrémentée d'un cahier graphique de 8 pages présentant les avions Français et Allemands. Très bien documenté et magnifiquement illustré, les férus d'aéronautique et d'Histoire seront comblés.

Les peintures d'Olivier Dauger

 ciel de guerre,les diables rouges,dauger,pinard,paquet,cockpit,aviation,avions,guerre,seconde guerre mondiale,blitzkrieg,bataille de france