20/09/2017

Pin-up 247 Des filles qui vous la coupent...

frank quitely.jpg

Frank Quitely

ed tadeo.jpg

Ed Tadeo

marc silvestri.jpg

Marc Silvestri

michael turner.jpg

Michael Turner

marco santucci.jpg

Marco Santucci

Drew Posada Samurai illustration.jpg

Drew Posada

paul renaud.jpg

Paul Renaud

joe benitez.jpg

Joe Benitez

tim seeley.jpg

Tim Seeley

billy tan.jpg

Billy Tan

11/09/2017

Velvet - tome 3 - l'homme qui vola le monde

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Stev Epting
Éditeur : Delcourt
128 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : espionnage, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

La série mettant en scène une très belle et sexy agent secret imaginée par Ed Brubaker et Steve Epting est de retour pour cette fin de cycle ! Espionnage et film noir se mélangent à merveille sous les talents conjugués de deux maîtres du genre !

Tout ce en quoi Velvet Templeton croyait jusqu’alors a volé en éclat au cours de la pire nuit de sa vie. Après avoir de peu échappé à la mort, elle reprend son destin en main, et est bien décidée à pourchasser ceux qui l’ont trahie. Les pistes qu’elle met à jour la conduisent à nouveau à Washington, au plus près du pouvoir, pour ce qui promet d’être un final explosif !

 

velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017

 

 

Mon avis

Au jeu du chat et de la souris, les rôles ont parfois vite fait de s'inverser, surtout dans les affaires d'espionnage.

La trame compliquée mise en place dans les deux précédents volume par Ed Brubaker se conclue ici de manière magistrale et explosive. Comme on l'a vu dans le tome 2, Velvet Templeton n'a vraiment pas l'intention d'être le jouet des hommes de l'agence. Aussi, mettra-t-elle en œuvre ses qualités (qui sont presque trop nombreuses !) pour arriver à ses fins : la mise en pièce du complot qui la vise. Stratège et manipulatrice hors pair, elle retrouve dans cet ultime opus son côté glacial et implacable, indispensable à la survie dans ce milieu.

Le récit d'Ed Brubaker est dense, parfois un peu compliqué à suivre, mais d'une richesse et d'un dynamisme absolu. Les rebondissements, les coups bas et les trahisons font le sel de ce récit noir d'espionnage. Cerise sur le gâteau, Ed Brubaker jette une passerelle entre son histoire qui n'était au début que pure fiction et un épisode d'espionnage bien connu de la vraie Histoire.

Alors si vous associez à ce récit parfaitement écrit pour titiller les nerfs du lecteur, un dessin d'un réalisme éblouissant aux traits d'un noir ténébreux et une mise en couleur qui excelle dans le rendu des ambiances, vous obtenez forcément une œuvre hors normes à mettre sur le dessus du panier.

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

les tomes 1 & 2

velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017

02/08/2017

Bandette

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunessebandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunessePremier volume – Presto

Scénario : Paul Tobin

Dessin : Colleen Coover

Eléonore Paquet Editions

144 pages – cartonné

Parution : 05 juillet 2017

Humour – jeunesse

 

Présentation :

Le plus grand voleur du monde est... une voleuse, une adolescente en costume répondant au charmant pseudonyme de Bandette ! Avec l’aide de ses fidèles Oursins, elle exerce son art parfois au mépris, parfois au service de la loi, et devient ainsi le pire cauchemar de l’inspecteur Belgique comme du monde de la pègre. Mais un jour, un voleur rival fait une découverte qui risque de perturber son petit monde où l’on brise les cœurs d’artichaut et où l’on dérobe les chefs-d’œuvre à tour de bras... Bandette saura-t-elle garder le sourire tandis qu’elle déjoue un plan diabolique pour attenter à sa vie ? 

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

Mon avis :

En Californie, à San Diego, les prix Eisner de l'Industrie de la bande dessinée ou Eisner Awards ont été décernés le mois dernier. À cette occasion, deux albums publiés chez EP et Kramiek cette année ont été récompensés. Bandette de Paul Tobin et Colleen Coover a reçu le prix du Meilleur comics numérique. Publiée en ligne sur Comixology depuis 2012 puis reprise en albums chez Dark Horse Books, cette série vient donc de débarquer dans le monde francophone.

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

Avec un traitement graphique proche de la BD européenne et un scénario qui se veut un hommage au style franco-belge (Un des personnages, un policier, s’appelle même " Belgique ", et les initiales de ses prénoms sont B.D.), c’est un ramassis de clichés vintage que le lecteur n’a aucun mal à décoder et qui parviendront peut-être à le faire sourire. Le personnage de Bandette, qui porte un masque identique à celui du Spirit, rappelle curieusement cette héroïne des années 60/70 : Fantômette (La Bibiothèque Rose) ! J’avoue avoir eu du mal à partager les critiques dithyrambiques et unanimes qui fleurissent sur la toile : aurais-je perdu mon âme d’enfant ?

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

Citations :

« Bandette est tout simplement merveilleuse » - Arsène Lupin

« Bandette, j’en suis tombé amoureux » - Fantômas

« Ah si Bandette n’existait pas … » - Commissaire Maigret

« Bandette ! Un adversaire à ma taille, enfin ! » - Hercule Poirot

« Bandette est aux comics ce que l’absinthe est aux soft drinks » - Arthur Rimbaud

« Le meilleur roman graphique intello au 5ème degré de tous les temps » - Le supplément littéraire du New York Times, Les inrocks et Télérama

bandette, tobin, coover, EP éditions, 05 juillet 2017, comics, humour, jeunesse

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

a05-3e788c9.gif

 

Skippy

 

21/06/2017

Pin-up 234 Couvertures de comics seconde partie

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Ariel Olivetti (Cable cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Scott Campbel (Danger Girl cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Josh Howard (Clubbing cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

David Mack (Kabuki Reflections cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Mike Debalfo (Escape from Wonderland cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Mike Deodato jr (Witches cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Tim Seeley (Sheenaa cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Stjepan Sejic (Savage Tales cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Greg Horn (Marville cover)

pin up,comics,greg horn,danger girl,marville,kabuki,nudes,clubbing,covers,savage tales

Joe Benitez (Wraithborn cover)

13/06/2017

Lazarus -tome 5 - génocide programmé

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017Scénario : Greg Rucka
Dessin : Michael Lark
Éditeur : Glénat comics
124 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : thriller, anticipation

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

 

Quinze familles contrôlent le monde. Ça fait quatorze de trop.

 

Alors qu’elle a pris le contrôle de la Famille depuis la maladie de son père, Johanna Carlyle cherche à contre-attaquer Hock en Amérique du Nord. Il lui manque son arme la plus redoutable, sa sœur, le Lazare de sa famille : Forever. Mais il existe une autre Forever Carlyle. Elle a onze ans et a été fabriquée pour remplacer l’ancien modèle. Elle n’est pas encore prête. Pire encore, le secret sur son existence a été compromis. Le Lazare Sonja Bittner sait et compte bien remédier au problème. Un génocide est programmé...

 

 

 

"Puis informez le général Valeri que nous avons retiré le premier Lazare et que l'invasion alliée de l'Europe peut commencer"

 

 

Mon avis

Ce thriller d'anticipation sorti de l'imagination de Greg Rucka et de Michael Lark est toujours, au bout de 5 volumes, aussi passionnant, éprouvant, bluffant et anxiogène.

L'arme ultime de la famille Carlyle, le lazare Forever, est sérieusement amoché et momentanément hors d'état de nuire à quiconque. Le problème c'est que la guerre est totale entre les différentes familles, et il est inenvisageable pour les Carlyle de se passer de Forever. Elle sera retapée, c'est sûr, mais en combien de temps ?

Ce cinquième opus un peu moins enlevé que les précédents n'en demeure pas moins fascinant par son lot de révélations sur les personnages notamment. Le bras armé, qui semblait indestructible grâce à une technologie bio-médicale avancée, se révèle faillible et en proie au doute. Des révélations sur ses origines en sont la cause et pourraient bien à l'avenir bouleverser la donne dans la guerre de pouvoir que se livrent les familles. Les cartes pourraient également être rebattues au sein même de la famille Carlyle grâce, où à cause de Johanna qui assure l'intérim de son père et prend des décisions pour le moins surprenantes. Mais avec Greg Rucka aux manettes, on ne sait jamais jusqu'à quel niveau de manipulation il peut mener ses personnages. Je pense que l'on n'est pas au bout de nos surprises et que l'on peut s'attendre à de multiples rebondissements à venir. Le suspens et la tension restent entiers, et les secrets révélés sur Forever ne font que renforcer la curiosité du lecteur et l'envie de poursuivre cette intrigue au plus vite.

Un des meilleurs thriller d'anticipation du moment, animé par une intrigue complexe et fascinante par sa dimension politico-sociale digne des plus belles œuvres anticipation.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

 

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

 

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

 

les autres tomes

lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017lazarus, rucka, lark, arcas, glénat, comics, anticipation, thriller, 9/10, 04/2017

25/05/2017

Demo

cov.jpg3.jpgScénario : Brian Wood

Dessin : Becky Cloonan

Editeur : Glénat

496 pages – broché

Parution : 03 mai 2017

Fantastique

 

Présentation de l’éditeur :

C’est déjà compliqué d’être un ado... alors imaginez avec des pouvoirs !

Par le biais d’histoires courtes indépendantes, Demo raconte les chroniques de jeunes gens aux capacités extraordinaires qui vont devoir, chacun à leur manière, affronter l’amour, la joie, la perte et se frayer un chemin dans un monde où – à l'instar du nôtre – il ne fait pas bon être différent... Une photographie de la jeunesse actuelle où les superpouvoirs forment le prisme révélateur des préoccupations adolescentes.

1.jpg

Mon avis :

Succès critique dès son apparition 2003, Demo est passé du comics indé (AiT/Planet Lar) chez DC (Vertigo) et a été nominé aux Eisner Awards en 2005. La série, constituée de 18 histoires courtes, genre dans lequel les auteurs anglo-saxons excellent, s’est arrêtée en 2010. Elle paraît aujourd’hui en intégralité (+ quelques bonus) dans la traduction française de l’édition complète de Dark Horse Books. Au-delà de ses aventures éditoriales, Demo mérite vraiment le détour : son propos est aussi original que son traitement graphique.

2.jpg

C’est d’abord le regard porté sur l’univers tourmenté de l’adolescence et la difficulté d’assumer ses différences qui touche le lecteur par sa profondeur introspective. Puis, il est fascinant de découvrir l’évolution, au fil du temps, du travail d’une jeune dessinatrice surdouée. Becky Cloonan est, en effet, depuis 2012, la première artiste féminine à dessiner Batman chez DC Comics. De l’influence des mangas dans ses premiers récits, en passant par différents styles comme l’usage d’un trait brut et épais, ou encore un traitement réaliste, on suit sa montée irrésistible vers la maturité.

4.jpg

Le tout forme un épais volume, très dense, d’une intensité progressive, à lire et à relire. Bien sûr, le format court sous-entend une part d’implicite, d’ambiguïté et de non exprimé, ce qui ne nuit ni à la narration ni au rythme de la lecture. Demo est un de ces livres qu’on garde accessible, sous la main, pour s’y replonger à intervalles réguliers.

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

7_10.png

 

7_10.png

 

7_10.png

 Skippy

22/05/2017

Le Sauveur

cov.jpg1.jpgScénario : Todd McFarlane et Brian Holguin

Dessin : Clayton Crain

Editeur : Delcourt

224 pages – cartonné

Parution : 29 mars 2017

Genre : fantastique

Présentation de l’éditeur :

À la suite d’un crash d’avion, un homme visiblement sans passé ni identité ni mémoire, fait son apparition. Il semble doté de pouvoirs quasi-divins, qui ressemblent à s’y méprendre à ceux d’un mec dont on nous a parlé au catéchisme. Qu’il soit une menace ou un héros, personne ne peut cependant ignorer sa présence. Et si l’homme le plus puissant, donc le plus dangereux, du monde… était aussi celui capable de le sauver ?

4.jpg

Mon avis :

D’abord mon résumé. Un type à poil, plutôt beau mec, sort indemne du crash d’un avion aux USA, sur la route de Damascus (tiens tiens !). Il est amnésique et semble disposer de pouvoirs tout aussi exceptionnels que difficiles à comprendre ou à cerner : il a sauvé une gamine mais ne veut surtout pas se faire remarquer. Il s'agit d'un miracle. Les autorités piétinent, la presse aussi. Tout le monde veut en savoir plus (comme nous d'ailleurs).

Avec une entrée en matière aussi mystérieuse qu’addictive, on sait que l’on va passer un bon moment de lecture. Et puis ce scénario aux accents messianiques, il est signé Todd (Spawn) McFarlane, s’appuie sur un travail graphique de grande qualité, tout en puissance. Tout est donc prêt, pas seulement pour un bon, mais pour un excellent moment de lecture. Et on n’est pas déçu : intrigue digne d’un thriller parfait, superbe traitement des images, rythme endiablé (haha !), pincée de philosophie sans lourdeur. Que voilà du bon comics !

Vivement la suite ! Ah ben non ! C’est un one-shot avec fin ouverte et ambigüe. Aaarghhh … Non ! Pas possible ? Todd, tu ne nous as pas fait ce coup-là ?  Le coup de la suite qui est quelque part dans l’inachevé ? Si si … Trop fort … Bon, il ne reste plus maintenant à l’humanité qu’à attendre le retour du Sauveur… et relire ce comics (ad aeternam).

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

 

 

Skippy

03/05/2017

Strange Fruit

cov.jpg1.jpgScénario : Mark Waid et J.G. Jones

Dessin : J.G. Jones

Editeur : Delcourt

128 pages – cartonné

Parution : 05 avril 2017

Aventures - fantastique

 

Présentation :

Dans la petite ville de Chatterlee, située dans le Mississipi, la Grande Crue de 1927 fut bien plus que la pire inondation survenue au cours de l’histoire de Etats-Unis. Ce fut en réalité l’époque d’un grand changement. Tandis que la rivière montait et que les digues cédaient, ravageant les terres, les villes et les plantations aux alentours, des tensions raciales et sociales éclataient. Si bien que lorsqu’un être littéralement descendu du ciel remit en question tout ce qui pouvait diviser les gens de cette région, cela changea les choses … pour toujours. Car cet être venu d’ailleurs était … noir !

4.jpg

Mon avis :

Récit engagé en faveur de la cause noire, fondamentalement anti-raciste, Strange Fruit doit son titre à une vieille chanson de Billie Holiday. C’est l’histoire d’une sorte de Superman noir qui fait irruption dans le Sud profond pour intervenir lors d’événements dramatiques. L’idée est en soi très intéressante et le traitement graphique frôle la perfection esthétique. Ce qui fait d’ailleurs tout l’intérêt de l’album. En effet, les couleurs aquarelles directes et le dessin réaliste donnent à chaque case une intensité remarquable. S’il n’y a rien à redire sur la documentation et la reconstitution du contexte historique, l’histoire laisse de nombreuses questions ou hypothèses de lecture sans réponses. Ce qui génère une sensation de trop peu. On a envie d’en savoir plus sur le personnage principal, on voudrait connaître son passé et les circonstances qui l’ont amené à ce moment et à cet endroit. On reste sur sa faim et sur cette fin … ouverte.

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710

 

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

Skippy

 

02/05/2017

Le jardin des souvenirs

Mark Waid, Paul Azaceta, Nick Filardi, jardin des souvenirs, potter's field, delcourt, comics, jaxomMark Waid, Paul Azaceta, Nick Filardi, jardin des souvenirs, potter's field, delcourt, comics, jaxomScénario : Mark Waid
Dessins : Paul Azaceta
Dépot légal : 02/2017
Editeur : Delcourt
ISBN : 978-2-7560-8382-7
NB Pages : 88




Contient :

  • Potter's Field #1 à 3 parus en 2007 en VO chez Boom! Studios
  • Potter's Field : Stone Cold #1 paru en 2009 en VO chez Boom! Studios

 

Mark Waid, Paul Azaceta, Nick Filardi, jardin des souvenirs, potter's field, delcourt, comics, jaxomA l’est du Bronx, à New-York se trouve l’ile de « Hart Island » où sont enterrés plus d’un million de personnes. Ce « Jardin des souvenirs » est l’endroit où sont enterrés les indigents, les enfants mort-nés, les SDF et les inconnus dont les corps n'ont pas été réclamés par les familles.

L’équivalent à connotation péjorative chez nous est ce qui s’appelle communément le « Carré des indigents », présent dans la majorité des cimetières, le « Jardin des souvenirs » étant plutôt réservé à dispersion des cendres.

Mark Waid et Paul Azaceta (Nick Filardi pour les couleurs) proposent un thriller mettant en scène un mystérieux individu qui a décidé de rendre leur nom et leur dignité à ces disparus anonymes. Faisant appel à un réseau d’agents situés en dehors des circuits traditionnels qui ne se connaissent pas les uns les autres, cet individu s’assigne comme mission de découvrir le passé et le nom de ceux qui ont été injustement assassinés et enterrés dans ce jardin des souvenirs.

Mark Waid, Paul Azaceta, Nick Filardi, jardin des souvenirs, potter's field, delcourt, comics, jaxomUn très bon thriller à l’atmosphère bien sombre très loin de l’univers des super-héros habituel des séries US. Ce n’est pas pour rien que Delcourt déterre une telle pépite dix ans après sa parution. Le seul vrai reproche à faire à cette série serait la frustration que l’on éprouve quand on sait qu’il n’y a pas de suite en VO et qu’il faudra donc se contenter de ce seul et unique tome assez court alors qu’il y avait vraiment matière à faire quelque chose de très intéressant à long terme.

 

 

 

Fichier 50R1_sf_65pix.png

 

Fichier 49R1_sf_65pix.png

mark waid,paul azaceta,nick filardi,jardin des souvenirs,potter's field,delcourt,comics,jaxom

 

mark waid,paul azaceta,nick filardi,jardin des souvenirs,potter's field,delcourt,comics,jaxom

Fichier 48R1_sf_65pix.png

mark waid,paul azaceta,nick filardi,jardin des souvenirs,potter's field,delcourt,comics,jaxom

 

 

 JaXoM

 

22/03/2017

Pin-up 221 L'art de Mahmud Asrar

Red_Sonja_by_anjum.jpg

Red Sonja

Black_Cat_by_anjum.jpg

Black Cat

pin_aayla.jpg

Pin Aayla

pin_phoenix.jpg

Phœnix

Jakita_by_Mahmud_Asrar.jpg

Jakita

a.jpg

Slimgshot (Menagerie)

medusa.jpg

Medusa

baby_doll___wizard_world_chicago_2012_by_mahmudasrar-d5c12n0.jpg

Baby Doll