18/07/2017

Niklos Koda T15 : Le dernier masque.

niklos koda t15.jpgniklos koda.jpgDessin : Olivier Grenson.
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur: Le Lombard.
Sortie : 19 mai 2017.
72 pages.
Genre : Fantastique.

 

 

Le résumé.

Niklos est de retour à Paris tout comme Mlle Ferouz pour retrouver des vieilles connaissances. Mais les apparences sont trompeuses et pleines de mystères.

« Et bien, il en a de la chance notre homme ! Au début, je ne voyais en lui qu’un séducteur, belle gueule, de passage, vite oublié. Il cachait bien son jeu. Il attirait la lumière, le regard des femmes, ça, on ne peut le nier. 
Sauf que…la lumière a disparu, Niklos s’est effacé dans une ombre qui le dévore et je crains que plus personne ne puisse le sauver de ce gouffre où il s’est perdu volontairement. »

Mon avis.
Ce retour en métropole parisienne était de bon augure, on avait l’impression de retrouver l’atmosphère des premiers tomes. On y voyait de la séduction et du charme (ah Aïcha !). Et puis, notre Jean Dufaux national y rajouta ses ingrédients habituels comme l’orgueil, le remord et des illusions et tout a fini par nous échapper. Mais peut-on amadouer quelqu’un qui porte un masque ? Il n’empêche que pour comprendre quelque chose à ces affaires de magie et de spiritisme, il faut se lever tôt ou avoir un décodeur. Un rien regrettable car le scénariste belge reste un maître dans son style littéraire bien caractéristique (et bien supérieur à la moyenne).
Bref, j’ai acheté cet album pour deux bonnes raisons, le dessin d’Olivier « la classe » Grenson et pour compléter ma collection. On ne va pas s’arrêter au tome 14(déjà un album bien mystérieux) alors qu’il s ‘agit de l’ultime tome.
Voilà, bye bye l’énigme Niklos Koda. Par contre Mlle Ferouz vous revenez quand vous voulez.

alb_214313_alb_214313_edito-koda-59158ddca4f94-592d6182138f7.jpg

Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

05-3e731b2.gif

 

a06-3e788fc.gif



Inscrivez-vous à la newsletter.

25/12/2016

Samb'or 2016 de la meilleure couverture

sambor_couverture-4296fb6.3.gif

 

C'est qui la plus belle ?

 

La couverture c'est tout un art ! C'est elle que vous voyez en premier (ou pas), c'est elle qui doit vous faire de l’œil pour vous inciter à ouvrir l'album. Elle doit en dire un peu sur le contenu de l'album, mais pas trop. Mais attention ! Elle ne doit pas mentir. Elle ne doit pas vous tromper. Si la promesse qu'elle vous fait n'est pas tenue dans l'album, le lecteur avisé verra la supercherie en feuilletant l'album et ne l'achètera pas, et sinon il sera déçu de son achat.

Parmi les milliers de nouveautés annuelles, les albums doivent donc jouer des coudes dans les rayonnages des libraires pour se faire remarquer.

Alors ? Quel album aura le mieux tiré la couverture à lui ?

A vous de nous le dire en choisissant l'une des 10 belles couvertures ci-dessous.

Pas besoin d'avoir lu ces albums pour voter. Il suffit d'admirer et de laisser parler votre sensibilité.

 

 

cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Catwoman à Rome Confessions d'un enragé Djinn T13

Garth Ennis présente Hellblazer T3

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,Djinn t13

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture, hellblazer v3

Iroquois Jean Cherchemers Les trois fantômes de Tesla Pear Cider and cigarettes

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,iroquois

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,jean cherchemers

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture, les trois fantômes de tesla

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,pera cider and cigarettes

 

Satanie

The Woods

 
 

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,satanie

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,the woods

 

 

 

pour voter, remplissez le formulaire ci-dessous

 

 

13/11/2016

Chroniques courtes (116): Bloody Mary T2,Djinn T13,Game Over T15,Food wars T13 ,Pandora T2

CCF03112016_00003.jpgbloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,maledictionBloodyMary Tome 2 

Soleil Manga

scénario: Akaza Samamiya

dessin: Akaza Samamiya

160 pages en noir & blanc

parution du 14 septembre 2016

 

Précédemment:

Bloody Mary est un vampire qui veut mourir! Il choisit d'être tué par un jeune élève en prêtrise, Ichiro Rosário Di María, descendant d'une lignée d'exorcistes au pouvoir magique. Mais ce futur prêtre n'a aucun pouvoir! Par contre son sang, spécial, est convoité par tous les vampires. Alors il propose une alliance à Bloody: il le tuera quand il aura trouvé pourquoi il n'a pas ledit pouvoir et, en attendant Bloody le protégera des autres vampires.

bloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,maledictionDans ce deuxième tome les choses se précipitent. Ichiro pense trouver le secret des Di María dans la bibliothèque de son école. Celle-ci est dirigée par la famille Sakuraba, dont le fils Takumi est plus qu'un frère pour Ichiro. Mais les Sakuraba cachent un profond secret et trompent le jeune Ichiro. Takumi va piéger Bloody, en lui promettant la mort qu'il désire, et l'emmener dans les sous-sols de l'école où se trouve le vrai maître des lieux: le grand-père d'Ichiro, le seul détenteur du pouvoir mystique, Yzac Rosário Di María! Ichiro va tenter de retrouver Bloody si ce dernier est toujours en vie. Aidée par une jeune vampire dont on ne sait les motivations, Hydra, il va entrer dans les bureaux de l'école, à la recherche des écrits de son père...

Deuxième tome plus étrange que le premier! Les personnages se mettent en place, le mystère demeure... et il y a encore 4 tomes à venir! Râââh...

ma note globale 

JR

________________________________________

bloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,maledictionbloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,maledictionDjinn T13 Kim Nelson.
Dessin : Ana Miralles.
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 14 octobre 2016.
56 pages
Genre : fantastique.


L'heure est venue de retrouver Kim Nelson, à notre époque. Kim avant son périple en Afrique et sa quête de la perle noire, Kim à Calcutta et dans le palais de son Altesse la Rani d'Eschnapur.
C’est aussi l’heure de refermer une série débutée il y a 15 ans. Un dernier tome que j’ai lu sans passion, peut-être un brin de lassitude de ma part ou plutôt une indifférence pour cette course identitaire où les enjeux nous dépassent. Le dessin d’Ana Mirallès est toujours aussi envoûtant mais on est aussi content de voir cette aventure se terminer.


a06-3e788fc.gif  Global.

Samba.
_____________________________________

 

Game Over T15 Very Bad Trip
bloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,malediction,djinn,dufaux,miralles,dargaudbloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,malediction,djinn,dufaux,miralles,dargaudAuteurs: Midam,Patelin et Adam.
Editeur: Glénat.
48 pages.
Sortie: 9 novembre 2016.
Genre: humour

3 mois après le tome 14, le duo du barbare avec sa princesse blonde est déjà de retour. Mais attention, la princesse se rebiffe, elle ne laissera plus passer le moindre écart de conduite de son homme. Bref, ils ne sont pas sortis de l’auberge pour notre plus grand plaisir. Le pauvre barbare doit maintenant gérer l’émotionnel de sa belle qui a vraiment une émancipation de la femme mal placée.
Un album plus fou que jamais et c’est une bonne chose.
Sinon connaissez-vous le hit des "Village Blork" ? Moi j’aime scier...du barbare !!

 

a07-3e78901.gifglobal.

Samba

_________________________________________

Pandora - numéro 2

bloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,malediction,djinn,dufaux,miralles,dargaud,game over,glenat,midam,adam,humour,patelin37 récits inédits et complets

41 auteurs : dessinateurs et scénaristes de tous horizons

Des noms prestigieux, des débutants, des moins connus

Éditeur : Casterman

 

 

Intéressante initiative de l’éditeur Casterman, la revue Pandora compile des récits courts et inédits. Pas de textes inutiles, on y va droit à l’essentiel : de la BD, avec une nette tendance à l’expérimentation narrative et dessinée.

L’épais mook (contraction anglophone de magazine et de book) biannuel de 264 pages continue sur la lancée du premier numéro. Sans identité  précise, l’éclectisme choisi reflète une tendance contemporaine à la possibilité de zapping. Chacun y trouvera donc de quoi alimenter ses goûts et ses besoins de découverte.

 

 a07-3e78901.gifglobal.

Skippy

_________________________________________

bloody mary,manga shojo,soleil manga,samamiya,vampires,exorcistes,malediction,djinn,dufaux,miralles,dargaud,game over,glenat,midam,adam,humour,patelinFood wars T13

Scénario : Yuto Tsukuda

Dessin : Shun Saeki

Elaboration des plats : Yuki Morisaki

Editeur : Delcourt

Collection : Tonkam shonen

192 pages - broché        Parution : 21 septembre 2016

 

Trame narrative :

Un adolescent des bas quartiers destiné à devenir cuisinier rejoint une école d’élite et révèle des talents très surprenants…

Sôma a grandi dans les cuisines d’un petit restaurant traditionnel tenu par son père. Il s’entraîne, jour après jour, pour prendre sa succession à la tête du restaurant familial ! Son quotidien est soudainement bouleversé quand son père accepte un poste dans un palace new-yorkais. Sôma est alors envoyé à la prestigieuse école culinaire Tootsuki qui forme l’élite des chefs étoilés !

 

Mon avis :

Ce manga à destination d’un jeune public compte déjà vingt tomes publiés au Japon à ce jour.

Fort d’un succès international, le tirage total de la série frôle aujourd'hui le chiffre vertigineux de 8 millions d'exemplaires !!! L'adaptation en série animée pour la télévision vient de passer le cap de la deuxième saison.

Esprit de compétition et recettes originales sont au menu. 

A tester, de préférence sans a priori !

 

 a07-3e78901.gifglobal.

Skippy

_________________________________________

11/11/2016

Vincent,un saint au temps des mousquetaires.

vincent un saint au temps des mousquetaires.jpgvincent.jpgScénario : Jean Dufaux.
Dessin: Martin Jamar.
Éditeur : Dargaud.
Sortie : 28 octobre 2016.
76 pages.
Genre : historique.

Le résumé.

En 1643, saint Vincent de Paul était le père Vincent, un prêtre exceptionnel qui battait le pavé de Paris pour aider les plus démunis. Lorsqu'un de ses protégés, Jérôme, se fait assassiner, il décide alors de mener l'enquête. Ses actes de charité et son ouverture d'esprit lui permettent d'interroger tant les marauds que les grands de ce monde. 

-Vous ne croyez pas Monsieur ?
-Si, à la médiocrité du monde, à la méchanceté des hommes, au crachat du peuple et à l'arrogance des puissants.
-C'est beaucoup.
-Il me semble .

Mon avis.

Dans sa préface, Jean Dufaux parle de pari osé pour cet album .Effectivement , comment traiter ce personnage historique très loin du glamour actuel sans tomber dans une béatitude exagérée ou dans la caricature ?
Comme toujours avec Jean Dufaux , on doit se méfier des apparences mais pas tant que ça, Vincent de Paul y est décrit comme un grand humaniste, intelligent et parfois un peu malicieux. C'est une sorte de leçon de vie qui nous est contée. Un « saint » qu'on découvre aussi dans son contexte historique qui est habilement complété par un cahier explicatif . Au dessin, Martin Jamar , un fidèle parmi les fidèles de Jean Dufaux( Les voleurs d'empire, double masque), nous livre sa composition habituelle dans son époque chérie du XVII -XVIII siècle. A noter une colorisation qui colle assez bien à cette époque à la fois brute mais aussi brillante .
C'est indéniablement intéressant mais malheureusement sans grande originalité pour son enquête . Néanmoins, voilà un titre qui devrait attirer l'attention du prix Gabriel pour la meilleure BD chrétienne ( si si ça existe !).
Quelques couvertures BD de Saint Vincent .

Couv_20124.jpg

Couv_114589.jpg

Couv_181984.jpg

MonsieurVincentPetillot_23112008_192603.jpg

saintvincentdepaul.jpg

vincentdepaulcouv.JPG



a06-3e788fc.gifScénario

a08-3e78906.gif Dessin 

a07-3e78901.gif Global.

Samba.

30/10/2016

Chroniques courtes (114) - Barracuda T6

Barracuda T6
barracuda t6.jpgbarracuda t6 p.jpgScénariste:Jean Dufaux.
Dessinateur :Jérémy.
Editeur: Dargaud.
Sortie:28 octobre 2016.
60 pages.
Genre:Aventure.


Les pirates partent à l'assaut de Puerto Blanco : sur les flots, Blackdog sur le Barracuda, accompagné par le redoutable pirate, Faucon Rouge ; au coeur même de l'île, Raffy à la tête de la flibuste. Les retrouvailles se feront sur les cadavres encore chauds des Espagnols... Reste le diamant du Kashar : qui choisira-t-il, l'impitoyable pirate ou Frère Esteban, le fou de Dieu aveuglé par le pouvoir ?

Barracuda , c'est avant tout une lecture détente par excellence. Des combats, des abordages, des belles femmes à damner un saint , des luttes de pouvoir sont l’apanage de cette série.
Pour le dénouement (ce tome 6 est bien le dernier) on fait le ménage ... qui restera sur les planches ?

9910000041891_cg.jpg

 

a09-3e78912.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

________________________________________

22/08/2016

Niklos Koda T14 : Le spiborg .

niklos-koda-tome-14-spiborg.jpgniklos-koda-t14-le-spiborg-le-lombard-extrait.jpgDessin : Olivier Grenson.
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur: Le Lombard.
Sortie : 20 mai 2016.
56 pages.
Genre : Fantastique.

 

 

Pour sauver sa fille, Niklos Koda plonge de plus en en plus profondément dans les arcanes de la magie noire. La puissance dont il a besoin est à ce prix... Celui de son âme.

 

« Désolée, mais je ne suis pas de passage...même si le passage reste très tentant. »

 

Mon avis.
Eh bien, il vaut mieux les éviter les Koda car leurs chemins sont jalonnés de morts. J’aurais cru qu’un personnage allait un peu perdurer et paf, un « walking dead » dans la vue et on n’en parle plus.
On se demande même s’il y a encore un fil conducteur dans cette histoire abracadabrantesque. Niklos semble poursuivre une chimère et sa fille arrive toujours en retard pour retrouver son paternel. Mais qui peut se targuer de sonder clairement l’occulte ? Sinon, ce tome 14 va vous faire penser à l’univers de la série Djinn. Déjà, on visite l’Inde et ses lieux magiques. Séléni (qui a bien grandi) joue de sa séduction pour envouter son petit monde mais attention qui s’y frotte s’y pique, un peu comme pour une Djinn. Et puis il y a l’envoutante, la délicieuse, la sculpturale Aïcha. .Ok, j’admets qu’elle fait de la figuration dans cet album, limite « pot de fleur » mais punaise qu’elle est magnifique. Rien que pour la scène du lit, ce tome en vaut largement la peine. Olivier Grenson est un magicien quand il s’agit de dessiner les corps, c’est délicieusement voluptueux.
J’ai l’impression d’ailleurs que l’histoire n’est plus qu’un prétexte pour mettre en valeur le talent du dessinateur belge.
Aïcha, Aïcha t’en vas pas !

9782803636969.jpg


05-3e731b2.gifDessin

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

29/07/2016

Dakota Tome 2

dakota t2.jpgdakota.jpgScénario : Jean Dufaux.
Dessin : Adamov.
Editeur : Glénat (Grafica)
64 pages.
Sortie : 20 avril 2016.
Genre : Aventure futuriste.

Le résumé.
Dans le futur, le monde se divise en deux catégories : les Super-héros, invincibles, parfaits en tous points, et les « Collapses », sous-hommes, mortels et vulnérables face à la maladie. Lorsque Dakota, agent d’élite des Super-héros, raconte son affrontement avec la dissidente Flaming Lips, sa hiérarchie est sous le choc. Elle aurait été sauvée par un vulgaire Collapse... le monde à l’envers !

« Ordre et probité que survive la libre entreprise »

Mon avis.
En tant que collapse , je sais bien que mon avis n’est qu’une crotte de mouche, une billevesée mécréante dans le monde parfait des super-héros mais j’ai l’outrecuidance d’oser faire une chronique sur Dakota 2e du nom .
Quelle style, quelle allure, quelle prestance cette Dakota... Des mots de la propagande car l’ordre des choses est en train de changer, certains refusent l’évidence mais les apparences ne sont plus trompeuses, le monde des super-héros évolue …
Un univers bien particulier proposé par Jean Dufaux et Adamov .C’est indéniablement original et même déroutant, nos repères sont chamboulés et c’est tant mieux car on ne sait pas de quoi sera faite la page suivante avec cette série. Allez, on peut y voir une volute de V comme Vendetta dans le scénario si vous y faites attention. Mais on sent réellement un vent de déchéance sur la physionomie des personnages. Certainement un transfert entrant de Walking dead . Le décorum d’Adamov suinte de partout, c’est presque un régal de putréfaction !
Bref, c’est original et même parfois malicieux .Il n’empêche qu’il est difficile d’y adhérer complètement à cause, peut-être, du ton désabusé voir sarcastique employé.
J’ai aimé cette lecture mais il lui manque un petit truc pour la classer à côté des BD indispensables.

dakota v.PNG


a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gifGlobal.

Sambalips.

La sélection musicale pour ce titre...du flamings lips bien entendu !!

 

 

09/03/2016

The beast

the beast.jpgthe beast t1.jpgDessinateur : Chi Tak li
Scénariste : Jean Dufaux.
Editeur : Kana.
194 pages.

Sortie : 29 janvier 2016
Genre : Thriller fantastique.

 


Le résumé.
Chaque jour semble apporter un nouveau meurtre. Le rituel est toujours le même. Le cadavre est systématiquement éventré, car les meurtriers sont à la recherche de… Mais que peuvent-ils bien chercher ? Lucy Wales, la jolie executive woman, et Hakin l’ancien médecin alcoolique, en savent sûrement long…

« Lire dans mes entrailles ah ah ah » .


Mon avis.

Non, vous ne rêvez pas, c’est bien Jean Dufaux aux manettes de ce manga, enfin plutôt de cette BD hybride, et comme on aime les nouvelles technologies chez SambaBD, on l’a testée dans les conditions réelles de VW.
Chi Tak Li est originaire de Hong Kong où il jouit d’une belle réputation. Il lui a fallu 10 ans pour clore ce copieux roman graphique à cause notamment des problèmes de langue (les deux auteurs devant chaque fois passer par des traducteurs) mais aussi à cause d’une conception différente de leur art.

On y retrouve bien évidemment la touche « Dufaux ». On n’est pas loin de l’univers des derniers Koda où on assiste à une lutte du bien contre le mal agrémentée de jeux de pouvoir ou de séduction assez typiques du scénariste belge.
Par contre le ton est nettement plus brutal voire violent. Le récit n’hésite pas à vous malaxer les entrailles et à jeter du sang sur les pages.
Mais l’écueil principal pour un lecteur traditionaliste sera de passer le cap du dessin singulier de Chi Tak Li. Pour décrire son trait, c’est un peu comme mélanger de l’eau avec du feu. C’est à la fois doux mais ça pique aussi aux yeux. Cet antagonisme se retrouve aussi dans la ville décrite, d’un coté la ville lumière (les buildings modernes) et de l’autre la cité interdite, noire et inquiétante. Vous remarquerez aussi de drôles de proportion dans les personnages (souvent avec un grand tronc) et des attitudes assez figées. Néanmoins, les femmes sont réellement un plaisir à voir et on finit par apprécier ce design si original.

Une BD à conseiller aux explorateurs ou aux baroudeurs qui aiment s’aventurer en terrain inconnu.

Faites gaffe quand même au Wurla qui rode !

0.jpg


a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin .

a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : the beast, chi tak li, dufaux, fantastique, kana, 012016, 610 |  Facebook | |

15/01/2016

Meutes - Tome 2 - Lune rouge 2/2

meutes t2.jpgpmeutes t2 planches.jpgScénario :  Jean Dufaux
Dessin : O.G. Boiscommun
Editeur: Glénat

Sortie: 6 janvier 2016
Genre: fantastique

 

 


Le résumé.


Actuel maître de la meute, Oblast prépare sa succession. C’est Oscar, le fils de la famille Keller, qu’il destine à prendre sa suite au cours d’une cérémonie qui aura bientôt lieu dans la Chapelle des Expiations, à Paris.


« Mais comme toutes les femmes, elle n’a aucun rôle à jouer dans cette histoire »


Cette phrase est bien tirée de cet album et n’est pas une réflexion du jury d’Angoulême.


Mon avis.


J’avais honteusement botté en touche lors de ma première chronique sur cette série. J’avais prétexté qu’une œuvre de Jean Dufaux s’apprécie sur sa totalité, un peu comme la série "Sortilèges" qui n’a de sens que dans son entièreté.
Le problème, c’est que cette histoire ne fait que commencer. Il s ‘agit en fait de la première saison et selon certaines infos qui sont toujours à mettre au conditionnel, 6 albums seraient prévus. D’un coup, j’ai trouvé la numération 1/2 et 2/2 un peu trompeuse.
Bon, revenons à nos loups-garous.
Figurez-vous que cette première saison m’a fait penser à un titre en vogue pour le moment, c’est le réveil de la force.

On connaît dorénavant mieux tous les protagonistes, maintenant que tous les pions sont en place, que la fête commence !

Et si j’étais le jury d’Angougou, je me méfierais car ça peut être dangereux d’ignorer la gent féminine. On a aussi un Dark Vador… pour son père, c’est déjà réglé, il l’a laissé crever.
Sinon, on retrouve un peu les recettes habituelles de maître Dufaux : une querelle ancestrale (le bois des vierges), des histoires de famille (Djinn), des entités maléfiques (Rapaces) et aussi quelques allusions à son autre passion, le cinéma.
L’élément le plus original vient certainement du milieu urbain parisien. Un Paris que dessine admirablement bien Boiscommun. Ses aquarelles parviennent à transmettre une ambiance peu commune. Les beautés de la ville lumière contrebalancent bien les atrocités de la meute.
A la fin de ma lecture, je pense que j’ai été infecté par une morsure invisible, celle de vouloir connaitre la suite qui ne manquera certainement pas de piquant !

 

meutes.jpg

a08-3e78906.gifDessin

a07-3e78901.gifScénario 


a07-3e78901.gifGlobal 

Samba
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : meutes, dufaux, boiscommun, glénat, 710, 012016, fantastique |  Facebook | |

10/12/2015

Sortilèges Livre 4

sortilèges,dufaux,munuera,112015,710,conte,fantastiquesortilèges,dufaux,munuera,112015,710,conte,fantastiqueAuteurs : Dufaux et Munuera
Éditeur : Dargaud

54 pages

Sortie : novembre 2015.
Genre : conte fantastique

 

 

 

Le résumé

La joie règne sans partage dans le royaume d’Entremonde ! Les habitants ont tout pour être heureux : leur reine Blanche est de retour, l’envahisseur est en déroute et la paix est revenue. Mais ce tableau idyllique va bientôt s’assombrir. Le pouvoir, ce poison qui ne dit pas son nom, corrompt peu à peu l’esprit de Blanche.

Et ses tendres sentiments pour Maldoror, l’ancien Seigneur du monde d’En-Bas, vont céder la place à la haine. Car l’amour n’a plus cours face à l’ivresse du pouvoir…

Sois le bienvenu à Entremonde, ami lecteur, mais prends cependant garde à toi !

 

« Le cœur s’arrête là où l’ambition commande »

 

Mon avis

Voilà bien une série qui désarçonne le lecteur lambda, alpha, gamma et béta vu qu’elle s’amuse à tordre le cou aux codes habituels des contes et légendes. On ne sait jamais vraiment sur quel pied danser. Parfois humoristique, drôlatique, amusante ou bouffonne mais aussi parfois déloyale, perfide et traitresse, sans parler de son coté amer, désabusé, déroutant et saumâtre.

Jean Dufaux aime visiblement jouer avec les conventions pour retravailler les contes à sa manière. Au final, un drôle de mélange, un peu comme si on malaxait, entortillait, combinait Game of Thrones avec Astérix et Obélix. Là, ça passe ou ça casse. J’aurais la même expression pour le dessin semi réaliste de Munuera. C’est typiquement le genre de dessin qui aura ses aficionados, supporters, groupies ou ses détracteurs, mécréants ou négativistes.

J’ai terminé ces 4 tomes néanmoins avec une bonne impression car on sent que les auteurs savaient où ils allaient, on a employé quelques chemins de traverse mais l’ensemble parait plus que cohérent.

Une BD que je recommande aux visionnaires, aux anarchistes, aux hurluberlus, aux fracassés du cerveau et spécialement à notre roi de la thalasso, Philippe de Belgique surtout au niveau 4 de l’état d’urgence, personne ne pourra lui reprocher une saine lecture.

 

Dessin

a07-3e78901.gif

 

 

Scénario

a07-3e78901.gif

 

 

Global

a07-3e78901.gif

 


Samba

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (1) | Tags : sortilèges, dufaux, munuera, 112015, 710, conte, fantastique |  Facebook | |