29/12/2017

La galerie des gaffes

Galerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommageGalerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommageScénario : Collectif
Dessin : Collectif
Éditeur : Dupuis
64 pages
Date de sortie : 20 octobre 2017
Genre : Hommage

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Galerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommageOn ne présente plus Gaston, le plus célèbre gaffeur de toute l'histoire de la bande dessinée ! En 2017, cet anti héros débordant de malice et de créativité, créé par Franquin, a fêté ses soixante ans. Soixante ans d'émotions, de gags et d'inventions décalées auxquels la BPI du Centre Pompidou à Paris consacra une exposition durant plusieurs mois.

À leur tour, de nombreux auteurs contemporains ont tenu à rendre hommage à cette irrésistible figure de l'humour et à son fameux pull-over vert en se la réappropriant et en lui donnant de nouveau vie à travers leurs dessins.

Après l'univers de Spirou et de la BD franco-belge dans "La Galerie des illustres", c'est donc une "Galerie des gaffes" qui nous est offerte grâce à ce superbe album. Au fil des 48 planches, dont certaines sont inédites et d'autres ont été publiées dans le Journal Spirou depuis le début de l'année, c'est tout l'amour à l'égard de Gaston et de la bande dessinée que l'on retrouve avec un incomparable plaisir.

 

 

Mon avis

Galerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommageBon, on rigole on rigole, mais là, il s’agit d’un sujet sérieux ! C’est de Gaston Lagaffe tout de même dont on va parler ici. Alors, je vous préviens, j’aime pas trop qu’on lui fasse des misères au héros sans emploi moi… Apparemment, les éditions Dupuis ont anticipé ma réaction et ont sorti un album de plutôt bonne facture.

Bien sûr, l’exercice n’est pas facile et le résultat est souvent inégal, mais, tout de même, dans l’ensemble, on peut dire que ce collectif d’auteurs s’en sort honorablement. La révérence, le respect et l’affection quasi unanimes qu’inspirent Gaston et Franquin chez les dessinateurs, auteurs et, plus généralement, les fans de BDs, se retrouvent dans toutes les planches de ce recueil. Les gags ne sont pas tous (loin s’en faut) hilarants, l’angle n’est pas toujours le mieux choisi, mais certains ont relevé le défi avec un tel brio que ça pourrait presque être du Franquin. Je pense notamment à Olivier Pont, page 10, à Madaule, page 16, à Delaf, page 28 (au niveau dessin comme scénario, je vous mets au défi de le différencier d'avec un gag de Franquin), et surtout, à la très drôle planche d’Olivier Saive en page 26 (qui croise en plus l'hommage avec un clin d’œil au Spirou de la grande époque de Zorglub). Il y en a quelques autres qui valent le détour et qui justifient amplement l’achat de cette BD, qu’on soit fan de Gaston ou juste un bédéphile ordinaire.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Galerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommage

 

Galerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommage

 

Galerie des gaffes, Gaston lagaffe, Dupuis, Franquin, hommage

 

Odradek

27/12/2017

Les folles aventures de Spirou

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-SérieLes folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-SérieScénario : Fabien Vehlmann
Dessin : Yoann
Éditeur : Dupuis
64 pages
Date de sortie : 06 octobre 2017 
Genre : Aventures

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-SérieLes aventures de Spirou et Fantasio ne se déclinent pas que sous la forme d'histoires longues. La série compte aussi des histoires courtes tout à fait réjouissantes où Yoann et Vehlmann donnent libre cours à leur imagination débridée.

Les voici enfin réunies dans un album avec un bonus : "Le Spip magazine".

Dans "Spirou à la Rédac", notre groom favori plonge au cœur des archives du Journal Spirou et découvre, dans les caves abandonnées de l'hebdomadaire, un ancien combattant de la guerre Tintin-Spirou qui ignore que celle-ci est finie depuis des décennies.

Dans le conte illustré "Le cadeau de Fantasio", la Rédaction doit faire dans son numéro de Noël une publicité pour une poupée qui parle. Suite à une gaffe de Spirou, c'est une tronçonneuse dont on chantera les louanges dans l'hebdomadaire pour enfants sages...

Dans "La chevauchée sauvage", Spirou, Fantasio et Spip sont envoyés dans le passé par une invention d'Aurélien, le neveu du comte de Champignac, et devront chercher des portes spatiotemporelles dans les différents siècles qu'ils visiteront pour revenir au XXIe siècle.

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-SérieDans "Destins contrariés", Spirou ne se sent pas à sa place comme héros titulaire du journal édité par les éditions Dupilon. Dans cette uchronie, Fantasio est gendarme, Zorglub garçon de café et Champignac un grand savant mégalo capable de manipuler l'espace-temps par l'usage de trous quantiques !

"Dans Supergroom" Spirou croit pouvoir rivaliser avec les superhéros américains. Mais un costume ridicule ne suffit pas pour égaler Superman...


Un album hors-série exceptionnel qui compile des histoires courtes parues depuis une petite dizaine d'années dans le beau Journal Spirou !

 

 

Mon avis

On entend assez régulièrement que l’on est dans un état permanent de surproduction de Bandes Dessinées et les éditions Dupuis, maison plus qu’honorable au demeurant, nous sortent ce hors-série de Spirou. Si quelqu’un veut bien m’expliquer où est la logique là-dedans ? Parce que, franchement, je crois que ce n’était pas vraiment la peine. Ces petites histoires de Spirou, si elles étaient tout à fait à leur place dans le Journal de Spirou, n’ont, à mon humble avis, pas grand-chose à faire dans un album cartonné de 64 pages, fut-il un hors-série.

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-Série

Quand les scénarios ne sont pas autocentrés sur la rédaction de ce vénérable magazine quasi octogénaire, ils répondent à un impératif éditorial. Là, un spécial « Comics » justifie le rappel du personnage de Batguy, pastiche de vous savez qui, aperçu dans « Dans les griffes de la Vipère » pour une historiette dont les ficelles moralisatrices sont un peu trop épaisses à mon goût… Un peu plus tôt, c’est la mise en ligne d’une version numérique du Journal de Spirou (Spirou Z) qui s’invite dans le scénario bien plat d’une soirée déguisée à la rédaction.

À l’exception de cette aventure avec Batguy, justement, toutes les autres sont prétextes à des clins d’œil et hommages à Spirou et, plus généralement, aux éditions Dupuis. C’est un point que j’avais déjà constaté dans le Spirou de Frank Pé et Zidrou (La lumière de Bornéo) et qui, une fois de plus, me gêne un peu. Car oui, c’est sympa un petit clin d’œil de temps en temps, mais quand il y en a un toutes les 2 ou 3 pages ça confine presque au manque d’inspiration. Bien sûr, il existe un univers des aventures de Spirou et Fantasio, un univers enrichi au fil des décennies par plusieurs auteurs de grande qualité, un univers dans lequel il est logique de continuer à faire évoluer ces personnages, mais il faut aussi, me semble-t-il, continuer à faire évoluer cet univers lui-même. Ce n’est sans doute pas facile, mais ce n’est pas en s’accordant la facilité de sans cesse replonger dedans sans y apporter grand-chose que les auteurs actuels vont y arriver.

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-Série

La note positive de cet album est à attribuer au dessin car on sent que Yoann s’est clairement approprié le style Spirou en le modernisant sans pour autant le dénaturer. Pour autant, je trouve la page 32, celle avec le vaisseau vert de Champignac, particulièrement ratée (baclée ?)… C’est dommage, à la limite de l’incompréhensible même…

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-Série

Bref, un HS pour les fans qui veulent tout avoir dans leur bibliothèque. Moi, perso, je passe mon tour.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-Série

 

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-Série

 

Les folles aventures de Spirou, Dupuis, Yoann, Vehlmann, Hors-Série

 

Odradek

26/12/2017

Jolies ténèbres

Jolies ténèbres, Fabien Vehlmann, Sébastien et Marie Kerascoët, Dupuis, conte, fantastique, ésotérique.Jolies ténèbres, Fabien Vehlmann, Sébastien et Marie Kerascoët, Dupuis, conte, fantastique, ésotérique.Scénario : Fabien Vehlmann
Dessin : Marie et Sébastien Kerascoët
Éditeur : Dupuis
112
pages
Date de sortie : 17/11/2017
Genre : Fantastique, ésotérique, conte

 

 

Présentation de l'éditeur

Un conte cruel et saisissant


Dans le palais imaginaire de la presque princesse Aurore, le plafond se met soudain à dégouliner, les murs s'effondrent d'eux-mêmes et tous les invités s'en échappent pour ne pas finir engloutis sous des marées nauséabondes. Parce que la demeure d'Aurore n'est rien d'autre qu'une enfant gisant abandonnée dans les sous-bois, sans que quiconque sache ni comment ni pourquoi elle s'est retrouvée là. Au fil des saisons, la minuscule souveraine se démènera pour faire de son monde un conte de fées comme elle en a toujours rêvé, en compagnie de créatures telles que l'Orgueilleuse, ou l'Aventurière, et bien entendu le Prince m'as-tu-vu.

Or, dans cette fable-là, les princesses ne deviennent guère des reines. Et Aurore l'apprendra à ses dépens, lorsqu'il lui faudra prendre de cruelles décisions...


C'est une "Alice au pays des merveilles" de David Lynch, mélange de la poésie de Miyazaki et de l'insolite de Tim Burton, que ce conte noir brodé par Fabien Vehlmann et les Kerascoët.

Envoûtantes autant que morbides, ces "Jolies ténèbres" parues pour la première fois en 2009 font désormais leur entrée chez "Aire Libre" : une réédition à la hauteur de l'ouvrage, qui se voit ainsi couronné par le prestigieux label et prend place à son tour aux côtés des grands noms de la bande dessinée romanesque.

joliestenebres.jpg

Mon avis

Voilà bien un ouvrage pour lequel je ne savais pas par où commencer... j'en suis restée sans voix. Souvent, au fil des pages, je n'ai pu m'empêcher de détourner la tête de dégoût. Et oui... Dupuis n'a jamais si bien dit en introduisant cet album de « conte cruel et saisissant ». Alors que la petite Aurore, pas plus grande que Poucelina, tente de rendre son monde magique et beau, son entourage n'est que vilenie, méchanceté et cruauté sans nom. Quiconque ne suit pas les ordres de la prétentieuse Zélie, se voit puni de la pire des façons.

 

En lisant les « jolies ténèbres », je me suis demandée à quoi pouvait ressembler les histoires originelles de Perrault ou des frères Grimm, qui ne sont pas aussi complaisants que Disney veut bien nous laisser croire (il faut vraiment que je me rappelle d'acheter ces livres pour assouvir ma curiosité, car honte à moi : je ne les ai pas encore lu). Mais auraient-ils eu l'idée de faire naître tout un petit peuple du cadavre d'une enfant ? Car il est indéniable que, contrairement à Alice au pays des merveilles, l'héroïne ne sort pas d'un rêve juvénile, mais bien d'un corps en putréfaction, se décomposant au gré des saisons. Une fillette dont nous n'apprendrons rien. Le seul mystère de cette histoire, au final. Une gamine qui ne se réveillera qu'en rêve, quand un des petits personnages imaginera son existence s'éteindre au réveil de l'enfant. Mais ceci n'est qu'un cauchemar...

Jolies ténèbres, Fabien Vehlmann, Sébastien et Marie Kerascoët, Dupuis, conte, fantastique, ésotérique.

Autour du corps, des mouches, des asticots, des crayons et des cahiers sortis du cartable de la petite blonde. Et cette nouvelle vie pour des êtres minuscules. Un conte de fées sans paillette, sans fard. Juste la cruauté de la vie envers les plus petits. L'égoïsme naissant dans la misère. La douleur de voir chaque jour des êtres chers qui disparaissent sous les coups d'autrui...

 

Une poésie macabre sous de jolis minois dessinés par le couple Kerascoët. Simples. Ni laids, ni beaux. Enfantins presque, si ce n'est cette petite fille morte dont les traits, avant la décomposition, sont magnifiques – preuves du talent indéniable des dessinateurs. Un contraste flagrant avec la simplicité du trait pour les autres personnages. Sans fioriture si ce n'est pour l'effroyable Zélie qui arbore des tenues magnifiques bien qu'issues de la barbaries des uns envers la Nature qui les accueille : des ailes de papillons, de libellules, ... arrachées sans gêne, laissant les insectes agoniser.

 

Bref, ne lisez pas cette histoire à vos enfants, à moins qu'ils aient plus de 15 ans en tout cas. Car un innocent bambin serait bien malheureux de découvrir les atrocités subies par la petite Aurore, ou encore ce qu'elle est amenée à faire pour survivre...

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Jolies ténèbres, Fabien Vehlmann, Sébastien et Marie Kerascoët, Dupuis, conte, fantastique, ésotérique.

 

Jolies ténèbres, Fabien Vehlmann, Sébastien et Marie Kerascoët, Dupuis, conte, fantastique, ésotérique.

 

Jolies ténèbres, Fabien Vehlmann, Sébastien et Marie Kerascoët, Dupuis, conte, fantastique, ésotérique.

 

Âme tendre et sensible s'abstenir,

ShayHlyn.

22/12/2017

« L'art de Zombillénium » et « Zombillénium T.1 »

L'art de zombillénium, Zombillénium, Gretchen, Arthur de Pins,Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel, Dupuis, humour, fantastique, documentaires, graphique L'art de Zombillénium 

Auteurs : Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel
Éditeur : DUPUIS
120
pages
Date de sortie : 06/10/2017
Genre : Humour, documentaire, graphique.

 

 

Présentation de l'éditeur :

À l'automne 2017, préparez-vous à frissonner au cinéma : Zombillénium, la série diablement drôle d'Arthur de Pins, sort dans les salles obscures ! Pour l'occasion, cet album propose une véritable plongée dans les coulisses de l'adaptation cinématographique à travers des interviews inédites de l'auteur et d'Alexis Ducord, son coréalisateur, des images exclusives et une foule d'anecdotes et d'infos sur les processus de création. Pour ceux qui meurent d'envie de découvrir le film, et tous les autres !

L'art de zombillénium, Zombillénium, Gretchen, Arthur de Pins,Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel, Dupuis, humour, fantastique, documentaires, graphique

L'art de zombillénium, Zombillénium, Gretchen, Arthur de Pins,Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel, Dupuis, humour, fantastique, documentaires, graphique L'art de zombillénium, Zombillénium, Gretchen, Arthur de Pins,Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel, Dupuis, humour, fantastique, documentaires, graphique ZOMBILLÉNIUM T.1 : GRETCHEN

Scénario : Arthur de Pins
Dessin :
Arthur de Pins
Éditeur :
Dupuis
48 pages
Date de sortie : 27/08/2010
Genre : Humour, fantastique, graphique.

 

Présentation de l'éditeur :

Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...


Après avoir débuté dans les pages du magazine Spirou, Arthur de Pins a multiplié les collaborations dans l'animation, l'édition et la publicité. Sa série à succès Péchés mignons, chez Fluide glacial, revisite avec humour les classiques de la BD coquine. Avec Zombillénium, il aborde un autre registre, celui de la comédie fantastique des plus loufoques, truffée de clins d'oeil, de références décalées et de répliques déjà cultes.

L'art de zombillénium, Zombillénium, Gretchen, Arthur de Pins,Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel, Dupuis, humour, fantastique, documentaires, graphique

Mon avis général :

Autant vous dire d'emblée que ce film d'animation a été longuement attendu, souhaité, dorloté, choyé, préparé, emballé... de sorte que même dans le tome 1 des aventures de Zombillénium, plusieurs pages d'introduction en parlent. C'est pourquoi j'ai décidé de faire d'une pierre, deux coups et donc d'une chronique, deux ouvrages.

 

Bien que le tome 1 soit intitulé Gretchen, la sorcière en couverture, ce volume sert de présentation générale du parc à thème, Zombillénium, et de ses employés. Tous, créatures fantastiques, qui vivent dans et pour ce lieu de divertissement.

 

Gretchen, à l'instar du héros (bien malgré lui) de cette aventure, est un maillon central de l'équipe bien qu'elle ne soit que stagiaire. Elle est à l'image de beaucoup de héros dans divers récits, un peu rebelle mais finalement avec un grand cœur. C'est elle qui va épauler le petit nouveau, Aurélien, qui se retrouve plongé dans cet univers sans vraiment y comprendre quoi que ce soit et de surcroît un peu empoté (choc post traumatique certainement) quand il ne se transforme pas de façon fulgurante, voire effrayante.

 

Chouette entrée en matière, avec des dessins comme on aime : ceux d'Arthur de Pins. On sent clairement son professionnalisme, mais aussi et surtout la passion qu'il a mit dans cet ouvrage. Si nous en doutions encore, il suffit de lire sa préface ou mieux encore, de lire « l'art de Zombillénium », recueil d'interviews et d'explications sur la naissance de tout ce petit monde, tant sur papier que sur grand écran.

 

C'est d'ailleurs très enrichissant de lire le point de vue de chaque intervenant, de comprendre les rouages d'un tel montage et puis le temps, l'énergie, la passion mis aux services de l'art cinémato... Graphique !

Parce qu'on n'a pas idée, quand on est sagement assis dans le fauteuil de velours bleu ou bordeaux du cinéma, mangeant à grand coups de scromch scromch scromch nos pop-corn, que les 78 minutes d'images en action sous nos yeux ont pris 7 ans pour naître de l'esprit inventif d' Arthur de Pins et finir sur la toile où se projette le film. Sept ans de travail minutieux, sur papier d'abord, puis la recherche de fonds (car c'est pas gratuit un film...), une équipe, des gens motivés, passionnés... et le résultat est là (même si je n'ai pas encore vu le film... honte à moi).

 

Alors, sur ce : le cinéma m'attend je crois. À moins que le blueray existe déjà ? Qui sait... je vais vérifier ça.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

L'art de zombillénium, Zombillénium, Gretchen, Arthur de Pins,Marion Tornicelli & Gérard Viry-Babel, Dupuis, humour, fantastique, documentaires, graphique

À plus les amis,

ShayHlyn.

19/12/2017

Buck Danny - Les oiseaux noirs tome 2/2

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10Scénario : Frédéric Zumbiehl ; Patrice Buendia
Dessin : André Le Bras
Éditeur : Dupuis
48 pages
Date de sortie :  octobre 2017
Genre : aventure, aviation

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Suite à l'échec de la première mission de Buck, Tumb et Sonny, racontée dans le tome précédent, l'état-major décide d'en lancer une deuxième, avec cette fois, Tumbler aux commandes d'un Blackbird spécialement équipé. Sauf que les Soviétiques ont été prévenus et abattent l'appareil de Tumb. Pour Buck et ses amis, c'est un coup de tonnerre. D'autant plus qu'ils reçoivent une information ahurissante : les Russes ont un système de combat spatial dorénavant parfaitement opérationnel et s'apprêtent à détruire tous les satellites militaires américains. Buck imagine alors un plan d'une audace incroyable, basé sur le jeu d'échecs, afin de contrer la menace soviétique...

 

Mon avis

Dans la famille Buck Danny je voudrais le "one shot". Ou le "hors série" (sur le site de Dupuis c'est classé en hors-série et sur la 4ème couv c'est répertorié en Série One-shot...). Bref, après la série "Classic" démarrée en 2014 avec des aventures inédites se déroulant dans des contextes historiques marquant comme la seconde guerre mondiale, la guerre de Corée ou la guerre froide, Dupuis lance cette nouvelle franchise nommée "One-shot". C'est un peu l'occasion qui fait le larron, puisque Dupuis profite des 70 ans de la série pour faire ce coup éditorial. Car c'en est un.

En effet, voici un album sorti d'outre tombe puisqu'il s'agit d'un scénario écrit en 1988 par Jean-Michel Charlier et inachevé. Les oiseaux noirs devait être le 45ème album de la série, mais Charlier n'a eu le temps d'écrire que la première partie du premier tome. Dupuis a voulu célébrer les 70 ans du pilote en proposant une suite à cette histoire se déroulant en pleine guerre froide où l'on voit les trois compères aux commandes des célèbres avions espions U2 et Blackbird.

C'est Patrice Buendia (scénariste sur Tanguy et Laverdure Classic) et Frédéric Zumbiehl (scénariste sur Buck Danny et Buck Danny Classic) qui ont eu la responsabilité d'imaginer cette suite, avec André Le Bras au dessin pour le tome 2.

Il n'y a pas grand chose à dire sur cette histoire très classique et parfaitement dans le moule de la série mère, si ce n'est que c'est du solide au niveau scénario et au niveau graphique, même si les puristes préfèreront sans doute le trait plus dynamique de Bergèse qui avait commencé à l'époque le tome 1 et l'a terminé pour sa sortie au début de cette année.

C'est une bonne BD d'aventure sans surprise, faite "à la façon de" pour coller au style de Charlier, qui devrait séduire les amateurs.

 

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10

 

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10

 

buck danny, le bras, buendia, zumbiehl, dupuis, bergèse, charlier, aviation, espionnage, u2, blackbirds, urss, guerre froide,10/2017, 6/10

 

18/12/2017

Imbattable T1 Justice et légumes frais.

imbattable, jousselin, dupuis, humour, jeunesse,justice et légumes frais,imbattable, jousselin, dupuis, humour, jeunesse,justice et légumes frais,Auteur : Pascal Jousselin.
Éditeur : Dupuis.
48 pages
Date de sortie : avril 2017.
Genre : humour jeunesse.

 


 
Le résumé.
Ce nouveau protagoniste porte secours à la veuve et à l'orphelin comme tout héros qui se respecte, mais il sauve aussi les chiens, les chats des grands-mères, les terrains de pétanque, le fils du maire, et la ville tout entière. Masqué, comme tout justicier, capé, comme tout justicier, il mène la vie dure aux savants fous et aux mauvais plaisantins, sans jamais oublier de ramener le pain. Non seulement Imbattable est imbattable, mais son super-pouvoir fait de lui le seul véritable super-héros de bande dessinée !

« Alors, les anarchistes, comment vous allez faire pour m’entartrer maintenant ? »

Mon avis.

Bon, parfois chez SambaBD, on passe à côté de certaines pépites. Séance de rattrapage donc. Vous devez connaitre « Imbattable » si vous lisez le magazine Spirou sinon voilà son principe illustré car un bon dessin vaut mieux qu’un long discours. En plus , c'est gratuit et sans pomme de terre.

imbattable, jousselin, dupuis, humour, jeunesse,justice et légumes frais,


Imbattable est donc le seul à se savoir dans sa BD, les situations cocasses et loufoques sont donc de sorties avec un humour pour toute la famille. Je craignais un effet redondant et répétitif sur les gags mais non, les bonnes idées sont au rendez-vous et la variété est de mise. Une mention spéciale aux personnages récurrents avec un effet running gag indéniable. Notamment le savant fou, une sorte de Monsieur DeMesmaeker dont le seul but est de tout détruire grâce à ses terribles inventions comme le Sismik 3000. D’ ailleurs ce salopard a même réussi à faire un trou dans mon album. Appelons vite monsieur Imbattable par téléphone, c’est important, pour régler ça. Au passage, j’ai aussi un arbre à planter Mr Imbattable. Si tu sais venir rapidement, ça m’arrangerait, j’ai soupé chez mémé à 18H00.
Merci super héros.

imbattable, jousselin, dupuis, humour, jeunesse,justice et légumes frais,


Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a08-3e78906.gif


Inscrivez-vous à la newsletter.

15/12/2017

Millenium T 2/3 : Les nouveaux Spartiates

51b454gmSeL__SX371_BO1,204,203,200_.jpgPlancheA_312268.jpgScénariste : Sylvain Runberg

Dessinateur : Belen Ortega

Éditeur : Dupuis

60 pages

Sortie : le 27 octobre 2017

Genre : Polar

 

Avis de l'éditeur :

 

Livrée à elle-même après les enlèvements ayant touché les membres de son groupe de hackeurs, Lisbeth Salander se lance sur les traces des responsables, un obscur groupuscule aux méthodes radicales nommé "Sparta". Cependant, elle n'est pas seule : Mickael Blomkvist, journaliste controversé de "Millénium", est déterminé à lui venir en aide en échange d'informations sur un candidat électoral aux dangereuses influences. Alors que les deux domaines semblent ne rien partager (entre l'espionnage et le piratage numériques d'un côté, l'extrémisme politique de l'autre), le duo de choc prendra bien vite conscience des liens qui unissent leurs affaires respectives... Jusqu'à révéler de sombres machinations.

 

Mon avis :

 

"Plague", l'un des meilleurs hackers mondiaux se fait kidnapper par un groupe extrémiste. Ils tentent de l'utiliser pour leurs basses besognes.  L’enquête de Lisbeth la mène en terrain miné, chemin qui s'enlise toujours plus en profondeur. Elle découvre qu'un certain "Mark Borrow", soit-disant coach en séduction moderne, utilise des messages de propagande, au travers des réseaux du monde entier. Bien loin de prôner le désir des femmes, il exprime ses idées antiféministes , devenu pour lui une réelle obsession.

Quand au post-it repris dans ce bouquin, il s'agit d'un célèbre hacker qui s'est mis en étroite collaboration avec Plague, sous le pseudo "Télècle", roi grec qui a dirigé la cité spartiate durant l'antiquité. Malheureusement, Lisbeth et le journaliste "Mikael Blonkvist" sont accusés à tord et tentent de démanteler le groupe d'assassins.

 

Graphiquement, on n'est vraiment pas gâté par le travail d'Ortega! Franchement, cela ne fait pas du tout rêver, non seulement la colorisation dégage de manière omniprésente un étalage de nuances exagérée, qui, certes, permet à la qualité graphique d'émerger, de donner du relief...mais malheureusement, la touche graphique explose dans le mauvais sens, ce qui double les dégâts!

Néanmoins, quelques planches plus ordonnées remontent nettement le niveau global : la poursuite à moto dans la pénombre, ainsi que pour la majorité des plans où l’héroïne Lisbeth est mise en valeur, sans oublier quelques décors qui se respectent.  Sinon, le reste du temps, c'est de mauvais goût ou plutôt fade. Les planches 30 et 31 sont particulièrement grotesques, où chaque plan où l'on voit Erika, une protagoniste secondaire du récit, tirer des tronches inacceptables.

On se retrouve avec un scénario plaisant qui intercale des faits de société tels que le "Brexit" ou l'élection de "Donald Trump" avec une intrigue policière comme les scandinaves savent si bien les créer.

 

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

 

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

 

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

Coq de Combat

Écrit par capitolbelgium dans Chroniques de Coq de combat. | Commentaires (0) | Tags : ortega, runberg, dupuis, 610, polar, 102017, millenium |  Facebook | |

08/12/2017

Gaston, biographie d'un gaffeur

2.jpg3.jpgFranquin et Jidéhem

Editeur : Dupuis

Collection : Patrimoine

128 pages – cartonné

Parution : 03 novembre

Humour

Présentation :

C'est en 1965 que la série Gag de poche, qui compile soigneusement tout l'humour de la BD franco-belge au format poche, accueille Gaston, biographie d'un gaffeur, signé par Franquin et Jidéhem. Ce numéro spécial reprenait le mythique "numéro 0" de la série éponyme, déjà considéré comme un classique du dessin d'humour et d'aventure, ainsi que le stipulait l'en-tête de la collection.

Plus de 50 ans après, à l'occasion de l'année Gaston qui célèbre les 60 ans du héros flegmatique au pull vert et en hommage à Jean De Mesmaeker qui inspira le personnage du même nom, les Éditions Dupuis rééditent cet album dans son format originel. Ces 128 pages d'humour et de fantaisie toute "gastonienne" ne manqueront pas de vous (re)plonger dans son univers d'extravagance et de joyeuses catastrophes.

Un petit livre pour de grandes émotions !

1.jpg

Mon avis :

Ce volume était devenu « introuvable » et faisait la joie des collectionneurs. Le voici à nouveau disponible, reproduit à l’identique. Enfin, pas tout à fait. C’est vrai pour le contenu éditorial, mais pas pour l’objet-livre. L’original était un objet de consommation courante, bon marché et fragile ; cette nouvelle version est un produit de luxe : qualité du papier, couverture cartonnée, reliure, … et prix.

Les temps ont bien changé, l’humour imparable de Franquin reste.

4.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

Skippy

 

22/11/2017

Jérôme K. Jérôme Bloche

cov.jpgjérôme k. jérôme bloche,tome 26,le couteau dans l’arbre,dodier,dupuis,27 octobre 2017,policier,psychologiqueTome 26 - Le couteau dans l’arbre

Scénario et dessin : Dodier

Editeur : Dupuis

56 pages – cartonné

Parution : 27 octobre 2017

Enquête policière

Présentation :

« Babette, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle ; la bonne c’est qu’on peut se faire rembourser nos réservations pour Venise. »

5.jpg

Collège Saint-Winoc, un soir de pluie. La petite Charlotte Demeester n'est pas rentrée chez elle. Son père, qui est aussi le patron de l'oncle de Jérôme Bloche, est à fleur de peau : alors que l'enfant avait été déposée par sa mère à l'école, elle ne s'est pas présentée aux cours. Fugue ? Enlèvement ? Les gendarmes restent bredouilles. Dépêché par son oncle la veille de ses vacances, Jérôme Bloche ne peut pourtant pas refuser cette nouvelle enquête. En compagnie de Babette, il se rend sur les lieux de la disparition afin d'y mener ses investigations, quitte à lever certains lièvres savamment dissimulés. "Famille, je vous aime", dit-on...

6.jpg

Mon avis :

Pour cette aventure, voilà notre brave enquêteur qui quitte Paris pour aller démêler une sombre histoire d’enlèvement à Bergues, chez les ch’tis. Le récit, parfaitement linéaire, ménage cependant quelques flash-backs sur la jeunesse de notre héros et se déroule dans une ambiance grisâtre et pluvieuse.

Un album de saison en quelque sorte !

C’est raté pour Venise !

4.jpg

Le lecteur ne sera certainement pas surpris, mais il aura le plaisir de retrouver tous les ingrédients de la recette que Dodier lui concocte au fil des albums. Une approche réaliste et psychologique des personnages, un ton juste, un soupçon d’humanisme, une intrigue parfaitement lisible, un sens nuancé de l'observation sociale, tout cela mis en cases dans une austérité de découpage digne des plus grands classiques.

Cette série est à la bande dessinée franco-belge ce que la carbonnade flamande est à la gastronomie du Nord : un incontournable !

3.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

10/11/2017

Les chemins de Compostelle

1.jpg2.jpgTome 4 – Le vampire de Bretagne

Scénario et dessin : Servais

Editeur : Dupuis

80 pages – cartonné

Parution : 13 octobre 2017

Thriller ésotérique - aventures

Présentation :

Des flèches de Notre-Dame aux souterrains de Doué-la-Fontaine, en passant par la cathédrale de Chartres et le château de Gilles de Rais, c’est le premier circuit d’un mystère sanglant qui se boucle dans ce quatrième volume.

Quand le passé se fait obstacle à l’avenir, il faut l’innocence de l’amour pour continuer d’avancer sans se retourner.

Et si le Vampire de Bretagne n’était pas celui qu’on croyait ?

5.jpg

Mon avis :

Plusieurs pistes narratives sont entremêlées dans cette série : celle du thriller policier, celle du pèlerinage vers Saint Jacques et celle de l’exploration symbolique de monuments et de lieux chargés d’histoire.

3.jpg

Le scénario se déploie avec une lenteur calculée pour offrir au lecteur une passionnante et détaillée vision de plusieurs régions de France. Il y a bien évidemment un petit côté guide touristique et ésotérique dans ce récit, un désir de partager une sensibilité patrimoniale, mais il faut l’accepter et jouer le jeu pour jouir pleinement du plaisir de la lecture. L’aspect littéraire n’est pas négligé, ce qui permet de (re)découvrir au passage un roman historique de Michel Tournier, « Gilles et Jeanne ».  

4.jpg

Le dessin de Servais, toujours aussi plaisant que charmant, est particulièrement bien servi par les magnifiques couleurs de Guy Raives.

Un bel album « classique »!


 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy