26/06/2017

Cannibale

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie Scénario : Didier Daeninckx
Dessin : Emmanuel Reuzé
Éditeur : EP Editions
56 pages
Date de sortie : 5 avril 2017 
Genre : Historique XXème siècle

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie Exposition coloniale de 1931, à Paris.
Des dizaines de Kanak, présentés comme des « Anthropophages », sont la principale attraction du pavillon de la Nouvelle-Calédonie. Soudain le directeur de l’exposition décide de les échanger contre des crocodiles allemands...
Écrit pour le 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, et maintenant adapté en bande dessinée, ce récit inspiré d’une histoire vraie montre les dérives d’un système colonial à son apogée. 

 

 

 

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie Mon avis

Si l’on ne sait pas vraiment de quoi parle cette BD, et encore plus si on le sait d’ailleurs, on peut être un peu dérouté par la couverture. En effet, on y voit deux hommes fuir des policiers (apparemment français) devant le temple d’Angkor Wat. Si vous avez fait le minimum, à savoir vous renseigner sur ce que vous allez lire, par exemple en jetant un œil sur les quelques lignes explicatives en quatrième de couv., vous vous demandez sûrement comment une histoire de Kanaks peut atterrir au Cambodge dans les années 30.

La réponse, finalement assez logique, se trouve à l’intérieur de cette BD au dessin certes parfois un peu figé mais au scénario basé sur une histoire vraie : la nôtre. Enfin... collectivement, je veux dire... Je n’étais, pour ma part, pas né en 1931, mais c’est bien le pays (et ses officiels : présidents du conseils, ministres, Armée ou même encore la police) qui figure sur mon passeport qui a organisé et profité de la Colonisation de territoires entiers à travers le monde et qui est bien responsable de situations aussi inhumaines et avilissantes que celles décrites dans cette BD vérité.

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie C’est l’histoire d’êtres humains qualifiés et traités de « sauvages » que l’on a forcé à venir s'exhiber en métropole à coups d'auto-caricatures, enfermés au zoo de Vincennes. Sans surprise, on s’aperçoit que ces femmes et ces hommes font preuve de beaucoup plus d’honneur et de dignité que leurs geôliers.

D’un point de vue technique, même si la BD se lit bien grâce à un enchaînement fluide des événements, le dessin et les couleurs ne sont pas ma tasse de thé. Mais bon, vous savez ce qu’on dit sur les égouts et les odeurs, hein ?

Si vous en avez l’occasion, lisez-là, rien que pour le témoignage qu’elle représente. Et faites-la lire, aux plus jeunes notamment. C’est important la mémoire, surtout la mémoire collective…

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie

 

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie

 

Cannibale, emmanuel proust editions, Didier Daenninkx, Emmanuel Reuzé, Kanaks, Exposition Coloniale, Colonisation, Nouvelle Calédonie

 

Odradek

03/06/2016

Bunny

juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomjuliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomScénario : Juliette Fournier
Dessins & Couleurs : Jean-Gaël Deschard
Dépot légal : 03/2016
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-88932-990-8
NB Pages : 128

 

 

 

Ce volume fait office d’intégrale : le tome un (64 pages) est inclus au début, suivi de la fin de l’histoire et nous nous retrouvons donc avec une intégrale… voilà qui fera plaisir aux patients acheteurs du tome 01 en 02/2013 !

Résumé éditeur :
Terrifiante et prémonitoire, la vision d’une humanité pour qui l’argent est devenu la seule valeur et où la vie humaine n’est plus qu’une marchandise.


juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomMio Templar
aka Bunny est une jeune fille rebelle en quête d’indépendance. En échange des deux cents millions de récompense promis par son père (un riche industriel) à son retour elle consent à intégrer un camp expérimental dont elle ne sait rien.

Fraichement débarquée sur l’île test, elle découvre assez vite les règles élémentaires auxquelles elle doit se plier : Sur l’île la monnaie et le Desta, chaque « résident » dispose de 100 Destas au départ, pour quitter l’endroit elle doit réunir 50000 Destas. Simple.

Bien sûr, même si les règles de base semblent simples, notre chère Bunny va vite comprendre que cet endroit est bien plus qu’une simple expérience sociologique… Au programme : travail mal payé et harassant, nourriture payante, alliance fragile et autres joyeusetés.

juliette fournier,jean-gaël deschard,emmanuel proust Éditions,bunny,jaxomLe problème majeur de cette série, pour moi en tout cas, c’est que même si le postulat de départ est intéressant les mécaniques sont traitées de manière bien trop succincte. Un gros sentiment d’inachevé se fait ressentir en fin de lecture et c’est dommage. Je ne connais pas réellement les causes du non développement de certaines idées / intrigues survolées dans cette histoire mais d’une manière générale je pense que la fin est bâclée et que cette série aurait gagnée à couvrir plus de tomes.

Un mot sur les dessins de Jean-Gaël Deschard. Je n’aime pas, certaines expressions faciales de personnages me semblent totalement farfelues. C’est subjectif donc à vous de juger.

En bonus en fin de volume : rien.

Note Globale : 04/10

JaXoM

 

11/02/2015

VINCENT.

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015Dessin & scénario : Barbara Stock

Sortie : 28/01/2015

Edition EP (Emmanuel Proust)

144 pages – cartonné

Histoire, Vincent Van Gogh, peinture.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur) : Arles dans le sud de la France, XIXe siècle. Vincent, peintre méconnu et tourmenté, a l’ambition de créer une résidence d’artistes où les peintres pourraient s’exprimer librement. Mais son grand projet se voit réduit à néant par les attaques sournoises de la maladie. Confus et désorienté, le jeune artiste ira jusqu’à se couper l’oreille dans une crise de démence ! Pourtant, la folie créatrice deviendra génie…

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

 

«Quand on a une ambition, mieux vaut ne pas compter sur la reconnaissance du plus grand nombre. Y a longtemps que je l’ai appris.»

 

 

Mon avis : Attention, voici un album qui sort des sentiers battus ! Pour aimer ce livre, il va falloir mettre de côté vos idées bien établies et faire preuve d’ouverture d’esprit.

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

Ce roman graphique est publié en collaboration avec le Van Gogh Museum d’Amsterdam. Il est soutenu  par le Nederlands Letterenfonds dutch foundation for literature (en Français, le Fonds hollandais pour la littérature) et le service culturel de l’ambassade de Hollande. Bref, si les hollandais mettent de l’argent, c’est que cela en vaut la peine et qu’ils attendent un retour sur investissements…Passez par chez nous pour visiter le musée Van Gogh et dépenser vos euros. Quoi de plus normal en somme, d’autant plus qu’Amsterdam est une très jolie ville à visiter.

.Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

 

Barbara Stok en photo et en dessin, vue par elle-même...

 

Barbara Stok est une auteure hollandaise née en 1970 et très connue aux Pays –Bas pour ses romans graphiques autobiographiques. A ce jour, elle a publié huit ouvrages. Elle est aussi illustratrice pour les magazines. Il s’agit ici pour elle de son premier album publié en français.

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

Reste maintenant à parler de l’album en lui-même. Barbara Stok nous parle uniquement d’une partie très limitée de la vie de Van Gogh mais une période importante, déterminante de sa vie, pour son travail d’artiste, pour trouver son style, sa « patte ». L’histoire est racontée par le prisme de sa correspondance avec son frère Théo qui le finance. Même si le scénario peut sembler à première vue basique, il est en réalité bien construit, alternant correspondance et description des rencontres et de la vie quotidienne de notre cher Vincent. On y décrit très bien le caractère spécial, lunatique, par moment même dément du peintre, et l’évolution de sa peinture, de sa santé mentale.

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

Reste la partie la plus spectaculaire de l’album : le graphisme ! Cela va faire débat dans le Landerneau ! Certains vont parler de génie pictural, d’autres d’arnaque graphique totale. Le débat est ouvert. Mais, on ne peut pas reprocher Barbara Stok d’avoir un style bien particulier, voire même une certaine ressemblance graphique avec le style de Van Gogh. Des couleurs vives comme Vincent, un style basique, minimaliste, enfantin, digne d’une histoire de « playmobils » pour faire dans la caricature extrême. Mais le dessin est en conséquence dépouillé, clair et surtout très lisible. On pourrait croire à première vue que cette histoire est faite pour des enfants en bas-âge mais on en est loin car ce livre nous fait réfléchir au statut de l’artiste et à la place de l’art dans notre monde de tous les jours.

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

Bref, déroutant mais aussi percutant. C’est ainsi que je pourrais définir cet album hors catégorie. L'album est traduit et publié dans de nombreux pays. Découverte !

 

a08-3e78906.gifScénario

 

Dessin a08-3e78906.gif

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la page Facebook  de l’éditeur « Emmanuel Proust »: ICI.

Lien vers la page Facebook  de Barbara Stok : ICI.

Lien vers le site internet de Barbara Stok (anglais/néerlandais) : ICI.

 

 

Capitol.

 

Vincent, Vincent Van Gogh, Stok, emmanuel Proust éditions, 8/10, peintre, biographie, 01/2015

 

 

Amerikkka Tome 9 Cauchemar californien

amerikkka,cauchemar californien,martin,otero,motard,hell's angels,harley davidson,neo nazi,ku klux klan,racisme,emmanuel proust editions,082014,35/05Scénario : Martin, Roger
Dessin : Otéro, Nicolas  
Dépôt légal : 08/2014 
Éditeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-88932-008-0
Planches : 46

 

 

A la fin du tome 8, Angela avait perdu son bébé et notre couple de héros était fort dépité. Nous retrouvons Steve et Angela quelques mois plus tard. Ils sont en congés et Angela attend un heureux événement. Leur vie est beaucoup plus tranquille qu’à l’ordinaire, mais cela ne va pas durer….

 

Steve est contacté par une ancienne connaissance pour infiltrer un groupe de motards californiens, des Hell’s Angels, néo nazi. Pour ce faire notre héros devra quitter sa compagne et surtout lui cacher ce qu’il va faire. Il ne veut pas qu’Angela se fasse du souci et/ou qu’elle perde à nouveau leur bébé.

 

Ce gang de motards affilié au Ku Klux Klan trempe dans différents trafics tous plus odieux les uns que les autres. Steve va apprendre à conduire une Harley Davidson et même se faire tatouer des symboles néo nazi pour faire « plus vrai ». Aider de contacts locaux,  il va mettre en place le faux enlèvement, d’un  leader de ce gang de motards, et le faux sauvetage, pour se faire « adopter » par ce groupe. Une fois cette infiltration réussie, la vie de Steve va beaucoup se compliquer….

 

Rien qu’en regardant la couverture de ce nouvel opus, le visuel nous fait penser à la série TV, Sons of Anarchy. Série qui relate les aventures d’un club de motards californiens. Plusieurs fois dans ce tome, il sera d’ailleurs fait  référence à cette série. Cependant, ne cherchez pas ici une pale copie de Sons of Anarchy. Les Hell’s Angels, d’AmeriKKKa sont nettement moins « glamour » que le beau Jax et sa bande.

 

Le scénariste Roger Martin, spécialiste du Ku Klux Klan, nous a encore sorti là une histoire sordide et glauque qui nous montre ce que l’humain a de pire en lui : le racisme !!! Nicolas Otéro met tout cela en dessin avec brio.

 

amerikkka,cauchemar californien,martin,otero,motard,hell's angels,harley davidson,neo nazi,ku klux klan,racisme,emmanuel proust editions,082014,35/05Ma note : a07-3e78901.gif

 

Revedefer

04/08/2013

Les petites chroniques (23) : Zéro pour l'éternité - En classe with me - Les taches du Léopard

Zéro pour l’éternité Tome3/5.


zéro pour l'éternité,hyakauta,sumoto,delcourt,810,072013,japon,kamikaze,avion,39-45zéro pour l'éternité,hyakauta,sumoto,delcourt,810,072013,japon,kamikaze,avion,39-45 Hyakuta, Naoki
Sumoto, Souichi
07/2013
Delcourt
978-2-7560-3696-0
224

 

Une série qui, l’air de rien, a pris un bel envol. Zéro pour l’éternité arrive à bien restituer le contexte historique mais surtout la mentalité japonaise de cette époque troublée. En début de ce tome 3, on suit toujours les enquêtes du petit fils du Miyabe (toujours avec des attitudes très théâtrales) pour comprendre comment son grand père était devenu un kamikaze. Ensuite, une fois qu’on rencontre Izaki( l’ailier de Miyabe), on rentre au cœur de grandes batailles comme Rabaul ou Guadalcanal. Là, le ton est nettement plus percutant et c’est avec envie qu’on tourne les pages. On connait aussi les motivations de notre aviateur japonais et on est franchement loin des fanatiques « banzaï » prêt à mourir pour l’Empereur suite à un simple ordre.


Si vous vous intéressez  à cette époque, cette série est loin du zéro pointé, en piqué à la rigueur.


8/10


Samba.


****************************


 

En classe with me


 

zéro pour l'éternité,hyakauta,sumoto,delcourt,810,072013,japon,kaen classe with me,bancher,emmanuel proust editions,610mikaze,avion,39-45zéro pour l'éternité,hyakauta,sumoto,delcourt,810,072013,japon,kaen classe with me,bancher,emmanuel proust editions,610mikaze,avion,39-45Scénario : Bancher, Luki
Dessin : Bancher, Luki
Dépôt légal : 07/2013
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-84810-416-4
Planches : 112

 

 

Cette bande dessinée en noir et blanc raconte le quotidien d’un prof d’anglais, l’auteur. Il y a quelques situations qui font sourire. D’autres qui nous replongent dans notre vécu en tant qu’ancien élève. Les dessins de Luki Bancher sont à la  limite de la caricature.  Il n’y a quasiment pas de décors ou de fond.  En classe with me est la transcription en BD d’un blog.

 

En résumé, quelques sourires, un retour dans le passé et une lecture qui n’a pas soulevé beaucoup d’enthousiasme de ma part.

 

Ma note 5/10

 

Revedefer



****************************

 

Les Taches du léopard

 

 

 

zéro pour l'éternité,hyakauta,sumoto,delcourt,810,072013,japon,kaen classe with me,bancher,emmanuel proust editions,kamikaze,avion,39-45,510;les taches du leopard,kipling,rodriguez,tulien,0510,0610,0810,042013,one shot,jeunessezéro pour l'éternité,hyakauta,sumoto,delcourt,810,072013,japon,kaen classe with me,bancher,emmanuel proust editions,kamikaze,avion,39-45,510;les taches du leopard,kipling,rodriguez,tulien,0510,0610,0810,042013,one shot,jeunesseScénario : Tulien, Sean
Dessin : Rodriguez, Pedro
Couleurs : Rodriguez, Pedro
Adapté de : Kipling, Rudyard
Dépôt légal : 04/2013
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-84810-437-9
Planches : 32

 

Ce one shot est destiné à un jeune public.  Pas de violence, de sexe ou de zombies par ici. Non !!! Un beau conte animalier qui ravira les plus jeunes lecteurs.

 

Pedro Rodriguez met en images, cette histoire de Rudyard Kipling, l’auteur du « Livre de la Jungle »,  de très belle manière.  Ses dessins sont ronds et parfaitement adaptés au public visé.

 

J’ai testé cette BD sur mes 3 enfants, 12, 10 et 5 ans. Les deux plus grands ont trouvé cela bien sans plus. Le p’tit dernier a adoré !!!! Même s’il ne lit pas encore, il s’est approprié le livre pour que papa ou maman lui raconte l’histoire du léopard. 

 

Ma note 6/10 mon fiston de 5 ans 8/10

 

Revedefer



01/07/2013

Do Androids Dream of Electric Sheep ? Dust to Dust - Tome 01 & 02

robert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier supparobert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier supparobert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier suppaScénario : Chris Roberson
Dessin : Robert Adler
Couverture : Benjamin Carré

Dépôt légal : 04/2013 & 05/2013
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN 1/2 : 978-2-84810-417-1
ISBN 2/2 : 978-2-84810-428-7

Planches : 104


Ce récit en deux parties, préquelle du récit original, s’inspire des thématiques et des obsessions de l’écrivain américain Phillip K. Dick.

Pour en savoir plus sur cet univers, vous pouvez retrouver mes chroniques de l’adaptation du roman originel Do Androids Dream of Electric Sheep de Phillip K. Dick sur le blog. Tome 05 et Tome 06.

robert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier suppaDans cette histoire point de Nexus-6, mais des modèles C-V utilisés sur le champ de bataille en tant que soldat lors de la dernière guerre mondiale qui a ravagé la terre. Cette guerre nucléaire provoqua non seulement  la dévastation de l’environnement mais aussi de la plupart des animaux et les hommes.

Les plus chanceux n’ont pas été affectés par la poussière, ceux qui ont été tués sur le coup ont juste eu moins de chance. Mais les plus malchanceux ont été transformés par leur exposition à la poussière. Ils sont devenus…spéciaux. C’est le cas de Malcom Reed qui possède l’étrange habilité de distinguer l’émotion que ressentent les personnes avec qui il est en contact. Il peut donc distinguer en vous voyant dans la rue si vous êtes fatigués, en colère ou dépressif.

robert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier suppa

Cette habilité bien qu’étant une cause d’extrême anxiété pour lui va être d’une utilité majeure pour l’enquête de Charlie Victor, en charge de reformer les androïdes renégats qui ont juré de mettre fin à la vie organique sur terre. En effet, les robots ne ressentant rien, Malcom est en mesure de les distinguer parmi la foule, son job est donc de les désigner à Charlie pour qu’il puisse les reformer.

robert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier suppaChris Roberson développe ici l’univers de Phillip K. Dick, en reprenant les thèmes abordés dans le récit originel. On assiste peu à peu à la fin des espèces animales sur terre, à l’émergence du Mercerisme (cette religion dont les gens dépendent avec leurs boites à empathie) mais aussi de la présence dans la société d’androïdes se rebellant contre la vie organique en passant outre leur programmation d’origine.

 

robert adler,benjamin carré,chris roberson,emmanuel proust Éditions,ep editions,do androids dream of electric sheep ? dust to dust,dust to dust,phillip k. dick,blade runner,jaxom,andres lozano,javier suppaCe récit se compose de deux tomes qui forment la totalité de cette préquelle à la narration fluide, certainement même plus fluide que l’adaptation du roman que nous avons déjà chroniqué, le texte y étant alors repris intégralement.

Les dessins sont assurés par Robert Adler associé à Andres Lozano & Javier Suppa aux couleurs. L’ensemble est plutôt de bonne facture sans que ce soit particulièrement beau. Ca fait le job dirons-nous.

Un récit complet en deux tomes dans la lignée du roman de Phillip K. Dick qui feront plaisir aux fans, tout en, je l’espère, incitant les nouveaux lecteurs à lire du Phillip K. Dick, Do Androids Dream of Electric Sheep également chez Emmanuel Proust Editions mais aussi ses romans avec notamment Le Maitre du Haut château ou Ubik.

Scénario : 08/10
Dessin : 07/10
Global : 07,5/10

JaXoM

16/04/2013

Do androids dream of electric sheep ? - Tome 6

do androids dream of electric sheep ?,blade runner,tony parker,emmanuel proust editions,philip k. dick,jaxomdo androids dream of electric sheep ?,blade runner,tony parker,emmanuel proust editions,philip k. dick,jaxomScénario : Philip K. Dick
Dessin : Tony Parker
DL : 03/2013
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-84810-410-2
Planches : 98



do androids dream of electric sheep ?,blade runner,tony parker,emmanuel proust editions,philip k. dick,jaxomAprès un très bon tome 5 dont la chronique est disponible sur le blog ICI, nous retrouvons « Do androids dream of electric sheep ? » pour un sixième et dernier tome qui vient clore cette adaptation en version intégrale du roman de Phillip K. Dick.

Dans le tome cinq nous quittions Rick Deckard après la trahison de Rachel Rosen, nous le retrouvons ici près de l’immeuble de J.R. Isidore où logent les trois Nexus-6 restants à reformer.


J.R. Isidore se fait une joie de montrer à Pris, Irmgard et Roy Baty l’araignée qu’il vient de trouver.

 

do androids dream of electric sheep ?,blade runner,tony parker,emmanuel proust editions,philip k. dick,jaxom

do androids dream of electric sheep ?,blade runner,tony parker,emmanuel proust editions,philip k. dick,jaxomJe vous rappelle que la vie animale a pratiquement disparue de la terre, et trouver un animal réel comme une araignée est en soit une immense chance. Pendant que Pris prend un malin plaisir à mutiler l’araignée, Irmgard et Roy Baty sont absorbés par l’émission de Buster Sympa annonçant un scoop inattendu pour tout humain : Le mercerisme serait en fait un gigantesque mensonge. Les androïdes jubilent pendant que Rick rentre dans le bâtiment pour les reformer.

Encore un bon tome adapté par Tony Parker qui vient clore cette adaptation en version intégrale de Do androids dream of electric sheep ?

 

do androids dream of electric sheep ?,blade runner,tony parker,emmanuel proust editions,philip k. dick,jaxom

En bonus de fin Emmanuel Proust Editions nous gratifie de dix-sept pages de réflexions et de témoignages sur Dick et son œuvre. Gabriel McKee, Chip Mosher et David Mack se succèdent pour parler de l’influence qu’a pu avoir Philip K. Dick sur leur travail. Le tout suivi par une interview de Isa Dick Hackett (Une des filles de Philip K. Dick) par Bryce Carlson.

 

Une préquelle "Dust to Dust" est en préparation en VF toujours chez Emmanuel Proust Editions, vous n’avez donc pas fini de m’entendre parler de Do androids dream of Electric Sheep ?

Scénario : 09/10
Dessins : 07/10
Global : 08/10

JaXoM

 

14/04/2013

Les petites chroniques (8)

Aokigahara - La forêt des suicidés


sti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicideScénario : El Torres
Dessin : Gabriel Hernández
Couleurs : Gabriel Hernández
DL : 01/2013
Editeur : Atlantic BD
Planches : 128
 
 



Aokigahara est une forêt qui s'étend à la base du Mont Fuji, au Japon. Elle est réputée hantée de par la plupart des suicides s’y déroulant, d'où un grand nombre d'histoires de forêt hantée. Atlantic BD nous gratifie donc ici d’une version d’El Torres au scénario et de Gabriel Hernández  aux dessins.

 
L’histoire en elle-même n’est pas bien compliquée : Masami ne supporte pas la fin de sa relation amoureuse  avec Alan un gaijin américain. Elle en va jusqu'à se suicider à Aokigahara pour hanter et faire souffrir Alan au moins autant qu’elle et, si possible, l’amener à se suicider lui-même.   
    
Une histoire sympa imprégnée de culture japonaise, avec la dose habituelle de vocabulaire associé : gaijin, kabuki, yakitoris, kamis et autres joyeusetés.   
    
Les dessins par contre desservent à mon sens le récit, ce n’est pas très expressif, assez fouillis et pas franchement détaillé.   
    
En bonus : La preview d’une vingtaine de pages des mêmes auteurs de « Le voile des ténèbres ».   


Scénario : 07/10
Dessin : 05/10


Global : 06/10

 

JaXoM

 

***************************************************

 

La Ferme ! - Tome 1 - Bio-divertissement

 

sti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicideDessin : Sti
Couleurs : Sti
Dépôt légal : 03/2011 
Editeur : Paquet
ISBN : 9782888903765
Planches : 40 

 


Vous aimez la nature. Vous adorez visiter des fermes. Vous êtes écolo. Vous ne vous prenez pas au sérieux. Cette bande dessinée humoristique est pour vous !!!


Sti, le papa des Rabbit, nous entraine dans une exploitation bio pas comme les autres !!!! Les cochons ne pataugent pas dans une mare, mais dans un jacuzzi… !!!


Point de sérieux ici !!! Juste des gags qui nous font rires ou sourires. Un bon moment de détente à partager en famille.


Ma note : 7/10


Revedefer



***************************************************

 

 

Amerikkka – Tome 8 - Les milices du Montana


sti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicideScénario : Martin, Roger
Dessin : Otéro, Nicolas
Couleurs : David, Sophie
Dépôt légal : 07/2012
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 9782848103945
Planches : 46 

 

Amerikkka fait partie de ces séries que je retrouve toujours avec beaucoup de plaisir !! Toutefois, c’est comme pour les Restos du Cœur. T’es content de voir le spectacle ou d’acheter le CD.  Mais tu aimerais bien aussi que cela s’arrête et que la misère disparaisse. Ben avec Amerikkka c’est pareil !!! J’aimerai bien que le racisme et la bêtise humaine qui va avec disparaissent de notre monde.  Utopie me direz-vous…


Ce huitième tome, conduit nos deux héros dans le Montana où, en plus d’un racisme exacerbé, ils seront confrontés à une autre tare de l’humanité : l’avidité !!! Avidité et racisme voilà un cocktail des plus explosifs !!!!! Nos deux héros n’en sortiront d’ailleurs pas indemnes !!!!


Encore une fois le duo d’auteurs, MARTIN-OTERO, nous montrent ce que l’humain peu avoir de plus répugnant.  Je n’ose pas dire vivement le tome 9.


Ma note : 7,5/10


Revedefer

12/04/2013

Adolphe

adolphe,croci,032013,emmanuel proust editions,atmospheres,benjamin constant,amour,romantique,810,one shotadolphe,croci,032013,emmanuel proust editions,atmospheres,benjamin constant,amour,romantique,810,one shotScénario : Croci, Pascal
Dessin : Croci, Pascal
Couleurs : Croci, Pascal
Dépôt légal : 03/2013
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
Collection : Atmosphères
ISBN : 9782848104126

 

Résumé de l'album : Adolphe, jeune homme de 22 ans, caustique, charmeur, mène une vie dissolue qui ne l'empêche pas d'être promis à une brillante carrière. Lors d'un dîner, il rencontre la troublante Ellénore, polonaise, de 10 ans son aînée et mariée. Ce n'est pas un obstacle !! A force d'empressement, il va conquérir Ellénore mais…

 

Mon avis :


Déjà, j’aime beaucoup le travail de Pascal Croci !!! Son Dracula est splendide et que dire d’Auschwitz, c’est un chef d’œuvre !!! Il faut absolument posséder Auschwitz dans sa bibliothèque !!  C’est donc avec un apriori positif que je me suis lancé dans la lecture de ce one shot, qui est une adaptation du roman de Benjamin Constant.


Tout d’abord commençons par la couverture. Elle est splendide, comme la jeune femme qui s’y trouve !!! L’ambiance automnale, romantique et gothique dégagée donne déjà envie de se saisir de l’ouvrage !!!

adolphe,croci,032013,emmanuel proust editions,atmospheres,benjamin constant,amour,romantique,810,one shot


Les dessins de Pascal Croci sont… comment bien rendre justice à l’auteur… magnifiques, splendides, extraordinaires, à couper le souffle, de toute beauté … !!!!! C’est dur d'exprimer avec des mots ce que j’ai ressenti en contemplant les dessins de Pascal Croci. J’ai été littéralement conquis par le travail d’orfèvre réalisé !!!!



adolphe,croci,032013,emmanuel proust editions,atmospheres,benjamin constant,amour,romantique,810,one shotLe bougre, c’est qu’en plus de réaliser des dessins splendides, il les met lui-même en couleurs et là aussi c’est époustouflant !!!! Les couleurs viennent sublimer et compléter parfaitement les magnifiques dessins !!!! C’est l’osmose parfaite !!!


Pour rester dans le plus que positif, l’héroïne de ce one shot,  Ellénore est splendide !!! Pascal Croci la dessine magnifiquement !!!! Je comprends pourquoi Adolphe tombe sous son charme. Moi aussi, j’ai été envouté par cette beauté, tour à tour froide, distante, ingénue, belle, sensuelle … qui ne demande qu’à être aimée.


adolphe,croci,032013,emmanuel proust editions,atmospheres,benjamin constant,amour,romantique,810,one shot


Le seul petit bémol que j’ai rencontré à la lecture d’Adolphe c’est l’histoire. Je n’ai pas plus accroché que cela à cette histoire d’amour. Tristan et Yseult, Roméo et Juliette ce n’est pas ce qui me plait le plus en littérature.  J’ai trouvé que le scénario était un peu en dessous  par rapport aux dessins et à la couleur.


Adolphe, un one shot à conseiller à tous les romantiques.

 

adolphe,croci,032013,emmanuel proust editions,atmospheres,benjamin constant,amour,romantique,810,one shotMa note :

Dessins et couleur : 10/10

Scénario : 6/10

 

Global : 8/10

 

Revedefer

 

 

 

 

04/03/2013

Bunny – Livre 1

Couv_181827.jpgPlancheA_181827.jpgScénario : Fournier, Juliette
Dessin : Deschard, Jean-Gaël
Couleurs : Deschard, Jean-Gaël
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
Dépôt Légal : 02/2013
ISBN : 978-2-84810-435-5
Nb Pages : 64


Présentation :

Sur cette île prison au règlement bien étrange : l’argent est érigé en valeur morale. Le jeune et oisive Mio devra s’endurcir pour survivre parmi les marginaux et les criminels. Comment fuir cette île à l’apparence paradisiaque qui devient un véritable enfer ?!

 

Jeu de dupes ?

Mio est une jeune fille à papa qui passe son temps à ne rien faire et à dépenser sans compter. Son père, ne sachant que faire d’elle décide de lui proposer un marché. Mio devra participer à un camp expérimental et en contrepartie, elle empochera 200 millions. La jeune fille qui a une haute estime d’elle-même et qui se voit déjà à la tête de cette fortune accepte le marché.


bunny,deschard,fournier,emmanuel proust editions,ile,adolescent,casino,prisonCe qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’elle allait se retrouver « prisonnière » sur une île sans pouvoir en ressortir comme bon lui semble. Une fois sur place, elle devient le matricule NX-78 et se voit tatouer un petit lapin sur le dos de la main droite. Pourquoi un lapin ???? Nous ne le savons pas encore. Chaque « résident » de l’île à un tatouage sur le dos de sa main droite : une tête de mort, un cœur, … Un mystère que notre héroïne essayera de percer dans ce premier tome.


Le seul moyen de pouvoir quitter cette île libre, c’est de réunir 50 000 destas, la monnaie locale.  Mio va vite se rendre compte que ce n’est pas facile de gagner sa vie !!! C’est un choc, et une révélation pour cette jeune fille riche qui avait l’habitude de tout avoir sans fournir le moindre effort.  Pour gagner des destas, il n’existe que quatre solutions : le travail à l’usine, jouer au casino, les duels avec les autres détenus ou le crime.


bunny,deschard,fournier,emmanuel proust editions,ile,adolescent,casino,prisonMio va vite se  rendre compte que le travail à l’usine c’est dur, mal payé et pas fait pour elle !!!! Que les duels ce n’est pas de la gnognotte et que la seule solution pour gagner c’est de tuer son adversaire !!  Que le crime, elle n’est pas douée non plus pour cela. Bref, il ne lui reste que le casino.  Car paradoxe sur cette île prison, il existe un endroit paradisiaque : le Casino.  Un véritable établissement de jeu avec sa roulette et ses machines à sous.  Un endroit qui pue le luxe et le fric dans cette zone de désolation.  Un endroit où il est possible de gagner gros et de pouvoir ainsi racheter sa liberté. Mio décide donc t’y tenter sa chance !!! Va-t-elle réussir à réunir les 50 000 destas, synonyme de liberté ? Vous le saurez en lisant ce Livre 1 de Bunny.


Le scénario de Juliette Fournier est  bien construit. Il aborde des sujets tels : la recherche de soi, la crise d’adolescence, le sens de la vie …  Les dessins de Jean-Gaël Deschard sont plaisants et leur mise en couleurs lumineuse. Justement c’est ce côté lumineux que je ne trouve pas en adéquation avec le sujet traité ici.  Une mise en couleur plus sombre aurait à mon goût plus collé à la dureté et la perversité de l’île.  C’est ce petit bémol qui fait baisser la note du dessin. 


bunny,deschard,fournier,emmanuel proust editions,ile,adolescent,casino,prison


Ma note.

Dessin : 6.5/10

Scénario : 7.5/10


Global : 7/10


Revedefer