11/09/2017

Velvet - tome 3 - l'homme qui vola le monde

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Stev Epting
Éditeur : Delcourt
128 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : espionnage, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

La série mettant en scène une très belle et sexy agent secret imaginée par Ed Brubaker et Steve Epting est de retour pour cette fin de cycle ! Espionnage et film noir se mélangent à merveille sous les talents conjugués de deux maîtres du genre !

Tout ce en quoi Velvet Templeton croyait jusqu’alors a volé en éclat au cours de la pire nuit de sa vie. Après avoir de peu échappé à la mort, elle reprend son destin en main, et est bien décidée à pourchasser ceux qui l’ont trahie. Les pistes qu’elle met à jour la conduisent à nouveau à Washington, au plus près du pouvoir, pour ce qui promet d’être un final explosif !

 

velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017

 

 

Mon avis

Au jeu du chat et de la souris, les rôles ont parfois vite fait de s'inverser, surtout dans les affaires d'espionnage.

La trame compliquée mise en place dans les deux précédents volume par Ed Brubaker se conclue ici de manière magistrale et explosive. Comme on l'a vu dans le tome 2, Velvet Templeton n'a vraiment pas l'intention d'être le jouet des hommes de l'agence. Aussi, mettra-t-elle en œuvre ses qualités (qui sont presque trop nombreuses !) pour arriver à ses fins : la mise en pièce du complot qui la vise. Stratège et manipulatrice hors pair, elle retrouve dans cet ultime opus son côté glacial et implacable, indispensable à la survie dans ce milieu.

Le récit d'Ed Brubaker est dense, parfois un peu compliqué à suivre, mais d'une richesse et d'un dynamisme absolu. Les rebondissements, les coups bas et les trahisons font le sel de ce récit noir d'espionnage. Cerise sur le gâteau, Ed Brubaker jette une passerelle entre son histoire qui n'était au début que pure fiction et un épisode d'espionnage bien connu de la vraie Histoire.

Alors si vous associez à ce récit parfaitement écrit pour titiller les nerfs du lecteur, un dessin d'un réalisme éblouissant aux traits d'un noir ténébreux et une mise en couleur qui excelle dans le rendu des ambiances, vous obtenez forcément une œuvre hors normes à mettre sur le dessus du panier.

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

velvet, brubaker, epting, delcourt, comics, thriller, espionnage, 8/10,06/2017

 

les tomes 1 & 2

velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017velvet,brubaker,epting,delcourt,comics,thriller,espionnage,810,062017

25/07/2017

Amber Blake - Tome 1 - La fille de Merton Castle

La fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch GuiceLa fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch GuiceScénario : Jade Lagardère
Dessin : Butch Guice
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie : 24 mai 2017
Genre : Aventure, Thriller/policier

 

 

 

Présentation de l'éditeur

La fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch GuiceAbandonnée à l’âge de 5 ans, passée par la case « orphelinat », Amber Blake grandit au sein du programme CLEVERLAND. Ce réseau d’écoles ultra-modernes créé par un richissime philanthrope indien a pour but de venir en aide à des enfants défavorisés du monde entier. Sauf que le directeur de la branche londonienne, Jeff Kavotz, est un diabolique pervers qui n’hésite pas à abuser d’élèves dont il a la charge. En fin d’études, témoin du meurtre de sa meilleure amie, Amber parvient à s’échapper de Cleverland. Elle est aussitôt récupérée par ARGON, une organisation secrète qui combat les crimes contre l’être humain comme la pédophilie, la prostitution ou l’esclavage. Jeune, brillante et déterminée, Amber forme une recrue de choix. Maintenant qu’elle a survécu à l’enfer, elle fera tout pour l’éviter aux autres. Mais elle voit surtout dans Argon et les outils futuristes mis à sa disposition le moyen de retrouver Kavotz. Ce dernier a disparu. Et Amber veut le faire payer.

 

 

Mon avis

Une bonne surprise !

La fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch GuiceCe n’est pas facile de passer après des Largo Winch et autre Lady S. C’est pourtant ce que se proposent de faire, et de commencer à réussir, les auteurs de cette BD au dessin nerveux et au scénario plutôt bien ficelé.

On y retrouve une héroïne « orpheline », un dessin très réaliste et un contexte très crédible. La volonté des auteurs, dans ce premier tome, est bien évidemment de poser le décor. Comme il faut en plus démarrer l’intrigue et accrocher le lecteur, ils ne prennent peut-être pas assez de temps pour développer le personnage d’Amber (notamment durant sa jeunesse et son temps dans l’institution de Cleverland qu'ils survolent un peu). Les exactions de Kavotz (mis à part l'assassinat de la meilleure amie d’Amber, et le(s) viol(s) de jeunes pensionnaires de l’école) ne sont pas vraiment précisées et semblent ne pas forcément justifier la haine tenace et l’obsession qu’Amber lui voue (à moins qu’on en apprenne plus avec un flash-back dans un tome ultérieur). C’est à peu près le seul vrai reproche que je pourrais faire à cette nouvelle série.

Car oui, pour le reste, le scénario tient carrément bien la route, les personnages sont bien travaillés, il y a de l’action, du suspense, des sentiments (a.k.a. scènes de cul) et un énorme cliffhanger sur la dernière page. Le dessin, précis et très réaliste est parfaitement adapté.

Déjà que la lecture plaisante de ce tome 1 me donnait bien envie de connaître la suite, mais là, avec la dernière page et les nouvelles perspectives qu’elle ouvre, l’attente de ce deuxième numéro va me paraître un peu longue…

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

La fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch Guice

 

La fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch Guice

 

La fille de Merton Castle, Amber Blake, Glénat, Thriller, Policier, espionnage, Jade Lagardère, Butch Guice

 

Odradek

14/07/2017

James Bond

cov.jpg2.jpgTome 02 - Eidolon

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Jason Masters

Editeur : Delcourt

Date de parution : 26 avril 2017

144 pages – cartonné

Espionnage

 

Présentation :

JAMES BOND ! Une icône incontournable de la culture populaire, issue de la littérature et du cinéma, trouve enfin une adaptation en bande dessinée à sa mesure. Deuxième album de cette nouvelle série, écrite par Warren Ellis !

Après la Seconde Guerre mondiale, les agences de renseignements de l'armée créèrent des cellules fantômes - baptisées les « Stay-Behinds » (ceux qui restent à l'arrière) - à travers toute l'Europe, au cas où les pays signataires du Pacte de Varsovie auraient décidé d'agir. L'organisation SPECTRE infiltra alors l'une de ces cellules avec des agents dormants. Et le moment de leur réactivation est venu...

1.jpg

James Bond est pris au piège à Los Angeles au côté d'un autre agent du MI6. Visiblement, quelqu'un en a après eux... au point de vouloir les éliminer. Cependant, la situation n'est pas plus sûre en Grande-Bretagne, où les cadavres ne se comptent plus. Les fantômes y resurgissent alors que se mêlent politique et espionnage...

 

Mon avis :

Le revoilà ! He’s back ! Bond. James Bond. Agent 007. Mais c’est celui de Warren Ellis. Plus littéraire, plus violent, avec moins des gadgets. Plus proche des livres de Fleming que du cinéma. L’intrigue est bien menée avec des scènes d’action percutantes entrecoupées de dialogues parfois bavards et un tantinet compliqués (faites bien la différence entre le MI5 et le MI6 !). Qu’importe, l’important ici est de laisser le charme agir.

3.jpg

Le titre de cet opus n’est pas très clair. Eidolon dont la racine grecque signifie : « fantôme », « apparition » ou encore (bien sûr) « spectre » : le spectre du SPECTRE en quelque sorte.

Côté graphisme, certains choix pourront peut-être paraître discutables : manque d’arrière-plans ou décors limités pour plusieurs cases, tramages, ombrages très (ou peu) marqués. C’est le style choisi par Masters et il me semble relativement pertinent sans nuire à la fluidité et au plaisir de la lecture.

james bond,tome 2,eidolon,delcourt,ellis,masters,26 avril 2017,espionnage

Les personnages de Felix Leiter et Moneypenny ont leur spin-off en comics chez l’éditeur original Dynamite, mais uniquement en langue anglaise dans l’état actuel des choses. Mention plus que très bien pour une Moneypenny, jeune et charmante « black ». Le tome 3 sera confié à des auteurs différents et portera le titre de Black box. Par ailleurs, le même éditeur proposera également les adaptations de deux des  romans de Ian Fleming pour la rentrée. On va être gâtés!

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

17/11/2016

James Bond 007

cov.jpg1.jpgTome 01. VARGR

D'après l'oeuvre de Ian Fleming

Scénario : Warren Ellis

Dessin : Jason Masters

Editeur : Delcourt

Date de parution : 19 octobre 2016

176 pages – cartonné

Espionnage

Présentation :

JAMES BOND ! Une icône de la culture populaire incontournable, issue de la littérature et du cinéma trouve enfin une adaptation en bande dessinée à sa mesure, dans une nouvelle série écrite par Warren Ellis !

James Bond est de retour à Londres après une mission teintée de vengeance à Helsinki, afin de reprendre une affaire qui a laissé un autre agent 00 sur le carreau. Quelque chose de terrible est en train de se faufiler dans les rues de la capitale britannique, qui va entraiîner Bond à Berlin. Pris au piège, isolé, il va devoir percer le secret qui entoure quelqu’un – ou quelque chose – baptisé… VARGR.

2.jpg

Mon avis :

Sous le label "Ian Fleming Estate", sous la tutelle des ayants droit de l'auteur validant chaque case, cette reprise des aventures de 007 en bande dessinée représentait un sacré challenge. L’éditeur américain Dynamite a donc fait appel au cultissime Warren Ellis pour le scénario. Bonne pioche ! Cela donne un récit rythmé, brutal et contemporain dans lequel on retrouve un peu du savoureux mélange de snobisme, sexe, violence improbable, voyages exotiques et produits de luxe qui a fait le succès des romans et des adaptations cinématographiques. Par contre, sans ses gadgets et ses James Bond girls, le héros est plus fidèle à l’esprit de l’original. Tant mieux !

james bond,tome 1,vargr,ellis,masters,delcourt,19 octobre 2016,espionnage

 

 

Le Bond dessiné par Jason Masters ne ressemble à aucun des acteurs qui l’ont incarné à l’écran. Brun, élancé, entre deux âges, cet agent 007 correspond plutôt à la description qui figure dans les romans. Choix pertinent pour une mise en cases des plus efficace et une belle collaboration avec Warren Ellis.

james bond,tome 1,vargr,ellis,masters,delcourt,19 octobre 2016,espionnage

Observez bien les planches.

Vous avez remarqué ?

Le tatouage de l’araignée sur le crâne chauve !!!!!!

 

 

a08-3e78906.gif     Dessin

a08-3e78906.gif     Scénario

a08-3e78906.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Delcourt : ICI

 

Skippy.

16/11/2016

Les cinq de Cambridge - tome 2 - 54 Broadway

les cinq de cambridge, lemaire, neuray, casterman, espionnage,histoire, aventure, les cinq de cambridge, lemaire, neuray, casterman, espionnage,histoire, aventure, Scénario : Valérie Lemaire

Dessin : Olivier Neuray

Éditeur : Casterman

48 pages

date de sortie : septembre 2016

genre : espionnage, Histoire, aventure

 

 

Présentation de l'éditeur

Tandis que le fascisme est à son apogée et plonge le monde dans la guerre, les Cinq de Cambridge se déploient en ordre de bataille. Traquer l'information pour abattre l'ennemi est leur devise, la victoire de la révolution mondiale leur credo. Leur arme? Infiltrer les hautes sphères de l'État et du renseignement britanniques pour mener l'Union soviétique au triomphe.
Quitte à payer le prix fort: s'oublier eux-mêmes, sacrifier des hommes, pactiser avec le diable !

 

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

 

Mon avis

Les cinq espions anglais animés par l'idéal communiste continuent la mise en place de leur stratégie en se mettant définitivement au service de l'URSS. La guerre approchant, ces esprits brillants deviennent des atouts majeurs dans la stratégie à long terme que met en place Staline. L'infiltration est parfaite. Quand l'un se trouve journaliste en Espagne et proche des sphères Franquistes, les autres réussissent à rentrer au MI6 ou dans la diplomatie britannique et infiltrer les ambassades. Leur plan et leurs idées semblent inébranlables. Mais en matière d'espionnage rien n'est écrit dans le marbre, et le pacte de non agression que Soviétiques et Allemands signent, bouscule les certitudes des jeunes espions, sans pour autant remettre totalement en cause leur engagement.

 

Ce deuxième tome est tout autant palpitant que le premier et nous plonge dans un documentaire historique riche en détails. En télévision, on appellerait ça un docu-fiction. La narration est un énorme flashback entrecoupé de quelques scènes se déroulant au présent où l'on voit l'ancien espion Blunt raconter les évènements à John et Kolia, descendants des personnages impliqués dans l'affaire des Cosaques renvoyés en Union Soviétique en 1945. (lire les Cosaques d'Hitler des mêmes auteurs).

Valérie Lemaire ne cherche pas à simplifier la véritable histoire des cinq de Cambridge et nous livre donc une intrigue qu'il n'est pas toujours aisé de suivre. Néanmoins, elle réussit ce tour de force de ne jamais nous faire perdre pied et de nous faire comprendre parfaitement toutes les manœuvres et rouages mis en place sur ce grand échiquier de la Seconde Guerre mondiale.

Le beau dessin de style classique au trait légèrement appuyé d'Olivier Neuray donne à cette histoire complexe une lisibilité très claire. Les amateurs de ce style apprécieront le soin particulier apporté aux décors et aux détails qui procurent du crédit à chaque image.

Suite attendue avec impatience dans le troisième et dernier tome.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

voir aussi

 

les cinq de Cambridge T1 les cosaques d'Hitler

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

les cinq de cambridge,lemaire,neuray,casterman,espionnage,histoire,aventure,6/10,09/2016

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

02/10/2016

Chroniques courtes (111): Les fondus des vins de Loire, Monster Club T2, OSS 117 T2

CCF27092016_00000.jpgCCF27092016_00001.jpgLes fondus des vins de Loire

scénario : CAZENOVE et RICHEZ

dessin : SAIVE

BAMBOO édition 

parution le 14/09/2016 - 38 pages

+ cahier de 10 pages sur les vins de La Loire

 

Voici le septième album consacré, par l'humour et la BD, à la connaissance des vignobles de nos régions. Si la description des différents cépages et vignobles du Val de Loire est très intéressante et nous donne envie de visiter la région et goûter à tous ces bons crus, les gags imaginés pour cela sont faibles et même souvent mauvais!

Un petit album qui donne l'eau à la bouche (le vin devrai-je dire) mais nous fait à peine sourire...

JR

scénario : 

dessin :    

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive

__________________________________________

 

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saivevignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saiveMONSTER CLUB 

Tome 2 Décapodes et vieilles lanternes

scénario : Jean-Luc MASBOU

dessin: FAW

DELCOURT - parution du 17/08/2016

48 pages - cartonné

 

Amateurs d'aventures maritimes, de monstres marins, émules d'Indiana Jones et du capitaine Némo, cet album est pour vous. Les pérégrinations de trois groupes de scientifiques et d'aventuriers qui se lancent à la recherche du calamar géant, bête mythique s'il en est!... faut dire que l'histoire se passe en 1879. Nos héros trouveront le calamar mais aussi un étrange monstre des profondeurs abyssales... Un bel album d'aventures pour jeunes intrépides.

JR

scénario :

dessin :     

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive,monstres marins,kraken,sous-marin,némo,delcourt

__________________________________________

 

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive,monstres marins,kraken,sous-marin,némo,delcourtvignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive,monstres marins,kraken,sous-marin,némo,delcourt

OSS 117

Tome 2 - Bon Mezzé d'Athènes

scénario : Gihef

dessin : Andréa Cunéo

Soleil - parution le 14/09/2016

48 pages - cartonné

 

 

Adapté du roman les Espions du Pirée, voici le deuxième volet des aventures en bande dessinée de l'agent secret imaginé par Jean Bruce. Hubert Bonisseur de la Bath est chargé de récupérer des plans ultra secrets qui font l'objet de la convoitise de moult services secrets. Avec Gihef au scénario et Andrea Cuneo au dessin en remplacement de Pino Rinaldi, cette adaptation a beau receler tous les ingrédients du thriller, la sauce à vraiment du mal à prendre. On s'ennuie très vite et on n'a pas franchement envie de prendre le train de l'aventure qui est pourtant trépidante.

a04-3e788e4.gif

 

 

Loubrun

__________________________________________ 

 

 

01/10/2016

Red Skin Tome 2 . Jacky

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédiexavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédieScénario : Xavier Dorison
Dessin / couleurs : Terry Dodson
Encrage : Rachel Dodson
Dépot légal : 06/2016
Editeur : Glénat
Collection : Grafica
Planches : 52
Genre : comédie d’espionnage

En pleine guerre froide, dans les cerveaux des apparatchiks russes germe une idée lumineuse : créer une "super-héroïne » à l’esprit bien rouge pour propager les valeurs du communisme au USA. Vera, agent du KGB à la plastique irréprochable, est désignée pour cette mission délicate. Apres avoir mis fin au agissement du « Charpentier », un serial-killer réactionnaire, Vera continue son intégration à la société Américaine. La nuit elle est l’héroïne ultime, le jour elle est Alabama Jane, reine du porno !

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

Difficile de passer à côté de cette série. Personne n'aura échappé à la couverture du tome 1, très trés aguicheuse. Il faut dire que le dessin est confié à une pointure dans la plastique féminine : Terry Dodson. Il a fait une première incursion dans la bande dessinée européenne avec la série Songes. Car Terry Dodson est un dessinateur de comics américain. Il est connu pour son travail sur des séries comme Harley Quinn, Trouble, Marvel Knights Spider-Man, Wonder Woman et Uncanny X-Men. Chaque fois, son très beau travail ne passe pas inaperçu et avec Red Skin, il déploie tout son savoir-faire avec en prime de belles scènes d’action. Par contre, est-ce le cahier des charges ou est-ce le puritanisme américain, mais dans les rendues des formes généreuses féminines vous ne verrez jamais poindre un téton ou une scène osée. Un comble pour une actrice porno ! Le tout est donc très sage et le dessinateur met une grande énergie à rechercher des cadrages chastes pour échapper au regard (forcément pervers) du lecteur Cela fini par fausser son travail. C’est, pour nous Européens, une source d’interrogations sans limite. A pleurer ou à rire….

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

Difficile aussi de ne pas passer à côté du nom du scénariste, Xavier Dorison. Il est inutile de faire sa biographie ! Ici, il a découpé le scénario en deux parties, le combat final contre le Charpentier dans la première et la recherche d’une respectabilité à travers son nouveau job diurne pour Vera, dans la deuxième. Le boulot de Vera, ses gaffes à répétition rentrent en contradiction complète avec l’American way of life. Cela permet à X Dorison d’en tirer des effets comiques. Malheureusement, cela ne fonctionne pas bien. Passée la surprise, le lecteur se lasse vite de ce petit jeu. Par ailleurs, la recherche de sexe à tout prix de la « super héroïne » devient franchement lassante. Les limites de la nymphomanie sont atteintes et n’apportent pas grand-chose à l’histoire….

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

Voici donc un album qui se démarque plus par son dessin que par son scénario. Les dessins de Dodson et la mise en couleur de madame Dodson donnent satisfaction. Mais ce plaisir est gâché par un scénario répétitif sans vraiment de consistance. Cela est peu concluant. Cette « fusion » franco-belge / comics est une bonne idée mais doit être revue en profondeur pour jouir d’une bonne cote.

xavier dorison,red skin tome 2,jacky,terry dodson,rachel dodson,espionnage,comédie

 

Scénario a04-3e788e4.gif
Dessin a06-3e788fc.gif
Total a05-3e788c9.gif

Tigrevolant

08/09/2016

Les aventures de Scott Leblanc

les aventures de scott leblanc,tome 4,echec au roi des belges,casterman,24 août 2016,espionnage,ligne claireles aventures de scott leblanc,tome 4,echec au roi des belges,casterman,24 août 2016,espionnage,ligne claireTome 4 : Echec au Roi des Belges

Scénario : Philippe Geluck

Dessin : Christophe Devig

Editeur : Casterman

48 pages – cartonné

Thriller vintage au suspense insoutenable

 

Présentation de l’éditeur :

Libérez le roi des Belges !

Scott Leblanc est ravi : il vient de décrocher une interview du roi Baudouin. En route pour Bruxelles !

Mais sa chance est aussi une aubaine pour un groupe terroriste. Après avoir assommé Scott, l’un de ces ignobles individus prend la place du célèbre reporter animalier pour approcher le souverain et le neutraliser.

Le plan diabolique des bandits peut désormais s’enclencher : le sosie qui se fait passer pour le roi des Belges va pénétrer le quartier général de l’OTAN et dérober toutes les informations essentielles à la sécurité européenne !

Heureusement, le professeur Moleskine veille au grain et n’abandonnera pas le jeune Leblanc.

e2.jpg

Mon avis :

Dès l’ouverture de l’album, avec la petite étiquette « ce livre appartient à », le lecteur se retrouve plongé dans l’univers graphique de la ligne claire, tendance Ecole de Bruxelles (Hergé – Jacobs – Martin). Cette quatrième aventure de Scott Leblanc, toujours aussi niais dans ses attitudes et réflexions, voit le héros s’effacer de nouveau au profit de l’improbable duo constitué de sa mère et du professeur Moleskine. Avec cette fois un allié aussi audacieux qu’inattendu, le Roi des Belges en personne, Baudouin Ier. On retrouve ici la verve excentrique de Geluck alliée au trait limpide de Devig pour une aventure belgo-belge à forte teneur bruxelloise. Autant dire que les amateurs de BD classique seront comblés.

e3.jpg

Rebondissements en cascades et en séries, répliques fantaisistes, désuétude assumée, situations invraisemblables, logique absurde, animaux sacrifiés, évolution narrative imprévisible, tout cela entraîne le lecteur dans un récit d’espionnage sans temps morts, rythmé pourtant par des bandeaux de textes d’une longueur parfois consternante.

Cet album-hommage à un âge d’or révolu devrait ravir les nostalgiques et piquer la curiosité des plus jeunes.

e4.jpg

 

   a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gif  Scénario

a07-3e78901.gif  Moyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.

19/08/2016

Nuit noire sur Brest.

13567256_10154259...113864_n-500f40c.jpgnuit noire à Brest.jpgScénario : Kris et Bertrand Galic. 
Dessin : Damien Cuvillier.
Editeur : Futuropolis.
Sortie : 15 septembre 2016.
80 pages.
Genre : espionnage, historique.
D’après l’essai de l’historien Patrick Gourlay : nuit franquiste sur Brest.


Résumé
Dimanche 29 août 1937, à Brest. Un sous-marin républicain espagnol fait surface au milieu des eaux brumeuses, en rade du port militaire. Des réparations sur l’engin sont nécessaires. Sous la houlette de l’affreux Troncoso, un commando franquiste s’organise à toute allure dans le but de conquérir le navire. Proches des phalangistes, ils savent pouvoir s’appuyer sur les fascistes locaux. La belle Mingua leur est associée. Collaboratrice de charme, elle est prête à tout pour optimiser la réussite de l’entreprise nationaliste. Mais les forces de gauche, communistes et anarchistes en tête, sont décidées à faire front et résister. « No pasaràn ! Mort au fascisme ! »

« Que voulez-vous : quelqu’un à la conversation rare, autant qu’elle ait de la gueule ».

Mon avis.
Ce roman graphique d’espionnage s’inspire d’un fait réel assez méconnu qui a vu la guerre d’Espagne s’inviter en Bretagne avec l’apparition d’un mystérieux sous-marin dans le port de Brest.
L’immersion au niveau documentaire est une réelle réussite. Le lâché des ballasts pour coller au plus près de la vérité est digne d’une plongée rapide. Le sonar, lui, nous fait entendre des dialogues fleuris, intelligents et bien sentis. Mais ce qui est digne d’un bon Schnorchel, c’est la baignade dans le Brest des années 30 avec ses trams, ses bistrots, son port et ses habitants.
La vision périscopique confirme tout le talent de Damien Cuvillier (Les souliers rouges), une aquarelle délicate rehaussée par une colorisation qui m’a enchantée.
Si je devais lancer une torpille, je dirais que le récit manque un peu de passion, c’est avant tout une œuvre dont le cap est basé sur la vérité historique, fatalement on y joue moins des sentiments (seule Mingua arrive un peu à nous émouvoir).
Une BD qu’on trouvera donc dans tous les bons kiosques et dont la bordée touchera les lecteurs férus d’histoire(s) étonnante(s).
Tonnerre de Brest !

nuit noir à Brest t.PNG

 

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gif Dessin

 a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter .

30/04/2016

Lefranc - Tome 27 - L’homme-oiseau

Lefranc, l'homme-oiseau, Régric, Seiter, Casterman, 16 avril 2016, espionnageLefranc, l'homme-oiseau, Régric, Seiter, Casterman, 16 avril 2016, espionnage

Scénariste : Roger Seiter
Dessinateur : Régric

Coloriste : Bruno Wesel
Éditeur : Casterman
46 pages
Paru le 13 Avril 2016
Espionnage vintage

 

 

Présentation de l’éditeur :

Lefranc, l'homme-oiseau, Régric, Seiter, Casterman, 16 avril 2016, espionnage

 

Quand une expédition scientifique sur l'île de Pâques se transforme en conflit international. Une nouvelle aventure de Lefranc au cœur de la Guerre Froide.

 

1959. Ile de Pâques. Lefranc accompagne une expédition scientifique pour résoudre le mystère des statues monumentales de l’île. Mais les travaux vont très vite être perturbés par d’étranges phénomènes. Un engin non identifié s’écrase sur l’île. Il n’en faut pas plus pour que les habitants y voient le signe de l’Homme-oiseau, le dieu Makemake. Pourtant, Lefranc a des doutes. Pourquoi une corvette avec Axel Borg à son bord rôde-t-elle au large de l’île et que vient faire ce sous-marin russe dans les parages ? 

 

 

 

 

 

 

 


Mon avis
 :

Et une nouvelle aventure de Lefranc, une !

Logique de l’alternance, après les nazis rencontrés dans Mission Antarctique, notre héros à la coiffure impeccable, le rose aux joues, s’embarque cette fois pour l’île de Pâques pour y retrouver les Soviets. 

Lefranc, l'homme-oiseau, Régric, Seiter, Casterman, 16 avril 2016, espionnage

Si le scénario et le dessin n’ont rien de révolutionnaires, on retrouve cependant une trame classique et très bien documentée. L’histoire mêle habilement légendes pascuanes, conquête spatiale, enquête policière, guerre froide et théories pseudo-scientifiques. Le vent de l’aventure souffle sur une île de Pâques rendue de manière très réaliste. Le terrible Axel Borg et son cynisme jubilatoire sont, bien entendu, de la partie.

Lefranc, l'homme-oiseau, Régric, Seiter, Casterman, 16 avril 2016, espionnage

Le dessin de Régric reste fidèle à la ligne claire typique de la série. Le travail est précis et soigné, les couleurs de Bruno Wesel procurent un réel plaisir à la lecture.

Lefranc, l'homme-oiseau, Régric, Seiter, Casterman, 16 avril 2016, espionnage

Un album divertissant, délicieusement vintage. A déguster sans a priori, pour retrouver une sorte d’âge d’or de la BD, un parfum de nostalgie des années 50.

lefranc,l'homme-oiseau,régric,seiter,casterman,16 avril 2016,espionnage

 

 a07-3e78901.gifDessin

a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifMoyenne

 

Le site internet des Editions Casterman : ICI

 

Skippy.