24/10/2017

Claudia T1 : La porte des enfers

sans-titre.pngPlancheA_312092.jpgScénariste : Pat Mills

Dessinateur : Franck Tacito

Éditeur : Glénat

48 pages - Fantastique

Sortie le 13 septembre 2017

 

 

Avis de l'éditeur :

Prématurément décédée suite à un sacrifice raté, la gardienne de la porte des enfers renaît dans le chaos de Résurrection où elle est adoubée chevalier vampire sous le nom de Claudia Démona. Tout serait pour le mieux dans le pire des mondes, s il n'y avait la clause de son contrat qui lui impose d'achever dans les six mois ses obligations terrestres. Or personne n'est jamais ressorti des enfers...

 

Mon avis :

Voici venu la réédition d'une série sortie il y a plus ou moins 13 ans. Étant étroitement lié avec l'univers de Requiem, dont les rééditions chez Glénat vont bon train, l'éditeur consacre désormais en parallèle la possibilité de (re)découvrir la vampire aussi belle que dangereuse. L'histoire démarre lorsque Carly, la fille de 18 ans de Claudia revient au domicile familial, retrouvant sa mère en train de cramer, suite à un sacrifice raté. La planche suivante montre la partie funéraire, où tous les pseudo-amis de la défunte se réunissent d'une manière bien étrange : chacun y compris Carly affiche un grand sourire. Un cantique sabbatique embarque la pauvre Claudia dans son dernier voyage avant d'emménager sur Résurrection.

Nue, vicieuse, et prête au combat, elle s'en prend de suite à une horde de zombies locaux, avant de retrouver un autre vampire, Milo, Lord Mortis qui l'emmène rencontrer Sire Cryptus, à la tête des vampires du complexe. Afin de la rendre plus cruelle et diabolique que jamais, elle suit un traitement des plus fins et particulièrement gore. Une fois devenu Chevalier Vampire, elle ne disposera que de six mois pour quitter Résurrection, sacrifier sa fille Carly et revenir...situation plutôt compliquée vu que personne n'est revenu des Enfers.

D'un point de vue graphique, Tacito met le paquet sur son héroïne Claudia. Habillée Sado-Maso tenues écarlates et noires - serrées au corps, bottes, fouets, cravaches, cette vampire femme fatale, cheveux corbeaux, tatouages explicites et regards provocants a le profil parfait de la maitresse bondage. Aussi farouche soit-elle, elle devra cependant être l'esclave de forces supérieures afin de mettre en avant ses pleins pouvoirs.

Hormis sa figure principale, Tacito crée une ambiance et des protagonistes alléchants. Les démons, et diverses créatures sataniques brillent au firmament. Cependant, malgré l'étendue de son potentiel, aussi fascinant soit son crayonné, il est pourtant loin derrière la qualité graphique de Requiem Chevalier Vampire, dessiné par Olivier Ledroit. Moins de détails visuels, couleurs plus classiques... Notons que le 1er plat de couverture est dessiné par Olivier Ledroit, un maître dans son registre.

Quel bonheur de lire Claudia la fétichiste vampire, avide de sang, de sexe, de pouvoir (et de tout le reste aussi)

 

ClaudiaChevalierVampire_08012005.jpg

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

tacito,mills,glénat,710,fantastique,092017

 

tacito,mills,glénat,710,fantastique,092017

 

tacito,mills,glénat,710,fantastique,092017

Coq de Combat

 

 

 

20/10/2017

Aquarica

cov (2).jpg1.jpgTome 1/2 - Roodhaven

Scénario : François Schuiten et Benoit Sokal

Dessin : Benoit Sokal

Editeur : Rue de Sèvres

76 pages – cartonné

Parution : 11 octobre 2017

Aventures maritimes et fantastiques

 

Présentation de l’éditeur :

Roodhaven, 1930. Ce tranquille port vit de la pêche à la baleine depuis des générations, cultivant la mémoire de ses disparus en mer.
Un jour, échoue sur le sable une créature fantastique, un crabe gigantesque, comme tout droit sorti de l’imagination d’un ivrogne. Le village s’inquiète et vocifère, d’autant plus que des débris d’un bateau naufragé sont entremêlés aux chairs du crustacé.
L’affaire fait grand bruit dans le monde scientifique, attirant le jeune chercheur John Greyford sur les lieux. Fasciné, il se pose en défenseur de la créature, au nom de la science.
Encore loin de se douter où cette aventure le mènera, il découvre qu’une jeune fille a voyagé à bord de la bête, comme venue d’un autre monde. Elle s’appelle Aquarica, et ne tarde pas à désigner John Greyford pour l’aider à sauver son peuple.

3.jpg

Mon avis :

Ce sont deux vieux complices, mais aussi deux auteurs mythiques de la bande dessinée, que j’ai eu l’occasion de rencontrer ce mardi 17 novembre. Pendant quelques minutes passionnantes, assis dans les sous-sols de la librairie Brüsel (Eh oui !), je les ai écoutés développer leurs visions respectives de cet étonnant album, fable écologique et fantastique, réalisé à quatre mains. Leur projet date d’une douzaine d’années et devait, en principe, déboucher sur un film, voire un jeu vidéo. Le matériel préparatoire (écrits, crayonnés, story-board, ...) s’accumulant au fil du temps, il leur a paru opportun d’en faire un album, même si d’autres possibilités médiatiques restent possibles. Cela donne un récit au scénario habile, nourri de nombreuses références littéraires et au découpage narratif parfaitement maîtrisé. Le dessin de Benoit Sokal, identifiable au premier coup d’œil, donnent à découvrir un panel de trognes diverses et de belles  ambiances, sombres ou lumineuses selon les contextes.Une impression de fluidité à la lecture fait que les pages semblent se tourner quasi d’elles-mêmes. Aucun ennui, aucun temps mort ! 

aquarica,tome 01,roodhaven,schuiten,sokal,rue de sèvres,octobre 2017,aventures,fantastique

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

Skippy

 

18/10/2017

Sept macchabées

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, FantastiqueSept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, FantastiqueScénario : Henri Meunier
Dessin : Etienne Le Roux
Éditeur : Delcourt
64 pages
Date de sortie : 30 août 2017
Genre : Fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les empires germanique et britannique sont en compétition pour atteindre le pôle Sud. Sur la route de cette folle conquête, les échecs et les cadavres s’accumulent… Quand les Anglais ont une idée aussi folle que géniale…

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

Londres, 1909. Dans le plus grand secret, les autorités britanniques réactivent une technique de réanimation des morts héritée de Victor Frankenstein pour tenter de conquérir l’Antarctique au nez et à la barbe de l’empereur Guillaume II. Ils réunissent avec soin une équipe de sept explorateurs polaires, récemment décédés. Mais la première vie du trépassé ne simplifie pas nécessairement la seconde… Et certains n’ont pas demandé à revenir…

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Mon avis

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, FantastiqueLa série Sept s’arrête cette fois-ci sur une conquête uchronico-fantastique du Pôle Sud réalisée par une équipée de mort-vivants (c’est la mode, après tout…). Le pitch est plutôt sympa et les éléments de suspense disséminés çà et là au long de l’histoire sont de nature à attiser la curiosité du lecteur, tout comme, d’ailleurs, la rivalité historique des grandes nations voulant conquérir les ultimes territoires inconnus de notre planète en cette époque d’apogée des empires coloniaux (britannique et français, notamment).

Malheureusement, le déroulé de cette aventure et sa conclusion ne sont pas à la hauteur des attentes suscitées. Les auteurs nous embarquent dans une un scénario un peu lourd (le fil rouge de la femme du médecin, par exemple, n’apporte pas grand-chose à l’histoire, me semble-t-il) où interviennent des personnages réels (Le propre père du Che !) et autre héros de romans (La créature de Frankenstein). Encore, pour cette dernière, pourquoi pas ? En effet, dans le roman de Mary Shelley, le monstre disparaît dans le brouillard et peut très bien « vivre » au Pôle Sud depuis. Le lien est par ailleurs assez logique puisque la technique utilisée pour ramener les morts à la vie est celle de Victor Frankenstein. Mais pour le père du Che, Ernesto Guevara Lynch, j’ai envie de dire : What The Fuck ?!?. Franchement, ça sort de nulle part et ça gâche tous les efforts des scénaristes pour mener cette histoire à son terme. La valeur ajoutée de nous présenter ce personnage comme le père du Che est environ de zéro. Elle ne participe pas spécialement d’un hommage humoristique ou quoique ce soit d’autre et n’a apparemment aucune raison d’être. Au final, je me suis mis à focaliser sur ce détail et me suis désintéressé un peu du reste, à savoir la conclusion de l’histoire. C’est d’autant plus dommage que l’une des portes ouvertes par le scénariste : Le Major Buttler, ce qu’il est devenu, comment il s’est fait remplacer dans la mort, quel genre de salaud était-il vraiment, tout cela est finalement laissé de côté alors qu’il y avait certainement matière à éclairer notre lanterne sur cet absent omniprésent.

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

Bon, et puis concernant le dessin, c’est un peu pareil. Ça aurait pu être très bien mais entre des cases aux qualités graphiques inégales (parfois très bonnes mais d'autre fois un peu brouillonnes) et une colorisation numérique un brin pâlotte usant et abusant des horribles dégradés pour les ciels, on n’est finalement pas trop gâté de ce côté-là non plus.

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

Bref, il y avait clairement de quoi faire mieux avec cette BD qui, de fait, n’est pas vraiment une réussite. Dommage !

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Sept macchabées, Delcourt, Henri Meunier, Etienne Le Roux, Pôle Sud, Frankenstein, uchronie, Fantastique

 

Odradek.

29/09/2017

Wayward

cov (2).jpg1.jpgTome 2 – Les liens qui unissent

Scénario : Jim Zub

Dessin : Steve Cummings

Editeur : Glénat comics

160 pages – cartonné

Parution : 13 septembre 2017

Genre : Aventures - Fantastique

Présentation :

Le destin d’un pays tout entier, ça fait beaucoup quand on est ado.

Trois mois ont passé depuis la mort de la mère de Rori et la destruction de leur appartement de Tokyo. Ayane et Nikaido sont livrés à eux-mêmes tandis que Rori et Shirai sont toujours portés disparus. Et voici qu’une nouvelle lycéenne aux super-pouvoirs, Ohara, fait son apparition ! Qui est-elle et quel sera son rôle dans la bataille contre les Yokai, ces créatures démoniaques qui menacent de détruire le Japon pour toujours ?

Découvrez le deuxième arc de cette série d’action fantastique signée Jim Zub et Steve Cummings, puisant dans le meilleur du manga, du comics et de la série TV pour ados. Wayward, c’est Buffy contre les vampires au pays du soleil levant !

3.jpg

Mon avis :

Le tome 1 de cette série nous avait séduit par son audace thématique, réactiver le folklore des anciennes légendes japonaises sur le mode comics à l’américaine et le réinjecter dans un univers contemporain, mais surtout par son traitement graphique particulièrement soigné. On peut dire que le tome 2 poursuit sur cet élan quoique sur un ton beaucoup plus ouvertement fantastique. Ce qui me laisse cependant un peu perplexe, c’est le côté manichéen de l’affrontement entre deux camps bien (re)tranchés. Un groupe de « super-héros-ados » se prépare à affronter des êtres menaçants et dangereux, puis c’est parti pour quelques moments de bravoure épiques. Il faut vraiment accepter de se plonger sans réserve dans cette atmosphère très particulière pour apprécier pleinement ce type de récit. Un intéressant et copieux dossier-bonus en fin d’album vient aider le lecteur à s’y retrouver et le motiver pour la suite.

4.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

23/08/2017

Prométhée - tome 15 - le village

prométhée T15.jpgprométhée T15_pl.jpgScénario : Christophe Bec
Dessin : Stefano Raffaele
Éditeur : Soleil
48 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : science-fiction, Fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

États-Unis, 2019, au "Village" : la résistance s'organise pour faire naître une nouvelle civilisation. Grande Bretagne, 1838 : Teki Turan, naufragé temporel, joue un rôle prépondérant dans l'étude d'un vaisseau alien crashé. Zone 51, 1959 : Hassan Turan et son équipe repartent dans les limbes du temps pour éviter l'apocalypse dont ils ont été témoins. Syracuse, -416 : l'état de siège plonge la ville dans le chaos. Un nouveau défi attend l'Humanité, car le plan alien est plus vaste que ce qu'elle pouvait redouter. 

 

 

Mon avis

Alors que cette excellente série de science-fiction aurait très bien pu se terminer avec le 12è album du premier cycle (je ne parle pas du tome 13 dont je ne comprends toujours pas l'existence, voir ma chronique), Christophe Bec a décidé de poursuivre l'aventure en démarrant un second cycle dont voici le deuxième opus. L'idée n'était pas mauvaise en soi car il y a de la matière pour un second cycle : monde post-apocalyptique, une poignée de survivants, un monde à reconstruire, des voyages spatio-temporels ... Christophe Bec a développé une œuvre riche et dense offrant beaucoup de possibilités narratives. Le problème c'est qu'on a le sentiment qu'il est prisonnier de son récit dont la trame complexe finit par l'empêcher de véritablement avancer. C'est lent, très lent, et seuls les passages d'une époque à l'autre donne un peu de rythme au récit. Et puis encore une fois, comme dans le tome précédent, c'est trop bavard et parfois très abscons, notamment les séquences se déroulant dans l'antiquité.

C'est dommage, parce qu'il y a un vrai potentiel pour un bon second cycle avec deux bonnes idées : le regroupement des survivants à l'invasion extraterrestre et la reconstruction d'une société dont on sent déjà les futurs travers, ainsi que l'équipage coincé dans les années 50 qui s’apprête à repartir dans le futur. Deux idées qui ne sont pas mises en valeur par ce scénario trop compliqué et une intrigue beaucoup trop lente.

Un bon point quand même pour le dessin réaliste de Stefano Raffaele qui est dans la même veine que sur le reste de la série : des planches bien construites, claires et lisibles (y compris celles surchargées de dialogues) avec une mise en couleur aux tons toujours parfaits.

L'entame de ce second cycle avec le tome 14 ne m'avait pas totalement séduit. Ce tome 15 ne me convainc pas plus et je suis d'autant plus déçu que le premier cycle est, lui, vraiment excellent.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

prométhée,bec,raffaele,soleil,fantastique,science fiction,062017,4/10

 

prométhée,bec,raffaele,soleil,fantastique,science fiction,062017,4/10

 

prométhée,bec,raffaele,soleil,fantastique,science fiction,062017,4/10

 

voir les autres tomes de la série

14/07/2017

Croquemitaines T2/2

 

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, actionCroquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, actionScénario : Mathieu Salvia
Dessin : Djet
Éditeur : Glénat Comics
128
pages
Date de sortie : 31/05/2017
Genre : thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les monstres, ça n’existe pas que dans la tête des enfants...

Passionné de lecture, Elliott a toujours eu une préférence pour les histoires de Croquemitaines, ces créatures monstrueuses qui, la nuit, se cachent dans l’ombre ou sous le lit pour effrayer les petits enfants. Il n’imagine pas à quel point elles vont changer sa vie… Témoin du meurtre sanglant de ses parents, il va découvrir qu’en réalité, les Croquemitaines existent bel et bien et que des codes très précis régissent leur existence. Lorsque l’un des plus puissants d’entre eux, le « Père-la-mort », se met en tête de le protéger, Elliott va se retrouver plongé dans un terrible conflit au cœur d’un univers aussi terrifiant que fascinant et dont il devient l’enjeu principal. Par une sombre nuit orageuse, le destin d’Elliott va s’accomplir…

Mathieu Salvia et Djet réinventent toute une mythologie de l’enfance dans un récit d’horreur tendre et un parcours initiatique sur le deuil et l’acceptation de la peur. Une aventure touchante et fantastique servie par un graphisme très moderne aux influences plurielles (jeu vidéo, animation, comics, manga).

En bonus : les dessous de la création de l’œuvre, des informations additionnelles sur le background et la mythologie des Croquemitaines, des recherches graphiques et une galerie d’hommages exclusifs par des grands auteurs du 9e art !

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action



Mon avis

Tout se bouscule, tout s'enchaîne à une vitesse effrénée et finalement... et bien tout va un peu trop vite. Ce splendide Road Comic – tant graphique que scénaristique - passe d'un taxi à un hôtel miteux sans laisser le temps au lecteur de respirer. Mais à quoi bon ? Le petit Elliott aussi est hors d'haleine. Il n'en peut plus : c'est trop pour un petit garçon de son âge. D'ailleurs : pourquoi est-il mêlé à cette sordide guerre entre croquemitaines ?

C'est la question qui revient inlassablement dans les dialogues : qu'est-ce que ce gamin a de particulier ? Pourquoi le père la Mort tient-il à protéger ce môme contre vent et marrées ? Qui peut bien connaître la réponse à ça ?

Entre course poursuite et introspection sur l'existence maléfique des croquemitaines, Salva et Djet nous font caresser les ténèbres du bout des doigts, à chaque page qu'on tourne en quête d'une échappatoire. Mais viendra-t-elle seulement, cette lumière dans l'obscurité ? Et pour qui ?

J'ai lu ce second – et dernier – tome de « Croquemitaines » avec voracité, telles les créatures démoniaques qui se jettent à corps perdu sur de pauvres âmes qui avaient le malheur d'être au mauvais endroit, au mauvais moment. Faut dire que l'histoire colle à la trame et ça tient en haleine. C'est bien là la digne suite du tome 1 lu précédemment et qui m'a d'emblée mise en appétit.

Mais, parce qu'il y a un mais... c'est trop court !

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

J'aurai voulu en savoir plus sur les croquemitaines, les différents clans, la genèse de cette traque sans fin. C'est donc sur ma faim que je me suis néanmoins délectée de l'aventure et surtout... surtout : quel dessin mes amis !

Certes c'est sombre, mais on ne parle pas des Ondines qui se baignent à demi-nues dans les lagons de l'été. Non, ici c'est la mort elle-même qui est dépeinte sous les traits d'un grand barbu mélancolique. C'est le néant qui frappe à chaque porte, l'angoisse et la frayeur que Djet a su dessiner de main de maître. Entre sang et noirceur de l'âme, entre hémoglobines et figures malsaines. Tout dans cette œuvre complète en deux tomes peut donner naissance à des « spin-off », des flash-back, des aventures antérieures ou postérieures qui, je le sens : ne demandent qu'à naître de la plume de nos deux compères franchement doués dans ce domaine.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

 

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

 

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

À quand un « Croquemitaines Anthologie » ou un truc du genre ? Parce que sérieux les mecs (Mathieu et Djet, je me permets cette petite familiarité de vous appeler comme ça) : j'en ai pas eu assez !

 

À bonne entendeur,

ShayHlyn.

09/07/2017

Les chroniques courtes (137): Chaussette, le blog de Nina, dresseuses de monstres T.1&2

Chaussette
chaussette.jpgchaussette t1.jpgDessin : Anne Montel.
Scénario : Loïc Clément.
Éditeur : Delcourt.
Sortie : 18 avril 2017.
32 pages.
Genre : Jeunesse.


Chaussette (trouée ?), une vieille dame, et son chien Dagobert qui a mis son pantalon à l’envers sont inséparables. Merlin, leur petit voisin, les connait bien et les observe (pas bien !) arpenter chaque jour la petite ville suivant un parcours bien établi.
Un très joli récit que Gaëlle (12 ans) a bien apprécié qui nous parle du temps qui passe et de l’absence des êtres chers. Un album que les enfants de 8 à 10 ans pourront relire plusieurs fois vu la poésie qui émane de ce récit.
Petit anecdote, Dogobert, apparait dans le Voleur de Souhaits sous le trait de Bertrand Gatignol en page 5 et on retrouve Félix et Héloïse (les héros du voleur de souhaits) dans Chaussette page 19.
Un album trop mignon qu’on recommande chaudement chez Samba BD.
Gaëlle +Samba.


a08-3e78906.gif

___________________________________________________________
Le blog de Nina

le blog de nina.jpgla blog de nina t1.jpgDessin : Grégoire Mabire
Scénario : BéKa
Editeur : Bamboo.
62 pages.
Sortie : 31mai 2017
Genre : jeunesse

 

 

En passant cette BD à Gaëlle (12 ans), je savais que ce titre allait toucher son cœur. Déjà, le dessin attrayant et coloré accompagné d’imageries du web serait facilement adopté. Mais quid de l’histoire ? On suit la jeune Nina quittant la ville pour la compagne où tout est affreusement « vert ». Comme elle a du mal à se faire de nouveaux copains et copines, elle décide de créer un blog pour communiquer avec ses anciens amis de la ville.
Cet album sera donc plutôt destiné aux filles à partir de 10 ans. Elles y trouveront de la romance très fleur bleue, de la tendresse, de l’humour et une belle histoire. Le seul défaut que Gaëlle a trouvé « c’est trop courttttttttttttttttttttttttttttttttttttt !!!!! ». C’est vous dire comment elle a dévoré ce blog de Nina.

a09-3e78912.gif



Gaëlle et Samba.

Inscrivez-vous à la newsletter.

___________________________________________________________
le blog de nina,chaussette,beka,bamboo,delcourt,clement,montel,mabire,jeunesse, dresseuses de monstres, Shimazaki Mujirushi, Komikku, jeunesse, fantastique, aventurele blog de nina,chaussette,beka,bamboo,delcourt,clement,montel,mabire,jeunesse, dresseuses de monstres, Shimazaki Mujirushi, Komikku, jeunesse, fantastique, aventureDresseuses de Monstres T.1 & T.2 (série complète)

Scénario : Shimazaki Mujirushi
Dessin : Shimazaki Mujirushi
Éditeur : Komikku
Date de sortie :  06/07/2017
Genre : Fantastique, aventure, jeunesse.

 

 

Tout est dit dans le titre : nous allons voir des dresseuses, en d'autres termes des jeunes collégiennes qui étudient pour devenir dresseuses de... et bien oui, évidemment : des monstres ! Appelés aussi Kaiju (termes japonais pour dire « monstre »). Ces derniers sont apparus sur Terre on ne sait trop comment, et toujours aussi mystérieusement : il s'est avéré que seules certaines jeunes filles étaient capables de les calmer, voire de les maîtriser grâce à leur chant. Gentil petit manga, mais euh : 2 tomes ? C'est tout ? Même si ce n'est pas le manga du siècle, ça fait léger...

 

ShayHlyn.

le blog de nina,chaussette,beka,bamboo,delcourt,clement,montel,mabire,jeunesse, dresseuses de monstres, Shimazaki Mujirushi, Komikku, jeunesse, fantastique, aventure

03/07/2017

Courrier des Miracles T.1

Le courrier des miracles, Noboru Asahi, Komikku,Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie. Courrier des miracles, Noboru Asahi, Komikku,Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie. Scénario : Noboru Asahi
Dessin : Noboru Asahi
Éditeur : Komikku
192
pages
Date de sortie : 08/06/2017
Genre : Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Makoto Murase est un lycéen ordinaire qui s'ennuie dans sa vie. Se soumettre quotidiennement à des rituels immuables et voir toujours les mêmes têtes au bahut ne l'enchantent guère. Mais sa rencontre inattendue avec un pigeon va totalement bouleverser son destin.

Un conte philosophique inoubliable pour un messager hors du commun !

Courrier des miracles, Noboru Asahi, Komikku,Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie.

Mon avis :

 

Qui ne s'est jamais demandé à quoi rimait notre existence ? Pourquoi sommes nous sur Terre ? Quel est le but de la vie ? Ces questions, elles nous ont tous, un jour ou l'autre, traversé l'esprit. Ce sont ces fameuses « questions existentielles » qui nous permettent de nous interroger sur nous-mêmes, nos choix, nos actes, ... et même si la vie nous sourit, que nous avons tout pour nous : on se les pose quand même ! Car elles nous permettent de faire le point, de revenir à l'essentiel, au vrai, au tangible, au concret.

 

Ce sont ces mêmes questions qui hantent Makoto, jeune garçon séduisant, bon élève, charismatique et avec une charmante petite amie. On aurait même tendance à dire qu'il est né sous une bonne étoile et pourtant : sa vie lui semble fade, sans intérêt. Comme s'il était une coquille vide.

Courrier des miracles, Noboru Asahi, Komikku,Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie.

C'est alors que s'offre à lui la chance de faire un choix. LE CHOIX. Celui de vivre ou de mourir. Suicidaire ? Non. C'est le sort qui s'est penché sur son cas en lui envoyant un pigeon – symbole du messager divin par excellence. Enfin normalement c'est une colombe, mais c'est déjà ça, notre pigeon est blanc. Mais au lieu de lui apporter la lumière divine dans un message énigmatique, le corps de Makoto se retrouve plongé dans le coma suite à un accident (causé par ce même pigeon) et son âme, matérialisée dans un autre corps, se retrouve dans un lieu céleste où une jeune femme mystérieuse et un drôle d'énergumène sous un drap l'attendent en compagnie du pigeon qui s'avère doté de la parole.

 

Makoto a le choix. Soit il laisse le destin lui ôter la vie, soit il accepte de devenir « porteur de miracles ». Il lui suffira de se rendre là où on lui ordonne sur Terre avec un colis contenant un miracle. Tantôt petit, tantôt plus conséquent, mais toujours porteur de changement dans la vie de ceux qui vont le recevoir... si tant est qu'ils l'acceptent. Ce qui rend la mission de Makoto encore plus compliquée. Car pour retrouver sa vie d'avant, il doit livrer ces colis en temps et en heure, mais en plus : ils doivent être acceptés par les destinataires.

Courrier des miracles, Noboru Asahi, Komikku,Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie.

Mais laissons là le résumé pour le vif du sujet. Ce manga en trois tomes est prometteur. Il nous permet de nous remettre en question, comme ce brave Makoto qui ne pouvait comprendre l'importance de la vie qu'en étant sur le point de la perde. Par chance, nous, lecteurs, n'avons que cette perspective. Nous sommes bien vivants et nous pouvons, comme le héros, se poser les questions qui comptent. Celles qui changeront notre lendemain. En regardant la « vie parallèle » de Makoto ainsi que celle de ses destinataires – qui ont réellement besoin d'un miracle même infime – nous nous permettons une petite introspection sur la vie.

Et franchement, ce manga est un magnifique support pour se faire !

Courrier des miracles, Noboru Asahi, Komikku,Seinen, fantastique, introspection, tranche de vie.

En plus du sujet profond présenté avec une certaine légèreté – on ne s'attarde pas sur le fait que Makoto soit dans le coma – les dessins amènent admirablement bien l'histoire. Makoto aux cheveux noirs devient une sorte d'ange – sans les ailes – aux cheveux blancs. Lui si soucieux de son existence, se retrouve obligé de s'intéresser et de comprendre les gens qu'il doit rencontrer. Des dessins et des situations réalistes dans un Japon contemporain. La vie de tout un chacun dépeint avec minuties et soucis du détail.

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

8_10.png

 

Vivement la suite !

ShayHlyn.

 

03/06/2017

Ornithomaniacs

 

Ornithomaniacs, Daria Schmitt, Casterman, Fantastique, intimiste, fable, contemporainOrnithomaniacs, Daria Schmitt, Casterman, Fantastique, intimiste, fable, contemporainScénario : Daria Schmitt
Dessin : Daria Schmitt
Éditeur : Casterman
104
pages
Date de sortie : 10/05/2017
Genre : Fantastique, intimiste, fable, contemporain

 

 

Présentation de l'éditeur

Une fable légère et drôle, aux références gothiques, à mi-chemin entre La Famille Adams et les films de Tim Burton.

Niniche est une jeune fille comme les autres, accro au portable, avec une mère insupportable, une copine très bavarde et... des ailes !


Une toute petite paire d'ailes dans le dos, dont elle ne sait comment se servir et qui l'encombrent plus qu'autre chose. Mutation génétique, simple difformité, ou signe évident d'une double nature...
Ses ailes lui ouvrent pourtant les portes d'un monde inattendu, lorsqu'elle rejoint une mystérieuse école et son curieux professeur.

Ornithomaniacs, Daria Schmitt, Casterman, Fantastique, intimiste, fable, contemporain

Mon avis

 

Voici un bouquin qui sort de mes sentiers battus. Un univers sombre, émo, gothique et pourtant captivant. L'histoire d'une jeune fille – Niniche – sur le dos de qui pousse une paire d'ailes. Sa mère, bien trop occupée à accuser le monde moderne de cette excroissance (parce que, malgré toutes vraisemblances, l'histoire est contemporaine avec Internet, téléphones mobiles et malbouffe) ne fait pas attention à sa fille qui est totalement perdue ! On le serrait à moins en même temps. Imaginez vous, jeune ado sans histoire avec soudain deux ailes dans le dos qui semblent ne vous servir à rien si ce n'est faire de vous la risée de votre entourage.

 

C'est ainsi que, guidée par les conseils de sa meilleure amie, Niniche va s'en aller au « château » où elle va être accueillie par le professeur Balaeniceps Rex (plus communément appelé « le bec-en-sabot du Nil » dans la classification ornithologique) et ce qu'il reste d' Icare (oui, oui, celui de la mythologie qui s'est brûlé les ailes) à savoir un squelette aux airs mexicains avec qui elle va tenter de voler, mais aussi d'assumer qui elle est.

 

Autant vous dire que ce fut toute une aventure. Au fil des pages, le saugrenu rencontre la réalité sans le moindre problème apparent. Une sorte de nouvelle version d' « Alice au pays des merveilles » mais sans le pays des merveilles et sans Alice. Mais Niniche, une jeune fille complètement paumée parce que l'Homme, sachez-le, aime mettre tout dans des cases, classifier, cataloguer... or : dans quelle catégorie mettre une jeune fille qui n'a pas d'apparentée avec les anges du Seigneur et aucun lien de sang avec oiseau ?

 

Une chouette introspection de la vie, de réflexion sur le comportement humain et sur le monde qui nous entoure.

Ornithomaniacs, Daria Schmitt, Casterman, Fantastique, intimiste, fable, contemporain

Quant au dessin, quel style ! C'est à la fois sombre et pourtant tellement vivant ! Cette technique de « dessins aux traits » permet toutes les accentuations, tantôt fourni, sombre, opaque... des traits serrés, tantôt légers pour rendre les personnages plus clairs et les visages remplis d'espoir. Mais ce n'est pas tout ! Daria Schmitt a également joué avec les ombres, parfois noires, parfois blanches pour contraster avec le décor hachuré et pesant. Le tout pour rendre une œuvre unique en son genre, entre « La famille Adams et les films de Tim Burton » comme on peut le lire en 4e de couverture.

 

Une (més)aventure fantastique dans ce monde obscur et décadent.

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

ornithomaniacs,daria schmitt,casterman,fantastique,intimiste,fable,contemporain

 

Je ne peux que vous le conseiller, au moins à lire une fois, feuilleter ces pages si artistiques où on apprend deux ou trois trucs sur les oiseaux, quelques allusions aux rêves humains de voler (comme la machine de De Vinci suspendue dans une pièce ou tout simplement Icare), les créatures fantastiques comme Lapsus le bébé Griffon. Et tant d'autres aspects tantôt graphiques, tantôt scénaristiques, voire juste Humains. Le tout réuni dans ce superbe ouvrage.

 

 

ShayHlyn.

02/06/2017

Espace vital - tome 2 -

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017Scénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Fabrice Meddour
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : thriller, fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Des prisonniers de l’étrange hôtel hors du temps et de l’espace, il n’en demeure que trois : Nathan, Helen et Garth. Du moins, le pensaient-ils... Car un nouveau « naufragé » ne tarde pas à faire son apparition, aux côtés du cadavre de Hans. Visiblement, en plus des pièges que renferme ce lieu hostile, un autre danger les menace : l’un d’entre eux est un tueur en série ! S’agit-il du nouveau venu, Harlan ? Ou du taciturne Garth dont ils se méfient depuis le début ? Même si les survivants ignorent toujours les raisons de leur présence ici et les règles de ce jeu pervers, ils ne sont pas dupes quant à son dénouement. À la fin, il n’en restera qu’un.

 

 

"t'as compris comme moi, je suppose, ce qui se passait ici..."

 

Mon avis

Des 6 à s'être retrouvé échoués dans ce manoir étrange entouré d'un champ de force empêchant toute fuite, ils ne sont à présent plus que 3. Enfin ... normalement. Une chose semble sûre, c'est qu'il ne doit en rester qu'un. Dans ce deuxième tome qui arrive très vite après le premier sorti en février de cette année, LF Bollée nous offre son lot de rebondissements et de révélations, qu'il est évidemment impossible de dévoiler ici au risque de ruiner l'intérêt de la lecture. Si, quand même, je peux vous dire qu'on en sait un peu plus sur le passé des survivants, que ce passé fout un peu la trouille et que je n'aimerais pas être enfermé dans ce foutu manoir avec eux ! Enfin, juste pour susciter l'envie et attiser un chouillat la curiosité, il n'y a qu'une question à se poser : pourquoi ne doit-il en rester qu'un ??

Ambiance toujours aussi glauque et oppressante pour cet étrange thriller fantastique dont on se demande bien quelle en sera l'issue. On saura tout dans l'ultime tome qui, espérons-le, devrait paraitre avant la fin de l'année.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

 

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

 

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017

 

le tome 1

espace vital, bollée, meddour, glénat, fantastique, angoisse, huis clos, thriller, 7/10, 04/2017