09/12/2017

Traquemage

1.jpg2.jpgTome 02 - Le chant vaseux de la sirène

Scénario : Wilfrid Lupano

Dessins : Relom

Sortie : 25 octobre 2017

Editions Delcourt

Collection : Terres de légendes

56 pages – cartonné

Humour – rural fantasy fromagère

6.jpg

Plus qu’un récit d’aventure, plus qu’un manifeste écologique, Traquemage pose tout simplement les bases d’un nouveau genre littéraire : la rural fantasy fromagère non pasteurisée, aux gros laids crus.

Traquemage : une histoire, un terroir, des traditions.

En vente chez tous les bons libraires affineurs.

4.jpg

Présentation de l'éditeur :

Tremblez, mages despotes ! Car en détruisant son cheptel, vous avez suscité la colère du plus investi des producteurs de pécadou ! Et il l’a vraiment mauvaise… La suite attendue de la plus improbable des quêtes.

L’odyssée vengeresse du Serment des pécadous mène Pistolin à Saint-Azur-en-Lagune, village lacustre dominé par le château de Kobéron, premier des mages sur sa liste funèbre. Mais notre héros doit d’abord convaincre les sirènes de l’aider à récupérer l’épée légendaire du Traquemage. Déjà qu’avec elle, c’est pas gagné ! Sans compter les rencontres imprévues. Comme avec Merdin l’Enchianteur par exemple…

3.jpg

"C'est ça qu'est chiant avec la magie, c'est d'un complexe"

Mon avis :

Tous ceux qui avaient cru, après lecture du tome 1, qu’on avait affaire à une simple parodie, se sont trompés : c’est bien à la naissance d’un nouveau genre littéraire qu’on avait assisté en 2015. D’ores et déjà, le monde universitaire s’est attaqué à cette problématique fromagère, signe incontestable de son établissement culturel dans le champ de production de biens littéraires à haute valeur symbolique ajoutée. La complexité du scénario peut maintenant se dévoiler dans toute sa tortueuse « cohérence » et Pistolin affronter son premier mage. Qu’on ne s’y trompe pas, sous l’apparence d’une quête digne de la fantasy la plus élémentaire, avec des airs simplets d’humour basique et jubilatoire, sous le couvert d’une verve désopilante ou acide, c’est une réflexion critique de notre rapport effréné au capitalisme écologique qui se déploie dans l’infra-texte séquentiel. Les degrés de lecture, aussi spiralaires que vertigineux, entraîne le consommateur dans les méandres d’un récit dont la moindre case révèle une profondeur de sens insoupçonnée.

5.jpg

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

Skippy

 

17/08/2017

Nains T6 et T7

61JnvVUYZGL__SX362_BO1,204,203,200_.jpg51ylbUOr8bL__SX362_BO1,204,203,200_.jpgScénariste : Nicolas Jarry

Dessinateur : Stéphane Créty

Éditeur : Soleil

56 pages / Tome

Genre : Heroic Fantasy

Sortie : le 19 avril 2017

 

Avis de l'éditeur :

 

Quinze années se sont écoulées depuis l'incendie qui a ravagé Fort Druz. L'ordre du Talion n'a pas été détruit. Le pouvoir a seulement changé de mains, passant de celles des archivistes à celles des seigneurs de la banque de Pierre. Pourchassé par les maîtres assassins de la loge Noire, Ordo a renoncé à sa vengeance... Jusqu'au jour où la belle et mystérieuse Derdhr, l'un des plus puissant seigneurs de la banque de Pierre, vient le trouver pour lui proposer de terminer ce qu'il a commencé...

Mon avis :

Après le ravage de Fort Druz, nous avons droit ici à un récit davantage porté sur des conspirations, une corruption familiale que centré sur une essence fantasy, bien que conservant malgré tout une touche authentique de l'univers Celtic.

Derdhr, un des 7 seigneurs de la Banque de Pierre, deuxième fortune mondiale après Urus d'Ettorn, père d'Ordo, chez qui elle se rend et lui propose un marché.

D'une part, Derdh, la conspiratrice, aussi belle que douée en affaires commerciales veut étendre son pouvoir et pour ce faire utilise le fils pour faire tomber le père - Une alliance scellée dans le sang entre la Loge Noire et la Banque de sang. D'autre part, Ordo de Talion n'est pas née de la dernière pluie. Fin stratagème qui a fréquenté le gratin de haut rang, rois et généraux de tout standing, semble douter de l’honnêteté de son hôte.

Donc, une diablesse qui tente d'utiliser un fin stratège... cela semble astucieux de la part des auteurs.

Néanmoins, malgré une intrigue plutôt efficace, dés les premières pages, on comprend le verdict de ce récit. Nul besoin d'avoir la science infuse pour s'en rendre compte.

Scénario et dessins combinent. La lecture fluide permet de s'attarder longuement sur les détails, même si ce récit offre énormément de bulles de lectures par rapport aux tomes précédents.

La confrontation en paroles entre père et fils (Le Nain du Talion et son fils Ordo) valent le déplacement. Personne n'est blanc comme neige, qu'il s'agisse de la belle Derdhr, ou des autres protagonistes.

Fourberie et corruption sont les maîtres mots de l'histoire.

Certaines répliques telles que : "la gobe-foutre"; une suce-queutar qui se lubrifie le nénuphar au Saint Doux en comparaison avec une bavette, apportent leurs lots d'émotions.

Enfin, notons que la fin d'album est gratifié d'un glossaire avec ces mots, ce jargon , et sa traduction en français courant, afin d'éclairer nos lanternes.

 

PlancheA_301826.jpg

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 nains,créty,jarry,soleil,710,fantasy,042017

Coq de Combat

 

 

Écrit par capitolbelgium dans Chroniques de Coq de combat. | Commentaires (0) | Tags : nains, créty, jarry, soleil, 710, fantasy, 042017 |  Facebook | |

27/09/2016

Une histoire de l'île d'Errance T.2 : Macha

Couv_282371.jpgMachaUneAventuresurlIledelErrance_T2_pl2.jpgScénario : Flora Grimaldi.
Auteure : Maike Plenzke.
Éditeur : Glénat.
64 pages.
Sortie : 8 juin 2016.
Genre : Fantasy.


Résumé :

Lorsque les Humains découvrent l'île d'Errance, elle est peuplée de différentes Créatures qui vivent en parfaite harmonie. Celles-ci tentent d'abord avec bienveillance de laisser une place aux nouveaux arrivants. Mais avec les années, plus les Humains ravagent l'île, plus la guerre devient inéluctable, entraînant Macha et son amant Ronan.


Mon avis :

On avait "Bran", ayant commis l'énorme sottise de blesser mortellement une biche aux cornes d'or. Ce qui lui avait valu un sort le transformant en corbeau le jour pour redevenir humain uniquement la nuit tout en étant obligé de coopérer avec Macha pour trouver le remède absolu. À présent, on a justement cette dernière qui n'a pas bellement d'autres choix que de se battre contre les Humains semant la terreur sur l'île d'Errance, même si son aide aura été d'une très appréciable utilité envers l'un d'eux. Similairement à la BD "La Craie des Etoiles", on est de nouveau immergé dans une oeuvre qui nous point à nous géhenner sur l'humanisme. Sauf que cette fois, l'Humain est le méchant. Difficile de ne pas développer un sentiment de culpabilité, après la lecture de cet album. Facile, par contre, de comprendre cette histoire non pas simple mais simpliste! J'espère que l'auteure voulait nûment nous sensibiliser, rétrocéder un message. Occasionnellement de façon trash, comme on peut le voir à la page 20 où la cheffe des Créatures se fait abjectement couper la main par le chef des Humains. On aurait tort de qualifier cette série de "tout public", sans parler de la nudité qu'on y trouve. En dehors de ça, le dessin est accorte, presque époustouflant! Bravo à la dessinatrice. Pourtant, ça ne suffira pas à nous faire aimer le tome trois en cours. Parce qu'après "Bran" et "Macha", "Sarah" suivra.

ane__macha-page-15-5774d97d70155.jpg




a06-3e788fc.gifGénéral 


Mister Med.

17/07/2014

La Jeunesse de Thorgal Tome 2 : L'Œil d'Odin

la jeunesse de thorgal,yann,surzhenko,sente,lombard,van hamme,rosinski,022014,0810,fantasy,mythologie,nordique,odin,fantastique,aventurela jeunesse de thorgal,yann,surzhenko,sente,lombard,van hamme,rosinski,022014,0810,fantasy,mythologie,nordique,odin,fantastique,aventureScénario : Yann
Dessin : Surzhenko, Roman
Couleurs : Surzhenko, Roman
Dépôt légal : 02/2014
Éditeur : Le Lombard
ISBN : 978-2-8036-3206-0
Pages : 46
 

 

Résumé :

Afin de délivrer les trois sœurs Minkelsönn maintenues captives en raison de la jalousie de Frigg, le jeune Thorgal poursuit sa quête de l'Œil d'Odin. Celui-ci lui permettra d'obtenir la clémence de la déesse. Il croise en chemin les redoutables Nornes ainsi que la belle et mystérieuse Gunn qui l'aideront, malgré les apparences et chacune à leur manière, à mener à bien sa mission. Il faut dire que le jeune Thorgal a déjà un charme qui ne laisse pas indifférent...

 

Mon avis :

la jeunesse de thorgal,yann,surzhenko,sente,lombard,van hamme,rosinski,022014,0810,fantasy,mythologie,nordique,odin,fantastique,aventureEt de trois pour les spin-offs liés aux Mondes de Thorgal, dans cette série les auteurs nous emmènent explorer la jeunesse de Thorgal. Après un premier tome,  Les trois sœurs Minkelsönn, très réussi, cet Œil d’Odin est du même acabit. Yann a su relever le défi et rendre ce spin-off des plus attrayants. Il mêle agréablement, la mythologique nordique, le  fantastique et l’aventure comme a su si bien le faire avant lui Jean Van Hamme.  Yann est bien meilleur au scénario qu’Yves Sente sur la série mère. L'Œil d'Odin clos brillamment cette première histoire !!! Yann laissant même entrevoir une possible piste  pour le prochain tome.  

 

Roman Surzhenko n’est pas en reste du côté des dessins et de la colorisation. Il a su reprendre avec brio les pinceaux de Grzegorz Rosinski, sans pour autant faire un copié/collé du dessin de Rosinski.  Ses dessins sont expressifs et plein de finesse, le tout rehaussé par une colorisation parfaite !!!

 

En conclusion cette Jeunesse de Thorgal est une vraie bonne surprise, dans cette nouvelle mode éditoriale qui consiste à sortie à la pelle des spin-offs pas tous top de chez top.  Yann et Roman Surzhenko ont su réussir là un coup de maitre !!!

 

la jeunesse de thorgal,yann,surzhenko,sente,lombard,van hamme,rosinski,022014,0810,fantasy,mythologie,nordique,odin,fantastique,aventureMa note :

Scénario : 7/10

Dessins, colorisation : 9/10

 

Global : 8/10

 

Revedefer  

09/10/2013

Flight of Angels

Couv_194320.jpgPlancheA_194320.jpgScénario : Todd Mitchell, Louise Hawes, Holly Black, Bill Willingham, Alicia Kwitney

Dessin et couleurs :  Rebecca Guay

Editeur : Urban Comics

Collection :  Vertigo Deluxe

Date de sortie : Août 2013

128 pages

 

 

Au fond d’une sombre forêt est retrouvé le corps d’un ange mourant, se vidant de son sang et dans un état inconscient. C’est un faune, un de ces êtres fantastiques peuplant la forêt, qui trouve l’ange le premier. Certains veulent éliminer l’ange, d’autres veulent lui porter secours. C’est au petit faune que revient le droit de décider du sort de l’ange. Pour l’aider dans sa décision, ils mettent en place un tribunal où chacun racontera sa version des faits. Tour à tour ils raconteront une histoire mettant en scène un ange qui arrive sur la terre.

 

flight of angels,mitchell,hawes,black,willingham,kwitney,guay,urban comics,vertigo deluxe,anges,fables,contes,fantasy

Rebecca Guay est une artiste fascinée depuis de longue date par les anges. Célèbre par son travail sur le jeu de cartes Magic, l’univers de la fantasy est son domaine. Toutefois, si elle a imaginé la trame de ce recueil, elle a pris soin de s’adjoindre les services d’auteurs éminents en la matière tels que notamment Bill Willingham, auteur de la série Fables.

C’est là tout le charme de ce livre où se côtoient magie, féerie, romantisme, fantasmagorie, le tout cadré par le fil rouge du petit peuple des bois qui nous entraîne dans ce conte fantastique. Bien qu’écrit par plusieurs auteurs, l’ensemble reste homogène et la narration fluide et assez captivante. A mon grand étonnement, je me suis laisser embarqué par ces contes comme pourrait le faire un enfant écoutant son grand père lui raconter une histoire merveilleuse. Derrière l’aspect féerique et parfois un peu mièvre de l’univers fantasy, plusieurs thèmes sont ici abordés comme l’immortalité, la différence, le pouvoir, le temps,  …

 

flight of angels,mitchell,hawes,black,willingham,kwitney,guay,urban comics,vertigo deluxe,anges,fables,contes,fantasy

Pourtant réalisé par la même personne dans tout l’ouvrage, le dessin est en revanche de qualité très inégale. Si Rebecca Guay est très à l’aise pour mettre en  scène les univers fantasy, elle l’est beaucoup moins pour ce qui concerne les époques contemporaines. Utilisant des techniques différentes d’une histoire à l’autre, on passe de planches magnifiques a d’autres que l'on ne regrettera pas d'oublier …

 

Sans être renversant, Flight of angels est un album surprenant et reposant.

 

Ma note : 6/10

Loubrun

 

flight of angels,mitchell,hawes,black,willingham,kwitney,guay,urban comics,vertigo deluxe,anges,fables,contes,fantasy

 

Sur le site de Rebecca Guay, vous aurez un aperçu de son talent d'illustratrice et de peintre : http://www.rebeccaguay.com/index.html

10/05/2011

Les épées de verre T2:Ilango.

Épées de verre (Les)2.jpgÉpées de verre (Les)2p.jpgAuteurs : Corgiat et Zuccheri
Editeur : les humanoïdes associés ;
Sortie :02/2011

On fait barrage.
Yama est à la poursuite d’Orland, accompagnée de Miklos et de Booba, Aulis et Catano. Ils arrivent à Karelane, gigantesque mégalopole qui doit sa survie au barrage construit par les « moucherons », des hommes et des femmes venus chercher refuge aux abords de la cité à la suite du dérèglement climatique. Yama est devenue une jeune fille, sa colère est toujours présente et son désir de vengeance prend le pas sur son destin. Dans la cité, Orland est devenu le chef de la milice qui réprime le moindre manquement à la règle.

La cité du bonheur.
Voilà bien une série qui passe malheureusement un peu inaperçue mais qui mériterait qu’on lui donne nettement plus d’importance.
Car premièrement, ces épées de verre sont une très belle réussite du point vue de son graphisme .L’italienne Laura Zuccheri  nous livre dans ce tome 2 un univers urbain des plus aboutis. Les détails sont légion et on perçoit réellement une grande minutie pour créer les décors .En plus, les tenues vestimentaires sont également très travaillées (on se dirait chez des incas version samouraï). Je pourrais encore faire l’élonge des marais, de l’architecture, des animaux …bref visuellement c’est impressionnant.
Pour le scénario, malgré une allure de sénateur, il prend du coffre. On joue en réalité sur 3 tableaux : la vengeance, les mystères des épées et le socio-climatique. Les auteures n’ont pas oublié de rendre les différents protagonistes très attachants avec des touches d’humeur très révélatrices sur leur personnalité.
Je conseille donc chaudement cette BD si vous êtes fan d’ héroïc-fantasy, c’est une magnifique invitation à un voyage des plus envoutants.
 9-17b2.gif




On en parle sur le forum.

épées de verre.jpg



Inscrivez-vous à la newsletter.

04/05/2011

Wollodrïn, T1: le matin des cendres.

Wollodrïn1.jpgWollodrïn1p.jpgAuteurs : Lereculey et Chauvel.
Editeur : Delcourt
Sortie : 01/2011

Rendez moi la princesse.
Condamnés à mort, les prisonniers de la cellule XXVII se voient proposer par un riche commanditaire un marché qui ne se refuse pas. La liberté assortie d'une forte prime s'ils acceptent de partir sur-le-champ pour une mission particulièrement risquée : infiltrer le territoire des orcs, entrés depuis peu en guerre, et retrouver une jeune et richissime héritière portée disparue...

7 à suivre
Ce Wollodrin est une sorte de suite aux 7 prisonniers réalisé par les mêmes auteurs dans la collection sept. D’ailleurs, on aurait pu aisément appeler ce tome les 7 libérateurs. Par contre, on aura ici un 7 bis puisqu’il s’agit d’un diptyque. De quoi donner du  temps  pour mieux développer l’histoire et donner à Lereculay l’occasion de mettre sur papier des batailles homériques ou plutôt Tolkiennes. Vous retrouverez dans ce sauvetage tous les ingrédients qui ont fait le succès du style Fantasy :orcs , gobelins, quête, créatures étranges etc… de quoi combler tous les amateurs du genre. Sinon, on sent une grosse entourloupe se pointer pour nos héros, qui lira saura.
Bref, une BD qui joue les classiques mais quand ceux-ci sont bien maitrisés, pourquoi s’en priver ?
On en parle sur le forum.
7-17b0.gif


Bien évidemment .

Wollodrïn1v.jpg



Inscrivez-vous à la newsletter.

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (3) | Tags : wollodrin, chauvel, lereculey, delcourt, hf, fantasy, heroic, 710, sept |  Facebook | |

14/04/2011

Majipoor T3: Le roi des rêves.

Majipoor3.jpgMajipoor31.jpgAuteurs : Ratte et Jouvray.
Editeur : Soleil.
Sortie : 04/2011

L’armée en marche
De retour de l’Ile du Sommeil, Valentin doit à présent se rendre dans le Labyrinthe afin que le pontife confirme sa légitimité.
Affrontant de nombreux périples, il va alors faire route vers le Mont du Château et y défier l’usurpateur ! Le Cycle de Majipoor est sans nul doute l’œuvre la plus populaire de Robert Silverberg.

L’userpaper.
Je dois avouer que je suis un peu surpris de voir des avis assez négatifs sur cette Majipoor-1-pg06.jpgadaptation. Ces critiques doivent  certainement venir de personnes ayant lu le roman de Silverberg .On sent un petit effet de précipitation pour quelques scènes mais il n’est jamais évident de retranscrire une œuvre aussi riche en quelques cases et phylactères. Pour ma part, je ne connaissais pas ces romans fantasy et donc l’effet de surprise fonctionne parfaitement .J’ai vraiment bien aimé l’univers créé par David Ratte, c’est indéniablement dépaysant et inventif comme monde avec des physionomies assez débridées pour les différentes races de cette planète. Je me suis cru dans StarWars quand j’ai vu les aéroglisseurs, dans Dune dans le labyrinthe par exemple. Le ton est résolument un peu candide et tout coule de source dans le dénouement de cette usurpation.  L’air de rien, Majipoor m’a fait du bien car après des BD au sujet plus grave, des diableries apocalyptiques etc , un bon moment de détente je suis preneur .Et puis pour tout vous dire , je suis amoureux de Carabella……
7-17b0.gif




On en parle sur le forum.

majipoor3_6.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

04/04/2011

Ténèbres T2: Tifenn.

Ténèbres (Soleil)2.jpgTénèbres (Soleil).jpgAuteurs : Iko et Bec
Editeur : Soleil.
Sortie : 11/2010

Le sauveur arrive.
Un seul viendra par siècle, dans une armure de glace, tenant dans ses mains vengeresses notre salut. Ainsi parle la prophétie. Le premier s’est engouffré dans la grande faille pour combattre les Créatures et n’est jamais reparu... Les Créatures disparurent alors durant une génération et l’on crut qu’il les avait vaincues. Puis elles réapparurent semant la terreur... Un monde effrayant, perpétuel brasier où serpentent d’immenses fleuves de lave et où se déchaînent des milliers de volcans. Où règnent la nuit absolue, les ténèbres éternelles.

Abécédaire.
T : Traditionnel pour son monde d’héroïc fantasy.
E : Esthétique pour son graphisme qui est indéniablement une belle réussite.
N : Nerveux pour son rythme assez élevé….on ne s’ennuie pas.
E : Emprunté pour son inspiration à un certain seigneur aux bagues.
B : Bestiale pour ses combats homériques.
R : Regret pour ses personnages aux caractères stéréotypés et prévisibles.
E : Envouté par son histoire assez étonnamment d’ailleurs.
S : Solide pour son univers bien mis en place qui devrait ravir les amateurs de HF.
7-17b0.gif

 

 

 

On en parle sur le forum.

tenebres_1.jpg11/2010,


Inscrivez-vous à la newsletter.

23/11/2010

Les naufragés d'Ythaq T8:Le miroir des mensonges.

Naufragés d'Ythaq (Les)8.jpgNaufragés d'Ythaq (Les).jpgAuteurs : Arleston et Floch
Editeur : Soleil.

A vos ordres !
Au terme de leur aventure précédente, nos héros ont assisté à l'arrivée d'un imposant mais néanmoins familier croiseur interstellaire. Ce bateau qui va entre les étoiles, dixit Granite, transporte un commando surarmé de militaires dont le destin semble étroitement lié à celui des Naufragés d'Ythaq. Est-ce l'heure du dénouement pour Granite, Callista et Narvarth ?

Stratégie.
J’ai trouvé ce tome 8 bien plus plaisant à lire que le précédent. Pour remplacer les pirates, nous avons droit maintenant à des putains de militaires qui sont présentés d’une manière des plus caricaturales. L’attitude de Callista est elle aussi des plus prévisibles pour cette épicurienne du luxe. L’humour a d’ailleurs du mal à décoller du niveau -1 .Entre les putains, la défécation et le fanguage énerfant de Von Krurgor (qui perd étonnamment ses canines pages 25 d’ailleurs), c’est assez pauvre en subtilité. Par contre, le rôle de Narvarth prend réellement du coffre dans cet album. Son combat intérieur est bien développé et le cliffhanger final ne peut qu’augmenter l’intérêt de poursuivre l’aventure avec le dernier tome 9.On constate aussi que le scénario est intelligemment construit pour pouvoir intégrer tous les nouveaux éléments ou personnages qui rentrent dans l’histoire. C’est habillement imbriqué il faut l’avouer. Sinon, le putain de dessin de Floch  est toujours aussi dynamique et agréable à suivre.
En résumé, malgré un petit essoufflement, l’intérêt prédomine pour les survivants de brume de comète.
7-17b0.gif

 

 

On en parle sur le forum.

callista.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.