10/05/2013

MADIE

Couv_187079.jpgPlancheA_187079.jpgRésumé de l’éditeur : De nos jours, à Lunéville dans l’est de la France, Madie jouit d’une existence apparemment satisfaisante et épanouie, entre son métier de médecin généraliste, le couple qu’elle forme depuis sept ans avec son compagnon Édouard et les amis qui les côtoient depuis de nombreuses années.

Mais lorsqu’elle apprend que son ancien amour de jeunesse, Frédéric, que tout le monde pensait mort, est en fait bien vivant, Madie se laisse submerger par une crise existentielle comme elle n’en avait encore jamais connue… Rattrapée par le sentiment de l’ennui, rongée par l’indécision, hantée par l’idée de n’avoir fait que des mauvais choix, Madie « décroche » et laisse soudain tout en plan, direction Bruxelles où elle espère retrouver la trace de Frédéric…

 

Voici une bande dessinée d’aujourd’hui. Madie est un album qui relate la crise existentielle de son personnage principal mais il propose surtout une vision très actuelle du couple dans notre société.  On assiste au questionnement de cette femme active sans enfant face à l’amour et à son couple.

 

MADIEtom1_Ip007p128_FR_009H_copie.jpg

Le ton et le dessin sont volontairement déprimants, on retrouve beaucoup de non-dits lourds de sens et le choix des couleurs très automnales vous plombe le moral d’emblée. Seul le trait moderne et épuré, très en phase avec le sujet, sauve quelque peu le tout. Car le scénario cabotine, tarde cruellement à se mettre en place et repousse sa conclusion jusqu’à faire retomber le peu de tension qu’il avait réussit à créer. Quelques moments de légèreté pointent mais peinent à réussir la véritable envolée existentielle à laquelle ils prétendent.  116 pages pour si peu… ça laisse un goût amer.

 

Le + : Le point fort de MADIE est son dessin moderne et léger.

 

Le - : Une crise existentielle (qui enfonce des portes ouvertes) très féminine qui ne plaira probablement qu’aux femmes trentenaires actives en couple (moderne) qui se posent des questions…, bref ça réduit très fortement le public.  


Je clique chez:

Casterman/ KSTR



William

18/10/2010

Les corsaires d'Alcibiade T5: Aléthéia.

Corsaires d'Alcibiade (Les)5.jpgCorsaires d'Alcibiade (Les).jpgAuteurs : Liberge et Filippi.
Editeur :Dupuis
Déviation.
Maryline, Lydia, Mike et Peter sont désormais pris en chasse par la flotte d'Alcibiade, l'organisation pour laquelle ils travaillaient comme "récupérateurs". Le doute sur les motivations d'Alcibiade n'est plus permis : loin d'être une organisation au service de la Couronne, Alcibiade se révèle comme un puissant levier de pouvoir manipulé par des financiers, qui n'ont d'autre projet que de renverser la reine et le gouvernement britannique. Grâce à sa force de frappe stratégique, scientifique et financière, Alcibiade entend bien dicter sa loi au reste du monde.
Ce qu'il reste à découvrir aux quatre héros, ce sont les réelles motivations des adversaires d'Alcibiade, le degré de confiance qu'ils peuvent leur accorder... et apprendre, au sein de leurs propres rangs, à qui se fier vraiment.

Lecture sado maso.
-Bonjour maitresse.
-Assieds-toi gredin et commences à lire le tome 5 des corsaires d’Alcibiade.
-Oh non maitresse, c’est barbant comme BD
-Quoi ! Tu n’obéis pas à ta maitresse, gredin. Je vais te donner tous les tomes à relire si j’entends encore une plainte !
-Bien maitresse, je vais m’appliquer.
-C’est bien gredin, j’aime te voir souffrir.
-Oh maitresse, j’adore ce dessin brumeux en décalage avec le texte .Oh qu’il y a beaucoup de blablas pour nous expliquer toutes les forces en présence. Alcibiade, Edinger ,Daynio, les amerloques, les français, les anglais, Arhmed…bientôt on va voir les martiens débarquer c’est sûr.
-Ah je vois que tu commences à apprécier Gredin !
-Oh oui maitresse, c’est froid comme votre fouet cette BD. J’adore la coiffure des héroïnes, on dirait qu’elles sont prêtes pour un défilé de Dior.
-Ahhh , gredin continues ainsi et ta maitresse sera généreuse avec toi .
-Mais mais …..J’ai compris le déroulement de la bataille finale …… Ce n’est pas normal ça.
-Ah oui, là effectivement, ça me coupe mon envie de te punir gredin !
-Est qu’on en parle sur le forum Maitresse ?
- Oui, mais dans la chambre des supplices, gredin, tu viens ?
-Oh oui ……..
4-17ad.gif

 

 

Corsaires d'Alcibiade (Les)v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

01/10/2009

Les corsaires d'Alcibiade, le projet secret.

corsairesdalbiciade04corsairesDalcibiadeLes4_Auteurs :Liberge et Filippi.
Editeur :Dupuis.


La bataille navale.
La désastreuse expédition en Antarctique a laissé notre équipe sans capitaine ni vaisseau. Peu à peu le doute s'installe sur les véritables intentions de l'organisation Alcibiade. Pour qui travaillent-ils réellement ? Peut-être leur nouvelle mission de récupération en Egypte permettra de lever un peu plus le voile. Il est question d'une arme terrifiante mise au point par le rival Edinger... Quoi qu'il en soit, il est temps pour Maryline, Mike, Cynthia, Peter et Lydia de prendre en main leur destin !

Toucher couler.
Samba était plein de bonnes résolutions en débutant ce tome 4 des corsaires d’Alcibiade. Première mission, reconnaitre les personnages surtout les demoiselles. Le seul moyen de les différencier, la couleur de leurs cheveux. Lydia est brune, Cynthia est blonde et Maryline est blonde foncée (rousse ?).
J’arrive à la page 13 en suivant sans problème le scénario, incroyable.
Page 20-21 : les attitudes des personnages se répètent facilement ,4 mains au front en 2 pages.
Page22 : Je ne comprends rien à l’explosion.
Page 25 : Maintenant c’est 3 mains devant la bouche, ohhhhh.
Page 27 : C’est quoi cette affaire avec ces boulets ?
page28 : Lydia promue capitaine se prend pour Denise Richards dans Starship troopers en manœuvrant son vaisseau inter galactique. D’un ridicule fini.
Page 29 : Il y a un truc à découvrir, moi je n’y vois qu’une grosse tache.
Page 33 : ça brille mais on n’y voit de nouveau que dalle.
Page35 : je pense avoir compris pour une fois le déroulement de cette action. Miracle.
Page36 : ça n’a pas duré longtemps, gros brouillard .Mais où est la mise en scène dans cette BD ?La lecture se poursuit à coup de coup pied au derrière.
Page 37 : Maryline s’exclame « c’est pourtant simple ».. Bin voyons, tu me passeras ton décodeur.
Page 38 :???????
Page 42 : Arrivé du sosie de Lydia, une petite balafre en plus. Comme c’est pratique.
Page 46 :oulala , super le charabia , d’ailleurs on a passé les ¾ de l’album à s’interroger .
Page 50 : On lance des anti-machins .Dans le style « n’importe  quoi » on frôle des records là.
On arrive à la fin de ce long calvaire. Le must c’est que les « corsaires » ne savant même pas eux-mêmes ce qu’ils font là. Vous imaginez alors le pauvre lecteur  perdu dans ce bazar, il a rendu les armes depuis longtemps. Il faudra aussi m’expliquer  comment un truc pareil passe le cap de l’édition !

surprises.smileysmiley.com.2

corsaires4verso

30/10/2007

Les Corsaires d'Alcibiade,Le français.

corsairesdalbiciade03Planche_bd_8353_corsaires_d_alcibiade_(les)_tome_3Le résumé.
Pour leur troisième mission de récupération, ils sont envoyés dans "l'enfer blanc", en Antarctique, à la recherche d'un drakkar gorgé de richesses.
Mais le doute commence à s'installer. À qui profitent les richesses qu'ils ramènent de leur mission ? Quels sont les buts avérés de l'organisation Alcibiade ? Dissension ou soutien à la Couronne britannique ?
En plus de leurs suspicions, nos nouveaux corsaires doivent affronter deux ennemis terriblement dangereux, leur rival Edinger, ainsi qu'un capitaine français formidablement équipé, sans compter les dangers qui les guettent sur la glace polaire. Et les conséquences seront terribles pour l'équipe.  


Mon avis.
Lire  ce tome 3 des Corsaires d’Alcibiade pourrait se comparer à un test ultime pour désigner le  lecteur le plus pugnace .Je m’explique, d’abords, il vous vaudra une excellente vue .Pour ma part, j’ai du placer un spot sur les pages pour pouvoir sortir de la brume que dégagent certaines planches de ce tome 3 .Parfois aussi, je me suis rapproché à 20 cm pour pouvoir décortiquer de toutes petites cases. Pour la deuxième épreuve, on vous demandera d’utiliser vos dons de physionomiste. Personnellement, je confonds à tous les coups Lydia et Maryline .En plus, à la page 13, le dessinateur nous déboussole encore plus en  changeant la coiffure à une des héroïnes en un clin d’œil.3 ème test, la perspicacité. Encore une fois, j’ai eu du mal à comprendre plusieurs dialogues et situations, c’est d’un brouillon par moment que j’ai failli laisser  tomber la lecture à plusieurs reprises. 4 ème faculté à avoir, l’interprétation. Alors que parfois, on nous assène de longues tirades explicatives, c’est son contraire qu’on nous sert avec une éclipse totale d’explications, étonnant.  Mais votre don d’interprétation sera mis encore plus en exergue pour pouvoir lire une émotion sur les visages des protagonistes et notamment les personnages féminins. La peur, la rage, l’interrogation, la peine, tous les sentiments ont la même représentation graphique monocorde.
Au final, j’ai l’impression d’avoir vu un film avec de bonnes idées mais avec des acteurs de seconde zone pour rester poli.

surprises.smileysmiley.com.4

ALCIB-03-F-02


 

15/08/2006

Les Corsaires d'Alcibiade, le Rival

Les corsaires d’ Alcibiade est une série très « jules Verne ». En Effet, on y retrouve de grands voyages à bord de machines ultra modernes pour l’époque (ils ont bien un siècle d’avance), des trésors à découvrir, des peuplades inconnues et beaucoup d’imprévus à combattre. Mais contrairement aux Histoires de Jules Vernes qui me faisaient rêver, les Corsaires d’Alcibiade sont assez proche d’un cauchemar. L’ histoire ressemble à un grand « n’ importe quoi » .On saute du coq à l’ âne sans le moindre sentiment et comme dirait un des personnage –Tant pis-. Oh tient, il est mort, pas grave, on doit continuer, il le faut. Vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé du tout, j’ai d’ ailleurs failli laisser tomber la lecture à la moitié de l’album qui manque singulièrement de sentiments et d'humours pour ce genre d’histoire totalement fantaisiste. Le dessin est magnifique aux premiers abords. La pochette est très belle (ça change de l’habituel Héros posant comme un mannequin).Les tenues sont un régal pour les yeux et la mise en page est très dynamique. Mais si on y regarde de plus près, la aussi il y a des petits défauts. Les personnages féminins se ressemblent tous .Il n’ y a que les cheveux ou une cicatrices pour les différencier. Comme  par exemple, lydia et Helena  qui sont identiques ou alors c’est des soeurs jumelles (rebondissement ???).Et puis il y a la couleur, toujours très sombre qu’il faut un spot qui plonge sur les pages pour voir correctement les détails. Certainement une BD avec de très bonnes idées mais la copie est à revoir.9/20 En cliquant sur la pochette , la bande annonce du tome 2.

 

Pour la petite vidéo footballistique, je voulais continuer sur un festival de ratés mais en fouillant le net, j’ai découvert le monde merveilleux des supporters. Ici, il s’agit d’un supporter des mauves qui aurait eu sa place dans la defunte émission Strip Tease.