19/05/2017

Les maitres saintiers - tome 3 - bénie entre toutes les femmes, 1884

les maitres saintiers T3.jpgles maitres saintiers T3_pl.jpgScénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Serge Fino
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : Histoire, saga familiale, ésotérisme

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Printemps 1884. David, fils cadet des Rochebrune et héritier de la fonderie familiale de Châtellerault, monte à Paris pour rencontrer M. Bizot dans le cadre d’un projet hors-norme. Pour célébrer le centenaire de leur indépendance, les États-Unis ont commandé au génie français une gigantesque cloche de 200 tonnes et de plus de 6 mètres de haut : la plus grande du monde ! Impressionné par l’ampleur de la tâche, David ignore à quel point cette mission particulière va changer son destin à tout jamais...

 

"- De quoi tu parles ?

 

- Du carnet secret de ta famille ! J'ai tout déchiffré et j'ai tout compris !"

 

Mon avis

 

Nous voilà rendu à la fin du XIXè siècle et l'ont peut dire beaucoup d'eau à déjà coulé sous les ponts de cette saga familiale. Laurent Frédéric Bollée s'est inspiré de sa propre famille, dont certains de ses ancêtres étaient fondeurs de cloches, pour nous raconter cette intrigue familiale sur fond d'artisanat. Les deux premiers tomes étaient assez prometteurs mais n'ont visiblement pas rencontré le succès escompté puisque de 7 tomes prévus, la série se voit ramenée à 4 tomes. Ceci explique sans doute l'accélération du rythme de la narration et la multiplication des petites intrigues.

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Dans ma chronique du tome 1, j'avais exprimé une petite inquiétude quant à la tournure trop ésotérique que risquait de prendre le scénario. Inquiétude qui se confirme dans ce troisième tome où l'héritier de la maison Rochebrune consacre plus de temps à résoudre une improbable énigme contenue dans le carnet de ses aïeux plutôt que de faire tourner la boite (d'ailleurs, cette énigme est bien rapidement résolue). La petite pointe de mystère entretenue dans les deux premiers tomes se transforme donc ici en grosse ficelle qui se délite bien vite quand on tire dessus. C'est d'autant plus dommage qu'il y a un potentiel dans ce scénario dans lequel LF Bollée a la bonne idée de faire se croiser Bartholdi, Jules Verne, le Tsar de Russie, de mettre en scène la statue de la liberté et une petite page de l'Histoire qui lie la France et les États-Unis. Plutôt qu'une orientation ésotérique, une petite uchronie aurait été plus sympathique et aurait peut-être séduit un plus large public.

Reste le magnifique dessin de Serge Fino, tout en finesse et en détails, dont les planches sont un ravissement, particulièrement dans les ambiances sombres et pluvieuses.

Allez, on prend quand même rendez-vous pour l'ultime tome, parce que celui-ci se termine sur un bon petit cliffhanger des familles !

Loubrun

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Les autres tomes

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

14/12/2016

Les chasseurs d'écume - tome 6 - 1939, les sardines sous le contrôle de la Gast

les chasseurs d'écume,debois,fino,glénat,mer,bretagne,guerre,saga familiale, fresque sociale,seconde guerre mondiale,pêche,610,102016les chasseurs d'écume,debois,fino,glénat,mer,bretagne,guerre,saga familiale, fresque sociale,seconde guerre mondiale,pêche,610,102016Scénario : François Debois

Dessin : Serge Fino

Éditeur :  Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : saga familiale, fresque sociale

 

 

 

1939. Fanch Gloaguen, le fils de Jos, est engagé pour combattre les Allemands sur le croiseur Dunkerque. Revenu d’entre les morts après la tragédie de Mers el-Kébir, il retrouve un Douarnenez bien changé. Passé aux mains des Nazis, le port vit des heures sombres, tiraillé entre les marins collabos, les résistants et ceux qui souhaitent tout simplement poursuivre la pêche malgré tout. Quel sera le choix de Fanch ?

 

"T'inquiète, les Boches franchiront jamais la ligne Maginot"

 

La saga des pêcheurs de sardine suit son court et continue de se fondre avec les évènements historiques qui ont marqués le siècle dernier. La seconde guerre mondiale n'aura épargné personne et la petite communauté des sardiniers va voir son quotidien bouleversé par l'arrivée des Nazis dans le petit port de pêche de Douarnenez. A leur échelle, les habitants du port breton vivront ce que tous les français ont vécu à cette époque. Tiraillés entre leurs intérêts personnels, la protection de leur outil de travail ou de leur famille et les enjeux supérieurs et la lutte contre l'occupant, l'heure est aux choix et aux décisions pas si faciles que ça à prendre. Et donc, comme partout ailleurs deux camps se dessinent dans le village.

L'histoire de la famille Gloaguen et des pêcheurs de sardines est toujours aussi passionnante même si sur cet épisode la grande Histoire occupe un peu plus le devant de la scène. Il n'empêche, la guerre à eu un impact sur toute l'activité économique de la France, il n'y a donc pas de raison que la sardine y échappe !

Une fois de plus les auteurs allient avec habileté fiction et réalité et nous livrent un documentaire d'excellente qualité et qui plus est parfaitement divertissant. Le dessin réaliste, précis et tout en sobriété de Serge Fino est une merveille et fait mouche à tous les coups, aussi bien sur terre que sur mer.

Rendez-vous est pris pour le tome 7, pour une autre guerre annoncée !

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

15/06/2016

Les maitres saintiers - tome 2 - les sanglots de plomb, 1815

les maitres saintiers, LF Bollée, fino, glénat, saga familiale, fondeurs de cloches, 7/10,04/2016les maitres saintiers, LF Bollée, fino, glénat, saga familiale, fondeurs de cloches, 7/10,04/2016Scénario : Laurent-Frédéric Bollée

Dessin : Serge Fino

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : avril 2016

genre : saga familiale, Histoire

 

 

 

1815. Voilà 27 ans qu’Étienne Rochebrune a disparu dans une inondation, emportant ses secrets sur la Vierge Marie avec lui. Son jumeau François n’a eu aucun mal à prendre son identité pour épouser Rosaline Rambaud, la fille du plus riche propriétaire de la région. Ensemble, ils ont eu 5 enfants et ont établi une fonderie familiale entre Tours et Châtellerault. La France a depuis connu la Révolution et l’arrivée de Napoléon. Et les démons du passé resurgissent lorsqu’on annonce à François avoir vu un homme qui lui ressemble énormément et qui aurait perdu la mémoire. Pourrait-il s’agir d’Étienne ?

 

 

"Peut-être serait-il utile de suspendre la fabrication de nouvelles cloches pour fournir du bronze à l'armée de l'empereur ...?

 

 

Deuxième épisode de cette saga nourrie de traditions familiales, de vengeance, de trahison, de fratricide, et de mystère religieux. Comme souvent dans les séries de ce genre, nous faisons un bond dans le temps d'un album à l'autre. Nous voilà propulsés 27 ans plus tard sur le pas du frère qui a pris la place de l'autre. Il mène sa barque tant bien que mal jusqu'à ce que les fantômes du passé lui revienne en pleine face.

Laurent Frédéric Bollée construit son récit en posant ses intrigues patiemment, page après page, et c'est avec parcimonie qu'il distille cette petite pointe de mystère qui nous tient en haleine. Dans la lignée des meilleures séries du genre, il place son récit en plein dans la tradition des fresques racontant l'histoire d'une famille sur plusieurs générations. Dans un habile dosage, il y réunit tous les ingrédients permettant de captiver le lecteur. L'histoire est pourtant assez simple, les situations parfois assez convenues, mais il y a ce petit plus mystérieux qui pour l'instant pique la curiosité du lecteur. Je ne sais pas si ça durera sur les 7 tomes prévus, mais pour l'instant ça fonctionne.

Le dessin de Fino est parfait, avec des personnages ténébreux à souhait, des décors d'une précision chirurgicale et une mise en couleur sombre, austère, qui nous met directement dans l'ambiance. On se régale de ses belles planches au trait réaliste et classique avec des cadrages toujours judicieux donnant véritablement vie à ce récit.

Ce deuxième tome confirme donc la bonne impression que j'avais eu sur le premier et devrait installer la série dans une position confortable pour l'avenir.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

lire le tome 1

 

20/11/2015

Les chasseurs d'écume - tome 5 - 1934, la crâne de la plage

chasseurs d'écume,fino,debois,glénat,saga,bretagne,pèche,sardine,810,102015chasseurs d'écume,fino,debois,glénat,saga,bretagne,pèche,sardine,810,102015Scénario :  François Debois

Dessin : Serge Fino

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2015

genre : saga familiale, fresque sociale

 

 

Présentation de l'éditeur

1934. Fanch Gloaguen et Gwendal, le fils de Deux-Yeux-d’or, sont deux amis inséparables, habitués à faire les 400 coups. Lors d’une sortie scolaire, ils découvrent, enfoui dans la terre, un crâne humain. Il n’en faut pas plus pour nourrir l’imagination des deux garçons : ce crâne ne peut appartenir qu’à un pirate avec, dans les environs, un fabuleux trésor à découvrir ! Pendant ce temps, Jos Gloaguen, devenu l’un des principaux pêcheurs de sardines de Douarnenez, décide de moderniser sa chaloupe en l’équipant d’un moteur. Une décision qui ne fait pas l’unanimité puisqu’on a coutume de dire que le bruit des machines fait fuir les poissons. Sans compter que Jos, prenant de plus en plus d’importance au port, nourrit une jalousie croissante...



Fort du succès du premier cycle de cette belle chronique sociale racontant la vie des pêcheurs de sardine de Douarnenez, François Debois et Serge Fino continuent l'aventure dans un nouveau cycle prévu en 4 tomes.

 

L'histoire démarre en 1934, 14 ans après les évènements du tome 4 racontant la révolte sociale des conserveries. Les combats sociaux ont semble-t-il porté leurs fruits et une forme de stabilité, pour ne pas dire routine, s'est installée dans la communauté des pêcheurs. Les protagonistes ont pris de la bouteille et leurs enfants font une entrée remarquable dans cette fresque. Jos Gloaguen garde son tempérament de leader visionnaire et sent qu'il est temps de moderniser les méthodes de pêche en motorisant son bateau.

La trame du second cycle est ainsi posée, où l'on sent les prémices d'une bataille opposant les partisans de la modernité menés par Jos, vers une pêche moins pénible et plus rentable, et ceux moins téméraires préférant s'en tenir aux méthodes plus traditionnelles. On sent aussi que Jos prend de l'envergure au sein de la communauté ce qui lui vaudra certainement quelques déboires.

Avec l'entrée en scène des rejetons des marins pêcheurs découvrant un crâne humain sur la plage, ce deuxième cycle prend une tournure plus romanesque que le premier et pose également les bases d'une nouvelle trame historique faisant ressurgir un passé peu glorieux du petit port de pêche.

 

Beau démarrage donc pour ce nouveau cycle, et belle suite pleine de surprises pour cette grande saga Bretonne toujours aussi magnifiquement illustrée par Serge Fino.

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

02/04/2015

Les maitres saintiers - tome 1 - à l'accord parfait, 1788

maitres saintiers,fino,bollée,glénat,histoire,saga,artisanat,histoire de famille,fondeurs de cloches,ésotérisme,032015,710maitres saintiers,fino,bollée,glénat,histoire,saga,artisanat,histoire de famille,fondeurs de cloches,ésotérisme,032015,710Scénario : Laurent Frédéric Bollée

Dessin : Serge Fino

Editeur : Glénat

48 pages

date de sortie : mars 2015

genre : Saga, Histoire, Esotérique

 

 

Résumé

1788. Étienne et François Rochebrune sont deux frères jumeaux aux caractères diamétralement opposés : Étienne, l’intellectuel, passe sa vie dans les livres, tandis que François, plus impulsif, est une vraie force de la nature. Ils descendent d’une longue lignée de maîtres saintiers dont le métier consiste à dessiner, sculpter et fondre les cloches. En recherche d’un chantier où exercer leurs talents, ils arrivent à la ville de Châtellerault. Ici, les gens se plaignent de la cacophonie produite par les cloches en piteux état de l’église Saint-Jacques. Comme il est de coutume de croire que les jumeaux portent malheur, les fidèles voient les frères Rochebrune d’un mauvais œil. Pourtant le maire de la ville décide de leur confier le chantier. Après une brève inspection, les jumeaux constatent l’étendue des dégâts et découvrent, gravées sur les cloches, de mystérieuses inscriptions en latin datant du XIVe siècle qui dévoileraient l’emplacement du tombeau de la Vierge Marie !

 

" Je dis juste que depuis que vous êtes dans la région,

les ennuis ont commencé ..."

 

Les éditions Glénat ont le chic pour nous servir de grandes sagas, qu'elles soient familiales, sociales ou ésotériques. Après les brasseurs de bière dans Les maitres de l'orge, les pêcheurs de sardine dans les Chasseurs d'écume ou les secrets de la Franc-maçonnerie dans le Triangle secret, Laurent Frédéric Bollée (Deadline, Un long destin de sang, Terra Australis) et Serge Fino (Chasseurs d'écume), nous proposent une incursion au sein de la corporation des maitres saintiers plus communément nommés "fondeurs de cloches".

 

S'inspirant directement de la vie de sa propre famille, Laurent Frédéric Bollée met à l'honneur avec passion un artisanat méconnu, qui a contribué – et contribue toujours - à rythmer la vie de toutes les villes et villages. La fabrication des cloches des églises est un véritable art que l'auteur entend bien nous faire partager.

Mais il n'a pas l'intention de nous ennuyer en nous livrant un cours magistral sur la fonderie. Son scénario mêle habilement Histoire et action à la sauce thriller ésotérique, dans des proportions suffisamment raisonnables pour capter l'attention du lecteur.

 

Le scénario, de facture assez classique, est sans grande surprise pour l'instant, mais il est efficace. L'auteur a le temps de réserver son lot de surprises, puisque la série est prévue en 7 tomes et la saga doit se dérouler jusqu'au XXe siècle. Pour l'instant, il plante le décor, installe les personnages et lance l'intrigue sur les chapeaux de roue en terminant ce tome 1 sur un cliffhanger à faire pâlir d'envie les meilleurs scénaristes américains de série TV.

 

Serge Fino qui avait magnifiquement mis en image la saga sardinière des Chasseurs d'écume, récidive ici avec le même talent. Son dessin réaliste est soigné, les planches sont belles et les ambiances réussies. Comme le scénario, c'est sans fioritures, parfois un peu austère, mais rudement efficace.

 

Voilà donc une nouvelle série qui démarre bien et qui présente tous les ingrédients pour trouver rapidement son public, pour peu que l'aspect ésotérique ne prédomine pas trop.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

Pour en savoir un peu plus sur la fonderie Bollée : ICI

Le Carillon de l'église de Châtellerault, composé de 52 cloches Bollée. C'est ici que démarre l'intrigue de cette saga.

 

10/11/2014

Les chasseurs d'écume - tome 4 - 1920,la revanche des chevaliers de fer blanc

chasseurs d'écume,1920,la revanche des chevaliers de fer blanc,debois,fino,glénat,bretagne,pêche,sardine,sardinier,syndicalisme,socialchasseurs d'écume,1920,la revanche des chevaliers de fer blanc,debois,fino,glénat,bretagne,pêche,sardine,sardinier,syndicalisme,socialScénario : François Debois

Dessin : Serge Fino

Editeur : Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2014

Genre : saga familiale et sociale

 

 

La lutte finale

 

En 1920, alors que la France pleure encore ses morts et inhume le soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, Douarnenez semble bien loin. Pour beaucoup, rien d’important ne peut venir de ce côté-là de la France, et pourtant... Ici, alors que la sardine peine à revenir, les pêcheurs restés à quai et encouragés par leurs femmes, se lèvent contre les conserveurs pour exiger de meilleures conditions de travail. La grève exceptionnelle qu’ils sont en train de mener inspire et attire les Parisiens du « Cartel des gauches » venus recruter pour un nouveau syndicat « libre », affranchi du bolchévisme...

chasseurs d'écume,1920,la revanche des chevaliers de fer blanc,debois,fino,glénat,bretagne,pêche,sardine,sardinier,syndicalisme,social

Suite et fin du premier cycle de cette saga familiale et sociale. Ce quatrième tome est d'ailleurs largement orienté social en racontant la révolte des Penn Sardin de 1924. Jos qui s'était révélé en patron pêcheur respecté dans le tome 3 se montre ici en leader charismatique. Pas véritablement syndicaliste, mais pas loin quand même, il se démène comme un diable pour défendre la cause de ces femmes de pêcheurs qui travaillent dur dans les conserveries, à la limite parfois de l'exploitation.

C'est loin de Paris, à Douarnenez, dans ce petit port sardinier de Bretagne que les revendications sociales des marins préfigureront l'émergence du front populaire. Après avoir versé sang et larmes, ils obtiendront de sérieuses avancées sociales : augmentation du salaire horaire et paiement des heures supplémentaires. Ils finiront même par s'organiser en coopérative pour contrer les monopoles des fournisseurs de rogue, cet appât aussi précieux qu'indispensable pour pêcher la sardine.

Les combats sont âpres et la lutte sociale prend ici tout son sens, au propre comme au figuré. Les Bretons prennent des coups, de la part des briseurs de grève, de la part des Basques chez qui ils sont partis en renfort mais aussi de la part de la mer qui prend son dû de temps en temps dans les équipages ...

 

Ce cycle se termine en beauté avec un quatrième tome très dense et riche en évènements. Il y en a presque trop a raconter pour un format 48 pages, obligeant les auteurs à de nombreuses ellipses narratives. Le dessin précis de Serge Fino est toujours aussi réaliste et magnifié par une mise en couleur efficace quant aux ambiances pluvieuses bretonnes. On s'y croirait !

 

Cette saga est passionnante car les auteurs ont su mêler de manière fort habile intrigue familiale et fiction historique sans jamais que l'une prenne le pas sur l'autre. De plus, les 4 tomes de ce premier cycle sont de qualité égale ce qui donne un cycle très homogène.

J'attends le second cycle annoncé avec impatience.

 

Ma note : 8/10

Loubrun

 

Tome 1

Tomes 2 et 3

 

 


17/11/2013

Les Petites Chroniques (37) Les naufragés d’Ythaq Tome 11 - Les chasseurs d'écume Tome 2 - 1909, les maîtresses du quai - Les chasseurs d’écume Tome 3 - 1913, le patron de pêche

Les naufragés d’Ythaq  Tome 11 L'Haleine de l'Ogre

 

 

les naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineles naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardine Arleston, Scotch
Floch, Adrien
Guth, Claude
09/2013
Soleil Productions
978-2-302-03079-4
46

 

 

Narvarth est le seul à posséder les clefs de l'univers parallèle. Il est le centre de toutes les convoitises. Les autorités de la Fédération l'ont mis au vert sur un monde isolé, en compagnie de Krurgor, Callista et Granite. Mais l'inaction pèse...


Voilà, Arleston a enclenché le mode « suite ». Rien de bien nouveau dans ces aventures à rallonge, c’est le train train quotidien de Granite et compagnie. Il reste la touche « sexy »de Floch très agréable à regarder.


Ma note : 6/10

 

Samba

 

********************************

 

Les chasseurs d'écume Tome 2 - 1909, les maîtresses du quai

 

les naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineles naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineScénario : Debois, François
Dessin : Fino, Serge
Couleurs : Pradelle, Bruno
Dépôt légal : 10/2012
Éditeur : Glénat
Planches :46
 

 

Après la disparition en mer de son père, Jos Gloaguen apprend le métier de pêcheur avec son oncle Guillaume. Jos est déterminé. Amoureux de la fille Guilcher - ennemis jurés des Gloaguen - ll a besoin d’argent pour l’épouser et fonder une famille. Mais les lois du marché ne vont pas lui faciliter la tâche. Cette année 1909 est une année très généreuse en sardines. Les acheteuses sont donc impitoyables avec les pêcheurs et les cours n’en finissent pas de s’effondrer. Conflits sociaux, révoltes, répressions, rivalités familiales, amours impossibles, la tension est à son comble et tout est là pour donner à Jos un rôle de premier ordre dans l’Histoire de la pêche à la sardine.


Dessins et scénario sans fautes, à savourer sans modération.
 
Ma note :  8/10


Loubrun

 

 

********************************


 

Les chasseurs d’écume Tome 3  - 1913, le patron de pêche

 


les naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineles naufrages d'ythaq,arleston,floch,guth,soleil,092013,610,sf,science fiction,les chasseurs d'ecume,debois,fino,pradelle,glenat,pecheur,mer,102012,102013,810,1909,1913,peche,sardineScénario : Debois, François
Dessin : Fino, Serge
Couleurs : Pradelle, Bruno
Dépôt légal : 10/2013
Éditeur : Glénat
Planches :46

 

 

En 1913, Jos Gloaguen est maintenant un homme et se voit confier le commandement de l’ami-du-travail, Sloop sardinier de Douarnenez. Mais la grande Histoire rattrape les petites, et le tocsin retenti dans les campagnes appelant sous les drapeaux tous les hommes assez valides pour aller se faire trouer la peau. Jos change d’horizons et embarque à Brest sur le cuirassé le Danton. Il découvrira la mer sous un autre angle, où l’ennui à bord doit être trompé par des corvées paraissant aussi vaines qu’inutiles, et où l’on n’est moins en sécurité que sur un petit Sloop ballotté par les vagues.


Sur fond de première guerre mondiale, le petit Jos impétueux du début de la saga a gagné ses galons et est devenu un vrai patron de pêche apprécié et respecté. Cette saga est toujours aussi prenante et les ambiances maritimes toujours aussi merveilleusement rendue.


Allez, Kenavo !

Ma note : 8/10


Loubrun

Voir la chronique du tome 1 : http://www.sambabd.be/archive/2012/03/03/les-chasseurs-d-...

 

08/03/2012

Chez Serge Fino

serge fino.JPG

Écrit par Samba dans En visite chez.... | Commentaires (0) | Tags : blog, fino |  Facebook | |

Les chasseurs d’écume T1:1901, premières sardines.

Chasseurs d'écume (Les)1.jpgChasseurs d'écume (Les)1p.jpgAuteurs :Debois et Fino.
Editeur :Glénat .
Sortie : 10/2011

La sardine à l’huile.
Juin 1950(et pas 60 comme trouvé sur tous les résumés), dans un train entre Quimper et Paris. Jos Gloaguen, la soixantaine chenue, va représenter les intérêts des pêcheurs de Bretagne Sud au comité interministériel de la sardine. Un voisin de wagon intrigué l'interroge : il s'est toujours demandé comment un si petit poisson peut susciter autant d'émois... Comment en 1924 les grèves des Pen Sardines, ces travailleuses des conserveries, ont pu avoir un tel retentissement national ! Jos Gloaguen sait bien lui, que la sardine est le blé de l’océan, et autant une affaire de passion que de survie…Alors il remonte dans ses souvenirs, pour raconter comment il a embarqué pour la première fois en 1901, âgé de 12 ans. Comment il est tombé amoureux de la mer à peu près en même temps que de Denise Guilcher, fille d'une famille ennemie. Comme leur existence était difficile, entre l'âpreté des sorties en mer, les caprices de la sardine et l'exploitation par les patrons des conserveries.

Au filet.
A la base, cette histoire est tirée du roman de JC Boulard «  l’épopée de la sardine ».François Debois a eu la bonne idée de nous la proposer en BD en changeant judicieusement le titre car je pense que la sardine sur ce coup là ne serait pas trop vendeuse. Quoiqu’ en lisant ce premier album sur 4, la sardine est une véritable industrie à elle toute seule .Mais cette série, c’est avant tout une saga familiale à la « maitre de l’orge » mais avec l’option « pêche » comme lame de fond. On est très vite happé par la reconstitution  minutieuse d’un village breton du début du 20e siècle.  Les auteurs ont visiblement fait un très beau travail de repérage et de documentation pour cette série. C’est d’ailleurs parfois un peu trop poussé dans les termes de pêche surtout pour un terrestre comme moi. Mais la lecture reste très agréable et plaisante au fil des pages .On y aborde aussi d’autres thèmes comme le poids de l’église, l’agitation sociale, les dangers de la mer. Bref, c’est un album assez dense qui vous attend (on ne va pas s’en plaindre).Le dessin de Fino est certes assez classique  mais il réussit bien à nous faire ressentir toute l’apprêté de cette vie de pêcheur en Bretagne. Une bonne pêche en somme.
Pour la suite, j’espère qu’on mettra un peu plus l’accent sur le jeune Jos qui a trop d’orgueil et de détermination pour ne pas en faire profiter aux  lecteurs.
Allez bonne mer à tous.
Dessin : 7.5/10
Scénario : 7/10
surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.



Chasseurs d'écume (Les)1v.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

02/02/2009

Cerbères, la séduction de l'innocent.

Cerberes1_28092008_122109cerberes1-1Auteurs :Fino , Carrère et Weissengel.
Editeur :Soleil.

L’histoire.
L’HEURE POUR LES ÉTATS DU MONDE N’EST PLUS À LA CONSTRUCTION MAIS À LA SURVIE…
Ercan Volkan, français d’origine turc, garde du corps free lance fraîchement reconverti par les circonstances en enquêteur indépendant, décide de se lancer sur les traces du mystérieux agresseur de son employeur. Un agresseur dont tout laisse supposer qu’il est le bras armé d’un réseau de chrétiens fondamentalistes. Mais la piste suivie par Ercan croisera aussi la route d’agents clandestins, les Cerbères, des hommes et des femmes surentraînés, rompus aux techniques d’infiltration et de combat. Se jouant des autorités officielles, ces Cerbères semblent vouloir agir en justiciers.
Mais de quelle justice sont-ils les garants ?

Mon avis.
Ce chien à 3 têtes n’est pas une mauvaise BD mais je pense qu’elle aura des problèmes à sortir du lot vu la profusion actuelle. Il faut dire que la pochette assez usuelle ne va pas aider à franchir les portes d’Hadès. Pourtant le sujet abordé mérite de s’y arrêter. Vous y verrez notre héros se heurter dans un futur proche  à de l’extrémisme religieux (moi j’appelle ça de l’obscurantisme) visiblement sous la surveillance d’un « cerbère ». On rentre très vite dans l’histoire, l’action est quasi omniprésente et son héros attachant .Le problème, on en sorte tout aussi vite, 45 pages c’est vite lu. Coté dessin, j’ai trouvé Fino très à son aise .Il faut dire que son trait réaliste colle bien au style contemporain de ce complot .
Voilà, une honnête BD mais au final j’ai eu un sentiment de facilité mais impossible à vous l’expliquer.
surprises.smileysmiley.com.6