13/10/2017

Y a pas de miracle

Y a pas de miracle, Davy Mourier, Fluide Glacial, humour noirY a pas de miracle, Davy Mourier, Fluide Glacial, humour noirScénario : Davy Mourier
Dessin : Davy Mourier
Éditeur : Fluide Glacial
96
pages
Date de sortie : 13/09/2017
Genre : humour noir

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Quand l'auteur de La Petite Mort décide de s'attaquer à Dieu, ça donne un livre bête et méchant mais terriblement drôle.

Dieu, finalement, est un homme comme les autres, un vieux con vicelard, malveillant et capricieux. Sauf que Dieu, lui, est omnipotent. Tout comme la bêtise de l'auteur qui le met en scène. 


Soyons clair, cet album n'est ni une proposition sur le renouveau de la pensée agnostique, ni une démarche néo-iconoclaste ni même un manifeste sur l'athéisme moderne. 
Cet ouvrage n'est que bêtise et drôlerie !

Y a pas de miracle, Davy Mourier, Fluide Glacial, humour noir

Mon avis :

Quand Davy Mourier vous dit qu'il n'y a pas de miracle, il n'y en a pas ! Faut pas chercher... sauf peut-être du côté de la Sainte Vierge qui n'a pas l'air si... si... il n'y a pas de mot pour la comparer à Dieu sur ce coup là. Dans ce volume ô combien bête et méchant (c'est pas moi qui le dit, c'est l'éditeur), Marie est un peu la voix de la raison... sauf que Dieu s'en bat les roupettes et s'éclate en jouissant (dans tous les sens du terme) de son omnipotence pour faire ce que bon lui semble.

Autant vous dire que cet humour noir (à un point que même le noir n'est pas assez sombre) : je n'aime pas beaucoup. Voire pas du tout, du tout ! Pourtant, si on tente de rester objectif face à ce défilé de blasphèmes en tous genres : Davy Mourier a atteint son but en créant un Dieu à l'image du pire qu'il puisse exister sur Terre. Ce genre d'homme qu'on traite immanquablement de pervers, de détraqué (sexuel, mental, ... à vous de choisir le qualificatif une fois que vous aurez lu ce florilège d'ignominies). Ce genre d'homme qu'on croit qu'il a touché le fond et BAM il en rajoute une couche pour que le dépit se lise sur nos visages blêmes.

Y a pas de miracle, Davy Mourier, Fluide Glacial, humour noir

Un dicton veut que « où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ». Autant vous dire que Davy Mourier – et par extension : Dieu – ne s'est pas gêné. Même la zoophilie est évoquée au détriment des dinosaures. En bref, le pire, du pire, du pire, ... puissance infini avec le seul dessin « digne » d'accompagner cet humour : la caricature. Simple et efficace.

Album_R_sf_txt_65px.jpg

soit on aime, soit on n'aime pas...

Il est maintenant grand temps pour moi d'aller me laver les yeux à l'eau de javel pour être sûr de bien les décrasse.

 

Aller, Amen comme on dit.

ShayHlyn.

PS : enfants, croyants et âmes sensibles s'abstenir n'est-ce pas... à vos risques et périls (au pire, me reste de la javel pour laver vos yeux...)

06/10/2017

AfteRz

 Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.Après tous, la vie est plus belle avec toi

Scénario : Charles Berberian
Dessin : Charles Berberian
Éditeur : Fluide Glacial
112
pages
Date de sortie : 23/08/2017
Genre : roman graphique, chronique sociale

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Afterz, c'est après. Tous les après. Le temps qui passe. « Et si notre époque n'était qu'une immense after ? Et si on était tous nés après la fête ? »

 

Berberian dresse le portrait d'une génération.

 

Deux amies presque inséparables, un chat qui dort, des clubbers en grappes et des âmes solitaires, un garçon flanqué d'un chien qui n'est pas le sien... 

Ils se cherchent, se frottent, se séparent et parfois se retrouvent. Leurs afters sont plus réussies que leurs nuits. Ou pas.

Les strips verticaux de Berberian s'enchaînent comme des perles et entraînent les personnages au cœur de la nuit, jusqu'aux tréfonds d'eux-mêmes, dans ce qu'ils ont de plus secret et d'intime. La poésie calme de Berberian nous rappelle qu'après la nuit, après l'insouciance et la fête, le petit jour porteur d'espoir se lève enfin...

 

Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.

Mon avis

 

Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.« ça me déprime », « toujours aussi chiant », « j'en ai marre », « je suis en train de gâcher ma vie », ... voilà qui en dit long sur la pensée actuelle de beaucoup de monde. Tout tourne autour d'Internet, savoir qui est IN, qui est OUT, les catastrophes qui se passent dans le monde à chaque seconde et qui sont automatiquement relayées sur la toile. On obtient tout, tout de suite et finalement... c'est lassant. La vie perd son sens, le goût doux amer qui lui est propre. Dès lors, bien que ce roman graphique tourne autour de l'apathie de ses personnages, que seule la mise en page égaie un peu notre lecture : on se prend au jeu. Parce que finalement, ne nous posons-nous pas, nous aussi (ou du moins certains d'entre nous) ces questions existentielles ? Ne cherchons-nous pas l'amour ? Les émotions fortes ? L'envie de plus ?

 

Voilà ce que Charles Berberian nous dépeint au fil des pages qui se ressemblent tout en étant différentes. La façon de réagir à une idée, une décision ou une action ; la façon d'être de chacun ainsi que leurs façons de penser. Même les animaux de compagnie y vont de leurs remarques sur l'existence... comme quoi, ne dites jamais à votre chat :

 

« Tu as vraiment la belle vie, toi. Pas de problèmes d'argent, de poids, de cœur, de peau... tu vieillis sans que ça se voie. Ton but dans la vie, c'est de manger et de dormir... » (Afterz, Charles Berberian, p.9)

 

Parce que finalement, vous n'êtes pas dans sa tête, ni dans celle du chien qui ne s'y retrouve plus avec tous ces humains qui gravitent dans son cocon familiale au point de ne plus savoir qui est son maître, ni même se rendre compte que ce dernier est parti, le laissant aux soins d'un ami :

 

« Est-ce que, par hasard, cet inconnu chercherait à se faire adopter ? » (Afterz, Charles Berberian, p.71)

 

« Les humains sont compliqués. Entre eux c'est encore plus compliqué, alors ils s'attachent à nous... une laisse, c'est quand même plus simple que des liens. » (Afterz, Charles Berberian, p.85)

 

Tant de pensées et de réflexions qui se font affalés dans un canapé entre amis, les yeux rivés chacun sur leur smartphone ; en soirée, entourés de célébrités éphémères, saugrenues, m'as-tu-vu, ... ou encore dans un lit, avec un partenaire d'un soir dont on ne sait plus quoi faire.

Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.

Une invitation à la réflexion pour laquelle il faut faire attention de ne pas tomber dans le pessimisme ou la dépression. Tenter de voir plus loin que les constats de cet ouvrage pour s'ouvrir un avenir plus clément, plus radieux... et des rêves plus colorés que ceux du chat souvent représentés dans cet ouvrage. Des dessins aussi ternes que les pensées évoquées... mais un autre graphisme n'aurait-il pas dénaturé l'idée majeure de cet ouvrage ?

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.

 

Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.

 

Afterz, Après tout la vie est pus belle avec toi, Charles Berberian, Fluide Glacial, chronique sociale, roman graphique.

À méditer.

ShayHlyn.

18/07/2017

L'été en pente douce

cov.jpg3.jpgScénario : Pierre Pelot

Dessin : Jean-Christophe Chauzy

Editeur : Fluide Glacial

112 pages – cartonné

Parution : 07 juin 2017

Polar érotico-psychologique à la française

 

Présentation de l’éditeur :

30 ans après sa sortie en salles, Jean-Christophe Chauzy et Pierre Pelot revisitent L'Été en pente douce, chef-d'oeuvre à l'atmosphère moite et sensuelle.

Fane hérite d'une maison dans un petit village de province lors d'un été caniculaire.
Il hérite également d'une ancestrale querelle de voisinage. La présence de Lilas, magnifique sotte et récente compagne de Fane, aggravera convoitise, jalousie et haine jusqu'au final dramatique et inattendu.

2.jpg


Roman de Pierre Pelot écrit en 1980, L'Été en pente douce est devenu culte grâce au film éponyme (avec Pauline Lafont, inoubliable, Jean-Pierre Bacri et Jacques Villeret) qui fêtera au printemps les 30 ans de sa sortie.

Pierre Pelot s'est prêté au jeu de la réécriture pour cette superbe adaptation dessinée à l'aquarelle par Chauzy.

4.jpg

Mon avis :

Sexe, bêtise et violence : le cocktail d’un été forcément caniculaire dans une France tellement profonde et vintage qu’elle en finit par ressembler aux ambiances d’un western psychologique où un Dylan Stark de temps plus modernes viendrait faire des (ré)apparitions. De tout bons ingrédients pour une recette parfaite et de saison. Même le nom de l’éditeur semble participer à cette transmutation de la littérature populaire, du cinéma et de la BD pour cet album torride et rafraichissant.

 

1.jpg

Les personnages ont été quelque peu modifiés et la fin de l'histoire, revue et corrigée. Point focal du récit, Lilas, passée de blonde à brune, apporte sa surdose de sexualité trouble et irrésistible. Fane est ici défiguré, mais sa trogne n’a rien à envier à celles des autres protagonistes. Le travail à l’aquarelle de Chauzy colle au scénario comme un caramel mou à son emballage resté sur le siège arrière d’une deuche en plein été.

5.jpg

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

11/07/2017

Le petit chemin caillouteux T.1

salch_vacances.jpg9782352078876_pg.jpgAuteur : Éric Salch.
Éditeur : Fluide Glacial.
72 pages.
Sortie : 14 JUIN 2017.
Genre : Humour.

 

 


Résumé :

Après le succès du Lookbook, Salch, l'enfant terrible de la BD d'humour, livre un album plus personnel sur la vie d'un père d'aujourd'hui. Quel avenir pour les pères divorcés inconséquents, paresseux, angoissés et rongés par la culpabilité ? C'est à ça que répond Salch avec un album inspiré de sa vie.


Mon avis :

Si un chroniqueur ou une chroniqueuse d'un autre site ayant déjà chroniqué cet album passe faire un tour sur Samba BD, sait-on jamais, il ou elle comprendra d'emblée mon acharnement. Parfois, les pires BD sont les plus paginées. Lorsqu'on regarde la couverture et qu'on lit le titre, on se dit : "tiens, ça à l'air d'être une belle oeuvre, bien paterne, justement". Ensuite, quand on commence à feuilleter ce "travail", on est éclaboussé par une vulgarité rendant même Jean-Marie Bigard et Laurent Baffie polis, un dessin archi-rarement beau et une imagination paupériste et consternante ! Si un père divorcé se reconnait en lisant cette bande dessinée, qu'il aille illico presto voir un psy. Éric Salch avait bossé dans la mode durant plusieurs années et il en parle dans ce premier tome, avec une loisible ironie et autodérision. Je ne sais pas ce qu'il valait mais il aurait peut-être dû rester sur cette autostrade. Sans du tout vouloir influencer les bédévores, celui ou celle qui se regimbe contre cette autobiographie ne rate rien et conserve ses sous car quel éplorement de savoir que des arbres sont décimés pour que ce genre de création soit autorisée. En même temps, je découvre ce que c'est de s'attaquer à l'univers Fluide Glacial et dans ma découverte, la métaphore du petit chemin caillouteux se transforme, pour moi, en grand emmanchement malencontreux.

salch.jpg


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a04-3e788e4.gif

 

a03-3e788b8.gif

 

a03-3e788b8.gif

18/06/2017

Les chroniques courtes (134): Trump de A à Z, Le livre noir, Vertical T18,Môeuh ! T.1

trump de A à Z.jpgtrump de A à Z r.jpgScénario : Hervé Bourhis, Collectif
Dessin : Hervé Bourhis, Collectif
Editeur: Casterman.
Sortie: 24 mai 2017.
Genre:Humour.

 

 

Un seul organisme de sondage sur 19 pensait que le clown de la TV milliardaire irait au bureau ovale.
Mais qui est donc cet énergumène ? Hervé Bourhis se lance sur tous les sujets« alphabétiquement » de cet individu Anti système, en passant par Ivanka, mais aussi Golden shower. Quand on dresse le portrait de l’impertinent 45ème président, il faut quelques potes dessinateurs pour saisir l’ensemble des bêtises et une dose d’impertinence pour décrire ce blondinet couleur Marilyn adorant les fesses et la gaudriole. 
Un divertissement pour le lecteur sensible à la politique, à l’actualité et qui possède une longue vue au second degré avec un doigt de cynisme.
Sympa avec des sujets sérieux évoqués comme le KKK ou la vision de la vieille Europe, le programme de santé de son prédécesseur… Lisez le donc avant qu’il ne soit démis. J’arrête d’en parler sinon Washington va twitter : « Samba BD je ne vous envoie pas Ivanka mais des agents de la CIA ».
Robsy

a06-3e788fc.gif

trump de A à Zdr.jpg

____________________________________________

 Le Livre Noir

trump de a à z,bourhis,humour,politique,castermantrump de a à z,bourhis,humour,politique,castermanAuteur: Lefred-Thouron.
Editeur: Fluide glacial.
Sortie:17 mai 2017.
Genre: Humour noir?

 

 

 

En regardant la couverture,on pourrait penser à un manuel occulte, mais le nom de l’éditeur rassure Fluide Glacial : cela va délirer…
Tout est parti d’un poisson d’avril (dans la revue du même nom) qui annonçait la sortie d’un album du dessinateur de presse engagé Lefred –Thouron. Les messages arrivant à la rédaction à ce sujet, il a été décidé de donner vie à cette blague.
C’est plus proche du travail d’artiste conceptuel que de la BD. Si Delphine Boel (respect) dit blabla en boucle, l’auteur c’est noir noir, on est en mode catalogue d’une exposition.
Une page noire et sur l’autre un cadre noir avec des variantes de tailles ou de polices de caractères pour en tirer un gag. Le point faible c’est que l’humour est souvent décalé (ou absent) et c’est difficile d’apprécier le travail qui est derrière.
Un concept un peu délirant comme ce double code barre sur la quatrième page pour troubler le vendeur. On est loin des « idées noires », mais pour offrir à votre beau-frère que vous soupçonnez d’avoir crevé vos pneus la nuit (donc dans le noir) c’est le cadeau idéal.
La démarche artistique c’est bien, mais parfois un peu inutile.

a02-3e788b1.gif

Robsy.

______________________________________

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farcetrump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farceAuteur : Shinichi Ishizuka.
Éditeur : Glénat Manga.
212 pages.
Sortie : 19 avril 2017.
Genre : Seinen.





Népal, Amérique du Nord et du Sud, Europe... Sanpo Shimazaki a conquis les plus hauts sommets du monde. Il connaît les techniques d'alpinisme, la splendeur des montagnes, mais aussi les tragédies qui s'y produisent. De retour dans les Alpes japonaises qui l'on vu naître, il croise la route de victimes, souvent impliquées dans d'horribles accidents.

Sanpo Shimazaki a été chef d'une équipe de secouristes aux États-Unis. Une fois au Népal, il a rencontré par hasard une expédition pour l'Everest menée par son ami de toujours : Oscar. Il a fait une partie de la route avec ce groupe dont il avait autrefois secouru un des membres, Sosuke Oda, prisonnier d'une crevasse dans les montagnes du Japon.

Ce manga m'a automatiquement fait penser au film Cliffhanger de Renny Harlin, avec "l'éminent" Sylvester Stallone. À la différence, c'est qu'il y a plus de personnes prisonnières dans des précipices, aucun crash d'avion et aucune prise d'otage. Cela étant dit, ce dix-huitième volet ne manque ni d'action, ni de suspense et Sanpo est un individu ahurissant puisqu'il tient bon là où tout le monde lâche prise ! En effet, c'est un demi-dieu avéré qui, EN PLUS, ne manque pas d'humour et de grivoiserie là où il est presque difficile d'en avoir. Pourtant, il ne se drogue pas (rires).

Hélas, seules les quatre dernière pages nous honorent d'un dessin en couleur. Quant aux autres, elles sont certes animées de résurrections mais les visages des protagonistes ravagés par des rafales enneigées sont inexpressifs. Laconiquement, à l'approche de l'été, cette lecture ne fera pas grimper le mercure mais plutôt baisser la température.

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce


Mister Med.

a06-3e788fc.gif

 

 

_________________________________________________

 

Môeuh ! T.1

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce,vertical,ishizuka,glénat mangatrump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce,vertical,ishizuka,glénat mangaDessin : Thijs Wilms.
Scénario : Wil Raymakers.
Éditeur : Bamboo.
48 pages.
Sortie : 29 mars 2017.
Genre : Humour, jeunesse.




Bienvenue dans le parc animalier le plus délirant de la BD ! Son propriétaire, un bœuf en salopette, a fort à faire avec toute une ménagerie qu'il doit gérer sans ménagement. Car de la girafe à la tortue, du kangourou au gorille, les animaux sont prêts à toutes les facéties pour une franche rigolade.

J'ai trois choses à écrire à propos de l'humour de cet album : efficace, intelligent, universel. Connaissez-vous « Le Cri de l'Autruche » ou bien « Le Fond du Bocal » de Nicolas Poupon ? J'ai la nette impression que les deux hommes à qui on doit cette réalisation s'en sont inspirés ainsi que des tôliers comme Gary Larson et Walt Disney. En fait, les deux néerlandais Wilms et Raymakers en sont les méritoires héritiers. Vous cherchez les bulles ? Vous n'en trouverez pas. Les scénettes n'en ont nullement besoin sinon, ce ne serait pas aussi délassant. Le dessinateur nous a déroulé un dessin très suggestif qui accentue bien les cambrures des bestioles. Il y a juste un moment où la répétition s'incruste mais après, c'est reparti pour un humour bien calibré. Ceci pour la modique somme de 3 € ! Un prix de lancement formellement dû à la durée de la crise. Les trois tomes suivants sont déjà en vente (le n°2 est aussi à 3 €) et le cinquième sera "dévorable" à compter du 28 juin 2017. Minh De Van disait "pour être heureux, inspire-toi de la conduite des animaux". Mais pour s'amuser un peu, imagine ce que ce bœuf peut faire dans cet impayable zoo !

trump de a à z,bourhis,humour,politique,casterman,le livre noir,lefred-thouron,fluide glacial,farce,vertical,ishizuka,glénat manga,moeuh!,wilms,raymakers,bamboo


Mister Med.

a07-3e78901.gif

__________________________________________

27/05/2017

L'art du 9e art

cov.jpg2.jpgScénario et dessin : Emmanuel Reuzé

Editeur : Fluide Glacial

128 pages – cartonné

Parution : 17 mai 2017

Humour parodique

 

Présentation :

Les parties de chapitre Apprends la critique de BD sans bosser et La technique pour écrire des critiques qui se la pètent m’ont bien servi. Merci Emmanuel!

A la place de recopier le texte du communiqué de presse ou le résumé qui se trouve sur le site de l'éditeur, je vous ai simplement copié l'image de la la quatrième de couverture. Fastoche!

1.jpg

Mon avis :

Si vous êtes amateur de BD, vous connaissez certainement les ouvrages de Scott McCloud dont l’incontournable Art invisible.

Tel le Gainsbard de Gainsbourg, voici le McCrawd de McCloud : en (plus) gros, ce que l’acide est à la limonade !

6.jpg

En 18 chapitres, l’incontestable érudition de l’auteur lui permet de décortiquer tous les travers du (petit) monde de l’art séquentiel. Tout y est passé à la moulinette, tout le monde en prend plein la gueule.

3.jpg

Les thèmes (mal)traités : la nouvelle BD, la BD girly, les critiques de BD, les blogs, les éditeurs, les lecteurs, les libraires, les attachées de presse, les chroniqueurs, les auteurs, … Les sujets (qui fâchent) : la BD et le fric, les arnaques, l’incompétence, les prix, les jurys, les festivals, les adaptations, les remakes, les stéréotypes, …

4.jpg

Cynique, parodique, délirant, facétieux, impertinent, méchant, sadique, mordant, pervers, iconoclaste, décalé, drôle, grinçant, féroce, … Les adjectifs ne pas manquent pour qualifier cet indispensable pavé, excellente synthèse de ce que le 9ème art peut encore signifier (ou pas, ou plus) aujourd’hui. Triomphe de la mauvaise foi, du mauvais goût et de la dérision, selon les points de vue, L’art du 9ème art vous permettra de mieux comprendre (entre autres) la surproduction actuelle ainsi que les rouages de ce phénomène culturel qu’est la BD.

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

7_10.png

 

7_10.png

 

7_10.png

 Skippy

30/03/2017

amour, passion et CX diesel - Intégrale

amour passion et cx diesel.jpgamour passion et cx diesel_pl.jpgScénario : Fabcaro
Dessin : James
Éditeur : Fluide Glacial
287 pages
Date de sortie :  15 février 2017
Genre : humour

 

 

Présentation de l'éditeur

Quand Cynthia a annoncé que Harold, son mari, était souffrant, le sujet de la succession a aussitôt agité leurs quatre enfants et conjoints, Brandon (et son épouse Jessifer), Bill, Pamela (et son mari Tony), et Jean-Mortens. Et notamment la question qui brûle toutes les lèvres : qui va hériter de la CX diesel que tous convoitent ? À partir de ce pré-supposé, Fabcaro (Les Nouvelles Aventures de Gai-Luron, Zaï Zaï Zaï Zaï...) et James (Dans mon open space, À la folie, Comme un lundi, Hipster than ever...) s'en donnent à coeur joie : alliances, retournements de situations, émotions, coups bas ...

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

Mon avis

Éteignez la télé, et bannissez a tout jamais de vos programmes favoris Sitcoms et autres soap opéra inter-minables qui racontent les affres et déconvenues de familles improbables. Finis aussi les rires en boites ponctuant les saynètes de ses séries sketch et kitsch qui auront fait rire (ou pleurer) des générations.

Fabcarro est passé dans le coin et vous garanti au volant d'une bonne vieille CX Diesel, de francs et revigorants éclats de rire, des vrais, qui vous appartiennent et que vous partagerez forcément avec votre entourage.

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

Il faut dire que la famille Gonzalès dont il est question ici, vaut son pesant d'or au royaume de la beaufitude, de l'absurde et de la crétinerie. Les personnages sont tous magnifiquement plantés et il n'y en a pas un pour rattraper l'autre : Cynthia, la mère idiote qui ne comprend rien à rien ; Brandon, patron abruti et égocentrique d'une boîte de nuit d'un autre âge ; sa femme Jessifer, nymphomane à ses heures ; Bill, prétentieux inculte ; Pamela, un brin égoïste et son mari Tony, crétin alcoolique et chômeur mythomane. Et puis il y a Jean-Mortens, franchement moins con que les autres, métisse homosexuel qui à l'air d'être dans cette famille comme un chien dans un jeu de quilles. Sa situation sera sujette à des gags désopilants et affligeants devant les réactions des siens, plus bêtes que méchantes, lors de son coming out et lors de sa quête d'identité. Enfin Harold, le père, point de convergence de toutes les attentions, dont on se demande finalement s'il a vraiment Alzheimer tant c'est le seul à avoir de temps en temps des propos censés. Ce qui ne l'empêche pas, ceci étant, de lancer aussi quelques vacheries bien placées. Bref, nous avons là un bel aréopage d'abrutis à côté des quels les Bidochons font figure d'érudits.

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

Fabcarro est un brillant conteur et il met en scène tout ce petit monde comme s'il mettait en scène une pièce de théâtre, où s'il réalisait une série télé. Le titre est d'ailleurs suffisamment évocateur pour comprendre de quoi il retourne. Construit comme les séries télé, avec plusieurs fils conducteurs sur lesquels la caméra se pose tour à tour, Fabcarro met en scène la vie courante et les relations familiales en créant plusieurs petites intrigues autour du principal sujet : l'héritage de la CX.

Ainsi, derrière la façade de ces gags en 6 cases d'un humour débridé aux dialogues finement ciselés et délicieusement acerbes, se terminant systématiquement par une chute ou le non-sens est la règle absolue, se cachent des sujets sensibles et réels comme les relations de famille, l'adoption, le rapport à l'argent, la chirurgie esthétique, le racisme, l'homosexualité, le machisme, la maladie, l'alcoolisme, le chômage, la dépression, et j'en passe des graves et des cocasses…

Cette famille insupportable dans son univers (im)pitoyable, James réussit à nous la rendre sympathique en dessinant des personnages anthropomorphes. Ce style, combiné à des couleurs douces et chaleureuses, apporte une forme de tendresse dans la violence qui anime les protagonistes. Et puis cela permet de rester dans l'humour décalé sans tomber dans le mépris. La simplicité du dessin et la mise en scène épurée sont totalement au service du texte. Faisant l'économie de décors, les personnages occupent tout l'espace et sont représentés en pied avec juste deux ou trois accessoires afin de «toujours mettre en avant les dialogues ciselés écrits par Fabrice» comme le fait remarquer James dans le making-of qui termine cette intégrale.

Amour, passion & CX diesel, c'est la série qui vous fera aimer les Sitcoms et Citroën ! Ou pas ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

 

amour passion et cx diesel,fabcaro,james,bengrrr,fluide glacial,sitcom,humour,soap opera,910,022017

16/02/2017

Lockgroove Comix

Couv_297773.jpgVerso_297773.jpgScénario et dessin : Jean-Christophe Menu

Editeur : Fluide Glacial

96 pages – cartonné

Parution : 18 janvier 2017

 

Autobiographie musicale dessinée

 

Présentation :

Une ode au disque vinyle et au rock'n'roll

Le Lockgroove, de l'anglais Locked Groove, est le « sillon sans fin » qui boucle chaque face d'un disque vinyle, habituellement silencieux mais parfois enregistré.

Le lockgroove désigne alors ce morceau de musique se bouclant sur lui-même et donc infini. Le symbole (∞) pour Jean-Christophe Menu est donc tout à la fois métaphysique et militant pour la cause de l'analogique ! Ce genre de fantaisies possible sur vinyls fait la joie des puristes qui apprécieront dans Lockgroove Comix cette ode au disque vinyle, à l'objet microsillon, et à la musique.

lgc2.jpg

Mon avis :

Compilation des albums aux mêmes titres parus à L’Association, Lockgroove Comix est une sélection de souvenirs de l’auteur avec comme fil rouge sa passion pour la musique, alternative de préférence. Cela tient plus du collage anachronique avec des flashs autobiographiques en guise de fixateur. Dans son style très personnel et très éclectique, J-C Menu va jusqu’à conférer à certaines stars du rock un statut de personnage à part entière. C’est le cas, par exemple, du déjanté David Thomas du groupe Père Ubu. Le chanteur Afric Simone est, lui, associé à Rama Yade, le tube Ramaya étant leur dénominateur commun!!!

LGC1.jpg

Loufoque, nostalgique, maniaque, érudit, passionnément bizarre, voire modestement prétentieux, ce bouquin est à l’image de son auteur, authentique pilier de concert :  attachant et irritant, tout à la fois.

De la contre-culture alternative en quelque sorte !

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710

 

le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710

 

le train des orphelins,racines,charlot,fourquemin,bamboo,grand angle,western,histoire,chronique sociale,012017,710

Skippy

03/02/2017

Il était une fois Idées Noires

Franquin, idees noires, humour noir, noir et blanc, fluide glacialFranquin, idees noires, humour noir, noir et blanc, fluide glacialDessin : Franquin
Scénario : Franquin
Éditeur : Fluide Glacial
Sortie : 18 Janvier 2017
120 pages
Genre : Humour

 

 

 

Résumé de l'éditeur :


franquin,idees noires,humour noir,noir et blanc,fluide glacialEntre les témoignages de ses proches et amis (Isabelle Franquin, Marcel Gotlib, Frédéric Jannin), les hommages de ses collègues de Fluide Glacial (Goossens, Édika) et de la génération suivante (Foerster, Pixel Vengeur, Ferri, Fabrice Erre...), cet ouvrage tente d'apporter un nouvel éclairage sur la dernière période artistique de Franquin, teintée d'humour noir, d'engagements humanistes, mais finalement pas aussi désespérée qu'il n'y paraît.

 

 

  

Mon avis :


franquin,idees noires,humour noir,noir et blanc,fluide glacialTout est dit dans le résumé de l’éditeur, juste au-dessus. Si je devais développer un peu (je le dois, non ?) je confirmerais que les entretiens avec les proches de Franquin sont très accessibles : ni trop long, ni trop bardés de références qui pourraient décourager un admirateur de Franquin moyen. L’humour, comme pour allier la forme au fond, y est très présent, ce qui ne gâche rien. Enfin, nous sommes gâtés avec les deux cerises sur ce gâteau au chocolat… noir que sont les interviews de Gotlib et de Franquin himself, en personne, de dedans la vraie vie de quand il avait le bon goût d’être encore vivant. 
Les hommages, quant à eux, me semblent assez inégaux. Certains sont excellents et d’autres… un peu moins. En même temps, l’exercice n’est vraiment pas aisé et je ne me permettrais certainement pas de jeter la pierre à ceux qui s’y sont essayé, même avec un succès tout relatif.

 


franquin,idees noires,humour noir,noir et blanc,fluide glacialEt puis, bien sûr, il y a les Idées Noires… Un concentré d’humour noir, en quelques cases à chaque fois - publiées sous forme de page unique à raison d’une par mois, d’abord dans le Trombone Illustré, puis dans Fluide Glacial - unanimement (semble-t-il) apprécié par les bédéphiles. L’humanisme, l’empathie pour les êtres vivants (qu’ils soient humains, animaux ou végétaux), l’antimilitarisme, la critique de la société de consommation, le cynisme, la cupidité, L’avenir de l’humanité, etc. Tous ces sujets sont abordés avec justesse, finesse et une très grande sensibilité. La technique, elle, encre noire sur fond blanc, est non seulement parfaitement maîtrisée (il s’agit quand même de Franquin, merde !!!), mais elle entre également en parfaite symbiose avec le propos. Du grand Art !

 

 

Un seul regret : elles n’y sont pas toutes. Oui, je sais, pour ça il existe l’intégrale (tome 1 et 2 regroupés), mais bon, je me disais tout simplement que, quitte à faire un 120 pages carrément bien fourni (pas très cher d’ailleurs – 19,90€), on aurait pu, peut-être, mettre un peu plus de pages, histoire de pouvoir caser effectivement TOUTES les (69) planches de Franquin sur ce sujet. C’est un peu dommage.

 

franquin,idees noires,humour noir,noir et blanc,fluide glacial

 

Cela dit, Il était une fois Idées Noires reste (et devrait devenir) un ouvrage de référence pour les fans de Franquin.

 

PS : Les notes suivantes concernent l'ouvrage complet, pas juste Idées Noires.

 

                                  

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Franquin, idees noires, humour noir, noir et blanc, fluide glacial

 

Franquin, idees noires, humour noir, noir et blanc, fluide glacial

 

Franquin, idees noires, humour noir, noir et blanc, fluide glacial

 

Et pour poursuivre l'expérience Idées Noires, de très bonnes adaptations vidéos sont visibles sur YouTube.

 


                                

 

Odradek.

 

16/06/2016

Le bonheur occidental

le bonheur occidental,berberian,fluide glacial,éditions audiele bonheur occidental,berberian,fluide glacial,éditions audieAuteur : Charles Berberian
Éditeur : Fluide Glacial
96 pages
Sortie : 18 mai 2016
Genre : Chronique sociale, Humour

 

 

 

Eh bien... Voilà un album qui me laisse de marbre, et très morose.

Cela n'engage que moi et je ne suis certainement pas la mieux à même de porter un jugement de valeur sur le travail de l'auteur, qui n'est pas né de la dernière pluie et mêle ici ses états d'âme aux problèmes du vaste monde. Seulement, il s'adresse aux grandes personnes qui s'intéressent à l'actualité politique, sociale, économique, et y comprennent (ou croient y comprendre) quelque chose, et la prennent très au sérieux, quoi qu'elles fassent mine de la tourner en dérision.

Forcément, ces grandes personnes ne peuvent courir qu'après un bonheur prêt-à-porter, un peu étriqué, qui passe régulièrement de mode, et qui aura des contours formatés à l'image de celui que nous vendent les médias, la société de consommation et de loisirs, et leurs élus tantôt déguisés en responsables dans leurs costumes-cravates, tantôt mis à nus dans leur pitoyable médiocrité.
Et quand elles arrivent à en attraper un fragment, boum ! le péril oriental les pulvérise...

Pas de quoi rire.

A la question : "Et le bonheur dans tout cela ? Est-il possible ici en Occident ?"
Berberian répond : "Qui sait ? Comme j'essaie de le montrer dans l'épisode appelé "La vie de bohème", le bonheur c'est d'être assis à une terrasse, se balader dans les rues, sans avoir conscience que tout peut basculer dans l'horreur, comme ce fut le cas en novembre à Paris. Mais pour certains, le bonheur peut parfaitement être assimilé à la possession d'un iPhone ou d'un ordinateur. Et pour d'autres, le bonheur c'est prendre conscience qu'il n'y a pas eu de guerre en Europe depuis la deuxième guerre mondiale. Ce qui ramène au constat terrible que ce sont "les autres" qui font aujourd'hui la guerre à notre place. Et que celle-ci finit également par arriver sur notre sol, par le biais du terrorisme. Bref, ce n'est pas simple à définir, le bonheur."

En règle générale, chez Fluide Glacial, on est plutôt dans le genre grosse poilade.
Là, pas du tout.
Et j'ai trouvé le dessin aussi morne que le propos.

Mais encore une fois, cela n'engage que moi.
D'autres ont aimé, ou aimeront.

a04-3e788e4.gif

 

 

Virgule