30/10/2017

DARK MUSEUM: Le Cri

dark museum,le cri,edvard munch,alcante,gihef,luc brahy,delcourtScénario : Alcante & Gihef
Dessin : Luc Brahi
Éditeur : Delcourt
54 pages
Date de sortie :  27 septembre 2017
Genre : Horreur, fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur:

1890, Copenhague. Edvard Munch, déjà fragile mentalement, est interné en secret suite à la mort de son père. Face à la détresse d’une amie du peintre, le directeur demande l’assistance d’un jeune médecin ouvert aux nouvelles théories psychanalytiques. Ensemble, ils pensent avoir découvert l’origine du traumatisme de Munch et décident de l’emmener au bout du monde se confronter à son propre cauchemar. 

dark museum,le cri, edvard münch,alcante,gihef,luc brahy,delcourt

Mon avis:

Un récit horrible qui mêle réalité historique, comme le fait que Edvard Munch ait bien été interné pour troubles de la personnalité où la terrible éruption volcanique du Krakatoa à l'est de Java en 1883, avec un imaginaire débridé qui mène le récit crescendo jusqu'au dénouement final. 

Bravo aux scénaristes Alcante et Gihef qui ont écrit une histoire fantastique où se côtoient superstitions indigènes, croyances chrétiennes et athéisme scientifique. Les personnages du chef de tribu, du psychiatre et du père catholique sont bien typés et leurs idées, mêlées à la volonté de Marie, amie d'Edvard, qui veut le sauver à tout prix, porteront les événements jusqu'à leur conclusion tragique. L'équipée du groupe les fera affronter tous les dangers, dans la jungle, en mer d'Indonésie et, surtout, au sommet du volcan Krakatoa en éruption.

dark museum,le cri,edvard munch,alcante,gihef,luc brahy,delcourt

L'artiste Luc Brahy a su dessiner des scènes dignes de ce que l'on peut imaginer être l'Enfer et la colorisation sombre, tirant vers le rouge et le noir, de Delphine Rieu finit d'apporter à l'album cette impression terriblement infernale.

Un album intéressant qui nous fait augurer d'une belle série à continuer.

JR 

dark museum,le cri,edvard munch,alcante,gihef,luc brahy,delcourt

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

12/04/2017

DARK MUSEUM Tome 1 American Gothic

Couv_298365.jpgVerso_298365.jpgScénario : Alcante et Gihef
Dessin : Stéphane Perger
Éditeur : DELCOURT
54 pages
Date de sortie : 15 février 2017  
Genre : Horreur

 

 

Résumé de l'action:

1930, Iowa. Les effets de la crise sont terribles dans cette partie de l’Amérique. Avec la misère, l’égoïsme prévaut. L’installation d’un cirque en pleine sécheresse finit d’échauffer les esprits. Alors que Lazarus Henkel désespère de pouvoir nourrir sa famille, un accident de voiture se produit près de sa ferme. L’odeur du corps du conducteur en train de brûler lui inspire une macabre solution… 

dark museum,american gothic,dépression1930,delcourt,canibalisme,alcante,gihef,stéphane perger

Mon avis:

Voici une idée originale ! raconter une histoire créée avec des personnages fictifs sortis d'une œuvre d'art bien réelle, elle. Ici les auteurs se servent du fameux tableau American Gothic de l'artiste  Grant Wood pour nous dresser un portrait (c'est le mot juste) sordide de l'Amérique lors de la crise économique des années 30. La famille Henkel est au bord du gouffre, le père Lazarus est veuf et a du mal à nourrir ses enfants, Epiphany et Caleb, ainsi que sa vieille mère. Le maire de la ville s'enrichit sur le dos des habitants, le shérif est impuissant... De plus une fête foraine s'installe en ville et, avec l'accord du maire corrompu, pompe toute l'eau de la pauvre réserve des habitants créant une situation explosive. L'histoire bascule dans l'horreur quand Lazarus, grâce à sa fille, trouve une idée définitive et sanglante pour nourrir convenablement sa famille !

 

dark museum,american gothic,dépression1930,delcourt,canibalisme,alcante,gihef,stéphane perger

cette odeur... on dirait le poulet rôti que

maman nous préparait le dimanche midi...

 

Les scénaristes Alcante et Gihef ont su nous faire ressentir le climat de haine, de misère et de tristesse de cette époque et nous font penser souvent au merveilleux film de John Ford d'après Steinbeck, "Les raisins de la colère" (bon ils ont dû se souvenir aussi de la scène du barbecue dans le premier "La nuit des morts-vivants). De son côté, l'artiste Stéphane Perger, sait rendre les personnages encore plus sombres et sordides; ses visages sont déformés par la faim et la misère et la violence se lit sur tous les traits. La couleur, dominée par les gris, le jaune et le rouge, apporte une odeur rance de sang et de mort.

J'aimais beaucoup le tableau de Wood et j'avoue que je vais maintenant le regarder en pensant aux horribles secrets derrière les visages des personnages.

JR 

PS: ne lisez pas cet album en déjeunant surtout...

 

dark museum,american gothic,dépression1930,delcourt,canibalisme,alcante,gihef,stéphane perger

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

24/01/2017

Star Fuckers - tome 1 - la belle et les bêtes

star fuckers, alcante, gihef, teague, kennes éditions, polar, humour, star fuckers, alcante, gihef, teague, kennes éditions, polar, humour, Scénario : Alcante et Gihef
Dessin : Dylan Teague
Éditeur : Kennes Éditions
48 pages
Date de sortie : janvier 2017
Genre :polar, comédie

 

 

 

 

Résumé

 

Maria, jeune et très jolie Mexicaine de 18 ans rêve d'une autre vie et décide de traverser nuitamment le Rio Grande pour faire sa vie aux États-Unis. Les patrouilles de polices ont beau être nombreuses et suréquipées, les stratagèmes pour les mettre en défaut sont malin et la belle Maria va pouvoir entamer son plan de carrière pour accéder à ses rêves.

Mais le chemin qui mène aux étoiles n'est pas vraiment bordé de pétales de roses. La route est sinueuse, semée d'embûches et de malfaisants. Maria débute donc avec les atouts dont elle dispose, son charme hyper sexy, et trouve une place dans une boite de srtrip tease. Elle va découvrir une facette peu reluisante du star système hollywoodien et notamment les travers pervers de la superstar Hugh Gates, et fera la rencontre de Bill, un client fidèle au physique peu avenant mais très correct et surtout très au fait du fonctionnement du showbiz. Forcément : c'est un ancien paparazzi ! Ces deux rencontres seront déterminantes pour l'avenir de Maria.

 

 

 

 "- Tu te souviens de cet agent artistique qui m'avait laissé sa carte ?

- Wong Lau ?... Ce ''connard laqué'' te fait des misères ? ..."

 

Mon avis

 

Avec son titre choc, voilà un album qui dénote dans le catalogue de Kennes Éditions ! Mais malgré sa couverture un peu racoleuse, ne craignez pas d'ouvrir l'album de peur de tomber sur une débauche de fesses et de nichons. Bien sûr, je vous mentirai en vous disant qu'il n'y a pas quelques poitrails et fessiers à l'air libre, mais finalement pas tellement plus que dans tout un tas de BD aux allures plus sages, et au moins là c'est justifié puisque ça s'intègre complètement dans le déroulé du récit.

Le propos ici est très simple, avoué d'entrée de jeu et assumé. Starfuckers se veut être une série délibérément sexy et drôle, oscillant entre thriller et comédie dans l'univers complètement barré du showbiz. S'inspirant des séries TV Nip/Tuck et Californication, les scénaristes Gihef et Alcante nous servent un petit polar à priori sans grande prétention mais des plus sympathiques et lancent avec ce premier album une série qui pourrait bien durer. Les personnages mis en scène sont assez réussis, avec ce chouillat de caricature et d'exagération de leur traits qui les rendent sympathiques ou détestables, ou les deux à la fois ! Bon, pour Maria, c'est sûr que sa plastique aide à la rendre attachante !

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

On ajoute à tout ça une mini galerie de personnages secondaires inattendue et digne des meilleurs seconds rôles du cinéma, des dialogues bien servis avec des répliques qui fusent, un dessin réaliste très soigné au découpage rythmé façon "cinoche", et quelques petits messages en arrière plan sur la vie, la réussite sociale et le show business, et on obtient un début de série vraiment prometteur. D'ailleurs, les auteurs savent où ils vont et prévoient une histoire complète par tome avec comme fil rouge l'ascension de Maria et comme toile de fond de cette comédie sexy une critique à peine cachée du star système et de ses dérives.

Vite la suite ! Il me tarde de voir jusqu'à quel point le titre va prendre son double sens ...

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

 

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

 

star fuckers,alcante,gihef,teague,kennes éditions,polar,comédie, sexy,7/10,01/2017

 

Le blog de Dylan Teague

02/10/2016

Chroniques courtes (111): Les fondus des vins de Loire, Monster Club T2, OSS 117 T2

CCF27092016_00000.jpgCCF27092016_00001.jpgLes fondus des vins de Loire

scénario : CAZENOVE et RICHEZ

dessin : SAIVE

BAMBOO édition 

parution le 14/09/2016 - 38 pages

+ cahier de 10 pages sur les vins de La Loire

 

Voici le septième album consacré, par l'humour et la BD, à la connaissance des vignobles de nos régions. Si la description des différents cépages et vignobles du Val de Loire est très intéressante et nous donne envie de visiter la région et goûter à tous ces bons crus, les gags imaginés pour cela sont faibles et même souvent mauvais!

Un petit album qui donne l'eau à la bouche (le vin devrai-je dire) mais nous fait à peine sourire...

JR

scénario : 

dessin :    

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive

__________________________________________

 

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saivevignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saiveMONSTER CLUB 

Tome 2 Décapodes et vieilles lanternes

scénario : Jean-Luc MASBOU

dessin: FAW

DELCOURT - parution du 17/08/2016

48 pages - cartonné

 

Amateurs d'aventures maritimes, de monstres marins, émules d'Indiana Jones et du capitaine Némo, cet album est pour vous. Les pérégrinations de trois groupes de scientifiques et d'aventuriers qui se lancent à la recherche du calamar géant, bête mythique s'il en est!... faut dire que l'histoire se passe en 1879. Nos héros trouveront le calamar mais aussi un étrange monstre des profondeurs abyssales... Un bel album d'aventures pour jeunes intrépides.

JR

scénario :

dessin :     

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive,monstres marins,kraken,sous-marin,némo,delcourt

__________________________________________

 

vignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive,monstres marins,kraken,sous-marin,némo,delcourtvignobles,la loire,bamboo édition,richez,cazenove & saive,monstres marins,kraken,sous-marin,némo,delcourt

OSS 117

Tome 2 - Bon Mezzé d'Athènes

scénario : Gihef

dessin : Andréa Cunéo

Soleil - parution le 14/09/2016

48 pages - cartonné

 

 

Adapté du roman les Espions du Pirée, voici le deuxième volet des aventures en bande dessinée de l'agent secret imaginé par Jean Bruce. Hubert Bonisseur de la Bath est chargé de récupérer des plans ultra secrets qui font l'objet de la convoitise de moult services secrets. Avec Gihef au scénario et Andrea Cuneo au dessin en remplacement de Pino Rinaldi, cette adaptation a beau receler tous les ingrédients du thriller, la sauce à vraiment du mal à prendre. On s'ennuie très vite et on n'a pas franchement envie de prendre le train de l'aventure qui est pourtant trépidante.

a04-3e788e4.gif

 

 

Loubrun

__________________________________________ 

 

 

13/05/2016

Complot - Tome 4 - Le naufrage du Titanic

complot,naufrage du titanic,alcante,gihef,köllé,fiki,delcourt,fiction,histoire,thriller,810,042016complot,naufrage du titanic,alcante,gihef,köllé,fiki,delcourt,fiction,histoire,thriller,810,042016Scénario : Alcante et Gihef

Dessin : Bernard Köllé, I.S. Fiki

Éditeur : Delcourt

56 pages

date de sortie : avril 2016

genre : fiction, Histoire

 

 

 

14 avril 1912 : le Titanic heurte un iceberg et sombre, entraînant la mort de 1 500 passagers. La commission d'enquête stigmatise le capitaine du Californian qui croisait dans les parages. Son intervention aurait pu sauver de nombreuses vies. Le déshonneur du capitaine suscite l'intervention d'une de ses amies : l'enquête qu'elle mène pour prouver son innocence va révéler une tout autre vérité.

 

complot,naufrage du titanic,alcante,gihef,köllé,fiki,delcourt,fiction,histoire,thriller,810,042016

"Faites en sorte que plus rien ne soit filmé dans la zone 13 !"

La série Complot est de ces séries concept un peu casse-gueule qui se jouent de l'Histoire officielle tout en restituant le plus fidèlement possible les faits. Après avoir réécrit l'histoire du krach de 1929, de la fin des Templiers et de la plus controversée bataille de la guerre du Vietnam, le scénariste Alcante s'attaque à la catastrophe maritime la plus célèbre de tous les temps, le naufrage du Titanic. De tous ces évènements, à chaque fois on connait le début et la fin, mais entre les deux, que s'est-il réellement passé ? Si la version officielle n'était pas du tout celle que l'on a apprise dans les manuels d'Histoire ? Si la vérité avait été masquée pour satisfaire des intérêts supérieurs et inavouables au grand public ? Si l'Histoire n'était qu'un vaste complot ? Vaste sujet, surtout de nos jours où les théories complotistes les plus loufoques sont accessibles à tous sur Internet.

Si le but ici est clairement le divertissement, Alcante réussit néanmoins à nous faire avaler ses couleuvres avec beaucoup de talent et de subtilité.

Dans ce quatrième tome, les esprits faibles et chagrins pourront très facilement tomber dans le piège complotiste tant celui-ci est habilement mené et plausible. C'est là d'ailleurs le propre du complot que de rendre véridiques toutes les théories avancées à tel point qu'on ne sait plus qui, ni que croire.

En prenant pour point de départ la présence et la non intervention du paquebot Californian à proximité du Titanic lors du drame, et le procès à charge de son capitaine Stanley Lord, Alcante imagine une fiction sur fond d'enquête menée par une infirmière qui s'acharnera à réhabiliter le capitaine coupable. On tombe alors en plein thriller où espionnage, trahisons et rebondissements mènent la vie dure à l'histoire officielle.

complot,naufrage du titanic,alcante,gihef,köllé,fiki,delcourt,fiction,histoire,thriller,810,042016

 

Le dessin de style classique et réaliste aux traits fins et élégants est assuré par Bernard Köllé et I.S. Fiki. Les planches aux décors et cadrages soignés contribuent grandement à la réussite de cet album et nous mettent dans le bain dès les premières pages.

 

 

Tout cela tient furieusement la route et nous fait tout simplement oublier que ce n'est là que pure invention. A moins que ....



a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

 



 

15/12/2015

Greenwich Village T1 : Love is in the air.

greenwich village.jpggreenwich.jpgDessinateur : Antonio Lapone.
Scénariste : Gihef.

Editeur : Kennes

Sortie : septembre 2015.

Genre : aventures.

C’était au temps où New York "new-yorkait"
Printemps 1960. Norman Oaks est chroniqueur à la pige pour un journal new-yorkais. Il vit seul mais heureux dans son appartement de Greenwich Village. Sa quiétude est troublée par la jolie Bebe Newman, une hôtesse de l’air particulièrement bruyante qui s’installe un étage au-dessus du sien. Elle aime faire la nouba jusqu’au petit matin ; il aime se coucher et se lever à heures fixes. Elle ne jure que par la modernité ; il préfère la tradition. Bref, tout les oppose. Et pourtant, pour décourager un ex aussi collant que peu recommandable, Bebe convainc Norman de se faire passer pour son compagnon et de partager avec lui le même appartement. Une cohabitation qui s’annonce explosive!
Mon avis.
J’ai toujours eu un faible pour le dessin d’Antonio Lapone et son style graphique si particulier (que certains appellent « ligne claire » mais que j’appellerais plutôt «  style expo 58 ») . On aime ou on n’aime pas .Antonio est un illustrateur italien marié à une belge et il vit entre Namur et Huy. Il se distingue par son style graphique et participe à de nombreuses expositions dans des galeries connues à Bruxelles, Paris et Londres…
Ses albums sont un complément à son travail. Greenwich Village c’est le prototype même de cet environnement de travail qui m’a franchement plu. Reste à voir si le lecteur « lambda » accrochera à ce style si singulier.
Pour ma part, j’apprécie ce style car il est peu fréquent et difficilement imitable.
Ajoutez-y un scénariste qui commence à faire parler de lui, Gihef et une coloriste de talent Anne-Claire Thibaut-Jouvray, vous voyez directement que cet album a des atouts pour se faire remarquer en cette fin d’année 2015 chez l’éditeur Kennes, un éditeur ambitieux.

L’histoire racontée dans ce tome 1 se suffit déjà à elle-même.
A mettre sous l’arbre de Noel.

a07-3e78901.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a08-3e78906.gif global.


Pour rappel, l’interview d’Antonio Lapone dans la rubrique interview de SambaBD .

Capitol.

green.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.

12/10/2015

OSS 117 - tome 1 - Tequila molotov pour oss 117

oss 117, gihef, rinaldi, bruce, soleil, espionnage, action,09/10,4/10oss 117, gihef, rinaldi, bruce, soleil, espionnage, action,09/10,4/10Scénario : Gihef

Dessin : Pino Rinaldi

Editeur : Soleil

48 pages

date de sortie : septembre 2015

genre : espionnage, adaptation

 

 

 

Résumé éditeur

OSS 117, arrogant agent de la CIA, est un séducteur hors pair et excelle dans les « mises  au poing ». Envoyé en mission secrète dans l’ambassade soviétique de Mexico, il lui faudra user de ses multiples talents pour s’infiltrer en territoire ennemi et découvrir ce qui s’y trame réellement ! Au cœur des sixties, Hubert Bonisseur de la Bath, alias OSS 117, vous embarque dans de tonitruantes aventures ! Séduction et action garanties !

 

oss 117, gihef, rinaldi, bruce, soleil, espionnage, action,09/10,4/10

 

Créé en 1949 par le Français Jean Bruce, OSS 117 est une série de romans d'espionnage comptant 265 volumes. Première série du genre en Europe, bien avant James Bond qui n'apparut qu'en 1953, OSS 117 fut porté à l'écran dès la fin des années 50, puis six fois dans les années 60 par André Hunebelle avant les deux gros succès de Michel Hazanavicius de 2006 et 2009 que tout le monde connait. Les plus jeunes auront donc à l'esprit cette image du personnage interprété par Jean Dujardin. Il faut cependant se détacher de cette interprétation et de ces films qui, aussi bons soient-ils, ne sont que des hommages au cinéma des années 50 et 60 abordés sous l'angle de la comédie.

 

Le vrai personnage créé par Jean Bruce et repris par sa femme puis par sa fille, est un authentique espion de fiction. Beau gosse, athlétique, charmeur, intelligent et brillant. C'est ce personnage que Gihef et Rinaldi mettent en scène ici, en adaptant le roman OSS à Mexico. On va donc avoir une bonne BD d'espionnage !

 

Comme le pitch est alléchant pour qui aime la bonne BD d'aventure ! Il va y avoir du coup de poing et du coup de feu, de la poursuite et du rebondissement, du flirt et certainement plus si affinités. Il y aura aussi très certainement d'épouvantables méchants, des trahisons de rigueur et des décors exotiques à couper le souffle.

Il y a un peu de tout ça assurément, avec même un peu d'humour en plus. Mais bizarrement, la sauce à du mal à prendre tant l'intrigue et les situations sont convenues. L'intrigue manque cruellement de ressorts et le lecteur n'a que très peu d'empathie pour Hubert Bonisseur de la Bath. Dommage. On n'a finalement qu'une petite histoire d'espionnage très (trop) simple à se mettre sous la dent.

Heureusement, le dessin sauve un peu les meubles et est à la hauteur de ce qu'on attend sur ce genre d'album : un trait et une mise en scène classiques avec un découpage insufflant le rythme nécessaire à l'action, nous plongeant assez bien dans l'ambiance sixties.

 

oss 117, gihef, rinaldi, bruce, soleil, espionnage, action,09/10,4/10

Ce premier tome reste assez décevant, et il va falloir un tome 2 plus convaincant pour que ce personnage mythique trouve en BD le succès qu'il a eu en romans et à l'écran.

 

a04-3e788e4.gif

 

 

Loubrun

12/06/2014

D'ENCRE ET DE SANG - Tome 1/2.

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.Dessin : Renaud - Scénario : Gihef –

Editions Sandawé

Sortie 04/06/2014

48 pages + dossier « Le Soir volé »

Prix conseillé : 15,00 €

ISBN : 9782930623269

2e guerre mondiale, Résistance, Le Soir, Bruxelles, Belgique

 

Résumé (de l’éditeur) : Katja est une journaliste d’origine autrichienne. Elle est également au service de la Résistance. Lors de l’été 1944, elle débarque à Bruxelles avec pour mission d’approcher Léon Degrelle, journaliste influent et sympathisant nazi, afin de permettre

sa mise hors d’état de nuire avant l’arrivée des Alliés dans la ville. Le traître s’avérant difficile à approcher, notre héroïne va intégrer le quotidien « Le Soir », principal outil de propagande de l’Occupant, pour retrouver sa piste. En parallèle, elle se voit confier une grosse affaire dont personne ne semble vouloir au journal : une série de meurtres odieux de jeunes femmes juives dont on retrouve les corps affreusement mutilés.

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

Mon avis : Sandawé, l’éditeur en crowdfunding (financement par les lecteurs via internet), abat une nouvelle carte importante dans son développement. Après son coup « Sara Lone » qui a marqué les esprits, voici maintenant que cet éditeur atypique édite le premier tome d’un diptyque dessiné par Renaud (Jessica Blandy) et scénarisé par Gihef. Le récit s’intéresse au « Soir volé » en 1944, à la veille de la libération de Bruxelles. Les Allemands avaient mis la main sur le journal « Le Soir » qui diffusait des informations dûment contrôlées par les occupants et de la propagande nazie.

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

Le financement de ce premier album (en attendant le second !) a pris du temps. Cela n’a pas été des plus simples…A quoi est-ce dû ? Renaud est et reste un grand nom de la bande dessinée belge, un nom encore « vendeur », même si sa collaboration avec Jean Dufaux n’est plus d’actualité. Mais, dans le crowdfunding, l’auteur doit donner de sa personne, vendre son produit, être présent sur le site et le blog de Sandawé pour donner envie aux lecteurs et investisseurs potentiels de miser sur son projet. Eric Arnoux, le scénariste de Sara Lone, l’a très bien compris. Il est devenu maintenant une référence, un exemple à suivre au sujet de la mise en vitrine d’un projet, alors que le tome 1 de sa série est à l’heure actuelle la meilleure vente de Sandawé et que les deux prochains tomes sont déjà financés. Il s’agit d’un nouveau marché et il faut trouver les codes d’une nouvelle communication entre l’auteur et son public, ses lecteurs. Renaud n’a-t-il pas été assez présent pour vendre son projet ? Pas assez vraisemblablement, ce qui justifie ce lent démarrage à l’allumage pour le financement ! La mise en place du présent album  dans les librairies semble bien en route et l’accueil plutôt positif d’après les premiers retours. Mais, le résultat final se mesurera sur la longueur après la parution du deuxième et dernier tome qui commence seulement son financement sur Sandawé. Espérons que le financement sera plus rapide pour éviter de devoir trop attendre pour voir paraître la suite.

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

Au niveau du dessin, Renaud fait du « Renaud ». Son dessin est reconnaissable entre tous, « sa patte » est là, assez classe et bien en place. Son graphisme, comme les couleurs, reste cependant dans la retenue, un peu froid…La période traitée, l’occupation de la Belgique par les nazis en 1944, « Le Soir volé », la persécution des juifs, ne laisse pas place à la gaudriole…On découvre une héroïne atypique, une autrichienne, envoyée au Soir par Berlin mais elle a des sympathies pour la cause juive. Elle joue un double jeu. Même si le lecteur connait son engagement, le scénario de Gihef reste malgré tout dans les grandes lignes et ne détaille pas plus le caractère, l’aspect psychologique  du personnage principal, Katja, qui à ce moment de l’histoire manque un peu de charisme. Mais, il faut rester clair et honnête vis-à-vis de ce premier tome, il s’agit d’une mise en place et le tome 2 devrait développer plus en profondeur le sujet. Le diptyque est donc un ensemble qu’il faudra juger sur sa totalité.

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

A noter que l’album se termine par un dossier documentaire sur « Le Soir volé ». Ce dossier est développé par Daniel Couvreur, journaliste et spécialiste BD au Soir, une référence…La boucle est bouclée.

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

Le premier tome est une mise en bouche, l’entrée, avant, je l’espère, le plat de résistance (au sens premier) qu’est le second tome. Cet album m’a ouvert l’appétit et j’attends de dévorer la suite. Intéressant…

 

Dessin :             8,0/10

Scénario :          7,0/10

Moyenne :          7,5/10

 

Le site internet de Sandawé: ICI.

 

Capitol

 

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

 

L’avis de Samba sur l’album : Le contexte historique est intéressant, la presse écrite sous l’occupation nazie .En plus, on situe le récit à Bruxelles. L’encrage de proximité est toujours un plus pour attirer le chaland. L’histoire est correcte, elle est à l’image de l’héroïne de Renaud, belle et froide. Par contre, on reviendra pour y trouver de l’émotion. A se demander si l’association Gihef /Renaud est des plus judicieuses ?

Samba.

 

D'encre et de sang, Renaud, Gihef, Sandawé, 06/2014.

 

09/05/2014

Crotales T2/2

Crotales2.jpgCrotales2d.jpgAuteurs : Renaud et Gihef.

Editeur : Dupuis 

Sortie : le 03/2014

 

Bienvenu chez les fous !

Après le fiasco de Salt Lake City et la tuerie du motel, Soldier Sun et Agripa essaient de se tenir tranquilles dans le ranch de la mystérieuse Pénélope Cartwright. Cependant, Soldier Sun n'est pas sans arrière-pensée : Pénélope fait partie des cibles de sa liste. Mais ce qu'il ignore, c'est qu'elle a reçu une lettre de Jessica Blandy la mettant en garde contre lui et sa fille. Laquelle d'ailleurs, en dépit des ordres de son père, continue à semer des cadavres, tandis qu'Owen Nash, lancé à leur poursuite pour venger la mort de sa femme tuée dans le motel, est sur le point de les retrouver. Le second volet d'un thriller brûlant comme le désert, où un prédateur peut en cacher un autre.

 

Détestables

 

Le feu avait pourtant été mis au rouge. Mais deux psychopathes en puissance ont décidé de continuer la route nommée Jessica. Le choix de suivre ces deux barjots était plus que téméraire car comment voulez-vous avoir une once d’empathie pour des meurtriers pareils ? Malgré de nombreux clous mis sur cette route, leur parcours sanglant continua de plus belle jusqu’à une panne de moteur. La  Renaud à moteur turbo D-FO a été remplacé par un petit moteur atmosphérique J-F. Les tueries se sont accélérées, les engueulades aussi mais on y a aussi complément perdu l’atmosphère et l’univers si particulier de la Miss JB. En parlant de J& B, il vous en faudra pas mal pour apprécier tous ces serpents à sonnettes. 

Une grosse déception pour ma part  comme quoi, il est parfois préférable de tourner la page au lieu de vouloir poursuivre une inaccessible étoile. 

a03-3e788b8.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a05-3e788c9.gif Global.

Samba.

Verso_211448.jpg

 

On en parle sur le forum.

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : crotales, gihef, renaud, dupuis, 510, 042014, thriller |  Facebook | |

04/02/2014

Crotales ½

Crotales1.jpgcrotales.jpgAuteurs : Renaud et Gihef.

Editeur : Dupuis

Sortie : 01/2014.

Supprimer celles et ceux qui ont un jour croisé Jessica Blandy, tel est le contrat du tueur Soldier Sun et de sa fille Agripa. Mais les choses ont mal tourné à Salt Lake City, et les pulsions meurtrières d'Agripa n'arrangent pas les choses. 

Après l'assassinat de trop (celui de la propriétaire du motel où ils s'étaient arrêtés), ils sont en cavale dans le désert. Sur leurs talons, les fédéraux, qui les pistent depuis Salt Lake City, et le mari de la femme qu'Agripa a tuée dans le motel, bien décidé à venger la disparue. 

Armés et dangereux, Soldier Sun et Agripa décident de séjourner, le temps que leurs poursuivants perdent leur trace, dans le ranch de leur prochaine cible. 

 

Ding Dong.

 

-Bonjour Madame, je vous apporte le nouveau Jessica Blandy .

-Monsieur, vous me racontez des sornettes là car je lis Crotales comme titre.

- Euh oui, en réalité, c’est la suite du spin off « la route Jessica » 

- Et pourquoi ça ne s’appelle plus la route  Jessica alors votre truc ? En plus je vois que c’est signé Gihef et pas Dufaux  .

- Euh  certes mais c’est bien la suite, vous voyez bien que c’est du Renaud quand même.

-Il a déjà fait nettement mieux comme couverture le Renaud, un profil, on reçoit souvent  ce genre de dédicace quand le dessinateur en a marre. Et puis, je cherche toujours  un stickers pour me confirmer qu’on est bien dans l’univers de Jessica 

-Bonne suggestion ça madame, je le note pour nos commerciaux. Je vous la donne quand même ?

-Vous en avez pensé quoi vous car je n’avais pas été très emballée par le début de ce spin off !

- Et bien, il s’agit surtout d’un album de mise en place, Gihef tisse une sorte de toile pour la curée finale qui s’annonce magnifique. C’est plaisant à lire avec une pointe d’humour, c’est également moins vaporeux que les derniers albums de Dufaux dans cet univers.

-Vous le vendez bien, mais j’ai l’impression que vous pourriez même charmer un serpent.

-C’est mon métier madame. Si vous voulez, vous pourrez me le revendre à mon prochain passage si vous ne l’avez pas apprécié. Profitez-en aussi  pour le donner à monsieur car on y  rencontre des corps dénudés.

- Dites donc, c’est très sex-murder and Arizona votre affaire.

-Excellent slogan madame, je le note également. Je vous souhaite une bonne lecture madame.

-Dites mon mari n’est pas là, ça vous dirait de venir vérifier la tuyauterie de ma cuisine ?

 

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gif Global.

Samba.

On en parle près du serpent.

crotales 1.jpg

 

Inscrivez-vous à l’Arizona news.

 

Edit Dgege : voix off (le mari Fernand Raynaud) - Qui c'eeeest ?

- C'est l'plombieeer ! Clin d'œil