24/05/2017

Dragon Ball Z - 7ème partie : le réveil de Majin Boo 4

5167uj3Xp4L__SX319_BO1,204,203,200_.jpgPlancheA_298430.jpgAnimé Comics de la série télé

Histoire originale d'Akira Toriyama

Éditée par Jump Comics

Édition française : Glénat

Sortie : le 15 février 2017

Genre : Arts Martiaux

 

Avis de l'éditeur :

 

Face à Dabra, Gohan a beaucoup de mal à prendre le dessus sur son adversaire, ce qui agace passablement Végéta… Babidi lui jette alors un sort pour manipuler le vice présent en lui et lui imposer un lavage de cerveau ! Redevenu maléfique, Végéta provoque Goku afin de le pousser à combattre contre lui ! Le duel fatidique va enfin avoir lieu !!

Mon avis :

 Le sorcier Babidi prévoit un plan diabolique pour neutraliser Goku, Vegeta & Gohan. Voyant que ses hommes de main ne font guère le poids face aux saiyans, il décide d'utiliser la face cachée de Vegeta afin de dominer son esprit dans l'espoir qu'ils s'entretuent avec Goku.

Mais c'est sans compter la force interne et psychologique du prince des saiyans. Abandonnant volontairement son esprit à l'adversaire, ses forces physiques augmentent considérablement. Sans toutefois devenir l'esclave de Babidi, Vegeta n'en fait qu'à sa tête, comme à son habitude. Une partie de son cerveau reste intacte et il gère la situation à sa guise.

S'ensuit un duel d'une intensité hors normes, opposant les amis - ennemis de longue date. Usant de la téléportation, ils se retrouvent à combattre sur l'estrade du tournoi des arts martiaux, à la vue ébahie de tous.

Cette édition colorisée permet aux fans de la série de retrouver l'intensité des moments de l'animé.

Malheureusement, certaines planches sont floues, et l'on perçoit les erreurs graphiques issues de la série anime.

Toutefois, on ne peut que passer un agréable moment de lecture en relisant pour la plupart d'entre nous, ce passage d'anthologie entre Goku & Vegeta, juste avant l'arrivée de Boo.

680816.png

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

dragon ball z,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

 

dragon ball z,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

 

dragon ball z,akira toriyama,glénat,710,arts martiaux,042017

Coq de Combat

 

 

 

19/05/2017

Les maitres saintiers - tome 3 - bénie entre toutes les femmes, 1884

les maitres saintiers T3.jpgles maitres saintiers T3_pl.jpgScénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Serge Fino
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : Histoire, saga familiale, ésotérisme

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Printemps 1884. David, fils cadet des Rochebrune et héritier de la fonderie familiale de Châtellerault, monte à Paris pour rencontrer M. Bizot dans le cadre d’un projet hors-norme. Pour célébrer le centenaire de leur indépendance, les États-Unis ont commandé au génie français une gigantesque cloche de 200 tonnes et de plus de 6 mètres de haut : la plus grande du monde ! Impressionné par l’ampleur de la tâche, David ignore à quel point cette mission particulière va changer son destin à tout jamais...

 

"- De quoi tu parles ?

 

- Du carnet secret de ta famille ! J'ai tout déchiffré et j'ai tout compris !"

 

Mon avis

 

Nous voilà rendu à la fin du XIXè siècle et l'ont peut dire beaucoup d'eau à déjà coulé sous les ponts de cette saga familiale. Laurent Frédéric Bollée s'est inspiré de sa propre famille, dont certains de ses ancêtres étaient fondeurs de cloches, pour nous raconter cette intrigue familiale sur fond d'artisanat. Les deux premiers tomes étaient assez prometteurs mais n'ont visiblement pas rencontré le succès escompté puisque de 7 tomes prévus, la série se voit ramenée à 4 tomes. Ceci explique sans doute l'accélération du rythme de la narration et la multiplication des petites intrigues.

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Dans ma chronique du tome 1, j'avais exprimé une petite inquiétude quant à la tournure trop ésotérique que risquait de prendre le scénario. Inquiétude qui se confirme dans ce troisième tome où l'héritier de la maison Rochebrune consacre plus de temps à résoudre une improbable énigme contenue dans le carnet de ses aïeux plutôt que de faire tourner la boite (d'ailleurs, cette énigme est bien rapidement résolue). La petite pointe de mystère entretenue dans les deux premiers tomes se transforme donc ici en grosse ficelle qui se délite bien vite quand on tire dessus. C'est d'autant plus dommage qu'il y a un potentiel dans ce scénario dans lequel LF Bollée a la bonne idée de faire se croiser Bartholdi, Jules Verne, le Tsar de Russie, de mettre en scène la statue de la liberté et une petite page de l'Histoire qui lie la France et les États-Unis. Plutôt qu'une orientation ésotérique, une petite uchronie aurait été plus sympathique et aurait peut-être séduit un plus large public.

Reste le magnifique dessin de Serge Fino, tout en finesse et en détails, dont les planches sont un ravissement, particulièrement dans les ambiances sombres et pluvieuses.

Allez, on prend quand même rendez-vous pour l'ultime tome, parce que celui-ci se termine sur un bon petit cliffhanger des familles !

Loubrun

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Les autres tomes

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

18/05/2017

L'homme invisible T1

9782344011850-L.jpgPlancheA_301798.jpgScénario : Dobbs

Dessin    : Regnault Christophe

Adapté de H. G. Wells

Éditeur : Glénat

Sortie : le 29 mars 2017

Genre : Fantastique

 

 

Avis de l'éditeur :

Un étranger décide de poser ses valises dans un hôtel situé dans le tranquille et petit village d'Ipen. Les habitants sont très vite perturbés par la venue de ce mystérieux scientifique qui cache sans arrêt son visage et préfère la solitude. Et lorsqu'ils découvrent que sous ses innombrables bandages se cache en réalité un homme invisible, ils prennent peur et décident de le chasser. Mais il reviendra pour se venger... Le paisible village ne va pas tarder A se retrouver hanté par un esprit rempli de haine.

 

Mon avis :

Encore un bel ouvrage consacré aux œuvres de H.G.Wells, cette fois ci dédié au célèbre "Homme invisible". Ce premier volet (d'une série en deux tomes), s'ouvre sur l'arrivée d'un homme mystérieux, dans une petite ville perdue au fin fond de l'Angleterre victorienne. Son style vestimentaire et surtout ses lunettes lui donnent un air "steampunk" qui n'est pas mal venu pour une histoire se déroulant à cette époque.

 En effet, le "steampunk" est associé à l'ère des machines à vapeur (=steam), un côté post-apocalyptique qui décrit assez bien l'état d'esprit de notre homme invisible!

Pourquoi? Parce qu’il est invisible justement et impossible pour lui de changer cet état de fait! Cela le rend dingue, violent, méchant et même sournois. C'est donc un homme bougon qui se présente dans une petite auberge, dans l'espoir d'y poursuivre ses recherches sur "comment  redevenir visible" Une étape dans les mésaventures de cet anti- héros, qui vous l'aurez compris, survient bien après le début original de l'histoire.

 H.G.Wells dépeignait, en effet, la transformation du visible vers la transparence.

Comment ce professeur un peu fou avait d'abord rendu son chat invisible pour ensuite tenter l'expérience sur lui-même.

Un petit bémol dans ce volume que j'aurais préféré voir débuter avec le commencement des expériences. Pour le contenu, toutefois : c'est plutôt cohérent.On perçoit cette folie grandissante, le côté malsain du personnage qui joue de son statut pour commettre divers larcins, passant du voyeurisme au vol...souvent avec violence (ce qui prouve encore davantage la folie qui le gagne à rester dans cet état)

Quand au dessin : rien à redire. Il colle avec l'époque ainsi qu'avec le style. Les traits des personnages sont excessivement détaillés - un peu trop même parfois - au point de se demander si Regnault Christophe n'a pas oublié une ride quelque part en chemin.

 

71cQMe3mMYL.jpg

Album_R_sf_txt_65px.jpg

l'homme invisible,regnault,dobbs,glénat,810,fantastique,032017

Coq de Combat

 

 

12/05/2017

Le dernier envol du Papillon

Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.Scénario : Kan Takahama
Dessin : Kan Takahama
Éditeur : Glénat
164 pages
Date de sortie :  05/04/2017
Genre :  Seinen, historique, romance, intrigue.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Mémoires d'une geisha


Kicho, la plus belle courtisane de Nagasaki, séduit tous les hommes sans exception. Cependant, du vieux marchand ivrogne au médecin étranger, elle continue à accepter tous les clients, même les plus méprisables. Quel secret cache-t-elle derrière sa douce mélancolie ? Le jeune garçon qui nourrit une haine farouche envers elle détient peut-être les clefs du mystère…
 
Kan Takahama est déjà bien connue en France par les amateurs de romans graphiques pour ses œuvres à mi-chemin entre le manga et la bande dessinée franco-belge : 
L'Eau amère, Sad Girl, Two Expressos ou encore sa collaboration avec Frédéric Boilet sur Mariko Parade
Avec 
Le Dernier Envol du papillon, l'auteur parvient à repousser les limites de son style en nous livrant un beau récit dont la trame scénaristique n'a rien à envier à La Dame aux camélias, tout en gardant la finesse dont elle avait fait preuve dans ses récits intimistes.

 

Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.

 

Mon avis

Le dernier envol du papillon, c'est tout un poème ! Une ode à l'amour, une ode au progrès, une ode à l'Histoire avec un grand H.

En ouvrant ce manga, je m'attendais à voir des samouraïs, des guerriers repus venant festoyer près des belles courtisanes, dans leurs hôtels de haut standing. Mais sous la plume d'une femme, Kan Takahama, l'atmosphère est différent. La mangaka reconnait avoir voulu apporter un autre point de vue à ce pan de l'histoire du pays du Soleil Levant : découvrir non seulement la fin du Shôguna, mais également l'ouverture à l'Occident, sous le regard d'une courtisane... plus communément nommée Geisha.

Une prostituée qui, telle le papillon, se pare de ses plus beaux atours pour accueillir ses clients. Ce papillon qui est toujours présent dans ce livre, sous une forme ou une autre. Alors quoi de plus logique que de lui attribuer le titre de ce manga un peu atypique.

Comme je vous l'ai dit un peu plus haut, voici un manga qui change des récits historiques nippons qui mettent les guerriers à l'honneur. Place à la délicatesse de ces filles de joies, aux métaphores entre ce bel insecte et la beauté de ces femmes, mais également en référence au Japon. Oui, le Japon a un rôle de première importance, même s'il ne joue finalement qu'un second rôle. Le Japon sort enfin de sa chrysalide, il s'ouvre au monde, non sans peine.

Grâce aux différentes rencontres de Kicho, l'héroïne, nous découvrons un large panel de la population d'autrefois au Japon. Les marchands devenus riches avec l'ouverture sur le marché occidental, les Néerlandais venus faire affaire et enseigner leurs sciences en échange du savoir oriental, des soldats qui ont lutés contre cette « intrusion » Européenne, les fervents défenseurs de l'Empereur et du Shogunat, ... Kicho ne refuse aucun client tant qu'il a de quoi payer. Aussi belle que mystérieuse, la jeune femme ressemble à un papillon solitaire qui aurait perdu son compagnon de vol.

Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.

Ne voyons nous pas souvent les papillons batifoler à deux ? Sous ces airs de manga historique finement retranscrit, « Le dernier vol du papillon » est également une histoire d'amour. Le journal intime de cette geisha qui s'offre allègrement aux hommes alors qu'elle pourrait faire la fine bouche. En effet : Kicho est la plus belle femme de la région, et pourtant... même après avoir apuré sa dette, elle est restée dans sa maison close. Alors où est l'amour dans tout ça ? Pourquoi Kicho ne fait-elle pas comme ses consœurs qui se trouvent un fiancé et partent une fois leur dette payée ?

À vous de le découvrir un lisant ce magnifique manga où les cultures se mêlent, au même titre que le style graphique. On ressent les différentes collaborations de Kan Takahama avec la BD franco-belge au travers de chacune de ses planches. Pas vraiment occidentalisée, mais plus tout à fait japonaise non plus. Le dessin est, à l'instar de l'aventure dépeinte, un savant mélange entre l'Orient et l'Occident, là où l'Europe a rencontré le Japon, dans les villes portuaires de ce pays si longtemps resté solitaire. Mais quelle beauté ! J'avoue avoir été un peu déstabilisée par ce style qui emprunte toute la finesse et la magie que les styles tantôt européens, tantôt asiatiques peuvent apporter à cet ouvrage. La colorisation de certaines pages sont d'une pure merveille. Sans oublier la délicatesse dans les étoffes et les coiffures de ces dames.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.

 

Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.

 

Le dernier vol du papillon, Kan Takahama, Glenat, Seinen, historique, romance, intrigue.

 

Voici une belle façon de se perdre dans cette ère nouvelle du Japon qui ouvre enfin ses bras au monde. Quoi de plus envoûtant qu'une geisha mystérieuse et des mystères familiaux pour attiser la curiosité des plus romanesques d'entre nous. Bonne lecture !

 

ShayHlyn.

10/05/2017

La vie en doll T.3

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.Scénario : Junya Inoue
Dessin : Junya Inoue
Éditeur : Glénat
210 pages
Date de sortie : 05/04/2017
Genre : Shônen, magic girl, thriller.

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

L’organisation mystérieuse qui en veut à la vie de Kasumi a pour nom “Chandelier”. Dissimulée dans l’ombre, elle use des pouvoirs magiques des vierges afin d’exercer sa puissance et sa domination sur le monde entier. Lorsque Michael l’invite à se joindre à lui pour lutter contre l’organisation, Kasumi décide de prendre part au combat. C’est alors qu’elle reçoit un coup de téléphone de sa mère hospitalisée qui lui annonce que son père porté disparu est entré en contact avec elle ! Face aux deux nouvelles vierges sommées de les éliminer, Kasumi va devoir faire un choix décisif…

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.

Mon avis :

Maintenant que nous savons que « La vie en doll » n'est pas comparable au grand succès de Junya Inoue (à savoir Btooom!) – assez souvent mentionné par mon prédécesseur dans les chroniques des tomes 1 et 2 – nous pouvons entrer dans le vif du sujet abordé par ce manga clairement féminin !

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.

À l'instar de plusieurs héroïnes devenues magic girl par hasard (au fil des mangas traitant de ce thème), Kasumi est donc devenue une « vierge » à la différence qu'elle n'a pas intégré la terrible organisation secrète « Chandelier ». C'est un électron libre qui n'a qu'un seul désir : retrouver son père et comprendre ce qui se passe dans ce monde où des magic gothic lolitas traffiquent dans l'ombre pour avoir la main mise sur le pouvoir international de notre société.

Sauf erreur de ma part, c'est assez rare que les magic girls soient ainsi impliquées dans la politique et l'économie mondiale. Pour reprendre les plus classiques : Sailor Moon est une extra-terrestre venant de la Lune, Emi Magique se transforme en chanteuse pour égayer le monde, Sakura pourchasse des cartes pour devenir une grande magicienne. Jamais – ou alors très rarement – les magic girls se retrouvent imbriquée dans le « monde réel » comme c'est le cas ici. L'organisation « Chandelier » est une énième arme secrète à la solde des plus grands de ce monde.

Ce qui permet de mieux comprendre la profession du père de Kasumi – agent secret – et certainement la raison pour laquelle il a envoyé à sa fille – plutôt qu'à un collègue – les attributs de cette reine des vierges qui permettent donc à la demoiselle de se transformer en son altère ego combative et pleine de ressources magiques.

Je dois dire que c'est un concept intéressant et la trame de ce troisième volume m'intrigue quant à l'avenir de cette jeune fille qui se bat « seule » contre cette organisation de grande ampleur.

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.

Ça se laisse lire et finalement, la magie n'intervient qu'à certains moments, ce qui évite d’alourdir le dessin d'ondes magiques partant dans tous les sens. Les demoiselles sont relativement jolies – merci au charme conféré par le style lolita – et je dois dire que, pour ma part : des magic girls au service d'une organisation secrète intervenant dans l'ombre pour les grands de ce monde (ou comment avoir la main mise sur notre société, telles des mafieuses sans vergogne). J'aime beaucoup ! Ça change des magic girl qui se retrouve dans des « mondes » parallèles ou des aventures n'ayant aucun encrage dans le monde réel tout en se déroulant malgré tout dans la capitale nippone.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.

 

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.

 

La vie en doll, tome 3, Junya Inoue, Glénat, Shônen, Magic-girls, Thriller.

Mais comme notre ami chroniqueur « Coq de Combat » l'a si bien dit : c'est à peine un Shônen (pour adolescents). Car tout tend à plaire, plutôt, à la gent féminine ou, éventuellement à des accros de miss en jupon néo-victorien comme on peut en voir 30 à la douzaine dans des maid cafés et autres institutions purement nippones où ces messieurs sont accueillis pas des donzelles ainsi parées.

 

ShayHlyn.

07/05/2017

Chroniques courtes (129) Lady Mechanika T 03, Monkey bizness T 03, Le Grand et le Trop Court,Misty Mission T2

Lady Mechanika - Tome 03 - La Tablette des Destinées

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomScénario : Marcia Chen
Dessin : Joe Benitez, Martin Montiel
Dépot légal : 03/2017
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-02085-2
NB Pages : 160

 


Contient Lady Mechanika : The Tablet of Destinies #1 à 6 parus en VO chez .

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomLe grand-père de Winifred est en danger, il est parti en expédition à la recherche de la Tablette des Destinées (un artefact sumérien censé détenir le savoir des dieux et les secrets de l’univers) et ne donne plus signe de vie… Il n’en faut pas moins pour éveiller la curiosité et le goût de l’aventure de notre belle héroïne, qui va sans plus tarder partir dans une quête survoltée aux quatre coins du monde à la recherche de cette précieuse et mystérieuse relique...

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomClairement le meilleur des trois tomes avec l’avantage d’avoir une histoire que si tient en un volume, qui peut se lire sans avoir lu les dispensables et inégaux tomes précédents et qui permet d’apprécier le travail de Joe Benitez.




Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom

 

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom

 

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom

JaXoM


Monkey bizness – Tome 03 - La banane du futur

El diablo, pozla, miaw, ankama, Monkey bizness, monkey, bizness, joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomEl diablo, pozla, miaw, ankama, Monkey bizness, monkey, bizness, joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomScénario : El Diablo
Dessin : Pozla
Editeur : Ankama Éditions
Format : Autre format
Dépot légal : 01/2017
ISBN : 978-2-359-10539-1
NB Pages : 156

 

El diablo, pozla, miaw, ankama, Monkey bizness, monkey, bizness, joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomDans le dernier tome de ce triptyque, Jack Mandrill le babouin et Hammerfist le gorille fuient une embrouille en se planquant à bord de l’engin spatial construit en secret par le commandant Ramos afin de regagner la terre civilisée.

El diablo, pozla, miaw, ankama, Monkey bizness, monkey, bizness, joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomLes deux singes et l’humain vont tous trois traverser le continuum spatio-temporel pour se retrouver dans les années 80, à la toute fin de l’Anthropocène. Les primates vont vite s’apercevoir que dans cet univers étrange, ils sont loin d’être au sommet de la chaîne alimentaire, et qu’il va leur falloir distribuer un certain nombre de patates dans la gueule pour survivre dans ce monde ou règne sans partage la créature la plus dangereuse de l’histoire du monde : le singe nu !

el diablo,pozla,miaw,ankama,monkey bizness,monkey,bizness,joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom


El diablo, pozla, miaw, ankama, Monkey bizness, monkey, bizness, joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxomEl Diablo boucle la boucle des aventures de Jack Mandrill et Hammerfist dans un tome au rythme effréné parsemé de baston dans un trip rétro-futuriste rafraichissant et pas prise de tête. Le style de Pozla soutenu aux dessins par Miaw rentre bien dans les standards du Label 619 et ne plairont pas à tout le monde de prime abord, mais à la lecture c’est percutant et bien tripant.




Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom

 

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom

 

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom

JaXoM


joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom,el diablo,pozla,miaw,ankama,monkey bizness,monkey,biznessLe GRAND et le TROP COURT

Scénario : Jean-Luc Barré
Dessin : Jean-Paul Krassinsky
Éditeur : CASTERMAN
80 pages
Date de sortie : 15 mars 2017 
Genre : comédie politique

 

"En politique tout le monde trahit tout le monde". Cette phrase définit à elle seule le contenu de cet album à l'humour grinçant ! Jean-Luc Barré nous conte les relations "imagées" (si peu) de Nicolas Sarkozy avec la famille Chirac, l'antipathie (tellement vraie) que lui porte Jacques Chirac et l'affection (sincère mais bizarre) dont il fait l'objet par Madame Chirac. Nous assistons à la lente mais sure montée au pouvoir du "petit" Nicolas, ses déboires avec les proches du pouvoir, les embûches et autres crocs en jambe que lui porte le "grand" Jacques. L'artiste Jean-Paul Krassinsky croque tout ce beau monde avec un réel talent.

Un bel ouvrage dont la lecture nous fait souvent rire et nous rappelle notre récent passé politique et tous les événements qui ont mené Nicolas Sarkozy à la présidence. A lire en serrant les dents tant le milieu du pouvoir est terrible !

JR

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom,el diablo,pozla,miaw,ankama,monkey bizness,monkey,bizness

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

_______________________________________________________

joe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom,el diablo,pozla,miaw,ankama,monkey bizness,monkey,bizness,chirac et sarkozy,politique,le grand et le petit,casterman,barré,krassinskyjoe benitez,martin montiel,marcia chen,mechanika,lady mechanika,glénat,jaxom,el diablo,pozla,miaw,ankama,monkey bizness,monkey,bizness,chirac et sarkozy,politique,le grand et le petit,casterman,barré,krassinskyMisty Mission T2 En enfer comme au paradis.
Dessin et scénario : Michel Koeniguer.
Éditeur : Paquet (collection cockpit)
Sortie : avril 2017.
48 pages.

 

 

 

Automne 1967.
Retour dans la chaleur étouffante et moite de l’Asie du sud-est. Josh et Nick traquent tous deux un ennemi invisible. L’un aux commandes de son F-100, cherchant à repérer toute activité sur la piste Hô-Chi-Minh, et l’autre dans la jungle avec ses équipiers.
La guerre du Vietnam comme si vous y étiez, voilà Misty Mission. Une BD qui résonne comme le clairon du matin avec une belle immersion dans cet enfer vert. On traque Charlie mais utiliser un F-4 Phantom pour trouver un ennemi invisible, ce n’était pas gagné d’avance. Si vous aimez le sujet, ne vous privez pas de ce titre surtout que le dessin proposé par Michel Koeniguer va vous décoiffer le casque.

a07-3e78901.gif

 

Samba.

04/05/2017

Le vétéran - Tome 1

Le Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénieLe Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénieScénario : Franck Giroud
Dessin : Gilles Mezzomo
Éditeur : Glénat
64 pages
Date de sortie : 15 mars 2017
Genre : Historique, Fiction 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénieParis, 1815. Quelques mois après la tragique bataille de Waterloo, le capitaine du 7e Hussards Maxime Danjou, surnommé « Sang de bœuf », termine sa convalescence à l’Hôpital du Val de Grâce. Pris dans une rixe à sa sortie de l’établissement, il se réveille dans un poste de police où une femme vient le chercher. Il ne la reconnait pas mais elle lui assure être sa femme : Maxime s’appellerait en réalité Théodore Brunoy, et serait un ancien colonel de l’armée napoléonienne ! Cette vie serait la sienne et il n’en a pourtant aucun souvenir. Maxime croit devenir fou. Est-il victime d’une manipulation ? D’une forme d’amnésie extrême ? Ou ne s’agit-il que d’un atroce cauchemar ?

Frank Giroud et Gilles Mezzomo se retrouvent pour un thriller psychologique en pleine période napoléonienne. Le parcours d’un homme en quête d’identité, entre paranoïa et désillusions, dans la lignée du Retour de Martin Guerre.

 

 

Mon avis

 

Le Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénieWouah la claque ! La bonne claque. De celles qui réveillent et qui font du bien après des lendemains électoraux qui font du (beaucoup) moins bien.

Un excellent scénario de Giroud qui nous entraîne dans une enquête passionnante menée par un homme à qui tout indique qu’il n’est pas celui qu’il croit être. Les indices sont distillés au fur et à mesure du récit avec subtilité et (probablement) une certaine malice. En plus, on termine ce tome 1 sur un cliffhanger totalement inattendu. Vraiment, niveau scénar, c’est du béton !

Le dessin est très bon également. Le trait, un peu grossier (volontairement, j’imagine), colle bien au personnage un peu brut de Maxime/Théodore ainsi qu’à l’époque plutôt trouble de la restauration. Les extérieurs, les scènes d’actions, les cadrages assez ciné, ainsi que les couleurs, tout se tient, et pas qu’un peu.

En bref, une excellente BD dont j’attends la suite et fin (diptyque) avec une impatience non mesurée, mais à qui je ne pardonnerais pas de me décevoir avec un deuxième tome qui ne serait pas à la hauteur côté dénouement de l'intrigue.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Le Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénie

 

Le Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénie

 

Le Vétéran ; Glénat ; Franck Giroud ; Gilles Mezzomo ; Histoire ; Napoléon ; Martin Guerre ; Amnésie ; schizophrénie

 

Odradek.

 

 

01/05/2017

Flying Witch,Fleur de bambou,Frites Coca? et Dancing groove academy.

J'ai donné 4 BD jeunesse à Gaëlle (11 ans) et je lui ai demandé de les classer par ordre de préférence.

Dans les 4 BD proposées, il y avait

flying witch t1.jpgflying witch t.jpgUn manga, Flying Witch T1
Auteur : Ishizuchi Chihiro
Editeur : Nobi Nobi
Sortie:le 8 mars 2017.

 

 

 

À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !

fleur de bambou.jpgfleurdebambou-p10.jpgFleur de bambou
Scénario : Marazano.
Dessin : Zazà
Editeur : Rue de Sèvres.
Sortie : 22 mars 2017.

 

 

 

Une fable écologique pleine d'humour et de tendresse. Tout allait dans la forêt jusqu’à ce que les bambous se mettent à fleurir, ce qui, comme chacun sait, annonce la mort imminente de ces arbres. Devant ce phénomène, les animaux parlementent et s’organisent : il faut réagir ! 

frites coca.jpgfrites coca t1.jpgFrites Coca ? T1
Scénario : Dav
Dessin : Perrault.
Editeur : Glénat.
Sortie : 1er mars 2017.

 

 

 

Estelle est élève aux Beaux-Arts. Pour financer ses études, elle bosse le soir et les week-ends dans une chaîne de fast-food. Pas facile de mener une vie d'étudiante bien remplie lorsqu'on travaille à côté dans l'univers parfois impitoyable de l'un de ces temples de la friture. Étourdie et maladroite, Estelle a la gaffe facile mais heureusement de la bonne humeur à revendre

dancing groove academie t1.jpgdancing groove academy.jpgDancing groove académy T1
Scénario : Grisseaux.
Dessin : Canac.
Editeur : Vents d'ouest.
Sortie : 22 mars 2017.

 

 

 

Alicia est hyper contente. C'est la rentrée et elle va enfin pouvoir réaliser son rêve puisqu'elle est admise... à la « Dancing Groove Académie ! » Un collège pas comme les autres qui a pour vocation de former les stars de demain. Cours de chant, solfège, danse, présence scénique... 


Et voilà son classement.
frites coca.jpgflying witch t1.jpgfleur de bambou.jpgdancing groove academie t1.jpg

 

 

 

 

 



En un et c’est clairement une surprise, frites Coca ? T1
Elle a trouvé ce titre au dessin « émoticône » très marrant avec un humour au double sens très pertinent.

En deux, Flying Witch pour son côté magique à la Harry Potter malgré une petite difficulté pour les habitudes nippones si spécifiques.

En trois, Fleur de Bambou qui pour son dessin à l’aquarelle aurait pu revendiquer la 1ère place mais Gaëlle a jugé le scénario un peu léger. Néanmoins une belle leçon de tolérance.

En quatre Dancing groove académyT1 à réserver uniquement aux fans de Violetta. Tout est dit non ?


Samba + Gaëlle.

 

24/04/2017

La guerre des Mondes T.2/2

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fictionLa guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fictionScénario : Dobbs
Dessin : Vicente Cifuentes
Éditeur : Glénat BD
56
pages
Date de sortie : 29/03/2017
Genre : Adaptation, aventure, science-fiction.

 

 

Présentation de l'éditeur :

La mort venue du ciel

Voilà plusieurs jours que des projectiles précis et réguliers frappent la Terre depuis la Planète Rouge. Dans la petite bourgade d’Ottershaw en Angleterre, le Professeur Ogilvy a du mal à croire à la théorie d’une attaque extraterrestre émise par son jeune élève. Pourtant, lorsqu’un météore tombe non loin de chez lui, il découvre, niché en son cratère, un cylindre géant qui ne peut qu’être l’œuvre d’une civilisation supérieure. Et il apprend à ses dépens que cette dernière n’a pas véritablement d’intentions pacifiques... De la capsule extra-terrestre émerge un « tripode », une immense machine de mort qui sera rejointe par bien d’autres, semant le chaos et la destruction. L’extermination ne fait que commencer...

Récit apocalyptique précurseur du genre au message antimilitariste, le roman La Guerre des mondes, plusieurs fois porté sur grand écran, trouve enfin en BD l’adaptation fidèle qu’il mérite.

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

Mon avis :

Nous revoilà plongés dans l'action, dans le plus profond de l'âme humaine en la personne de notre héros qui parcoure l'Angleterre dans l'espoir de retrouver sa femme. Mais surtout de survivre. Comme dans le premier tome, la tension est palpable grâce à la combinaison parfaite entre les textes de Dobbs et le dessin de Vicente Cifuentes. Si bien qu'on se prend au jeu... cet horrible jeu qui défile sous nos yeux. Est-ce la fin ? Allez savoir...

En tout cas c'est le dernier tome pour « La guerre des Mondes » revisitée dans cette H.G. Wells Collection. On sait donc que tout va s'arrêter, d'une façon ou d'une autre. Ceux qui connaissent l'histoire savent comment ça va se passer, les néophytes découvrent certainement. Et je l'espère : se passionnent pour cette mésaventure des plus tragiques !

J'ai beau connaître l'histoire, avoir vu bons nombres d'adaptations (surtout cinématographiques) rien ne vaut l'inspiration originale, avec ce réel écart de technologique entre l'Homme qui s'enorgueillit d'avoir inventer le télégraphe entre autres choses, et cette technologie venue d'ailleurs qui est capable de pulvériser une cité entière d'un seule coup de rayon foudroyant. Le duel entre l'Homme et la fourmi... sauf que les rôles sont inversés.

Cette version est véritablement haletante, comme je le disais dans le premier tome. Il émane une force du dessin de Cifuentes qui nous plonge dans le cœur même de l'être Humain, dans ce qu'il peut ressentir de plus fort en moment de crise. L'égoïsme, la violence, la haine... mais aussi la compassion, l'entraide, ... sans oublier la solitude qui pèse sur notre héros. Cette terrible impression que tout est fini pour la Terre et ses habitants. Cette résignation à accepter le moindre pain rassi pour survivre un jour de plus dans ce chaos. Cette Terre désolée où les charognards sont au Paradis avec toutes cette chair putride de cadavres entassés qui n'attendent que leurs becs et leurs crocs pour être déchiquetés.

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

Encore une fois : chapeau Messieurs ! Les fins connaisseurs, et surtout amateurs de Sir H.G. Wells, diront peut-être qu'ils en voulaient plus (les fans sont toujours pointilleux...) mais en tout cas, moi je suis conquise ! J'ose espérer qu'une oeuvre telle que celle-ci permettra aux jeunes de se plonger dans cet univers et découvrir l'ampleur exacte de ce qui fait la force de H.G. Wells en ouvrant le roman d'origine. En tout cas : cette BD en est un excellent tremplin.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

 

Encore BRAVO ! Je suis fan

ShayHlyn

La guerre des mondes, H.G. Wells, Cifuentes, Dobbs, Aranca Studio, Glénat, adaptation, aventure, science-fiction

Les grandes batailles navales - tome 1 - Trafalgar

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017Scénario : Jean-Yves Delitte
Dessin : Denis Béchu
Éditeur : Glénat / Musée National de la Marine
48 pages + 8 pages de dossier
Date de sortie :  mars 2017
Genre : histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur
1805. Napoléon Ier a le projet de mener la guerre sur les terres mêmes de son éternel ennemi. Un plan audacieux pour l’empereur, car s’il lui est simple de rassembler des troupes en nombre sur les côtes de la Manche, faut-il encore réussir débarrasser les eaux de cette dernière de toute présence de vaisseaux anglais, au risque sinon de voir son projet prendre l’eau. C’est au vice-amiral de Villeneuve que revient la tâche ardue d’attirer la Royal Navy loin de ses côtes pour libérer le passage. Malheureusement pour l’empereur, son plan échoue. Il doit faire lever le camp à ses troupes pour les envoyer à l’est de son empire où la guerre menace et la Royal Navy n’a pas été abusé. Pis, la flotte franco-espagnole commandée par de Villeneuve, pourchassée par Horatio Nelson, s’est réfugiée à Cadix. La confrontation semble inévitable car l’amiral français reçoit l’ordre d’appareiller, de forcer le blocus anglais et se rendre au large de l’Italie pour soutenir les troupes de l’Empereur. S’il ne s’exécute pas, c’est le limogeage et le déshonneur. Après bien des hésitations, le vice-amiral de Villeneuve ira à la rencontre de son destin, persuadé qu’il peut vaincre. Il connaît tout de Nelson, sa flotte est supérieure en nombre et ses vaisseaux n’ont rien à envier aux Anglais. Mais l’amiral français a oublié que la puissance d’une flotte ne se trouve pas que dans les canons et le gréement des vaisseaux...

 

 

 

 

"Monsieur de Villeneuve... Amiral, je vous en conjure, nous ne pouvons éternellement rester ici..."

 

 

Mon avis

Trafalgar ! La bataille navale peut-être la plus connue de l'ère Napoléonienne. Encore une fois, selon le camp ou l'on se trouve, l'histoire aura eu un retentissement différent. La plus humiliante défaite pour la marine française et l'une des plus grandes victoires de la Royal Navy et de l'amiral Nelson qui y trouva pourtant la mort.

Ce volume constitue le premier tome de la série Les grandes batailles navales initiée par Jean-yves Delitte. Sur ce tome 1, Jean-yves Delitte ne s'occupe que du scénario et laisse les pinceaux à Denis Béchu qui n'a que peu d'albums à son actif (In Nomine, L'Abbaye de Clairvaux, le corps et l'âme). Dans un style un peu plus grossier et moins élégant que celui de Delitte, il s'en tire néanmoins avec les honneurs et propose des planches construites avec dynamisme servant parfaitement le récit.

 

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

Côté scénario, comme il en a été fait mention dans les chroniques des tomes 2 et 3, le parti pris de la série est de raconter ces grandes batailles à hauteur d'hommes, qu'ils soient simples marins ou officiers, et d'immerger le lecteur dans ces combats et leur préparation. Ainsi, parallèlement aux échanges tendus entre les officiers sur les choix tactiques, l'on suit un jeune gabier plein de fougue qui influera un peu malgré lui sur le cours de l'Histoire. Quand la fiction est habilement mise au service de l'histoire, le récit prend alors une dimension à la fois épique et pédagogique. Une recette pour plaire au plus grand nombre ?

 

Loubrun

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

Les autres tomes parus

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017