15/08/2017

Harrow county - tome 3 - charmeuse de serpents

harow county,bunn,crook,mc neil,christenson,glénat comics,épouvante,horreur,sorcellerie,sorcière,610,062017harow county,bunn,crook,mc neil,christenson,glénat comics,épouvante,horreur,sorcellerie,sorcière,610,062017Scénario : Cullen Bunn
Dessin : Tyler Crook ; Carla Speed Mc Neil ; Hannah Christenson
Éditeur : Glénat Comics
128 pages dont 28 de bonus
Date de sortie :  juin 2017
Genre : épouvante

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le garçon décharné tente de comprendre les mystères de son passé, et Emmy enquête sur une ancienne demeure en décomposition. Pendant ce temps, un serpent malveillant sème la folie et la malice dans l’esprit des résidents de Holler. Seule Bernice parvient à lui résister grâce à l’aide du ténébreux Lovely Belfont. Mais ce soutien ne va-t-il pas la confronter à un danger plus terrible encore ?

Le suspense et les mystères ne faiblissent pas dans la suite de ce récit très « southern gothic » à la fois terrible et beau. Un classique en puissance adoubé par les grands Mike Mignola et Mark Millar !

 

harow county,bunn,crook,mc neil,christenson,glénat comics,épouvante,horreur,sorcellerie,sorcière,610,062017

dessin de Carla Speed Mc Neil

 

Mon avis

Cullen Bunn continu de nous faire frissonner avec cette histoire de revenants, de sorcières et terres maléfiques. Pourtant, on pouvait craindre après le tome 2 que l'auteur ne tombe dans une routine un peu facile en déroulant des épisodes regorgeant de monstres en tout genre, s'opposant sans cesse à la jeune héroïne du récit et à son étrange compagnon décharné.

Il n'en est rien et l'auteur nous surprend ici avec trois récits courts dans lesquels il nous montre le jeune écorché en quête de son passé, puis Bernice confrontée à des serpents maléfiques, et enfin Emmy qui devra s'occuper d'une maison hantée. Trois récits assez différents mais qui conservent tous cette ambiance lugubre et froide présente depuis le début de la série.

La particularité de ce troisième tome est l'arrivée de deux dessinatrices en plus. Le premier chapitre est dessiné par Carla Speed Mc Neil et mis en couleur par Jenn Manley Lee. Le style est assez différent de celui de Tyler Crook . Le trait est plus fin et la couleur beaucoup plus sombre et froide donnant une ambiance forcément plus noire. Ce style est en adéquation parfaite avec le récit très sombre et assez flippant de ce chapitre qui est centré sur le jeune garçon écorché qui se questionne sur son passé.

Le dernier chapitre est quant à lui dessiné et mis en couleur par Hannah Christenson dans un style radicalement différent, pour le coup assez déroutant. Ce changement brutal d'esthétique nuit à l'homogénéité de l'album et casse l'ambiance efficace mise en place depuis le début. Dommage parce que cette histoire de maison hantée autrement dessinée aurait de quoi vraiment faire peur !

harow county,bunn,crook,mc neil,christenson,glénat comics,épouvante,horreur,sorcellerie,sorcière,610,062017

dessin de Hannah Christenson

 

Les bonnes BD d'épouvante n'étant pas légion, Harrow County reste tout de même une série à suivre.

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.png

 

a05-3e788c9.png

 

a06-3e788fc.png

 

les autres tomes

Harrow county.jpgHarrow county T2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Tyler Crook dessine Harrow County

14/07/2017

Croquemitaines T2/2

 

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, actionCroquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, actionScénario : Mathieu Salvia
Dessin : Djet
Éditeur : Glénat Comics
128
pages
Date de sortie : 31/05/2017
Genre : thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Les monstres, ça n’existe pas que dans la tête des enfants...

Passionné de lecture, Elliott a toujours eu une préférence pour les histoires de Croquemitaines, ces créatures monstrueuses qui, la nuit, se cachent dans l’ombre ou sous le lit pour effrayer les petits enfants. Il n’imagine pas à quel point elles vont changer sa vie… Témoin du meurtre sanglant de ses parents, il va découvrir qu’en réalité, les Croquemitaines existent bel et bien et que des codes très précis régissent leur existence. Lorsque l’un des plus puissants d’entre eux, le « Père-la-mort », se met en tête de le protéger, Elliott va se retrouver plongé dans un terrible conflit au cœur d’un univers aussi terrifiant que fascinant et dont il devient l’enjeu principal. Par une sombre nuit orageuse, le destin d’Elliott va s’accomplir…

Mathieu Salvia et Djet réinventent toute une mythologie de l’enfance dans un récit d’horreur tendre et un parcours initiatique sur le deuil et l’acceptation de la peur. Une aventure touchante et fantastique servie par un graphisme très moderne aux influences plurielles (jeu vidéo, animation, comics, manga).

En bonus : les dessous de la création de l’œuvre, des informations additionnelles sur le background et la mythologie des Croquemitaines, des recherches graphiques et une galerie d’hommages exclusifs par des grands auteurs du 9e art !

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action



Mon avis

Tout se bouscule, tout s'enchaîne à une vitesse effrénée et finalement... et bien tout va un peu trop vite. Ce splendide Road Comic – tant graphique que scénaristique - passe d'un taxi à un hôtel miteux sans laisser le temps au lecteur de respirer. Mais à quoi bon ? Le petit Elliott aussi est hors d'haleine. Il n'en peut plus : c'est trop pour un petit garçon de son âge. D'ailleurs : pourquoi est-il mêlé à cette sordide guerre entre croquemitaines ?

C'est la question qui revient inlassablement dans les dialogues : qu'est-ce que ce gamin a de particulier ? Pourquoi le père la Mort tient-il à protéger ce môme contre vent et marrées ? Qui peut bien connaître la réponse à ça ?

Entre course poursuite et introspection sur l'existence maléfique des croquemitaines, Salva et Djet nous font caresser les ténèbres du bout des doigts, à chaque page qu'on tourne en quête d'une échappatoire. Mais viendra-t-elle seulement, cette lumière dans l'obscurité ? Et pour qui ?

J'ai lu ce second – et dernier – tome de « Croquemitaines » avec voracité, telles les créatures démoniaques qui se jettent à corps perdu sur de pauvres âmes qui avaient le malheur d'être au mauvais endroit, au mauvais moment. Faut dire que l'histoire colle à la trame et ça tient en haleine. C'est bien là la digne suite du tome 1 lu précédemment et qui m'a d'emblée mise en appétit.

Mais, parce qu'il y a un mais... c'est trop court !

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

J'aurai voulu en savoir plus sur les croquemitaines, les différents clans, la genèse de cette traque sans fin. C'est donc sur ma faim que je me suis néanmoins délectée de l'aventure et surtout... surtout : quel dessin mes amis !

Certes c'est sombre, mais on ne parle pas des Ondines qui se baignent à demi-nues dans les lagons de l'été. Non, ici c'est la mort elle-même qui est dépeinte sous les traits d'un grand barbu mélancolique. C'est le néant qui frappe à chaque porte, l'angoisse et la frayeur que Djet a su dessiner de main de maître. Entre sang et noirceur de l'âme, entre hémoglobines et figures malsaines. Tout dans cette œuvre complète en deux tomes peut donner naissance à des « spin-off », des flash-back, des aventures antérieures ou postérieures qui, je le sens : ne demandent qu'à naître de la plume de nos deux compères franchement doués dans ce domaine.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

 

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

 

Croquemitaines, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics, thriller, fantastique, road-comic, aventure, action

À quand un « Croquemitaines Anthologie » ou un truc du genre ? Parce que sérieux les mecs (Mathieu et Djet, je me permets cette petite familiarité de vous appeler comme ça) : j'en ai pas eu assez !

 

À bonne entendeur,

ShayHlyn.

03/07/2017

LOWLIFES Tome 1 Vendetta personnelle

Couv_304985.jpgScénario : Brian Buccellato
Dessin : Alexis Sentenac
Éditeur : Glénat Comics.
128 pages
Date de sortie :  24 mai 2017
Genre : Thriller

 

 

Présentation de l'éditeur:

 Los Angeles... Derrière le soleil, les plages de surfeurs et les tapis rouges, la cité des anges cache un monde de démons, sans morale et sans rêves. Grand est un flic hanté par la vengeance qui tente désespérément de s’accrocher au type bien qu’il croyait être. Leonard est un toxico qui veut retrouver sa famille. Rip est un voyou impliqué dans les combats clandestins. Wendall est celui qui tire toutes les ficelles... Quand la juteuse recette d’une de ses parties de poker est dérobée, ces trois vauriens vont se rendre compte que rédemption et destruction sont leurs seuls tickets de sortie. 

lowlifes,glénat comics,brian buccellato,alexis sentenac,polar urbain,los angeles,thriller

Mon avis:

Difficile d'adhérer à cette histoire de vengeance d'un policier dont la femme a été violée à domicile par un individu qui se promène libre et nargue le flic ! Grand, policier intègre, va basculer dans la délinquance en acceptant qu'un voyou notoire tue le violeur. Le prix à payer pour ce "service" semble simple: récupérer l'argent dû par les parieurs du voyou - bookmaker... mais quand ce dernier va demander à Grand un deuxième service: trouver les deux personnes qui lui ont volé l'argent des paris et quand Grand apprend que ces deux personnes sont sa coéquipière et Rip, un combattant clandestin et violent, les choses vont se transformer en un merdier mortel !

Ce premier volume (non indiqué sur l'album qui laisse penser à un one shot) nous présente le personnage de Grand du début de son implication jusqu'à son dénouement. Nous devons donc nous attendre à d'autres volumes (sauf arrêt après ce premier échec !) présentant la destinée des autres personnages impliqués.

lowlifes,glénat comics,brian buccellato,alexis sentenac,polar urbain,los angeles,thriller

Un polar sombre mais auquel on n'accroche pas (du moins sur ce premier volume) et qui nous surprend de la part d'un Brian Buccellato qui nous avait habitués à bien mieux ! Le dessin est confié au français Alexis Sentenac dont le style, très européen, nous change des artistes américains dont nous avons l'habitude dans ce genre de polar urbain et qui tire bien son épingle du jeu.

A noter le cahier spécial en fin de volume dans lequel les auteurs parlent du projet et de leur approche du sujet et qui rend l'histoire un peu plus compréhensible.

JR

 

lowlifes,glénat comics,brian buccellato,alexis sentenac,polar urbain,los angeles,thriller

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

28/06/2017

Nailbiter

cov.jpg1.jpgTome 3 – L’odeur du sang

Scénario : Joshua Williamson

Dessinateur : Mike Henderson

Editeur : Glénat comics

128 pages -  cartonné

Parution : 07 juin 2017

Polar – angoisse -épouvante – horreur

 

Présentation de l’éditeur :

Le diable passe à table !

Buckaroo, Oregon. Alors qu’il enquête sur la disparition de son meilleur ami, l’agent Nicolas Finch de la NSA fait équipe avec le diable en personne : Edward Nailbiter, tueur psychopathe réputé pour dévorer les ongles de ses victimes. Ensemble, ils découvrent que cette affaire a sans doute un lien avec le fait que cette petite bourgade paumée des États-Unis a vu naître 16 des pires serial killer de l’Histoire. La clé de cette morbide énigme se cache-t-elle dans l’esprit malade de Nailbiter ?

Nailbiter se confesse dans ce nouvel arc ! Alors que le voile se lève sur les mystères qui entourent Buckaroo, l’horreur se fait de plus en plus pesante… Aurez-vous le courage de venir à bout de ce thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l’horreur de SE7EN ?

5.jpg

Mon avis :

Ce troisième volume d’une série, qui en comptera six au total, reprend les épisodes 11 à 15 parus en magazines aux States en 2015. Il faut impérativement avoir lu les tomes précédents pour comprendre l’histoire. Au menu : une scène de torture, un interrogatoire violent, la suite de l’exploration des galeries souterraines, une populace vengeresse, un individu avec une longue robe noire et un masque de bouc, des scènes gore. Autant le dire tout de suite, le lecteur amateur de thriller horrifique sera une fois de plus ravi et scotché à ce récit particulièrement addictif.

2.jpg

Petit bonus en fin d’album : la double page composée de 40 petites cases de la même taille, qui narre en parallèle le massacre de l’apiculteur et la scène au cours de laquelle Finch torture Warren, est expliquée en détails. Williamson y livre sa méthode de travail et son sens aigu du découpage (si je puis dire !). On y sent la parfaite concertation entre les deux auteurs et leur talent pour faire vivre un thriller bien angoissant qui tient ses promesses.

4.jpg

A suivre ….

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

 le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

le couvent des damnées,minoru takeyoshi,glénat,seinen,historique,intrigues,sorcellerie,religion

 

Skippy

14/05/2017

Chroniques courtes (130) The X-Files Tome 4, Tout l'art de Wonder Woman

The X-Files, les nouvelles affaires non classées Tome 4

Couv_301346.jpgScénario : Joe Harris
Dessin : Colin Lorimer, Matthew Dow Smith et Tom Mandrake
Éditeur : Glénat comics
144 pages
Date de sortie :  15 mars 2017
Genre : science-fiction, fantastique

 

Les enquêtes de nos deux agents de choc se poursuivent avec ce quatrième album. Deux histoires différentes, la première mettant en scène une jeune fille apparemment possédée par le démon qui entraîne tout un village derrière elle ! (si vous y comprenez quelque chose vous, à la fin...) Et une deuxième histoire, plus prenante, sur les effets d'une drogue, le G-23, que le gouvernement aurait fabriquée dans les années 70 pour discréditer le mouvement hippie. Des scénarios moyens dans l'ensemble et un dessin parfait pour la première aventure (Colin Lorimer) et lamentable pour la seconde (Tom Mandrake). Comme d'habitue, le duo de "spécialistes" formé par Alain Carrazé et Romain Nigita, nous explique les tenants et aboutissants qui relient la BD aux épisodes de la série.

JR

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

                                                                                                                                                                            

the x-files,glénat comics,joe harris,colin lorimer,jordie bellaireTOUT L'ART DE WONDER WOMAN

Scénario : Robert Greenberger
Dessin : Divers
Éditeur : Urban comics
208 pages
Date de sortie :  19 mai 2017
Genre : Super Héros

 

Elle est née de l'argile sur une île paradisiaque. Pour sa mère elle fut littéralement un cadeau du ciel. Parmi les amazones de Themyscira, elle se fera connaître sous le nom de princesse Diana. Dans les mondes au-delà, les hommes la connaîtront sous celui de Wonder Woman.

the x-files,glénat comics,joe harris,colin lorimer,jordie bellaireWonder Woman est, avec Superman et Batman, la troisième icone de l'univers DC comics. Ce magnifique album nous permet de découvrir les origines de la création de cette héroïne, le premier super héros féminin, et de comprendre l'engouement que lui portent plusieurs générations de lecteurs. Vous suivrez l'amazone pas à pas, de sa création en 1941 dans les pages de Sensation comics par Charles Moulton et H.G Peter, au personnage incontournable de la bande dessinée américaine qu'elle est maintenant.

Un ouvrage riche en documents, dessins inédits, couvertures des comics, anecdotes des divers scénaristes et dessinateurs et photographies des hommes et femmes qui ont participé à la légende. Sans oublier la fameuse série télévisée qui permit à Lynda Carter de personnifier charnellement à jamais ce personnage de papier. Enjoy !

JR

 

the x-files,glénat comics,joe harris,colin lorimer,jordie bellaire

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

10/05/2017

Power Rangers : Mighty Morphin

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove1. RANGER VERT - Année Un

Scénario : Kyle Higgins
Dessin : Hendry Prasetya
Éditeur : Glénat comics
144 pages
Date de sortie : 29 mars 2017  
Genre : super héros

 

Présentation de l'éditeur:

 Power Rangers:Mighty Morphin - appelé plus couramment Mighty Morphin Power Rangers ou MMPR, est une série télévisée américaine contant les aventures d'un groupe de jeunes étudiants habitant la ville de Angel Grove et ayant reçu des pouvoirs d'un être interdimensionnel afin de combattre une sorcière nommée Rita Repulsa qui veut asservir l'humanité. Ces jeunes, transmutés en Power Rangers, vont affronter bien de périls ! 

 

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove

Mon avis:

 Cette album commence donc au moment où le Power Ranger vert, qui avait été un "méchant" aux ordres de Rita Repulsa, a reussi à échapper à son contrôle mental et réjoint l'équipe des héros ! Tommy n'est pas très à l'aise avec l'équipe et a du mal à s'intégrer; il commet des erreurs et tous les membres du Power team ne l'apprécient pas. Rita Repulsa agit dans l'ombre et essaye de récupérer son poulain afin de mener à bien sa conquête de la Terre.

Surfant sur le succès mondial de cette franchise et la sortie récente du troisième film sur le sujet, le scénariste Kyle Higgins nous livre une bonne histoire plus moderne et plus vraisemblable (dans le concept du monde des super héros bien sur !); il est aidé par le dessinateur Hendry Prasetya dont le style, très proche du manga de "classe", plaît beaucoup ! Ses scènes d'action, les combats entre Rangers, démons et méga robots sont parfaites.

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove

J'avoue que j'ai du aller demander l'aide de Google pour connaître les tenants et aboutissants de l'histoire des Powers Rangers (dans les années 90 je voyais simplement mon gamin suivre la série devant la T.V) car, si non, il est difficile de suivre la trame de l'album. Mais, à la fin, la lecture est assez agréable et peut plaire à des jeunes lecteurs et à des plus vieux aussi.

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel groveA noter en deuxième partie de l'album les aventures de Bulk et Skull, les deux personnages qui font partie des élèves du college de Angel Grove et dont les gaffes énormes dans leurs tentatives d'être aussi célèbres que les Rangers sont hilarantes. L'album est bien complété par la présentation (comme il se doit de nos jours) de toutes les couvertures originales du comics. 

JR

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

power rangers : mighty morphin,glénat comics,kyle higgins,hendry prasetya,steve orlando,corin howell,rita repulsa,angel grove

27/04/2017

Phonogram

cov.jpg1.jpgTome 01 - Ex Britannia

Paroles : Kieron Gillen

Musique : Jamie McKelvie

Editeur : Glénat Comics

192 pages – cartonné

Comics musical et branché

 

Présentation :

Dans leur monde, la musique est magique. Littéralement.

Cela fait dix ans que la déesse de la pop Britannia est morte. Dix ans que les méandres de cette affaire hantent les pensées du phonomancien David Kohl. Aujourd'hui, son esprit n'en peut plus. Il est proche de la rupture. Est-il seulement capable de découvrir la vérité tant qu'il lui reste un semblant de raison ? Suivez la quête trouble de ce sorcier du son dans une fable de dark fantasy moderne où la musique est magique, et où une chanson peut sauver votre vie... ou la détruire.

4.jpg

Mon avis :

Issu de l'imagination de Kieron Gillen et Jamie McKelvie, Phonogram se présente comme le cousin post-punk et underground de leur The Wicked + The Divine. Cela donne une œuvre, de prime abord, obscure, fantastique, philosophique et musicale. Si The Wicked + The Divine aborde la création artistique, Phonogram parle de la consommation de l’art. Tout un programme !

2.jpg

Ce premier album date de 2006 et il était à l’origine en noir et blanc. Cette version colorisée, très réussie, demande cependant une lecture attentive et exigeante. Si la Britpop des années 90 vous est totalement inconnue, cet album est pour vous. Si vous êtes un connaisseur des courants musicaux du dernier tiers du vingtième siècle, cet album est pour vous. Si vous êtes fans de groupes comme Blur, Oasis, Joy Division, Libertines ou encore Radiohead, ben ... je suppose que vous aviez déjà les floppers anglais. Pour ne pas en dire trop, mais suffisamment pour que vous vous précipitiez chez votre libraire, sachez que Phonogram tient autant de la critique musicale que de l’encyclopédie pop-rock pleine de références, autant d’une créativité désastreuse (les auteurs ont souffert) que d’un génie subtilement distillé qui donne envie de découvrir, d’écouter (merci YouTube) et d’appeler, à s’en déchirer les poumons, les deux opus suivants. 

3.jpg

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

 

 

Skippy

23/03/2017

Wayward

wyward,un nouveau départ,zub,cummings,glénat comics,08 mars 2017,fantastique,aventureswyward,un nouveau départ,zub,cummings,glénat comics,08 mars 2017,fantastique,aventuresTome 1 – Un nouveau départ

Scénario : Jim Zub

Dessin : Steve Cummings

160 pages – cartonné

Parution : 08 mars 2017

Genre : Aventures - Fantastique

 

Présentation de l'éditeur :

Elle s’attendait à changer de vie. Elle ne va pas être déçue.

Rori Lane s’apprête à commencer une nouvelle vie. Fruit d’un amour passionnel et fugace entre un Irlandais et une Japonaise, elle se rend pour la première fois à Tokyo pour rejoindre sa mère. Fascinée par cette nouvelle culture et par l’ampleur de la mégalopole tokyoïte, elle s’amuse à vagabonder dans les rues, jusqu’au jour où elle fait une rencontre inattendue… Attaquée par de monstrueuses créatures sorties tout droit des légendes, elle ne doit son salut qu’à Ayane : une jeune fille, comme elle, mais dotée de super-pouvoirs. Très vite, après cette rencontre, Rori découvre qu’au fond d’elle sommeille aussi un grand pouvoir...

wyward,un nouveau départ,zub,cummings,glénat comics,08 mars 2017,fantastique,aventures

Mon avis :

Ce qui frappe avec Wayward, c’est la première impression qu’on ressent lorsqu’on a l’album en mains et qu’on le feuillette : la couverture est parfaitement réussie, le dessin impeccable, la colorisation lumineuse. On a tout de suite envie de lire et d’en apprécier tous les détails de cette nouvelle série. Ce premier tome, bien rôdé, constitue la mise en place de l’intrigue et la présentation des personnages principaux. Le travail des auteurs vise à l’efficacité narrative en dévoilant de manière progressive et spectaculaire les pistes de compréhension nécessaires à une histoire beaucoup plus complexe qu’elle ne paraît de prime abord.

wyward,un nouveau départ,zub,cummings,glénat comics,08 mars 2017,fantastique,aventures

Les thèmes abordés, les mythes et légendes du Japon, les problèmes des adolescents, leurs rapports aux parents, forment un curieux cocktail, un récit de formation original, qui s’avère rapidement addictif. Le dessin de Steve Cummings donne un côté flamboyant à l’ensemble : on sent chez ce dessinateur une expérience tant dans le comics à l’américaine que dans la production franco-belge. J’ai beaucoup apprécié l’approche du Japon contemporain des auteurs et le dossier en fin d’album qui reprend les couvertures US, des crayonnés et des explications sur l’univers de la série. De beaux débuts, à suivre…

wyward,un nouveau départ,zub,cummings,glénat comics,08 mars 2017,fantastique,aventures

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

 

 

Skippy

03/02/2017

Sukeban turbo

cov.jpg1.jpgSisterhood

Scénario : Sylvain Runberg

Dessin : Victor Santos

Editeur : Glénat comics

144 pages – cartonné

Sortie : 11 janvier 2017

Thriller

 

Présentation :

Shelby Buckman, lycéenne newyorkaise de 17 ans, a déjà connu un parcours sulfureux. À la tête d'un gang de filles surnommées les "Sukeban Turbo", référence à un mouvement féminin radical japonais des années 1970, Shelby revend cocaïne, MDMA et amphétamine aux hipsters de Brooklyn pour le compte de Jared, un jeune caïd de 25 ans. Le look branché et la jeunesse de Shelby et ses copines leurs ouvrent toutes les portes des soirées tendances de la ville qui ne dort jamais, et la clientèle qui va avec. Toute son existence, Shelby n'a connu que le chaos. Et elle ne s'imagine pas vivre autrement. Mais bientôt, sa vie va prendre un autre tournant... La rédemption est-elle au bout du voyage ?

sukeban turbo,sisterhood,runberg,santos,glénat comics,11janvier 2017,thriller

Sylvain Runberg et Victor Santos vous proposent une plongée dans la jeunesse new-yorkaise d'aujourd'hui et les différentes cultures qui la composent, du plus underground et radical à travers le gang de Shelby qui sévit dans Brooklyn, au plus commercial avec les Urban Smile, inspiré du groupe One Direction en passant par Williamsburg, la capitale des hipsters.

Sukeban Turbo est la première création originale estampillée Glénat Comics ! Un thriller urbain contemporain et une métaphore sociale sur la rage adolescente. Une immersion dans la jeunesse de New York, ses cultures et ses sous-cultures.

5.jpg

Mon avis :

Que voilà une démarche originale ! Non content de publier des comics au rythme des parutions US, la collection Glénat Comics met pour la première fois sur le marché une création originale à exporter vers les States.

2.jpg

Pour le scénario, le lecteur a droit à un dosage élaboré de suspense et d’action violente sur un rythme qui laisse, sous forme de flash-backs, un peu de temps à l’introspection psychologique. Le dessin de Victor Santos garde un côté brut qui convient au contexte et ménage une place à un bel usage de l’aquarelle. Le tout fonctionne comme une mécanique parfaitement huilée. On lit avec un réel plaisir et on a l’impression que les pages se tournent toutes seules. Un dossier très intéressant vient compléter l’album avec les interviews des auteurs.

4.jpeg

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

Skippy

28/12/2016

Harrow county - tome 2 - bis répétita

harrow county, cullen bunn, tyler crook, glénat comics, horreur, fantastique, monstres, 7/10, 11/2016harrow county, cullen bunn, tyler crook, glénat comics, horreur, fantastique, monstres, 7/10, 11/2016Dessin : Tyler Crook
Scénario : Cullen Bunn
Éditeur : Glénat comics
112 pages
Date de sortie : novembre 2016
Genre : horreur, fantastique

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Aux frontières de l’horreur…

Emmy a désormais découvert l’histoire tordue de Harrow County et la nature du lien étrange qui l’unit avec ses habitants. Mais alors que cette connexion s’approfondit un peu plus, plane l’ombre d’une présence sinistre et familière. Il est bien possible que celle-ci cherche à détruire la nouvelle harmonie intérieure d’Emmy…

harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016

 

Mon avis

 

Il est difficile de parler de cet album sans dévoiler les ressorts qui font le piment de ce récit. Aussi vais-je céder à la facilité et ne vous en dirai pas tellement plus que dans le résumé de l'éditeur, si ce n'est qu'il faut se méfier de l'eau qui dort ...

Il est question dans ce tome 2 de sorcières, de magie, de monstres de créatures démoniaques et d'un combat acharné entre les puissances du mal et le bien. Le surnaturel figure à toutes les pages, mais la narration simple mise en place par Cullen Bunn nous fait presque considérer les évènements comme naturels. On pense inévitablement aux romans de Stephen King où la vie semble toujours paisible et normale jusqu'à ce qu'un grain de sable ne vienne tout enrayer. C'est franchement bien écrit et dessiné et on se prend au jeu de cette ambiance fantastico-horrifique mise en scène avec maitrise. Quelques croquis en fin d'ouvrage permettent de prendre la mesure du talent de Tyler Crook quant à son dessin et d'apprécier la plus-value apportée au récit par sa colorisation.

Un petit bémol toutefois. si certains monstres sont assez effrayants, d'autres me paraissent plutôt grotesques et prêtent à rire. Bon, ceci étant dit, cela ne gâche en rien le plaisir de se faire peur avec ce récit fantastique dont l'ambiance générale tend quand même davantage vers le frisson que vers la rigolade.

 

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

A lire aussi

harrow county T1;  Witch Hunter ; The Empty Man

 

 

 

harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016harrow county,cullen bunn,tyler crook,glénat comics,horreur,fantastique,monstres,710,112016