20/02/2017

Groenland vertigo

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017Scénario : Hervé Tanquerelle
Dessin : Hervé Tanquerelle
Éditeur : Casterman
100 pages
Date de sortie :  janvier 2017
Genre : aventure, humour

 

 

 

Résumé

En pleine crise de déprime due à un manque chronique d’inspiration, Georges, auteur de BD, reçoit un mail qui va lui donner un sérieux coup de fouet. Magnus Keller est capitaine d'un voilier et lui propose de se joindre à l'équipage pour une expédition au Groenland. Le but du voyage est d'accompagner l'artiste performer Ulrich Kloster qui veut faire une installation spectaculaire pour dénoncer l'exploitation destructrice des compagnies pétrolières. Georges s'embarque dans l'aventure et se retrouve entouré d'un artiste parano, de scientifiques, et de l'écrivain Jørn Freuchen qui revient sur les traces d'un précédent voyage. L'aventure sera plus cocasse qu'épique et sera surtout une belle source d'inspiration pour Georges.

 

 

Mon avis

Hervé Tanquerelle et Gwen de Bonneval avaient adapté les textes de l'écrivain et aventurier Danois Jørn Riel aux Éditions Sarbacane dans la série "...et autres racontars". En 2011, entouré de l'écrivain, de scientifiques et d'artistes de renom, Hervé s'embarque pour trois semaines d'expédition pour découvrir et rendre compte des réalités actuelles du Groenland. Cette aventure l'inspirera pour cet album. Mais, d'un projet initial de reportage BD ou de récit autobiographique, il se dirige finalement vers une fiction fortement inspirée de son expérience. Entouré de Danois, alors qu'il ne parle pas la langue et très mal l'anglais, il s'est vite rendu compte qu'il ne pourrait rester qu'à la surface des choses et n'aurait pas assez de matière pour un récit autobiographique pertinent. Ce n'est que trois ans plus tard qu'il a vu cette expérience sous un autre angle, grâce à la complicité de ses amis Gwen de Bonneval et Brüno, et qu'il a pu la raconter sous le prisme de la fiction, ou de l'autofiction.

 

groenland vertigo,tanquerelle,casterman,hommage,hergé,jorn riel,aventure,expédition,810,012017

 

On est frappé d'emblée par l'héritage revendiqué d'Hergé qui transpire dès les premières pages. Les analogies avec Tintin sont légions, particulièrement avec l'album l'étoile mystérieuse, mais pas que : l'expédition arctique, le nom du bateau qui est un homonyme à une lettre près, le personnage de l'artiste performer renfrogné et parano qui fait penser à Carreidas dans vol 714 pour Sydney, l'écrivain qui a des airs du capitaine Haddock et un petit penchant pour la bouteille ... et j'en passe, jusque dans la typo utilisée, identique à celle que l'on trouve dans les Tintin. Même le dessin, s'il n'est pas franchement ligne claire pure (seuls les personnages sont encrés et les couleurs sont faites visiblement au lavis) s'en inspire fortement et cherche à s'en approcher.

 

Le tout est rudement convaincant et on se laisse agréablement mener dans cette aventure farfelue ou rien ne se passe comme prévu et qui au passage distille un petit message écolo contre les lobbies pétroliers.

Voilà un album savoureux sur lequel les amoureux de Tintin s'amuseront des nombreux clins d’œil que Tanquerelle a semés dans son histoire.

 

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

 

 

 

 

 

 

 


 

22/10/2016

Exposition Hergé - Paris - Grand Palais

L'aventure d'Hergé

exposition, Hergé, Grand Palais, Tintin

 

Une partie du Grand Palais à Paris accueille en ses murs depuis fin septembre 2016 et jusqu'à mi-janvier, le grand Georges Rémi, bien plus connu sous le nom de Hergé.

Je ne vous ferais pas l'affront de vous présenter le célèbre reporter de petit Vingtième, qui, paré de ses pantalons de golf et de sa témérité sans faille à parcouru le monde entier, ou presque, et est allé sur la lune 19 ans avant Neil Armsrtong. De 7 à 77 ans, et bien au delà, tout le monde connait.

exposition,hergé,grand palais,tintin

En revanche, quid de son créateur ? Certes, les amateurs de BD en connaissent sûrement un rayon sur le père de Tintin, mais les autres ? Ceux qui ne voient dans Tintin qu'une bande dessinée, incontournable, destinée à la jeunesse, que l'on offre à ses juniors parce que Grand-Père à appris à lire dans ces illustrés (ça s'appelait comme ça à l'époque) et que papa était abonné au journal Tintin et que ça lui rappelle sa jeunesse. Connaissent-il Hergé ? Savent-ils qu'il était bien plus qu'un auteur de bande dessinée ?

Cette exposition est l'occasion de faire sa connaissance. On y découvre, répartis dans 10 salles, tout ce à quoi Hergé a touché. Beaucoup de bande dessinée évidemment, mais pas que, car l'homme aux 250 millions d'albums vendus dans le monde était aussi un amateur d'art et un illustrateur hors pair.

exposition,hergé,grand palais,tintin

En remontant le temps, depuis ses essais en peinture contemporaine dans les années 60, jusqu'à ses débuts d'illustrateur dans une revue scoute, en passant par ses travaux d'illustrateur pour la "réclame", ­ancêtre de la publicité, ­ cette belle exposition vous fera découvrir un immense artiste aux multiples facettes, et qui, aujourd'hui encore reste une référence pour nombre d'auteurs.

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

Dans une mise en scène très ligne claire, on découvre dans de grandes salles ressemblant à des cases de BD en 3 dimensions, le matériel exposé. Rien d'inédit, mais quelques planches originales, des crayonnés, des maquettes (le nez de la fusée réalisé pour l'aidé dans la réalisation de l'album, et une réplique de Moulinsart), des illustrations publicitaires, et, plus rare, quelques dessins originaux d'illustrations pour les couvertures du petit XXème et pour la revue scoute.

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

 
Illustration pour la couverture du Petit Vingtième du 8 novembre 1934 Illustration pour la couverture du Petit Vingtième du 27 juin 1935  Illustrations réalisées dans la revue scoute
 

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

Les Tintinophiles avertis ne découvriront sans doute rien qu'ils ne connaissent déjà sur Hergé, et certainement pas une profusion d'originaux. Ça n'est clairement pas le but de cette expo qui est entièrement axée sur le créateur de Tintin. En revanche, les amateurs éclairés se réjouiront de cette promenade dans l'univers riche d'Hergé, et les amateurs moins éclairés découvriront avec émerveillement toute la magie alliée au travail besogneux de la création artistique.

 

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

Dans le Lotus bleu, tous les textes éléments du décor écrits en japonais ont un sens.

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

exposition,hergé,grand palais,tintin

 

exposition,hergé,grand palais,tintin

 

Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017 – Paris - Grand Palais – 13€

 

 

25/05/2015

RAYMOND LEBLANC AU MUSEE HERGE DE LOUVAIN LA NEUVE.

Communiqué de presse:

Une exposition en hommage à Raymond Leblanc, fondateur du journal Tintin, au Musée Hergé (du 22 mai au 30 juillet 2015).

 

 

Raymond Leblanc, Le Lombard, Tintin, Hergé, Louvain La Neuve, Musée, 05/2015

 

Raymond Leblanc, Le Lombard, Tintin, Hergé, Louvain La Neuve, Musée, 05/2015

 

 

Les liens pour plus d'informations encore...:

 

http://fr.tintin.com/

http://fr.tintin.com/news/index/rub/0/id/4430/0/raymond-l...

 

Capitol.

 

21/05/2014

LE RIRE DE TINTIN - Les secrets du génie comique d'Hergé.

Le rire de Tintin, Hergé, Beaux-Arts Magazine, 04/2014.Hors-série le Vif/L’express

Editions Beaux-Arts Magazine

Sortie : 30/04/2014

136 pages

Prix conseillé : 8,95 €

ISBN : 9782212559347

Hergé, Humour, Tintin.

 

Résumé (de l’éditeur) : L’immense succès des albums de Tintin résulte de bien des facteurs : la qualité des intrigues, les rebondissements permanents, le dépaysement par la grâce des voyages des héros à travers le monde, et puis bien entendu l’humour, tout à fait exceptionnel, qu’il s’exprime par l’image ou par le texte. Hergé est le digne héritier des grands maîtres de l’humour qu’ils soient français, belges ou anglo-saxons. Molière, Feydeau, Alphonse Allais, Mark Twain, Buster Keaton … Ce numéro spécial est consacré à l’analyse de la mécanique du rire, à ses règles établies peu à peu au fil des siècles, aux inspirateurs d’Hergé et aux apports spécifiques du créateur de Tintin. Car il a beaucoup inventé lui-même : par la création de signes visuels, par le comique des situations dans lesquelles s’enferrent ces personnages, membres d’un théâtre où chacun obéit à des règles strictes, par les jurons et insultes du capitaine Haddock (il en manie plus de 300 !)… Certains de ses sketches sont passés à la postérité : la boucherie Sanzot, le sparadrap du capitaine Haddock… Théâtre, littérature, cinéma, BD : un voyage dans le temps et dans l’univers d’Hergé.

 

Mon avis : Le « rire de Tintin » est en réalité la réédition « arrangée » du livre paru chez Moulinsart en 2006 et inspiré d’un essai de Thierry Groensteen.

Le magazine Beaux-Arts a revisité le sujet en faisant appel à une quinzaine de contributeurs. Au final, cela nous donne un album intéressant qui nous donne un éclairage spécifique sur l’humour d’Hergé, mais aussi les faits et les personnages qui l’ont inspirés, qui ont bâti son approche de l’humour, son imaginaire humoristique.

Un bel album, intéressant, bien imprimé et fini, de qualité, cartonné, à un prix démocratique de 8,95 €. Cet album est paru,  il y a peu en Belgique, dans les librairies et chez vendeurs de journaux et de magazines. C’est l’Express en France qui s’est associé à cette parution. Le site de l’éditeur parle d’un album broché et en réimpression.

Un bel album à un rapport prix/qualité imbattable. Amusant.

 

Dessin :             9,0/10

Scénario :          8,0/10

Moyenne :          8,5/10

 

Capitol

Le rire de Tintin, Hergé, Beaux-Arts Magazine, 04/2014.

18/04/2014

La malédiction de Rascar Capac - tome 1 : le mystère des boules de cristal

Tintin, Hergé, Philippe Godin, le temple du soleil, Casterman

Une expédition en Amazonie, des explorateurs victimes d'une malédiction, des débris de boules de cristal près des corps des victimes, un reporter sur la piste, un professeur Tournesol kidnappé..... voici mis en place les principaux éléments de l'une des plus célèbres aventures de Tintin : Les 7 boules de cristal.

Tintin, Hergé, Philippe Godin, le temple du soleil, CastermanCet ouvrage nous propose la première édition de l'aventure parue, en noir et blanc, dans les pages du journal belge LE SOIR, du 13 décembre 1943 au 2 septembre 1944. L'aventure sera reprise en couleurs ( et terminée ) dans le journal Tintin et suivie de la suite intitulée Le temple du soleil.

L'originalité de cette édition tient au travail de l'auteur, Philippe Goddin, qui a décortiqué chaque page, chaque vignette afin de nous expliquer l'immense travail de recherche et de documentation effectué par Hergé pour de rendre son histoire et ses personnages le plus crédibles possibles.

Hergé, apprend t-on, avait pour habitude de faire des croquis des lieux où il se rendait - cela lui a servi pour dessiner les coulisses du "Palais du Music-Hall", l'une des premières scènes de l'album lorsque Tintin et Haddock vont rendre visite dans sa loge au Général Alcazar ( voir l'album l'Oreille Cassée ) qui réalise un numéro sous le nom de Ramon Zarate. De la même façon le public dessiné a permis à l'auteur de faire des études graphiques sur la mode féminine, les mouvements des personnages en marche sont également expliqués....

Tintin, Hergé, Philippe Godin, le temple du soleil, Casterman

La documentation fournie dans cet album, en marge des pages de l'aventure, nous montre les croquis faits par Hergé pour travailler ses personnages, les photos qu'il avait prises dans des musées et qui lui ont servi à replacer des masques, des statuettes et les costumes des indiens dans le décor de son histoire.

On apprend également que l'auteur avait commis des erreurs historiques ( erreurs présentes dans les ouvrages d'époque qu'il avait consultés et qu'il avait transcrites dans son histoire ); pour exemple un petit disque de plomb représentant un personnage Inca et que l'on trouve près du corps des victimes avec les morceaux de cristal! ce passage sera enlevé de l'histoire reprise dans le journal Tintin car le plomb était inconnu des Incas et le personnage dessiné peu conforme à l'art Inca.

Tintin, Hergé, Philippe Godin, le temple du soleil, CastermanEt tout l'album fourmille ainsi de notes, de photos de dessins et d'anecdotes sur la vie et le travail de Hergé ! à tel point que l'on en oublie de lire l'histoire dessinée qui le mérite pourtant, étant assez différente de celle que nous connaissons tous en album.

Vivement le deuxième tome consacré au temple du soleil.

 

La malédiction de Rascar Capac - tome 1 : LE MYSTERE DES BOULES DE CRISTAL

Casterman - mars 2014 - format à l'italienne avec boîtier de rangement vertical - prix : 20.00 €

MA NOTE : 8/10

JR

15/03/2014

HERGENEALOGIE- Les secrets de famille du créateur de Tintin.

 

Hergénéalogie, Tintin, Goddin, Les amis d'Hergé, 03/2014.

Ecrit par Philippe Goddin

Edité par Les Amis d’Hergé

Sortie : 01/03/2014

68 pages

Prix : 22,00 € (pour les membres de l’association)

ISSN : 0773-6703

Tintin, Hergé, Généalogie

 

Mon avis : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la généalogie de Hergé est repris ici dans cette plaquette de 68 pages écrite par Philippe Goddin, grand Tintinologue, et éditée par l’association « Les amis d’Hergé ». Cet ouvrage, sous forme de magazine, est imprimé sur papier glacé. Il a été tiré à 1000 exemplaires et est disponible pour les membres de l’association au prix de 22€.

L’auteur retrace par le détail la généalogie des familles des parents de Georges Remi alias Hergé. Par la suite, ces généalogies sont commentées et illustrées avec une recherche iconographique importante. Vous saurez tout sur les ascendants d’Hergé : où ils ont vécu, les métiers qu’ils exerçaient, etc…

On y apprend entre autre que son grand-père paternel est inconnu mais qu’il ne s’agit pas d’une ascendance royale (certain ont même dit que le père d’Hergé était un fils bâtard de Léopold II).

En fin d’ouvrage, l’auteur nous décrit le rapport d’Hergé avec sa famille et à nouveau, on y découvre des photos inédites.

C’est ouvrage est passionnant pour tous les amateurs de Tintin et d’Hergé. Connaissant la réactivité  des collectionneurs concernant tout ce qui touche Tintin et Hergé, cette plaquette deviendra très vite un collector. Lecture très intéressante sur l’homme et son époque.

 

Liens vers le site des Amis de Hergé : ICI.

 

Capitol

26/10/2013

ALLO BRUXELLES? ICI RAWHAJPOUTALAH! Exposition Tintin - Europalia.India.

@Hergé/Moulinsart 2013

visuel0europalia.jpgEn route…pour de nouvelles aventures! SambaBD a été invité à la conférence de presse qui s’est tenue ce mercredi 23 octobre 2013 au musée Hergé situé à Louvain-la-Neuve en Belgique. 

Le festival Europalia est un festival d’arts internationaux qui a lieu à Bruxelles et en Belgique tous les deux ans. Cette année, elle est consacrée à l’Inde et propose un programme varié composé de 26 expositions, 92 concerts, 56 spectacles, 200 événements littéraires, cinéma et conférences.

Dans le cadre de cette manifestation, le musée Hergé s’est associé au programme et propose une exposition du 26 octobre 2013 au 26 janvier 2014, intitulée « Allo Bruxelles ? Ici Rawhajpoutalah ! » Ce titre est inspiré de la couverture du journal « Le petit vingtième » n°10, paru le jeudi 8 mars 1934.

L’exposition prend le pari de nous faire connaître l’Inde via l’œuvre d’Hergé et plus particulièrement l’album « Les cigares du Pharaon ». Le visiteur pourra y voir les planches originales, dessinées entre 1932 et 1934, misent en parallèle avec la version revisitée des planches en couleurs de 1954 mais aussi avec l’abondante documentation qu’Hergé avait accumulée sur les différents sujets abordés par le récit. Nous ne sommes plus au temps des premiers albums à la documentation fort limitée.

L’évolution graphique y est remarquable. Le dessin de 1934 supporte sans problème l’agrandissement dans les grands formats de l’exposition. C’est une preuve que le dessin était déjà épuré. A la vue du travail de 1954, cette tendance est encore plus visible avec le trait qui se simplifie de plus en plus tout en restant net et détaillé dans l’image qu’il veut transmettre au lecteur.

@Hergé/Moulinsart 2013

visuel 1europalia1.jpgOn y retrouve déjà des thèmes qu’Hergé aime traiter tels que la spiritualité, les dieux, l’homme et son environnement, sa coexistence avec la nature, les animaux. Il traite également de l’imaginaire occidental sur des phénomènes indiens tels que les Sadhus ou fakirs, avec les planches à clous, la lévitation et les charmeurs de serpents.

Le visiteur y verra également décrit les rues de New Delhi, avec le bruit, la circulation, la foule qui bouge, les odeurs,…Hergé a très bien rendu cet environnement à tel point que Tintin a eu du succès en Inde, traduit de l’hindi au tamoul en passant par le bengali ou encore le gujariti. Du signe de Kih-Oskh au Svastika porte-bonheur, l’exposition nous explique la symbolique qui est aussi un des fils conducteur de l’album.

Je ne peux que vous inciter à faire le déplacement pour visiter cette exposition très réussie qui mêle l’imaginaire de Tintin avec des objets d’art indiens dont certains ont été dessinés dans l’album de référence. 

@Hergé/Moulinsart 2013visueleuropalia2C03 61.jpg

Vous pourrez en profiter pour visiter l’ensemble du musée Hergé avec ses expositions permanentes. Il a été dessiné par l’architecte français Christian de Portzamparc (un nom digne d’un personnage de bande dessinée !).Il s’agit d’un bâtiment de près de 3600m² qui attire directement l’œil vu de l’extérieur. Dès que vous rentrez à l’intérieur du bâtiment, le choc visuel continue. Les murs ne sont pas tous droit, des grandes baies vitrées laissent entrer la lumière dans le patio d’entrée. Et pourtant le musée a été conçu comme une bande dessinée. L’architecte a également tenu compte de l’environnement naturel mais aussi des impératifs d’un musée où la lumière ne doit pas abîmer les œuvres. Il a donc joué avec la lumière mais aussi avec les couleurs. Certains ont parlé d’un navire amarré à la dalle de la ville de Louvain-la-Neuve. L’image est pertinente surtout quand vous traversez la jetée qui relie la ville au musée. Le visiteur a l’impression de monter dans un navire en partance pour un voyage imaginaire.

 

@Atelier de Portzampac 2013 -@ photo Nicolas Borel - @Hergé/Moulinsart 2013

 

CHAP1_P18-19_©Nicolas Borel. Architecte-Christian de Portzamparc.jpg

 

Un seul bémol : je me suis rendu à Louvain-la-Neuve en voiture et j’ai remarqué que la signalétique routière est inexistante. Pas de panneaux pour diriger les visiteurs vers le musée que ce soit sur l’autoroute à proximité ou sur les voies d’accès à Louvain-la-Neuve. Les parkings proches du musée sont mal indiqués. Il en est de même dans les rues de la ville. Cerise sur le gâteau, l’adresse du musée est rue du Labrador, 26 (belle référence à l’adresse de Tintin). Mon GPS n’a pas encore cette rue dans son répertoire… Comment un tel écrin, un tel musée peut-il être aussi mal indiqué ?

 

@Atelier de Portzampac 2013 -@ photo Nicolas Borel - @Hergé/Moulinsart 2013

 

 

CHAP1_P12_©Nicolas Borel. Architecte-Christian de Portzamparc.jpg

 

 

@Hergé/Moulinsart 2013

110104_couverture_Hres_0.jpgSi vous n’avez pas l’occasion de visiter le musée Hergé, ou en complément à la visite, vous pourrez lire un nouvel ouvrage  qui vient de sortir aux Editions de La Martinière, intitulé « Musée Hergé ». Il s’agit d’une « brique » de 480 pages, d’un format de 21X21 cm. Cet album est conçu comme un musée de papier. Le lecteur le visite comme il visiterait le véritable Musée Hergé. On peut y voir toute l’œuvre d’Hergé. Cela va des dessins originaux aux notes, carnets, coloriages, documentation, objets qui remettent le visiteur dans le monde unique d’Hergé. L’album parait en 6 langues, est tiré à près de 30.000 exemplaires. Il est vendu au prix de 39,00€ (ISBN 9782732457079). N’ayant pu le consulter, je vous renvoie à votre libraire attitré car il est déjà disponible.

Capitol.

 

Liens utiles :

Le programme d’Europalia India : www.europalia.eu

Le site du Musée Hergé : www.museeherge.com. 

10/03/2009

GENERATIONS HERGE

AutHerge39_14012007Par Olivier Delcroix. Editions des équateurs.

Résumé (de l’éditeur) : Jamais il n'y eut d'enquête sur les lieux et les coulisses du mythe de Tintin. C'est le propos d'Olivier Delcroix, devenu journaliste par admiration pour le jeune reporter. Le voyage commence à Bruxelles aux éditions du Lombard ou Raymond Lebanc, résistant, promet à Hergé de fonder en 1946 Le Journal de Tintin. De la Belgique à la France, 'Générations Hergé' est un récit de voyage qui multiplie les rencontres drôles, émouvantes ; une enquête sur une passion, pleine de rebondissements.



Mon avis : Ce n’est pas une BD mais un livre parlant de Bd et plus particulièrement du mythe de Tintin. Certes, la littérature concernant l’œuvre d’Hergé est énorme mais ce livre a le mérite de prendre un angle différent et revisitant certains lieux emblématiques de la saga Hergéhienne. Ce livre de 190 pages est paru en novembre 2006 et se lit avec facilité. Il comblera les nombreux admirateurs de Hergé.
Il y a quelques anecdotes qui y sont racontées dont une qui a été recyclée dans les bijoux de la castafiore. Elle m’a bien fait rire. C’est Jacques Martin, ancien collaborateur de Hergé, qui la raconte. Hergé venait d’acheter sa maison du côté de Bousval dans le Brabant Wallon. Un jour, Hergé a vu débarquer devant chez lui la fanfare locale. Ayant déjà fait une longue tournée, les musiciens, fin saoul, avaient commencé par se soulager en chœur sur la haie. Puis après avoir joué force mélodies folkloriques, ils avaient levé leurs bières à l’unisson en criant : « Et maintenant, cher amis, nous allons lever notre verre à la santé de Monsieur Remi, et crier d’une même voix : « Vive Spirou ! ». Véridique !...
surprises.smileysmiley.com.7

 CAPITOL.