13/01/2018

Arelate - tomes 4, 5, 6

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Scénario : Laurent Sieurac ; Alain Genot
Dessin : Laurent Sieurac
Éditeur : 100Bulles
48 pages pour chaque album + 12 pages de dossier
Date de sortie :  juin 2017
Genre : Histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 tome 4 - Neiko

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Neiko est enfin devenu marin. Il vogue nochalamment sur le Rhône à destination de Lugdunum sans se douter que ce fleuve impétueux et ses eaux capricieuses lui réservent bien des épreuves. A Arelate, Vitalis désespère de retrouver celle qui fut un jour son épouse et tente de percer le mystère qui entoure le meurtre de son mentor et ami Atticus...

 

 

 

 

tome 5 - Hortensis

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Arelate est une cité portuaire où marchandises et argent circulent en abondance. Pour Hortensis, c'est l'occasion de se livrer, pour le compte de son maitre, à toutes sortes de trafics. Il n'est cependan pas le seul escroc de la cité et dans l'ombre, d'autres forces, bien plus influentes, complotent également... Quant à Vitalis, il ne semble pas vouloir abandonner l'idée de retrouver sa famille.

 

 

 

Tome 6 - Carmilia

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Tandis que la cité d'Arelate panse ses plaies suite au terrible incendie qui a ravagé le quartier portuaire, les comanditaires de ces destructions peaufinent leur plan d'action, faisant place nette pour que rien ni personne n'interfère avec leur objectif. Vitalis, grâce au sacrifice de son ami Tilius, est en route pour Lyon où il espère retrouver sa douce Carmilia, quand à Hortensis, il n'a pas d'autre choix que de trouver une solution au conflit qui l'oppose à son ennemei intime Crassus.

 

 

 

 

Mon avis

Au delà de la qualité même de la série, Arelate mérite qu'on s'y attarde vu la pugnacité avec laquelle les auteurs et en particulier Laurent Sieurac, mènent ce projet éditorial. Le premier tome est paru en 2009 en tirage limité, édité par Idée +. En 2012, ce premier volume était réédité chez Cleopas en même temps que la parution du deuxième tome. Suit un troisième tome avant que l'éditeur ne fasse faillite, risquant de mettre un terme à cette belle série historique se déroulant dans la Rome antique. Mais, malgré la place déjà bien occupée par d'autres très bonne séries du même genre (Murena, Les Aigles de Rome, Alix Senator ...), Arelate a su trouver son public assez rapidement. Le projet s'est donc poursuivi sous une nouvelle structure, les éditions 100Bulles créée par Laurent Sieurac. On n'est jamais mieux servis que par soi-même ! Le modèle économique du financement participatif permet de poursuivre l'aventure et de sortir en 2015 le quatrième volume avec au passage la sortie en intégrale des trois premiers tomes, puis les volumes 5 et 6 en 2016 et 2017.

Il me parait important de faire ce résumé du parcours éditorial de cette série, pour montrer à quel point la BD est aussi et encore très artisanale et que certaines œuvres de ce type tentent de tirer leur épingle du jeu au milieu des productions mainstream qui bénéficient de la puissance de feu marketing des gros éditeurs.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Arelate est donc une série historique dont l'intrigue se déroule à Arles au temps des Romains. On y suit le quotidien de deux héros : Vitalis, tailleur de pierre que ses vices vont rattraper et Neiko, adolescent qui ne rêve que de prendre la mer. C'est là l'originalité de cette série que de choisir pour héros des gens ordinaires. L'autre point original, c'est la volonté des auteurs de placer leurs Histoires dans un contexte historique le plus proche de ce que fut la réalité, en fonction des connaissances actuelles de cette période de l'histoire et de l'avancée des recherches. C'est là qu'intervient Alain Genot, archéologue spécialiste de l'antiquité, et qui apporte une caution scientifique en plus d'être co-scénariste avec Laurent Sieurac. Son objectif est simple : ouvrir et rendre accessible au grand public le travail de fourmis réalisé par les chercheurs et archéologues. Ainsi, cette bande dessinée devient un véritable document historique bourré de détails et faits de vie véridiques retranscrit dans une fiction accessible à tous. Un peu comme ses passionnés d'Histoire qui font des reconstitutions grandeur nature des batailles Napoléoniennes, Laurent Sieurac et Alain Genot font vraiment revivre l'Antiquité Romaine. En lisant Arelate, on lit une fiction avec des personnages, une intrigue, une histoire, des rebondissements, dont le décorum jusqu'au plus petit détail vestimentaire ou architectural est solidement ancrée sur une base scientifique. C'est à ce titre passionnant et, plus que toute autre série qui se voudrait didactique, Arelate permet véritablement de s'instruire en se divertissant.

Chaque album se termine par un dossier conséquent faisant le lien entre des éléments de l'histoire et l'archéologie, comme les techniques de décoration des maisons, l'histoire d'objets de la vie courante, la navigation fluviale, la voirie romaine, les fontaines ....On se plait alors à comparer les photos des découvertes archéologiques avec les dessins minutieux de Laurent Sieurac.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Pour répondre à cet objectif de réalisme historique, le dessin se doit d'être à la hauteur. C'est le cas ici, et ce depuis le premier album, où Laurent Sieurac apporte un soin particulier aux détails des scènes de la vie courante, des costumes, des décors, des bâtiments. La réalisation des planches au lavis dans les tons ocres ou gris bleus, donne sa marque de fabrique à la série et la place définitivement sur un autre registre que ses concurrentes. A ce propos, lors de ma rencontre avec Laurent Sieurac à Saint-Malo, je lui avais demandé les raisons de ce choix graphique. La raison entre en parfaite adéquation avec l'esprit de véracité souhaitée par les auteurs. C'est en effet parce que Alain Genot, très pris par son activité au musée Arles Antique, n'avait pas le temps d'effectuer des recherches approfondies sur la couleur des costumes de l'époque que nous avons droit à ces magnifiques planches au lavis.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Si vous ne connaissez pas encore cette série, vous pouvez l'entamer avec le premier cycle des trois premiers tomes réunis en intégrale. Si vous êtes amateurs d'Histoire vous serez certainement conquis et continuerez l'aventure avec les trois tomes suivants qui bouclent le second cycle. Enfin, réjouissez-vous car Laurent Sieurac m'a avoué avoir déjà écrit un synopsis pour 12 tomes.

L'aventure n'est donc pas près de s'arrêter et c'est tant mieux.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

Un grand merci à Laurent Sieurac pour sa gentillesse et sa disponibilité lors de notre rencontre au festival Quai des Bulles à Saint-Malo.

 

L'intégrale

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

08/01/2018

La naissance des dieux

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.iLa naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.iScénario : Clotilde Bruneau
Dessin : Dim. D & Federico Santagati
Éditeur : Glénat
56
pages
Date de sortie : 08/11/2017
Genre : Mythologie, histoire, fantastique, adaptation.

 

 

Présentation de l'éditeur

Au commencement, il n’y avait que Chaos.

Issus du néant primordial, Gaïa, la terre, et Ouranos, le ciel, donnèrent naissance aux premiers êtres de la création. Des monstres d’une violence sans borne qui se soulevèrent contre leurs parents poussés par leur cadet, le plus dangereux des titans : Cronos. C’est pour éviter sa fureur que son fils Zeus fut élevé en secret de ce père capable de dévorer ses propres enfants. C’est pour établir la paix et l’harmonie dans l’univers qu’il se mit en guerre contre lui et permit le règne des Olympiens...

Comment Zeus et les autres dieux de l’Olympe sont-ils nés et ont-ils pris le contrôle du monde ? C’est ce que ce nouvel album de la collection « La Sagesse des mythes » raconte en revenant aux origines de la création selon la mythologie grecque.

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.i

Mon avis

Comme vous le savez, avec la collection « La sagesse des mythes » de Luc Ferry, c'est souvent « je t’aime moi non plus. ». C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai ouvert « La naissance des dieux » dont la couverture promet du grandiose.

 

De fait, les premières pages sont époustouflantes ! Des images qu’on pourrait aisément imaginer dans un musée sans avoir à rougir de côtoyer de grands Noms. La lumière, les contrastes, les ombres et les créatures sortant de cette lave en fusion mêlée à la Terre mère... Difficile après ça de « revenir » à de la bande dessinée classique. Et pourtant, Federico Santagati s'en sort plutôt bien après les 10 pages magnifiques de Dim.D.

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.i

Bien, mais aurait peut-être pu mieux faire en dessinant l'incroyable destinée de Zeus, fils cadet de Chronos et Rhéa. Le dernier né qui, pour épargner le monde de la tyrannie de son père et sauver ses frères et sœurs du ventre de ce dernier, va user de stratagèmes et de complicités avec ses « oncles et tantes » les titans pour anéantir Chronos et ainsi devenir le plus grand des dieux de l'Olympe.

 

Pour dessiner tout ça, il fallait bien donner un visage jeune au plus connu des dieux. Un challenge remporté haut la main par le dessinateur, qui a su faire de Zeus un sérieux beau gosse ! Brun, cheveux bouclés en bataille, mal rasé, des yeux bleus enivrant,... que demander de plus ? De la constance dans les traits peut-être... car, hélas, Zeus et tous les personnages de cet album subissent le même manque de précision. Parfois, le beau dieu finit par ressembler à un hérisson ou, si vous connaissez, à des personnages de la série Tv « Grimm ».

 

Mais à côté de cela, le scenario de Clotilde Bruneau tient la route comme dans quasi chacun des tomes de cette saga, avec toujours cette enrichissante partie philosophique signée Luc Ferry pour clore l’ouvrage. Et puis finalement dans l’ensemble, c'est un album sympathique, au rythme soutenu et un dessin vivant et malgré tout attractif qui s'offre à nous.

 

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

La naissance des dieux, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Dim. D, Federico Santagat, Glénat, mythologie, histoire, fantastique, adaptation.i

Bonne lecture à tous et RDV pour le prochain tome qui sait….

ShayHlyn

04/01/2018

Antigone

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drameAntigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drameScénario : Clotilde Bruneau
Dessin : Giuseppe Baiguera
Éditeur : Glénat
56
pages
Date de sortie : 08/11/2017
Genre : drame, mythologie, histoire

 

 

Présentation de l'éditeur

« Ô malheureuse enfant d'un père malheureux ! »

Bravant l’interdit du roi de Thèbes, Antigone, fille d’Œdipe, choisit d’enterrer son frère rebelle, s’exposant ainsi à la peine de mort. Il n’y a pour elle aucune alternative : elle ne fait qu’accomplir son devoir et prouve ainsi sa loyauté envers son parent et les dieux. Mais le roi Créon, son propre oncle, n’a lui pas l’intention de bafouer la loi des hommes, et condamne de fait sa nièce... La collection « La Sagesse des mythes » accueille ce texte fondateur de la philosophie qui illustre, selon le mot de Hegel, le conflit inéluctable et tragique de deux personnages « unilatéraux », c’est-à-dire légitimes dans leurs vues mais incapables de comprendre, ou en tout cas d’accepter, le point de vue de l’autre.

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Mon avis

Antigone, ou l'histoire sûrement la plus tragique de la mythologie. Tout le monde meurt en se faisant tuer ou en se suicidant. Autant dire que c'est ce qui se fait de plus macabre dans l'Histoire.

 

Fille d' Oedipe (celui-là même qui a tué son propre père pour épouser sa mère), elle voit tour à tour son père se suicider puis ses deux frères s’entre-tuer, l'un avec les honneurs du roi Créon et l'autre laissé pourrir aux portes de la ville.

 

Refusant que l'un de ses frères ne soit pas accueilli au royaume des morts comme il se doit, elle va le recouvrir de terre un peu chaque nuit, aux risques de se faire arrêter et condamner par Créon son oncle et futur beau père... J'espère que vous suivez car ce n'est pas fini.

 

Ce qui devait arrivé, arriva et comme vous avez sûrement du tous, comme moi, étudier son cas à l'école : je ne vous apprends rien en déclarant qu'elle fut condamnée à être emmurée vivante malgré les protestations de son fiancé et de sa sœur, estimant que son geste était la volonté des dieux. Mais Créon traînant à reconnaître ses tords, finira par arriver trop tard auprès d'Antigone qui se sera pendue dans sa grotte. Bouleversé, son fiancé va se suicider à ses pieds et sa sœur de même, dans sa chambre. Tout le monde laissant Créon affligé mais obligé de vivre avec toutes ces morts sur la conscience.

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Pas ce qu'il y a de plus réjouissant à mettre en forme vous en conviendrez. Néanmoins, les textes restent assez fidèles aux originaux et bien que je trouve quelque-chose d'attrayant dans le regard des personnages, je dois néanmoins déplorer un dessin médiocre. Les visages sont souvent déformés, les actions en suspens et des arrières plans succincts. Je n'ai trouvé de la beauté que dans la mort de chaque personnage, ce qui est déjà ça me direz-vous...

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Heureusement, encore une fois, qu'il y a les théories philosophiques en fin d'ouvrage pour embellir la trame, reprenant plusieurs peintures célèbres et des textes nous permettant de mieux comprendre la moralité de ces histoires mythologiques.

 

ShayHlyn.

01/01/2018

La guerre des Lulus - tome 5 - Le der des ders

la guerre des lulus T5.jpgla guerre des lulus T5_pl.jpgScénario : Régis Hautière
Dessin : Hardoc
Éditeur : Casterman
56 pages
Date de sortie :  novembre 2017
Genre : aventure, jeunesse

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1918. Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, les Lulus tentent de survivre en zone occupée. Enrôlés malgré eux par une société secrète, les quatre orphelins sont contraints de se séparer. Cette séparation, la toute première depuis qu'ils se connaissent, pourrait être beaucoup plus longue qu'ils ne l'imaginent...

 

la guerre des lulus T5_e01.jpg

 

Mon avis

C'est toujours une joie de retrouver nos bons Lulus ! Même si pour eux la joie et l'innocences des débuts n'est plus qu'un lointain souvenir. Ils ne le savent pas encore, mais la guerre touche à sa fin et cette dernière année du conflit est pour eux la plus difficile et la plus sombre. Les inséparables sont séparés, et se retrouvent plus que jamais confrontés à la réalité. C'est dur, âpre, émouvant et touchant. Régis Hautière montre très bien avec cet ultime volume que la guerre change les Hommes en les faisant grandir et vieillir plus vite que de raison. Comme il nous y a habitué depuis le début de cette belle série, l'action, l'émotion et le drame figurent quasiment à chaque page, tout comme les rebondissements qui font le sel de ce récit de guerre hors normes. Car il s'agit bien d'un récit hors normes qui, initialement destiné aux jeunes lecteurs, réussit à captiver tous les lectorats. Il y a tout dans ce récit : Histoire, émotion, aventure, amitié, drame, des personnages réalistes avec une diversité de caractères permettnant à tout un chacun de s'identifier facilement à l'un ou a l'autre.

Le dessin de Hardoc est toujours aussi magistral. Son trait semi-réaliste donne vie de manière très expressive à tous les personnages et confère un ton juste à toutes les situations vécues par les Lulus.

Bien sûr, on est content que cette sale guerre n'ait duré "que" quatre ans, mais quand même, on est un peu triste de quitter cette bande de petits héros en herbe pour laquelle on s'est pris d'une grande affection. Les auteurs aussi doivent avoir du mal à s'en séparer. C'est sans doute pourquoi Régis Hautière nous propose de continuer l'aventure en revenant sur quelques évènements survenus en 1916 et 1917 dans deux albums à paraitre intitulés "La guerre des Lulus, la perspective Luigi". Affaire à suivre !

 

Vraiment, je recommande vivement cette série qui est selon moi l'une des meilleures du genre pour initier un jeune lectorat à l'Histoire de la guerre de 14-18. En tout cas, tous ceux à qui je l'ai conseillée n'ont pas été déçus.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.png

 

a09-3e78912.png

 

a08-3e78906.png

01/12/2017

Brocéliande T.2

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastiqueBrocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastiqueLe Château de Comper

Scénario : Stéphane Betbeder
Dessin : Paul Frichet
Éditeur : Soleil
Date de sortie : 27/09/2017
Genre : Histoire, légendes, mythologie celtique, fantastique.

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Une nouvelle série dans la collection Soleil Celtic ! Sept histoire liées au petit peuple, prenant place dans sept lieux au sein de la mythique forêt de Brocéliande.
Celle-ci se tourne vers le Château de Comper.

Le château de Comper est à la lisière du monde des humains et de celui du petit peuple. Pour empêcher le chantier d’une route qui la traverserait de part en part, la gardienne enlève le futur héritier du maître de Comper et le remplace par un « changelin » qui lui ressemble trait pour trait. Il sera son espion. Mais le comportement étrange de ce dernier ne tardera pas à éveiller les soupçons quant à sa véritable nature…

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique



Mon avis

Comme toujours, je suis enchantée de lire « Brocéliande ». Donnez-moi la clef pour atteindre le royaume du petit peuple et je suis la femme la plus heureuse du monde. C'est ainsi que ce deuxième volet de la saga a réussi à attirer toute mon attention en présentant plusieurs habitants de cette forêt magique, mais aussi une légende assez connue pour les amateurs : les changelins. Créatures fantastiques, souvent nés de fées ou de lutins, ceux-ci sont placés dans le berceau d'un enfant humain, tandis que le bébé ainsi remplacé est emmené aux royaumes des fées sans jamais savoir ce qu'il en advient.

 

C'est donc sur ce thème que ce second volet s'embarque, aussi brillamment que son prédécesseur... ou presque.

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Brocéliande débute en 1467 avec le discours de Guy de Laval le 14e (alors âgé de 38 ans selon les livres d' Histoire... c'est important car des incohérences sont apparues dans cet ouvrage), expliquant son souhait de construire une route qui traverserait toute la forêt enchantée. Il en est évidemment hors de question pour dame Nature qui décide donc d'amadouer le futur Guy XVI pour plaider sa cause. Sauf que le petit gamin qu'on retrouve au fil des pages devrait normalement avoir dépassé la 20aine aux dates mentionnées dans Brocéliande ! Un peu grand pour monter un sanglier, n'est-ce pas ?!

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Et alors quand on découvre son enfant né de son second mariage avec Anne de Montmerency, Claude, futur Guy XVII, en 1467... je suis sûre que même vous, vous voyez l'erreur grosse comme une maison. 1467, c'est l'année où débute ce tome 2 de Brocéliande. Et donc impossible pour Claude d'avoir déjà 9 ans car : il serait tout simplement né avant son propre père qui vit le jour en 1476 et qui plus est, les livres d' Histoire nous apprennent que c'est également à l'âge de 9 ans qu'il succède à son défunt père...

 

C'est pourquoi je vous invite tous à ne pas prendre en compte les dates inscrites dans le page de cette bande dessinée. Ça serait pour tout amateur d' Histoire un vrai casse-tête et un caillou colossale dans votre chaussure, vous empêchant d'apprécier la trame principale qui, elle, est juste parfaite : quand le petit peuple use de ses propres armes magiques pour déjouer des plans purement humains. Les sortilèges face à la stratégie militaro-économique de l'époque. Le cœur face à l'épée...

Brocéliande, le château de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Le tout avec des dessins superbes, parfois un peu grossiers pour dépeindre toutes les créatures représentées... mais tellement enchanteurs ! Aucune fausse note dans le graphisme. Tantôt obscure mais tellement vivant pour dépeindre la peine qui submerge les êtres face à la mort ; tellement chatoyant quand la magie s'empare des jeunes âmes, étirant un sourire sur leurs lèvres candides.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

 

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

 

Brocéliande, le chpateau de Comper, Betbeder, Frichet, Soleil, Celtic, Histoire, légende, mythologie, fantastique

Je ne peux donc qu'espérer ne plus avoir d'erreur chronologique – pensez à mes pauvres petits neurones – et prier que le tome 3 « le jardin aux moines » paraisse bien vite pour me régaler de féerie encore une fois.

 

ShayHlyn.

29/11/2017

L'Odyssée T.1/4

L'Odyssée, la colère de posséidon, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Giovanni Lorusso, Glénat, mythologie, aventure, histoire, parcours initiatique.L'Odyssée, la colère de posséidon, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Giovanni Lorusso, Glénat, mythologie, aventure, histoire, parcours initiatique.Scénario : Clotilde Bruneau
Dessin : Giovanni Lorusso
Éditeur : Glénat
56
pages
Date de sortie : 13/09/2017
Genre : mythologie, aventure, parcours initiatique, histoire

 

 

Présentation de l'éditeur

Le voyage d’Ulysse commence...

Troie est désormais aux mains des grecs. La guerre aura duré 10 ans... Pour Ulysse, roi d’Ithaque, il est à présent temps de retourner dans son foyer, retrouver sa Pénélope. C’est le début d’un long et périlleux voyage. Un voyage où, à chacune de ses escales, sa force, son ingéniosité et son courage seront sans cesse mis à l’épreuve. Car ainsi en ont décidé les dieux.

L’Odyssée d’Homère est le récit initiatique par excellence. Un conte à la fois effrayant et fabuleux qui confronte un héros à lui-même et au monde qui l’entoure. Ce « voyage d’Ulysse » qui va durer dix ans est une nouvelle fois l’occasion de retrouver quelques-uns des thèmes fondateurs de la mythologie et de la philosophie grecque, à commencer par la recherche du bonheur et de l'harmonie.

L'Odyssée, la colère de posséidon, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Giovanni Lorusso, Glénat, mythologie, aventure, histoire, parcours initiatique.

Mon avis

De mémoire, s'il y a bien une légende mythologique qui a été revisitée à toutes les sauces, c'est bien celle-là. Ulysse est un nom extrêmement connu pour son voyage interminable où il a découvert des secrets de la Terre, mais également de la Vie. Alors, après une myriade d'adaptation cinématographique dont celle avec Kirk Douglas, après les dessins animés dont le très célèbre Ulysse 31, je m'attendais à mieux que ça !

 

Certes, ce n'est qu'un premier tome, tout peut encore se jouer dans les trois à venir, mais j'ai senti comme une volonté de faire vite. Or, « vite fait » ne veut pas toujours dire « bien fait ».

 

Dans cette saga « La sagesse des Mythes » de Luc Ferry, je suis souvent mitigée. Une fois, j'adore... la fois d'après, je déplore. Souvenez-vous comme j'ai adoré « Jason et la toison d'or » et combien j'ai abhorré « Thésée et le minotaure ».

 

Me voilà donc à nouveau face à un héros que j'adore, pour qui rien ne va. D'entrée de jeu, je me suis demandée si on connaissait mon problème de myopie car les textes sont immenses. Souci d'inspiration pour remplir les bulles ? Allez savoir. Ensuite : tout se passe si vite... Pourquoi ? Mais pourquoi ? Dites-le moi chers Clotilde Bruneau et Giovanni Lorusso ? Je sais que l'Odysée est un très long périple, mais certaines répliques, certains passages méritaient mieux que ça.

L'Odyssée, la colère de posséidon, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Giovanni Lorusso, Glénat, mythologie, aventure, histoire, parcours initiatique.

Ne fusse que la subtile manœuvre d' Ulysse face au Cyclope quand il lui dit s'appeler « Personne ». J'aurais voulu ressentir la rage du géant, les moqueries de ses amis venus l'aider, mais trop tard... et puis surtout : où est Poséidon ?! Dans ce premier tome intitulé « la colère de Poséidon » : il n'y a que lui qu'on ne voit pas...

 

Enfin, quant au dessin : je crois que notre dessinateur avait des jours avec et des jours sans. Des pages aux traits minutieux, savamment colorés et puis parfois, retenez ce terme ô combien professionnel : bof. Aucune vie dans les visages, pas de sentiments de mouvements dans les combats, pas de détails dans les décors ou le ciel... juste bof.

 

C'est pourquoi j'espère que ce n'était qu'une mise en jambe et que les prochains tomes vont déchirer (terme ô combien professionnel, je sais, je sais, ...).

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

L'Odyssée, la colère de posséidon, la sagesse des mythes, Luc Ferry, Clotilde Bruneau, Giovanni Lorusso, Glénat, mythologie, aventure, histoire, parcours initiatique.

Dans l'espoir de vivre enfin l'Odyssée pleinement,

j'attends la suite...

 

ShayHlyn.

21/11/2017

A la vie à la mort - tome 1 - Pierrot le fou

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10Scénario : Rodolphe
Dessin : Gaël Séjourné
Éditeur : Soleil
58 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : policier

 

 

 

Présentation de l'éditeur

1946, L’ennemi public numéro 1 s’appelle le Gang des Tractions Avant. Parmi leurs membres, Jo Attia et Pierrot Le Fou terrorisent la France de l’après-guerre. Voici leur singulière histoire.

La guerre est finie et la France, en reconstruction, retrouve le goût de vivre. Deux anciens Bat’ d’Af’, ces bataillons de militaires, sanctionnés durant leur service et engagés dans l’infanterie d’Afrique, se retrouvent pour ne plus se quitter et faire alliance. Mais leur passé violent et leur goût prononcé pour les armes à feu et l’argent, vont rapidement décider de la direction que va prendre cette alliance…

 

"Petit, je sais pas d'où tu débarques, mais tu vas y retourner ... Ici tu fous la merde et c'est pas bon pour mes affaires !"

 

Mon avis

Qui n'a jamais entendu parler du célèbre "Gang des Tractions avant"?! Ce gang créé par Pierre Loutrel dit Pierrot le Fou, fait partie des figures mythiques de l'histoire du grand banditisme en France. Spécialistes des braquages à mains armées, Pierrot le Fou profita du chaos de l'immédiat après-guerre pour constituer sa bande de malfaiteurs hétéroclite. On y trouvait en effet d'anciens résistants, d'anciens collabos de la Gestapo et des voyous résistants de la dernière heure.

Rodolphe adapte ici son propre roman consacré à Pierrot le Fou en apportant une touche un peu plus aventureuse à son récit. L'angle donné à l'album est davantage à l'action qu'à la psychologie des personnages. Ainsi, on y découvre à coups de nombreux flashback et d'ellipses, comment Loutrel a monté son gang et les premiers coups qu'il a mis sur pied.

C'est vraiment bien mené et, même si l'action prime sur les personnages, on ressent bien la violence qui habite ces personnages peu fréquentables. Si l'audace de leur braquages et la minutie de leur préparation peuvent forcer l'admiration, le caractère criminel de ces individus n'est pas édulcoré. Ces braqueurs étaient des tueurs qui n'hésitaient pas à faire usage de leurs armes si nécessaire.

Gaël Séjourné, à travers un dessin classique, nous offre une très belle mise en scène qui répond parfaitement au dynamisme du récit. Son trait réaliste nous plonge directement dans l'ambiance des années 40 et dans l'aventure de cette folle équipée.

Voilà une belle entame sur les méfaits d'un des plus grand gangster français. Prévu en trois tomes, les amateurs de polar adhèreront vite à ce récit bien ciselé dont on connait pourtant déjà la fin et dont l'ambiance qui se dégage n'est pas sans rappeler un certain cinéma de genre.

 Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10

 

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10

 

à la vie à la mort, rodolphe, séjourné, verney, soleil, pierrot le fou, gangsters, banditisme, histoire, gang des tractions, polar, aventure, 09/2017, 6/10

 

13/11/2017

Un Australien à Gallipoli

un australien à gallipoli, starke, holfeld, kramiek, histoire, guerre, première guerre mondiale, dardanelles, australie, ANZAC, 10/2017, 6/10un australien à gallipoli, starke, holfeld, kramiek, histoire, guerre, première guerre mondiale, dardanelles, australie, ANZAC, 10/2017, 6/10Scénario : Ruth Starke
Dessin : Greg Holfeld
Éditeur : Kramiek
72 pages
Date de sortie :  septembre 2017
Genre : Histoire, guerre

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Au début de la Première Guerre mondiale, Wally et Roy sont parmi les premiers à s’enrôler. Mais leur grande aventure se transforme bientôt en désastre. Le lendemain du débarquement, le 25 avril 1915, plus de 2000 de leurs compagnons de l'ANZAC (corps d'armée australien et néozélandais) sont morts et la tentative audacieuse par les commandants alliés de renverser les Turcs tourne mal. Tandis que la campagne de Gallipoli continue, Wally, Roy et leur nouveau compagnon Tom se retrouvent prisonniers d’un combat contre un ennemi redoutable, des paysages hostiles, les puces, le froid et la maladie.

 

 "Quitter un peu la ferme et voir le monde. Si on s'inscrit en même temps, on partira ensemble."

 

Mon avis

Jusqu'à présent les éditions Kramiek nous avaient conquis par le registre de l'humour. Humour potache, absurde, surréaliste ou poétique, souvent en décalage avec le reste de la production BD.

Avec un Australien à Gallipoli, les voilà qui investissent l'Histoire, celle avec un grand H, et nous plongent en immersion dans les tranchées de la première guerre mondiale. Toutefois, la boue n'est pas celle de Verdun ou de la Somme, mais celle de la péninsule de Gallipoli en Turquie.

Fougueux, intrépides, pressés d'en découdre et de découvrir le vieux continent, les trois personnages principaux de ce récit déchanteront vite en constatant d'abord qu'ils n'iront pas en Europe et ensuite que leur adversaire, les Turcs en l’occurrence, sont bien plus aguerris qu'ils ne le pensaient. Mais la guerre est la même partout et on retrouve sur ce front des Dardanelles les même images que l'on connait en France : la naïveté des soldats au début de la guerre, la camaraderie dans les tranchées, la mort brutale, la maladie, les conditions sanitaires lamentables, les ordres absurdes, les stratégies militaires insensées ...

un australien à gallipoli, starke, holfeld, kramiek, histoire, guerre, première guerre mondiale, dardanelles, australie, ANZAC, 10/2017, 6/10

Sous la plume de l'Australienne Ruth Starke, on découvre un récit de guerre vu sous l'angle du quotidien de trois jeunes soldats Australiens et un épisode de la Première Guerre mondiale que l'on ne connait pas en Europe. En Australie en revanche, cet événement est célébré tous les ans et le 25 avril est un jour férié.

Si le récit est bien mené et plutôt bien mis en scène par Greg Holfeld, je m'interroge en revanche sur l'utilité du choix de personnages anthropomorphes. Les troupes australiennes et Néo Zélandaises sont représentées par des kangourous ou des koalas, les Turcs quant à eux sont représentés par des Caracals. Le choix n'est pas anodin. L'auteur à voulu mettre en scène des animaux emblématiques des régions que les personnages sont censés représenter. C'est bien réalisé, mais je trouve que ce choix dédramatise l'évènement qui, humainement parlant, fut aussi terrible que les batailles menées sur le front français.

L'album se termine sur 8 pages de notes apportant un complément d'informations Historiques. Voilà un récit de guerre inédit par son traitement graphique qui a le mérite d'apporter un éclairage supplémentaire sur cette Histoire que l'on croit toujours connaitre par cœur. Dommage que l'on ai du mal à s'attacher un peu plus aux personnages.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

un australien à gallipoli, starke, holfeld, kramiek, histoire, guerre, première guerre mondiale, dardanelles, australie, ANZAC, 10/2017, 6/10

 

un australien à gallipoli, starke, holfeld, kramiek, histoire, guerre, première guerre mondiale, dardanelles, australie, ANZAC, 10/2017, 6/10

 

un australien à gallipoli, starke, holfeld, kramiek, histoire, guerre, première guerre mondiale, dardanelles, australie, ANZAC, 10/2017, 6/10

 

09/10/2017

Medicis T.3/5

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intriguesMedicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intriguesDe l'or à la croix

Scénario : Olivier PERU
Dessin : Lucio LEONI & Emanuela NEGRIN
Éditeur : Soleil
74 pages
Date de sortie : 23/08/2017
Genre : Histoire, intrigues, Renaissance, aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Une fresque violente et passionnée, mêlant histoire de l’art, guerre, amitiés, amour et trahison. Oubliez les livres d’histoire, écoutez la voix de Florence, revivez l’épopée de ceux qui l’ont écrite... la saga des Médicis.

Pierre de Médicis qui gouverne Florence, ne voit pas venir le danger que représente

 le moine Savonarole, visionnaire pour les uns, fou pour les autres, il tente de chasser les Médicis de Toscane. Depuis Rome, les Borgia veulent la mainmise sur l’Église mais ils ne sont pas les seuls arbitres de ce conflit... L'esprit le plus vif de ce siècle semble bien décidé à prendre part au destin de sa patrie : Nicolas Machiavel.

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Mon avis :

 

L'histoire de Florence continue tandis que les Médicis ne se ressemblent pas. Après « Cosme l'ancien » et « Laurent le Magnifique », c'est au tour de Jules de prendre la tête d'affiche, à défaut de prendre la tête de la glorieuse famille. Ce qui explique peut-être pourquoi l'aventure de cet ouvrage part un peu dans tous les sens, en suivant un peu tout le monde. C'est qu'il y en a du beau monde dans ce tome 3 ! Quatre Medicis, le pape Borgia et ses célèbres enfants – principalement César – et Nicolas Machiavel. Sans oublier le prédicateur à la voix d'or, dont on a déjà pu lire la verve dans le précédent tome et dont le rôle sera encore plus important : Savonarole.

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Encore et toujours, je loue le génie de Peru quant à faire parler la célèbre ville de Florence. Quelle belle narratrice que celle-là, sachant allier les mots pour en devenir une délectation. Savourant chaque phrase, chaque paragraphe tandis qu'en phylactères, les jurons de Jean de Medicis fleurent bon le naturel. Les textes sont vivants, animés ; les complots sont sournois comme nous pouvions l'espérer de Machiavel et des Borgia.

 

À croire que Monsieur Peru a lu ma précédente chronique : « [...] face au moine Dominicain Savonarole, le jeune Nicolas Machiavel. L'un fervent catholique à la langue venimeuse envers les Médicis et l'autre, philosophe à l'esprit cynique. Aaaah que j'aimerais des BD qui parlent de tous ces gens (Monsieur Olivier Peru si vous me lisez...). »

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Car ce tome 3 met en valeur chaque intervenant majeur, à défaut de pouvoir mettre l'accent sur Jules. Pourquoi ? Simplement parce qu'il n'est qu'une pièce dans le grand échiquier qui se joue sous nos yeux demandeurs. De fines stratégies en trahisons sévèrement punies : encore du bonheur à la lecture, de même pour les dessins qui sont nettement plus attrayants que dans le précédent tome : « la plume de Eduard Torrents n'est, à mon sens, pas assez détaillée, pas suffisamment précise... dès lors, certains visages sont déformés. On ignore si certains rient ou pleurent... c'est dommage. ». Au contraire de leur homologue, Leoni et Negrin rendent leurs personnages expressifs de sorte que les gros plans sont un régal tandis que les quelques scènes d'actions ressemblent plus à des fresques immobiles et intemporelles.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

 

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

 

Medicis, Jules de l'or à la croix, Peru, Leoni, Negrin, Soleil, aventure, Histoire, Renaissance, intrigues

Une narration envoûtante accompagnée d'un style graphique proche de celui de Giovanni Lorusso (Medicis T.1) qui laissent espérer que la prochaine collaboration pour le tome 4 sera encore meilleure.

 

Affaire à suivre,

ShayHlyn.

02/10/2017

L'Homme de L'Année - Tome 12 - Le robot de Metropolis

L'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, MétropolisL'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, MétropolisScénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Filip Andronik et Senad Mavric
Éditeur : Delcourt
64 pages
Date de sortie : 23 août 2017
Genre : Historique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Si le robot de Metropolis est célèbre, qui connaît l’histoire de celle qui lui a donné vie à l’écran ? Au-delà d’un portrait de Brigitte Helm, cet album parle de ce qui est devenu le symbole principal du film de Fritz Lang.

1925, le tournage de Métropolis débute. Le casting a sélectionné nombre de personnes sans aucune expérience du cinéma, comme Brigitte Helm, 19 ans, et l’exigence du réalisateur en a fait une épreuve très éprouvante pour les acteurs… Mais surtout, de par l’époque et le contexte où il est tourné, ce film annonce l’arrivée des totalitarismes qui vont ravager l’Europe et le monde quelques années plus tard.

 

Mon avis

L'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, MétropolisBon, je n’irai pas par quatre chemins : je n’ai pas vraiment aimé cette BD. Il faut dire qu’entre le scénario assez plat et le dessin d'Andronik et Mavric, ce n’est pas évident d’y trouver son compte.

Le scénario, d’abord. Le titre de l’album est « Le robot de Metropolis » mais l’essentiel de l’histoire se concentre sur Fritz Lang, le réalisateur du film. On voit certes un peu le personnage de l’actrice qui incarne le robot, on se rend plus ou moins compte des difficultés techniques que cela a pu représenter, mais ce n’est qu’en arrière-plan. Le sujet c’est bien Fritz Lang et les problèmes qu’il rencontre avec les nazis. Cette partie de l’histoire me semble par ailleurs assez étrange. On y fait intervenir une société secrète : Consul (les nazis) et une espèce de détective privé super-résistant. Alors qu’Hitler n’accède au pouvoir qu’en 1933, Lang doit « plaire » aux nazis sous peine de ne pas pouvoir tourner son film. Les nazis semblent déjà se trouver à tous les échelons de pouvoir nécessaires au financement et au tournage d’un film, notamment au niveau du financement. Un coup ils veulent le financer en orientant son film puis, le coup d’après, ils ne veulent plus qu’il achève le film. Finalement, ils se débrouillent pour « s’occuper » du montage en amputant 25% du film.

JL'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, Métropolise ne sais pas si c’est le fruit d’une erreur anachronique, mais je trouve étonnant d’assister à la mise à sac d’un club de musique et strip-tease par des nervis en uniformes et croix gammées en plein Berlin de 1925 alors qu’à cette époque le parti d’Hitler ne compte que 2700 membres dans toute l’Allemagne, qu’il est principalement implanté dans le Sud, en Bavière notamment, et que ce dernier, Adolf, est interdit de parole dans la plupart des Lander. Cette scène, p48 et 49, appartient plutôt aux années 33-39 qu’à l’année 1925. Tout ça me semble un peu confus…

Globalement, je trouve que cette BD ne s’attarde pas assez sur le film lui-même et pourquoi il tient une place si importante dans le patrimoine cinématographique mondial. C’est plus une péri-aventure du tournage d’un monument du cinéma que l’histoire du robot de Metropolis. Je trouve ça dommage… Mais ce n’est que mon avis.

Et puis le dessin… Les attitudes des personnages sont trop statiques (je parle de quand ils sont censés être en mouvement), les détails des visages ne sont pas toujours très beaux et certaines proportions des corps laissent à désirer. Les décors relèvent un peu l’ensemble mais pas assez. Les fonds de cases sont très (trop ?) souvent unis et sans matière. Ce dernier détail donne à l’ensemble de la BD un goût d’inachevé. Si j’étais mauvaise langue, je dirais même bâclé, mais bon n’exagérons rien… Mais tout de même, c’est un peu moyen tout ça… Cerise sur le gâteau, la jolie couverture n’est pas du même dessinateur que la BD, ce qui, dans la notation Odradek est synonyme de malus…

L'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, Métropolis

Bref, Je n’ai pas aimé. Je ne dis pas que ça sera votre cas, mais bon, je le soupçonne…

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

L'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, Métropolis

 

L'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, Métropolis

 

L'Homme de L'Année, Le robot de Metropolis, Delcourt, Jean-Pierre Pécau, Filip Andronik, Senad Mavric, Jean-Paul Fernandez, Histoire, Cinéma, Fritz LAng, Métropolis

 

Odradek