09/05/2017

BREIZH - Histoire de la Bretagne - 1 - Le Peuple indomptable

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; sbreizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; sScénario : Nicolas Jarry / Thierry Jigourel
Dessin : Daniel Brecht
Éditeur : Soleil
60 pages
Date de sortie : 22 mars 2017
Genre : Histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; sIl y a 2500 ans, les peuples celtiques occupaient les deux tiers de l’Europe. Certains d’entre eux passèrent du continent à la grande île à qui ils donnèrent leur nom : la Bretagne. Les Bretons y vécurent libres jusqu’à l’arrivée des Romains. Malgré la résistance de grandes figures, telles Boudicca, la reine des Icènes, tout le sud de l’île fut assujetti à Rome. Mais à la faveur du morcellement de l’Empire, les Bretons reprennent leur indépendance. Certains d’entre eux sont alors appelés en Armorique pour combattre les pirates saxons. C’est le début des grandes migrations...

 

 

 

Mon avis

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; sJe vous préviens, je ne suis pas très porté sur les régionalismes. Ce serait même plutôt le contraire. Cette petite précision faites, je vais essayer de vous parler de ce premier tome de la Série Breizh – Histoire de la Bretagne avec le plus d’objectivité possible.

L’impression générale est globalement positive, avec pourtant quelques bémols. Deux choses sont néanmoins certaines : d’une part les auteurs ont bossé dur, et, d’autre part, ils maîtrisent leur sujet.

Cet ouvrage est donc une narration illustrée de type chronologique et événementiel sur une période d’environ un demi millénaire entre JC (Jules César) et le Vème siècle après JC (l’autre…). C’est d’ailleurs parfaitement assumé et précisé par Thierry Jigourel dans le texte d’introduction. En quelque sorte, on retourne en classe pour réapprendre l’histoire de France… Oups, my (jacobine) mistake… L’histoire de la Bretagne.

L’on y apprend que le fier et courageux peuple Breton s’est globalement toujours fait agressé par les autres, notamment les romains (puis les saxons), mais que eux, pacifistes et sympas comme tout, bien que vaillants guerriers, se sont régulièrement fait battre et n’ont jamais commencé la bagarre. On apprend également qu’ils ne formaient originellement qu’un seul peuple avec nos voisins d’Outre-Manche et qu’ils se sont réunis et retrouvés plusieurs fois au fil de l’Histoire (cette partie est d’ailleurs très intéressante).

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; s

Sans être extraordinaire, le dessin est plutôt pas mal, même si je ne suis pas un fan absolu des ciels « photos » sur lesquels sont « collés » les dessins. Que ce soit pour le scénario comme pour le graphisme, c’est très dense. Beaucoup de cases se superposent mais ce n’est pas gênant. En même temps, on ne raconte pas 5 siècles en 60 pages comme çaLe recours à des cases allongées, panoramiques, est peut-être un peu trop systématique mais correspond au type de récit (narratif et chronologique) utilisé par les auteurs.

Concernant la forme, on peut dire que les éditions Soleil se sont appliqués avec une belle charte graphique, un vernis sélectif pour la couverture et un très beau dos toilé. Une intro et un lexique très fourni encadrent également le récit. Un dernier point : je trouve vraiment dommage que la couverture soit réalisée par un autre dessinateur que celui qui œuvre à l’intérieur, ça fait un peu publicité mensongère, surtout quand on a un superbe visuel à la Rosinski en couverture et un dessin à la « pas Rosinski » à l’intérieur... Accessoirement, la jolie guerrière rousse représentée en couverture (Boudicca) est un personnage d’une importance relative qui n’apparait que sur trois pages et demi quand la BD en compte 60… Une illustration de Conan Meriadeg eût été, à mon sens, plus logique… Moins sexy, certes, mais plus logique… Bref…

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; s

Au final, si vous aviez piscine le jour où votre prof a fait un cours d’histoire sur la Bretagne, si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur cette belle région ou encore parfaire votre argumentaire autonomiste cette série est probablement pour vous.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; s

 

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; s

 

breizh - histoire de la bretagne - 1 - le peuple indomptable ; s

 

Odradek

08/05/2012

LES DRUIDES - Tome 6: Crépuscule.

Couv_156671.jpgPlancheA_156671.jpgDessin : Jacques Lamontagne - Scénario : Jean-Luc Istin & Thierry Jigourel

Editions Soleil

Collection Soleil celtic

Sortie : 14/03/2012

48 pages

Prix conseillé : 13,95 €

ISBN : 9782302018365

Aventures, Celtes.

 

 

Résumé (de l’éditeur: Il est temps...Temps de faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé en Letavia. Des moines décapités, des corps empalés par un pieu sur lequel sont gravés des mots secrets, des oghams ; l’écriture sacrée des druides. Des moines qui s’avèrent être les traducteurs de récits anciens liés à un chaudron et une lance. Le chaudron et la lance de Dieux païens. La lumière doit être faite et c’est à Gwenc’hlan l’érudit et à Taran son apprenti, d’enquêter. Des recherches qui les mèneront au bord de l’ancien monde, vers la terre des jeunes, là où ils trouveront les responsables de ces meurtres. Ceux qui avancent masqués...
Dans l’ombre...

 

Capitol, Les druides, Lamontagne, Istin, Jigourel, Soleil, Soleil celtic, 8/10, Aventures, celtes, 03/2012

Mon avis : Voilà une série qui en est à son sixième volume et qui me procure toujours autant de plaisir à la lecture. Compte tenu que nous sommes chez Soleil, cela veut dire que la série marche très bien. En effet, Soleil a déjà abandonné pour raisons économiques des séries du jour au lendemain après quelques tomes, en plein milieu de l’histoire, sans grand espoir de connaître la fin…Rien de tout cela ici. « Soleil Celtic » est une collection où je trouve régulièrement de bons albums qui rencontrent mes sujets de prédilection : les celtes, l’environnement maritime,…

Capitol, Les druides, Lamontagne, Istin, Jigourel, Soleil, Soleil celtic, 8/10, Aventures, celtes, 03/2012

Cette série « Les druides » m’avait été recommandée par un ami et je ne l’ai jamais regretté. Tout d’abord, un scénario qui tient la route et qui renouvelle d’album en album l’envie de continuer la lecture. De plus, l’histoire reste dans le plausible et ne part pas en eau de boudin à chaque planche. C’est une saga, du sérieux et elle se base sur une documentation d’époque tout en laissant le champ à une construction romanesque de bon aloi. On y aborde des sujets tels que le druidisme, l’arrivée du christianisme et les rapports de force entre ces différentes croyances. Les auteurs nous racontent donc un changement d’époque qui en fin de compte fut déterminant mais peu connu de nos contemporains.

Capitol, Les druides, Lamontagne, Istin, Jigourel, Soleil, Soleil celtic, 8/10, Aventures, celtes, 03/2012

Au niveau du dessin, j’apprécie le trait de Lamontagne. Quand j’ouvre le livre, la qualité du dessin me donne de suite envie de le lire. Viens ensuite se greffer les couleurs qui donnent une touche supplémentaire à l’ouvrage. Certaines planches valent franchement le détour, on en a plein les yeux !

Capitol, Les druides, Lamontagne, Istin, Jigourel, Soleil, Soleil celtic, 8/10, Aventures, celtes, 03/2012

Au final, cet album est une valeur sûre pour moi et un plaisir renouvelé…En attendant la suite. Celtiquement vôtre…

 

Graphisme :   8,5/10

Scénario :     7,5/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

Capitol, Les druides, Lamontagne, Istin, Jigourel, Soleil, Soleil celtic, 8/10, Aventures, celtes, 03/2012

06/01/2010

LES DRUIDES - T5: La pierre de destinée

Couv_96819PlancheA_96819Dessin: Jacques Lamontagne 

Scénario: Jean-Luc Istin et Thierry Jigourel

Collection : Soleil Celtic

Edition Soleil

 

Résumé (de l'éditeur) : Sur l'île de Mona, le jeune Taran reprend progressivement des forces après avoir bien failli mourir dans la tempête. Ils partent ensuite pour L'Islande.
Mais forcés d'accoster une île d'Écosse, ils font la rencontre d'un clan Picte. Leur druide, Leuweg, leur demande de l'aide afin de reprendre la pierre de destiné qu'une tribu Viking leur a volé, l'emportant en Islande. Leuweg qui voit au-delà des apparences, certifie que la quête du chaudron de Dagda est liée à la pierre. Gwenc'hlan accepte d'aider le clan et tous partent pour l'Islande afin de combattre ces Vikings. Mais non loin derrière, aidés par un des compagnons de Gwenc'hlan,  les hommes aux capes sombres les suivent et complotent...

 Mon avis : Il s'agit d'une série d'Héroïc fantasy... Au départ, j'aborde le genre avec circonspection. Je m'attends déjà à des combats épiques, sanglants avec forces d'hémoglobine, de boyaux et autres joyeusetés, sans queue ni tête, où viennent se greffer moult effets surnaturels et improbables...Trop peu pour moi...Eh bien non, j'ai du remballer mes préjugés...Rien de tout cela dans ce cinquième tome que je découvre, vierge des 4 premiers...Je dois bien reconnaître que j'ai plutôt eu l'impression de lire un livre historique sur le monde celtique, sur la Bretagne, l'Irlande, l'Ecosse, au moment de l'évangélisation du Christianisme dans ces contrées. Les auteurs nous content  surtout le combat entre les anciennes et les nouvelles croyances...Cette série s'inspire de l'histoire des Celtes, la vraie, ce qui donne une proximité avec la réalité historique et enlève le volet « surjoué » de la saga épique. En fin de livre, vous trouverez d'ailleurs une explication des termes celtes employés dans l'opus. Très intéressant. Cela nous donne un scénario des plus crédibles, ce qui m'a franchement séduit. Ajoutons au scénario un dessin de très grande qualité et une colorisation efficace.... Par moment, j'ai pensé « à la complainte des landes perdues », version Delaby-Dufaux. Un excellent ouvrage en tout cas et je vous me mettre à la recherche des tomes précédents...

 

7,5/10

Capitol.

On en parle sur votre Forum: ICI.

30/10/2006

Les Druides,Is la Blanche.

20061002000158_t220061002030158_t2

Après un wk plutôt fatiguant puisque j’y ai travaillé de nuit .Merci à l’heure d’hivers. Mes neurones sont en grève comme les trains. J’ai vraiment très peu d’inspirations pour écrire ce post sur les druides. Je me force à le faire quand même. Alors dans les druides tome 2 de Istin (spécialiste des légendes bretonnes) Jigourel et Lamontagne au dessin, on retrouve notre druide Sean Connery alias Gwenc’hlan en train d’enquêter sur les morts par décapitation de moines avec des artifices druidiques .Ses recherches le poussent à se rendre chez le frère Gwénolé, son  moine commanditaire mais aussi ennemi, sur l’île d’IS pour le questionner sur la loge d’imperium Dei. Mais Is, c’est surtout Catherine Zeta Jones Dahud qui règne sur cette île légendaire. (Une île qui revient souvent comme thème de BD comme le Bateau Feu par exemple).Donc voilà donc réuni Sean Connery et Catherine Zeta Jones pour de la haute voltige. Wouah, quel personnage cette Dahut, une femme à damner un moine si je peux me permettre. Donc vous l’avez compris, le dessin est assez magnifique à voir .On  peut qu’admirer  les visages très typés, les doubles pages grandioses, les beautés féminines (c’est fou de constater que les hommes sont plutôt très laids et les femmes splendides. Les hommes ne s’en plairont pas).Pour l’histoire, les infos sont savamment distillés et l’intrigue est de bonne tenue puisque le caractère historique est assez respecté. Par contre, j’ai pas aimé la colorisation par ordinateur, c’est trop clean et froid .D’un coup, l’atmosphère de la BD y est un peu altéré. Mais bon, je suppose que le gain de temps ne doit pas être négligeable pour le dessinateur. Une bonne BD pour les amateurs du nom de la rose ou le troisième testament  par exemple.

 

surprises.smileysmiley.com.7

Sur la pochette, le blog du dessinateur canadien, Lamontagne.

Pour le lien vidéo, un extrait de Haute Voltige remasterisé.

Le hasard fait parfois bien les choses,haute voltige passe ce soir sur France2.Incroyable  cette coïncidence.