04/09/2017

Outcast - tome 4 - sous l'aile du diable

outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017Scénario : Robert Kirkman
Dessin : Paul Azaceta
Éditeur : Delcourt
144 pages
Date de sortie :  juin 2017
Genre : horreur, épouvante

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Kyle Barnes subit les contrecoups des secrets le concernant lui, ses proches, et son passé… En revanche, Kyle et Sydney ont une conversation décisive où des réponses sont apportées… Une conversation qui va TOUT changer. Et en réalité, Kyle n’a jamais été autant en danger que maintenant… Parviendra-t-il à échapper à ce qu’il vit comme une malédiction depuis des années ?

 

"je crois qu'on a tous un peu du diable en nous... T'es pas d'accord ?"

 

 

Mon avis

La tension est à son comble dans ce quatrième épisode. Kyle est retenu prisonnier par Sydney, ce dernier tentant d'en faire son allié. Pourquoi ? Le mystère subsiste même si des bribes d'infos sont distillées dans ce volume 4. Kyle semble être indispensable aux desseins et au destin de Sydney et de la communauté des possédés. Mais au fait ! Sydney est-il vraiment le diable ? Kyle et le révérend ont-ils vraiment le pouvoir d'exorciser ? Quels est la nature des liens qui semblent indéfectibles entre Kyle "le banni" et Sydney "le démon" ? Au fur et à mesure que le voile se lève furtivement sur ces étranges évènements de possession de masse, on se rend compte que Kirkman nous emmène soit sur des fausse pistes soit dans des impasses. Assailli de doutes et de questions sur les desseins des protagonistes, le lecteur est alors encore plus en proie aux frissons et à l'angoisse que procure cette histoire démoniaque.

outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017

Ce genre, thriller horrifique, n'est pas facile à aborder en BD. Parce que, comme au cinéma, la BD montre les choses. A la différence du roman où chaque lecteur imagine son propre univers, la BD impose des images avec lesquelles le lecteur doit composer. Or, tout l'art du genre consiste à suggérer plus qu'a montrer pour mettre les nerfs du lecteur en pelote. Ça, Robert Kirkman et Paul Azaceta le font avec brio. L'ambiance est toujours pesante, l'angoisse transpire de chaque case, et l'alternance entre calme et violence extrême est savamment dosée. Pas de surenchère de monstres ou d'effets spéciaux. Toute l'ambiance étouffante repose sur les dialogues, les attitudes et les comportements des personnages. Le style graphique de Paul Azaceta est à ce titre sublime. Il s'en tient à l'essentiel, montre juste ce qu'il faut et sa mise en scène ponctuée de petites vignettes carrées faisant le focus sur les réactions des personnages ou un détail de la scène, donne un relief intéressant à la narration.

Finalement, je crois que c'est Kirkman le diable en personne et qu'il est train de tous nous posséder avec Outcast !

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017

 

outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017

 

outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017

 

Les autres tomes de la série

 

outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017outcast, kirkman, azaceta, breitweiser, delcourt, épouvante, horreur, possession, 8/10, 06/2017

30/01/2017

Outcast - tome 3 - une petite lueur

outcast, kirkman, azaceta, delcourt, horreur, possession, exorcisme, outcast, kirkman, azaceta, delcourt, horreur, possession, exorcisme, Scénario : Robert Kirkman
Dessin : Paul Azaceta
Éditeur : Delcourt
119 pages
Date de sortie : novembre 2016
Genre : horreur, épouvante

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Kyle Barnes doit pratiquer l’exorcisme le plus émotionnellement intense de sa vie, alors qu’il commence tout juste à maîtriser  ses capacités… et à comprendre ce qui se passe réellement autour de lui… Les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place, et des secrets sont révélés. Des secrets qui risquent de tout changer…

 

 

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

Mon avis

Reprenant les chapitres 13 à 18 de la version US, ce troisième volume est sorti fin 2016 alors que la première saison de la série TV a été diffusée en France en juin 2016.

Robert Kirkman est très habile pour nous mettre les nerfs en pelote. Sa recette ? Partant d'histoires 100 fois rabâchées (les zombies et possédés sont légions en BD et en romans d'épouvante), il fait mine de nous emmener sur des sentiers battus et nous fait subrepticement dévier de la route pour nous embarquer sur des chemins de traverse. Sur ces chemins de travers, il place des personnages d'apparence tout à fait ordinaire dont le caractère tourmenté se révèle petit à petit au fil de l'histoire et surtout, il implique leur famille toute entière dans la trame de son récit. Enfin, les héros de l'histoire n'en sont pas vraiment et leur créateur aime à nous présenter leurs forces et leurs failles. Et c'est avec ces dernières qu'il joue le plus. Il aime malmener ses personnages et les mettre en péril. Et puis bien sûr, Robert Kirkman n'a pas son pareil pour mettre en scène des ambiances dérangeantes et créer un suspense qu'il distille au compte goutte. C'en est même parfois pénible tant la diffusion d'informations se fait avec parcimonie.

 

Sa recette fonctionne à plein régime dans Outcast. L'histoire de possession et d'exorcisme démarre de façon assez traditionnelle et prend une tournure inattendue avec l'apparition de personnages énigmatiques prennant tranquillement de l'ampleur au fil des chapitres. Dans ce tome 3, le ton monte d'un cran. Kyle Barnes prend davantage d'ampleur et d'implication dans les évènements en devant exorciser sa soeur Mégane et les entitées démoniaques se révèlent quelque peu différentes de ce a quoi on pouvait s'attendre. Mais surtout, elles ont l'air de bien connaitre Kyle...

Le récit s'achève sur un cliffhanger redoutable qui nous fait déjà frissonner d'angoisse quant à la suite.

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

Le travail de Paul Azaceta sur le dessin est de la même veine que dans les tomes précédents. Il va à l'essentiel et ne tombe pas dans une surenchère d'effets spéciaux notamment dans les scènes de possession. Son procédé consistant à placer des petites vignettes carrées pour faire un gros plan sur des détails de scènes, permet de faire passer un tas d'informations et d'enrichir la narration.

 

Outcast s'installe tranquillement comme une série référence dans son genre.

 

 

 Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme

 

Les tomes 1 et 2

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme,11/2016,8/10outcast,kirkman,azaceta,delcourt,horreur,possession,exorcisme,11/2016,8/10

01/03/2016

Outcast - Tome 2 - Souffrance

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,comics,horreur,épouvante,exorcisme,possession,810outcast,kirkman,azaceta,delcourt,comics,horreur,épouvante,exorcisme,possession,810Scénario : Robert Kirkman
Dessin : Paul Azaceta
Éditeur : Delcourt
154 pages
Sortie : janvier 2016
Genre : horreur, épouvante, fantastique

 

 

Présentation de l'éditeur

Kyle Barnes est tourmenté par des possessions démoniaques depuis son plus jeune âge. À la lumière de récentes découvertes et en dépit de terribles cauchemars, il semble commencer à comprendre la nature du mal qui le touche, et à entrevoir les réponses qu'il a cherchées toute sa vie. En revanche, la vie du Révérend Anderson, celui qui le soutient depuis toujours, semble sur le point de s'écrouler.

 

 

Mon avis

A peine 10 mois après la sortie du premier volume regroupant les 7 premiers épisodes parus aux États-Unis, nous voilà avec le deuxième tome de Outcast entre les mains. Le tome 1 m'avait laissé une très bonne impression et laissait présager d'une série au succès garanti. Le succès semble être au rendez-vous puisque la série est en cours d'adaptation pour le petit écran et pour une diffusion en 2016.

Ce deuxième opus aura tôt fait de ferrer le lecteur ! Kirkman sait s'y prendre pour distiller juste ce qu'il faut d'informations pour faire avancer le récit et captiver l'attention. Nous en savons un peu plus sur la relation de Kyles avec son ex-femme et l'on découvre un personnage qui semble décidé à prendre un peu plus les choses en mains pour affronter ses démons et ceux des autres, parce qu'il prend conscience qu'il possède un pouvoir particulier. Parallèlement, le personnage du révérend prend plus de place dans l'histoire et commence à révéler une facette de sa personnalité pas très reluisante. Ses motivations ne sont pas tout à fait les mêmes que celles de Kyles et l'on sent des divergences de point de vue poindre entre les deux protagonistes.

Robert Kirkman amène avec habileté les rebondissements et arrive à surprendre le lecteur à chaque nouveau chapitre. La frayeur s'installe peu à peu, lentement mais sûrement, sans surenchère d'effets de possession telles qu'on peut les connaitre dans la filmographie du genre. Ici, les possédés nous effraient parce qu'ils ne sont pas forcément et systématiquement transformés en bêtes immondes proférant des insanités. Ils sont lucides et tant que le démon qui les habite se tient tranquille, ils ne laissent transparaitre qu'un mal être inquiétant.

Visuellement, le travail de Paul Azaceta sur le dessin et d'Elisabeth Breitweiser sur les couleurs est remarquable. Les ambiances créées sont parfois bien flippantes ! La mise en scène et le découpage sont très efficaces avec notamment l'insertion régulière de petites vignettes carrées faisant le focus sur un détail d'une scène. Ce procédé permet l'usage du gros plan pour apporter une nuance ou bien une information complémentaire quant à la scène, sans nuire à la lisibilité de la page. On a d'ailleurs l'impression que ce scénario a été écrit et pensé dès le début pour le cinéma ...

 

Robert Kirkman nous offre là une série accrocheuse qui va nous mettre les nerfs en pelote et avec laquelle il va falloir désormais compter.

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

http://fox.outcasttvseries.com/

 

Outcast - Tome 1 - Possession

outcast T1.jpgoutcast T1_pl.jpgScénario : Robert Kirkman
Dessin : Paul Azaceta
Éditeur : Delcourt
154 pages
Sortie : avril 2015
Genre : horreur, épouvante, fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Kyles Barnes vit reclus dans sa maison, terrassé par un passé douloureux. Il lutte depuis son enfance contre l'emprise de démons sur sa vie et son entourage. Lorsque le révérend de sa ville natale le sollicite pour l'aider à pratiquer un exorcisme, Kyle commence à faire le lien avec la possession de sa mère. Il est sur le point de dévoiler la véritable nature de ses dons, qui vont s'avérer terrifiants.

 

outcast,kirkman,azaceta,delcourt,comics,horreur,épouvante,exorcisme,possession,7.510

 

Mon avis

Robert Kirkman, le génial créateur de Walking Dead, la série à l'origine du renouveau de la mode Zombie, revient sur le devant de la scène avec une nouvelle série d'horreur. Avec Outcast, Kirkman nous emmène sur le terrain des histoires de possession démoniaque et d'exorcisme. Comme dans Walking dead, il réussit à fusionner les ingrédients classiques de cette thématique et son propre style de narration permettant de sortir ce genre d'histoire de la niche dans laquelle on serait tenté de la laisser.

Tout en nous plongeant d'entrée de jeu dans une ambiance lugubre et sombre, ce premier volume démarre très tranquillement, l'auteur prenant le temps de poser l'intrigue et surtout les caractéristiques des personnages. C'est vraiment la patte de Kirkman que de centrer ses histoires sur les personnages plus que sur les évènements. Ainsi, la révélation progressive des traumas du personnage principal nous fait découvrir petit à petit un personnage torturé, assez complexe mais aussi attachant tant on le sent sans cesse sur le fil du rasoir et meurtri de s'être laissé piégé par des forces qui le dépasse. Autre personnage qui parait aussi ambigu, celui du révérend, exorciste de son état, sur lequel on apprend pas grand chose, mais ou l'on devine de lourdes révélations à son encontre.

Le graphisme de Paul Azaceta contribue grandement à la mise en place des ambiances inquiétantes. Le dessin et les couleurs sont sombres, le trait est gras et les aplats noirs sont judicieusement employés contrastant habilement avec des effets de lumières. Le tout donne une tonalité à la fois réaliste et suggestive au récit.

Voilà donc une nouvelle série très bien lancée avec un premier tome qui ne vous glacera pas d'effroi, mais éveillera sans doute quelques frissons laissant augurer d'une suite très prometteuse.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

16/02/2015

The Walking dead tome 22 - Une autre vie

walking dead T22.jpgwalking dead T22 planche.jpgScénario : Robert Kirkman

Dessin : Charlie Adlard ; Stefano Gaudiano

Éditeur : Delcourt

date de sortie : janvier 2015

 

 

 


Depuis que ce monde a été précipité dans l’apocalypse zombie, l’ancien policier Rick Grimes n’a eu de cesse de protéger et conduire une communauté qui, après avoir triomphé non sans lourdes pertes de l’exercice quotidien consistant désormais à survivre jusqu’au lendemain, s’est organisée pour tenter de préserver un semblant d’existence normale, s’alliant au passage à d’autres communautés dotées des mêmes aspirations.

Confrontés à la faction menée par le terrifiant et despotique Negan, Rick et les siens ont fini par gagner.

La guerre est terminée.

Le temps de rebâtir est venu…

 

Ainsi peut commencer Une autre vie.

Après La Guerre Totale, et de guerre lasse au bout d’un certain nombre de tomes qui finissaient par errer tels des zombies sans but, on pouvait se demander si Kirkman saurait encore nous surprendre.

Et voici qu’il nous propose une nouvelle saison, un nouveau cycle, nous épargnant la narration de deux ou trois ans de mise en pratique du Manuel Survivaliste Post Apocalyptique par les héros, afin de nous en faire découvrir un résultat possible, plutôt encourageant, presque rassurant.

Rick, en patriarche apaisé, dirige son fief médiéval dont  des chevaliers en armure du XXIème siècle sécurisent les abords en conduisant habilement les hordes de zombies comme du bétail au son de la corne. Sauvegarde de l’eau potable, agriculture, élevage, éoliennes, moulin, forge… de belles avancées ont été faites.

Dame Maggie regarde grandir en sécurité son petit Glenn, et, alliée du Sieur Rick d’Alexandria,  règne sur la Confrérie de la Colline.

On a de nouveau du temps pour développer plus finement les liens sociaux, les relations père-fils (Carl, adolescent, veut entrer en apprentissage à la forge, à la Colline, et Rick a du mal à le laisser partir, à admettre qu’il a grandi…), ou même goûter la beauté d’un coucher de soleil…

Bref, les personnages ont pris quelques rides ou quelques boutons d’acné, les caractères se sont forgés et ont mûri, une civilisation s’est réorganisée, et ce bond en avant apporte beaucoup d’oxygène au récit…

N’allez pas croire que tout soit rose pour autant. Un nouveau groupe de rescapés introduit à Alexandria arrive d’ailleurs avec ses doutes : n’est-ce pas trop beau pour être vrai ? N’a-t-on pas tué un des leurs, fût-ce accidentel, avant de les amener ici ?

Quant à Negan, potentiellement plus dangereux à lui seul que tous les zombies réunis,  s’il a momentanément été mis hors d’état de nuire, il est bien vivant et attend son heure, trop sagement assis dans sa prison. On frémit en songeant que sa présence constitue une lourde et insidieuse menace…

Et dehors, ça rôde toujours… Et ça ne râle pas seulement, on a même entendu  certains morts murmurer…

Pour notre plus grand plaisir la bouffée d’oxygène est donc viciée de relents inquiétants, et, à nouveau, on attend avec impatience le prochain épisode !

 

a08-3e78906.gif

 

 

 Virgule

 

02/03/2014

Les petites Chroniques (46) Walking Dead Tome 19 : Ezéchiel - Les 7 vies de l’épervier Tome 12 3ème époque Quinze ans après - WOLVERINE MAX N°1 : Rage Permanente - WOLVERINE MAX N°2 : Le Protecteur

Walking Dead Tome 19 : Ezéchiel

 

 

walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810 Kirkman, Robert
Adlard, Charlie
01/2014
Delcourt
Contrebande
978-2-7560-5150-5
134

 

La série qui commençait à s’essouffler à bénéficié à partir du tome 17 d'un regain d’intérêt avec l'apparition de Negan officiant en tant qu'ultra méchant. Le Gouverneur à côté, c'est un enfant de chœur !


Bien qu'étant un peu lent à démarrer, ce volume 19 est dans la lignée des deux précédents : effrayant ! Les groupes de survivants sont prêts à en découdre pour faire la peau de ce psychopathe de Negan. Ca va saigner, mais ça ne sera pas la faute des zombies.


L’œuvre de Kirkman est vraiment puissante. Alors qu'il n'y a quasiment pas de zombies dans ce volume, le message de toute la série se révèle plus que jamais. Les plus voraces ne sont pas forcément ceux auxquels ont pense. Le vrai danger dans walking dead, ce ne sont pas les morts-vivant, mais bien les survivants qui ne savent pas faire autre chose pour survivre que de se méfier de leurs voisins et aller les trucider. Pas moyen que tous ces groupes s'entendent et retroussent les manches ensemble pour reconstruire, rebâtir, aller de l'avant ! Non, il faut toujours qu'il y en ait un qui en veuille plus que l'autre.


Manger, ou être mangé ... Triste humanité.



7/10


Loubrun

 

 

********************

 

Les 7 vies de l’épervier Tome 12 3e époque Quinze ans après.

 

walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810 Cothias, Patrick
Juillard, André
Juillard, André
01/2014
Dargaud
978-2-205-07048-4
52

 



7- 7 album marque le retour de la saga imaginée par Patrick Cothias et André Juillard autour de l'histoire tragique d'Ariane. 7 nouvelle époque, la troisième, des Sept vies de l'Épervier commence en 1642. Ariane, Germain et Beau sont de retour après un long voyage sur continent nord-américain.


Vies- 7 l’occasion pour André Juillard de redonner vie à l’univers du 1e cycle avec son trait élégant. 7 indéniablement un coup de nostalgie pour les fans de 7 série.

Epervier –Saviez vous que l’épervier d’Europe compte 7 sous-espèces d’albums. Entre autres, l’excellence, le formidable, le divertissant et le « correct sans plus » comme pour 7 album. Un vol sans surprise ni passion mais néanmoins plaisant à lire, un vol à la RyanAir en somme.


6/10


Samba.
 

 

********************

 

 

WOLVERINE MAX N°1 : Rage Permanente




walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810 Starr, Jason
Ruiz, Felix
Brown, Dan
09/2013
Panini Comics
2-8094-3300-3
128



PANINI LIBRAIRIE - ENVIRON 12€


 

La série MAX de MARVEL présente des histoires pour adultes qui ne conviennent pas aux ados. Voici que sort en France la collection dédié à notre griffu, poilu et nabot violent : WOLVERINE


L'histoire commence avec le crash d'un avion de ligne en plein océan, Wolverine en est l'un des deux survivants hébétés, flottant parmi les débris....... tout de suite l'horreur s'installe, notre héros n'a pas le temps de se rapprocher de sa compagne d'infortune que celle ci est coupée en deux par un requin blanc! les crocs de la bête emportent également les jambes de Wolvie. 


Ce dernier va être sauvé mais il ne se rappelle pas qui il est, pourquoi ses jambes repoussent et comble de malheur la police pense qu'il est un terroriste ayant fait exploser l'avion.


Wolverine va donc mener l'enquête pour savoir qui il est, d'où il vient et il va trouver sur sa route l'instigateur de toute cette affaire: DENTS DE SABRE.


A noter que cet album revoit les origines de Logan et peut se lire sans jamais avoir entendu parler de mutants, de X-Men ou même de Wolverine!


MA NOTE:


8/10 pour le scénario de JASON STARR
7/10 pour le dessin de ROLAND BOSCHI, FELIX RUIZ

 

JR

 

walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

********************

 

 

WOLVERINE MAX N°2 : Le Protecteur



walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810 Starr, Jason
Mogorrón, Guillermo Jacinto, Kim Boschi, Roland Ruiz, Felix
Loughridge, Lee Brown, Dan
02/2014
Marvel France
978-2-8094-3632-7
112


PANINI LIBRAIRIE - ENVIRON 12€



Logan poursuit sa recherche de son passé et décide de se rendre en Californie. Il va rencontrer une jolie rousse, Candace Cassidy et, par besoin d'argent, décider de lui servir de garde du corps pendant son séjour.


La jolie rousse est en fait une call girl de luxe et, lui venant en aide, Logan va se retrouver aux prises d'un mafieux local et de sa clique.


Un récit froid et violent qui nous laisse une impression de malaise et nous montre les aspects les plus noirs de l'âme humaine.


8/10 pour le scénario de JASON STARR 
7/10 pour le dessin de ROLAND BOSCHI, FELIX RUIZ

 

JR

 

 walking dead,ezechiel,delcourt,contrebande,zombies,012014,0710,kirkman,adlard,negan,survivant,les 7 vies de l'epervier,quinze ans apres,cothias,julliard,dargaud,0610,Wolverine max,panini,marvel,092013,022014,le protecteur,rage permanente,starr,ruiz,brown,morgorron,jacinto,boschi,loughridge,0810

10/09/2013

Walking Dead : Tome 18 Lucille

walking dead,delcourt,comics,zombie,horreur,survivants,adlard,kirkman,092013,0810walking dead,delcourt,comics,zombie,horreur,survivants,adlard,kirkman,092013,0810Scénario : Kirkman, Robert
Dessin : Adlard, Charlie
Dépôt légal : 09/2013
Éditeur : Delcourt
ISBN : 978-2-7560-3957-2
Planches : 144


Mercredi 04 septembre, petite virée sur Paris, pour le boulot, Gare de Lyon quelques minutes avant de prendre mon train pour Dijon. Une visite à la FNAC, c’est le jour de la sortie du tome 18 de Walking Dead. 13.95€ de moins sur mon compte, une beau sourire de la vendeuse et hop me voilà en possession de Lucille. 


Tableau d’affichage, le quai de mon TGV est annoncé, vite je vais m’asseoir pour enfin pouvoir lire la suite des aventures mésaventures de Rick & Co !!!!! Je m’installe confortablement à ma place. Je chausse les oreillettes de mon MP3, Sacred Reich et Death Angel vont accompagner ma lecture.

 

walking dead,delcourt,comics,zombie,horreur,survivants,adlard,kirkman,092013,0810


Premier contact avec ce nouvel opus la couv’, elle m’intrigue ????? Megan est présent sur cette dernière en arrière plan. Alors qu’au premier plan nous avons le chapeau de shérif de Rick qui est à terre. Couvre chef qui est porté habituellement par Carl son fils. Que va-t-il arriver à Carl ??? Après la mort de Glenn dans le T 17, Carl va-t-il être victime de la sauvagerie de Megan ?? C’est plein de curiosité et d’envie que j’ouvre enfin ce tome et que je me plonge dans la lecture de ce  nouveau Walking Dead..


walking dead,delcourt,comics,zombie,horreur,survivants,adlard,kirkman,092013,0810J’ai été séduit par ce nouvel opus !!! La série avait connu une petite baisse de régime. Le tome 17 avait redressé la barre et bien le 18 continu sur la même dynamique !!! Robert Kirkman étant toujours aussi doué pour « torturer » ses personnages et les mettre dans des situations éprouvantes pour leurs nerfs.  Walking Dead ce n’est pas qu’une banale histoire de survivants et de zombies. C’est surtout une histoire qui développe la psychologie des personnages, les relations humaines et le comportement de gens confrontés  à l’indicible.


Ce tome ne met pas en « vedette » les zombies. Ceux-ci sont relégués quasiment dans les oubliettes.  Le scénario met en avant Megan en nous faisant découvrir plus en profondeur ce personnage.  Le Gouverneur était bien « atteint » et machiavélique !!!! Megan a l’air encore plus diabolique et « barré » !!!! Je ne développerai pas !!! Pour ne surtout pas vous gâcher le plaisir de découvrir par vous-même de quoi il en retourne. D’autres surprises et rebondissements garnissent ce tome 18 qui est un très bon cru.


Un seul regret en refermant Lucille, c’est trop court !!!! Y aurai pas moyen de les faire un peu plus grands vos fingers monsieur Cadbury !!! 


walking dead,delcourt,comics,zombie,horreur,survivants,adlard,kirkman,092013,0810


Ma note : 8/10


Revedefer

01/03/2013

Walking Dead - Tome 17 - Terrifiant

walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort Scénario : Kirkman, Robert
Dessin : Adlard, Charlie
Dépôt légal : 01/2013
Editeur : Delcourt
Collection :Contrebande
ISBN :978-2-7560-3798-1
Planches : 160 

 

Dernière chance :


Après deux tomes plutôt décevants du coté du scénario Robert Kirkman allait-il réussir à redresser la barre ? Vous le découvrirez en lisant cette chronique.


La fin du tome 16 laissait présager que Rick et ses compagnons allaient être confrontés à de nouveaux ennuis ennemis. Cela serait-il suffisant pour relancer cette série à succès ?  Allons droit au but, oui !!! Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore lu ce tome 17 et qui ne veulent pas découvrir des éléments de l’histoire, arrêtez de lire cette chronique dès maintenant pour éviter les spoilers.

walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort


Rick a proposé à la communauté de survivants de La Colline de les débarrasser de Negan et de sa bande de voyous.  En contrepartie de quoi les habitants de la Colline leurs fourniraient de la nourriture. Nourriture qui vient cruellement à faire défaut. Rick, Glenn, Michonne, Andréa et Carl retournent chez eux le coffre de leur camionnette remplie de vivres. Chemin faisant ils sont arrêtés par un groupe de motards qui veulent les dévaliser. Ces hommes font partie du groupe qui rançonne la communauté de la Colline. S'ensuit un combat qui voit le groupe de Rick tuer leurs adversaires sauf un qu’il charge de  porter un message à Negan. Ce dernier devra arrêter son chantage auprès du groupe de survivants de la Colline sous peine de se voir « punir » par Rick et ses amis.


Dans la communauté des survivants d’Alexandria, Maggie découvre qu’elle est enceinte de Glenn. Eugène poursuit sont idée de fabriquer des munitions en se rendant à l’extérieur de la zone sécurisée. Rick et Andréa débutent une relation amoureuse. Tout semble aller pour le mieux pour nos survivants.  Que nenni !!! Le danger rode et ce n’est pas les zombies qu’il faut le plus craindre.

walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort


Eugène et Abraham se rendent à l’extérieur pour voir si  l’idée de fabriquer des munitions et réalisable.  Eugène n’a pas voulu prévenir Rick, il voulait lui faire une surprise et aussi impressionner Rosita qui vit avec lui dans la même maison. Il aimerait bien devenir son petit ami. Ce qui devait arriver arriva, des hommes de Negan surveillaient la ville. Ils attaquent notre duo et tuent Abraham. Eugène qui n’est pas très courageux va les conduire aux portes de la communauté d’Alexandria. Un combat s’ensuivra qui verra de nouveau la victoire de Rick et de sa bande de survivants.


walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort Suite à cette altercation, Rick décide de retourner à la Colline pour obtenir des renseignements sur le groupe de Negan et voir aussi s’il y a moyen d’obtenir de l’aide de la part de Gregory le chef de cette communauté. Maggie et Glenn décident de partir avec Rick pour aller s’établir définitivement avec la communauté de survivants de la Colline. Ils veulent que leur futur bébé grandisse le plus possible à l’abri de la violence et des dangers que la confrontation avec la bande des « sauveurs » de Negan risque de faire peser sur leur enfant. Rick est persuadé que leur groupe ne risque rien  pour l’instant vu les deux « branlées » qu’ils viennent d’infliger aux « sauveurs ». C’est donc confiants qu’ils partent en laissant le soin à Andréa veiller sur Alexandria.


Ce que Rick ignore c’est que Negan dispose de nombreux combattants et qu’il est décidé à se venger des affronts que Rick et les siens lui ont fait subir. En pleine nuit, il surprend le petit groupe de Rick qui dormait dans la camionnette. S'ensuit un jeu macabre qui verra l’un des compagnons de Rick se faire massacrer par Negan et son « amie » Lucille devant leurs compagnons réduits à l’impuissance.  Negan dicte ses conditions à Rick : ils devront lui donner la moitié de ce qu’ils possèdent sous peine de tous subir le même sort que leur infortuné compagnon. Ils se rendent à la Colline où il informe Gregory de leur revers. Ce dernier craint pour la sécurité des siens. Il a peur des représailles !!! Rick le rassure et lui demande de l’aide. Aide qu’il se verra refuser !!! Seul Jésus (pas le fils de Dieu lol) décide de repartir avec Rick pour lui apporter son aide.

walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort


De retour à Alexandria, Rick constate que la communauté à été attaquée. Rick et ses compagnons sont effondrés !!!! Heureusement  l’attaque des « sauveurs » a échoué. Andréa et les autres survivants ont repoussé l’attaque et ils ont même fait un prisonnier. Rick apprend aux autres ce qui leur est arrivé et qu’il sera très difficile de lutter contre cette horde qui est composée de plus d’hommes qu’il ne le pensait. C’est la consternation dans notre groupe de survivants !!!! Ils ont vraiment du mal à accepter la décision de Rick de relâcher leur prisonnier. Ce dernier devant apporter la « capitulation » de Rick devant les exigences de Negan. Cependant Rick n’a pas dit son dernier mot !!!! Il a confié une mission secrète à Jésus. Il doit prendre soin de suivre l’homme de Negan jusqu’à leur planque. Il veut obtenir un maximum d’informations sur leurs ennemis, afin de pouvoir éradiquer la menace qui pèse sur son groupe. Ainsi se termine ce tome 17 de Walking Dead.


Après la petite baisse de régime des deux précédents tomes Robert Kirkman a su faire rebondir son histoire et redonner du punch à une série qui commençait à décliner. L’arrivée de ce nouveau « méchant » qui semble encore plus ignoble que le Gouverneur, l’avenir nous le dira, remet sur les rails Walking Dead. La scène du jeu macabre et du massacre et un pur régal d’ignominie, de cruauté, de barbarie … que les plus zélés Nazis n’auraient pas reniées.  En conclusion, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et surtout en lui tirant dans la tête, sinon ……..

 

Revedefer

 

walking dead, delcourt, contrebande, zombies, comics, survivants, 012013, 0810, adlard, kirkman, sf, science fiction, mort


Ma note :

Dessin : 7/10
Scénario : 9/10

Global : 8/10

02/10/2012

Walking dead T16:un vaste monde.

Walking Dead16.jpgWalking Dead16r.jpgAuteurs :Kirkman et Adlard.
Editeur : Delcourt.
Sortie :09/2012

A manger !
La vie reprend doucement son cours pour les habitants de la communauté. Mais le danger n'est jamais très loin... Morts et vivants rôdent. Lorsqu'Abraham et Michonne découvrent l'existence d'un homme avec de fortes aptitudes pour se battre et ne semblant pas éprouver la peur, les souvenirs du Gouverneur resurgissent. Rick et les siens voient leur confiance en l'humain une nouvelle fois mise à l'épreuve.

Miam miam.


Avec ce tome 16, on sent que cette série commence sérieusement à tourner en rond. Vu l’effondrement de la population  dans le clan de Rick, il était urgent de renouveler le cheptel.  Les auteurs nous proposent de la bonne  biomasse avec plus de 200 survivants … j’imagine déjà la belle boucherie à venir car Rick «le ver» est dans le fruit. On nous annonce aussi un autre groupe de « méchants ». Le syndrome du gouverneur ne semble pas loin. On risque de partir pour 4 tomes à se faire de jolies politesses entre ces 2 clans. Bref, on retrouve les recettes qui ont fait le succès de cette série. On pourrait trouver à la place de ce bis répétita, de partir à la recherche de la cause de cette invasion de zombie par exemple ou étudier pourquoi après 2 ans, ils ne sont pas en décomposition totale ces morts vivants. Bon allez, si Rick le prédicateur est confiant, pourquoi ne pas espérer une belle surprise avec le prochain tome.



Scénario : 6/10
Dessin :7/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gif global.



Samba.


On en parle sur le forum.

walking dead.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

02/03/2012

WALKING DEAD, tome 15, Deuil & espoir

walking_dead_15_deuil_espoir_couverture.JPGwalking_dead_15_deuil_espoir_planche01.JPGVoici un nouvel épisode pour les morts-vivants les plus célèbres de la bande dessinée.

 

A la fin de Walking dead tome 14, nous quittions la communauté en pleine boucherie improvisée car, pour rappel, une horde de mort-vivants a envahi ce « charmant » petit coin de paradis. Carl, le fils de Rick, a été touché par une balle perdue et se trouve entre la vie et la mort. C'est au bord de la crise de nerf que nous refermions cet album qui était un excellent retour aux fondamentaux du genre.

 

Le tome 15 reprend l’histoire là où nous l’avions laissée. Après l’effusion de sang qui vient de se dérouler dans l’enceinte de la communauté, l’heure est à le réorganisation. On réfléchit, on brûle les cadavres, on attend, on discute, on rediscute, Rick se lamente sur son sort, Carl est entre la vie et la mort, on se dispute encore, …et c’est tout. Bref, le lecteur s’ennuie furieusement dans ce numéro dont les grands absents sont les zombies.

 

Au bout de quinze albums ça devait bien finir par arriver; la série tourne en rond ! Nous voilà servis d’un tome mineur dans une des séries majeures de ces dernières années. Robert Kirkman, scénariste, nous a prouvé à plusieurs reprises, au cours de cette saga, qu’il excelle dans les rebondissements et qu’il sait nous prendre aux tripes (au sens propre comme au figuré). Mais pas cette fois, car rien d’original ne ressort de ce tome en mode automatique. Kirkman se repose sur ses acquis, et du coup c’est Charlie Adlard, dessinateur, qui ne trouve pas d’occasion de laisser exploser son talent comme il l’a fait si souvent dans les précédents épisodes. 

case.jpg


 

 

Le + : Walking dead reste une des séries les plus réussies du moment.

 

Le - : Ce tome 15 manque sérieusement d’envergure, quelle déception !

 

 

Infos en vrac

Série

Tome 15

140 pages

Prix : 13,95 euros

Parution : février 2012

Dessin : Charlie Adlard

Scénario : Robert Kirkman

Editions : Delcourt


Monsieur William


Cette critique se trouve également sur My Boox