03/10/2017

le photographe de Mauthausen

le photographe de mauthausen, rubio, colombo, le lombard,le photographe de mauthausen, rubio, colombo, le lombard,Scénario : Salva Rubio
Dessin : Pedro J. Colombo
Éditeur : Le Lombard
102 pages
Date de sortie :  29 septembre 2017
Genre : Historique, documentaire

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Comme beaucoup de ses camarades déportés dans le camp de Mauthausen, Francisco Boix ne pensait qu'à survivre à ce cauchemar éveillé. Mais lorsqu'il croise le chemin du commandant Ricken, esthète nazi des plus pervers, qui prend plaisir à photographier l'horreur, le jeune homme comprend qu'il tient là un témoignage unique. A condition de parvenir à faire sortir les photos du camp...
L'histoire vraie d'un témoin à charge du procès de Nuremberg, et de son combat pour la vérité et le souvenir.

 

 

Mon avis

On croit toujours tout savoir sur la seconde guerre mondiale et notamment sur l'horreur des camps de concentration. Mais l'Histoire est faite d'une myriade de petites histoires, de tranches de vies, de faits héroïques et d'une multitude de drames que la postérité n'a pas retenu et plus ou moins laissé tombé dans l'oubli. Aucuns des faits de la seconde guerre mondiale ne doit s'oublier, particulièrement la barbarie nazie.

Cet album contribue au devoir de mémoire en exposant l'action folle et héroïque de Francisco Boix, personnage qui a vraiment existé. Oui, tout ce qui est raconté dans cet album est vrai, ou presque. Seuls les personnages secondaires sont inventés pour faciliter la narration.

Espagnol Républicain ayant fui le régime Franquiste, Francisco Boix, comme nombre de ses compatriotes s'est retrouvé prisonnier dans le camp du Vernet dans l'Ariège. Pour échapper à l'horreur du camp d'internement, le seul moyen était de s'engager "volontairement" dans les compagnies de travailleurs étrangers. Nous sommes alors en 1941 et ce n'est pas dans les intentions du régime de Vichy de venir en aide aux réfugiés Espagnols. Francisco part donc dans les Vosges où il sera fait prisonnier par les Allemands et envoyé dans le camp de Mauthausen en Autriche. Son statu de photographe lui offre une place au service d'identification chargé de photographier tous les prisonniers, toutes les morts suspectes (sic) mais aussi de développer les photos personnelles des soldats. C'est là que le SS Paul Ricken lui accordera sa confiance et en fera son assistant personnel pour exécuter sa morbide passion de photographier les cadavres de ses victimes. Toute l'abomination nazie est consignée en photo, en 5 exemplaires. Un pour le camp, et les autres pour les différentes archives du régime nazi. La situation de Francisco est vue d'un très bon œil par le QG communiste clandestin du camp. Voilà en effet une occasion unique de conserver un témoignage des crimes commis par les SS. Francisco, aidé au début par d'autres républicains espagnols puis finalement tout seul, réussira à faire sortir du camp des milliers de photos qui serviront plus tard de témoignage à charge au procès de Nuremberg.

Malheureusement, ce témoignage n'aura pas la portée attendue par Francisco. Les rares photos qui sont présentées lors du procès servent davantage comme pièce à conviction apportée au dossier qu'a révéler l'horreur du projet nazi.

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

Voilà une BD documentaire hors du commun, dont l'histoire glace d'effroi comme a chaque fois qu'on lit des choses sur cette période, et nous fait sentir tout petit devant les épreuves subies par les prisonniers et particulièrement Francisco Boix.

Le dessin réaliste aux couleurs sombres rend bien compte de cette folie, notamment en reproduisant quelques photos volées au commandant SS Ricken.

En plus de la BD qui explique déjà très en détails les faits, l'album est constitué d'un gros dossier historique reprenant tous les faits depuis la fuite de la guerre civile Espagnole jusqu’à la mort de Boix en 1951. Illustré par de nombreuses photos et dessins, ce dossier approfondit le sujet en expliquant en autre le fonctionnement du camp, la libération, l'après-guerre et le retour impossible des espagnols républicains dans leur pays. On y apprend par exemple que ces derniers, après avoir survécu à l'enfer, deviennent victimes de la folie politicienne. Celle des Alliés qui ne feront pas tomber Franco, rendant impossible tout retour au pays, et celle de Staline qui condamnait à mort tous les communistes qui n'étaient pas morts dans les camps, les considérant soit comme des traitres, soit comme des espions. Les républicains qui se réfugièrent en URSS, furent quasiment tous envoyés au Goulag et les survivants de Mauthausen exclus du parti communiste ...

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

Cet album est un vrai documentaire riche d'enseignements qui s'ajoute aux nombreux ouvrages indispensables au devoir de mémoire.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

 

le photographe de mauthausen,rubio,colombo,le lombard,hisoire,guerre,39-45,déportation,nazis,camps de concentration,092017,810

25/09/2017

Saga Valta T3

saga valta t3.jpgsaga valta v3.jpgDessin : Aouamri.
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur : le Lombard.
Sortie : août 2017.
Genre : légende nordique.

 

 


Le résumé.
Au pays du Eyjafjallajökull, Valgar de Valta, fils d’Hallgerr aux cheveux d’or part en guerre judiciaire dans l’illdeildir pour récupérer sa femme Astridr et son fils Gunnar avec l’appui de Njall-le-brulé et Skarperdinn. Mais attention le père de sa bien-aimé, Athorgerr Agfusson aux 100 guerriers ne l’entend pas ainsi surtout avec l’aide de Dar Guilva adepte de De Lyhmm le barde fou de l’ile de Skriarr avec son sort du chant d’hunlhot. Et je ne vous parle pas d’Hildegirrd aux courts cheveux et de Looki qui pourraient jouer à la mante religieuse pour s’emparer de son gros cœur de viking.

aouamri_dufaux.jpg

 

Qui dans sa grande mansuétude, le lui accordera. Pour autant que Valgar de Valta soit châtié à hauteur de sa scélératesse.

saga-valta-croquis.jpg


Mon avis.
On pourrait se perdre dans tous ces noms nordiques à rallonge mais force est de constater que la lecture se fait assez aisément. On peut dire ce qu’on veut sur Jean Dufaux mais personne ne pourra lui retirer sa qualité narrative. La trame est certes classique (les bons sont vraiment bons et les méchants, très méchants) mais tout bon amateur du genre viking y trouvera son petit bonheur. Du muscle, de l’honneur et une divinité avec une cape rouge sont au programme. En plus, Aouamri nous émoustille avec des héroïnes vraiment attrayantes à la « game of thrones »(Hildegirrd me fait un peu penser à Cersei). A noter, une colorisation de Goussale pour ce tome 3 nettement plus lumineuse que les albums précédents. L’histoire semble close mais la porte reste partiellement ouverte à un nouveau cycle. Qui vivra verra.

saga-valta-2-mohamed-aouamri-valgar-3bkw.jpg



Samba de Northtok.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (0) | Tags : saga valta, le lombard, aouamri, dufaux, viking |  Facebook | |

06/08/2017

Les chroniques courtes #140 Trolls de Troy T22,One piece,le petit bédéthèque des savoirs,la malédiction de Rowans.

Trolls de Troy – Tome 22 - À l'école des Trolls

 

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomscotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomScénario : Scotch Arleston
Dessins : Jean-Louis  Mourier
Dépot légal : 11/2016
Editeur : Soleil
ISBN : 978-2-302-05593-3
Nb pages : 48




scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomExiste également une version N&B 1500ex. Grand format (268x377mm).

Résumé éditeur : 
Un album consacré à l’enfance de Waha, la plus trolle des trolls ! Waha est une petite fille comme les autres… ou presque. Adoptée par les trolls, elle suit l’enseignement trollesque. Et aujourd’hui, une sortie scolaire à travers la forêt est programmée. Avec le petit Roken, déjà très bête, et deux autres petits trolls, ils suivent le maître Fidelkass, mais le danger rôde… Un terrible chasseur a promis à une magicienne de lui ramener des dents de trolls, et les petits sont des proies qui semblent faciles…

Un tome dans les canons de la série : un scénario anecdotique d’Arleston parsemé de gags plus moins potaches et/ou référentiels avec des dessins de Jean-Louis Mourier pour le plaisir des yeux.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a04-3e788e4-51561e5.png

 

a08-3e78906-51561f1.png

 

a06-3e788fc-51561ec.png

JaXoM


One Piece - Le mecha géant du château Karakuri

 

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomscotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomD'après : Eiichiro Oda
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-344-01999-3
Nb pages : 352






Contient la version manga du film sorti sur les écrans japonais à l’été 2006.

Résumé éditeur :
La drôle de vieille dame sur laquelle l’équipage de Chapeau de Paille tombe par hasard en pleine mer leur promet de leur donner un trésor s’ils acceptent de la raccompagner sur l’île des mechas. Cependant, en lieu et place d’un trésor, c’est un système de défense basé sur une multitude de petits mécanismes qui attend Luffy et son équipage. L’intelligence et la force vont peser de tout leur poids dans le combat opposant Luffy au terrible Ratchet, le seigneur de l’île passionné de mechas et prêt à partir à la conquête du monde ! Que va-t-il advenir de l’équipage de Chapeau de Paille ? Et comment va réagir Luffy ?!

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxom

Sympatoche sans plus, ce tome hors-série a le mérite de se lire sans forcément être à jour dans la série. L’époque datant de 2006 on se retrouve donc avec un équipage à bord du Vogue Merry sans Brook ni Franky pour ne citer qu’eux. Complètement dispensable, à réserver aux complétistes.

Attention toutefois les visuels correspondent au film et sont donc  des similis imprim’ écran de luxe (couleurs), faut s’y faire c’est inhabituel.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a04-3e788e4-51561e5.png

 

a04-3e788e4-51561e5.png

 

a04-3e788e4-51561e5.png

JaXoM


La petite bédéthèque des savoirs - tome 3 - les requins

 

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomscotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomScénario : Bernard Seret
Dessins : Julien Solé
Éditeur : Le Lombard

Nb pages : 72

 

 

 

La petite bédéthèque des savoirs, voilà un bien joli nom pour une collection de bande dessinées. Démarrée en mars 2016, la petite bédéthèque compte déjà 18 titres. Le concept est simple : on associe un spécialiste et un dessinateur pour aborder un sujet et l'expliquer au plus grand nombre. Les sujets ne manquent et partent tous azimuts. Politiques, philosophiques, naturalistes, sociétaux, techniques ou technologiques, la petite bédéthèque n'a peur de rien et ne se refuse rien. On passe allègrement de l'intelligence artificielle au droit d'auteur ou au conflit Israélo-Palestinien en passant par le Heavy métal, le tatouage ou l'histoire de la prostitution. Tous les sujets sont sérieux et valent le coup qu'on s'y intéressent.

Je n'ai pas encore tout lu, mais je vous fait part ici du troisième tome passionnant, consacré aux requins.

 

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxomLe spécialiste es requinologie Bernard Seret nous propose une véritable conférence sur cet animal qui fascine autant qu'il peut terrifier. Sur 72 pages vous saurez tout sur les squales : d'où ils viennent, où ils vivent, comment ils se nourrissent, se reproduisent, leur relation avec les hommes, et tant d'autres thématiques à chaque fois très clairement expliquées et superbement mises en image par Julien Solé.

Une vraie petite encyclopédie riche, dense et accessible à tous qui permet d'enrichir ses connaissances et de mettre a bas des idées reçues.

A découvrir d'urgence par tous les curieux.

 

Loubrun

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxom

 

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxom

 

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxom

______________________________________________________________________

LA MALEDICTION DE ROWANS

scotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxom,la petite bédéthèque des savoirs,seret,solé,le lombard,requins,documentairescotch arleston,jean-louis  mourier,trolls,troy,trolls de troy,soleil,one piece,eiichiro oda,glénat,mecha géant du château karakuri,karakuri,mecha,école des trolls,jaxom,la petite bédéthèque des savoirs,seret,solé,le lombard,requins,documentaireScénario : Mike Carey
Dessin : Mike Perkins
Couleur : Andy Troy
Editeur : Delcourt (VO Boom Studios)
120 pages - cartonné
Parution : mai 2007
Récit d'horreur, frissons et thriller

 

Katie vit en Floride et au travers d'un site d'échange de logement, elle souhaite passer un séjour dans la maison d'une inconnue Emilye Coles en Angleterre.
Arrivée, elle découvre une magnifique maison avec une seule restriction : ne pas entrer dans la chambre à coucher. Après une coupure de courant, la porte est ouverte.... La maison est hantée par une tueuse psychopathe et ses fantômes.

Le dessin colle avec l'horreur, malgré une grosse erreur au chapitre 2 où une voiture de police aux damiers bleu et jaune roule à droite !!!

Mike Carey est connu pour Hellblazer et Lucifer.
Mike Perkins a adapté le roman de Stephan King : le Fléau et prépare Iron Fist.

Une histoire au sujet bien trop prévisible, seul les réseaux sociaux sont une nouveauté. Bof Bof donc. Sauf pour les fans de Psychose ou Shining.
Robsy.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a06-3e788fc.gif

 

a05-3e788c9.gif

18/07/2017

Niklos Koda T15 : Le dernier masque.

niklos koda t15.jpgniklos koda.jpgDessin : Olivier Grenson.
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur: Le Lombard.
Sortie : 19 mai 2017.
72 pages.
Genre : Fantastique.

 

 

Le résumé.

Niklos est de retour à Paris tout comme Mlle Ferouz pour retrouver des vieilles connaissances. Mais les apparences sont trompeuses et pleines de mystères.

« Et bien, il en a de la chance notre homme ! Au début, je ne voyais en lui qu’un séducteur, belle gueule, de passage, vite oublié. Il cachait bien son jeu. Il attirait la lumière, le regard des femmes, ça, on ne peut le nier. 
Sauf que…la lumière a disparu, Niklos s’est effacé dans une ombre qui le dévore et je crains que plus personne ne puisse le sauver de ce gouffre où il s’est perdu volontairement. »

Mon avis.
Ce retour en métropole parisienne était de bon augure, on avait l’impression de retrouver l’atmosphère des premiers tomes. On y voyait de la séduction et du charme (ah Aïcha !). Et puis, notre Jean Dufaux national y rajouta ses ingrédients habituels comme l’orgueil, le remord et des illusions et tout a fini par nous échapper. Mais peut-on amadouer quelqu’un qui porte un masque ? Il n’empêche que pour comprendre quelque chose à ces affaires de magie et de spiritisme, il faut se lever tôt ou avoir un décodeur. Un rien regrettable car le scénariste belge reste un maître dans son style littéraire bien caractéristique (et bien supérieur à la moyenne).
Bref, j’ai acheté cet album pour deux bonnes raisons, le dessin d’Olivier « la classe » Grenson et pour compléter ma collection. On ne va pas s’arrêter au tome 14(déjà un album bien mystérieux) alors qu’il s ‘agit de l’ultime tome.
Voilà, bye bye l’énigme Niklos Koda. Par contre Mlle Ferouz vous revenez quand vous voulez.

alb_214313_alb_214313_edito-koda-59158ddca4f94-592d6182138f7.jpg

Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

05-3e731b2.gif

 

a06-3e788fc.gif



Inscrivez-vous à la newsletter.

13/02/2017

Duke - tome 1 - la boue et le sang

duke,la boue et le sang,hermann,yves h.,le lombard,western,610,012017duke,la boue et le sang,hermann,yves h.,le lombard,western,610,012017Scénario : Yves H.
Dessin : Hermann
Éditeur : le Lombard
54 pages
Date de sortie :  janvier 2017
Genre : western

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Duke est un homme tourmenté. Shérif adjoint d'une petite bourgade, convaincu par la dimension morale de sa mission, il est aussi un tireur d'élite habitué à la violence. Quand un conflit se déclare entre mineurs et propriétaires terriens, Duke doit quitter sa neutralité. Et recourir à ce qu'il connaît le mieux et redoute le plus : ses armes.

 

 

 

Mon avis

Je suis toujours très hésitant devant les albums de Hermann père et fils. En effet, leurs derniers albums m'ont tellement déçu qu'à la sortie d'une de leur nouveauté, j'y vais soit à reculons, soit pas du tout. Mais j'aime beaucoup le dessin de Hermann qui a le chic pour créer des personnages aux gueules réalistes qui sentent l'authentique et desquels transpirent littéralement toute la souffrance et la misère du monde, qui révoltent tant ce grand dessinateur. Et puis j'aime aussi les westerns pour toutes les images qu'ils véhiculent : l'aventure ; les héros et anti-héros ; l'expression de l'orgueil de l'homme dans son désir de conquête de territoires vierges, d'exploitation à outrance de ressources naturelles ; la domination des plus forts sur les plus faibles ; l'émergence de micro-sociétés qui naissent dans la violence et la douleur, et cette soif de justice sans cesse en lutte avec les plus vils instincts de vengeance que, peut-être nous portons chacun en nous.

 

duke, la boue et le sang, Hermann, Yves H., le lombard, western, 6/10,01/2017

 

Pour ces deux raisons, je me suis penché sur Duke et ce premier tome d'une nouvelle série western signée Hermann. Le ton de la série est donné avec le titre de cette entame : la boue et le sang. Misère, désespoir et violence. Sur une trame ultra-classique, voire simpliste, Yves H. nous propose de suivre un personnage peut-être plus complexe qu'il n'y parait. En tout cas c'est ce qu'il nous laisse supposer dans ce premier tome qui pose les bases du personnage pour la suite de l'aventure. Adjoint au Shériff dans une petite ville minière corrompue et sous la coupe d'un despote sans scrupules, on ne sait rien de lui sinon qu'il a une soif inextinguible de justice mais qu'il peut être capable de méthodes expéditives.

Si l'on sent dans son personnage principal un potentiel intéressant pour la suite de la série, le scénario d'Yves H. est ici vraiment trop simple à mon goût. On a l'impression d'avoir lu cette histoire mille fois, et, mises à part deux ou trois surprises dans le scénario, on connait toute l'histoire dès le premier tiers de l'album.

 

La lecture n'en reste pas moins agréable et divertissante et les planches en couleurs directes sont d'une grande beauté, notamment les séquences dans les paysages enneigés.

Ce premier tome, sans être franchement bon ni franchement mauvais, place en orbite un personnage qui servira de fil rouge à cette série qui sera vraisemblablement constituée de one-shot. Souhaitons qu'Yves H. sache exploiter au mieux ce filon du personnage ambigu. Parce qu'en la matière, et particulièrement dans ce genre, la concurrence est rude.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

duke, la boue et le sang, Hermann, Yves H., le lombard, western, 6/10,01/2017

 

duke, la boue et le sang, Hermann, Yves H., le lombard, western, 6/10,01/2017

 

duke, la boue et le sang, Hermann, Yves H., le lombard, western, 6/10,01/2017

 

 

 

 

 

 

 

 


 

16/01/2017

Le règne T1 La saison des démons.

le regne.jpgle regne planches.jpgScénario : Sylvain Runberg
Dessin : Olivier Boiscommun
Éditeur : Le Lombard.
Sortie : 6 janvier 2017
56 pages.
Genre : Science-fiction jeunesse.

 

 

 

Le résumé éditeur


Un tigre, une guéparde, un bouc.
Un trio de mercenaires unis par cette réalité intemporelle : l'union fait la force. Surtout quand le monde dans lequel ils doivent survivre n'a jamais été aussi dangereux. 
Car le règne de l'Humanité est révolu. Et nos trois aventuriers ont à affronter son terrible héritage : des puissances naturelles destructrices...


« Et maintenant que nous voilà débarrassés de ces gêneurs, laissez-moi nous présenter ».

 

Mon avis


L’exercice de la chronique BD est rempli d’embûches car vous devez savoir que les premiers lecteurs sont souvent les auteurs. On se doit aussi de ménager les attachés de presse. Bref, on est souvent sur des œufs pour les écrire. Mais mes autres chroniqueurs ne me surnomment pas Samba le sévère pour des prunes. Je serais donc dans la même mouvance que les chroniques de BDgest et Bodoi. Je suis d’ailleurs très sceptique sur la pertinence des autres avis, j’ai même lu « des personnages hyper attachants ». Mouais, que connaît-on de nos 3 mercenaires après ce tome 1 ? Quasi rien, ils sont très forts avec parfois un passé d’ancien esclave et puis c’est tout, comment voulez-vous avoir une once d’empathie pour eux ?
Je classerais même cette série dans la catégorie jeunesse tellement le scénario est simple. Il s’agit de protéger un convoi jusqu’ à une sorte de sanctuaire dans un monde post-apocalyptique (l'héritage de notre « belle » civilisation) en subissant une multitude d’attaques barbares.
Le point positif est la beauté du trait à l’aquarelle d’Olivier Boiscommun pour dessiner ces animaux anthropomorphiques. Là, rien à y redire, c’est réellement du bel ouvrage tout comme la colorisation. Un peu théâtrale par moment mais c’est un peu le genre qui l’impose.
En bref, c’est un bel univers mais malheureusement trop vite lu à cause d’un surplus d’action au détriment d’un manque d’épaisseur et de subtilité pour les personnages.

le règne,runberg,boiscommun,le lombard,post apocalityque,012017,510

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a03-3e788b8.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a05-3e788c9.gif

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

06/12/2016

BOB MORANE Renaissance Tome 2

Couv_287372.jpgVerso_287372.jpgLe village qui n'existait pas

scénario: L. Brunschwig et A. Ducoudray

dessin: Dimitri Armand

couleurs: Hugo Facio

LE LOMBARD 10/2016

54 pages, cartonné

 

 

Résumé du tome un:

Bob Morane et Bill Ballantine, tous deux soldats des forces de paix de l'ONU au Nigéria, interviennent pour sauver une famille de dignitaires musulmans qui va être exécutée par un faction rivale chrétienne. Comme ils ont désobéi aux ordres de "non intervention", ils sont jugés militairement par leur pays ! si Morane sauve sa tête grâce à l'intervention de Kanem Oussman, le nigérien qu'il a sauvé et qui est devenu président de son pays, Ballantine, lui, écope de 4 ans de prison ferme. Morane accepte de travailler pour Oussman et le sauve même d'un attentat perpétré par un de ses ministres, membre d'un groupe islamiste. 

bob morane,l'ombre jaune,vernes,brunschwig,armand,ducoudray,le lombard

Bob Morane est maintenant le porte-parole de l'action humanitaire lancée par le président Oussman et de hauts dignitaires français afin de moderniser et éduquer le pays. Cette action fait partie du programme "éducation contre minerai", accord passé entre le Nigéria et la France. Il est chargé de mener à bien l'opération qui consiste à fournir aux enfants du pays des casques d'apprentissage qui leur donneront très rapidement la connaissance. Mais, dans l'ombre, la révolte gronde.

Une organisation clandestine dirigée par un chinois, Monsieur Ming, et sa nièce Tania Orloff, veut empêcher cet accord. Ming s'est rendu compte que les casques "hypnotisaient" ceux qui les mettaient et leur faisaient croire que Morane et la France étaient les sauveurs - de quoi enlever le libre arbitre à tout un peuple ! Morane échappe à la mort programmée par Ming et découvre qu'il a été trompé par Oussman et son propre pays, la France.

 

bob morane,l'ombre jaune,vernes,brunschwig,armand,ducoudray,le lombard

Voici donc le deuxième tome de cette "renaissance" du personnage de Bob Morane, créé à l'origine par Henri Vernes dans la fameuse collection romanesque Marabout. Morane et Ballantine sont donc modernisés, ils gardent leurs valeurs morales mais les périls ont changé ! la France, vilain pays colonialiste, veut s'accaparer toutes les richesses d'un pauvre petit pays africain. Ming, gentil chinois (laissez-moi rire !) est un humanitaire aux méthodes un peu expéditives qui combat l'impérialisme occidental et... Ballantine ne boit plus de whisky ! Bref ! une histoire moderne, liée aux problèmes de notre époque et qu'on aurait pu raconter avec n'importe quel personnage inventé pour l'occasion; alors pourquoi Bob Morane ? pourquoi toucher à une icône du passé qui a ses passionnés et qui n'a pas besoin d'être mis au goût du jour ! pourquoi ne pas laisser le commandant Morane à ses valeurs propres aux années cinquante , et Bill Ballantine à son élevage de poulets et son whisky Zat 77 ?  Et Ming, l'Ombre Jaune, ce personnage digne de Fu Manchu, dont le but est la domination du monde, qui possède la vie éternelle, une technologie avancée et une armée de tueurs fanatiques à son service, est bien pâle dans ce récit.  bob morane,l'ombre jaune,vernes,brunschwig,armand,ducoudray,le lombardEspérons que l'avenir le rendra plus diabolique car, pour le moment, il est peu crédible. Peu crédible aussi le Morane nouveau, chevalier des valeurs justes qui se laisse bien facilement berner par les gens au service desquels il se met. La seule chose positive est la fiancée que les auteurs lui ont donnée (l'original était assez asexué et l'on pouvait se poser des questions quant à sa camaraderie envers Ballantine). Finalement, seuls Ballantine et Tania Orloff tirent leur épingle de ce "relooking" pas nécessaire du tout !   

Si le scénario peut passer, bien que je ne crois pas du tout à cette technologie futuriste de casques donnant la connaissance aux enfants nigériens, le dessin, trop moderne, de Dimitri Armand manque de souffle ! L'artiste est très à l'aise dans les scènes d'intérieur et les plans américains sur les personnages mais il rate souvent les scènes d'action et son Bob Morane tenant un pistolet à la Horatio Caine dans les Experts nous fait sourire gentiment.

Sachez aussi que pour Noël un tirage de luxe, incluant les deux tomes de ce premier cycle, est publié par Le Lombard! 

Bref ! allez donc relire "les poupées de l'Ombre Jaune" par William Vance ou bien "l'épée du paladin" par Gérald Forton et vous m'en direz des nouvelles.

JR

scénario: 

dessin:    

bob morane,l'ombre jaune,vernes,brunschwig,armand,ducoudray,le lombard

 

                                                                                  

 

19/11/2016

MAGRITTE, Ceci n’est pas une biographie

 

magritte, ceci n'est pas une biographie.jpgmagritte.jpgDessin : Thomas Campi

Scénario : Vincent Zabus

Éditeur : Le Lombard

Sortie : novembre 2016

 

 

 

 

Résumé



campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteC’est une bien étrange histoire qui arrive à Charles Singullier (avec deux « L », comme les colombes de Magritte…). En effet, il vient d’acheter un chapeau melon qui reste vissé sur sa tête. Apparemment, c’est celui de René Magritte. S’il veut pouvoir l’enlever, il devra percer les mystères du peintre…

 

Mon avis

Tout comme au cinéma, en ce moment, la mode est à la biographie de (plus ou moins) grands personnages. Les auteurs de cette BD s’attaquent cependant à un peintre dont l’œuvre, jouant sur les mystères de l’image et de ses représentations, a donné lieu à d’innombrables analyses, commentaires et autres explications. Il s’agit donc d’un défi de taille qu’ils relèvent de fort belle manière.

 

campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritte

 

D’abord, puisque l’image est primordiale dans Magritte : le dessin. La jolie couverture nous plonge immédiatement dans le monde du peintre belge à coup de petits clins d’œil : Il y a là le personnage au melon, les nuages (inimitables) sur ciel bleu ainsi qu’un personnage derrière un rideau. Le titre même de l’ouvrage : « Ceci n’est pas une biographie » emprunte la célébrissime formule au tableau « La trahison des images ». Bref, question références, on va être servi.

campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteLe style graphique utilisé (à dessein, je suppose) par Thomas Campi, très « peinture », nous entraîne facilement dans l’univers surréaliste de Magritte et cela devient presque un jeu d’essayer de repérer les détails renvoyant son oeuvre et qui parsèment le récit.

Le récit, tiens, parlons-en ! L’intrigue, assez simple, relève du genre fantastique (au sens littéraire du terme). Un événement anodin, l’achat d’un chapeau melon, fait basculer notre personnage principal dans une histoire irréelle. Un peu comme un tableau de Magritte… C’est d’ailleurs le point faible de cette BD. L’histoire ne décolle pas vraiment et notre Charlie est baladé d’un lieu Magrittien à un autre. On s’aperçoit au final que l’aventure de Singullier n’est qu’un prétexte à nous faire découvrir (d’une très agréable manière, tout de même) ou re-découvrir, l’œuvre ET la vie de René Magritte.


En bref, une bio qui n’en est pas une, tout en l’étant mais sans l’être. Mais, si ça peut vous rassurer, il n’est pas besoin d’aimer ou de connaître Magritte pour l’apprécier.

 

magritte-175-lp-l675-h464.jpg

 

05-3e731b2.gifDessin 


campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteScénario 


campi,zabus,le lombard,magritte ceci n'est pas une biographie,magritteGlobal

 

Odradek.

 

03/11/2016

Les trois Fantômes de Tesla Tome 1. Le mystère Chtokavien

Les trois Fantômes de Tesla, Le mystère Chtokavien, Richard Marazano, Guilhem, Le lombard, AventureLes trois Fantômes de Tesla, Le mystère Chtokavien, Richard Marazano, Guilhem, Le lombard, AventureScénario / Couleurs: Richard Marazano
Dessin : Guilhem
Dépôt légal : 08/2016

Editeur : Le Lombard
Pages : 46
Genre : Aventure

 

Eté 1942, le monde se déchire dans un conflit mondial. A New York, le FBI est à la recherche de Nicolas Tesla détenteur des  secrets du défunt Thomas Edison dont les découvertes sont la clef de la victoire. Au même moment, le jeune Travis, emménage dans un appartement à Manhattan avec sa mère. Sur le même palier vit le " le vieux fou", ainsi dénommé par les gamins du quartier pour son coté excentrique. Travis dois lui remettre un courrier écrit dans un langage inconnu.  Il ne le sait pas mais le destin réserve à Travis un futur hors du commun…..

« Pour leurs 70 ans, les éditions du Lombard renouent avec la grande aventure et la science-fiction, dans le plus pur esprit du journal de Tintin »

A l’occasion de cet évènement, les éditions du Lombard, sortent les petits plats dans les grands. Ils ont particulièrement soigné l’emballage, à commencer par la couverture. Elle est très attrayante et très belle. Le dessin, les couleurs et même la maquette de celle-ci attirent le lecteur potentiel. Ce très beau packaging donne le ton et sonne le clairon de l’aventure avec une envolée de robots célestes, non sans rappeler les fusées de l’infâme Bassam Dandu dans le Secret de l’espadon (premier hommage).

Les trois Fantômes de Tesla, Le mystère Chtokavien, Richard Marazano, Guilhem, Le lombard, Aventure

Autre point sympathique, en deuxième couverture, les auteurs ont eu la bonne idée d’intégrer des articles « d’époque » permettant de poser le décor. Quant au scénario, Richard Marazano emboite habilement plusieurs histoires. Il y a Travis avec son message Chtokavien (dialecte serbo-croate – on se cultive sur SambaBD -) et son livre de chevet, la machine à explorer le temps d’HG Wells (deuxième hommage), mais aussi l’énigme des lumières dans les eaux de l’Hudson. R Marazano cisèle ainsi son scénario. Il débute avec une scène de course poursuite, à base de robots, tout à fait dans l’esprit steampunk ouvrant le bal des interrogations. Enfin, il finit l'album avec une scène aux antipodes de New York, nous laissant encore plus sur notre faim. Même s’il introduit un bon nombre de personnages, il sait en tirer parti, répondre à des questions et nous mène tout droit là où il veut nous voir : le tome 2 et sans doute le tome 3 !

Les trois Fantômes de Tesla, Le mystère Chtokavien, Richard Marazano, Guilhem, Le lombard, Aventure

Le dessin de Guilhem est … surprenant. Son trait a franchement évolué depuis la série Zarla. Ou peut-être a-t-il plusieurs cordes à son arc ? En tout état de cause, son dessin est particulièrement soigné. Son trait est souple et précis. Ses cadrages sont efficaces et l’on prend un réel plaisir à lire son travail. La palette de couleurs, plutôt sombre, fait la part belle aux clairs-obscurs dans un univers rétro-futuriste. La colorisation est réalisée par R Marazano, lui aussi multicartes.

Les trois Fantômes de Tesla, Le mystère Chtokavien, Richard Marazano, Guilhem, Le lombard, Aventure

Marazano et Guilhem réalisent un bien bel album. Outre la magnifique maquette pour faire rêver le lecteur, les auteurs ont convoqué plusieurs maîtres de l’imaginaire : de E P Jacobs à Jules Verne sans oublier les grands savants de l’époque, Edison et bien sûr Nicolas Tesla ! Cette synthèse fonctionne joliment et entraine son lecteur dans les limbes de l’imaginaire. Malgré un nombre important de protagonistes et de ficelles narratives, le lecteur ne perd pas le fil. Et c’est là le vrai talent du conteur !

Total a07-3e78901.gif

Tigrevolant

06/10/2016

Sherman

1.jpg2.jpgTome 7 – cycle 2 – Le dernier acte de Ludwig. Londres

Scénario : Stephen Desberg

Dessin : Magda

Editeur : Le Lombard

48 pages – cartonné

Parution : 23 septembre 2016

Thriller

Présentation :

Mais qui a tué le célèbre ténor Ludwig Melchior ? Cela faisait déjà plusieurs années qu’il avait élu domicile à Londres et qu’il paraissait y filer le parfait amour avec Jeannie, la fille de Jay Sherman, le milliardaire déchu à présent décédé. Tout en menant une brillante carrière internationale, cet artiste lyrique d’origine juive s’était investi dès sa libération d’Auschwitz, dans la dénonciation des criminels nazis. Correspondante de presse en vue, son épouse contribuait à la traque obsessionnelle qu’il menait. Est-ce là le mobile de son assassinat ? Serait-ce l’issue fatale d’une violente dispute conjugale ? Son passé douteux, des témoignages et sa disparition soudaine font bientôt peser des soupçons sur Jeannie. Pour sa fille, Kundry, c’est l’incompréhension totale. Elle ne va cependant pas tarder à comprendre qu’être une Sherman implique des secrets de famille très lourds et très dangereux à porter…

Sherman, tome 7, Le dernier acte de Ludwig. Londres, Desberg, Magda, Le Lombard, 23 septembre 2016, thriller


Jay Sherman est mort depuis vingt ans, mais la malédiction demeure.

Sherman, tome 7, Le dernier acte de Ludwig. Londres, Desberg, Magda, Le Lombard, 23 septembre 2016, thriller


Mon avis :

Après un premier cycle de six albums, Stephen Desberg en ouvre un nouveau pour la saga des Sherman, en passant à la génération suivante. Ce volume mêle l'enquête sur le meurtre de Ludwig et son passé de chasseur de nazis en une double progression narrative qui fait la part belle aux flash-back (marque de fabrique de la série).

Sherman, tome 7, Le dernier acte de Ludwig. Londres, Desberg, Magda, Le Lombard, 23 septembre 2016, thriller

Le dessin de Magda, qui succède à Griffo, assure une transition des plus harmonieuse : le style est limpide et d’une grande sobriété. Les scènes d’action sont trop figées à mon goût, mais les petits détails des décors sixties sont plaisants : la voiture de la marque Anglia qu’on retrouve dans quelques cases, par exemple.

Sherman, tome 7, Le dernier acte de Ludwig. Londres, Desberg, Magda, Le Lombard, 23 septembre 2016, thriller

Les auteurs nous livrent un album classique, certes, mais qui joue bien avec les conventions : l’enquête policière au climat très British et très années 60 avec en toile de fond les horreurs du régime nazi (scènes d’Auschwitz !!!).

Sherman, tome 7, Le dernier acte de Ludwig. Londres, Desberg, Magda, Le Lombard, 23 septembre 2016, thriller

Résultat : une lecture plaisante !

 

          Dessin

a07-3e78901.gif     Scénario

a07-3e78901.gif     Moyenne

 

Le site internet des Editions Le Lombard : ICI

 

Skippy.