19/05/2017

Les maitres saintiers - tome 3 - bénie entre toutes les femmes, 1884

les maitres saintiers T3.jpgles maitres saintiers T3_pl.jpgScénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Serge Fino
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : Histoire, saga familiale, ésotérisme

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Printemps 1884. David, fils cadet des Rochebrune et héritier de la fonderie familiale de Châtellerault, monte à Paris pour rencontrer M. Bizot dans le cadre d’un projet hors-norme. Pour célébrer le centenaire de leur indépendance, les États-Unis ont commandé au génie français une gigantesque cloche de 200 tonnes et de plus de 6 mètres de haut : la plus grande du monde ! Impressionné par l’ampleur de la tâche, David ignore à quel point cette mission particulière va changer son destin à tout jamais...

 

"- De quoi tu parles ?

 

- Du carnet secret de ta famille ! J'ai tout déchiffré et j'ai tout compris !"

 

Mon avis

 

Nous voilà rendu à la fin du XIXè siècle et l'ont peut dire beaucoup d'eau à déjà coulé sous les ponts de cette saga familiale. Laurent Frédéric Bollée s'est inspiré de sa propre famille, dont certains de ses ancêtres étaient fondeurs de cloches, pour nous raconter cette intrigue familiale sur fond d'artisanat. Les deux premiers tomes étaient assez prometteurs mais n'ont visiblement pas rencontré le succès escompté puisque de 7 tomes prévus, la série se voit ramenée à 4 tomes. Ceci explique sans doute l'accélération du rythme de la narration et la multiplication des petites intrigues.

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Dans ma chronique du tome 1, j'avais exprimé une petite inquiétude quant à la tournure trop ésotérique que risquait de prendre le scénario. Inquiétude qui se confirme dans ce troisième tome où l'héritier de la maison Rochebrune consacre plus de temps à résoudre une improbable énigme contenue dans le carnet de ses aïeux plutôt que de faire tourner la boite (d'ailleurs, cette énigme est bien rapidement résolue). La petite pointe de mystère entretenue dans les deux premiers tomes se transforme donc ici en grosse ficelle qui se délite bien vite quand on tire dessus. C'est d'autant plus dommage qu'il y a un potentiel dans ce scénario dans lequel LF Bollée a la bonne idée de faire se croiser Bartholdi, Jules Verne, le Tsar de Russie, de mettre en scène la statue de la liberté et une petite page de l'Histoire qui lie la France et les États-Unis. Plutôt qu'une orientation ésotérique, une petite uchronie aurait été plus sympathique et aurait peut-être séduit un plus large public.

Reste le magnifique dessin de Serge Fino, tout en finesse et en détails, dont les planches sont un ravissement, particulièrement dans les ambiances sombres et pluvieuses.

Allez, on prend quand même rendez-vous pour l'ultime tome, parce que celui-ci se termine sur un bon petit cliffhanger des familles !

Loubrun

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

 

Les autres tomes

les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017les maîtres saintiers,bollée laurent-frederic,bollée,fino,glénat,saga familiale,fonderies,cloches,ésotérisme,religion,042017

15/06/2016

Les maitres saintiers - tome 2 - les sanglots de plomb, 1815

les maitres saintiers, LF Bollée, fino, glénat, saga familiale, fondeurs de cloches, 7/10,04/2016les maitres saintiers, LF Bollée, fino, glénat, saga familiale, fondeurs de cloches, 7/10,04/2016Scénario : Laurent-Frédéric Bollée

Dessin : Serge Fino

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : avril 2016

genre : saga familiale, Histoire

 

 

 

1815. Voilà 27 ans qu’Étienne Rochebrune a disparu dans une inondation, emportant ses secrets sur la Vierge Marie avec lui. Son jumeau François n’a eu aucun mal à prendre son identité pour épouser Rosaline Rambaud, la fille du plus riche propriétaire de la région. Ensemble, ils ont eu 5 enfants et ont établi une fonderie familiale entre Tours et Châtellerault. La France a depuis connu la Révolution et l’arrivée de Napoléon. Et les démons du passé resurgissent lorsqu’on annonce à François avoir vu un homme qui lui ressemble énormément et qui aurait perdu la mémoire. Pourrait-il s’agir d’Étienne ?

 

 

"Peut-être serait-il utile de suspendre la fabrication de nouvelles cloches pour fournir du bronze à l'armée de l'empereur ...?

 

 

Deuxième épisode de cette saga nourrie de traditions familiales, de vengeance, de trahison, de fratricide, et de mystère religieux. Comme souvent dans les séries de ce genre, nous faisons un bond dans le temps d'un album à l'autre. Nous voilà propulsés 27 ans plus tard sur le pas du frère qui a pris la place de l'autre. Il mène sa barque tant bien que mal jusqu'à ce que les fantômes du passé lui revienne en pleine face.

Laurent Frédéric Bollée construit son récit en posant ses intrigues patiemment, page après page, et c'est avec parcimonie qu'il distille cette petite pointe de mystère qui nous tient en haleine. Dans la lignée des meilleures séries du genre, il place son récit en plein dans la tradition des fresques racontant l'histoire d'une famille sur plusieurs générations. Dans un habile dosage, il y réunit tous les ingrédients permettant de captiver le lecteur. L'histoire est pourtant assez simple, les situations parfois assez convenues, mais il y a ce petit plus mystérieux qui pour l'instant pique la curiosité du lecteur. Je ne sais pas si ça durera sur les 7 tomes prévus, mais pour l'instant ça fonctionne.

Le dessin de Fino est parfait, avec des personnages ténébreux à souhait, des décors d'une précision chirurgicale et une mise en couleur sombre, austère, qui nous met directement dans l'ambiance. On se régale de ses belles planches au trait réaliste et classique avec des cadrages toujours judicieux donnant véritablement vie à ce récit.

Ce deuxième tome confirme donc la bonne impression que j'avais eu sur le premier et devrait installer la série dans une position confortable pour l'avenir.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

lire le tome 1

 

02/04/2015

Les maitres saintiers - tome 1 - à l'accord parfait, 1788

maitres saintiers,fino,bollée,glénat,histoire,saga,artisanat,histoire de famille,fondeurs de cloches,ésotérisme,032015,710maitres saintiers,fino,bollée,glénat,histoire,saga,artisanat,histoire de famille,fondeurs de cloches,ésotérisme,032015,710Scénario : Laurent Frédéric Bollée

Dessin : Serge Fino

Editeur : Glénat

48 pages

date de sortie : mars 2015

genre : Saga, Histoire, Esotérique

 

 

Résumé

1788. Étienne et François Rochebrune sont deux frères jumeaux aux caractères diamétralement opposés : Étienne, l’intellectuel, passe sa vie dans les livres, tandis que François, plus impulsif, est une vraie force de la nature. Ils descendent d’une longue lignée de maîtres saintiers dont le métier consiste à dessiner, sculpter et fondre les cloches. En recherche d’un chantier où exercer leurs talents, ils arrivent à la ville de Châtellerault. Ici, les gens se plaignent de la cacophonie produite par les cloches en piteux état de l’église Saint-Jacques. Comme il est de coutume de croire que les jumeaux portent malheur, les fidèles voient les frères Rochebrune d’un mauvais œil. Pourtant le maire de la ville décide de leur confier le chantier. Après une brève inspection, les jumeaux constatent l’étendue des dégâts et découvrent, gravées sur les cloches, de mystérieuses inscriptions en latin datant du XIVe siècle qui dévoileraient l’emplacement du tombeau de la Vierge Marie !

 

" Je dis juste que depuis que vous êtes dans la région,

les ennuis ont commencé ..."

 

Les éditions Glénat ont le chic pour nous servir de grandes sagas, qu'elles soient familiales, sociales ou ésotériques. Après les brasseurs de bière dans Les maitres de l'orge, les pêcheurs de sardine dans les Chasseurs d'écume ou les secrets de la Franc-maçonnerie dans le Triangle secret, Laurent Frédéric Bollée (Deadline, Un long destin de sang, Terra Australis) et Serge Fino (Chasseurs d'écume), nous proposent une incursion au sein de la corporation des maitres saintiers plus communément nommés "fondeurs de cloches".

 

S'inspirant directement de la vie de sa propre famille, Laurent Frédéric Bollée met à l'honneur avec passion un artisanat méconnu, qui a contribué – et contribue toujours - à rythmer la vie de toutes les villes et villages. La fabrication des cloches des églises est un véritable art que l'auteur entend bien nous faire partager.

Mais il n'a pas l'intention de nous ennuyer en nous livrant un cours magistral sur la fonderie. Son scénario mêle habilement Histoire et action à la sauce thriller ésotérique, dans des proportions suffisamment raisonnables pour capter l'attention du lecteur.

 

Le scénario, de facture assez classique, est sans grande surprise pour l'instant, mais il est efficace. L'auteur a le temps de réserver son lot de surprises, puisque la série est prévue en 7 tomes et la saga doit se dérouler jusqu'au XXe siècle. Pour l'instant, il plante le décor, installe les personnages et lance l'intrigue sur les chapeaux de roue en terminant ce tome 1 sur un cliffhanger à faire pâlir d'envie les meilleurs scénaristes américains de série TV.

 

Serge Fino qui avait magnifiquement mis en image la saga sardinière des Chasseurs d'écume, récidive ici avec le même talent. Son dessin réaliste est soigné, les planches sont belles et les ambiances réussies. Comme le scénario, c'est sans fioritures, parfois un peu austère, mais rudement efficace.

 

Voilà donc une nouvelle série qui démarre bien et qui présente tous les ingrédients pour trouver rapidement son public, pour peu que l'aspect ésotérique ne prédomine pas trop.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

Pour en savoir un peu plus sur la fonderie Bollée : ICI

Le Carillon de l'église de Châtellerault, composé de 52 cloches Bollée. C'est ici que démarre l'intrigue de cette saga.