01/05/2017

Flying Witch,Fleur de bambou,Frites Coca? et Dancing groove academy.

J'ai donné 4 BD jeunesse à Gaëlle (11 ans) et je lui ai demandé de les classer par ordre de préférence.

Dans les 4 BD proposées, il y avait

flying witch t1.jpgflying witch t.jpgUn manga, Flying Witch T1
Auteur : Ishizuchi Chihiro
Editeur : Nobi Nobi
Sortie:le 8 mars 2017.

 

 

 

À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !

fleur de bambou.jpgfleurdebambou-p10.jpgFleur de bambou
Scénario : Marazano.
Dessin : Zazà
Editeur : Rue de Sèvres.
Sortie : 22 mars 2017.

 

 

 

Une fable écologique pleine d'humour et de tendresse. Tout allait dans la forêt jusqu’à ce que les bambous se mettent à fleurir, ce qui, comme chacun sait, annonce la mort imminente de ces arbres. Devant ce phénomène, les animaux parlementent et s’organisent : il faut réagir ! 

frites coca.jpgfrites coca t1.jpgFrites Coca ? T1
Scénario : Dav
Dessin : Perrault.
Editeur : Glénat.
Sortie : 1er mars 2017.

 

 

 

Estelle est élève aux Beaux-Arts. Pour financer ses études, elle bosse le soir et les week-ends dans une chaîne de fast-food. Pas facile de mener une vie d'étudiante bien remplie lorsqu'on travaille à côté dans l'univers parfois impitoyable de l'un de ces temples de la friture. Étourdie et maladroite, Estelle a la gaffe facile mais heureusement de la bonne humeur à revendre

dancing groove academie t1.jpgdancing groove academy.jpgDancing groove académy T1
Scénario : Grisseaux.
Dessin : Canac.
Editeur : Vents d'ouest.
Sortie : 22 mars 2017.

 

 

 

Alicia est hyper contente. C'est la rentrée et elle va enfin pouvoir réaliser son rêve puisqu'elle est admise... à la « Dancing Groove Académie ! » Un collège pas comme les autres qui a pour vocation de former les stars de demain. Cours de chant, solfège, danse, présence scénique... 


Et voilà son classement.
frites coca.jpgflying witch t1.jpgfleur de bambou.jpgdancing groove academie t1.jpg

 

 

 

 

 



En un et c’est clairement une surprise, frites Coca ? T1
Elle a trouvé ce titre au dessin « émoticône » très marrant avec un humour au double sens très pertinent.

En deux, Flying Witch pour son côté magique à la Harry Potter malgré une petite difficulté pour les habitudes nippones si spécifiques.

En trois, Fleur de Bambou qui pour son dessin à l’aquarelle aurait pu revendiquer la 1ère place mais Gaëlle a jugé le scénario un peu léger. Néanmoins une belle leçon de tolérance.

En quatre Dancing groove académyT1 à réserver uniquement aux fans de Violetta. Tout est dit non ?


Samba + Gaëlle.

 

25/12/2016

Samb'or 2016 de la meilleure couverture

sambor_couverture-4296fb6.3.gif

 

C'est qui la plus belle ?

 

La couverture c'est tout un art ! C'est elle que vous voyez en premier (ou pas), c'est elle qui doit vous faire de l’œil pour vous inciter à ouvrir l'album. Elle doit en dire un peu sur le contenu de l'album, mais pas trop. Mais attention ! Elle ne doit pas mentir. Elle ne doit pas vous tromper. Si la promesse qu'elle vous fait n'est pas tenue dans l'album, le lecteur avisé verra la supercherie en feuilletant l'album et ne l'achètera pas, et sinon il sera déçu de son achat.

Parmi les milliers de nouveautés annuelles, les albums doivent donc jouer des coudes dans les rayonnages des libraires pour se faire remarquer.

Alors ? Quel album aura le mieux tiré la couverture à lui ?

A vous de nous le dire en choisissant l'une des 10 belles couvertures ci-dessous.

Pas besoin d'avoir lu ces albums pour voter. Il suffit d'admirer et de laisser parler votre sensibilité.

 

 

cliquez sur les vignettes pour les agrandir

Catwoman à Rome Confessions d'un enragé Djinn T13

Garth Ennis présente Hellblazer T3

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,Djinn t13

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture, hellblazer v3

Iroquois Jean Cherchemers Les trois fantômes de Tesla Pear Cider and cigarettes

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,iroquois

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,jean cherchemers

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture, les trois fantômes de tesla

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,pera cider and cigarettes

 

Satanie

The Woods

 
 

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,satanie

samb'or,samb'or 2016,meilleure couverture,the woods

 

 

 

pour voter, remplissez le formulaire ci-dessous

 

 

17/05/2015

Les Chroniques Courtes (75):La malédiction des sept boules vertes T3,Le dixième peuple T2,Alcyon T3,Fondus de moto T7

La malédiction des sept boules vertes T3 : La poursuite.

 

la malediction.pngla malediction des 7.JPGAuteurs : Parcelier et Epié.

Editeur : Paquet.

Sortie : 29 avril 2015.

Genre : Aventure jeunesse

 

Guilio a pris ses quartiers chez son ami magicien, Odi avide d’expérimenter de nouveaux sorts. Pour tester un élixir d’immortalité, Odi a besoin du sable blanc de l’île d’Ovaya, un ingrédient magique très rare .L’expédition commence.

 

Initialement parus chez Casterman dans les années 80, la réédition complète des 5 volumes de la série avec de nouvelles couleurs et des couvertures inédites est prévue pour cette année 2015.

 

Un album jeunesse que les grands liront avec un brin de nostalgie pour sa ligne claire et les plus petits pour ses nombreuses péripéties. Le héros avance souvent tête baissée dans les ennuis mais s’en tire toujours avec sa naïveté habituelle .Au final, on retombe sur la situation du début du tome 2, ce qui me fait penser que cet album transitoire permet au chat de retomber sur ses pattes …vertes.

 

 

 

a06-3e788fc.gifScénario 

 

a07-3e78901.gifDessin 

 

a06-3e788fc.gifGlobal 

 

Samba.

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

----------------------------------------------------------------------------------------

Le dixième peuple T2 :Dahouty

 

Couv_244762 (1).jpgPlancheA_244762 (1).jpgAuteur : Emmanuel Despujol.

Editeur : Paquet.

Sortie : 29 avril 2015.

Genre : Mythologie fantastique.

 

 

 

Aha est chargé par Hedjour de mettre fin à cette menace en la personne de Dahouti. Après avoir, dans le tome 1, difficilement convaincu les vindicatifs Ded-wen de lui venir en aide, il reçoit celle des Meser et des Deb qui s’avèrent conciliants mais inquiets

Mon dieu que cette lecture m’a parue insipide et indolore .Seul le combat final avec son émancipation des peuples envers le pouvoir des dieux a réveillé mon intérêt. Le trait semi-réaliste du Bordelais Despujol est certes élinguant mais son récit manque cruellement de profondeur notamment à cause de dialogues peu percutants.

Bref, je ne suis pas du tout un disciple de ce diptyque qui me parait très dispensable.

 

A bon entendeur salut !

 

 

a03-3e788b8.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a04-3e788e4.gifGlobal 

 

Samba.

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

-------------------------------------------------------------------------------------------------Alcyon T3 : Le crépuscule des tyrans

 

Couv_242094.jpgPlancheA_242094.jpgAuteurs : Marazano et Ferreira.

Editeur : Dargaud.

Sortie : 22 mai 2015.

Genre : aventure mythologique.

 

Le résumé.

 

La quête fabuleuse menée par Alcyon et Phoebe s'achève dans ce troisième et dernier tome, à travers un monde mythologique de plus en plus mystérieux et dangereux.

« Et alors, il devient aussi délicat qu’un athénien le spartiate ? »

 

Mon avis.

 

Un tome 3 dans la lignée du 2 avec une omniprésence des dieux grecs. Une histoire dynamique avec des personnages attachants mais qui me laisse un petit gout de trop peu vu l’excellente entame de cette série. Le dessin de Ferreira reste très agréable et expressif mais j’ai trouvé que Phoebe avait perdu une parie de son charme, peut être une déficience de l’Oréal ?

Bref, un album dans la moyenne comme tant d’autres.

 

a05-3e788c9.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gif

Global 

 

Samba.

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

----------------------------------------------------------------

Fondus de moto T7

 

la malédiction des 7 boules vertes,parcelier,epié,paquet,le dixième peuple,despujol,alcyon,marazano,ferreira,dargaud,aventures,mythologiela malédiction des 7 boules vertes,parcelier,epié,paquet,le dixième peuple,despujol,alcyon,marazano,ferreira,dargaud,aventures,mythologieScénaristes :Christophe CAZENOVE, Hervé RICHEZ

Dessinateur : BLOZ

Editeur : Bamboo

 

 

 

Déjà 7 tomes que les fondus des gros cubes nous font rire et sourire avec leur blagues de potaches.

Toujours sur le principe du gag en une planche, un semblant de fil conducteur se faufile d'un gag à l'autre (ou presque). Un des personnages a le nerf sciatique en vrac, l'obligeant à laisser sa monture au repos. Cette situation vaut quelques gags plus ou moins drôles, les motards préférant toujours les anecdotes les mettant en scène avec leurs engins. Pas facile de se renouveler, mais même si cet humour de niche emprunte toujours un peu les mêmes pistes, cela reste un bon moment de détente et de récréation. 

 

a05-3e788c9.gif

 



Loubrun

13/04/2015

Le syndrome d’Abel, Tome 2. Kôma & Tome 3. Au-delà...

syndrome d'abel,dorison,marazano,tome 2 koma,tome 3 au dela...,génat,thrillers esotériquesyndrome d'abel,dorison,marazano,tome 2 koma,tome 3 au dela...,génat,thrillers esotériquesyndrome d'abel,dorison,marazano,tome 2 koma,tome 3 au dela...,génat,thrillers esotériqueScénario : Dorison, Xavier
Dessin & couleurs : Marazano, Richard
Dépôt légal : 02/2015
Editeur : Glénat 
Planches : 64

Abel Weiss se réveille d’un coma de ...7 ans. Après un long combat contre la mort, le voilà un étranger dans ce monde de vivant : plus d’identité, plus de maison. Décidé à percer ce mystère autour de sa personne, Abel mène une enquête dénuée de tout repos. Recherché par la police et par d’étranges « médecins », Abel Weiss cherche des réponses, quitte à refaire un voyage dans l’au-delà ....

 

syndrome d'abel,dorison,marazano,tome 2 koma,tome 3 au dela...,génat,thrillers esotérique

 

Le syndrome d’Abel fait partie des séries que je qualifierais de « vite la suite mais en vain ». A l’instar de Sasmira (14 ans) ou de Tao Bang (5 ans), le lecteur a dû patienter pas moins de 7 années entre le premier et les deux derniers tomes du Syndrome d’Abel, parus simultanément en Février 2015. Ils clôturent ainsi la série. Dans ce genre de série à attente, le tome 1 se doit d’être diablement attrayant sous peine de voir le lecteur se détourner de la conclusion. De même, le lecteur réclame une fin ou une suite à un niveau au moins équivalent voire meilleur que les prémices scénaristiques. Tao Bang Tome 2 avait été une terrible désillusion. Et si Sasmira T2 est « une histoire correcte qui manque un peu d’intensité mais qui a le grand mérite d’exister » (Samba 2011), le Syndrome d’Abel tome 2 et Tome 3 laissent perplexe. Le tome 1 accroche volontiers son lecteur. Il faut dire que Xavier Dorison est à la manœuvre. Même si le thème « du réveil du héros, mort pour tout le monde » est un classique, le scénario nous entraine vers des sujets plus ésotériques.

 

« S’il fallait tuer un homme, un seul, pour supprimer le cancer... est-ce que vous n’appuieriez pas sur la gâchette ? »

 

La mort et son cortège de questions sont au centre de ce thriller. Et c’est le premier atout de cette série. La résurrection par la science moderne est un grand fantasme de l’humanité. De savoir ce qui se trouve derrière le grand mystère, nous titille tous. Xavier Dorisson l’intègre avec intelligence dans son scénario. Le problème avec ce genre de question, est ....l’absence de réponse. La pirouette finale en est la preuve. Nous pourrions tout aussi bien digresser sur de nombreux tomes sans arriver à une véritable réponse satisfaisante. Le sujet est donc bigrement périlleux.

Pour le reste, rien de bien surprenant : des « médecins » véreux, des cinglés notoires, des flics dépassés retournant leur veste, des courses poursuites, des fausses pistes... rien ne manque à cette trame classique de polar. Tous les poncifs sont présents.

 

syndrome d'abel,dorison,marazano,tome 2 koma,tome 3 au dela...,génat,thrillers esotérique

 

Côté dessin, cela a été un vrai étonnement. Et c’est le deuxième atout du Syndrome d’Abel. Outre la vraie évolution du trait de Marazano entre le tome 1 et les deux autres, la surprise provient de l’artiste lui-même. En effet, Richard Marazano, plus connu à l’écriture qu’au pinceau, s’est totalement emparé de la touche photographique de son camarade de bande dessinée, Jen-Michel Ponzio (Genetiks, le protocole Pelican...). Cette ressemblance dans la technique est telle que j’ai vraiment cru à une erreur de crédit ! Cette façon de faire est caractéristique d’une base photographique avec une retouche visuelle derrière. Ceci donne un rendu ultra réaliste avec des couleurs sombres, métalliques. Cela peut rebuter mais c’est du grand art !

Sept ans d’attente, comme le temps du coma d’Abel, ne paraissent pas justifiés. Les auteurs nous donnent matière à réflexion et évidemment, le sujet ne sera jamais clos. C’est d’ailleurs le sel du débat de ces trois tomes. Il reste au final un sentiment de fouillis sous ces attributs de polar divinatoire. L’intrigue n’est pas toujours très claire. Une relecture de la série dans son ensemble est conseillée afin d’assembler les pièces de ce puzzle. Une fois rassemblé cela se tient et procure, somme toute, un bon moment.

Scénario  a06-3e788fc.gif
Dessin  a06-3e788fc.gif
Total  a06-3e788fc.gif

Tigrevolant

16/04/2014

Alcyon T1 : le collier d’Harmonie.

alcyon-tome-1-collier-d-harmonie.jpgalcyon.JPGAuteurs : Marazano et Ferreira.

Editeur : Dargaud.

Sortie : 04/2014.

Intrigue politique en pleine mythologie grecque.

 

En des temps lointains, bien avant que Sparte et Athènes ne se livrent une guerre impitoyable, Alcyon et Phoebe partent à l'aventure pour retrouver un collier légendaire, pensant pouvoir ainsi réparer une injustice faite à leur tribu, commandée par leurs pères respectifs. Aidé de Kirilos, un jeune Sparte, les deux amis traverseront la mer Égée, l'Asie Mineure et des endroits où vivent encore nymphes et monstres marins, harpies et griffons, et tant d'autres créatures mythiques...

1er tome de cette trilogie mythologique, le Collier d'Harmonie nous entraîne en Grèce pré-antique à la suite de deux jeunes héros, Alcyon et Phoebe.

 

Education spartiate.

Comme je venais de lire le tome 1 d’Orcacle chez Soleil, je suis rentré comme dans du beurre dans cette nouvelle série puisqu’on y parle du même cercle mythologique. La pythie, Delphe, les spartiates sont maintenant passés en « terre connue » pour moi. 

alcyon 1.JPG

 

Mais attention, la comparaison s’arrête là car à la place de vengeance et de guerre, on est plutôt dans l’aventure et dans l’humour. Le duo formé par l’intrépide Phoebe et le rêveur Alcyon fonctionne à merveille, on s’amuse bien en suivant leurs joutes verbales. Et pour pimenter encore l’affaire, on rajoute un 3e élément (pour parfaire leur éducation spartiate peut-être ?) . Sans oublier, les assassins à leur poursuite et leur père plus souvent emprisonné qu’autre chose. Bref, on fait dans la comédie mythologique et franchement, c’est divertissant à lire. 

En plus comme le dessin de Christophe Ferreira a des petits airs de David Ratte (le voyage des pères), j’ai bien apprécié ce premier tome. Reste à voir maintenant vers où la balance va tomber pour les tomes futurs, vers le récit homérique ou vers l’aventure légère ? 

Allez une bonne cote pour commencer pour cette histoire entraînante et sympathique.

 

a08-3e78906.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario 

a08-3e78906.gif

Global  

 

Samba.

On en parle sur le forum.

alcyon 1 2.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

09/04/2013

Clandestino.

Clandestino_01.jpg

Clandestino_02.jpg

 

Tome 1 : Noël au paradis

Scénariste : MARAZANO

Dessinateur : ENNIO BUFI

Parution le 10 Avril 2013

 

Lorsque la vie ne laisse plus d’autre choix que de vendre son âme au diable pour la survie des siens...

 

 

 

Gabriel et Maria sont des clandestins vénézuéliens. Alors qu’il attend le pronostic des médecins concernant sa petite sœur, blessée en tentant d’échapper aux agents de l’immigration, Gabriel est approché par William. Las d’une vie de policier sans envergure, ce dernier voit en Gabriel l’élément manquant à son petit trafic d’armes en Amérique Latine. En échange, il pourrait obtenir un visa pour Maria...

Écrit par Samba dans Actualité | Commentaires (0) | Tags : clandestino, grand angle, bamboo, marazano, bufi |  Facebook | |

04/07/2012

Otaku Blue :T1 :Tokyo underground.

Otaku Blue1.jpgotaku bluep.jpgAuteurs :Marazano et Kerfriden.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 06/2012

Mœurs japonaises.


Dans ce 1er tome d'Otaku Blue, on fait connaissance avec Asami et son travail de recherche : les otaku. Elle doit faire parler ces collectionneurs monomaniaques de leur passion ; elle les « décortique » et passe du temps avec eux. Bientôt, elle rencontre, par Internet, un otaku très particulier qui la passionne. Il réunit tous les traits qu'elle a pu observer de façon isolée chez les autres sujets. Une sorte d'otaku ultime. Et cet otaku très spécial va entraîner notre héroïne dans une histoire terriblement noire et éprouvante...

Le collectionneur.


otaku blue projet.jpgEprouvante et torturée  comme ma lecture d’ailleurs. Le sujet est original, les otakus (je vous laisse lire la définition sur Wikipédia) mais vraiment très obscur et étrange pour un européen classique. Le point fort de cet album, c’est certainement cette immersion  dans cette culture japonaise si différente de la nôtre.  Par contre, c’est aussi passionnant et trépident qu’un épisode de Derrick. Il  y a  vraiment des passages rébarbatifs surtout quand on s’amuse à faire de la sociologie. On a aussi des tirades assez répétitives sur la primauté du travail sur l’amour. Le dessin est aussi assez inégal .Il y a de très belles planches surtout quand on se promène dans la ville, par contre, les filles se ressemblent toutes et ce n’est pas pour faire du Thierry Roland lors d’un match avec les coréens. Voilà, le piège semble se refermer sur notre petite Asami , je mettrais bien une pièce sur Maîko qui ne doit être toute blanche euh jaune dans cette affaire.

Samba.


Scénario : 5/10
Dessin : 6/10
surprises.smileysmiley.com.5.gif Global.




Planche_bd_17937_OTAKU BLUE.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

03/05/2012

« Cuervos »

cuervos.jpgCuervos4.jpg« Cuervos », de Richard Marazano et Michel Durand, série complète en quatre tomes parue aux éditions Glénat (2003/2006).
 

Résumé :
Joan, âgé de quelques années à peine, erre dans un bidonville à Medellin, Colombie. Vivant de petits trafics pour pouvoir survivre, souffrant de l’absence d’une véritable famille, il est bientôt approché par un homme bien sapé qui lui propose un marché. Entre cet homme au revolver si attirant et un autre qui lui voudrait aider Joan, un choix va s’imposer. Il ne sera pas sans conséquences, et ce pour tous les protagonistes de cette histoire d’ascension et de chute. Celle d’un gosse perdu entre rêves, cauchemars et réalité. Une descente aux enfers sous acide.
 

Mon avis :
Retour momentané aux chroniques pour le poète de service. Et pour l’occasion, une bande dessinée relue le temps d’un emprunt à la bibliothèque flambant neuve du boulot.
« Cuervos », c’est un peu le croisement entre Scarface (avec Al Pacino) et tous ces films plus ou moins récents mettant en scène des cartels, barons de la drogue, etc. Bien documenté, nerveux, noir, le scénario de Richard Marazano ne laisse aucun répit.
Le tome un, « Le contrat », laisse entrevoir une mince possibilité de repentir, mais non : l’homme reste un loup (ou plutôt un « cuervo », corbeau) et c’est cet aspect qui domine tout au long du récit. A l’image de cette « montre message » offerte à Joan au tout début de son ascension et qui va lui retomber sur la figure vers la fin de sa vie...
Parce que rien ne change pour les dealers, sicaires et autres tueurs, excepté les têtes qui les gouvernent. La dure loi des cartels. Ou la dure loi tout court qui règne à Medellin !...
La lecture est donc intense, bien soutenue par Michel Durand qui possède une belle maîtrise du cadrage, limite novatrice. Son style lui me paraît assez proche du croquis : peu de détails (excepté les décors de Medellin, saisissants avec ce beau bleu nocturne !) et des visages taillés au couteau. Cuervos va vite, très vite. Malgré, il faut le noter, une petite baisse de rythme dans le troisième tome, plus « magouilles et politique », enfin c’est mon avis.
 

Ma note :
1er tome : 8/10
2ème : 7,5/10
3ème : 6/10
4ème : 8/10 (du même niveau que le 1er pour moi)
Soit 7,3 de moyenne. J’arrondis à 8 car malgré sa noirceur et son désenchantement clair cette série vaut la peine d’être lue.
Attention : certaines scènes sont très crues, très réalistes. Voir un petit enfant manier des revolvers comme des jouets est choquant, mais c’est le parti pris des auteurs de ne faire aucune concession dans leur oeuvre.
 

A noter aussi qu’une petite intégrale est sortie, mais j’en déconseillerais la lecture, sauf si vous possédez des lunettes 3D (rires) : vraiment difficile à lire et on passe à côté de plein de choses. Allez, on va demander au réal’ d’Avatar et de Titanic d’arranger çà !...
 

Nicolas

Cuervos1.jpg

Écrit par Samba | Commentaires (5) | Tags : cuervos, marazano, durand, glénat, 2003, 710 |  Facebook | |

04/01/2012

Eco Warriors T2 Orang utan .

Eco Warriors2.jpgEco Warriors2p.jpgAuteurs: Marazano et Lamquet.
Editeur : 12bis
Sortie 09/2010

Dans la forêt.
La tension monte dans la jungle de Sumatra. Chris cohabite mal avec les Ecowarriors venus l'aider à retrouver Eva qui s'enfonce chaque jour un peu plus dans la forêt... Des orang-outans s'enfuient, effrayés par les hurlements d'un animal mystérieux... L'armée prépare une action d'envergure contre les rebelles, et des intérêts financiers énormes ont décidé de s'inviter au bal... La tension monte et c'est une triste chose de songer que la nature parle mais que les hommes n'écoutent pas.


Une banane ?
A vouloir courir plusieurs lièvres à la fois, on n’en attrape aucun. Voilà bien à quoi j’ai pensé en refermant ce tome 2. C’est bien gentil de nous proposer une pléthore de thématiques comme la recherche pharmaceutique sur les animaux, la corruption des états, la drogue, l’écologie et j’en passe mais si aucun n’est correctement développé, on en sort avec un profond sentiment de trop peu. Franchement, il y a trop de portes ouvertes et de questions sur les motivations des protagonistes pour sauver cette BD de la multitude de titres moyens sortant annuellement. Il nous reste le dessin de Chris Lamquet fidèle à lui-même : très à l’aise avec l’environnement de la jungle avec des personnages qui ont vite une belle présence. Mais j’ai aussi pas mal souri notamment à la page 17 où à la vue  d’une jolie blonde assez balaise j’entendais  déjà dans mes oreilles le générique de Wonder Woman. En plus, elle s’appelle Ingrid (Esketubes ?), un brin caricatural non ?
Sinon, il reste un album pour boucler cette série (initialement prévue en 3 diptyques) qui vient de sortir. Chris Lamquet étant appelé au chevet d’Alpha. Un fameux défi à relever.

Dessin : 7.5/10
Scénario : 4/10
6/10 Global.

Eco Warriors2pu.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.


08/04/2010

Héloïse de Montfort, T1:Les 5 archers du puits aux âmes.

Héloïse de Montfort1Héloïse de MontfortAuteur : Font et Marazano
Editeur :Glénat ( Vécu).

Les 5 archers.
Il est un certain livre, protégé par les murs épais d'une bibliothèque milanaise, qu'un mystérieux commanditaire aimerait se procurer, quitte à dépenser pour cela quelques belles bourses pleines de pistoles. Un livre au contenu à ce point secret qu'il mérite que l'on embauche cinq des meilleurs archers et monte-en-l'air qui soient pour le voler. Quatre hommes et une femme : Héloïse de Montfort, maîtresse dans l'art du maniement de l'arc et femme à la beauté aussi fatale que ses flèches sont précises. Passée la surprise de ses quatre compagnons, peu rassurés à l'idée de travailler avec une femme, les cinq archers prennent sereinement le chemin d'une mission en apparence facile et bien payée. Mais il n'est pas si simple de dérober un livre au coeur de la bibliothèque de l'Inquisition…

BD moyenâgeuse.
Je vais faire court comme avis pour Héloïse de Monfort . Si vous aimez les BD classiques  à l’époque médiévale vous ne serez pas déçu. Pour les autres, on dira que votre jugement dépendra de votre « vécu ».
surprises.smileysmiley.com.6

On en parle sur le forum.

heloisedemontfort1_pla