13/02/2018

Alix

4.jpg2.jpgRecueil anniversaire N&B

Scénario et dessin : Jacques Martin

Editeur : Casterman

192 pages – cartonné

Parution : 10 janvier 2018

Patrimoine

 

1.jpg

La bande dessinée classique conserve toujours un public très fidèle. Il paraît ainsi logique pour un éditeur comme Casterman de mettre régulièrement son fond en valeur. Après une exposition à Angoulême pour les 70 ans d’Alix, voici une édition en noir et blanc de plusieurs de ses aventures. Sous le titre Recueil 1, il s’agit de la reprise de trois titres de la série :"Le dernier Spartiate", "Le tombeau Etrusque" et "Le Dieu sauvage". Les trois titres proposés datent de la seconde partie des années 60. Si les qualités scénaristiques de jacques Martin sont bien mises en exergue dans une intéressante préface signée Romain Brethes, le lecteur appréciera surtout ses visions graphiques, toutes en fulgurance, qui s’impriment dans la mémoire pour ne plus la quitter.  Cet album, dont il faut souligner la qualité éditoriale et son prix plus que raisonnable, fera office de délicieuse madeleine de Proust pour les lecteurs d’un certain âge. Pour les autres, plus jeunes, cela présente une occasion de découvrir une dramaturgie au plus près de son origine. Pour tous, l’expérience sera proche de la sidération, tant le travail de Jacques Martin reste d’une puissance d’évocation rarement égalée.

3.jpg

 

 

       

Album_R_sf_txt_65px.jpg

       

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

Skippy

 

12/01/2017

Les voyages d'Alix

couv.jpgLes Incas

Scénario : Jacques Martin

Dessin : Jean Torton

Editeur : Casterman

56 pages – cartonné

Sortie : 04 janvier 2017

Genre : Histoire – documentaire

 

Nouvelle édition mise à jour et enrichie de nouvelles photos.

 

Valeur sûre, la collection Les Voyages d'Alix invitent depuis des années les lecteurs à partager la passion de Jacques Martin pour l'histoire du monde antique, sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions. Chaque album est une invitation au voyage, à la découverte d'un peuple, d'un lieu ou d'une nation de l'Antiquité.

 

1.jpg

 

Les dessins sont parfaits et confèrent à l’ensemble de l'ouvrage un charme indéniable. L’aspect pédagogique est particulièrement bien dosé et bien réparti entre des illustrations très soignées. Les documents historiques, d'une grande rigueur documentaire, apportent un cachet didactique sérieux sans être jamais ennuyeux. 

2.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

20/07/2016

Maudit Manoir T. 3 : Cocktail de saveurs

maudit manoir t5.jpgmaudit manoir t6.jpgScénario : Manu Boisteau.
Dessin : Paul Martin.
Éditeur : Casterman.
32 pages.
Sortie : 1er juin 2016.
Genre : Humour, jeunesse.


Résumé :

Dracunaze, Bernard le loup-garou et le professeur Von Skalpel sont des colocataires peu ordinaires. Avec eux, la proprio du Manoir n'arrive pas souvent à se faire payer le loyer. Quant à savoir qui va remplir le frigo, et surtout avec quoi, mieux vaut ne pas y penser!

Mon avis :

Après avoir été tourmentés par un ouvre-boîte dans le premier tome et après avoir essayé de gagner le cœur de leur propriétaire dans le deuxième, voilà que ces personnages inspirés des monstres les plus célèbres du cinéma (Dracula, Frankenstein, etc.) n'arrivent pas à joindre les deux bouts au point même de ne pas pouvoir manger à satiété. Sans doute la BD la plus courte que j'aurai eu à chroniquer mais loin d'être la meilleure! Le dessin me fait bizarrement penser au "Mariage pour les nuls", de Mademoiselle Caroline. Tout comme l'humour, il est en deçà d'être séduisant. Manu Boisteau (également graphiste et illustrateur depuis le début des années 1990, après avoir fait ses études à l'école Estienne) avait déjà créé avec Paul Martin "James Bonk", aux éditions Cornélius, et les aventures de "Thierry le ver de terre", aux éditions Bayard (pour info, Paul Martin, lui, ne conçoit pas non plus que des bandes dessinées mais aussi des jeux, même des livres-jeux, des histoires et des romans. Parallèlement, il apporte son écot à Astrapi, J'aime Lire et à des nombreux autres magazines). Concernant la série "Maudit Manoir", on sent que le duo d'auteurs ne fonctionne pas malgré leur expérience respective. Je n'irai pas jusqu'à penser que c'est un "maudit album" et que je me suis farci un "cocktail d'erreurs" mais sans du tout vouloir être méchant, il y a un manque de talent perceptible. Bienvenue chez les monstres mais, pour certains, vraiment pas sacrés ; car une remise en question doit impérieusement s'imposer!

maudit manoir.jpg


a03-3e788b8.gifGénéral 


Mister Med.

02/03/2015

ALIX SENATOR - Tome 3: La conjuration des rapaces.

Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.D’après l’œuvre de Jacques Martin

Dessin : Thierry Démarez - Scénario: Valérie Mangin

Editions Casterman

Sortie : 19/11/2014

48 pages - cartonné

Aventure, Histoire, Antiquité, Rome.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Rome, été de l’an 12 avant Jésus-Christ. Par une nuit sombre, une trentaine de personnages anonymes se sont réunis dans le bois des Furies, leurs visages dissimulés par des masques d’oiseaux. Mûs par le désir de vengeance ou la passion politique, tous brûlent d’abattre l’empereur Auguste, qualifié de tyran, et de le remplacer par le fils de César, Ptolémée César alias Césarion, que l’on pensait disparu. Glaive à la main, les conjurés aux faciès de rapaces jurent la perte d’Auguste l’usurpateur. Au même moment, tout juste revenu d’Egypte d’où il a ramené son vieux compagnon Enak donné pour mort, Alix Graccus doit affronter une succession de graves déconvenues.

Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.

 

« -Alix ! Ce sont mes abus d’autorité,  comme tu dis, qui ont ramené la paix à Rome. »

 

Mon avis : Je reviens sur un album sorti au mois de novembre de l’année 2014. J’ai acheté l’album chez mon libraire mais je l’ai laissé sur ma pile d’attente, ayant d’autres priorités éditoriales. Eh oui, la dure vie de chroniqueur sur Samba BD !

Je vous préviens directement. Si je l’ai acheté, c’est que je suis la série depuis le début et que je sais pertinemment bien que c’est un album de qualité tant au niveau du scénario que du dessin. Il ne s’agit nullement pour moi d’acheter un chat dans un sac ou d’acheter un album inconnu dans l’espoir de découvrir la pépite oubliée du marché pléthorique de la bande dessinée.

Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.

Avec Alix senator, je sais où je mets les pieds. A l’image de ce que faisait le grand Jacques Martin, les auteurs nous proposent une histoire d’aventure d’Alix qui prend racine dans la grande histoire de Rome et de l’Antiquité. Le récit se base sur des faits historiques et vérifiés. Comme le disent les auteurs, ce sont les zones d’ombre de l’Histoire qui permettent de laisser libre cours à leur imagination. Alix est un personnage créé de toute pièce, la conjuration des rapaces aussi. Par contre, l’Histoire de Rome, de César, d’Auguste, c’est du solide en tant références historiques. Valérie Mangin, la scénariste, est une latiniste distinguée, historienne et historienne de l’Art. Elle aime mélanger la grande Histoire et les ficelles des  littératures populaires. Dans ce troisième tome, elle a réussi à bluffer le lecteur « lambda » que je suis jusqu’à la dernière planche de l’album. Nous avons donc un scénario bien bâti et qui m’a laissé dans l’expectative jusqu’au bout. Pas de grosses ficelles bien repérables d’emblée donc.

Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.

Le dessin de Thierry Démarez est excellent. Bien sûr, ce n’est plus la surprise de la découverte du premier tome où il a su à la fois respecter l’œuvre de Jacques Martin mais où il a su également s’en départir en proposant des innovations graphiques positives qui donnent un autre regard à l’œuvre initiale. Satisfecit donc également de ce côté.

A noter enfin que le site internet www.alixsenator.com propose au lecteur une encyclopédie très détaillée de l’œuvre avec un descriptif des personnages, des lieux, des albums, etc… Vous y trouverez aussi une rubrique « Vrai ou faux » où vous pourrez savoir ce qui est vrai ou faux par rapport à la réalité historique dans les aventures d’Alix senator. Très instructif pour les passionnés de la période de la Rome antique.

 

Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.

 

Ce troisième album D’Alix senator est un très bon album, bien dans la lignée de ce qu’on a pu lire avant. Des rebondissements à foison rythment ce scénario enlevé et sublimé par un dessin de haut niveau. Les amateurs de péplums vont apprécier…

 

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez l’éditeur Casterman: ICI.

Lien vers le site internet de référence « Alix senator » : ICI.

 

Capitol.

 

Alix senator, la conjuration des rapaces, Martin, Démarez, Mangin, Casterman, 8/10, Aventure, Histoire, Antiquité, Rome, 11/2014.

 

 

11/02/2015

Amerikkka Tome 9 Cauchemar californien

amerikkka,cauchemar californien,martin,otero,motard,hell's angels,harley davidson,neo nazi,ku klux klan,racisme,emmanuel proust editions,082014,35/05Scénario : Martin, Roger
Dessin : Otéro, Nicolas  
Dépôt légal : 08/2014 
Éditeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 978-2-88932-008-0
Planches : 46

 

 

A la fin du tome 8, Angela avait perdu son bébé et notre couple de héros était fort dépité. Nous retrouvons Steve et Angela quelques mois plus tard. Ils sont en congés et Angela attend un heureux événement. Leur vie est beaucoup plus tranquille qu’à l’ordinaire, mais cela ne va pas durer….

 

Steve est contacté par une ancienne connaissance pour infiltrer un groupe de motards californiens, des Hell’s Angels, néo nazi. Pour ce faire notre héros devra quitter sa compagne et surtout lui cacher ce qu’il va faire. Il ne veut pas qu’Angela se fasse du souci et/ou qu’elle perde à nouveau leur bébé.

 

Ce gang de motards affilié au Ku Klux Klan trempe dans différents trafics tous plus odieux les uns que les autres. Steve va apprendre à conduire une Harley Davidson et même se faire tatouer des symboles néo nazi pour faire « plus vrai ». Aider de contacts locaux,  il va mettre en place le faux enlèvement, d’un  leader de ce gang de motards, et le faux sauvetage, pour se faire « adopter » par ce groupe. Une fois cette infiltration réussie, la vie de Steve va beaucoup se compliquer….

 

Rien qu’en regardant la couverture de ce nouvel opus, le visuel nous fait penser à la série TV, Sons of Anarchy. Série qui relate les aventures d’un club de motards californiens. Plusieurs fois dans ce tome, il sera d’ailleurs fait  référence à cette série. Cependant, ne cherchez pas ici une pale copie de Sons of Anarchy. Les Hell’s Angels, d’AmeriKKKa sont nettement moins « glamour » que le beau Jax et sa bande.

 

Le scénariste Roger Martin, spécialiste du Ku Klux Klan, nous a encore sorti là une histoire sordide et glauque qui nous montre ce que l’humain a de pire en lui : le racisme !!! Nicolas Otéro met tout cela en dessin avec brio.

 

amerikkka,cauchemar californien,martin,otero,motard,hell's angels,harley davidson,neo nazi,ku klux klan,racisme,emmanuel proust editions,082014,35/05Ma note : a07-3e78901.gif

 

Revedefer

23/07/2014

ALIX- Tome 33: Britannia.

Alix, Britannia, Martin, Jailloux, Breda, Casterman, 05/2014.Alix, Britannia, Martin, Jailloux, Breda, Casterman, 05/2014.Dessin : Marc Jailloux - Scénario : Matthieu Bréda & Marc Jailloux

Série créée par Jacques Martin

Editions Casterman

Sortie 14/05/2014

48 pages

Prix conseillé : 10,95 €

ISBN : 9782203074019

Antiquité, Rome, Histoire, Aventure.

 

Résumé (de l’éditeur) : Alix et Enak rejoignent le proconsul Jules César à Port Itius dans l’extrême nord de la Gaule, où ils découvrent un gigantesque camp militaire ainsi qu’une armada de bateaux armés, tout prêt à appareiller. Sept légions et des centaines de navires s’apprêtent à traverser la Mare Britanicum (la Manche) pour débarquer en force sur l’île de Britannia toute proche. César entend ainsi parachever ses succès militaires et sa campagne de pacification en Gaule en soumettant les peuples britons, qui, par solidarité entre « cousins » celtiques, continuent à apporter leur soutien aux chefs rebelles gaulois. César tient à ce qu’Alix et Enak l’accompagnent. Ils auront pour compagnon Mancios, un jeune prince de Britannia dépossédé de ses terres par un puissant chef de guerre, et qui s’est offert de guider l’expédition des forces romaines dans l’île en échange d’un soutien pour reconquérir son trône perdu. Mais il y a aussi parmi les alliés Britons du général romain un certain Viridoros, dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’inspire guère confiance à Alix…

Alix, Britannia, Martin, Jailloux, Breda, Casterman, 05/2014.

 

Mon avis : Suite au dernier tome « La dernière conquête », très remarqué, Marc Jailloux reprend à nouveau le dessin de la série créée par Jacques Martin. Son dessin est vraiment très proche de celui de Jacques Martin et c’est vraiment un plus pour la pérennité de la série. Le scénario est assuré par Matthieu Bréda avec la collaboration de Marc Jailloux qui cumule les fonctions sur cet album réussi.

Alix, Britannia, Martin, Jailloux, Breda, Casterman, 05/2014.

 

Pour ce 33e tome, les auteurs suivent César dans sa conquête de l’Angleterre, une conquête qui ne sera pas vraiment une réussite  car la région est pauvre mais par contre elle va permettre à César de sécuriser la Gaulle, son fief, sa source de richesse. Alix et Enak sont appelés par César pour le seconder dans cette opération des plus risquées car elle demande l’appui d’une flotte et de troupes importantes.

 

Alix, Britannia, Martin, Jailloux, Breda, Casterman, 05/2014.

 

 

Les auteurs nous proposent une galerie de portraits intéressants dont celui de Viridoros que nous retrouverons peut-être par la suite dans d’autres épisodes. Il s’agit du fourbe par excellence, malin, retors, prêt à toutes les extrémités pour arriver à ses fins. L’histoire est bien ficelée et tient la route. Elle s’appuie sur des faits historiques avec quelques accommodements de circonstances. Elle permet de voir que César est en mauvaise posture mais Alix va se lancer dans l’aventure avec détermination…C’est de la grande aventure historique dans la tradition de la série Alix et des productions de Jacques Martin. L’élève propose ici un travail digne du Maître…

 

Dessin :             8,0/10

Scénario :          7,0/10

Moyenne :          7,5/10

 

Liens vers le site des éditions Casterman : ICI.

Concours Alix (jusqu'au 31/12/2014 à 24h00): ICI.

 

Capitol

 

Alix, Britannia, Martin, Jailloux, Breda, Casterman, 05/2014.

 

28/09/2013

ALIX SENATOR - Tome 2: Le dernier pharaon.

Couv_194830.jpgPlancheA_194830.jpgD’après l’œuvre de Jacques Martin

Dessin & couleurs : Thierry Démarez – Scénario : Valérie Mangin

48 pages

Editions Casterman

Sortie le : 11/09/2013

Prix : 12,95 €

ISBN :9782203066373

Aventure, Histoire, Antiquité.

 

Le résumé de l’histoire (de L’éditeur) : Alexandrie, an 12 avant Jésus-Christ. Accompagné de ses fils Titus et Khephren, Alix Gracchus, désormais sénateur romain, parvient à Alexandrie, où il est en mission pour le compte de son ami et protecteur, le puissant empereur Auguste. Suite aux événements tragiques survenus dans La Trahison des rapaces, Alix doit retrouver la trace du général Quintus Rufus, qu’Auguste soupçonne d’être responsable des meurtres d’Agrippa et de Lépide. Revenir ainsi en Egypte est peut-être aussi une occasion unique, pour Alix, de venger enfin la mort du père de Khephren, Enak, son ancien compagnon d’aventures. Sur place, Alix est attendu par une vieille connaissance, le préfet Barbarus. Mais aussi, dans l’ombre, par d’autres personnages, qui ne lui veulent manifestement pas du bien… 

1309221450530001.JPG

Mon avis :

Une petite piqûre de rappel pour commencer cette chronique. Le tome 1 nous avait valu un avis très favorable sur cet « Alix Senator ». On retrouvait un Alix, la cinquantaine, sénateur et haut personnage du régime, proche de l’empereur Auguste. Le dessin y est époustouflant et le scénario, bien qu’atypique par rapport à la série classique, était un peu lent à démarrer, manquait de rythme et d’action. Je terminais la chronique en signalant qu’il s’agissait uniquement d’une mise en place et que le tome 2 devrait nous donner beaucoup plus d’indices sur la valeur de cette série annexe.

1309221452020001.JPG

Je viens de lire ce deuxième tome et je peux déjà vous dire que c’est du lourd, du très lourd…

Non seulement le dessin est du même niveau que dans le tome 1, les couleurs sont toujours aussi extraordinaires. Mais l’élément le plus remarquable de ce tome, c’est le scénario qui est décoiffant, inventif, qui change même la donne pour certains albums dans le cadre de la série originale. Les lecteurs qui ont pris l’habitude de ne pas acheter les séries annexes, appelées « spin-off », vont devoir revoir leur politique d’achat et se procurer au plus vite cette série « Alix Senator » qui devient du coup incontournable. Je ne vais pas vous dévoiler l’histoire et les péripéties, les coups de théâtre qui émaillent le récit. Mais sachez que la scénariste n’a pas eu peur de s’attaquer au passé des personnages principaux et à donner un éclairage nouveau.

1309221453150001.JPG

En plus, nous avons de l’action, les héros sont mis en danger, des personnages, et pas des moindres, vont refaire surface.

Le dessin de Démarez est spectaculaire, descriptif, avec beaucoup de détails. La civilisation égyptienne est décrite de façon somptueuse.

1309221454050001.JPG

Pas besoin d’en faire des tonnes pour vous dire que j’ai été emballé par cet album, à tous les niveaux. Vous l’aurez compris : gros coup de cœur !

 

Dessin :         9,0/10

Scénario :       9,0/10

Moyenne :       9,0/10

 

Lien vers le site des éditions Casterman : ICI.

 

Capitol.

1309221455120001.JPG

08/05/2013

Lloyd Singer Tome 8 : 1985

Lloyd Singer8.jpgLloyd Singer8e.jpgAuteurs : Brunschwig & Martin.

Editeur : Grand angle.

Sortie : 04/2013

 

L’épilogue

Alors qu’avance la psychothérapie des Singer pour sauver Esther de l’anorexie, l’arrestation du mystérieux tueur en série va accélérer le processus de réminiscences de Lloyd. Mais avec le temps les souvenirs s’estompent, s’effacent même. Et lorsqu’ils refont surface, lorsqu’ils se recoupent enfin, la vérité peut être encore plus inattendue que tout ce que l’on s’était imaginé jusqu’alors...

 

Non mais !

Ce tome 8 sonne le glas des aventures de Lloyd Singer. Et pourquoi cette cessation d’activité ?

Et bien, car vous, amis lecteurs n’avez pas suivi et encore moins adopté ce personnage oh combien attachant.

Ok, il ne rentrait pas spécialement dans le moule classique du super héros. Il vous a fait peur avec ses cheveux bouclés et ses grosses lunettes. Il ne fallait pas se fier aux apparences les amis, ce mec était 100 fois plus intéressant qu’un Largo Winch (c’est mon avis et j’ai envie de le  partager). Le mot psychologie vous a effrayé pensant à un truc chiant, de nouveau une erreur mais vous commencez à les accumuler là !

3066060806.jpg

 

Je prends ma part de responsabilité en pensant qu’on vous a mal vendu l’affaire.

Bon, dans Lloyd Singer de Grand angle  ex Makabi chez Dupuis (vous suivez ?), vous avez des querelles de famille, des engueulades sur fond de mystères. Ça ne vous dit rien ça ? Si j’ajoute une voix off bien caverneuse, bin oui secret story (j’ai eu beaucoup de  mal à ne pas écrire secret connerie).

Ah, je vois tendre quelques juvéniles  oreilles à ces mots.

Allez, je rajoute des palmiers et Miami. Magnifique non ? On sent déjà le glamour, les belles filles, le soleil.

Vous pensez que j’affabule, tapez Lloyd Singer dans google image, vous obtiendrez ça.lloyd-ashley-500.jpg

Attendez, ce n’est pas fini, il faut bien entendu de l’amour. C’est beau l’amour, ça fait chavirer nos cœurs, on voit tout en rose.  Bon comme c’est du Luc Brunschwig , on a aussi l’option récalcitrante avec un pervers pépère. Mais pour adoucir tout ça, on fait aussi dans « l’animal » avec une vieille chouette. Hé, il se décarcasse là le père Brunschwig non ? Je n’ai pas encore fini, pour coller parfaitement à l’air du temps, et hop  une touche culinaire, un vrai top chef ce Luc. Bref, vous êtes gâté de chez gâté.

Quoi, vous n’êtes toujours pas persuadé par la qualité de cette série !

Vous êtes désespérants là les gars !

J’ai encore un argument qui tue, on y parle de vampires !

 Mais c’est plutôt des buveurs de pensées, d’affection, ceux qui vous bouffent votre vie. 

Allez ! Approchez. N’ayez pas peur, je crois qu’il est temps pour vous de rencontrer Lloyd.

Voilà, si après ça vous n’êtes toujours pas convaincus, je crains que vous ne regardiez trop TF1 ou RTL.

Et puis, je préfère savoir qu’on est entre gens de bonne compagnie sachant apprécier les bonnes choses pour savourer ce thriller psychologique de haute qualité. Là, je suscite la jalousie et la susceptibilité, j’aurais vraiment tout essayé !

 

Scénario : 10/10

Dessin : 8/10

surprises.smileysmiley.com.9.gifGlobal 

 

Samba.

On en parle avec le psychanalyste.

Lloyd Singer8r.jpg

 

Inscrivez-vous à la thérapie de groupe.

25/04/2013

ALIX - Tome 32: La dernière conquête.

1304212107220001.JPG1304212048490001.JPGDessin : Marc Jailloux - Scénario: Géraldine Ranouil

D’après Jacques Martin

Editions Casterman

Sortie : 24/04/2013

48 pages

Prix conseillé : 10,95 €

ISBN : 9782203017252

Aventure, Histoire, Antiquité, Rome.

 

 

Résumé (de l’éditeur): À Rome, la guerre civile est sur le point d’éclater entre Pompée, le général qui administre Rome depuis des années et son rival César, qui vient tout juste de rentrer de Gaule en conquérant victorieux, auréolé de gloire. La balance du pouvoir s’apprête à changer de camp…
Mais l’ambitieux César, à qui l’on prête le projet de transformer la république en Empire, ne veut pas se contenter de ses conquêtes occidentales. Fasciné par l’Orient, il confie une mission secrète à Alix : trouver et rapporter l’anneau réputé magique du plus grand conquérant que l’Histoire ait connu, Alexandre.

1304212047450001.JPG

1304212050370001.JPGMon avis : Casterman s’est fixé une priorité, elle s’appelle « Alix ». En collaboration avec le comité éditorial chargé du suivi de l’œuvre de Jacques Martin, Casterman a décidé de recadrer la série. Après le lancement réussi de la série spin off « Alix Senator », c’est la série principale qui a droit à un petit lifting. Marc Jailloux a été intronisé comme le successeur officiel de Jacques Martin. Il faut bien dire que les derniers albums étaient d’une qualité fort inégale en fonction des dessinateurs et scénaristes qui se sont succédés. Marc Jailloux a fait ses premières armes avec Gilles Chaillet, formé lui-même par Jacques Martin. Ensuite, il est adoubé par le maître lui-même et réalise le tome 4 de la série Orion intitulé « Les Oracles ».L’album impressionne et est très bien reçu par le public, ce qui va lui mettre le pied à l’étrier. Il est choisi maintenant pour reprendre la série principale. Marc Jailloux décide de s’inspirer du dessin de Jacques Martin mais plutôt celui des « Légions perdues », considéré comme l’âge d’or. Alix est encore dessiné comme un jeune homme et n’est pas encore un homme mûr comme ce fut le cas dans les derniers albums dessiné par Jacques Martin.

Le résultat est à mon avis d’un excellent niveau. J’ai eu l’impression de retrouver au point de vue graphique le dessin des grands moments de la série. Le lifting est donc réussi.

Au niveau du scénario, il a été fait appel à Géraldine Ranouil qui a proposé son premier scénario d’Alix à Casterman. Il fut assez convainquant que pour emporter l’accord des décideurs. Il s’inspire de faits historiques (Alexandre le Grand, le passage du Rubicon par César,…) pour développer un voyage vers l’Orient à la recherche du trésor d’Alexandre le Grand. C’est bien écrit, c’est enlevé et je ne me suis pas ennuyé une seconde à la lecture.

1304212050120001.JPG

Le résultat global est assez bluffant et j’ai retrouvé un « vrai » album d’Alix. Casterman y croit et j’en veux pour preuve que l’éditeur de Tournai a fait pour l’occasion un magnifique et luxueux dossier de presse d’une vingtaine de pages. Un futur collector…

On y apprend également que Jailloux travaille déjà sur un prochain album qui sera intitulé « Britannia ». L’histoire racontera la conquête de l’Angleterre par César…

Alix repart du bon pied, excellente nouvelle.

Liens vers le site de l’éditeur Casterman : ICI.

 

Graphisme :      8/10

Scénario :        8/10

Moyenne :        8/10

 

Capitol.

1304212047100001.JPG

14/04/2013

Les petites chroniques (8)

Aokigahara - La forêt des suicidés


sti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicideScénario : El Torres
Dessin : Gabriel Hernández
Couleurs : Gabriel Hernández
DL : 01/2013
Editeur : Atlantic BD
Planches : 128
 
 



Aokigahara est une forêt qui s'étend à la base du Mont Fuji, au Japon. Elle est réputée hantée de par la plupart des suicides s’y déroulant, d'où un grand nombre d'histoires de forêt hantée. Atlantic BD nous gratifie donc ici d’une version d’El Torres au scénario et de Gabriel Hernández  aux dessins.

 
L’histoire en elle-même n’est pas bien compliquée : Masami ne supporte pas la fin de sa relation amoureuse  avec Alan un gaijin américain. Elle en va jusqu'à se suicider à Aokigahara pour hanter et faire souffrir Alan au moins autant qu’elle et, si possible, l’amener à se suicider lui-même.   
    
Une histoire sympa imprégnée de culture japonaise, avec la dose habituelle de vocabulaire associé : gaijin, kabuki, yakitoris, kamis et autres joyeusetés.   
    
Les dessins par contre desservent à mon sens le récit, ce n’est pas très expressif, assez fouillis et pas franchement détaillé.   
    
En bonus : La preview d’une vingtaine de pages des mêmes auteurs de « Le voile des ténèbres ».   


Scénario : 07/10
Dessin : 05/10


Global : 06/10

 

JaXoM

 

***************************************************

 

La Ferme ! - Tome 1 - Bio-divertissement

 

sti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicideDessin : Sti
Couleurs : Sti
Dépôt légal : 03/2011 
Editeur : Paquet
ISBN : 9782888903765
Planches : 40 

 


Vous aimez la nature. Vous adorez visiter des fermes. Vous êtes écolo. Vous ne vous prenez pas au sérieux. Cette bande dessinée humoristique est pour vous !!!


Sti, le papa des Rabbit, nous entraine dans une exploitation bio pas comme les autres !!!! Les cochons ne pataugent pas dans une mare, mais dans un jacuzzi… !!!


Point de sérieux ici !!! Juste des gags qui nous font rires ou sourires. Un bon moment de détente à partager en famille.


Ma note : 7/10


Revedefer



***************************************************

 

 

Amerikkka – Tome 8 - Les milices du Montana


sti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicidesti,paquet,032011,710,la ferme,humour,animaux,amerikkka,072012,7510,martin,otero,racisme,emmanuel proust editions,usa,aokigahara,el torres,012013,atlantic bd,610,hernandez,suicideScénario : Martin, Roger
Dessin : Otéro, Nicolas
Couleurs : David, Sophie
Dépôt légal : 07/2012
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
ISBN : 9782848103945
Planches : 46 

 

Amerikkka fait partie de ces séries que je retrouve toujours avec beaucoup de plaisir !! Toutefois, c’est comme pour les Restos du Cœur. T’es content de voir le spectacle ou d’acheter le CD.  Mais tu aimerais bien aussi que cela s’arrête et que la misère disparaisse. Ben avec Amerikkka c’est pareil !!! J’aimerai bien que le racisme et la bêtise humaine qui va avec disparaissent de notre monde.  Utopie me direz-vous…


Ce huitième tome, conduit nos deux héros dans le Montana où, en plus d’un racisme exacerbé, ils seront confrontés à une autre tare de l’humanité : l’avidité !!! Avidité et racisme voilà un cocktail des plus explosifs !!!!! Nos deux héros n’en sortiront d’ailleurs pas indemnes !!!!


Encore une fois le duo d’auteurs, MARTIN-OTERO, nous montrent ce que l’humain peu avoir de plus répugnant.  Je n’ose pas dire vivement le tome 9.


Ma note : 7,5/10


Revedefer