05/09/2017

Boulard T.5 : En mode geek

Couv_306013.jpgPlancheA_306013.jpgDessin : Alain Mauricet et Stéphane Dauvin.
Scénario : Gilles Corre.
Editeur : Bamboo.
48 pages.
14 juin 2017.
Genre : Humour, jeunesse.

 


Résumé :

Thierry Boulard est le champion du monde des notes catastrophiques et des ronflements au fond de la classe mais en dehors du lycée, il a aussi une vie trépidante faite de plans drague foireux, de disputes avec son petit frère, de répètes avec son groupe de rock et de séances de farniente sur le canapé. Alors, n'hésitez pas. Venez suivre les aventures du plus mou et du plus cool des rebelles !


Mon avis :

C'est la routine pour ce personnage incarné par Kev' Adams dans le film "Les Profs" (géniteur de la BD Boulard, justement, pour ceux et celles qui ne le savent pas). Il se chamaille toujours autant avec son frère, il s'efforce toujours d'amadouer voire de manipuler ses professeurs en utilisant les astuces, les subterfuges les plus efficaces possibles, il passe toujours autant de temps avec sa copine, Chloé, et son pote, Nintchinsky (je sais : c'est particulier, comme prénom (rires)) avec qui, dès qu'il en a l'occasion, il se vautre sur son canapé avec, à disposition, pizza et soda tout en étant concentré sur un de ses jeux vidéo préférés. Bref, Titi n'est pas le fils qu'on rêve d'avoir et c'est pas rien de le dire !

Jusqu'au jour où son père perd son emploi et là, les choses commencent à se bousculer dans la tête de l'ado. Envahit par la peur de subir le même sort que son "vieux", ce cancre, comme on en a un peu tous et toutes connu au moins un à l'école, va devoir prendre ce qui représente pour lui un virage à 180 degrés en décidant d'obtenir son bac ! Seulement voilà : il vient de passer "en mode geek".

On retrouve ce jeune garçon dans des gags pas totalement modernes mais pas nuls non plus. Il est vrai que l'humour de cette série baisse un peu, rien qu'en comparant ce tome avec le précédant dans lequel le personnage principal est diagnostiqué surdoué par une psy (?), mais rien de catastrophique. Et forcément, au sujet du dessin, on aurait du mal à comprendre pourquoi Mauricet aurait envie de casser les codes, de péter les plombs, de partir dans un délire en étant infidèle à son style rythmé et en conformité avec l'univers de cet album. 

Capture.PNG


Mister Med.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a05-3e788c9.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a06-3e788fc.gif

 

Écrit par Samba dans Mister Med | Commentaires (0) | Tags : boulard, mauricet, corre, dauvin, bamboo, humour, 062017 |  Facebook | |

22/11/2015

Les chroniques courtes (80) Vertical T10 et les boulard T4

vertical t10.jpgvertical t10 d.jpgVertical T10
Auteur: Shinichi Ishizuka.
Editeur: Glénat
Sortie:2 septembre 2015

La série continue! Toujours d'aussi bonne qualité au niveau graphique et scénaristique. La série retrace la vie et les aventures de Sampo Shimazaki, alpiniste et secouriste bénévole en montagne .Chaque chapitre est une histoire en elle-même.
En fin d'album, on apprend une nouvelle réjouissante pour Sampo mais par contre je me suis posé la question sur la continuité de la série. Une simple question puisque le tome 11 est déjà annoncé pour décembre 2015.
a07-3e78901.gif

Capitol

-----------------------------------------------

les boulard.jpgboulard t4.JPGLes boulard T4 en mode surdoué
Auteurs :Erroc et Mauricet
Editeur :Bamboo
Sortie :4 novembre 2015.

Attention, voici Thierry Boulard, le champion du monde des notes catastrophiques et des ronflements au fond de la classe. Médaille d'or de cancritude, il a aussi une vie trépidante en dehors du lycée, faite de plans drague foireux, d'engueulades avec le petit frère, de répètes avec son groupe de rock et de séances de glande sur le canapé. Alors n'hésitez pas : venez suivre les aventures du plus mou et du plus cool des rebelles !


Une BD qui respire la jeunesse, avec des gags frais voir bien revisités.

On y retrouve un certain vécu, on se dit tient ça me rappelle quelqu'un,

Parfois une petite touche de morale très bien teintée d'humour.

Un dessin clair et expressif qui fait mouche.

A lire
a07-3e78901.gif

BOULARD.jpg

 

Claude.

-----------------------------------------------

01/07/2014

Boulard 2. En mode love

1c.jpg

BOULARD

 

 

« 2. En mode love »

 

 

 

Scénario : Erroc

Dessin : Mauricet

Bamboo édition

Dépôt légal : juin 2014

 

 

 

Mon avis

Avec cet album, j’ai fait la connaissance d’un ado déstabilisant, fainéant et forcément attachant nommé Thierry Boulard. Personnage récurrent du cancre dans la série « Les profs » de Erroc et Pica, notre (anti)héros a enfin sa propre série BD !

Boulard est une caricature d’ado mou, idiot, manipulateur et glandeur, un véritable condensé de bêtise qui s’essaye tant bien que mal à la drague dans ce deuxième tome. Ces efforts pathétiques pour séduire la jolie Chloé font beaucoup (sou)rire.

Cet album ne révolutionnera pas la BD mais est très sympa à lire, les personnalités sont caractérielles à souhait, le dessin précis est très « cartoon » , les gags en une planche ne lassent pas et font mouche à chaque fois.

Une BD délassante et vite lue qui nous replonge des années en arrière… pourquoi pas ?

 

Ma note :

 

Isasmira

3.jpg

Écrit par Isa dans ISAVIS | Commentaires (0) | Tags : boulard, mauricet, erroc, bamboo édition, jeunesse |  Facebook | |

16/04/2012

Interview de Mauricet pour une belle nuance de rouge .

C’est à une " speed interview "  que je vous convie .Celle de Mauricet pour  son album « une bien belle nuance de rouge » sortit récemment chez Grand Angle(Bamboo).  Une interview assez courte mais très parlante qui  vous retranscrit très bien l’atmosphère  particulière et la sensibilité de cette BD.

mauricet2.jpg



> 1. « Une bien belle nuance de rouge » me semble une œuvre bien personnelle qui doit te tenir à cœur. Comment est née cette BD pleine de sensibilité avec un vampire ?

>
Je pense que cette histoire est née de ma volonté de dépeindre une adolescente mal dansmauricet3.jpg sa peau qui se cherche et de thèmes et de sentiments forts qui me tenaient à cœur comme l'amour, la mort, la sexualité, l'amitié. Le tout, sans cynisme. En essayant de créer des personnages vrais.

> 2. Pendant ma lecture, on se prend vite d’amitié pour Garance, un personnage pourtant loin des pinups habituelles, as-tu eu difficile pour rechercher son personnage ?

mauricet4.jpg>
Garance est une sorte d'amalgame de plein de filles que j'ai croisées à un moment ou autre, je crois. Dans sa façon de voir la vie, il y a forcément un peu de moi aussi. L'important, l'essentiel était de créer une nana vraie pleine d'imperfections et de petits défauts. Je suis attiré par la singularité.

> 3. Par contre pour Ambroise Brelot, quelles influences cinéma ou littéraire peut on y voir ?

>Un peu de Dracula de Stoker forcément, une touche de Connor MacLeod dans le premier Highlander, une pointe d'Edward aux mains d'argent et, je me répète mais... toujours un peu de moi.

mauricet5.jpg


> 4. Un truc qui m’a bluffé dans ce premier tome, c’est la qualité des couleurs. Je suppose que tu y as apporté un soin tout particulier ?

>Je ne suis absolument pas un théoricien de la couleur. J'y vais au feeling. La mise en couleur fait partie intégrante du processus narratif. Elle contribue à raconter l'histoire. C'est ma seule règle. J'y ai parfois accordé plus de temps et de réflexion que pour le dessin. J'aime aussi la sobriété et l'efficacité. Et ma gamme plaît visiblement. J'en suis ravi.


> 5. Je me demandais comme ça, une folie, est ce que Mauricet est un gothique ?

mauricet.jpg>Dans l'âme, je le suis très certainement. C'est plus une philosophie de vie qu'un look. Une sensibilité à fleur de peau, un intérêt pour la vie et la découverte, un respect de jolies valeurs qui font parfois sourire, et un goût certain pour le suranné. C'est ce qui se cache sous le maquillage et les couches de fringues noires d'un goth qui est important. L'essence même. Trop peu de gens s'arrêtent à l'emballage.

> 6. Peux tu nous parler un peu du tome 2, quand sortira il et ce qui nous attend car le cliffhanger final nous laisse sur notre faim si j’ose dire ?

>Le tome 2 sera intitulé 'Le Serment'. Il devrait sortir début mars 2013. Il parlera plus d'Ambroise et de ce qui le lie à Garance. Il m'est difficile d'en dire plus. Je pense qu'il sera encore plus chargé d'émotions que le premier et apportera des réponses à presque toutes les questions posées.

Un grand merci à Mauricet pour avoir répondu à mes (bêtes) questions.
Pour plus d’info sur cet album, RDV sur le site de l’éditeur ou chez Mauricet Himself.

A bientot pour une autre interview.

Samba.



08/04/2012

Chez Mauricet.

mauricet.jpg

Une bien belle nuance de rouge. T1 : Garance

UNE_BIEN_BELLE_NUANCE_DE_ROUGE_T1.jpgune bien belle.jpgAuteur : Mauricet.
Editeur : Grand Angle(Bamboo).
Sortie : 03/2012

Le rouge et le noir
À 16 ans, Garance est une ado mal dans ses Converse. Comme beaucoup de filles de son âge, elle se trouve trop grosse. Et puis moche aussi. Mais s'il n'y avait que ça… Orpheline de mère, Garance a vécu ce décès comme un abandon, d'autant que les absences répétées et le manque d'affection de son père n'ont fait qu'aggraver son traumatisme. Heureusement qu'il y a l'obscurité, la nuit… Ces ténèbres rassurantes et fascinantes dans lesquelles elle peut se blottir et trouver refuge. C'est ainsi qu'un soir, Garance fait la rencontre d'Ambroise, un vieux beau romantique, étrange et troublant, qui ne la laisse pas insensible…

Fascination.
Encore une histoire de vampire me diriez-vous !
Mais voilà, c’était sans compter sur la touche de  romanesque et de sensibilité qu’Alain Mauricet  a réussi à insuffler à son récit. On pourrait presque parler d’histoire d’amour si l’un des deux protagonistes n’était pas du coté obscure de la morsure. D’un coté vous avez Garance, G pour les intimes, une adolescente pas vraiment bien dans sa peau, qui cultive le « dark » et la mélancolie, et dont les relations avec son paternel ne sont pas vraiment au beau fixe .Un personnage très attachant se baladant avec sa grosse écharpe et son bonnet à pompons qu’on aimerait tant aider .Et puis de l’autre Ambroise, une sorte de  Clint Eastwood en tenue de deadman aux attitudes inquiétantes mais d’une présente tellement magnétique .La force du dessin de Mauricet , c’est indéniablement de bien rendre cette ambivalence des personnages .Une sorte de douce torpeur finit par vous envahir grâce notamment à une habille mis en scène mais surtout grâce à une colorisation très réussie . L’auteur joue admirablement avec l’eau et le feu, avec le noir et le rouge.
Voilà si vous aimez les récits un brin mélancolique saupoudré de canines assoiffées avec un bon conflit de génération, cet album est assurément pour vous. A noter que cette série est prévue en 2 tomes et que vous pouvez l’accompagner (pour bien se mettre dans l’ambiance) de bonnes musiques qui sont cités dans ce tome 1.Vous aurez droit aussi à un cahier graphique réservé à la première édition alors ne trainez pas trop amis lecteurs.
Bonne lecture et faites de beaux rêves.
Scénario : 8/10
Dessin : 8.5/10
surprises.smileysmiley.com.8.2.gif Global.




On en parle sur le forum.
Samba.

une bien belle 1.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.