26/08/2017

Ni terre ni mer - tome 1/2

ni terre ni mer, megaton, genzianella, ricard, dupuis, mer, amitié, drame, horreur, thriller, 07/2017ni terre ni mer, megaton, genzianella, ricard, dupuis, mer, amitié, drame, horreur, thriller, 07/2017Scénario : Sylvain Ricard ; Olivier Mégaton
Dessin : Nicola Genzianella
Éditeur : Dupuis
56 pages
Date de sortie : juillet 2017
Genre : thriller, angoisse

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Au large des côtes normandes, une tempête projette sur les récifs une voile en perdition. À son bord, Alex, Thomas, Ève, Hélène et Julie, cinq anciens amis surpris par le brusque changement de houle, se retrouvent échoués sur un îlot où se dresse un phare aux lueurs erratiques. L'atmosphère oppressante qui pèse sur ce refuge de fortune ne tient pourtant pas qu'aux conditions météorologiques. Entre les portes closes et le gardien austère, les appareils électroniques défectueux et les étranges protocoles qui interdisent aux bateaux de secours d'accoster, tout porte à croire que quelque chose, ou quelqu'un, refuse que les jeunes gens quittent ce rocher battu par les vents.
Alors, sitôt que la mort s'ajoute à la partie, plus de doute possible : le naufrage était prémédité. Mais par qui ? Et pour quelle raison ? Il semblerait que tous ici détiennent de lourds secrets...

 

" - Et Hélène ?

- Hélène !

- Putain, mais c'est pas vrai !

- Vous l'auriez laissé crever, salopes ! "

 

Mon avis

Les équipes marketing ont bien bossé chez Dupuis. Le tout petit sticker sur la couverture marqué "par le réalisateur de Taken 2 et Taken 3" a bien attiré mon attention. Associé à une couverture assez anxiogène avec cette main sortant de l'eau qui semble appeler vainement à l'aide et les deux petites silhouettes se détachant sur un ciel de feu, me voilà ferré, en train de feuilleter l'album. Le feuilletage continue de me convaincre, et je passe en caisse.

 

ni terre ni mer,megaton,genzianella,ricard,dupuis,mer,amitié,drame,horreur,thriller,072017,7/10

Nous avons donc affaire à une BD-qui-fait-peur et, comme dans les films du même acabit nous avons droit à un déluge de ces petites incohérences qui font le sel de ce genre de films, vous savez, tous ces trucs qui dans la vraie vie ne peuvent absolument pas arriver, en tout cas pas à nous. Comme par exemple emmener ses amis faire du bateau alors qu'une grosse tempête est annoncée ... ou encore laisser deux passagers se baigner en pleine mer autour du bateau, sans surveillance. Ok, il y a un bout qui traine dans l'eau pour pouvoir remonter à bord. Mais s'il se décroche ? ... tiens, il s'est décroché...

ni terre ni mer,megaton,genzianella,ricard,dupuis,mer,amitié,drame,horreur,thriller,072017,7/10

Bref, un ensemble de petits détails énervants mais qui pourtant ne nuisent pas à l'efficacité du scénario dont le but est de nous faire frémir d'angoisse. Force est de constater que ça marche assez bien. En usant du procédé du flashback, l'auteur capte le lecteur très vite et révèle, avec parcimonie mais de façon régulière, le passé chaotique de ce groupe d'amis en même temps qu'il met en place les étranges évènements qui se déroulent dans le phare.

Le dessin sombre, froid et parfois un peu figé de Nicola Genzianella (Bunker, Dampyr) répond parfaitement à l'objectif du scénario : foutre la trouille. Franchement, on a pas envie d'en être de cette croisière, et pourtant on y est jusqu'au cou tellement la mise en scène et le découpage sont immersifs. Sans mauvais jeu de mot !

Prévu en deux tomes, ce thriller étouffant tiens bon les flots et plonge le lecteur dans un maelstrom angoissant où tout n'est que manipulations, mensonges, obsessions ... à suivre à l'automne prochain.

Loubrun

 

 

Si vous prenez la mer :

1 – assurez-vous des compétences du skipper;
2 – regardez la météo, même si le skipper l'a fait;
3 – méfiez-vous des phares sur les îlots en pleine mer, surtout s'ils sont habités.

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

ni terre ni mer,megaton,genzianella,ricard,dupuis,mer,amitié,drame,horreur,thriller,072017,7/10

 

ni terre ni mer,megaton,genzianella,ricard,dupuis,mer,amitié,drame,horreur,thriller,072017,7/10

 

ni terre ni mer,megaton,genzianella,ricard,dupuis,mer,amitié,drame,horreur,thriller,072017,7/10

 

16/06/2017

Bleu pétrole

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017Scénario : Gwenola Morizur
Dessin : Fanny Montgermont
Éditeur : Bamboo
87 pages
Date de sortie :  avril 2017
Genre : drame, histoire, société

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Le combat d’un homme pour que les pollueurs soient les payeurs.

16 mars 1978 : le pétrolier Amoco Cadiz s’échoue sur les rochers de Portsall, dans le Finistère. 220 000 tonnes de pétrole brut sont déversées sur près de 400 kilomètres de côtes bretonnes, provoquant l’une des plus grandes marées noires du siècle. Léon, le maire de la petite commune, décide de poursuivre les responsables et engage la lutte contre la firme propriétaire du chargement de l’Amoco, jusqu’aux procès aux États-Unis qui durera quatorze ans. À ses côtés, sa fille Bleu vit de plein fouet la catastrophe et s’en fait le témoin. Elle nous livre ses souvenirs : leur vie de famille et les liens qui les unissent. L’espoir. La persévérance. Bleu Pétrole est leur histoire.

 

"Juste cette immense carcasse flottante et ses plaintes de métal, lancinantes ..."

 

 

Mon avis

Le naufrage de l'Amoco Cadiz et la marée noire qui en a découlé est aujourd'hui encore considéré comme l'une des pires marées noires de l'histoire. C'est aussi la catastrophe qui aura fait "bouger les choses". Après le drame, les sémaphores de l'Aber Wrach et Molène furent modernisés et notamment équipés de radars, le système de prise en charge des navires en détresse fut entièrement repensé et amélioré, la lutte contre les pavillons de complaisance fut plus active, tout comme la chasse aux navires en mauvais état. Ce naufrage aura également fait bougé les choses au plan juridique, grâce à l'obstination du maire de la petite commune de Ploudalmézeau sur les rochers de laquelle le pétrolier s'est fracassé en ce sombre 16 mars 1978. Ce petit paysan Breton du Finistère qui aura mené un combat 14 ans durant contre les gigantesques compagnies pétrolières en mettant en place des structures et en fédérant les élus, a posé les fondations du principe du "pollueur / payeur" et permis l'existence d'organismes tels que Vigipol, qui, à défaut de pouvoir empêcher les catastrophes de se produire, offre les moyens d'y faire face et de mener des actions en justice efficaces contre les pollueurs.

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

J'avais 10 ans à l'époque de la catastrophe et je me souviens parfaitement de l'émotion qu'avait suscité alors ce drame. Mon monde a changé de couleur ce jour là, quand j'ai vu pour la première fois des images d'oiseaux figés dans des postures affreuses, et quand j'ai compris que ce pétrole qui servait à nous emmener tous les étés sur les côtes bretonnes, pouvait aussi tuer. Pendant des années après, et loin du lieu du drame sur les plages des côtes d'Armor et d'île et Vilaine, on tombait souvent en creusant des trous dans le sable sur des boulettes de "goudron", comme on disait à l'époque. Comme nous le rappelle en préambule Gwénola Morizur, la scénariste et petite fille d'Alphonse Arzel, le maire du village, "n'importe quel Breton peut vous dire où il se trouvait et ce qu'il faisait le jour du naufrage de l'Amoco Cadiz".

Gwénola Morizur ne nous raconte pas l'histoire de ce naufrage, mais l'histoire de sa famille qui a vécu de près le drame et qui est devenu l'acteur principal de la gestion de cette catastrophe. Pour son récit elle change les noms et se permet quelques toutes petites libertés sur son histoire familiale faisant là une fiction basée sur une solide documentation. Elle nous raconte avec simplicité et sensibilité l'ascension politique de son grand-père, le soutien indéfectible de sa famille dans sa lutte difficile contre l'ogre pétrolier, et c'est avec beaucoup d'admiration mêlé de respect que l'on suit l'intimité de cette famille solide et unie.

Cet album est une magnifique chronique sociale, ode à la famille, ode à la lutte pour la justice, ode à la défense de l'environnement, ode à l’opiniâtreté et allégorie de David contre Goliath.

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

Le dessin de Fanny Montgermont, aux teintes aquarelles douces, renforce le réalisme du récit et rend parfaitement les atmosphères et les ambiances. Je suis tombé en arrêt devant la double page effroyablement envoûtante du naufrage, ou l'on voit le tanker brisé en deux, le château arrière arc-bouté contre les déferlantes tandis que la partie avant se laisse caresser par les vagues s'échouant sur le pont, laissant l'eau filer tranquillement d'un bord à l'autre. Et pendant que le blanc des écumes attire l’œil, le noir visqueux se répand inéluctablement des entrailles du monstre de fer et mange peu à peu le vert émeraude de la mer. Une double page à la beauté terrifiante où l'on a l'impression d'assister, impuissant, à la fin d'un monde et qui finit par vous faire monter les larmes aux yeux.

Bleu pétrole est à lire pour se souvenir, pour voir le chemin parcouru depuis ce drame, et pour honorer la mémoire d'Alphonse Arzel.

 

Loubrun

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

bleu pétrole, Morizur, Montgermont, bamboo, grand angle, histoire, mer, amoco cadiz, pétrolier, naufrage, marée noire, famille, 8/10, 04/2017

 

17 mars 1978

24/04/2017

Les grandes batailles navales - tome 1 - Trafalgar

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017Scénario : Jean-Yves Delitte
Dessin : Denis Béchu
Éditeur : Glénat / Musée National de la Marine
48 pages + 8 pages de dossier
Date de sortie :  mars 2017
Genre : histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur
1805. Napoléon Ier a le projet de mener la guerre sur les terres mêmes de son éternel ennemi. Un plan audacieux pour l’empereur, car s’il lui est simple de rassembler des troupes en nombre sur les côtes de la Manche, faut-il encore réussir débarrasser les eaux de cette dernière de toute présence de vaisseaux anglais, au risque sinon de voir son projet prendre l’eau. C’est au vice-amiral de Villeneuve que revient la tâche ardue d’attirer la Royal Navy loin de ses côtes pour libérer le passage. Malheureusement pour l’empereur, son plan échoue. Il doit faire lever le camp à ses troupes pour les envoyer à l’est de son empire où la guerre menace et la Royal Navy n’a pas été abusé. Pis, la flotte franco-espagnole commandée par de Villeneuve, pourchassée par Horatio Nelson, s’est réfugiée à Cadix. La confrontation semble inévitable car l’amiral français reçoit l’ordre d’appareiller, de forcer le blocus anglais et se rendre au large de l’Italie pour soutenir les troupes de l’Empereur. S’il ne s’exécute pas, c’est le limogeage et le déshonneur. Après bien des hésitations, le vice-amiral de Villeneuve ira à la rencontre de son destin, persuadé qu’il peut vaincre. Il connaît tout de Nelson, sa flotte est supérieure en nombre et ses vaisseaux n’ont rien à envier aux Anglais. Mais l’amiral français a oublié que la puissance d’une flotte ne se trouve pas que dans les canons et le gréement des vaisseaux...

 

 

 

 

"Monsieur de Villeneuve... Amiral, je vous en conjure, nous ne pouvons éternellement rester ici..."

 

 

Mon avis

Trafalgar ! La bataille navale peut-être la plus connue de l'ère Napoléonienne. Encore une fois, selon le camp ou l'on se trouve, l'histoire aura eu un retentissement différent. La plus humiliante défaite pour la marine française et l'une des plus grandes victoires de la Royal Navy et de l'amiral Nelson qui y trouva pourtant la mort.

Ce volume constitue le premier tome de la série Les grandes batailles navales initiée par Jean-yves Delitte. Sur ce tome 1, Jean-yves Delitte ne s'occupe que du scénario et laisse les pinceaux à Denis Béchu qui n'a que peu d'albums à son actif (In Nomine, L'Abbaye de Clairvaux, le corps et l'âme). Dans un style un peu plus grossier et moins élégant que celui de Delitte, il s'en tire néanmoins avec les honneurs et propose des planches construites avec dynamisme servant parfaitement le récit.

 

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

Côté scénario, comme il en a été fait mention dans les chroniques des tomes 2 et 3, le parti pris de la série est de raconter ces grandes batailles à hauteur d'hommes, qu'ils soient simples marins ou officiers, et d'immerger le lecteur dans ces combats et leur préparation. Ainsi, parallèlement aux échanges tendus entre les officiers sur les choix tactiques, l'on suit un jeune gabier plein de fougue qui influera un peu malgré lui sur le cours de l'Histoire. Quand la fiction est habilement mise au service de l'histoire, le récit prend alors une dimension à la fois épique et pédagogique. Une recette pour plaire au plus grand nombre ?

 

Loubrun

 

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

Les autres tomes parus

les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017les grandes batailles navales, trafalgar, delitte, béchu, glénat, musée national de la marine, marine, voile, mer, guerre, Histoire, napoléon, 6/10, 03/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14/12/2016

Les chasseurs d'écume - tome 6 - 1939, les sardines sous le contrôle de la Gast

les chasseurs d'écume,debois,fino,glénat,mer,bretagne,guerre,saga familiale, fresque sociale,seconde guerre mondiale,pêche,610,102016les chasseurs d'écume,debois,fino,glénat,mer,bretagne,guerre,saga familiale, fresque sociale,seconde guerre mondiale,pêche,610,102016Scénario : François Debois

Dessin : Serge Fino

Éditeur :  Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : saga familiale, fresque sociale

 

 

 

1939. Fanch Gloaguen, le fils de Jos, est engagé pour combattre les Allemands sur le croiseur Dunkerque. Revenu d’entre les morts après la tragédie de Mers el-Kébir, il retrouve un Douarnenez bien changé. Passé aux mains des Nazis, le port vit des heures sombres, tiraillé entre les marins collabos, les résistants et ceux qui souhaitent tout simplement poursuivre la pêche malgré tout. Quel sera le choix de Fanch ?

 

"T'inquiète, les Boches franchiront jamais la ligne Maginot"

 

La saga des pêcheurs de sardine suit son court et continue de se fondre avec les évènements historiques qui ont marqués le siècle dernier. La seconde guerre mondiale n'aura épargné personne et la petite communauté des sardiniers va voir son quotidien bouleversé par l'arrivée des Nazis dans le petit port de pêche de Douarnenez. A leur échelle, les habitants du port breton vivront ce que tous les français ont vécu à cette époque. Tiraillés entre leurs intérêts personnels, la protection de leur outil de travail ou de leur famille et les enjeux supérieurs et la lutte contre l'occupant, l'heure est aux choix et aux décisions pas si faciles que ça à prendre. Et donc, comme partout ailleurs deux camps se dessinent dans le village.

L'histoire de la famille Gloaguen et des pêcheurs de sardines est toujours aussi passionnante même si sur cet épisode la grande Histoire occupe un peu plus le devant de la scène. Il n'empêche, la guerre à eu un impact sur toute l'activité économique de la France, il n'y a donc pas de raison que la sardine y échappe !

Une fois de plus les auteurs allient avec habileté fiction et réalité et nous livrent un documentaire d'excellente qualité et qui plus est parfaitement divertissant. Le dessin réaliste, précis et tout en sobriété de Serge Fino est une merveille et fait mouche à tous les coups, aussi bien sur terre que sur mer.

Rendez-vous est pris pour le tome 7, pour une autre guerre annoncée !

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

15/11/2016

Histoires du Vendée Globe

histoires du Vendée Globe, chenet, Garreta, dargaud, voile, vendée globe, mer, 9/10, 10/2016histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016Scénario : Alexandre Chenet et les skippers

Dessin : Renaud Garreta

Éditeur : Dargaud

115 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : aventure, témoignages, documentaire

 

 

Présentation de l'éditeur

Le Vendée Globe, qualifié d'Everest des mers, raconté par celles et ceux qui le vivent. Pendant plus de trois ans, Alexandre Chenet et Renaud Garreta sont allés à la rencontre de skippers partis à l'assaut de ce tour du monde mythique. En mer, au cœur de la course, entre navigation et incidents techniques, choix stratégiques et engagement humain, ils nous emmènent dans cette régate planétaire.

Avec la participation de Michel DESJOYEAUX, François GABART, Armel LE CLÉAC'H, Vincent  RIOU, Jean LE CAM, Jérémie BEYOU, Yann ELIÈS, Samantha DAVIES, Arnaud  BOISSIÈRES, Tanguy DE LAMOTTE et Roland JOURDAIN.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

"Les mers du Sud c'est un grand et puissant tapis roulant qui tourne autour de la terre"

Samantha Davies

 

 

Mon avis

À chaque sport sa légende, son mythe, son Graal. Que ce soit un sportif, une équipe ou un évènement, pas un n'échappe à la règle. En voile, de nombreux marins ont fait la légende, y sont rentrés, parfois en y laissant leur peau. Les sports de voile ont ceci de particulier que les hommes ne font pas que s'affronter les uns contre les autres, mais doivent faire face avant tout aux éléments naturels hostiles que sont les océans et le vent. En voile comme en alpinisme, le haut niveau a pour terrain de jeu la planète entière. L'homme y joue et cherche de façon un peu illusoire à la dompter.

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

Le Vendée Globe, c'est l'Everest des mers. C'est la course à la voile la plus difficile. Un tour du monde, seul, sans assistance et sans escale ; la traversée des océans Atlantique, Indien et Pacifique.

Cette course est mythique parce qu'elle est difficile et qu'elle nous semble, à nous autres communs des mortels, tout simplement impossible. Elle est mythique parce que tous les marins qui partent ne franchiront pas la ligne d'arrivée, contraints à l'abandon, voire pire. Des 138 marins qui ont pris le départ depuis la première édition en 1989, seuls 71 ont réussi à couper la ligne d'arrivée. Elle est mythique parce qu'elle est belle, parce que c'est une aventure à la fois technologique et humaine et parce que l'homme s'y expose avec ses contradictions, mélange d'orgueil et d'humilité.

 

"Je n'ai eu en tête que la compétition et j'en ai oublié la navigation, les éléments. Un oubli et un aveuglement qui ont été à deux doigts de me coûter la vie"

Yann Eliès

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Aujourd'hui, cela fait 9 jours que 29 skippers ont pris le large pour la huitième édition de cette course folle. Laissons-les à leurs réglages de voile, à leurs schémas tactiques, analyses météo et revenons sur les éditions précédentes à travers ces Histoires du Vendée Globe que nous racontent Alexandre Chenet et 11 marins qui ont accepté de nous livrer une part de leur aventure dans une mise en images sublime de Renaud Garreta.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Du départ des Sables-d’Olonne jusqu'à l'arrivée trois mois plus tard, les skippers narrateurs nous font partager leurs expériences, leurs ressentis, leur rapport à la mer ou à la solitude. Peu importe si le néophyte n'y entend rien au jargon des marins et se perd entre les winch, safran, gennaker tangons, bôme et outrigger. Il ressentira malgré tout la force tranquille et étonnante qui se dégage de chaque témoignage et sera tour à tour, touché, curieux, ému, ou saisi d'effroi en s'invitant à bord de ces bateaux majestueux et si fragiles dans les mers du sud. Le lecteur a droit à un panel assez varié de la vie à bord : choix stratégiques souvent cornéliens ; casse matériel et réparation de fortune ; blessures physiques parfois graves qui obligent à l'abandon tout en sachant que les secours mettront plusieurs jours à venir ; météo effrayante dans le grand sud ; crainte perpétuelle de heurter des objets, des baleines ou des icebergs ; questions stupides de certains journalistes ("j'aimerais connaitre votre temps estimé de survie si vous tombez à l'eau ?"). Que ce soit sous l'angle le plus intime ou le plus technique, tous les lecteurs y trouveront leur compte.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Renaud Garreta donne vie à ces témoignages avec un dessin flirtant entre hyper-réalisme et expressionnisme pour les pages illustrant les récits des skippers. Pas facile de transposer la majesté de ces bêtes de course de 18 mètres de long et 30 mètres de haut dans des petites cases de bande dessinée. Ce tour de force est réussi grâce à un découpage habile alternant grandes et petites cases, les faisant parfois se chevaucher et n'hésitant pas à sortir du cadre pour dynamiser les scènes. Tout paraît en mouvement et le lecteur ressent sans problème la grandeur et la puissance des éléments. Qu'elle soit en furie ou qu'elle reflète paisiblement les rayons du soleil couchant, la mer est toujours belle et envoûtante. Et c'est pour ça aussi que les marins entreprennent cette course dingue.

 

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

histoires du vendée globe,chenet,garreta,dargaud,voile,vendée globe,mer,910,102016

 

Le Vendée Globe, ce sont des histoires passionnantes  de femmes et d'hommes réunies ici dans un livre sublime où bande dessinée et récit se croisent subtilement. Aventure et émotions assurées au creux de chaque vague.

 

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

 

 

15/03/2016

La peur géante - Tome 3 - La guerre des abysses

la peur géante,lapierre,arnaiz,ankama,stefan wul,science-fiction,écologie,mer,710,022016la peur géante,lapierre,arnaiz,ankama,stefan wul,science-fiction,écologie,mer,710,022016Scénario : Denis Lapierre
Dessin : Raul Arnaiz
Éditeur : Ankama
50 pages
date de sortie : 26 février 2016
genre  : science-fiction

 

 

présentation de l'éditeur

L’heure de l’ultime confrontation a sonné : en décryptant le langage Torpède et en créant les Méduses, des submersibles capables de résister aux attaques électriques, l’équipe militaire de Bruno pense pouvoir atteindre le point d’émission du flux qui brouille la structure moléculaire de l’eau et qui menace l’humanité d’une extinction finale. Cette dernière frappe contre les Torpèdes sera décisive, mais c’est une mission-suicide dont la plupart ne reviendront sans doute pas…

 

 

"Cet affrontement est notre dernier espoir, Bruno. Si nous ne gagnons pas , il restera de la vie sur terre, mais elle ne sera plus humaine."

 

Mon avis

Suite et fin de ce triptyque aquatique, adaptation du quatrième roman de Stefan Wul. La fable écologique du début de l'histoire se transforme ici en combat ultime entre l'espèce humaine et les créatures super intelligentes des fonds marins. L'espèce humaine menacée a finalement su trouver les ressources pour survivre mais au prix de nombreux sacrifices. Si l'humanité est sauvée, l'histoire ne se termine pas pour autant en happy-end. Les combattants ne reviendront pas tous, les Torpèdes payeront un lourd tribut et pour certains, la victoire sera bien amère.

La narration de ce troisième volume est menée tambour battant et Denis Lapierre ne donne pas beaucoup de temps au lecteur pour reprendre son souffle entre deux plongées. L'action est au cœur du récit avec une mise en scène cinématographique qui nous en jette plein la vue. C'est très efficace même si ce dernier tome ne déborde pas franchement d'originalité, tant sur le fond que sur la forme. La narration est linéaire et les situations sont toutes assez prévisibles. Mais on ne s'ennuie pas un instant, et on se laisse volontiers engloutir dans la bataille, happé par les belles planches de Raul Arnaiz qui a pris la suite de Mathieu Reynès. Avec un style un peu moins fin que celui de Reynès, Arnaiz s'en sort assez bien et réussit à conserver l'esprit du design initié dans les premiers albums.

La peur géante reste une bonne œuvre de SF, offrant à la fois un bon moment de divertissement et quelques pistes de réflexion sur l'humanité.

 

A noter que 4 autres romans de Stefan Wul sont en cours d'adaptation : La mort vivante par Olivier Vatine et Alberto Varanda ; Odyssée sous contrôle par Dobbs et Stéphane Perger ; Terminus 1 par Serge Le Tendre et Jean-Michel Ponzio ; et L'orphelin de Perdide. Ce dernier a fait l'objet d'une adaptation en dessin animé sous le titre Les maitres du temps au début des années 80, par René Laloux sur des dessins de Moebius.

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

voir les tomes 1 et 2 : ICI

09/02/2016

L'Épervier - Tome 9 - Coulez la Méduse !

epervier T9.jpgepervier T9_pl.jpgAuteur : Patrice Pellerin

Éditeur : Quadrants

48 pages

date de sortie : décembre 2015

genre : aventure

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Sur ordre de Louis XV, L’Épervier doit rejoindre le Canada pour sauver une périlleuse mission. Les Anglais, ennemis de toujours, alimentent là-bas de sournoises intrigues, y mêlant les populations indigènes. Yann de Kermeur devra succéder à un espion français qu’un certain Masque de fer a massacré. Mais la mer est peuplée de navires Anglais, la promiscuité sur la Méduse est pesante, et la traversée si longue…

 

l'épervier,pellerin,quadrants,soleil,mer,marine,aventure,espionnage,histoire,louis xv,versailles,122015,710

 

Mon avis

Patrice Pellerin est fou ! Il est fou comme tous ces passionnés et amoureux du travail bien fait qui ne rechignent pas à la tâche, qui visent sans cesse la perfection. Fou de détails et de précisions qui font de ses BD des encyclopédies vivantes du costume, de l'architecture, ou de la marine du 18ème siècle. Et tous les trois ans, au rythme de parution de ses livres, je me délecte de cette folie douce qui m'embarque pour une aventure au large et dont le souffle épique me fait briller les mirettes.

l'épervier,pellerin,quadrants,soleil,mer,marine,aventure,espionnage,histoire,louis xv,versailles,122015,710

Car l'épervier, c'est de la grande série d'aventures, populaire et feuilletonesque à souhait. Seul à la barre depuis 1994, Patrice Pellerin a su capter son public dès le début en l'entrainant sans relâche des côtes Bretonnes aux îles de Guyane en passant par les ors de Versailles.

Le second cycle des aventures de Yann de Kermeur, débuté au tome 7 lors du passage de la série dans le giron de Soleil production sur le label Quadrants, a donné une nouvelle dimension et un nouvel élan à la série en envoyant le marin sur le chemin de l'espionnage. Ainsi, autour de la mission secrète (dont, comme Yann de Kermeur, on ignore toujours la teneur !) se greffent deux intrigues : l'une concernant les déboires d'Agnès de Kermellec et l'autre où l'on voit se tramer des complots dans les bas fonds de la capitale ou dans les dorures des salons Versaillais.

l'épervier,pellerin,quadrants,soleil,mer,marine,aventure,espionnage,histoire,louis xv,versailles,122015,710

 

Patrice Pellerin mène drôlement bien sa barque avec tous ces allers-retours entre les trois arcs narratifs. Ils donnent le rythme nécessaire à une histoire dont l'intrigue avance très (trop) lentement. C'est le petit point de frustration que j'ai eu sur cet album. Au bout de 6 ans et seulement trois albums parus sur ce deuxième cycle, on n'en sait pas tellement davantage sur ce qui attend le corsaire dans le nouveau monde. Eh oui ! Patrice Pellerin est un perfectionniste, un pointilleux, un amoureux du détail qui ne se voit pas, et vous pouvez être sûrs que le nombre de carreaux aux fenêtres du château de Versailles ainsi que le nombre de poulies sur les bateaux sont les bons. Et qui plus est, il est multitâche : dessinateur, scénariste, coloriste. On peut donc bien lui pardonner ces délais à rallonge d'autant que c'est toujours un régal de se perdre dans  les détails de ses planches. Mais quand même, il me plairait dans le prochain tome de voir l'intrigue franchir un nouveau cap !

L'Épervier reste donc une valeur sûre pour les férus de BD d'aventure historique et navale, pourvu qu'ils soient un peu patients.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

28/11/2014

Hommes à la mer

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014Scénario et dessin : Riff Reb's

Éditeur : Soleil (Noctambule)

118 pages

date de sortie : octobre 2014

genre : récits maritimes, adaptation littéraire

 

 

Quand la mer nous prend ....

 

En 2009, Riff Reb's inaugurait la collection Noctambule des éditions Soleil avec une superbe adaption d'un roman de Mac Orlan, A bord de l'étoile Matutine. Il renfila bottes et ciré en 2012 pour adapter Le loup des mers, d'après Jack London.

Grâce notamment à un dessin éblouissant, ces deux ouvrages furent Unanimement salués par la critique. Riff Reb's s'est visiblement laissé séduire par le chant des sirènes et n'a donc pas raccroché les amarres en sortant un troisième opus consacré aux écrivains de mer. Avec Hommes à la mer, il conclut brillamment un triptyque où la mer et les hommes ne font qu'un.

N'ayant trouvé de texte long qui l'inspire autant que les deux précédents volumes, il a choisit de mettre en image huit nouvelles d'auteurs réputés pour leurs récits maritimes ou fantastiques. Ainsi se côtoient William Hope Hodgson, Edgar Allan Poe, Pierre Mac Orlan, Joseph Conrad, Marcel Schwob, Robert Louis Stevenson, adaptés ici de manière flamboyante , onirique et poétique.

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

Continuant sur la lancée des deux premiers albums, Riff Reb's conserve le style graphique qui a fait leur succès. Le trait précis semi réaliste d'un noir profond, se joue des contrastes avec les couleurs utilisées dans chaque histoire. Comme dans A bord de l'étoile Matutine où chaque chapitre était en bichromie, ici chaque histoire à sa couleur. Et là, on en prend plein les mirettes ! C'est un travail d'orfèvre où la palette de nuances dans les teintes utilisées semble infinie. La maitrise des ombres et des lumières est totale, et contribue à donner les ambiances angoissantes, poétiques, épiques, noires, des récits choisit.

Les embruns et la fureur des éléments traversent les pages. C'est spectaculaire et flamboyant.

 

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

Comme s'il fallait que le lecteur reprenne son souffle entre chaque récit, ces derniers sont ponctués d'une illustration en pleine page illustrant un texte d'un grand auteur ayant écrit sur la mer. On y trouve entre autres Homère, Eugène Sue, Victor Hugo, Jules Verne, ou encore Jack London. A mi chemin entre l'illustration et la gravure, les planches en noir et blanc sont sublimes et ne sont pas sans rappeler de grands illustrateurs tel que Honoré Daumier ou Gustave Doré. Là encore, les jeux d'ombres et de lumière font de ces planches de véritables pépites.

 

Ce livre est magnifique et graphiquement encore un ton au dessus des deux précédents.

 

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

 

05-3e731b2.gif

 

 

Ma note 10/10

Loubrun

 

 

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

hommes à la mer,riff reb's,soleil,noctambule,mer,maritime,écrivains,adaptation,littérature,aventure,910,112014

17/11/2014

Deepwater prison T2 - le bloc

deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014Scénario : Christophe Bec

Dessin : Stefano Raffaele

Éditeur : Soleil

48 pages

date de sortie : septembre 2014

genre : thriller, anticipation

 

 

 

Un groupe de prisonnier échafaude un plan pour se sortir de cet enfer carcéral ancré à 900 de fond. Leur ticket de sortie, c'est la représentante du gouvernement, Elaine Rosenberg, qui doit enquêter sur la catastrophe écologique provoquée par le naufrage de la plateforme pétrolière de la compagnie Prométheus Oil et récupérer des données informatiques de cette dernière. Cette plateforme a sombré tout près de la prison sous marine. Si l'enquêtrice est entré, il va bien falloir qu'elle sorte un jour.

Les prisonniers s'organisent pour mettre en place leur plan. Ils emploient les méthodes les plus sordides pour soudoyer les gardiens afin d'obtenir de précieuses informations.

Parallèlement, la compagnie pétrolière semble avoir des choses à cacher aux autorités et s'organise pour mettre des bâtons dans les roues de l'enquêtrice.

Tandis que tout semble être en place, des émeutes éclatent et de terrifiants prédateurs marins risquent de compliquer la tâche des uns et des autres.

 

deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014

 

Un conseil, prenez une bonne bouffée d'oxygène avant d'entamer la lecture de ce deuxième tome. L'ambiance est de plus en plus oppressante et Christophe Bec nous tient en haleine de bout en bout en maintenant un suspense bien pesant. La pression continue de monter lentement mais sûrement mais c'est avec un léger sentiment de frustration que l'on referme l'album. Les informations sur la catastrophe ne sont distillées qu'avec parcimonie et on aurait aimé voir un début d'explosion de cette cocotte minute carcérale.

Néanmoins, la lecture n'est jamais ennuyeuse grâce à une intrigue fort bien menée et des personnages bien campés.

 

deepwater prison,le bloc; bec,raffaele,soleil,thriller,anticipation,prison,pétrole,catastrophe,monstres,mer,710,092014

Concernant le dessin, rien a ajouter à ce que j'avais dit sur le tome 1. Le style hyper réaliste de Raffaele donne lieu à des scènes magnifiques. Le côté un peu figé de ce style de dessin est ici atténué par un découpage serré – Raffaele n'est pas avare en nombre de cases par page - et des physionomies très expressives donnant un dynamisme évident à la mise en scène.

 

Un bon deuxième tome qui nous laisse un peu sur notre faim mais qui laisse présager d'une suite tonitruante.

 

a07-3e78901.gif

 

 

Ma note : 7/10

Loubrun

21/10/2014

Le vieil homme et la mer

le vieil homme et la mer, le vieil homme et la mer, Scénario et dessin : Thierry Murat

Adaptation du roman d'Ernest Hemingway

Éditeur : Futuropolis

date de sortie : 9 octobre 2014

128 pages

 

 

 

Santiago, vieux pêcheur cubain expérimenté, n'attrape plus rien depuis plusieurs semaines. Tous les soirs, il rentre au port la barque vide. Le voilà relégué au rang de "salao", le malchanceux, le poissard. Dans l'univers rude des pêcheurs, c'est la pire des insultes. Seul le jeune Manolin - à qui le vieil homme a tout appris de la pêche - continue de le fréquenter, même si ses parents lui interdisent de l'accompagner en mer, lui préférant un bateau plus chanceux.

La tristesse ronge le cœur des deux pêcheurs. Un jour, le vieux pousse sa barque plus loin que d'habitude, bien décidé à ramener un gros poisson. Il attrapera un énorme spécimen contre lequel il luttera courageusement et avec noblesse durant trois jours et trois nuits.

De retour au port, il croisera malheureusement la route des requins.

Ce combat homérique lui aura redonné de la dignité et lui revaudra le respect de ses pairs.

 

le vieil homme et la mer,

 

Immense classique de la littérature, Le vieil Homme et la mer a été adapté plusieurs fois au cinéma, mais à ma connaissance jamais en BD. Ce récit intemporel raconte le combat d'un homme humble, déterminé à ne pas perdre sa dignité. Il montre aussi que l'homme n'est pas grand chose au milieu des forces de la nature, même s'il gagne souvent ses combats. En fait, chacun a sa place pourvu qu'il respecte ce - ceux – qui l'entoure. Le courage et la détermination rendent l'homme à la fois plus fort et plus humble face à l'adversité.

 

Adapter un des textes les plus lus au monde est un exercice assez délicat. Le défi est magistralement relevé par Thierry Murat (elle ne pleure pas, elle chante ; au vent mauvais) qui réalise là un rêve qu'il a en tête depuis de longues années.

Tout en respectant le rythme et le style du texte original, Thierry Murat le sublime par son graphisme épuré et contrasté révélant ainsi la grandeur de la nature et la fragilité de l'Homme. D'une force attractive incroyable, les images sont envoutantes et nous plongent au cœur du récit. Murat réussit à créer une tension palpable et un suspense presque insoutenable empêchant le lecteur de s'arrêter avant de connaitre l'issue du combat entre l'homme et le poisson.

 

le vieil homme et la mer

 

Les grandes cases, aux teintes tantôt chaudes tantôt froides, aux traits d'un noir profond, invitent à l'évasion et à la contemplation.

Une adaptation magnifique qui permettra de découvrir ou redécouvrir une œuvre majeure de la littérature.

Superbe !

 

le vieil homme et la mer, Ma note : 9/10

Loubrun

 

 

le vieil homme et la mer