07/09/2016

Ajin - tome 6

Ajin T6.jpgScénario : Tsuina Miura

Dessin : Gamon Sakurai

Éditeur : Glénat manga

194 pages

date de sortie : juillet 2016

 

 

 

Le leader terroriste Sato, fort d’un nombre accru de sympathisants, poursuit sa série d’assassinats. Prêt à tout pour le vaincre, Kei décide de faire front commun avec Tosaki, le chef du comité de gestion des ajin. La situation du jeune immortel prend alors une toute nouvelle tournure. Face à un ennemi de plus en plus violent, l’union fera-t-elle la force ?

ajin,miura,gamon sakurai,glénat manga,fantastique,immortalité,710,072016

 

Déjà couronnée de succès au Japon avec des chiffres de vente à faire pâlir d'envie n'importe quel éditeur de BD franco/belge, Ajin s'est vue récompensée lors de la Japan Expo 2016 à Paris en obtenant les prix de la meilleure nouvelle série et du meilleur Seinen. Ne lisant pas suffisamment de manga, je ne saurai dire si les prix sont mérités, mais en tout cas je peux affirmer sans retenue qu'ils ne sont sûrement pas volés tant la qualité de la série est égale d'un volume à l'autre.

A chaque nouvel épisode, l'auteur arrive à créer un effet de surprise permettant de garder attentif son lectorat. Ce sixième opus ne déroge pas à la règle même s'il est totalement dénué d'action à l'inverse de l'explosif tome 5. Le calme après la tempête et sans doute avant également.

Cette alliance contre nature passée entre Kei et Tosaki pour lutter contre Sato nécessite de sérieux préparatifs et les invite à une pause forcée avant les combats à venir. C'est aussi à nouveau le temps des questionnements pour Kei à propos de sa condition.

C'est le temps aussi d'une pause scénaristique durant laquelle l'auteur développe des personnages secondaires comme la jeune Izumi Shimomura et Kai qui se trouve en prison pour avoir aidé son ami Ajin au début de la série.

Enfin, cette pause se termine avec l'apparition d'un nouveau personnage qui à n'en pas douter devrait avoir un rôle important pour la suite.

 

Dans ce 6ème tome, l'auteur réussi la gageure de maintenir la pression dans son récit en apportant des éclaircissements, (notamment concernant les fameux IBM - Invisible Black Matter - ces entités propres à chaque Ajin source de leur force et de leur pouvoir), et de nouvelles pistes, ceci sans la moindre scène d'action.

 

Comme les personnages, le lecteur s'est ici bien reposé et doit s'attendre à une suite des plus mouvementée !

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

 

 

ajin t6_pl.jpg

 

 

30/06/2016

Ajin - tome 5

ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique, ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique, Scénario : Tsuina Miura

Dessin : Gamon Sakurai

Éditeur : Glénat Manga

191 pages

date de sortie : mai 2016

genre : seinen, fantastique

 

 

Sato tient ses promesses et fait régner la terreur à coup d'attentat sanglant au nom de la défense des droits des Ajin. Cela ne fait bien sûr qu'accentuer la crainte des humains à l'encontre des Ajin. Kei, qui avait trouvé refuge dans un village, est démasqué par les villageois et se voit contraint de prendre la fuite. Ces évènements le poussent à enfin prendre une décision et choisir son camp.

ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique,

Voilà une série qui prend une tournure à laquelle on ne s'attendait pas forcément, mais qui ne s'essouffle pas pour autant. Ça va vite, la violence va crescendo et les personnages prennent un peu plus d’épaisseur à chaque nouveau volume. Pour autant, cette violence n'est ni gratuite ni mise en exergue. Elle est présentée comme un moyen d'expression de personnages définis comme monstrueux et traqués par une société ultra formatée, parce qu'ils sont différents et que cette différence effraie. Elle est mise au service d'un récit fantastique qui nous renvoie un reflet de nos société et invite à une réflexion sur leur fonctionnement.

Ce cinquième volume se lit d'un souffle et maintient la série a un excellent niveau tant d'un point de vue narratif que graphique. Les auteurs font avancer l'intrigue et évoluer les personnages avec subtilité au milieu d'un déchainement de violence sans pour autant tomber dans un schéma manichéen trop facile. Et comme pour les 4 précédents volumes, on referme celui-ci avec de nouvelles questions qui nous viennent à l'esprit ! Heureusement que le rythme de parution des mangas est soutenu !

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

A paraitre en juillet

ajin, sakurai, miura, glénat manga, fantastique,

 

Après l'adaptation par le studio Polygon Pictures d'une trilogie de films d'animation, la série TV est à présent diffusée en streaming sur Netflix.

 

10/03/2016

Ajin - Tome 4

Ajin T4.jpgScénario : Tsuina Miura
Dessin : Gamon Sakurai
Éditeur : Glénat Manga
194 pages
sortie : février 2016
genre : fantastique

 

 

 

Présentation de l'éditeur

L'appel de Sato a été entendu. Le premier rassemblement d'Ajin de l'Histoire va pouvoir avoir lieu. Sept d'entre eux, vivant cachés parmi les mortels, ont fait le déplacement. Accepteront-ils de prendre part au projet sanguinaire de ce leader auto-proclamé ?
Ignorant tout de ces tractations, Kei croit quant à lui avoir enfin trouvé un havre de paix de l'autre côté de la baie de Tokyo...

 

Mon avis

Ce quatrième tome marque un tournant dans la série. Le troisième se terminait en apothéose avec une évasion spectaculaire de Kei du centre de recherches laissant augurer d'une suite des plus palpitantes et l'espoir de quelques grandes révélations sur le héros. Mais Gamon Sakurai a décidé de surprendre le lecteur en apportant encore de nouveaux éléments à son histoire. Dans la première moitié du volume, il laisse de côté Kei et introduit un nouveau personnage, Nakano, qui lui servira à approfondir le personnage de kei. On lui découvre alors un nouveau visage, pas si sympathique que ça. Il semble prêt à tout pour préserver son refuge et cherche à se protéger de tout risque de menace extérieure. Peu lui importe ce qui peut se passer autour de lui et les projets fous de Sato.

Avec des scènes d'action très immersives et un dosage parfait entre révélations et nouvelles pistes, le récit est toujours aussi redoutable d'efficacité pour donner envie au lecteur de poursuivre l'aventure, même si on a parfois l'impression que l'intrigue peine à avancer.


Bien malin celui qui serait capable de prévoir la suite tant la propension à surprendre de Gamon Sakurai semble illimitée. Surtout après la fin de ce tome, inattendue, époustouflante et effrayante !

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

06/03/2016

Les chroniques courtes (88) : Wild Love T2, Shi Xiu Reine des pirates T4 - Le règne.

wild love t02.jpgWild Love - Tome 2
Auteure : Hiraku Miura.
Editeur : Soleil Manga.
176 pages.
Sortie : 24 février 2016.
Genre : Shôjo.

Avant, elle était plutôt chienchien à sa mémère. Mais aujourd’hui, grâce à lui, elle va découvrir qu’elle aime aussi les grosses bêtes sauvages !!!

« Tu as vu ce que tu as fait rien qu’en me léchant ? »

Pourquoi faire du fantastique si c’est pour le mettre au chenil ? Comprenne qui pourra.
Sambette a franchement du mal avec ce genre d’héroïne très neuneu et qui se résume à un objet sexuel pour ses partenaires. On a fermé des frontières pour moins que ça. Je soupçonne aussi la mangaka de s’être inspirée des tunnels bruxellois pour la construction de son scénario. Les dialogues sont dignes d’un discours de Jacqueline Galant, souvent on est au niveau des pâquerettes : « Oh Shirô, oh Yuzuki » …. punaise, dans le style même le pape est plus explicite. Quel tralala aussi pour se tenir la main entre nos deux tourtereaux… le jour précédent, ils viennent de faire l’amour (là par contre c’est bien hard !) et ici ça chipote pour un petit contact amical ?
Ce shojo est vraiment déconcertant et frôle souvent le ridicule.
Fuyez jeunes demoiselles !
a05-3e788c9.gifDessin .

a03-3e788b8.gifScénario .

a04-3e788e4.gif Global.

Sambette.
Inscrivez-vous à la newsletter.
--------------------------------------------------------------
Shi Xiu Reine des pirates - Tome 4 - Le règne.
shi xiu.jpgshi xiu t04.jpgDessinateur : Wu Qing Song
Scénariste : Nicolas Meylander.
Editeur : Les éditions Fei.
Sortie : septembre 2015
72 pages.
Genre : Aventure historique.


Chine, PREMIÈRE MOITIÉ DU XIXe SIÈCLE
Après une séparation de longues années, Shi Xiu convoque le Dr. John Barton à son chevet pour lui conter le récit de sa vie, mais aussi lui faire un aveu.
Ce dernier tome clôt les aventures de la belle pirate Shi Xiu. Une histoire qui mélange exotisme, stratégie et charme sous les embruns de la mer de Chine. Un dessin enchanteur avec une mise en page moderne sont aussi au programme. Il vous restera à comprendre les finesses des mœurs chinoises.
Une sorte de « game of pirates » !

main-part-shixiu-3_01.gif


a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.
----------------------------------------------------------------

22/12/2015

Ajin - tome 3

ajin, miura, sakurai, glénat, manga, horreur, fantastique, 8/10ajin, miura, sakurai, glénat, manga, horreur, fantastique, 8/10Scénario : Tsuina Miura

Dessin : Gamon Sakurai

Éditeur : Glénat manga

192 pages

date de sortie : novembre 2015

genre :seinen, horreur, fantastique

 

 

Résumé

Kei Nagai, lycéen devenu immortel, découvre que Sato, premier individu de la communauté ajin qu’il est amené à fréquenter, n’est qu’un terroriste assoiffé de sang. Marqué par les terribles expériences pratiquées sur lui au centre de recherche, Kei décide pourtant de sauver la vie de l’un de ses bourreaux humains. Un violent face à face éclate alors entre lui et Sato…

 

ajin, miura, sakurai, glénat, manga, horreur, fantastique, 8/10

 

Le troisième tome très attendu de cette série évènement au Japon (plus de 3 millions de tomes vendus) démarre sur les chapeaux de roues et nous embarque dans des scènes d'action dont on ne s'échappera pas avant la fin.

Difficile de parler de ce manga sans trop en révéler ! L'auteur lève le voile à très petites doses sur le mystère des Ajin tout en ajoutant rebondissements et nouvelles intrigues. A l'opposition entre humains et Ajin se greffe un conflit sanglant – pour ne pas dire mortel - entre les Ajin eux-mêmes qui ne sont pas tous animés des mêmes intentions dans l'existence. Idem du côté des humains où la peur que suscite ces "monstres immortels" semble bien servir les intérêts de quelques uns. Bref, le héros Kei n'est pas sorti d'affaires et la suite promet d'être des plus spectaculaire.

Ce volume, beaucoup plus axé sur l'action que sur la réflexion, semble un peu moins brouillon que les précédents au niveau de la narration et se lit d'une traite. Les scènes d'actions sont entrecoupées de brefs flashbacks donnant de précieuses informations sur Kei et donnant plus de relief à ce personnage.

Gamon Sakurai a tissé un récit ou la manichéisme ne semble pas avoir sa place et a par ailleurs le chic pour titiller la curiosité de ses lecteurs en les faisant trépigner d'impatience à la fin de chaque volume.

La suite pour février 2016.

 

 

a08-3e78906.gif

 

 

Loubrun

 

voir les chroniques des tomes 1 & 2 : ICI

 

 

******

tome 4 à paraitre en février 2016

ajin, miura, sakurai, glénat, manga, horreur, fantastique, 8/10

 

20/10/2015

Wild Love T1

wild love.jpgAuteure: Hiraku Miura.

Editeur : Soleil Manga

Sortie : 14 octobre 2015.

Genre : Shôjo.

 


Le résumé

Yuzuki Madoka est une jeune fille passionnée d’animaux qui a le cœur sur la main. Elle suit des études pour devenir toiletteuse. Un jour, un étudiant nommé ShiroÌ‚ Kuon, emménage dans la même résidence qu’elle. Ce dernier est gentil et toujours en demande d’affection. Petit à  petit, il attire la jeune femme à  lui. Mais il y a un problème : il cache un bestial secret que personne ne doit découvrir...

 

« T’es vraiment facile à cerner toi »

 

Mon avis.

Sambette est de retour pour vous chroniquer une nouvelle expérience, un shôjo érotique réservé à un public féminin averti. 

Mais quelle abnégation cette Sambette !

Allons droit au but, le coté olé olé de ce manga. C’est clairement bien dessiné avec des courbes et des positions affriolantes, par contre le ton reste très fleur bleue (Shiro, je vais bientôt …).

Le reste du scénario joue assurément la carte du fantastique avec la présence de loups garous. Décidément, les jeunes japonaises aiment visiblement les bad boys mais qui se révèlent souvent comme de gentils gaillards …une sorte de fantasme nippon ? L’ensemble fait un peu penser à Twighlight avec l’option «situation  théâtrale » typique du genre shôjo.

Par contre, je me suis souvent perdu dans l' identification des phylactères.

J’ai aussi noté quelques redites au début de chaque chapitre.

Bref, l’héroïne est assez attachante et ses « prédispositions » devraient attirer la lectrice potentielle mais je ne serais pas contre une meilleure fluidité dans les cases et des propos plus assumés.

 

 

 

a04-3e788e4.gifScénario 

a06-3e788fc.gifDessin 

a05-3e788c9.gifGlobal.

 

Sambette.

wild love 1.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.