18/05/2017

Centaurus Tome3 : Terre de folie.

centaurus tome 3.jpgcentaurus t3.jpgScénario : Leo et Rodolphe
Dessin : Zoran Janjetov.
Editeur : Delcourt(neopolis).
48 pages.
Sortie : 3 mai 2017
Genre : science-fiction

 

 

Le résumé.
L’équipe de reconnaissance qui a débarqué sur la planète Véra se retrouve face à un mont Saint-Michel fidèlement reconstitué mais totalement abandonné. Les mystères autour de cette planète se font de plus en plus étranges et les dangers de plus en plus grands.

« Plus nous avançons, plus les mystères nous tombent dessus »

Mon avis.
Visiblement le dessinateur des Technopères ne s’est pas croisé les bras pour la couverture. Elle intrigue et donne envie de lire ce 3e opus. Par contre, je suis toujours un peu surpris par l’attitude figée des personnages avec leurs bras le long du corps. Je dirais presque que les bras m’en tombent. Les visages aussi restent un peu bourrus mais sinon le reste est adopté à bras le corps. Avec comme bras droit, une très bonne colorisation et une faune vraiment effrayante. Le bras de fer contre « les crevettes » ne m’a pas fait tomber dans les bras de Morphée, ça c’est certain.
Sinon, pour l’intrigue, on ne va pas baisser les bras avant le tome 5, on veut savoir, sommes-nous de retour sur terre ? J’espère que les aventuriers auront le bras long car les dangers semblent de plus en plus nombreux.
L’air de rien, Leo et Rodophe enchaînent les scénarios à tour de bras ces derniers temps avec quelles collaborations bras dessus, bras dessous.
Allez, Centaurus a un grand mérite, celui de nous tenir en haleine et comme le cliffhanger est imparable, il vous sera impossible de ne pas continuer cette série. Désolé mais ça va vous coûter un bras !

centaurus.jpg


.
Sambras.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a08-3e78906.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a08-3e78906.gif

 

21/04/2017

Ter

Couv_301482.jpg1.jpgTome1 – L’étranger

Scénario : Rodolphe

Dessin : Christophe Dubois

Editeur : Daniel Maghen

80 pages - cartonné

Parution : 13 avril 2017

Science fiction

 

Résumé :
Un homme surgit de nulle part, d’un cimetière dans un désert hostile, inhabité, où personne ne peut vivre. Il est découvert par Pip, un jeune filou, pilleur de tombes, qui le récupère endormi au fond d’une sépulture. Il est nu et ne parle pas. Seul signe distinctif : un tatouage figurant une main, qui lui vaudra le surnom de Mandor (« Main d’Or »). Pip l’emmène avec lui à Bas Courtil, bourg primitif accroché à une butte rocheuse. Petit à petit, il apprend à parler et se révèle intelligent car si sa mémoire lui fait toujours défaut, il est incroyablement doué pour réparer toutes les mécaniques fatiguées et remettre en marche les mille et une bricoles que Pip a entassées...

2.jpg

                            « … Alors surgira un homme des entrailles de TER

                                   Qui montrera à tous le chemin à accomplir…

                                       Il n’aura ni biens, nis vêtements, et son

                                          Seul langage sera celui du silence. »

3.jpg

 

Mon avis :

Avec cet album, on frôle la perfection du genre.

Il y a tout d’abord un scénario dont le découpage narratif donne un rythme soutenu à l’histoire. Les thèmes abordés ne surprendront sans doute pas les amateurs de fantasy, science-fiction et fantastique : la prophétie messianique, la quête initiatique, la version post-apocalyptique de notre monde, le héros amnésique, la nature hostile … Mais ce qui frappe le plus à la lecture c’est la cohérence d’un univers original et complexe dont tous les détails, y compris les petits clins d’œil aux auteurs classiques, font sens et viennent structurer le récit.

Par ailleurs, le dessin donne la part belle à des paysages grandiloquents et aux détails minutieux des costumes, des habitations et des objets de la vie quotidienne dans un univers dont la beauté fascine autant qu’elle inquiète. Rodolphe et Christophe Dubois, semblent ici en parfaite harmonie dans leur travail sur le début de cette trilogie.

Le résultat est époustouflant !

4.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

 

 

 

Skippy

01/11/2016

Voyage au pays de la peur

Couv_289982.jpgvoyage au pays de la peur.jpgDessin : Jean-Jacques Dzialowski.
Scénario : Rodolphe.
Éditeur : Glénat comics
Sortie : 12 octobre 2016
128 pages.
Genre : horreur ( collection flesh and bones).

 

Chaque année, H P Lovecraft et d'autres collaborateurs réguliers à la revue Weird Tales se retrouvent pour se raconter des histoires terrifiantes. Invité à l'une de ces réunions, un certain Grogan Masson leur évoque l'histoire du Sphinx des Neiges. Parti à la découverte du Pôle Sud, ce navire avait été le théâtre d'événements étranges... Avaries, disparitions, mutineries, épidémies, hystéries collectives, le voyage n'avait pas tardé à se transformer en véritable cauchemar. De tout l'équipage, Masson est le seul survivant.

« Allons messieurs ; des blagues oui, un ramassis de salmigondis ! De la foutaise ! »

Mon avis.

Avec Bikini Atoll , ce titre est certainement le meilleur de cette collection . Au scénario, on a mis un homme d'expérience puisque Rodolphe s'y connaît quand il s 'agit de poser une atmosphère mystérieuse ou angoissante. Il faut dire que le postulat d'un voyage en Antarctique à bord d'un bateau maudit, ça fonctionne souvent très bien. On est vite pris par cette histoire et ce comics made in France se révèle un très bon page turner. Par contre, je n'en dirais pas autant du dessin au style charbonneux qui laisse parfois à désirer sur quelques planches . Dommage car l'univers proposé aurait mérité une plus grande netteté surtout pour le final trop flou à mon goût. L'air de rien, comme je viens de lire « 50 » dans la même collection, un duo Rodolphe/Sentenac aurait fait mouche avec ce titre !

Verso_289982.jpg



a07-3e78901.gif Scénario

a05-3e788c9.gifDessin

a06-3e788fc.gifGlobal.

Samba.

Un reportage sur le Terror et l'Erébus qui ont tenté le passage du nord en arctique .

26/09/2016

L'oracle della luna T4

1540-1.jpg9782344005897_p_2.jpgScénariste   : Frédéric Lenoir / Rodolphe

Dessinateur : Griffo

Éditeur         : Glénat

56 pages - Historique

Sortie le 24 août 2016

 

 

Avis de l'éditeur :

L'évasion de Giovanni du bagne a échoué. Mais d'une certaine façon, il est chanceux dans son infortune. Convoqué par l'intendant Ibrahim, il lui raconte toute son aventure, depuis son envoi aux galères de Venise. Impressionné par son récit, Ibrahim le prend alors comme esclave personnel et se lie rapidement d'amitié avec lui. S'ils n'ont pas la même religion, les deux hommes partagent le goût du savoir et apprennent beaucoup l'un de l'autre. Mais très vite, leur amitié nourrit la colère de ceux qui considèrent les Chrétiens comme des infidèles, et Giovanni ne tarde pas à retrouver l'enfer des geôles. La chance ne lui aura pas souri longtemps... 

Mon avis

 Cet Oracle Della Luna est franchement efficace de bout en bout.  Ni trop de bulles de lecture, ni trop peu, un découpage des cases équilibré, une narration fluide, un trait agréable, et une ambiance qui joue son rôle page après page.

Suite à une évasion loupée, Giovanni se retrouve en pleine place publique, endurant une pénitence exemplaire : un châtiment de 300 coups de fouet sur les pieds. De quoi tenir l'homme tranquille durant plusieurs semaines, le temps qu'il se rétablisse.

La suite du récit plutôt surprenante amène Giovanni face à l'intendant Ibrahim, qui lui contant ses frasques, amadoue ce dernier, se voyant presque offert sa liberté. Sauf, que maladroitement, refusant une femme lui étant offerte,et s'étant procuré une bible, il se retrouve une nouvelle fois au cachot.

Puni une seconde fois, sur la Grand-Place, il ne doit son salut que par la providence d'un individu qui le rachète, dans des fins bien obscures.

Les scénaristes Lenoir et Rodolphe jouent sur le mystique, la spiritualité, les droits des hommes, la vassalisation entre maîtres et esclaves. Nous retiendrons le passage profond sur le sens de la vie : Nous nous y accrochons, mais ne la vivons pas; Si exister est un fait, vivre est un art. L'homme poursuit inlassablement une quête, un désir d'ailleurs, mais qu'en est-il, là où il se trouve en tout moment? N'est-ce pas cela, cette véritable vie qu'il doit désirer et surtout  comprendre.

Graphiquement, le trait de Griffo émerveille. Avec peu, il crée beaucoup. Il ne s'accapare pas de détails inutiles. Il profite d'éclairer l'essentiel de son œuvre. On reconnait sa touche personnelle (Giacomo C, Monsieur Noir) et semble améliorer encore d'un cran son niveau.

L'Oracle Della Luna est un excellent ouvrage qui nécessite méditation, une fois achevée.

a08-3e78906.gif

 

 

71BazPg51YL.jpg

Coq de Combat

09/09/2016

AMAZONIE - TOME 1

amazonie t.PNGamazonie.PNGDESSINATEUR : BERTRAND MARCHAL
SCÉNARISTES : RODOLPHE et LEO
Editeur : Dargaud.
Sortie : 23 septembre 2016.
48 pages
GENRE : SCIENCE-FICTION

 

1949, au Brésil. Alors qu'il longe un bras de l'Amazone en pirogue, un photographe arrive dans un dispensaire anglais tenu par un révérend. Avant de mourir, il lui confie d'étranges photos. Le révérend les apporte au consulat anglais, à Manaus, la capitale de l'Amazonie : sur l'un des clichés, on distingue une créature qui semble n'avoir rien d'humain... Il n'en faut pas plus pour alerter le MI6 et son agent spécial miss Austin !

 

« Cet ecclésiastique ne semble pas très à cheval sur les préceptes de tempérance et de chasteté. »

 

Mon avis.

Mesdames et messieurs, bienvenues aux jeux olympiques de Miss Austin.
Je rappelle que la belle anglaise est la tenante du titre des jeux du Kenya et de Namibia.
Ses entraîneurs, le tandem réputé Léo et Rodolphe, vont certainement l’amener à la victoire éditoriale tellement la recette semble fonctionner.
Passons en revue les 7 épreuves de Miss Austin.
1-S’éclipser discrètement d’un rendez-vous organisé avec son ancien petit ami !
2-Demander une augmentation pour excès d’extra-terrestres dans ses enquêtes.
3-Prendre une douche, indispensable dans une BD de Léo.
4-Boire un petit coup c’est agréable mais aussi pour nouer des contacts.
5-Retrouver une ancienne connaissance pour se faciliter la vie dans les transports aériens.
6-Cultiver le coté vintage pour coller aux dessins de Marchal.
7-Et enfin être partante quand une photo étrange arrive au MI6.

La victoire semble à sa portée mais attention à Nafissatou Thiam qui pourrait créer la surprise avec un concours d’extra-terrestre !

amazonie t1.PNG


a07-3e78901.gif Dessin

a06-3e788fc.gif Scénario

a07-3e78901.gif Global.

Samba.

 

07/06/2016

Centaurus - Tome 2 - Terre étrangère.

centaurus t2.jpgcentaurus.jpgScénario : Léo et Rodolphe.
Dessin : Janjetov.
Editeur : Delcourt (néopolis).
Sortie : 16 mars 2016.
Genre : Science fiction.

 

 

Résumé
Ça y est ! Une première équipe de reconnaissance a débarqué sur cette mystérieuse planète qui pourrait être LA terre d'accueil pour les habitants du vaisseau-monde en quête de planète habitable depuis plus de 400 ans. Mais qui dit mission d'exploration dit dangers potentiels, et ce ne sont pas les étranges visions de June qui vont simplifier les choses ni rassurer qui que ce soit. 


« Les jumelles sont sorties de la douche ? ».

Mon avis.

L’agence Leo, spécialiste des voyages interstellaires vers Antares, Betelgeuse et Aldébaran, vous propose une nouvelle destination de randonnée en milieu hostile, la planète Vera ou vera pas, c’est selon.
On vous recommande de prendre, dans votre sac à dos, une arme type laser, un couteau type Opinel et un appareil photo avec un gros objectif, ça vous évitera d’approcher de trop près la faune locale.
Votre guide, une sorte de gros malabar (c’est un peu caricatural je sais), vous montrera les sites archéologiques et autres anomalies de cette planète.
Et n’ayez crainte, on n’a pas oublié ce qui a fait notre renommée intergalactique, la séance de douche accompagnée !
Une nouvelle destination mais pas de crainte à avoir pour les fans des voyages Léonard.. ( euh non ça c’est des autres !) Léo, le cocktail d’évasion et de mystère est toujours au rendez-vous.
Même le dessin de Janjetov (les technopères) a pris des airs léonesques. Bref, vers l’inconnu et l’infini mais avec des balises connues !

centaurus leo.PNG



a07-3e78901.gifScénario

a07-3e78901.gifDessin 

a07-3e78901.gifGlobal.

Sambalactique .
Inscrivez-vous à la newsletter.

11/02/2016

Memphis - Tome 3 - Le pays sans nom

memphis.jpgmemphis t3.jpgScénariste : Rodolphe
Dessinateur : Marchal
Editeur : Glénat
56 pages
Sortie : 3 février 2016

Genre : Fantastique


Le résumé.


Alors que Kate a disparu du jour au lendemain, personne au sein de la rédaction du Memphis News ne semble s’en inquiéter. Pire : pour eux, la jeune femme aurait fini son stage il y a déjà dix jours ! Louis et Roosevelt paniquent lorsqu’ ils prennent conscience que tout le monde, à part eux, semble prendre part à ce complot qui paralyse Memphis. Versant dans la paranoïa, nos deux amis font alors la connaissance d’un petit groupe de « résistants » qui partagent leurs interrogations.



« J’ai un très mauvais pressentiment ! »

 

Mon avis.


Mais quelle pirouette pour clôturer cette série !
D’ ailleurs est ce la fin car il reste énormément de mystères à découvrir… trop pour apposer le mot fin ! Je l’ai déjà dit mais je déteste ces fins ouvertes où le lecteur doit extrapoler les réponses.
J’aurais dû me méfier car c’est une habitude chez Rodolphe, il pose une belle atmosphère mystérieuse, l’ambiance est vraiment prenante, mais qu’il est visiblement compliqué d’y apporter des réponses claires et concrètes !
Je suis franchement déçu par cette fin car si vous avez vu Dark City, c’était une évidence depuis le début. Et puis qui nous dit que les pseudos révélations des « initiés » ne sont pas encore un mensonge de plus ?
Bref, on reste dans le brouillard et débrouillez vous pour en sortir ! Par contre, si on nous propose une suite, je réviserai mon jugement.
Sinon, le dessin de Marchal qui convient comme un gant au style des années 60 est toujours un plaisir à regarder.

memphis 1.jpg

 

a08-3e78906.gifDessin

a04-3e788e4.gifScénario 

a06-3e788fc.gif Global.

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter .

 

02/10/2015

Le Baron Fou T1 et T2

le baron fou,rodolphe,faure,glénat,épopée,histoire,ungernle baron fou,rodolphe,faure,glénat,épopée,histoire,ungernle baron fou,rodolphe,faure,glénat,épopée,histoire,ungernScénario : Rodolphe
Dessin & couleurs : Michel, Faure
Dépot légal : 03 & 06 2015
Editeur : Glénat
Collection : Grafica
Planches : 48

A la recherche de son mari, fait prisonnier par les bolchevick en 1917, Elisabeth va croiser, aux frontières de la Mongolie, la route de la « division sauvage » avec à sa tête le Baron Von Ungern. Faite prisonnière, elle va petit à petit épouser la cause des débris de l’armée Tsariste et les rêves du baron fou : rétablir l’empire de Gengis Khan ! Mais tout a un prix ….

 

le baron fou,rodolphe,faure,glénat,épopée,histoire,ungern

 

La révolution russe de 1917 et les événements tragiques de la guerre civile russe ont le vent en poupe dans le monde la bande dessinée. On notera, entre autres, l’excellent « Svoboda » chez Furturopolis ou encore « Kamarades » chez Rue de Sèvre. Il faut dire qu’il y a matière au récit de fiction, de faits historiques ou le mélange des deux. Entre le tragique d’une guerre civile (8 à 20 millions de morts) et des personnages historiques émergeant de ce chaos, l’imaginaire prend vite le pas. L’histoire se souvient de Denikine, Lénine, Trotski, Koltchak, Wrangel, Semenov…..et bien sur Nikolai Robert Maximilian von Ungern-Sternberg dit le « baron fou ». La personnalité du baron en fait un acteur de prime importance. Personnage romantique par excellence, il sait que sa vie ne suffira pas à réaliser ses rêves. Hugo Pratt ne s’y est pas trompé : Corto Maltese croise la route du Baron à la recherche de la gloire et de ses projets insensés dans « Corto Maltese en Sibérie ». Véritable dieu vivant pour les mongols, il marquera à jamais l’histoire. Ici Rodolphe choisit un récit intimiste au travers de la vision d’une femme médecin. Il introduit un peu d’humanité au charismatique Baron. Ce prisme donne également du recul avec l’épopée de la « division sauvage ». Cela permet à Rodolphe de ne pas oublier les horreurs et les exactions de cette armée. Sans faux semblant, il porte le regard sur des exécutions où l’arbitraire est roi. La terreur « blanche » ou « rouge » est loin d’une promenade de santé ! Mais, le récit de Rodolphe est agréable. Il est linéaire, sans flash-back polluant le scénario. Ceci est très appréciable.

 

le baron fou,rodolphe,faure,glénat,épopée,histoire,ungern

 

Le dessin est à l’avenant d’un récit fort en action et en histoire : beau et haut en couleurs. Michel Faure n’est pas avare de de détail. L’expression des sentiments au travers des visages et des regards est remarquablement rendue. Vous n’échapperez pas au regard bleu azur de l’héroïne et du héros !!! Comme la couverture, le dessinateur gratifie le lecteur de très belles planches à la gouache magnifiant la personnalité complexe du baron et l’hétérogénéité de son armée.

 

le baron fou,rodolphe,faure,glénat,épopée,histoire,ungern

 

Le titre est sans détours : le vrai héros de cette œuvre est bien le Baron von Ungern-Sternberg. C’est le vrai but de ce dyptique. Comme tout héros, cette figure historique est controversée. Dieu de la guerre pour les uns, monstre sanguinaire pour les autres, vous aurez l’occasion de vous forger une idée à la lecture de cette belle aventure dans les plaines mongoles sur fond de décors historiques.

Scénario

a06-3e788fc.gif

Dessin

a06-3e788fc.gif

Total

a07-3e78901.gif

 

Tigrevolant

21/04/2015

CENTAURUS - Tome 1: terre promise.

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015Dessin : Zoran Janjetov - Scénario: Leo & Rodolphe

Sortie : 04/03/2015

Editions Delcourt

48 pages – Cartonné

Science-fiction, anticipation, aventures.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur): La planète Terre est devenue inhabitable. A bord d’un « vaisseau-monde », nos descendants traversent l’espace à la recherche d’une terre d’accueil. Ils croient l’avoir trouvée dans la constellation du centaure. Mais attention aux simulacres et aux pièges…

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015

 

«Depuis que nous sommes enfants, on nous apprend que nous sommes dans un monde normal…Mais nous sommes à l’intérieur d’un vaisseau spatial. Nous sommes nés sur ce vaisseau.»

 

 

Mon avis : Certains éditeurs ne collaborent pas avec Samba BD. C’est le cas de Delcourt qui ne donne pas suite à nos demandes de collaboration. C’est leur droit le plus strict. Nous ne faisons probablement pas partie de leur politique éditoriale. Du coup, nous ne sommes plus dans l’actualité immédiate des sorties de chez Delcourt mais dans une mise à niveau personnelle, suivant nos achats en librairie, question de ne pas mourir idiot dans notre recherche des bonnes séries à découvrir. Je ne vous cache pas que ma priorité va aux éditeurs qui collaborent avec nous et leurs albums sont lus et chroniqués en priorité. Reste les albums d’éditeurs peu ou pas collaborant qui m’intéressent, que j’achète, et qui restent en réalité en « stand-by » sur ma pile d’album à lire. Cette attente peut durer d’une semaine à un an selon mon envie ou mon temps disponible. « Centaurus » fait partie de cette catégorie d’albums et, heureusement pour lui, je l’ai lu rapidement pendant un long week-end froid et pluvieux. Cette petite explication est je pense nécessaire pour nos nombreux lecteurs réguliers (près de 1000 visites par jour sur Samba BD, chiffres « Skynet ») afin qu’ils puissent comprendre le fonctionnement éditorial de notre site.

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015

Cette mise au point étant dite, Delcourt est un poids lourd de l’édition BD et encore plus depuis le rachat de « Soleil». Mon attention a donc été attirée chez mon libraire préféré par cet album « Centaurus ». Les auteurs sont loin d’être des inconnus. Leo et Rodolphe sont au scénario. Leo, c’est toute la saga « Aldébaran » et toutes les séries dérivées (Betelgeuse, Antares, Kenya, etc…). Il est à la fois dessinateur et/ou scénariste. Il a dessiné aussi la série « Trent » scénarisée par Rodolphe. Et voici notre deuxième scénariste. Rodolphe est un bourreau de travail, à la fois inventif et sur tous les fronts. Il a écrit à ce jour plus de 150 albums de BD, excusez du peu ! Il a collaboré avec Leo sur des séries comme Kenya et Namibia. Zoran Janjetov est un dessinateur serbe qui a comme maître en BD « Moebius » pour qui il a travaillé. Il a dessiné la série « Après l’Incal », « Les Technopères »avec Jodorowsky. Toujours avec le même scénariste, il dessine « Ogregod » chez Delcourt également. Ce sont donc des auteurs chevronnés qui nous proposent ici une déclinaison des précédentes séries. Mais ici, ils font confiance à Delcourt plutôt qu’à Dargaud.

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015

Que faut-il en penser ? Plutôt du bien…Le dessin de Janjetov a été fort inspiré par  Moebius  mais on ne peut nier qu’il a également bien assimilé le graphisme de Leo. On croirait voir en effet des planches de Léo mais avec une petit touche supplémentaire dans les ombres et certains détails qui donnent plus de profondeur au dessin. J’ai même pensé par moment à Enki Bilal. Le résultat final est excellent et donne envie dès l’ouverture de l’album de se plonger dans le récit.

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015

Le scénario est à la hauteur des noms des scénaristes. Certains pourraient se tenir : « encore une déclinaison d’Aldébaran »!  Oui, on peut se rapprocher de cette idée. Mais je pense que Leo et Rodolphe n’avaient pas envie de se planter avec cette nouvelle série et qu’ils devaient rester très créatifs dans leurs univers inventés et éviter les répétitions ou les « copier-coller » de ce qu’ils ont fait auparavant. C’est franchement réussi. C’est un vrai changement dans la continuité. Les personnages sont un mélange à la fois typé (les techniciens de la navette) et innovant (les sœurs jumelles, Bram,…). On retrouve une double énigme à la fois sur le vaisseau et sur la planète à investir, ce qui multiplie les questions et les inconnues.

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015

A noter que la première édition de l’album comporte un petit bonus à savoir un ex-libris du meilleur effet. Avis aux amateurs.

La lecture a été passionnante et limpide. C’est de l’anticipation pure, bien dessinée, bien scénarisée. Lorsque j’ai fermé l’album, j’avais déjà envie de lire la suite. Il faudra attendre hélas…Jusqu’à la dernière planche, le lecteur se pose des questions et sent un danger imminent. Franchement, une des bonnes sorties de ces deux derniers mois !

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Capitol.

 

Centaurus, Janjetov, Leo, Rodolphe, Delcourt, 8/10, science-fiction, anticipation, aventures,03/2015

 

31/03/2015

Namibia épisode 5

Namibia (Kenya - Saison 2)5.jpgNamibia (Kenya - Saison 2)5d.jpgDessinateur : Marchal.

Scénaristes : Leo et Rodolphe.

Éditeur : Dargaud. .

Sortie : février 2015.

Genre : science-fiction.

 

Le résumé.

 

1948, Göring, Reichmarschall de triste mémoire de la seconde guerre mondiale, aurait été aperçu en Namibie bien qu'il soit officiellement... mort ! A peine revenue de sa mission au Kenya, Cathy Austin est dès lors renvoyée en Afrique par le MI5. Elle découvre sur place une menace extraterrestre qui fait froid dans le dos : une race d'aliens prélève en effet de l'ADN sur des cadavres humains pour reconstituer et occuper ces corps. Ces éclaireurs discrets (sauf lorsqu'ils redonnent vie au corps de Göring !) élèvent dans les champs namibiens des insectes qu'ils ont également génétiquement modifié en vue d'en faire une arme de colonisation massive !

 

« On aura au moins le temps de prendre une douche ? »

 

Mon avis.

 

Léo et Rodolphe sortent la grosse artillerie pour terminer ce 2e cycle Namibia. Franchement, je les ai déjà connus plus inspiré. La lecture reste agréable mais on aurait pu espérer mieux que ce déluge de feu et de sang  pour clore ce chapitre. En plus, les rapports humains qui sont normalement leur point fort sont ici assez basiques et se résument à deux petites douches. Par contre, j’ai apprécié la rencontre au sommet entre Churchill et Staline. Assez savoureux comme moment.

Heureusement que le dessin du belge Marchal est lui dans la lignée des précédents avec cette touche « old school » très agréable à regarder.

Voilà, pas vraiment déçu mais j’espérais un peu plus de la part de ces deux grands noms du scénario. Sinon, on nous annonce déjà une saison 3 en Amazonie. 

Et si vous avez déjà tout oublié de l’histoire, c’est normal, des extra-terrestres sont passés par vos neurones, comme c’est pratique.

a08-3e78906.gifDessin 

a05-3e788c9.gifScénario 

a06-3e788fc.gifGlobal 

 

Samba.

namibia.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.