13/01/2018

Arelate - tomes 4, 5, 6

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Scénario : Laurent Sieurac ; Alain Genot
Dessin : Laurent Sieurac
Éditeur : 100Bulles
48 pages pour chaque album + 12 pages de dossier
Date de sortie :  juin 2017
Genre : Histoire

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 tome 4 - Neiko

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Neiko est enfin devenu marin. Il vogue nochalamment sur le Rhône à destination de Lugdunum sans se douter que ce fleuve impétueux et ses eaux capricieuses lui réservent bien des épreuves. A Arelate, Vitalis désespère de retrouver celle qui fut un jour son épouse et tente de percer le mystère qui entoure le meurtre de son mentor et ami Atticus...

 

 

 

 

tome 5 - Hortensis

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Arelate est une cité portuaire où marchandises et argent circulent en abondance. Pour Hortensis, c'est l'occasion de se livrer, pour le compte de son maitre, à toutes sortes de trafics. Il n'est cependan pas le seul escroc de la cité et dans l'ombre, d'autres forces, bien plus influentes, complotent également... Quant à Vitalis, il ne semble pas vouloir abandonner l'idée de retrouver sa famille.

 

 

 

Tome 6 - Carmilia

arelate, sieurac, Genot, 100bulles, rome, romains, antiquité, Histoire, 8/10, 06/2017Tandis que la cité d'Arelate panse ses plaies suite au terrible incendie qui a ravagé le quartier portuaire, les comanditaires de ces destructions peaufinent leur plan d'action, faisant place nette pour que rien ni personne n'interfère avec leur objectif. Vitalis, grâce au sacrifice de son ami Tilius, est en route pour Lyon où il espère retrouver sa douce Carmilia, quand à Hortensis, il n'a pas d'autre choix que de trouver une solution au conflit qui l'oppose à son ennemei intime Crassus.

 

 

 

 

Mon avis

Au delà de la qualité même de la série, Arelate mérite qu'on s'y attarde vu la pugnacité avec laquelle les auteurs et en particulier Laurent Sieurac, mènent ce projet éditorial. Le premier tome est paru en 2009 en tirage limité, édité par Idée +. En 2012, ce premier volume était réédité chez Cleopas en même temps que la parution du deuxième tome. Suit un troisième tome avant que l'éditeur ne fasse faillite, risquant de mettre un terme à cette belle série historique se déroulant dans la Rome antique. Mais, malgré la place déjà bien occupée par d'autres très bonne séries du même genre (Murena, Les Aigles de Rome, Alix Senator ...), Arelate a su trouver son public assez rapidement. Le projet s'est donc poursuivi sous une nouvelle structure, les éditions 100Bulles créée par Laurent Sieurac. On n'est jamais mieux servis que par soi-même ! Le modèle économique du financement participatif permet de poursuivre l'aventure et de sortir en 2015 le quatrième volume avec au passage la sortie en intégrale des trois premiers tomes, puis les volumes 5 et 6 en 2016 et 2017.

Il me parait important de faire ce résumé du parcours éditorial de cette série, pour montrer à quel point la BD est aussi et encore très artisanale et que certaines œuvres de ce type tentent de tirer leur épingle du jeu au milieu des productions mainstream qui bénéficient de la puissance de feu marketing des gros éditeurs.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Arelate est donc une série historique dont l'intrigue se déroule à Arles au temps des Romains. On y suit le quotidien de deux héros : Vitalis, tailleur de pierre que ses vices vont rattraper et Neiko, adolescent qui ne rêve que de prendre la mer. C'est là l'originalité de cette série que de choisir pour héros des gens ordinaires. L'autre point original, c'est la volonté des auteurs de placer leurs Histoires dans un contexte historique le plus proche de ce que fut la réalité, en fonction des connaissances actuelles de cette période de l'histoire et de l'avancée des recherches. C'est là qu'intervient Alain Genot, archéologue spécialiste de l'antiquité, et qui apporte une caution scientifique en plus d'être co-scénariste avec Laurent Sieurac. Son objectif est simple : ouvrir et rendre accessible au grand public le travail de fourmis réalisé par les chercheurs et archéologues. Ainsi, cette bande dessinée devient un véritable document historique bourré de détails et faits de vie véridiques retranscrit dans une fiction accessible à tous. Un peu comme ses passionnés d'Histoire qui font des reconstitutions grandeur nature des batailles Napoléoniennes, Laurent Sieurac et Alain Genot font vraiment revivre l'Antiquité Romaine. En lisant Arelate, on lit une fiction avec des personnages, une intrigue, une histoire, des rebondissements, dont le décorum jusqu'au plus petit détail vestimentaire ou architectural est solidement ancrée sur une base scientifique. C'est à ce titre passionnant et, plus que toute autre série qui se voudrait didactique, Arelate permet véritablement de s'instruire en se divertissant.

Chaque album se termine par un dossier conséquent faisant le lien entre des éléments de l'histoire et l'archéologie, comme les techniques de décoration des maisons, l'histoire d'objets de la vie courante, la navigation fluviale, la voirie romaine, les fontaines ....On se plait alors à comparer les photos des découvertes archéologiques avec les dessins minutieux de Laurent Sieurac.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Pour répondre à cet objectif de réalisme historique, le dessin se doit d'être à la hauteur. C'est le cas ici, et ce depuis le premier album, où Laurent Sieurac apporte un soin particulier aux détails des scènes de la vie courante, des costumes, des décors, des bâtiments. La réalisation des planches au lavis dans les tons ocres ou gris bleus, donne sa marque de fabrique à la série et la place définitivement sur un autre registre que ses concurrentes. A ce propos, lors de ma rencontre avec Laurent Sieurac à Saint-Malo, je lui avais demandé les raisons de ce choix graphique. La raison entre en parfaite adéquation avec l'esprit de véracité souhaitée par les auteurs. C'est en effet parce que Alain Genot, très pris par son activité au musée Arles Antique, n'avait pas le temps d'effectuer des recherches approfondies sur la couleur des costumes de l'époque que nous avons droit à ces magnifiques planches au lavis.

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

Si vous ne connaissez pas encore cette série, vous pouvez l'entamer avec le premier cycle des trois premiers tomes réunis en intégrale. Si vous êtes amateurs d'Histoire vous serez certainement conquis et continuerez l'aventure avec les trois tomes suivants qui bouclent le second cycle. Enfin, réjouissez-vous car Laurent Sieurac m'a avoué avoir déjà écrit un synopsis pour 12 tomes.

L'aventure n'est donc pas près de s'arrêter et c'est tant mieux.

 

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

 

Un grand merci à Laurent Sieurac pour sa gentillesse et sa disponibilité lors de notre rencontre au festival Quai des Bulles à Saint-Malo.

 

L'intégrale

arelate,sieurac,genot,100bulles,rome,romains,antiquité,histoire,810,062017

02/06/2014

Ad Astra - volume 1

ad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipionad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipionScénario et dessin : Mihachi Kagano

Éditeur : Ki-oon

212 pages

date  de sortie : mars 2013

sens de lecture japonais

genre : Seinen, manga historique

 

 

Alors que Rome est toute puissante et s'impose dans toute la région méditerranéenne, le jeune Hannibal assiste impuissant à la défaite de son père Hamilcar Barca et à la chute de sa ville natale, Carthage. Les Carthaginois doivent un lourd tribut aux vainqueurs et sont humiliés par les Romains. Hannibal grandit alors dans la haine de Rome et vouera son existence entière à sa destruction.

Quand vient son heure de commander l'armée Carthaginoise, il ne tarde pas à partir affronter l'ennemi de toujours. Il se trouve opposé à Scipion l'Africain, aussi bon génie militaire et tacticien que lui.

 

ad astra,mihachi kagano,ki-oon,histoire,romains,carthage,guerre,antiquité,hannibal barca,scipion

Après Cesare, l'excellente série Historique narrant un pan de l'histoire des Borgia sous la Renaissance, les éditions Ki-oon lancent une nouvelle série Historique se déroulant cette fois à l'époque Romaine, avec une des figures les plus emblématiques de cette époque : Hannibal Barca. Considéré comme un des meilleurs tacticiens militaire, Hannibal a fait trembler la toute puissante Rome en s'opposant à l'un de ses meilleurs stratège, Scipion l'Africain.

Si Hannibal a bel et bien existé, il fait partie de l'imaginaire collectif à tel point qu'il est impossible de ne pas l'associer à la traversée des Alpes avec sa troupe d'éléphants. Mais entre légendes et réalité la frontière est parfois ténue, et certains exploits ont certainement été enjolivés, ce qui de toute façon n'enlève rien à la grandeur du génie tactique du Carthaginois.

Dans ce premier volume, de l'enfance aux premiers combats menés par Hannibal, Mihachi KAGANO plante le décor et met en place les éléments qui opposeront par la suite les deux stratèges. Scipion occupe peu de place pour l'instant, mais l'on voit déjà que c'est le seul a comprendre les tactiques de son adversaire et à le prendre au sérieux. On assiste à l'opposition entre un jeune génie militaire lucide et de vieux généraux et sénateurs orgueilleux et suffisants.

 

Si l'essentiel de l'ouvrage se focalise sur Hannibal et son ascension, l'auteur nous précise à la fin que le vrai personnage principal de sa série sera plutôt le Romain, qui, en combattant un ennemi aussi redoutable aura permit à Rome de s'ouvrir la route vers la gloire. D'ou le titre quelque peu énigmatique, Ad Astra, qui vient d'une locution latine "ad astra per aspera" (par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles). En effet, Hannibal sera longtemps considéré par Rome comme la plus grande menace qu'elle ait eu à affronter.

 

Malgré une mise en place un peu longue ne permettant pas pour l'instant de s'attacher aux personnages, le récit est dense et détaillé laissant augurer d'une série épique où bravoure, complots et stratégie seront de mise.

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

14/03/2013

Gladiatorus - tome 1 - Avé tous les massacrer !

Gladiatorus Couv.jpggladiatorus,cazenove,amouriq,bamboo,humour,gladiateurs,romainsScénario : Christophe Cazenove
Dessin : André Amouriq
Editeur : Bamboo
48 pages
Dossier de 8 pages réalisé par Alain Genot
genre : humour, gags

 

 

 

Panem et Circenses ...

Album de gags en une page racontant les affres d’un gladiateur plus fort et plus malin que les autres, Gladiatorus entre dans cette catégorie d’albums à l’humour facile. Si j’ai certes souri et ri à quelques bons jeux de mots, on ne peut parler de franche poilade comme dans un Gaston ou un Achille Talon. Mais c’est une autre époque …

 

gladiatorus,cazenove,amouriq,bamboo,humour,gladiateurs,romains


Le public visé ici est plus jeune et cet album devrait lui plaire. Les ressorts comiques sont plutôt bien tendus et le dessin résolument moderne et caricatural offre un dynamisme de bon aloi pour une génération qui  ne sait pas tenir en place. Ça cogne, ça tranche, ça saigne, Gladiatorus est toujours le plus fort et finalement ça me fait quand même un peu marrer.

 

gladiatorus,cazenove,amouriq,bamboo,humour,gladiateurs,romains


Allez ! Cazenove  nous a bien fait rire avec ses 44 gags, soyons maintenant un peu sérieux. Nous avons droit en fin d’album à un exposé de 8 pages sur la gladiature histoire de rétablir quelques vérités et de ne pas trop fâcher les historiens et spécialistes de la Rome antique. Alain Genot en est un de spécialiste justement. Il est archéologue spécialisé dans la reconstitution de combats de gladiateurs, et a payé de sa personne pour nous concocter ce petit dossier ! Mais soyez rassurés, les mises à mort n’étaient pas si fréquentes et les gladiateurs étaient considérés comme des sportifs de haut niveau, donc choyés et soignés aux p’tits oignons. Bref, ce petit dossier est très instructif pour peu qu’on se donne la peine de le lire …

 

gladiatorus,cazenove,amouriq,bamboo,humour,gladiateurs,romains

 

Ma note : 6,5/10

Loubrun

 

gladiatorus,cazenove,amouriq,bamboo,humour,gladiateurs,romains


 

Alain Genot est co-scénariste de la BD Arelate