15/12/2017

Millenium T 2/3 : Les nouveaux Spartiates

51b454gmSeL__SX371_BO1,204,203,200_.jpgPlancheA_312268.jpgScénariste : Sylvain Runberg

Dessinateur : Belen Ortega

Éditeur : Dupuis

60 pages

Sortie : le 27 octobre 2017

Genre : Polar

 

Avis de l'éditeur :

 

Livrée à elle-même après les enlèvements ayant touché les membres de son groupe de hackeurs, Lisbeth Salander se lance sur les traces des responsables, un obscur groupuscule aux méthodes radicales nommé "Sparta". Cependant, elle n'est pas seule : Mickael Blomkvist, journaliste controversé de "Millénium", est déterminé à lui venir en aide en échange d'informations sur un candidat électoral aux dangereuses influences. Alors que les deux domaines semblent ne rien partager (entre l'espionnage et le piratage numériques d'un côté, l'extrémisme politique de l'autre), le duo de choc prendra bien vite conscience des liens qui unissent leurs affaires respectives... Jusqu'à révéler de sombres machinations.

 

Mon avis :

 

"Plague", l'un des meilleurs hackers mondiaux se fait kidnapper par un groupe extrémiste. Ils tentent de l'utiliser pour leurs basses besognes.  L’enquête de Lisbeth la mène en terrain miné, chemin qui s'enlise toujours plus en profondeur. Elle découvre qu'un certain "Mark Borrow", soit-disant coach en séduction moderne, utilise des messages de propagande, au travers des réseaux du monde entier. Bien loin de prôner le désir des femmes, il exprime ses idées antiféministes , devenu pour lui une réelle obsession.

Quand au post-it repris dans ce bouquin, il s'agit d'un célèbre hacker qui s'est mis en étroite collaboration avec Plague, sous le pseudo "Télècle", roi grec qui a dirigé la cité spartiate durant l'antiquité. Malheureusement, Lisbeth et le journaliste "Mikael Blonkvist" sont accusés à tord et tentent de démanteler le groupe d'assassins.

 

Graphiquement, on n'est vraiment pas gâté par le travail d'Ortega! Franchement, cela ne fait pas du tout rêver, non seulement la colorisation dégage de manière omniprésente un étalage de nuances exagérée, qui, certes, permet à la qualité graphique d'émerger, de donner du relief...mais malheureusement, la touche graphique explose dans le mauvais sens, ce qui double les dégâts!

Néanmoins, quelques planches plus ordonnées remontent nettement le niveau global : la poursuite à moto dans la pénombre, ainsi que pour la majorité des plans où l’héroïne Lisbeth est mise en valeur, sans oublier quelques décors qui se respectent.  Sinon, le reste du temps, c'est de mauvais goût ou plutôt fade. Les planches 30 et 31 sont particulièrement grotesques, où chaque plan où l'on voit Erika, une protagoniste secondaire du récit, tirer des tronches inacceptables.

On se retrouve avec un scénario plaisant qui intercale des faits de société tels que le "Brexit" ou l'élection de "Donald Trump" avec une intrigue policière comme les scandinaves savent si bien les créer.

 

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

 

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

 

millenium saga,ortega,runberg,dupuis,610,polar,102017

Coq de Combat

Écrit par capitolbelgium dans Chroniques de Coq de combat. | Commentaires (0) | Tags : ortega, runberg, dupuis, 610, polar, 102017, millenium |  Facebook | |

28/09/2017

On Mars T1 : un monde nouveau

on mars.jpgon mars t1.jpgScénario : Sylvain Runberg.
Dessin : Grun.
Editeur : Daniel Maghen.
80 pages.
Sortie : 31 août 2017
Genre : science-fiction.

 

 

Le résumé.
En 2132, la colonisation de Mars est devenue une réalité. Avec l’épuisement des ressources terrestres, c’est surtout une nécessité. L’avenir du genre humain repose sur une poignée de scientifiques... 

Jasmine Stenford est en route pour Mars, condamnée aux travaux forcés, en compagnie de Recherche On Mars 09-15.jpgmilliers d’autres prisonniers. Etre condamnée à la prison en l’an 2132, c’est un aller simple dans les camps de travail de Mars assuré. Sans espoir de retour. Comme tous les prisonniers arrivant sur cette planète, on lui greffe un implant respiratoire facial qui lui permettra de respirer à l’air libre, en attendant que l’atmosphère martienne soit suffisamment transformée pour que les humains puissent un jour s’en passer.

On Mars - Recherche 01.jpg

 

« Trop d’impôt tue la colonisation dit le dicton ! »

On Mars - Recherche 02.jpg

 

Mon avis.
On Mars - Recherche 04.jpgOn Mars est la nouvelle série en 3 tomes de 2 auteurs qui ont le vent en poupe dans le petit monde de la BD franco-belge. Le belge Sylvain Runberg qui partage son temps entre la Suède et la France, est déjà l’auteur d’une trentaine d’albums très variés allant de la SF comme Orbital, Kookaburra universe au thriller comme Face Cachée, Trahie, Millenium à l’héroic-fantasy comme Kunungar, Hammerfall, le Règne au roman graphique comme les colocataires et London Calling. Bref, un éventail déjà impressionnant.
Au dessin, le français Ludovic Dubois alias Grun a déjà marqué (de laOn mars %28Work in progress%29.jpg tête) les esprits avec les séries Conjuration d’Opale et le Métronom’. Des albums unanimement salués pour leurs qualités graphiques.
On change donc de ton en passant du bleu du Métronom’ à l’ocre-rouge de la planète Mars (même si les dernières explorations de cette planète ont montrées que ce n’était pas vraiment le cas). On croyait Mars inhabitée depuis le passage de Chuck Norris mais non, elle est en pleine terraformation avec une horde de prisonniers, une sorte de bagne des temps futurs en somme. Un tome 1 que je qualifierais d’introduction car on prend le temps de nous présenter cet univers carcéral bien particulier en plus de faire un focus sur le passé de l’héroïne. Je me suis même posé la question vers où on allait, difficile à dire tellement les pistes possibles semblent nombreuses malgré qu’on y ait déjà abordé de thèmes comme le travail forcé, l’embrigadement religieux ou la pollution.

On Mars - Recherche 00.jpg


Sinon, un petit conseil pour notre héroïne (bien énigmatique pour le moment), le soleil de mars donne des rhumes tenaces. Mais attention, un certificat médical ne sera pas une excuse valable pour éviter cette lecture « pseudo-évasive » avec son beau cahier de croquis en bonus.
Allez au boulot bande de poireaux !

On Mars - Recherche 03.jpg



Sambofer.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

 

a09-3e78912.gif

 

a07-3e78901.gif

03/02/2017

Sukeban turbo

cov.jpg1.jpgSisterhood

Scénario : Sylvain Runberg

Dessin : Victor Santos

Editeur : Glénat comics

144 pages – cartonné

Sortie : 11 janvier 2017

Thriller

 

Présentation :

Shelby Buckman, lycéenne newyorkaise de 17 ans, a déjà connu un parcours sulfureux. À la tête d'un gang de filles surnommées les "Sukeban Turbo", référence à un mouvement féminin radical japonais des années 1970, Shelby revend cocaïne, MDMA et amphétamine aux hipsters de Brooklyn pour le compte de Jared, un jeune caïd de 25 ans. Le look branché et la jeunesse de Shelby et ses copines leurs ouvrent toutes les portes des soirées tendances de la ville qui ne dort jamais, et la clientèle qui va avec. Toute son existence, Shelby n'a connu que le chaos. Et elle ne s'imagine pas vivre autrement. Mais bientôt, sa vie va prendre un autre tournant... La rédemption est-elle au bout du voyage ?

sukeban turbo,sisterhood,runberg,santos,glénat comics,11janvier 2017,thriller

Sylvain Runberg et Victor Santos vous proposent une plongée dans la jeunesse new-yorkaise d'aujourd'hui et les différentes cultures qui la composent, du plus underground et radical à travers le gang de Shelby qui sévit dans Brooklyn, au plus commercial avec les Urban Smile, inspiré du groupe One Direction en passant par Williamsburg, la capitale des hipsters.

Sukeban Turbo est la première création originale estampillée Glénat Comics ! Un thriller urbain contemporain et une métaphore sociale sur la rage adolescente. Une immersion dans la jeunesse de New York, ses cultures et ses sous-cultures.

5.jpg

Mon avis :

Que voilà une démarche originale ! Non content de publier des comics au rythme des parutions US, la collection Glénat Comics met pour la première fois sur le marché une création originale à exporter vers les States.

2.jpg

Pour le scénario, le lecteur a droit à un dosage élaboré de suspense et d’action violente sur un rythme qui laisse, sous forme de flash-backs, un peu de temps à l’introspection psychologique. Le dessin de Victor Santos garde un côté brut qui convient au contexte et ménage une place à un bel usage de l’aquarelle. Le tout fonctionne comme une mécanique parfaitement huilée. On lit avec un réel plaisir et on a l’impression que les pages se tournent toutes seules. Un dossier très intéressant vient compléter l’album avec les interviews des auteurs.

4.jpeg

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

Skippy

20/01/2017

Motorcity (one-shot)

motorcity.jpgmotorcity t1.PNGScénario: Sylvain Runberg.
Dessin: Philippe Berthet.
Editeur: Dargaud.
63 pages.
Sortie: 20 janvier 2016.
Genre: policier.

 

 

Le résumé éditeur.
Fraîchement diplômée de l'école de police de Stockholm, Lisa Forsberg revient dans son village natal, où elle intègre le commissariat local. Mais, adolescente turbulente, elle n'a pas gardé que des amis ici et, dès sa première enquête sur une disparition, elle est confrontée à toutes les rancœurs et les vieilles connaissances de sa jeunesse. L'enquête navigue dans l'univers du « raggare », une culture fan de rock'n'roll, de bastons, de tatouages et de vieilles voitures américaines. C'est dans ce milieu, qu'elle semble bien connaître, que Lisa va devoir découvrir où se trouve Anton Wiger, lui qui n'aurait raté le rassemblement annuel du Motorcity pour rien au monde.

« Mais c’est carrément impressionnant, on se croirait dans un film des années 50. »

Mon avis.
Connaissez-vous le mouvement Raggare ? Si vous n’êtes pas suédois, il y a de forte chance que non. Je peux seulement vous dire que vous allez plonger dans les années 50 avec du rock and roll et des belles américaines. Un univers qui convient comme un gant au trait de Philippe Berthet. Par contre, l’enquête de police, elle, est bien contemporaine. Un polar bien mené, ni trop rapide ni trop lent avec le tempo qui convient. C’est aussi visiblement la nouvelle terre des polars, la Scandinavie.
Les auteurs utilisent les ficelles du métier pour nous embrouiller mais si vous êtes adepte du genre, vous ne vous laisserez normalement pas prendre.
Au final, une lecture très agréable avec une histoire assez classique mais efficace. Dommage qu’il s’agisse d’un one-shot car Lisa Forsberg était un personnage que j’aurais aimé mieux connaître.

motorcity berthet.PNG


Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

Écrit par Samba dans SAMBAVIS | Commentaires (2) | Tags : motorcity, runberg, berthet, raggare, polar, dargaud, 012017, 710 |  Facebook | |

16/01/2017

Le règne T1 La saison des démons.

le regne.jpgle regne planches.jpgScénario : Sylvain Runberg
Dessin : Olivier Boiscommun
Éditeur : Le Lombard.
Sortie : 6 janvier 2017
56 pages.
Genre : Science-fiction jeunesse.

 

 

 

Le résumé éditeur


Un tigre, une guéparde, un bouc.
Un trio de mercenaires unis par cette réalité intemporelle : l'union fait la force. Surtout quand le monde dans lequel ils doivent survivre n'a jamais été aussi dangereux. 
Car le règne de l'Humanité est révolu. Et nos trois aventuriers ont à affronter son terrible héritage : des puissances naturelles destructrices...


« Et maintenant que nous voilà débarrassés de ces gêneurs, laissez-moi nous présenter ».

 

Mon avis


L’exercice de la chronique BD est rempli d’embûches car vous devez savoir que les premiers lecteurs sont souvent les auteurs. On se doit aussi de ménager les attachés de presse. Bref, on est souvent sur des œufs pour les écrire. Mais mes autres chroniqueurs ne me surnomment pas Samba le sévère pour des prunes. Je serais donc dans la même mouvance que les chroniques de BDgest et Bodoi. Je suis d’ailleurs très sceptique sur la pertinence des autres avis, j’ai même lu « des personnages hyper attachants ». Mouais, que connaît-on de nos 3 mercenaires après ce tome 1 ? Quasi rien, ils sont très forts avec parfois un passé d’ancien esclave et puis c’est tout, comment voulez-vous avoir une once d’empathie pour eux ?
Je classerais même cette série dans la catégorie jeunesse tellement le scénario est simple. Il s’agit de protéger un convoi jusqu’ à une sorte de sanctuaire dans un monde post-apocalyptique (l'héritage de notre « belle » civilisation) en subissant une multitude d’attaques barbares.
Le point positif est la beauté du trait à l’aquarelle d’Olivier Boiscommun pour dessiner ces animaux anthropomorphiques. Là, rien à y redire, c’est réellement du bel ouvrage tout comme la colorisation. Un peu théâtrale par moment mais c’est un peu le genre qui l’impose.
En bref, c’est un bel univers mais malheureusement trop vite lu à cause d’un surplus d’action au détriment d’un manque d’épaisseur et de subtilité pour les personnages.

le règne,runberg,boiscommun,le lombard,post apocalityque,012017,510

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a03-3e788b8.gif

 

a08-3e78906.gif

 

a05-3e788c9.gif

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

 

23/11/2016

Sept - tome 19 - Sept Cannibales

sept cannibales.jpgsept cannibales_pl.jpgScénario : Sylvain Runberg

Dessin : Tirso

Éditeur : Delcourt

64 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : horreur, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Sept prédateurs qui entendent repousser les limites du Mal. Une victime désignée qui ne l’entend pas de cette oreille… Sylvain Runberg et Tirso signent un thriller horrifique sans concessions.

Ils sont sept. Riches… Influents… L’élite. Des mâles dominants avides de sensations fortes. Ils se jouent des valeurs hypocrites d’une société qui les adule. Ne vivent-ils pas dans un monde où la loi du plus fort s’impose ouvertement ? Sept prédateurs, qui assouvissent leurs pul­sions lors de gigantesques fêtes privées. Mais le rituel va être pertur­bé. Car cette fois-ci, leur nouvelle proie n’entend pas se laisser mener à l’abattoir…

 

sept,setp cannibales,runberg,tirso,delcourt,thriller,horreur,cannibalisme

 

Mon avis

Mais qu'est-il passé dans la tête de Sylvain Runberg pour avoir écrit un tel scénario ? Dès les 4 premières pages, une profonde sensation de malaise s'empare du lecteur qui va devoir s'en accommoder jusqu'à la fin. Il nous convie à des orgies et bacchanales écœurantes organisées par 7 jeunes richissimes gaillards qui sont atteints d'une forme de syndrome de supériorité aiguë. Tous les ans, ils organisent une grosse sauterie qui se termine par un repas gastronomique qui n'aurait pas déplu à Hannibal Lecter. Cette petite fête est pour eux l'occasion d'assouvir leurs pulsions les plus viles.

sept,setp cannibales,runberg,tirso,delcourt,thriller,horreur,cannibalisme

Avant même qu'on ne les voit passer à l'action, on les trouve littéralement abjects et leur présence, leur dialogue, leur attitude nous mettent mal à l'aise. J'ai rarement éprouvé une telle sensation de dégout en lisant une BD ! Si c'était là l'objectif voulu par Sylvain Runberg, c'est rudement bien réussi ! Donc, on s'accroche, on prend un sac à vomi s'il le faut et on plonge dans le cloaque.

La première moitié de l'album raconte à coups de flash-back les forfaits passés des 7 salopards et la préparation de leur prochain coup. On se rend compte alors de l'escalade de leur névrose et de leur soif inextinguible de sensations fortes. Ces types sont complètement barges et vivent dans une autre dimension. Le lecteur s'accroche à son bouquin en espérant un retournement de situation salvateur pour sa santé mentale.

À mi-parcours de l'album et au paroxysme de l’écœurement, le lecteur qui aura tenu le coup aura la joie immense de constater que la nouvelle proie de ces prédateurs immondes n'est pas née de la dernière pluie et qu'elle n'a pas prévu d'être le centre d'intérêt d'une soirée barbecue. La nausée du début, se transforme alors en jubilation malsaine mais néanmoins réconfortante.

Côté dessin, Tirso nous propose un trait nerveux malheureusement pas toujours très précis concernant les visages qui manquent d'expression. Celui-ci s'améliore au cours de l'album et l'impression un peu brouillonne qui se dégage en début d'album laisse place au fil des pages à un dessin plus abouti. Mais je n'ai globalement pas été très emballé par le dessin.

Voilà donc un thriller horrifique diablement efficace et qui dépasse franchement les limites du mal. Il se lira néanmoins d'une traite et fournira la dose d'angoisse et de frissons aux amateurs du genre. Mais attention aux âmes sensibles !

 

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

 

 Abonnez-vous à la newsletter

 

09/11/2016

Le chant des runes - tome 2/2 - le quatrième frère

le chant des runes,runberg,poupard,glénat,fantastique,thriller,vikings,mythologie scandinave,710,102016le chant des runes,runberg,poupard,glénat,fantastique,thriller,vikings,mythologie scandinave,710,102016Scénario : Sylvain Runberg

Dessin : Jean-Charles Poupard

Éditeur : Glénat

48 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : thriller, fantastique

 

 

Les deux Popstars Anna Thorqvist et Krystal ont été victimes d'un enlèvement dans une mise en scène aussi épouvantable qu'étrange. Sur les lieux du crime, les murs étaient recouverts de runes vikings tracées avec du sang. L'inspectrice Éva Sundström est chargée de l'affaire mais devant la tournure étrange que prend l'enquête, elle ne peut faire autrement que de solliciter l'aide d'un énigmatique spécialiste en runes, l'archéologue Josef Wörg. Celui-ci lui révèlera un des secrets les mieux gardés des services de renseignements : l'existence de créatures d'un autre âge cohabitant avec l'espèce humaine. Cette révélation va donner à son enquête une dimension des plus surréalistes et obligera Éva à faire des choix pour la suite de sa carrière.

 

le chant des runes,runberg,poupard,glénat,fantastique,thriller,vikings,mythologie scandinave,710,102016



La fin du premier tome de ce diptyque ne laissait pas la place au doute quant à la tournure fantastique de ce thriller. Sylvain Runberg ne tire pas sur la corde du suspense insoutenable et entame ce second volume par le vif du sujet. Les créatures de la mythologie scandinave existent et vivent parmi les Hommes. À part quelques agents des services spéciaux, personne ne le sait, et cette coexistence se passe sans encombres jusqu'au jour où un grain de sable vient tout perturber. Et c'est le boulot d'une poignée de personnes de faire en sorte qu'il n'y ait pas trop de grains de sable, et que ceux-ci restent cachés du public et des élites politiques du pays.

Ce virage fantastique aurait facilement pu sombrer dans le grand-guignol, avec son lot de Trolls, Gobelins et Chamans foutant joyeusement la pagaille au sein de l'humanité, délaissant le côté thriller du récit. Il n'en est rien. Sylvain Runberg arrive à faire cohabiter les deux genres dans un récit dynamique et enlevé, donnant même un côté "humain" aux personnages mythologiques comme ce clan de Trolls opaques qui trempe dans des trafics d'armes avec les pays de l'Est. Ces créatures qui vivent à côté des humains ont évolué comme eux et peuvent en avoir les mêmes travers.

 

le chant des runes,runberg,poupard,glénat,fantastique,thriller,vikings,mythologie scandinave,710,102016

 

Donc, l'enquête suit son cours et nous emmène dans les sombres profondeurs de Stockholm à la rencontre d'un monde inconnu, aux ambiances vraiment très glauques. Aidé d'une belle colorisation , le dessin réaliste de Jean-Charles Poupard fait mouche et contribue à la mise en place de l'ambiance générale du récit : froide et ténébreuse.

Sylvain Runberg et Jean-Charles Poupard nous livrent là un bon thriller noir teinté d'ambiances fantastiques invitant même, pourquoi pas, à une réflexion sur la cohabitation de deux peuples qu'a priori tout oppose.

Enfin, vu le cliffhanger terminant ce premier cycle, les runes n'ont certainement pas fini de chanter ... et de nous faire frissonner !

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

 

 

la chronique du tome 1

 

Abonnez-vous à la newsletter

 

 

 

29/01/2016

Le chant des Runes - Tome 1/2 - La première peau

le chant des runes,runberg,poupard,glénat,thriller,fantastique,mythologie,scandinave,810,012016le chant des runes,runberg,poupard,glénat,thriller,fantastique,mythologie,scandinave,810,012016Scénario : Sylvain Runberg
Dessin : Jean-Charles Poupard
Éditeur : Glénat
Sortie : 13 janvier 2016
48 pages
Genre : thriller, fantastique

 

 

 A la veille de la célèbre émission musicale PopMasters, l'artiste la plus populaire de suède, Anna Thorqvist, disparait mystérieusement. Sa loge est retrouvée vide, les murs couverts d'étranges inscriptions inscrites en lettres de sang.

C'est la brillante inspectrice Eva Sundström, athlétique et célibataire endurcie, qui est chargée de l'enquête. La consigne est claire : il faut retrouver au plus vite Anna. Alors que l'enquête semble s'orienter tout doucement vers les milieux du show-business et notamment vers l'ex-producteur de la star, Eva croise la route de Josef Worg, un archéologue spécialisé dans la civilisation viking et la mythologie scandinave. L'affaire va brusquement prendre une tout autre tournure ...

 

" Et si Anna Thorqvist avait orchestré tout ce cirque pour faire du buzz ? La favorite des PopMasters qui disparait, et hop ! les ventes de disques explosent !! "

 

le chant des runes,runberg,poupard,glénat,thriller,fantastique,mythologie,scandinave,810,012016

 

Sylvain Runberg nous emmène avec une assurance quasi désinvolte dans les bas-fond d'un thriller des plus noirs. Il n'en est pas à son coup d'essai et sait assurément s'y prendre pour nous plonger rapidement dans des ambiances glauques à souhait en nous glaçant l'échine. Il capte l'attention du lecteur dès les premières pages et fait tranquillement monter le suspens en distillant avec parcimonie quelques indices. Mais surtout, il agrémente son thriller d'une touche de fantastique en le basant sur une intrigue liée à la mythologie scandinave. C'est rudement bien mené et fort bien construit, jusqu'à la dernière case de l'album qui surprendra le lecteur et le laissera dans l'expectative quant à la suite du récit. Jusqu’à quel point la bascule dans le fantastique se fera ? La réponse dans le second volume.

 

Côté dessin, Jean-Charles Poupard est dans le registre classique. Pas besoin d'être révolutionnaire pour être efficace. Le trait réaliste est élégant, les personnages sont expressifs et les ambiances très bien rendues. Tout cela contribue à la dynamique du récit et à l'immersion du lecteur.

le chant des runes,runberg,poupard,glénat,thriller,fantastique,mythologie,scandinave,810,012016

Le chant des Runes, c'est un genre de True Detective venu du froid, à savourer sans modération au coin du feu et toutes portes fermées...

 

a07-3e78901.gif

 

 

Loubrun

14/12/2015

Millenium T6

Couv_252538.jpg20151005111906_t6.jpgScénario : Runberg Sylvain

Dessinateur : Manolot Caro

Éditeur : Dupuis

64 pages

Sortie le 25 septembre 2015

Genre : Policier

 

Avis de l'éditeur :

Niedermann toujours en cavale, Lisbeth qui s'apprête à faire des révélations lors de son procès... les membres de la "section" s'affolent et cherchent à liquider les gêneurs, au premier rang desquels Mikael Blomkvist. Le troisième roman de Stieg Larsson, La reine dans le palais des courants d'air, trouve ici sa conclusion et met en lumière comme jamais Lisbeth, l'héroïne lanceuse d'alerte et libertaire. 

 

Mon avis :

Conclusion de cette trilogie adroitement adaptée par Sylvain Runberg d'après l’œuvre de Stieg Larsson. Cet album questionne sur le sort de la condamnée Lisbeth Salander, cette protagoniste à fière allure autant physiquement par son style endiablé, que par sa personnalité débordante de vitalité. On a droit au rituel de la plaidoirie, ainsi que des éclaircissements jusqu’alors obscurs sur des tomes antérieurs. Le récit est habillement amené, mais il manque ce petit coup de tonus pour franchement décoller.

 

Sylvain Runberg a d'abord tenté sa chance en tant que libraire avant de présenter ses projets pour les Humanoïdes Associés. L'écriture représente pour lui une vocation, et il apprécie de pouvoir partager avec le public ses ressentis. Ses œuvres traduites en plusieurs langues émanent de son vécu personnel qu'il ajuste en fonction de la littérature. N'arborant pas un genre en particulier, il préfère la diversité, et ainsi pouvoir jongler sous différents tableaux. On lui doit ainsi entre autres L'ombre des Shinobis se déroulant en plein Japon médiéval, à la lignée entre Okko et Samurai légendes; Orbital de la SF avant gardiste, mélange subtil entre un Ridley Scott et Jodorowsky; l'écrivain particulièrement éclectique s'avance même sur des terres historiques telles que Les carnets de Darwin se déroulant en Angleterre fin du 19ème.

Au niveau du dessin, Manolot Caro est connu pour "El hombre con miedo" et "Kung fu Kiyo. Son trait s'embarrasse peu de détails, ces derniers étant floutés. Il privilégie les plans rapprochés de face et de profil. Malgré un trait homogène et plutôt de qualité, certains profils font peine à voir. A commencer par la page 4, illustrée au dessus, l'avant dernière case de la planche où l'on aperçoit la copine de Viktor Goransson, celle-ci de dos, parait non seulement être un homme, mais aussi avoir pris 40 ans d'âge en une seconde. Autre exemple marquant se trouve en page 14, avec deux éléments qui frappent d’entrée de jeu : le personnage de Micky sur la 5ème case affiche un rictus disproportionné ainsi que des yeux fermés, or il est en colère, assez troublant que d'émettre un discours sous l'effet de la colère les yeux complètement fermés. Mais bon, d'une manière générale, reconnaissons tout de même le talent de Manolot qui parvient à justifier sa présence pour ce tome. Malheureusement, il n'atteint pas le niveau structuré et minutieux de ses prédécesseurs, auxquels il faut avouer leur parfaite symbiose avec le scénariste.

La palette de couleurs d'Alex et Mirabelle encadrent judicieusement le contenu des bulles. Les couleurs verdâtres comme le montre la couverture, démontrent la justesse de leurs méthodes habilles et raffinées.

Les avis seront certes partagés pour cette conclusion. Certains d'entre vous s'attendaient certainement à un calibre de plus haut niveau, d'autres seront satisfaits sans plus. Un avis moyen pour ce 6ème opus, mais une note élevée pour l’intégralité de cette série culte.

a06-3e788fc.gif

Coq de Combat

107056934.jpg

Écrit par capitolbelgium dans Chroniques de Coq de combat. | Commentaires (2) | Tags : millenium, runberg, man, dupuis, 092015, policier, 610 |  Facebook | |

12/10/2015

Reconquêtes Tome 3. Le Sang des Scythes

Reconquetes, le sang des scythes, lelombard, Runberg, miville-deschenes, heroic fantasyReconquetes, le sang des scythes, lelombard, Runberg, miville-deschenes, heroic fantasyScénario : François Miville-Deschênes,   Sylvain Runberg
Dessin & couleurs : Francois Miville-Deschênes
Dépôt légal : 06/2015
Éditeur: Le Lombard
Pages : 46

« La horde des vivants » est sortie vainqueur de son premier affrontement avec les Hittites. Mais des dissensions internes couvent. Et si, son plus grand ennemi était son concept-même : alliance de peuples nomades mais sans réel autre point commun …..

Reconquetes, le sang des scythes, lelombard, Runberg, miville-deschenes, heroic fantasy

Fiction historique mâtinée d’heroic-fantasy, « Reconquêtes » a su conquérir non seulement les steppes d’Asie centrale mais aussi notre imaginaire. Les deux auteurs se livrent à une débauche de recherches historiques, de sensualité, de batailles en tout genre et d’interventions mythologiques faisant basculer le destin de l’alliance Scythes. Le tout est très plaisant car la cohérence de ces trois tomes est remarquable. Les rebondissements sont bien à propos et le récit laisse place à un foisonnement de questions. Ainsi peu de chance, de perdre le lecteur sur une série trop longue qui plus est prévue en quatre tomes. Dans ce tome 3, les auteurs se recentrent sur la tribu : comment vivre ensemble avec des cultures, des sociétés et des religions très différentes ? Un écho terriblement contemporain… Mais n’ayez pas peur, l’action, les trahisons et autres fantasy sont bien le fil conducteur de cette très belle série.

Reconquetes, le sang des scythes, lelombard, Runberg, miville-deschenes, heroic fantasy

Nonobstant son scénario original, elle est portée par un graphisme proche de la photographie. Les détails abondent, les expressions des protagonistes crèvent le papier (ou l’écran pour d’autre) et, surtout, les couleurs sont époustouflantes. On notera les très belles couvertures de toute la série captant immédiatement votre regard. Puisqu’il faut laisser une marge de progression à François Miville-Deschênes, parfois les couleurs sont un peu trop délavées, diluées. Elles ne rehaussent pas les émotions des personnages ou les actions.

Reconquetes, le sang des scythes, lelombard, Runberg, miville-deschenes, heroic fantasy

Si j’osais, je mettrais en parallèle cette série avec « Servitude ». Les deux séries, de très belles factures, imaginent un monde où se côtoient des sociétés différentes. Si l’un est très introspectif (« Servitude »), « Reconquêtes » laisse la part belle à l’action. Mais l’analyse est la même et la finalité identique.

« Reconquêtes » est avant tout une série épique alternant les scènes d’actions et d’analyse sociale, le tout soutenu par un graphisme irréprochable. « Le sang des Scythes » est dans la droite ligne de sa fratrie : cohérent et beau !

Dessin a07-3e78901.gif
Scénario a05-3e788c9.gif
Total a06-3e788fc.gif

Tigrevolant