17/02/2017

RED ANGELS

red angles,prostitution chinoise,li yaosha,seven,urban chinared angles,prostitution chinoise,li yaosha,seven,urban chinaScénario : Li Yaosha
Dessin : Seven
Éditeur : URBAN China
128 pages
Date de sortie : 06/11/2016
Genre : Drame (manga)

 

 

Présentation de l'éditeur:

La première est mariée un homme qui la bat, et tapine pour l'aider à rembourser ses dettes de jeu. La seconde, âgée d'un quarantaine d'années, a quitté l'usine et travaille dans la rue pour payer des études à ses filles. La troisième, jeune campagnarde un peu naïve, essaye de trouver un homme bon qui la sortira de là pour l'épouser. Leur destin va basculer avec le plan de restructuration urbaine de la Chine et l'apparition du sida.

red angles,prostitution chinoise,li yaosha,seven,urban china

Mon avis:

L'écrivain et ancien journaliste Li Yaosha adapte ici son roman "Dix ans d'investigations secrètes" et  brosse un terrible tableau de la condition des prostituées dans la Chine des années 90. Le thème est, malheureusement, bien connu car les femmes de "petite vertu" ont toujours été maltraitées dans tous les pays et à toutes les époques, cependant ont est étonné que dans la Chine - contrée totalitaire et ayant une police bien plus répressive que celle de nos démocraties - la mafia vivant de la prostitution soit si active! L'arrivée du sida, avec les ravages que la maladie à causés, ajoute au drame de ces femmes battues, abusées et méprisées par une population masculine les considérant comme des êtres inférieurs (comme quoi les vieilles "traditions" humaines persistent même dans les démocraties communistes soit disant plus humaines et démocratiques).

red angles,prostitution chinoise,li yaosha,seven,urban china

Le jeune dessinateur Seven apporte une touche supplémentaire à ce triste récit. Ses personnages aux visages mélancoliques, les couleurs allant du pastel au rouge vif, sombres et ternes de ses pages rendent l'histoire encore plus réellement dramatique !

Bref encore une pierre à poser sur le monument érigé aux droits des femmes de plus en plus bafoués dans beaucoup de contrées de notre triste monde.

JR 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

red angles,prostitution chinoise,li yaosha,seven,urban china

 

 

 

 

 


 

25/10/2016

50

50.jpg50 sentenac.PNGDessinateur : Alexis Sentenac
Scénariste : Remi Guerin
Editeur : Glénat comics
Sortie : 12 octobre 2016
128 pages
Genre : horreur (collection flesh and bones)

 


Le résumé

Les pires sérials killer des USA ont deux ennemis, le FBI et un mystérieux personnage appelé le chat de Schrödinger. Que la chasse commence !

« Parce que j’en ai vu des horreurs depuis que je fais ce job mais ça jamais ... »


Mon avis
La profileuse Easy est effectivement très belle, le scénario fait penser effectivement au film Seven. L’ambiance est effectivement glauque et flippante. L’excellent dessin en noir et blanc d’Alexis Sentenac( Siberia 56) y est pour beaucoup ! Les déductions des enquêteurs sont effectivement très (trop ?) perspicaces. Ça ne vous soûle pas toutes ces séries US où ces super flics trouvent la solution à partir d’une microscopique brindille sous un ongle ? Moi si ! Ce n’est pas de flics mais des génies à la puissance 10. Mais là n’est pas le problème, ça aurait pu être un sentiment de précipitation dans l’histoire, tout s’enchaîne assez rapidement mais non, c’est une entité négligeable à côté du fait que je n’ai rien compris à la résolution de l’énigme. Allô docteur Bones, c’est grave ?

50 sentenac glénat.PNG

 

a08-3e78906.gifDessin 

a03-3e788b8.gifScénario 

a05-3e788c9.gifGlobal.


Samba
Inscrivez-vous à la newsletter