12/10/2017

Shadow Banking T4 : Hedge Fund Blues

61Xn7RlavIL__SY346_.jpgPlancheA_310922.jpgScénaristes : Eric Corbeyran & Sylvain Lacaze

Dessinateur : Eric Chabbert

Éditeur : Glénat

Genre : Finances - Politiques

Sortie le 13 septembre 2017

 

Avis de l'éditeur :

 

Après leurs mésaventures en Grèce, Maureen et Mathieu sont plus que jamais décidés à faire éclater le scandale au grand jour : le monde doit savoir qu’une crise financière globalisée et organisée s’annonce. Mais à quel prix ? Cette vérité a déjà coûté la vie de leur ami grec Alecos et de la sœur de Skull, le hacker qui les a aidés à décrypter la clé USB contenant ces informations. À la fois traqués par la police et les tueurs à gage de leurs adversaires, Maureen et Mathieu pourraient bien être les prochains sur la liste.

Mon avis :

Ce quatrième opus de la série démarre avec le personnage de Skull (Mr Honstam), poursuivi par deux hommes de main de l'organisation de l'ombre qui cherche à le neutraliser. Sa pauvre sœur s'est faite assassinée, guise de représailles de s'être mêlé à une affaire qu'il aurait été préférable d'éviter. Suite au suicide du président d'ECB, des informations secrètes ont été révélées, tandis que D'Orval toujours dans la nature est recherché par plusieurs organisations dont notamment les polices internationales.

Skull qui a décrypté une clé contenant des informations terrifiantes pour la finance et l'économie mondiale se rend à la brigade financière de Francfort, déclinant la culpabilité de son ami D'Orval, pion d'une mise en scène, d'après ses dires.

Malgré une trame qui tente d'être fluide et efficace, le résultat de cet album est bien maigre en qualité. Certes, la première page de l'ouvrage mentionne trois termes que l'on espère voir développer durant le récit ( Hedge Fund, Banque centrale chinoise et Renminbi (devise chinoise), ce n'est que durant les quelques dernières pages que l'on sent ces informations éclore. Les différents protagonistes voyagent d'un bout à l'autre de la planète, et rencontrent de manière trop évidente leurs contacts, les effets de surprise sont téléphonés.

 

Côté dessin, même constat : classique de bout en bout. Pas spécialement décevant, mais on ne décolle pas réellement non plus. Notons que Chabbert parvient néanmoins a voir juste côté regards des protagonistes, ceux-ci sont nets et perçants.

La fin du tome lance une phrase qui espérons-le dise vrai pour la suite : "La menace actuellement invisible ne le sera pas longtemps et écrasera tout sur son passage"... Car pour le moment, on ne voit pas vraiment ces faits s'accomplir!

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

shadow banking,corbeyran,lacaze,glénat,510,finances,092017

 

shadow banking,corbeyran,lacaze,glénat,510,finances,092017

 

shadow banking,corbeyran,lacaze,glénat,510,finances,092017

Coq de Combat

 

 

18/09/2015

Shadow Banking T2 : Engrenage

9782344004982-L.jpgPlancheA_253597.jpgScénaristes  : Corbeyran & Bagarry

Dessinateur : Chabbert

Éditeur        : Glénat

48 pages

Sortie le 9 septembre 2015

Genre : Finance

 

Avis de l'éditeur :

Victime d une machination orchestrée par de grands pontes de la finance internationale, le jeune Mathieu Dorval, blessé par balle, se cache chez un hacker du nom de « Skull ». Ensemble, ils tentent de décrypter la clé USB retrouvée chez Victor de la Salle contenant des informations ultra-sensibles sur la crise financière qui s annonce. Mais s ils en captent l essentiel, le cryptage de certaines données dépasse les compétences de Skull. Devenu à la fois la cible de la police et des assassins de Victor, Mathieu doit se rendre en Espagne pour retrouver la seule personne capable de décoder cette boite de Pandore...
Shadow Banking est un thriller nerveux et grand public permettant d appréhender tout en se divertissant les rouages opaques de la finance internationale. Prenant le parti d'analyser les conséquences de la dette grecque sur l'économie mondiale pour expliquer la crise financière, cette série est plus que jamais d'actualité !

 

Mon avis :

shadow banking,corbeyran,bagarry,chabbert,glénat,0610,finance,092015 Depuis le début des années 90, avec entre autres le célébrissime Largo Winch, le monde de la finance, des opa et des transactions boursières a porté ses fruits avec des séries de qualités à la fois innovantes et efficaces. Notons IRS, les secrets bancaires, et depuis peu, le rédempteur qui pourrait tenir tête à ces brillantes séries précitées.
Et qu'en est-il de ce titre shadow banking édité chez Glénat qi compte à ce jour deux titres?

Lorsqu'on mentionne le nom de Corbeyran, il y a fort à penser que c'est déjà à moitié gagné, étant donné le palmarès grandissant de ce scénariste à succès. Auteur du régulateur, du chant des stryges et du siècle des ombres, pour ne citer qu'eux, la carrière de cet auteur vaut le détour et continue à surprendre. Il a par ailleurs publié plus de 300 albums, tous genres confondus. Avec Shadow Banking, il revient aux origines de la crise financière de 2008, analyse les rouages et les conséquences de la dette grecque et permet aux néophytes d'y voir plus clair. En coordination avec l'actualité récente, ce thriller intelligent dénonce une corruption omniprésente, avarice de tous les péchés.

 

Malgré une trame pleine de qualités, on peut cependant regretter le manque d'action. Beaucoup de dialogues, porteurs d'informations, certes, mais qui peuvent en rebuter plus d'un, par le manque de panache et de surprises. Quant au dessin d'Eric Chabbert, on reste quelque peu sur notre faim. Ses personnages ont les traits tirés et manquent de finition. Ce second titre engrenage porte bien son nom, il indique la direction à prendre autant pour le lecteur que pour les différents protagonistes.

 
a06-3e788fc.gif

Coq de Combat