13/02/2018

Sous le ciel de Tokyo Volume 02

sous le ciel de tokyo t2.jpgsous le ciel de tokyo.jpgAuteur : Seiho Takizawa.
Éditeur : Delcourt/Tonkam (collection seinen).
Sortie : janvier 2018.
208 pages.
Genre : Guerre.

 

 


Le résumé.
La situation est grave. Shirakawa, bien conscient de l’écart du potentiel militaire entre les 2 camp, continue à protéger la Capitale depuis les airs. Puis, le 25 mai 1945, des milliers de bombes sont envoyées dans la région où se trouve sa femme Mariko…

« Les américains dessinent des femmes nues sur leurs avions ? »

takizawa,sous le ciel de tokyo,guerre,seinen,delcourt,tonkam,aviation


Mon avis.
En début d’album, j’ai trouvé les dialogues assez étranges et parfois bizarres. Comme souvent, il s’agit souvent de pudeur typiquement japonaise difficilement compréhensible pour un occidental. Après un bon tiers du tome, on finit par ne plus confondre les deux sœurs (Mariko et Kayo) et la lecture se fait plus facilement. Ce tome 2 met moins l’accent sur l’aspect technique des avions (heureusement car on arrive à plus s’y retrouver dans tous ces modèles). Ce sont surtout les relations entre Shirakawa et Mariko qui priment. Deux personnages vraiment attachants avec une fin très émouvante malgré cette sempiternelle retenue nippone des sentiments.
Un très bon diptyque pour les amoureux d’histoire qui apprécieront cette autre perspective de la guerre du pacifique.

sous le ciel de tokyo t.jpg

Le tome 1 ICI
Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

takizawa,sous le ciel de tokyo,guerre,seinen,delcourt,tonkam,aviation

04/12/2017

Sous le ciel de Tokyo Volume 01

sous le soleil de tokyo.jpgsous le soleil de tokyo t1.jpgAuteur : Seiho Takizawa.
Éditeur : Delcourt/Tonkam (collection seinen).
Sortie : 15 novembre 2017.
208 pages.
Genre : Guerre.

 

 


Le résumé.

Fin 1943, Shirakawa, pilote de chasse émérite de l’aviation nippone, rentre enfin à Tokyo et est muté au Centre d’essais aériens de l’armée impériale. Après une longue absence, il va essayer de reprendre une vie de famille auprès de sa femme Miriko.

« -Écoutons ses bons conseils concernant nos exercices et sa détermination en tant que femme de militaire ! 
-Quoi ?!
-En cas de bombardement ! Fuyez immédiatement ! »

Mon avis.
Voilà bien un manga qui sort de l’ordinaire. Déjà, il ne se lit pas en quelques minutes. On a droit à un récit très documenté sur le déroulement historique des faits, sur les stratégies militaires, sur les capacités aéronautiques des avions et surtout sur la vie quotidienne des japonais à cet époque.
Et franchement, si vous aimez ce genre de récit réaliste et bien documenté, ce manga est réellement passionnant. La partie qui traite des essais sur les avions a été pour moi une vraie découverte. Mais je me suis aussi posé des questions sur le comportement de ce couple que nous suivons dans cette histoire. Nos « héros » sont visiblement très réalistes sur l’issue de la guerre, conscient du retard technologie de leur pays par rapport aux américains. On les sent même presque opposé au régime en place. Bref, je me suis demandé si c’était nous, les occidentaux qui s’étaient fait une fausse image d’un Japon prêt à tout pour servir l’Empereur ou si c’était l’auteur qui avait un peu édulcoré la conscience nipponne de cette époque. Seul un spécialiste ou un historien pourrait nous éclairer sur cette « réalité ».
Quoiqu’il en soit, ce manga est vraiment une bonne surprise et en plus il sera clôturé en 2 tomes.
Là on s’incline devant l’Empereur Takizawa et on le remercie pour ce titre très instructif.
Banzaï !

 

takizawa,sous le ciel de tokyo,aviation,guerre,delcourt  tonkam


Samba.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

a07-3e78901.gif

 

05/10/2013

103e ESCADRILLE DE CHASSE.

Couv_197964.jpgPlancheA_197964.jpgDessin & scénario : Seiho Takizawa

Editions Paquet

Collection Cockpit manga

Sortie : 25/09/2013

224 pages

Prix conseillé : 9,00 €

ISBN : 9782888906063

Manga, Aviation, Histoire.

 

Résumé (de l’éditeur): Le Sous-lieutenant Matsumoto, pilote de chasse de l’Armée impériale japonaise, affronte les forces aériennes alliées à bord de son Kawasaki Ki-61 «Hien» (Tony) au-dessus des Solomons, des Nouvelle-Guinée et des Philippines. Face aux adversaires, toujours supérieurs en nombre, il survit aux combats acharnés grâce à son intelligence ainsi qu’à l’aide du chef d’escadrille Ozawa et de son mécanicien Hino. Sa dernière mission sera d’escorter les avions Kamikaze au large des Philippines... 

1309301922430001.JPG

Mon avis : Paquet et sa collection Cockpit se lance dans le manga. La collection « Cockpit manga » vient donc d’être créée et est en fait une annexe de la collection principale « Cockpit ».

Romain Hugault, lors d’un voyage au Japon, a été subjugué par le travail de Seiho Takizawa dans le réputé magazine « Scale Aviation ». Après discussion avec les éditions Paquet et l’auteur, il a été décidé de publier les œuvres de Takizawa. Ce premier album est une histoire en un seul volume qui raconte l’histoire de la 103e escadrille de chasse. Cette escadrille n’a jamais existé mais elle est inspirée d’un livre intitulé « Hisometaru Kûsen » (la bataille aérienne secrète) de Yoshio Matsumoto, pilote d’avion dans l’armée japonaise entre 1943 et 1945 dans le Pacifique. C’est donc une histoire romancée inspirée d’une histoire vraie.

1309301926120001.JPG

Lorsque j’ai commencé la lecture de cet album, j’avais une référence en tête. La superbe série manga « Zéro pour l’éternité » de Souichi Sumoto parue chez Delcourt. Au départ, de ma lecture, j’ai de suite été plongé dans la guerre du Pacifique en 1943. Les combats se succèdent. Pas beaucoup de sentiments pour introduire le sujet, de suite dans le vif du sujet avec des explications techniques sur la structure des avions, des explications sur les techniques de pilotage pendant les combats, sur les stratégies mises au point pour contrer l’aviation américaine malgré une infériorité numérique. Ce n’est qu’au fil de l’histoire que vient se greffer le côté psychologique du récit. Apprendre de ses expériences, durer, survivre…Vient pour terminer en fin de récit l’épisode des kamikazes…Je vous laisse découvrir la fin de ce récit qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout.

1309301929150001.JPG

Je ne vous cache pas que j’ai été un peu déstabilisé par le début du récit. Fort technique, des combats alambiqués, des schémas de bataille…J’ai du m’accrocher pour suivre. Franchement, c’est différent à ce niveau de « Zéro pour l’éternité » et on reconnaît directement la patte de Romain Hugault qui a été probablement frappé par le côté « pilotage » et « technique d’aviation et de combat » qui prime au début du récit. C’est du haut niveau et probablement très instructif pour les aviateurs et les fous d’aviation tellement cela fourmille de détails techniques très ciblés.

Mais ce niveau technique a vite fait place à une réelle histoire humaine et surtout à son côté sombre et à la débâcle annoncée de l’aviation nippone.

1309301931170001.JPG

Le dessin est de bonne facture, précis au niveau des avions. Le scénario, je vous en ai déjà beaucoup dit. Paquet pour sa part nous sort un manga dans un format souple intermédiaire entre le format européen et le format type « manga ». C’est plutôt une bonne idée, cela permet d’avoir aussi des caractères un peu plus grands, surtout pour les petites notes en bas de page. Le prix officiel de l’album est de 9€, un prix démocratique.

1309301932240001.JPG

Au final, c’est une nouvelle bonne découverte que nous propose la collection « Cockpit ». Comme quoi, il reste encore des petites pépites à découvrir. Paquet annonce déjà un autre album du même auteur pour un avenir très rapproché…

 

 

Graphisme :      8,0/10

Scénario :        7,0/10

Moyenne :        7,5/10

 

Lien vers les édition de Paquet : ICI.

L'interview de l'auteur sur le site de Paquet: ICI

 

Capitol.

1309301933360001.JPG