20/02/2017

Groenland vertigo

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017Scénario : Hervé Tanquerelle
Dessin : Hervé Tanquerelle
Éditeur : Casterman
100 pages
Date de sortie :  janvier 2017
Genre : aventure, humour

 

 

 

Résumé

En pleine crise de déprime due à un manque chronique d’inspiration, Georges, auteur de BD, reçoit un mail qui va lui donner un sérieux coup de fouet. Magnus Keller est capitaine d'un voilier et lui propose de se joindre à l'équipage pour une expédition au Groenland. Le but du voyage est d'accompagner l'artiste performer Ulrich Kloster qui veut faire une installation spectaculaire pour dénoncer l'exploitation destructrice des compagnies pétrolières. Georges s'embarque dans l'aventure et se retrouve entouré d'un artiste parano, de scientifiques, et de l'écrivain Jørn Freuchen qui revient sur les traces d'un précédent voyage. L'aventure sera plus cocasse qu'épique et sera surtout une belle source d'inspiration pour Georges.

 

 

Mon avis

Hervé Tanquerelle et Gwen de Bonneval avaient adapté les textes de l'écrivain et aventurier Danois Jørn Riel aux Éditions Sarbacane dans la série "...et autres racontars". En 2011, entouré de l'écrivain, de scientifiques et d'artistes de renom, Hervé s'embarque pour trois semaines d'expédition pour découvrir et rendre compte des réalités actuelles du Groenland. Cette aventure l'inspirera pour cet album. Mais, d'un projet initial de reportage BD ou de récit autobiographique, il se dirige finalement vers une fiction fortement inspirée de son expérience. Entouré de Danois, alors qu'il ne parle pas la langue et très mal l'anglais, il s'est vite rendu compte qu'il ne pourrait rester qu'à la surface des choses et n'aurait pas assez de matière pour un récit autobiographique pertinent. Ce n'est que trois ans plus tard qu'il a vu cette expérience sous un autre angle, grâce à la complicité de ses amis Gwen de Bonneval et Brüno, et qu'il a pu la raconter sous le prisme de la fiction, ou de l'autofiction.

 

groenland vertigo,tanquerelle,casterman,hommage,hergé,jorn riel,aventure,expédition,810,012017

 

On est frappé d'emblée par l'héritage revendiqué d'Hergé qui transpire dès les premières pages. Les analogies avec Tintin sont légions, particulièrement avec l'album l'étoile mystérieuse, mais pas que : l'expédition arctique, le nom du bateau qui est un homonyme à une lettre près, le personnage de l'artiste performer renfrogné et parano qui fait penser à Carreidas dans vol 714 pour Sydney, l'écrivain qui a des airs du capitaine Haddock et un petit penchant pour la bouteille ... et j'en passe, jusque dans la typo utilisée, identique à celle que l'on trouve dans les Tintin. Même le dessin, s'il n'est pas franchement ligne claire pure (seuls les personnages sont encrés et les couleurs sont faites visiblement au lavis) s'en inspire fortement et cherche à s'en approcher.

 

Le tout est rudement convaincant et on se laisse agréablement mener dans cette aventure farfelue ou rien ne se passe comme prévu et qui au passage distille un petit message écolo contre les lobbies pétroliers.

Voilà un album savoureux sur lequel les amoureux de Tintin s'amuseront des nombreux clins d’œil que Tanquerelle a semés dans son histoire.

 

Loubrun

 

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

groenland vertigo, tanquerelle, casterman, hommage, hergé, Jorn riel, aventure, expédition, 8/10,01/2017

 

 

 

 

 

 

 

 


 

02/11/2013

Quai des Bulles 2013 : ça bulle pas mal à St Malo

 

Des bulles, encore des bulles, toujours des bulles !

 

 

QdB_2013.jpg

Jeudi 24 octobre. Départ direction la Bretagne pour le festival Quai des bulles de St Malo. Arrivé vers 13 heures, je pose mes bagages et file manger une galette dans ma crêperie favorite. Il y a déjà beaucoup de monde ! Il est vrai que cette année le festival tombe pendant les vacances scolaires. Le temps est doux et clément et je profite pleinement de ces instants paisibles avant d’affronter la cohue les jours suivants. Après un détour en librairie pour me procurer le dernier Astérix je prend enfin le temps de regarder le programme du festival. Je note que David Ratte sera là dès le vendredi à partir de 9h30. J’aime bien son travail et comme il fréquente le forum Samba BD, je me dit que ça serait pas mal de le rencontrer et de ramener une petite dédicace. Je prévoit donc de faire l’ouverture du festival.

 

 

Vendredi 25 octobre. La journée commence fort. Je n’ai pas entendu mon réveil ! Il est 9 heures, et je devrais déjà être en place devant les portes d’entrées. Qu’a cela ne tienne, je saute dans mon T-Shirt Samba Bd , avale vite fait un café bien serré, enfourche mon vélo, et fonce direction l’espace Dugay Trouin qui s’appelle maintenant l’espace Quai St Malo. Mais mon élan est coupé par une éclusée !! Eh oui, c'est le charme de la cité corsaire ! St Malo c’est aussi un port, et un port en eaux profondes dont l’activité suit le rythme des marées. Ce matin là, l’écluse est donc à la manœuvre et c’est une myriade de petits chalutiers rentrant au port qui va me mettre en retard ! Bon, je relativise et j’ai une pensée émue pour ces travailleurs de la mer qui travaillent durement pour gagner - parfois à peine - leur croûte. Et puis j’aperçois au milieu du bassin Vauban un fameux trois mats, fin comme un oiseau (hissez haut !), qui attend son tour pour entrer dans l’écluse afin de sortir du port et entrer en mer. C’est beau !

IMG_8490.JPG

 

Je rentre enfin dans le hall des exposants et me voilà pile en face du stand des éditions Paquet (à moins que ça ne soit l’inverse). Par contre, il y a déjà 7 personnes dans la file pour David Ratte. J’y vais quand même. Entouré d’une Belge qui vient du sud de la Belgique et d’un couple qui vient du sud de la France, l’attente se passe dans la bonne humeur. Ils ne connaissent pas Samba Bd. Je leur fait donc un peu de pub pour le blog et le forum et regrette de ne pas avoir de flyer à leur donner. Me voilà finalement face au très sympathique David Ratte. Je me présente comme chroniqueur sur Samba BD en montrant fièrement mon beau T-Shirt. David ne l’avait pas remarqué … Difficile pourtant de faire plus rouge vif … Il reconnaît quand même le logo et me dit tout le bien qu’il pense du forum, qu’il y passe de temps en temps avec plaisir car il y apprécie le ton et l’ambiance conviviale qui y règnent. Nous devisons tranquillement pendant qu’il dédicace le tome 1 de sa nouvelle série : Mamada. Je recommande au passage vivement cette série à l’humour décalé du même acabit que le Voyage des pères.

DSC00278.jpg

 

IMG_20131101_4.jpgContent de cette première rencontre, je continue mes pérégrinations au milieu des stands. J’arrive trop tard chez Ankama pour avoir un ticket pour une dédicace de Vatine. J’avais bien aimé le tome 1 de Niourk dans le quel j’avais trouvé Olivier Vatine au sommet de son art. J’achète quand même le tome 2 et me dirige vers les éditions Bamboo où j’aperçois Jack Manini. Il n’y a pas trop de monde, et je patiente une demi heure pour une dédicace de SOS Lusitania. Les dédicaces de Manini sont originales : il propose de nous faire le portrait, nous faisant passer ainsi pour un personnage de l’album. Je trouve la démarche plutôt sympa et l’exercice intéressant pour le dessinateur. Manini prenant en photo chaque portrait réalisé, je me dit alors qu’il est en train d’enrichir sa galerie de personnages pour de futurs albums … Qui sait ? je vais peut être devenir le héros d’une de ses prochaines histoires ?

 

 

Malgré l’appel du ventre de plus en plus pressant je passe quand même chez Glénat. A moins d’attendre 3 heures, je ne vois pas grand-chose qui m’intéresse à part le tome 3 de « Les Chasseurs d’écume » de Debois et Fino. Très belle saga familiale et chronique sociale sur la pêche à la sardine, j’ai bien apprécié les deux premiers tomes. Serge Fino retranscrit parfaitement l’ambiance de la Bretagne du début du Xxième siècle et l’univers des marins pêcheurs.

Après un copieux sandwich avalé sur la plage de St Malo, je consacre l’après midi aux expositions qui sont en général de très bonne qualité.

 

Samedi 26 octobre. Je dois retrouver Gnès, une collègue du forum Samba Bd vers 13h, ce qui me donne le temps de flâner un peu le matin. Je cède à la tentation des bacs des libraires de BD d’occasion et trouve mon bonheur au bout de deux bacs. Voilà, je suis dans les lieux depuis 30 mn et mon sac est déjà plein et mon porte-monnaie vide !!

Je repère le stand Grrr art, petit éditeur qui publie des BD jeunesses et notamment Le monde de Titus écrit et dessiné par Koulou. Il n’y a personne, alors je prend les 3 albums et les fait dédicacer pour mon neveu. Koulou est très sympa et intarissable sur son œuvre. Il s’éclate vraiment à faire cette série qui mériterait d’être mise un peu plus en avant dans les rayons jeunesse des librairies. Difficile de survivre pour les petits éditeurs qui doivent se débrouiller pour diffuser leurs albums ...

L’heure est venue de retrouve Gnès du forum Samba BD, pour qui c’est une grande première que de fréquenter un festival BD.

Le samedi après midi, les allées sont noires de monde mais c’est quand même un plaisir que de voir les dessinateurs réaliser leur dédicaces.

 

Philippe Geluck, Scotch Arleston, Mathieu Reynès, Philippe Xavier, Stéphane Créty, Aurélie Neyret

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib


quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

L’affluence a finalement eu raison de nous, et nous décidons d'aller reprendre des forces et nous rafraichir avec un autre genre de bulles.

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

Dimanche 27 octobre. Pas de festival le dimanche : j’en ai ras les guitares et comme il fait beau nous profitons du bord de mer vers Cancale. C'est aussi ça Quai des Bulles : un environnement et des paysages magnifiques ; quand on en à marre de la foule, on peut toujours aller se réfugier sur un bord de la côte sauvage ou bien sur un coin de plage.

 

 

*****

 

LES EXPOS DE QUAI DES BULLES

 

René Follet et Stevenson

Très belle expo des planches originales de l’album Stevenson, le pirate intérieur. Scénarisé par Rodolphe et mis en image par Follet. Les planches en couleurs directes sont superbes. Je suis néanmoins surpris du format A3 de celles-ci.
 

IMG_20131025_15.jpg

IMG_20131025_17.jpg

IMG_20131026_10.jpg

 

*****

 

IMG_20131026_2.jpgJean-Claude Fournier

de Spirou aux Chevaux du vent, en passant par l’attachant Bizu et les irrésistibles Crannibales, Fournier est de ces grands auteurs discrets du 9ème art.

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

de Spirou au Chevaux du vent. Au centre, l'affiche de Quai des Bulles 1991.

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

*****

 

Hervé Tanquerelle. Pour la série « …et autres racontars »  

Un voyage au Groenland au milieu des légendes dans une mise en scène chaleureuse.

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

*****

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlibYvan Pommaux (le détective John Chatterton, Marion Duval, Théo Toutou …)

Illustrateur de génie en littérature et BD jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses originaux en noir et blanc sont à tomber par terre !!

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

 *****

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlibGotlib

En place depuis fin juin, l’expo prenait fin ce WE. Superbe scénographie mettant en valeur tout l’univers de Gotlib. C’est la première expo où j’ai vu des gens rire aux éclats devant les œuvres exposées.

 

 

 

 

 

 

 

 

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

quai des bulles,fournier,ratte,tanquerelle,manini,pommaux,gotlib

 

****

Le bilan de ce Quai des bulles 2013 est très positif. De très belles expos, de belles dédicaces et de belles rencontres, et Samba BD qui commence à être connu de pas mal d’auteurs. Et ma Pile A Lire qui a doublé de volume …

Rendez-vous l'année prochaine, avec peut-être un peu plus de petits bonshommes en rouge à déambuler dans les allées.

Merci à Gnès pour tes photos qui sont bien meilleures que les miennes ...

 

Loubrun

19/03/2013

Les voleurs de Carthage T1 : le serment du Tophet.

Voleurs de Carthage (Les)1.jpgVoleurs de Carthage (Les)1d.jpgAuteurs : Appollo et Tanquerelle
Editeur : Dargaud.
Sortie : 03/2013

Les derniers jours de Carthage.


Le temps d'Hannibal est décidément révolu. Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide tentent de tirer leur épingle du jeu ; ils arrachent – par hasard, il faut le dire – une captive à ses ravisseurs. Mais celle-ci, issue de la plus grande guilde des voleurs, la famille d'Utique, n'a pas l'intention de se laisser mener à la baguette. Elle propose une mission aux deux idiots : s'associer à elle pour accomplir le casse du siècle !

Il était une fois dans l’oued.


Bon, je ne vais pas me faire  que des amis sur ce coup là mais ce titre est à éviter. Pourtant le pitch aurait pu allécher. Deux petits comiques antiques voulant faire le casse du siècle avec la complicité d’une belle vestale, on aurait pu se marrer. Or ça ne l’est franchement pas où alors vous aimez l’humour raz des pâquerettes d’Eric et Ramzy. En plus, j’ai eu l’impression que le scénario ne savait pas sur quel pied danser, la belle déconnade ou alors un cambriolage bien ficelé à la Ocean’s -1300 ans avant JC avec option guerre punique, le truc où les romains feront un big massacre avec les carthaginois. Le cambriolage est plutôt banal, Delcourt aurait même pu l’intégrer dans sa série concept, c’est tout dire. Les dialogues sont surtout portés sur la gaudriole avec un parlé très actuel. D’un autre coté, on a les romains qui arrivent pour tout bruler, là c’est nettement moins drôle et d’ailleurs dans Carthage, personne ne rigole même pas nos deux loustics. Cette partie « historique » aurait pu captiver ma lecture, mais là aussi, c’est traité avec trop de légèreté pour y accorder le moindre crédit. Bref, on a un massacre avant le vrai .J’avoue que je suis un rien perfide car ma lecture a été agréable, pas de rigolade ni de tension démesurée mais un petit divertissement sympa au final.


Pour le dessin, c’est du Sfar amélioré.. Allez, terminons sur une bonne note, la colorisation en ocre et brun donnant une touche  très chaude à l’ensemble.


Scénario : 5/10
Dessin : 5/10
surprises.smileysmiley.com.5.gif Global (pas taper !)



Samba.

carthage.JPG


Inscrivez-vous à la newsletter.