07/12/2017

Les traqueurs – Tome 01 - L'arme perdue des dieux

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueursScénario : David Muñoz, Tirso
Dessins : Tirso
Dépot légal : 06/2017
Editeur : Glénat
ISBN : 978-2-7234-9795-4
NB Pages : 56


On ne traque pas l'arme des dieux. C'est elle qui vous trouve.

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueursLondres, milieu du XVIIe siècle. Depuis la mort de son père, le candide Jonas, botaniste et naturaliste émérite, pratique sa passion dans la grande serre de son oncle. Ce dernier prépare une périlleuse expédition en Nouvelle-Espagne à la recherche d’une créature fantastique issue tout droit des légendes aztèques. Une arme perdue des dieux, une curiosité scientifique ou une juteuse attraction pour le public européen, et qui suscite bien des convoitises. Grâce à ses compétences, Jonas va prendre part à l’aventure et embarquer, alors que les eaux des Caraïbes sont envahies par les pirates et les navires de guerre anglais et hollandais qui se disputent le contrôle des mers, à la rencontre d’un danger plus terrible encore...

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueurs

Une bonne mise en bouche pour une histoire classique de pirates avec deux trois notes de fantastique, l’ensemble se lit sans déplaisir, mais comme tout début de série qui se respecte le scénario n’en est qu’à son introduction et se réserve le droit de nous donner certaines des réponses plus tard sans être trop rédhibitoire.

La pierre d'achoppement pourrait venir du dessin, je ne connaissais pas Tirso mais j’avoue avoir été conquis par l'univers visuel de l’auteur qui fonctionne plutôt bien sur moi. A part deux trois détails sur des personnages un peu flottants je trouve ses décors détaillés, ses couleurs/aquarelles chatoyantes  et le tout est servi avec un dynamisme rafraîchissant. Un bien joli travail mis en avant par un découpage astucieux, mais qui pourrait en perturber certains. A feuilleter avant d'acheter.

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueurs

Un  bon petit cinquante-six pages à se mettre sous la dent en attendant d’avoir la suite, un peu frustrant mais une vraie bonne surprise au final.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueurs

 

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueurs

 

david muñoz,tirso,david munor,glénat,jaxom,traqueurs

JaXoM

23/11/2016

Sept - tome 19 - Sept Cannibales

sept cannibales.jpgsept cannibales_pl.jpgScénario : Sylvain Runberg

Dessin : Tirso

Éditeur : Delcourt

64 pages

date de sortie : octobre 2016

genre : horreur, thriller

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

Sept prédateurs qui entendent repousser les limites du Mal. Une victime désignée qui ne l’entend pas de cette oreille… Sylvain Runberg et Tirso signent un thriller horrifique sans concessions.

Ils sont sept. Riches… Influents… L’élite. Des mâles dominants avides de sensations fortes. Ils se jouent des valeurs hypocrites d’une société qui les adule. Ne vivent-ils pas dans un monde où la loi du plus fort s’impose ouvertement ? Sept prédateurs, qui assouvissent leurs pul­sions lors de gigantesques fêtes privées. Mais le rituel va être pertur­bé. Car cette fois-ci, leur nouvelle proie n’entend pas se laisser mener à l’abattoir…

 

sept,setp cannibales,runberg,tirso,delcourt,thriller,horreur,cannibalisme

 

Mon avis

Mais qu'est-il passé dans la tête de Sylvain Runberg pour avoir écrit un tel scénario ? Dès les 4 premières pages, une profonde sensation de malaise s'empare du lecteur qui va devoir s'en accommoder jusqu'à la fin. Il nous convie à des orgies et bacchanales écœurantes organisées par 7 jeunes richissimes gaillards qui sont atteints d'une forme de syndrome de supériorité aiguë. Tous les ans, ils organisent une grosse sauterie qui se termine par un repas gastronomique qui n'aurait pas déplu à Hannibal Lecter. Cette petite fête est pour eux l'occasion d'assouvir leurs pulsions les plus viles.

sept,setp cannibales,runberg,tirso,delcourt,thriller,horreur,cannibalisme

Avant même qu'on ne les voit passer à l'action, on les trouve littéralement abjects et leur présence, leur dialogue, leur attitude nous mettent mal à l'aise. J'ai rarement éprouvé une telle sensation de dégout en lisant une BD ! Si c'était là l'objectif voulu par Sylvain Runberg, c'est rudement bien réussi ! Donc, on s'accroche, on prend un sac à vomi s'il le faut et on plonge dans le cloaque.

La première moitié de l'album raconte à coups de flash-back les forfaits passés des 7 salopards et la préparation de leur prochain coup. On se rend compte alors de l'escalade de leur névrose et de leur soif inextinguible de sensations fortes. Ces types sont complètement barges et vivent dans une autre dimension. Le lecteur s'accroche à son bouquin en espérant un retournement de situation salvateur pour sa santé mentale.

À mi-parcours de l'album et au paroxysme de l’écœurement, le lecteur qui aura tenu le coup aura la joie immense de constater que la nouvelle proie de ces prédateurs immondes n'est pas née de la dernière pluie et qu'elle n'a pas prévu d'être le centre d'intérêt d'une soirée barbecue. La nausée du début, se transforme alors en jubilation malsaine mais néanmoins réconfortante.

Côté dessin, Tirso nous propose un trait nerveux malheureusement pas toujours très précis concernant les visages qui manquent d'expression. Celui-ci s'améliore au cours de l'album et l'impression un peu brouillonne qui se dégage en début d'album laisse place au fil des pages à un dessin plus abouti. Mais je n'ai globalement pas été très emballé par le dessin.

Voilà donc un thriller horrifique diablement efficace et qui dépasse franchement les limites du mal. Il se lira néanmoins d'une traite et fournira la dose d'angoisse et de frissons aux amateurs du genre. Mais attention aux âmes sensibles !

 

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

 

 Abonnez-vous à la newsletter

 

29/11/2011

Les chroniques de légion. Livre II

Chroniques de Légion (Les)2.jpglegion.jpgAuteurs : Nury,Alberti,Xiaoyu,Tirso.
Editeur : Glénat.
Sortie : 10/2011
Sanguinaire
Londres, 1885. Dans le manoir de Lord Cavendish, Victor Thorpe se trouve confronté à un dilemme cruel : il sera le seul héritier de sa fortune à la condition qu'il boive la coupe de sang qui se tient devant lui. Amérique du Sud, 1531. Dona Gabriella se laisse surprendre par les sentiments qu'elle ressent pour le fils de son futur époux, le conquistador Hernan Torres. Russie, janvier 1812. Le capitaine Armand Malachie entraîne des mercenaire à sa suite, soi-disant à la recherche d'un trésor fabuleux...Trois époques, trois visages du Mal, trois incarnations de Vlad Dracula Tepes.
Sanglotant.
Initialement, j’avais décidé de ne pas continuer ces chroniques mais voilà, le hasard des festivals BD m’a fait changer d’avis avec la présence de Tirso pour une belle dédicace. Après la lecture de ce tome 2, je suis encore plus indécis car je me dis que l’ensemble des 4 tomes devrait valoir la peine. Il faut avouer que Nury aux manettes, c’est un gage de qualité quand même. Les personnages ont tous un fichu caractère et un charisme indéniable. En plus, j’ai trouvé la construction du récit très fluide et bien amenée. Par contre, je suis moins enthousiasme sur les différents dessins. Pour Tirso, pas de soucis, c’est du bel ouvrage . Une mention spéciale pour sa découpe très dynamique. Par contre, j’ai tiqué sur le dépouillement des dessins d’Alberti et Xiaoyu . On joue sur l’ambiance mais ce n’est pas une raison pour nous faire des arrière-plans monochromes dénués de tout décor.
Sinon, je conseillerais d’attendre la sortie du coffret ou de l’intégrale pour savourer cette série.
Dessin Tirso : 8.5/10 Alberti 5/10 Xiaoyu 6/10
Scénario : 8/10
7-17b0.gif Global




on en parle sur le forum.

legion2.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

30/08/2011

Le manoir des murmures T2 Demian

Manoir des murmures (Le)2.jpgManoir des murmures (Le)2p.jpgAuteurs : Munoz et Tirso
Editeur : Les humanoïdes associés.
Sortie : 11/2008

La guerre n’est pas finie.
1949, en Europe centrale, un inquiétant manoir qui se présente comme un orphelinat accueille des enfants touchés par un virus qui les transforme en monstres...
On dit que les murs ont des oreilles : ici, ils parlent et révèlent à la petite Sarah, 10 ans, touchée par le virus, d'effroyables secrets. Sarah va devoir lutter contre ses ennemis à l'extérieur, mais aussi contre elle-même, contre ce monstre tapi en elle et qui guette ses moments de faiblesse pour prendre le contrôle.

Dilemme.
Dans le cadre de mes lectures d’été, je vous propose une bonne petite histoire de vampire. C’est surtout au niveau visuel que cette BD est une réussite. Les amateurs du genre devraient se fondre sans difficulté dans cet univers sombre et  si particulier des suceurs de sang avec option loups garous et autres monstres imaginaires. En plus, la mise en page est dynamique et les personnages sont bien développés. Dans ce tome 2, on a droit à quelques beaux rebondissements et les clans se forment pour une bataille finale qui s’annonce. Franchement, ça se lit facilement et Sarah est un fil rouge qu’on aime à suivre. L’histoire est néanmoins assez confessionnelle avec une lutte fratricide entre 2 clans « monstrueux ». Vous l’aurez compris, cette BD est donc réservée aux mordus d’histoires fantastiques qui en saliveront de plaisir.
7-17b0.gif




Manoir des murmures (Le)2pv.jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

31/05/2011

Les chroniques de légion: Livre 1.

Chroniques de Légion (Les)1.jpgChroniques de Légion (Les)1p.jpgAuteurs : Nury , Lauffray,Alberti, Xiaoyu et Tirso
Editeur : Glénat.
Sortie : 05/2011

Incarnations.
Quelque part sur l'Atlantique, mars 1531 : Doña Gabriella de la Fuente accoste en Amérique latine pour y épouser Hernan Cortés.Moscou, janvier 1812. Armand Malachie recrute des mercenaires parmi l'armée napoléonienne en déroute pour l'aider à récupérer un trésor.Whitechapel, octobre 1885. Victor Douglas Thorpe est convoqué par un avocat pour se voir proposer un curieux héritage...Trois époques, trois visages du Mal, trois incarnations de Vlad Dracula Tepes. Dans leurs veines coule le même sang et pour cette raison, ils vont tous trois être engagés dans le duel fratricide qui dure depuis des siècles entre Vlad et Radu.

L’empaleur.
Je m’étais pourtant juré de ne plus succomber à ce type de série concept (une spécialité chez Glénat). Mais bon comme j’avais aimé la série mère « Je suis légion » et que c’est écrit par le scénariste du moment, Fabien Nury, ces arguments ont  balayé facilement mes réticences. On débute par la partie dessinée par Mathieu Lauffray qui nous narre la fin de Vlad Tepes , le vrai , l’unique . L’atmosphère est magistrale….on en frisonne de plaisir. On navigue bien vite ensuite sur un galion dessiné par Mario Alberti avec un personnage prometteur : Gabriella .Un petit tour dans la Bérézina et dans le Londres victorien et l’album clos déjà ses portes. Pas vraiment le temps de s’immerger dans un de ces embryons d’incarnation ni d’avoir de l’empathie pour un personnage. Bref, ceux qui crient au génie sur le net pour cette série écrivent du grand n’importe quoi. Comment voulez vous juger sur si peu ? Personnellement, je reporte mon avis quand j’aurai lu la suite. Les aprioris sont plutôt bons et j’ai confiance dans les auteurs pour une histoire valable mais pour le moment  c’est wait and see.
On en parle sur le forum.

Planche_bd_15717_CHRONIQUES DE LEGION (LES).jpg


Inscrivez-vous à la newsletter.

12/03/2008

Le manoir des murmures Tome1 Sarah

ManoirDesMurmuresLe1_15112007_104801

Le Résumé  :
1949,dans une forêt des environs de Prague existe un mystérieux orphelinat : la Fondation Broemel. On y soigne de jeunes enfants victimes d'un terrible virus. Chaque lieu a son secret.
Sarah se réveille, ses parents sont morts de ce virus, elle est la seule survivante de sa famille, elle doit obéir aux docteurs, prendre des pilules pour se soigner et surtout ne voir personnes...
 
Mon avis :
Apres avoir complètement ratée cette BD à sa sortie, j'ai profité d'une visite chez un libraire pour  la découvrir. L'histoire est captivante et après la lecture on se dit : "vivement la suite». J'ai fait le rapprochement avec quelques cases de la série « Mens Magna » que je n'avais pas trouvées assez développées. Les traits du tome 1 sont très soignés. Certaines pages un peu trop sombres, mais dignes de l'univers de cette BD.
Par contre la première édition possède un Portfolio à la fin rempli de clin d'œil amusant. Cette BD aurait mérité plus que des "murmures" à sa sortie. A découvrir !!
Ma Note : 7.5/10

20/07/2007

La maison des murmures

La bande annonce de la maison des murmures dont le tome1 "Sarah" sortira en novembre prochain.Une BD de Munoz,tirso et Montes chez les Humanos.