10/09/2017

Les chroniques courtes (142) Big John Buscema

Big JOHN BUSCEMA

big-john-buscema.jpgbigjohn15_original.jpgScénario : Florentino Flóres
Dessin : John Buscema
Éditeur : Urban comics
328 pages
Date de sortie :  8 septembre 2017
Genre : Biographie

 

  

Mon avis:

john buscema,florentino flóres,urban comics,biographie,marvel comics,super herosJohn Buscema est considéré comme l'un des plus grands maîtres de la bande dessinée américaine du Silver Age ! Tous ceux qui, comme moi, ont découvert les super-héros avec le magazine Strange (éditions Lug) se souviennent de ses fabuleuses illustrations des séries Silver Surfer et Conan (Marvel comics). Pour la première fois en France est édité un livre qui lui rend enfin hommage. Cet album, traduction d'une édition espagnole publiée par le spécialiste Ibérique du comic Florentino Flóres, est plus qu'une biographie car il détaille toute la carrière de l'auteur, ses débuts dans la publicité, ses années de travail chez Marvel comics (où il dessina aussi Hulk, les Vengeurs, Captain America, Thor et bien d'autres) et d'autres éditeurs comme Dell comics pour qui il dessinera Roy Rogers.

L'album, préfacé par la veuve de l'auteur Dolores Buscema, comporte de très nombreuses illustrations en noir et blanc ou en couleurs, des pages de travail, des dessins parfois inédits qui raviront les lecteurs.

john buscema,florentino flóres,urban comics,biographie,marvel comics,super herosJohn Buscema disait lui même n'avoir jamais été à l'aise avec les histoires de super héros préférant les aventures romantiques, le western et, surtout, l'héroic Fantasy qui le mènera à dessiner magistralement le personnage de Conan le barbare d'après Robert Howard sur des scénarios du merveilleux Roy Thomas.

Bref, un ouvrage plus qu'essentiel pour les vrais amateurs de comics. 

JR

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

14/05/2017

Chroniques courtes (130) The X-Files Tome 4, Tout l'art de Wonder Woman

The X-Files, les nouvelles affaires non classées Tome 4

Couv_301346.jpgScénario : Joe Harris
Dessin : Colin Lorimer, Matthew Dow Smith et Tom Mandrake
Éditeur : Glénat comics
144 pages
Date de sortie :  15 mars 2017
Genre : science-fiction, fantastique

 

Les enquêtes de nos deux agents de choc se poursuivent avec ce quatrième album. Deux histoires différentes, la première mettant en scène une jeune fille apparemment possédée par le démon qui entraîne tout un village derrière elle ! (si vous y comprenez quelque chose vous, à la fin...) Et une deuxième histoire, plus prenante, sur les effets d'une drogue, le G-23, que le gouvernement aurait fabriquée dans les années 70 pour discréditer le mouvement hippie. Des scénarios moyens dans l'ensemble et un dessin parfait pour la première aventure (Colin Lorimer) et lamentable pour la seconde (Tom Mandrake). Comme d'habitue, le duo de "spécialistes" formé par Alain Carrazé et Romain Nigita, nous explique les tenants et aboutissants qui relient la BD aux épisodes de la série.

JR

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

                                                                                                                                                                            

the x-files,glénat comics,joe harris,colin lorimer,jordie bellaireTOUT L'ART DE WONDER WOMAN

Scénario : Robert Greenberger
Dessin : Divers
Éditeur : Urban comics
208 pages
Date de sortie :  19 mai 2017
Genre : Super Héros

 

Elle est née de l'argile sur une île paradisiaque. Pour sa mère elle fut littéralement un cadeau du ciel. Parmi les amazones de Themyscira, elle se fera connaître sous le nom de princesse Diana. Dans les mondes au-delà, les hommes la connaîtront sous celui de Wonder Woman.

the x-files,glénat comics,joe harris,colin lorimer,jordie bellaireWonder Woman est, avec Superman et Batman, la troisième icone de l'univers DC comics. Ce magnifique album nous permet de découvrir les origines de la création de cette héroïne, le premier super héros féminin, et de comprendre l'engouement que lui portent plusieurs générations de lecteurs. Vous suivrez l'amazone pas à pas, de sa création en 1941 dans les pages de Sensation comics par Charles Moulton et H.G Peter, au personnage incontournable de la bande dessinée américaine qu'elle est maintenant.

Un ouvrage riche en documents, dessins inédits, couvertures des comics, anecdotes des divers scénaristes et dessinateurs et photographies des hommes et femmes qui ont participé à la légende. Sans oublier la fameuse série télévisée qui permit à Lynda Carter de personnifier charnellement à jamais ce personnage de papier. Enjoy !

JR

 

the x-files,glénat comics,joe harris,colin lorimer,jordie bellaire

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

11/12/2016

Chroniques courtes (120): Sandman- les couvertures de Dave McKean,Killer Instinct V4,

sandman,vertigo,urban comics,dave mckeanSANDMAN les couvertures

auteur: Dave McKean

Urban books, novembre 2016

432 pages - Prix: 39 euros

Genre : Documentaire / Biographie

 

 

Dave McKean est un artiste au style anticonformiste et extravagant. On lui doit le mythique ARKHAM ASYLUM et il est encensé par le public depuis ses prestations sur la série SANDMAN.

Cet album graphique détaille les superbes couvertures que McKean à réalisées pour la série. Chaque couverture est accompagnée d'une page d'explications sur le type de dessin et les outils utilisés et un dessin personnel de l'auteur décore le tout. On trouve aussi un commentaire de Neil GAIMAN, artiste complice de McKean sur SANDMAN et une biographie. 

Un très bel album montrant l'univers visuel très sombre de l'artiste.

JR

ma note:  

sandman,vertigo,urban comics,dave mckean

_______________________________________

 

sandman,vertigo,urban comics,dave mckeansandman,vertigo,urban comics,dave mckeanKiller Instinct V4
Scénario : Michio Yazu
Dessin:Keito Aida
Editeur : Delcourt/Tonkam
Sortie :16 novembre 2016
Genre :collection seinen

 

 

Qui sortira vivant de ce jeu de massacre ? Les masques tombent ! Focus sur Yukitochi pour ce 4e volume.
« C'est ainsi qu'est le Kodoku,une bande d'insectes venimeux qui se dévorent ! »
Ce qui est sûr , c'est qu'on n'est pas chez les bisounours ! Punaise , ce manga joue la carte de l'immoralité à fond , sans complexe et c'est bien là sa force , les auteurs osent tout !
Un très bon page turner pour psychopathe ! En plus ,le dessin bien que classique est un exemple pour son découpage et son cadrage . C'est du tout bon !
a07-3e78901.gifGlobal.

Samba.

09/09/2016

BATMAN Vampire

batman vampire,doug moench,urban comicsPluie de sang

Scénario: Doug Moench

Dessin: Kelley Jones

Encrage: John Beatty, Malcolm Jones III

URBAN comics DC Deluxe 

288 pages couleur Parution du 23 septembre 2016

Contient:

BATMAN/DRACULA: Red rain, BATMAN: Bloodstorm et BATMAN: Crimson mist

Résumé éditeur:

Il rôde dans les recoins des plus sombres de la ville, cherche à protéger les innocents d'une armée de vampires en quête de festins nocturnes. Y parviendra-t-il avant de lui-même succomber à la soif dévorante de sang humain ? Le Batman est devenu l'un des leurs, rongé par le désir et la culpabilité.

batman vampire,doug moench,urban comics

PLUIE DE SANG

Je suis passionné du mythe de Dracula depuis ma tendre enfance! j'ai lu et relu le classique de Bram Stoker et adoré la version Marvel (chef d'oeuvre de Gene Colan, Tom Palmer et Marv Wolfman). Alors, lorsque j'ai vu cet album signé Doug Moench , je me suis dit: Houla! ça va donner! batman vampire,doug moench,urban comicsBen non! Cette première histoire n'a rien de remarquable. Suivre les méfaits d'un Dracula bien pâlichon  qui a décidé d'investir la ville de Gotham (quelle belle ville où le mal absolu peut agir en toute impunité, non ?), d'une bande de vampires s'étant révoltés contre le Maître et d'un Batman vampirisé au propre comme au figuré n'ont rien apporté de nouveau sous le soleil de...Blad Tepes! Dracula tue impunément les prostituées et les clochards, le maire de Gotham, un black, demande à l'inspecteur Gordon de faire une enquête discrète - faudrait pas que les "journaleux" disent que le Maire ne protège pas les pauvres gens (souvent des blacks) de la ville et seul Batman cherche le coupable de ces égorgements en série.

Si le scénariste tire son épingle du jeu (Moench est un vieux routier), le dessin de Kelley Jones n'a pas  la grandeur et la noirceur nécessaires au mythe (Aaah! Gene Colan). Les couleurs sont fades et le rouge sang n'arrange rien.

batman vampire,doug moench,urban comics

L'HERITAGE DE DRACULA

 La deuxième histoire nous conte l'alliance que vont faire les "enfants de la nuit" restant dans les cloaques de Gotham et l'ennemi numéro un du Batman, j'ai nommé Le Joker !

Le Batman a vaincu Dracula mais, pour cela a perdu son humanité (en avait-il une ?) et est devenu un "vrai" démon de la nuit! grâce à un sérum fourni par Tania, son alliée du précédent épisode, il survit à l'appel des jugulaires humaines mais difficilement.

batman vampire,doug moench,urban comics

Maintenant il va devoir affronter le nouveau Maître de la nuit, Le Joker au sourire d'enfer, et sa nouvelle bande d'adeptes du suçon! Cette seconde histoire, plus sanglante encore que la première, se lit avec plus de plaisir grâce à la présence hilarante du Joker et de ses jeux de mots vaseux mais le dessin, toujours aussi mauvais, gâche tout! La présence de Selina Kyle (Cat Woman) n'apporte rien de plus et on s'étonne qu'elle et le Batman ne se connaissent pas (ce qui montre bien que tout cet album est hors continuité de la série Batman).

batman vampire,doug moench,urban comics

LA BRUME POURPRE

 Le troisième et dernier récit de cet album met en scène les pires ennemis du Batman! de Killer Croc à l'Epouvantail, en passant par le Pingouin et double face, ils sont tous là.... et le Batman nouveau, l'ange des ténèbres, aura du mal à nettoyer la ville, quoique... Un récit très noir, apocalyptique, peut-être le meilleur de l'album, où nous retrouvons le talent du grand Doug Moench. Le dessin de Kelley Jones est toujours aussi bizarre mais, finalement, assez sombre et macabre pour illustrer le récit!

Un album particulier, à part, qui peut faire partie d'une bibliothèque de passionné du Dark Knight.

JR

Ma note:

scénario: 

dessin:     

batman vampire,doug moench,urban comics

02/09/2016

SUICIDE SQUAD - Tome 2 - La loi de la jungle


Suicide squad, Urban comics, DC renaissance
Scénario: Andy Lanning, Adam Glass, Dan Abnet

Dessin: Carlos Rodriguez, Fernando Dagnino, Jesús Saiz, Andrés Guinaldo, Cliff Richards et Federico Dallocchio

Couleurs: John Kalisz et Matt Yackey

Encrage: Mark Irwin et Christian Alamy 

Urban comics, collection: DC renaissance

192 pages couleurs

sortie du 1er juillet 2016

 

 

 

Résumé éditeur :

Depuis sa dernière mission désastreuse, le doute plane dans les rangs de la Suicide Squad : un traître, surentrainé par le leader de l'organisation Basilisk lui-même, aurait infiltré l'équipe de super-criminels dans le but d'éliminer Amanda Waller. S'agit-il d'Harley Quinn, déjà très perturbée par la mort de son poussin, Monsieur J ? Ou bien de Deadshot, dont le désir de sacrifice aurait pu être utilisé à d'autres fins ? Sur le terrain, la tension s'intensifie.

 

Suicide squad, Urban comics, DC renaissance

J'attendais cette suite au premier tome avec intérêt afin de savoir ce qui arrivait à cette équipe peu ordinaire mais, hélas, l'attente était vaine. J'étais pourtant plein d'espoir car, entre temps, j'avais vu le film "Suicide squad" qui m'avait emballé!

Le début du récit et la mise en place de l'histoire sont trop longs, entre coupés de scènes du présent et du passé qui embrouillent l'intrigue. Le personnage d'Amanda Waller est de plus en plus sadique, sa manie d'envoyer ses "esclaves" en mission sans leur expliquer le pourquoi et le comment en devient ridicule et invraisemblable, on dirait qu'elle veut que son équipe échoue. Elle prend aussi un plaisir sadique à torturer Harley Quinn pour l'avoir trahie (voir premier tome).

suicide squad,urban comics,dc renaissance

Un premier récit met la Suicide Squad sur les traces de Mitch Shelley que Waller veut mort! Cette histoire, la plus longue de l'album est confuse, on ne sait d'où sort ce Shelley. Le reste de l'album nous montre les actions de l'organisation Basilisk et de son chef Regulus dont les buts sont aussi très sombres! Regulus est une sorte de mégalomane qui veut... on ne sait pas! dominer la terre ? la détruire ? Et, bien sur, la mission de la Suicide Squad, qu'elle est obligée d'accepter, tuer ce cher Regulus.

suicide squad,urban comics,dc renaissance

L'équipe de la Suicide Squad court de tous cotés, tout au long de l'aventure, sans savoir qu'un traître se trouve parmi eux! ses membres se détestent royalement alors qu'ils devraient s'unir et trouver un moyen d'exploser le "cul" de cette "salope" de Waller. Bref, dès les premières pages je regrettais déjà le film...  

 

     "mettre nos vies en jeu pour une réduction de peine

                             c'est l'arnaque!"

 

suicide squad,urban comics,dc renaissanceEn dernière partie on nous propose un court récit "point de non retour" qui se veut donner des explications sur les motivations d'Amanda Waller lorsqu'elle a crée la Suicide squad! mais ces motivations n'expliquent pas sa cruauté envers ses soldats.

Un album au scénario décousu et au rythme cassé par des rebondissements incessants et, souvent, prévisibles. Une flopée de dessinateurs plus ou moins bons (plutôt moins dirai-je) finissent de plomber le tout.

JR

ma note:

dessin:    

scénario: 

suicide squad,urban comics,dc renaissance

 

19/06/2016

Les chroniques courtes (99) : C.O.W.L

C.O.W.L
cowl.jpgcowl t1.jpgScénario : Kyle Higgins et Alec Siegel
Dessin : Rod Reis et Stéphane Perger
Éditeur : Urban comics
Parution du 18 mars 2016
209 pages


Chicago 1962. La mairie a un contrat d'aide et assistance aux forces de l'ordre avec l'agence C.O.W.L (Chicago Organized Workers League) dirigée par Geoffrey Warner et composé d'humains normaux et d'êtres aux super pouvoirs. La pègre est presque inexistante depuis que la bande des Six a été décimée et Warner, qui renégocie son contrat avec le maire, sait que la partie sera rude. Il va magouiller pour que les habitants se sentent en danger et, pour cela, va faciliter et aider le crime ! Mais l'un de ses agents, John Pierce, va découvrir un fâcheux secret au sein de la C.O.W.L et va tenter de prévenir son contact dans la police... Il y perdra la vie et les conséquences pour la mairie, la ville et l'agence C.O.W.L seront dramatiques.
Un récit policier et politique haletant qui nous tient en éveil jusqu'au dénouement final. Le cadre et l'utilisation par les auteurs de personnages aux super pouvoirs hors des caractéristiques du genre rappelle le fameux Watchmen !

cowl s.jpeg

 

a07-3e78901.gifma note pour le dessin et le scénario

jr

_______________________________________________

22/05/2016

Les chroniques courtes (96) : Les enfants de Midvalley T1, Pathfinder T3, Batman Univers HS1.

LES ENFANTS DE MIDVALLEY - Tome 1 - La nuit de l'horloger

les enfants de midvalley.jpgscénario: Benoît Broyart
dessin et couleurs : Romuald Reutimann
Éditions Kramiek
parution du 07 octobre 2015

 

 


Milan et sa petite soeur Rosa doivent passer une semaine chez leur oncle car leur maman sera absente pour cause de recherche d'emploi ! Arrivés à la gare de la grande ville leur oncle n'est pas là ! Ils se rendent donc à son domicile et sont invités par un mystérieux voisin, Monsieur Paul, à prendre un petit déjeuner chez lui en attendant le retour de l'oncle.... Mais c'est là que les ennuis commencent : Paul est horloger et fait travailler des pauvres enfants sur ses mécaniques ! Rosa va lui voler une montre et les deux gamins passeront la nuit à fuir le bizarre horloger qui semble commander au temps.
Une petite histoire qui semblait banale mais qui trouve une intrigue prenante et à la limite du fantastique. Un dessin particulier mais agréable. Le tout fait un album plus intéressant qu'il n'en avait l'air.
Espérons que les deux albums suivants, qui termineront l'histoire, seront aussi captivants. 

les enfants de midvalley t1.jpg

 

Ma note:
a05-3e788c9.gifDESSIN

a06-3e788fc.gifSCENARIO

JR


-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pathfinder - Tome3 - L'enfant de Lamashtu
pathfinder.jpgpathfinder t3.jpgScénario : Zub, Jim
Dessin : Huerta, Andrew
Éditeur : Glénat
Collection : Grafica
Planches : 64
Dépot légal : 01/2016

 

 
Cette conclusion de la première aventure de nos héros déçoit quelque peu.
Suite et fin des aventures « Pathfinder ». Les héros ont été faits prisonniers par les Gobelins. Ils ont été ligotés, ils vont être obligés de boire l’eau de Lamashtu, une potion dangereuse pouvant corrompre l’esprit ou déformer le corps de celui qui y trempe ne serait-ce que le bout des lèvres. Seule Merisiel l’elfe peut les sauver.
Le seul effet notable des terrifiantes eaux de Lamashtu est de provoquer des flashbacks très pratiques mais arrivant comme un cheveu sur la soupe, en particulier après deux tomes où l'on s'est déjà efforcé d'expliquer les motivations de chacun.
Pourtant c’est là ou le dessin est superbe.
Les scènes de combat avec l’enfant de Lamasthu sont très fournies, très chargées avec des couleurs monochromes : difficile à décrypter, lassant.
Le faible scénario de ce dernier tome finit par ne pas faire entrer dans ma mémoire cette BD.
Les dernières pages donnent quelques idées sur une peut être future BD : Le Dernier Gobelin de Bois-Moussu.

a05-3e788c9.gifDessin/Scénario

Patounet
---------------------------------------------

BATMAN UNIVERS HS N°1

pathfinder,les enfants de midvalley,broyard,kramiek,reutimann,glénat,zub,huertapathfinder,les enfants de midvalley,broyard,kramiek,reutimann,glénat,zub,huertaÉditeur : URBAN Comics
Parution : 22 avril 2016 en kiosque
160 pages

 

Vous souvenez-vous du feuilleton BATMAN des sixties ?  DC comics, cédant à la nostalgie actuelle, édite BATMAN'66, une série qui reprend les personnages du feuilleton avec leurs costumes et leurs aventures très kitsch ! Et tout y est ! Les vilains ont les têtes des acteurs qui leur donnaient vie à l'époque, les coups lors des bagarres traduits par des onomatopées, la voix off qui racontait les événements à suivre, etc.
Urban comics nous offre donc cette édition française et ce premier album nous propose même un récit tiré d'un scénario non utilisé à l'époque, oeuvre du grand Harlan Ellison et mettant en vedette Double Face. Chaque épisode est réalisé par des artistes différents tels Ruben Procopio, Ty Templeton ou José-Louis Garcia-Lopez au dessin, Len Wein, Jeff Parker au scénario. Que du beau monde!

pathfinder,les enfants de midvalley,broyard,kramiek,reutimann,glénat,zub,huerta

 

JR

a07-3e78901.gifMa note générale

08/05/2016

Les chroniques courtes (N°94) : Roche Limit T1, Batman Univers, Les fondus de moto T8, Les hockeyeurs T4.

Roche Limit - Tome 1- Singularité


roche limit.pngroche limit t1.jpgScénario : Mike Moreci
Dessin : Vic Malhotra
Dépot légal : 02/2016
Editeur : Glénat
Collection : Glénat Comics
Pages : 124

 


Le milliardaire Langford Skaargred à l’image de Claude Nicolas Ledoux voulait créer la cité idéale dans l’espace : Dispater. Mais tout part à vau l’eau lorsqu’un chimiste découvre une nouvelle drogue. Dans cette cité de non droit, la sœur de Sonya Hudson est enlevée. Elle va tout faire pour la retrouver. Elle n’est pas au bout de ses peines, ni de ses surprises...

Avec ce scénario prometteur, Glénat Comics attire les amateurs de nouveauté que nous sommes. Malheureusement, l’intérieur n’est pas à la hauteur. Mike Moreci décrit un univers très noir et forcément clos où le lecteur aura beaucoup de mal à se retrouver. Si le fil directeur est bien la quête de Sonya Hudson, le scénariste fait intervenir, à intervalles plus ou moins réguliers, le milliardaire à l’origine du projet et des forces métaphysiques dont nul ne comprend l’origine. Cette narration est très confuse. Ce développement a (sans doute) pour but de nous expliquer les fondamentaux de la colonie et d’introduire une part de mystère. C’est raté. De plus, au sein de chaque chapitre, il existe des doubles pages explicatives de la genèse du projet n’aidant pas vraiment à la compréhension. Le tout est un salmigondis très difficile à comprendre et peu amène à une lecture de la suite. Le dessin, par ailleurs, n’est pas très explicite. Le lecteur relèvera des fautes de proportions, des visages bâclés sans vraiment d’expression et des couleurs délavées pas spécialement attractives. Bref, seul le pitch est alléchant.

a02-3e788b1.gif


Tigrevolant
--------------------------------------------------------
BATMAN UNIVERS N°1 et 2


batman univers.jpgbatman univers t2.jpgURBAN COMICS - sortie kiosque

 

Voici les nouvelles sorties kiosque de Urban Comics. BATMAN univers contient les séries Batman, Detective comics, Robin son of Batman, Batgirl et Grayson.


Du bon et du moins bon dans ce renouveau de l'univers DC. Batman est mort, disparu avec le Joker lors leur dernier combat dans les sous-sols de Gotham city. Mais la municipalité a besoin d'un justicier pour protéger la ville alors on confie une armure hautement technologique à... Jim Gordon le flic intègre ! Ce dernier va accepter le rôle et combattre les criminels. Dans le moins bon on peut citer Robin son of Batman et Grayson. Batgirl tire son épingle du jeu ; quelle tête elle va faire quand elle apprendra qui est le nouveau Batman (Rappelons que Batgirl est Barbara Gordon la fille de Jim) et Detective comics, qui conte les aventures des flics de Gotham, est une bonne petite série liée à Batman et à Jim Gordon bien entendu.

batman.jpg


a05-3e788c9.gifma note pour cette nouveauté

JR
-----------------------------------------------------------------
Les fondus de moto - Tome 8

les fonfus de moto t8.jpgles fondus de moto.jpgScénario : Christophe Cazenove
Dessin : Bloz
Éditeur : Bamboo Édition
46 pages
date de sortie : mars 2016
genre : Humour


8 tomes que les fondus du piston et fadas de l'essorage de poignée nous font rire et sourire avec leur mauvaise foi légendaire. Ils sont irrécupérables ces loustics ! Ils ont le brêlon chevillé au corps et ne se lasseront jamais d'essayer une nouvelle monture ou même de remonter sur une ancienne. Leur mauvaise foi va très bien, merci pour eux ! Aussi, n'hésitent-ils pas une seconde à rouler dans la farine femmes et enfants pour satisfaire leur instinct primaire de motard : faire péter les gaz !
Ces mordus du carbu nous font rire un peu bêtement, c'est vrai ; mais avec les beaux jours qui reviennent, ils nous donnent aussi furieusement envie d'aller chatouiller les enrobés refaits à neuf !

a06-3e788fc.gif



Loubrun

--------------------------------------------------------------------
Les Hockeyeurs - Tome 4 - Rondelle de gruyère

les hockeyeurs t4.jpgles-hockeyeurs-t4_.jpgScénario et dessin : Achdé
Editeur : Bamboo édition
48 pages
date de sortie : mars 2016
genre : Humour

 


Bienvenue dans l'équipe des Canayens, les fondus de la glace de la NUL, la National Underground League. Leur quatrième saison de championnat va être très particulière puisqu'ils vont la jouer au pays du fromage fondu, des coucous et accessoirement des banques. Une grève des surfaceurs qui réclament de travailler sur une glace chauffée, force l'équipe à rejoindre la SOS, la Swiss Olympic System. Le choc des cultures sera aussi brutal que les confrontations des joueurs sur la glace, et sera prétexte à moult situations plus ou moins cocasses.
Le dessin caricatural et trop jeté de Achdé ne facilite pas la lecture de cet album où les gags capillotractés et trop convenus, s'enchainent sans jamais nous faire décrocher un rire.
SOS ! Cet album est NUL !

a02-3e788b1.gif

Loubrun
-----------------------------------------------------------------------

02/02/2016

HIT - Tome 1 - 1955

hit,bryce carlson,vanessa delrey,urban comicshit,bryce carlson,vanessa delrey,urban comicsScénario :
Bryce CARLSTON
Dessin :
Vanesa R. DEL REY
Editeur :
Urban Comics
Sortie :
27 novembre 2015
128 pages
Genre : polar, thriller

 

 

 Résumé de l'éditeur :

1955. Si le célèbre baron du crime Mickey Cohen purge bien sa peine en prison, la police de Los Angeles s'avère toujours incapable de débarrasser ses rues des gangsters frayant aux limites de la légalité. Dans le plus grand secret, les autorités constituent une unité spéciale chargée de faire disparaître les fauteurs de troubles, et ce, par tous les moyens. Harvey Slater est l'un de ces lieutenants dont le devoir est de servir, protéger... et tuer, au besoin.

hit,bryce carlson,vanessa delrey,urban comics

Harvey Slater est un bon flic ! Avec ses équipiers et sous les ordres du chef Blair il nettoie sa chère ville de LA de la racaille qui y vit. Qu'il s'agisse de mafieux comme la bande à Cohen, de maris assassins ou de petits tueurs, tous ceux que la justice n'arrive pas à punir Slater et ses potes en font leur affaire. Les criminels sont méthodiquement eliminés et leurs corps désossés disparaissent dans la nature.

hit,bryce carlson,vanessa delrey,urban comicsPuis, un jour, Bonnie, la fille du chef Blair, refait son apparition en ville! et les affaires vont se compliquer pour Slater, la mafia de Cleveland est à ses trousses et.... les cadavres vont pleuvoir. Slater va se retrouver dans un imbroglio mortel dans lequel il ne pourra faire confiance à personne. Heureusement que Bonnie est très bonne pour faire le ménage, elle se débrouille bien pour nettoyer les taches de sang !

HIT est un bon polar mais on a continuellement l'impression de "déjà vu" ! Chaque scène ou presque est tirée d'un roman de James Ellroy (la bande de flics de L.A. Confidencial par exemple), les personnages sont de facture très classique, notamment celui de Bonnie, garce vénale sans vergogne, celui du chef de la police, Blair, policier doué dans son travail mais loin d'être intègre ou encore Slater, flic violent voulant faire son travail sans voir qu'il agit comme la pègre qu'il veut éradiquer.

Le dessin aussi est particulier, le trait de Vanesa R. Del Rey donne l'impression d'un mouvement perpétuel, on se sent dans l'action, dans la réalité, mais certaines illustrations manquent de finition, on ne sait si l'artiste a oublié d'achever son trait ou si c'est fait exprès.

Bref ! Un album que l'on peut oublier tout de suite après l'avoir lu et qui ne sera pas un classique du genre.

Ma note:

scénario: 

dessin:    

 JR

hit,bryce carlson,vanessa delrey,urban comics

08/09/2015

The Activity - tome 1

the activity T1.jpgthe activity T1_pl.jpgScénario :  Nathan Edmonson

Dessin : Mitch Gerads

Éditeur : Urban Comics

143 pages

date de sortie : 21 août 2015

genre : espionnage, action

 

 

 

Résumé (éditeur)

Les temps changent, et avec l'évolution brutale des moyens de communication, les conflits internationaux prennent une toute autre ampleur. Les États- Unis comptent aujourd'hui dans leurs rangs une force spéciale parfaitement adaptée à cette nouvelle donne : l'ISA, Intelligence Support Activity. Les agents qui la composent ont pour objectifs d'assister, rectifier, et effacer au besoin toutes traces des missions que leurs collègues de la NSA, du FBI et de la CIA n'auraient pas menées à bien.

 

"Croyez-moi sergent Ryan, nous ne vous recruterions pas si nous ne savions pas déjà que vous êtes ce que nous recherchons"

 

Nathan Edmondson (Punisher Now ; Who is Jake Ellis ; Black Widow Now ) et Mitch Gerads, nous entrainent au cœur du plus secret et énigmatique des services de renseignement américain : L'ISA. Cette agence très particulière peut se charger tout autant de missions de renseignement pur que de missions d'actions à l'étranger ou sur le sol US. De la traque de barons de la drogue, à l'effaçage de preuves gênantes en passant par les réparations des dégâts commis par les autres agences de renseignement, rien n'est épargné à ces soldats de l'ombre que l'on suit ici dans diverses opérations.

 

the activity,edmonson,gerads,urban comics,espionnage,action,états-unis,renseignements,services secrets,610,082015

 

 

On ne sait pour l'instant pas grand chose des membres de l'équipe. L'auteur distille avec parcimonie les informations sur chacun des protagonistes, enveloppant ses personnages d'un halo de mystère. On suit quand même avec intérêt ce groupe et les rapports entre ses membres qui du jour au lendemain peuvent devenir des machines de guerre. On s'aperçoit alors qu'ils sont entièrement dévoués à leurs missions et que leurs vies ne leur appartiennent quasiment plus.

 

the activity,edmonson,gerads,urban comics,espionnage,action,états-unis,renseignements,services secrets,610,082015

 

L'auteur base son récit entre réalité et fiction, parsemant les pages de renvois explicatif sur des sigles, des noms de code ou d'opération. Tout cela donne une assise crédible au récit mais le complique aussi. C'est parfois un peu flou, d'autant qu'il n'y a pas véritablement d'intrigue servant de fil conducteur au récit.

 

Concernant le dessin, Mitch Gerads contribue grandement à nous mettre dans le bain glauque et froid des missions à haut risque. Ambiances pluvieuses, scènes de nuit, huis clos dans un avion ou dans un cachot, a chaque fois son trait réaliste fait mouche.

 

the activity,edmonson,gerads,urban comics,espionnage,action,états-unis,renseignements,services secrets,610,082015

A l'heure ou le renseignement américain est un sujet assez sensible en Europe, ce premier tome qui se lit presque comme un document, devrait ravir les férus du genre. Pour ma part, maintenant que la caution réaliste est mise en place, j'espère une suite plus centrée sur une intrigue faisant la part belle à la fiction et un recadrage sur les personnages.

Rendez-vous en octobre pour le tome 2 ...

 

a06-3e788fc.gif

 

 

Loubrun

 

Abonnez-vous à la newsletter