07/07/2014

Rencontre sur la transsaharienne.

transsaharienne.jpgtranssaharienned.jpgAuteurs :Verdier/Christin

Editeur :Aire Libre

Sortie :03/2014.

Sur le sable.

 

Au même moment, en trois points du monde, des jeunes gens se préparent à partir. Pour Fanny, Nico et Lila, c'est le grand départ pour l'Afrique, où les attend une mission humanitaire ; Diop et Norbert quittent leur village africain pour une vie meilleure en Europe ou ailleurs ; Karim et Shafiq s'apprêtent quant à eux à prendre l'avion qui les mènera d'Arabie Saoudite au Sahara, où ils doivent participer à une chasse. Ils n'ont rien de commun, mais ils vont tous emprunter la Transsaharienne, cette route sans fin perdue au milieu du désert, étrangement propice aux rencontres les plus improbables. Dans cette zone imprécise et comme hors du temps, vont se nouer et se dénouer des liens entre des êtres que rien dans leur vie, leur parcours et leurs motivations ne prédisposait à se rencontrer. 

 

Carnet de voyage.

Cette BD, c’est d’abord un carnet de voyage pour l’Afrique. Fanny veut faire quelque chose « d’utile » dans sa vie alors quand deux de ces amis lui proposent un voyage humanitaire, elle saute sur l’occasion. Le problème, c’est que ce road movie est avant tout une aventure d’amateurs. Mais il sera aussi l’occasion de faire des rencontres, de croiser d’autres cultures .C’est un hymne à l’entre-aide avec une lueur d’humanité au milieu de nulle part.

On est bien loin des voyages intergalactiques de Valérian pour Christin. 

Le dessin semi réaliste de Verdier (Ultamate Agency) convient bien à ce style d’histoire. Dommage cette rigidité sur les scènes d’action.

 

Ce qui m’a un peu étonné avec ce récit, c’est l’accélération de la narration en fin de tome, comme si on devait boucler l’histoire précipitamment. En plus vu la fin, on s’attend logiquement à une suite donc cette accélération est d’autant plus étonnante.

Dommage aussi qu’on ne ressente pas plus le caractère de Fanny qui en a visiblement beaucoup mais qui reste calé dans les bulles.

Au final, un honnête road movie réaliste sans parti-pris plaisant à lire mais manquant par moment de charisme pour être totalement indispensable.

 

 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario

a06-3e788fc.gif Global 

Samba

rencontre sur la transsaharienne.jpg

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

07/12/2006

Ultimate Agency,trois tondus et un pelé.

ultimateagency_02

Baloo, un ancien flic reconverti en détective privé, mène un enquête très délicate dont les ramifications le font remonter jusqu’aux sphères dirigeantes de la maison blanche. Dans le tome un que j’avais bien apprécié, on nous racontait comment lui et ses amis déjouaient tant bien que mal les diverses tentatives d’assassinats sur leurs personnes. Pour le tome 2, on leur cherche toujours des noises mais c’est aussi le temps de révélations pour cloturer le premier cycle d’Ultimate Agency.

Dans ce tome, le scénariste tire a boulet rouge sur l’administration de G.W.Bush .On peut dire facilement que Corteggiani prend position et dénonce les dérives de cette Amérique malade.

Personnellement, j’ai moins accroché à ce tome 2, je n’ai pas trop compris le complot avec Ben Laden, ça confirme que ce genre d’intrigue ce n’est pas ma tasse de thé. Sinon les personnages sont assez bien typés et ont un caractère bien trempé.

Pour le dessin, il est classique de chez classique, beaucoup trop pour moi.

Néanmoins, c’est un polar de très bonne facture simplement ça s’adresse à d’autres personnes que moi.

surprises.smileysmiley.com.6

 

Sur le pochette, la bio assez impressionnante de François Corteggiani.

Pour le lien vidéo,G.W.Bush dans toute sa splendeur.

Ce mec est un mystère pour moi, soit c’est un gros con comme il aime le faire penser, soit il joue au con et là c’est nous les dindons de la farce car il doit bien rigoler. Recemment, il a reçu un dossier sur la situation en Irak. Et voilà que Walker Bush nous joue l’innocent, tiens je ne savais pas que c’était aussi merdique, comme si le président des USA ne connaissait pas la situation en Irak. Et les médias gobent ça comme de rien n’était .Et pendant ce temps lui et ses amis s’enrichissent un peu plus en vendant soit des armes ou bien du pétrole à un prix très élevé .C’est sûr ,on va se souvenir de ce président qui n’a rien à foutre de notre planète, qui cultive un conservatisme religieux(on pourrait appeler ça facilement de l'intégrisme),qui bafoue les lois élémentaires d’une démocratie(on enferme les gens en toute illégalité et tout le monde trouve ça normal).Bravo Georges tu es trop fort, je ne pensais pas que c’était possible actuellement de berner autant de monde, mais chapeau , tu l’as fait les doigts dans nez. Nomdijuuu, maudit bretzel