12/12/2016

24 heures du Mans 1999 : le choc des titans.

24 heures du mans.jpg24 h du mans 1999.PNGDessin : Robert Paquet et Bad.
Scénario : LF Bollée.
Editeur : Glénat ( collection plein gaz)
Sortie : 30 novembre 2016.
48 page.
Genre : Automobile.

 

 

Revivez en BD les grands moments de la plus célèbre des courses d’endurance !
Le 12 juin 1999, dans la portion d’Indianapolis du circuit des 24 Heures du Mans, la Mercedes CLR n°5 lancée à plus de 300 km/h perd l’appui et commence à décoller, tel un avion, puis tourne trois fois en l’air avant de s’écraser sur les arbres en bord de piste. C’est l’un des accidents les plus célèbres et les plus spectaculaires de la course automobile moderne. 


« C'est une marque Panoz ? »


Mon avis.
Habitant à proximité du circuit de Spa-Francorchamps, le sport automobile m'a vite attiré. Mais paradoxalement, je n'ai jamais été tenté par la lecture de BD automobiles comme Michel Vaillant etc. Cette BD sur les 24H du mans 1999 est l'occasion pour moi de découvrir cet univers si particulier des fans de mécanique en image. Deux choses m'attirent dans cet album, les mythiques 24 H du mans (la course d'endurance par excellence) et JB Bollée, un commentateur sportif de Motors TV que j’apprécie. Mais il est aussi un scénariste BD depuis de nombreuses années ( deadline, XIII mystery, apocalypse mania ...) .
Il aborde cette édition de 1999 comme un passage de flambeau entre un jeune journaliste et son mentor. Étant sur place pour couvrir l'événement,LFB a dû y mettre assez bien de choses personnelles . Le problème, impossible de changer un iota aux faits qui se sont déroulés. On est donc en terrain connu , c'est un peu comme si on regardait le résumé d'une course qu'on a déjà regardé.Une fois le résultat connu, l’intérêt est nettement moindre . C'est donc spectaculaire mais sans surprise. En plus, c'est inévitable avec ce support mais tout ça reste bien figé même quand la Mercedes prend de la hauteur. Le sport automobile, c'est avant tout le bruit , la vitesse ....bref,tout ce qu'une BD n'apporte pas. Il en reste donc pour les amoureux du style « Graton », d’ailleurs on remarque vite que Robert Paquet a travaillé pour son écurie.
Un avis donc très mitigé surtout que j'ai enchaîné avec le tome 1 de « Jacky Ickx » qui m'a nettement plus emballé.

24h.PNG


a04-3e788e4.gifScénario

a06-3e788fc.gif Dessin 

 a05-3e788c9.gifglobal.

Samba.

Commentaires

Je suis Bad, l’un des 2 dessinateurs de l’album. Concernant les dessins des pages 40 à 46, c’est le dessinateur Paquet (qui a aussi encré mes planches crayonnés, pages 25 à 39). Plus d’infos et de visuels de mon travail sur Bad-BD.blogspot.com

Écrit par : Badachaoui | 02/01/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.